Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Une expédition privée sur Mars, est-ce vraiment une idée de blonde ?

  1. Matsya

    Date d'inscription
    avril 2007
    Localisation
    Santa Monica, CA
    Messages
    6

    Une expédition privée sur Mars, est-ce vraiment une idée de blonde ?

    Coucou à tous !

    Ma position sur le sujet de la conquête de Mars est assez tranchée, et je serais extrêmement curieuse de savoir si vous la partagez (si ce n'est pas le cas, mettez donc ça sur le fait que je suis blonde...) :

    1. Nous n'avons pas le choix : conquérir Mars est une question de survie. Vu la vitesse à laquelle nous massacrons notre petite Terre, il est urgent de trouver des débouchés viables... et vite !

    2. La NASA, ce vieux vestige de la Guerre Froide, est aujourd'hui devenue si frileuse sur le thème de la sécurité qu'elle n'osera jamais envoyer ses petits astronautes dans une mission aussi risquée que l'exploration de Mars.

    3. Les budgets fédéraux américains sont dans une si mauvaise passe qu'espérer convaincre le Congrès de voter CHAQUE ANNEE (oui, il faut repasser le budget au vote tous les ans) un budget suffisant pour une opération aussi ambitieuse serait un voeu pieu.

    4. Si les Américains et les Européens n'y vont pas maintenant, les Chinois le feront à leur place.

    5. Or, si j'ai bien lu tout ce qu'a écrit mon pote Bob Zubrin, lancer une expédition habitée sur Mars serait possible avec les capacités techniques actuelles.

    Les défis techniques sont importants, certes. Cependant, je pense que le véritable obstacle à la conquête de Mars, c'est que ceux qui sont en possession de la technique ne sont pas prêts à financer, et ne risquent pas de l'être dans un avenir proche !

    C'est pourquoi je pense qu'il ne serait pas idiot d'envisager une expédition financée (pour tout ou partie) par des fonds privés.

    Qu'en pensez-vous ? J'attends vos réactions.


    Bises à tous

    Matsya

    [note de la modération : liens spammeux supprimés, on veut bien être naïfs mais y a des limites...]

    -----

    Dernière modification par deep_turtle ; 21/05/2007 à 15h02.
    "Le premier homme sur Mars sera une blonde !" - Matsya - Mars | Semi | Direct
     


    • Publicité



  2. Ruligs

    Date d'inscription
    octobre 2006
    Messages
    9

    Re : Une expédition privée sur Mars, est-ce vraiment une idée de blonde ?

    Bonjour,

    Je ne vois pas bien quelles retombées des investisseurs privés pourraient espérer à court ou moyen terme en échange de leur financement pour une mission habitée vers Mars.

    Donc c'est mal parti dans l'immédiat pour une expédition privée à moins que tu connaisses un ou plusieurs mécènes près à claquer quelques dizaines de milliards...

    Complètement surréaliste ton site sinon
     

  3. Europa73

    Date d'inscription
    octobre 2006
    Âge
    44
    Messages
    1 358

    Re : Une expédition privée sur Mars, est-ce vraiment une idée de blonde ?

    Citation Envoyé par Matsya Voir le message
    1. Nous n'avons pas le choix : conquérir Mars est une question de survie. Vu la vitesse à laquelle nous massacrons notre petite Terre, il est urgent de trouver des débouchés viables... et vite !
    Bonsoir.

    Ce qui reviendrait à dire que Terraformer & coloniser Mars est moins onéreux que de modifier nos mauvaises habitudes sur Terre.

    2. La NASA, ce vieux vestige de la Guerre Froide, est aujourd'hui devenue si frileuse sur le thème de la sécurité qu'elle n'osera jamais envoyer ses petits astronautes dans une mission aussi risquée que l'exploration de Mars.
    Affirmation gratuite selon moi qui ne s'appuie que sur le flottement potentiellement passager de la politique US à ce niveau. La conquête spatiale est toujours d'actualité au sein de la Nasa et de ses partenaires. Partenaires qui seront amener à être de plus en plus nombreux pour surmonter les défis avenir de grande ampleur. (et pas forcément du "made in USA")

    3. Les budgets fédéraux américains sont dans une si mauvaise passe qu'espérer convaincre le Congrès de voter CHAQUE ANNEE (oui, il faut repasser le budget au vote tous les ans) un budget suffisant pour une opération aussi ambitieuse serait un voeu pieu.
    L'Amérique connait des fluctuations au niveau économique en ce moment et bien entendu la NASA a plus de mal à justifier ses requêtes. Quoi de plus normal mais de là à enterrer les projets de la NASA&Mars, il faut être un(e) sacré visionnaire.

    4. Si les Américains et les Européens n'y vont pas maintenant, les Chinois le feront à leur place.
    C'est probable...mais pas besoin d'y aller "maintenant" tout de suite.

    5. Or, si j'ai bien lu tout ce qu'a écrit mon pote Bob Zubrin, lancer une expédition habitée sur Mars serait possible avec les capacités techniques actuelles.
    Oui, mais dans quelles conditions... ? La liste de problèmes à surmonter est
    encore longue et la sagesse et le pragmatisme devraient nous faire patienter
    un peu jusqu'à ce que la propulsion ionique (continue) soit bien au point.
    (sans parler du retour sur la Lune bien entendu)
    Ce n'est que pour citer un exemple qui n'est pas des moindre, mais je le rappel, la liste est longue et nous sommes en train de régler ces problèmes en ce moment même. Cela mériterait d'ailleurs l'ouverture d'un topic pour faire le point...

    Les défis techniques sont importants, certes. Cependant, je pense que le véritable obstacle à la conquête de Mars, c'est que ceux qui sont en possession de la technique ne sont pas prêts à financer, et ne risquent pas de l'être dans un avenir proche !
    Pourrais tu développer, car je ne comprend pas le sens et les éléments dont
    tu pourrais disposer pour emmettre ces propos ?

    C'est pourquoi je pense qu'il ne serait pas idiot d'envisager une expédition financée (pour tout ou partie) par des fonds privés.
    Si le bénéfice dépasse l'investissement, privé ou pas cela ne veut plus rien dire, on parlera alors de Consortium spatial ou d'Agglomérat industriel spatial (sort of speak), et n'est ce pas ce qui est en train de se dessiner actuellement dans le paysage de l'Astronautique en général ?

    Qu'en pensez-vous ? J'attends vos réactions.
    Sinon, je pense que tes questions sont salutaires dans le sens ou
    il règne en ce moment un flou persistent à ce niveau qui retranscrit parfaitement la situation du spatial en général. Nous entrons dans une nouvelle ère de la conquête satiale, de nouveaux acteurs sont présent et les repères sont difficilement palpables pour les humbles citoyens que nous sommes.

    ps : les femmes et les blondes (qui sont des femmes elles aussi ) méritent
    au moins que le trajet soit moins long, tu comprendra pourquoi :

    Selon une étude menée en 2001 sur des populations qui ont été exposées à des doses massives de radiations, comme les survivants de la bombe atomique d’Hiroshima ou les malades du cancer soignés par radiothérapie, le risque ajouté lié à une mission martienne de 1000 jours se trouve quelque part entre 1 et 19 %. D’après Cucinotta, « La réponse la plus probable est 3,4 % ». Mais il reconnaît aussitôt que les marges d’erreur sont plutôt larges.

    Les perspectives sont encore plus sombres pour les femmes. « À cause de leurs seins et de leurs ovaires, les femmes astronautes sont exposées à un risque double de celui des hommes ».

    http://209.85.129.104/search?q=cache...ient=firefox-a
    Soyons sage donc et préparons le mieux ce voyage...non d'un propergol !!

    Cordialement,
    Europa

    Ce qui fait la science, c'est la méthode et non l'objetDescartes, René
    Dernière modification par Europa73 ; 21/05/2007 à 01h56.
     

  4. Matsya

    Date d'inscription
    avril 2007
    Localisation
    Santa Monica, CA
    Messages
    6

    Re : Une expédition privée sur Mars, est-ce vraiment une idée de blonde ?

    Citation Envoyé par Ruligs Voir le message
    Bonjour,

    à moins que tu connaisses un ou plusieurs mécènes près à claquer quelques dizaines de milliards...

    Complètement surréaliste ton site sinon
    Tu sais quoi, mon coco, hébien moi j'ai mieux que ça : il y a aussi la solution de faire appel à plusieurs milliards de mécènes versant chacun quelques dollars...

    La bise, et à bientôt !

    [note de la modération, pub effacée... blablabla... soupir...]
    Dernière modification par deep_turtle ; 21/05/2007 à 16h11.
    "Le premier homme sur Mars sera une blonde !" - Matsya - Mars | Semi | Direct
     

  5. jecario

    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Munich
    Âge
    33
    Messages
    989

    Re : Une expédition privée sur Mars, est-ce vraiment une idée de blonde ?

    Citation Envoyé par Matsya Voir le message
    Tu sais quoi, mon coco, hébien moi j'ai mieux que ça : il y a aussi la solution de faire appel à plusieurs milliards de mécènes versant chacun quelques dollars...
    Quelqu'un connait il quelques milliards de gens prets a filer quelques dollars pour les beaux yeux d'un mec qui veut s'envoyer en l'air et dont il ne recupereront qu'une histoire et des photos ?

    Un peu ambitieux, non ? Mais l'espoir fait vivre...!
     


    • Publicité



  6. Matsya

    Date d'inscription
    avril 2007
    Localisation
    Santa Monica, CA
    Messages
    6

    Pour Europa 73, spéciale dédicace de Matysa la blonde...

    Hello Europa 73 !

    Tout d'abord, félicitations à vous tous les boyz pour le niveau général de la discussion, que je trouve franchement excellent. C'est pas une blonde comme moi qui aurait sorti ce genre de trucs...

    Citation Envoyé par Europa73 Voir le message
    Affirmation gratuite selon moi qui ne s'appuie que sur le flottement potentiellement passager de la politique US à ce niveau. La conquête spatiale est toujours d'actualité au sein de la Nasa et de ses partenaires.
    Puisses-tu avoir raison ! (soupir...) Mais je suis un tout petit peu plus pessimiste que toi à ce sujet.

    Ma première raison : tant qu'il était question de damer leur pion aux Russes, on n'avait aucun problème à trouver des financements. Tu sais comment sont les hommes : ils sont prêts à dépenser des sommes faramineuses pour montrer qu'ils en ont une plus grosse que le voisin (heureusement pas autant que pour séduire les femmes, mais je m'égare...). Or, aujourd'hui, la conquête spatiale n'est plus un enjeu de rivalité entre les blocs. Il y a donc plus de pression qu'autrefois pour justifier les budgets attribués à la conquête de l'espace.

    Ma deuxième raison : les premiers programmes spatiaux ont eu lieu pendant les Trente Glorieuses, époque d'optimisme délirant affichant des taux de croissance dont on ne peut plus que rêver aujourd'hui. De nos jours, les choses ont bien changé. Le budget des Etats-Unis restera déficitaire pendant au moins une bonne dizaine d'années, et ceux des pays européens ne sont pas à un niveau brillant non plus. Quand je me mets à la place d'un sénateur ayant conquis son poste en promettant de construire des écoles et des hôpitaux dans son Etat (tu verrais à quoi ressemblent les écoles publiques aux US, tu hurlerais !), j'ai du mal à me dire qu'il est bien placé pour préconiser de dépenser plus d'argent dans la conquête spatiale.

    Ma troisière raison : aux premières heures du programme Appollo, nous avions un VRAI leader, John Fitzgerald Kennedy. Un VRAI mec, pour changer... C'est lui qui a donné le top départ pour la conquête de la Lune. Et ses déclarations ont été suivies d'effet. Dirais-tu la même chose d'un George Walker Bush ?! Tiens, d'ailleurs, maintenant que j'y pense, il faut d'urgence que je téléphone à Hillary Clinton. Avec un peu de chance, si je réussis à la joindre et à être très convaincante, peut-être placera-t-elle la conquête de Mars au Top 73 de ses priorités...


    Citation Envoyé par Europa73 Voir le message
    Il faut être un(e) sacré visionnaire.
    Merci, je suis flattée...

    Citation Envoyé par Europa73 Voir le message
    Je disais : Les défis techniques sont importants, certes. Cependant, je pense que le véritable obstacle à la conquête de Mars, c'est que ceux qui sont en possession de la technique ne sont pas prêts à financer, et ne risquent pas de l'être dans un avenir proche !

    Tu réponds : Pourrais tu développer, car je ne comprend pas le sens et les éléments dont tu pourrais disposer pour emmettre ces propos ?
    A mon sens (et cette opinion n'est ni plus ni moins que le résumé des éléments que j'ai énumérés plus haut), la conjoncture est beaucoup moins propice à une politique spatiale ambitieuse qu'elle ne l'était à la fin des années 1960. Sur le plan budgétaire comme sur celui de la sécurité, les décideurs sont devenus beaucoup plus frileux qu'ils ne l'étaient. Bref, la NASA comme le Congrès sont devenus de véritables c... molles en ce qui concerne la conquête de l'espace.

    Conséquence : on se concentre sur des projets dont la prise de risque est faible, même si le bénéfice est moindre (vous m'aurez comprise : c'est à la Station Spatiale Internationale que je pense en disant ça). Avec ce genre de projet, on ne prend pas de risques, on fait de belles RP, on entretient le mythe de l'espace (ce qui est bien pour les générations à venir), mais on ne fait pas spécialement avancer le schmilblick (n'hésite pas à me contredire là-dessus si tu es d'un avis différent !).


    Citation Envoyé par Europa73 Voir le message
    Sinon, je pense que tes questions sont salutaires dans le sens ou il règne en ce moment un flou persistent à ce niveau qui retranscrit parfaitement la situation du spatial en général.
    Merci !

    Citation Envoyé par Europa73 Voir le message
    Nous entrons dans une nouvelle ère de la conquête satiale, de nouveaux acteurs sont présent et les repères sont difficilement palpables pour les humbles citoyens que nous sommes.
    Ce n'est pas parce qu'on est citoyens qu'il faut être humble pour autant !!! Le peuple veut du pain, des jeux, et des vaisseaux interplanétaires (lol) !!!

    Citation Envoyé par Europa73 Voir le message
    Le risque ajouté lié à une mission martienne de 1000 jours se trouve quelque part entre 1 et 19 %. Les perspectives sont encore plus sombres pour les femmes. « À cause de leurs seins et de leurs ovaires, les femmes astronautes sont exposées à un risque double de celui des hommes ».
    Je m'insurge !!!! Non seulement la mythologie est sexiste (qui a fait de Mars la planète des hommes et de la testostérone), mais la sience est aussi sexiste......... et même la nature est sexiste !!!!

    (évidement, vous aurez compris que je blague sur ce coup-là - d'ailleurs, heureusement que nous ne sommes pas sur un forum américain...)

    Sans rire, ce n'est pas le genre de chose qui va m'arrêter !

    Europa73, je t'embrasse et je te dis à très bientôt (sur ce forum ? sur Mars ? sur mon site, peut-être, même si je n'ose pas mettre l'url de peur que ma Deep_Turtle ne m'accuse encore une fois d'être une abominable spammeuse)

    Bises

    Matsya
    Dernière modification par Coincoin ; 21/05/2007 à 21h04.
    "Le premier homme sur Mars sera une blonde !" - Matsya - Mars | Semi | Direct
     

  7. Gwyddon

    Date d'inscription
    octobre 2004
    Âge
    32
    Messages
    18 609

    Re : Une expédition privée sur Mars, est-ce vraiment une idée de blonde ?

    Contrairement à ce que tu sembles croire, les US ont pour priorité scientifique actuelle l'espace ; j'en veux pour preuve l'arrêt en 1992 de la construction de SCC (Super Conducting Collider) car gérer de front ISS (via la NASA) et SCC (via le département de l'Energie) était impossible en terme de financement, les américains ont donc choisi l'espace.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.
     

  8. Matsya

    Date d'inscription
    avril 2007
    Localisation
    Santa Monica, CA
    Messages
    6

    Réponse à Gwyddon

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Contrairement à ce que tu sembles croire, les US ont pour priorité scientifique actuelle l'espace ; j'en veux pour preuve l'arrêt en 1992 de la construction de SCC (Super Conducting Collider) car gérer de front ISS (via la NASA) et SCC (via le département de l'Energie) était impossible en terme de financement, les américains ont donc choisi l'espace.
    Merci pour cette info, Sir Gwyddon !

    Dans ce cas-là, j'ai deux questions pour toi et pour vous tous sur le forum :

    1. Je serais hyper curieuse de savoir combien le budget alloué à l'espace représente en % du PIB américain aujourd'hui, et combien il représentait pendant l'ère Appollo. Forte récompense (en carambars) à celui ou celle qui nous trouvera ce chiffre !

    2. (là, je sais que je vais me faire des ennemis) Comment se fait-il qu'on perde notre temps avec des projets coûteux et à très faible valeur ajoutée comme l'ISS ou la base lunaire ? Ne serions-nous pas en train de lâcher la proie pour l'ombre ? Pour moi qui suis non-spécialiste, je ne vois pas trop ce qu'apporte en plus l'ISS en termes de connaissance de la vie dans l'espace par rapport à Skylab et à la station Mir.

    La bise, et à très bientôt

    PS : Je serais hyper curieuse de savoir d'où vient ton pseudo... C'est un condensé de ton vrai nom ? C'est du Klingon ?
    Dernière modification par Yoyo ; 22/05/2007 à 02h17.
    "Le premier homme sur Mars sera une blonde !" - Matsya - Mars | Semi | Direct
     

  9. Europa73

    Date d'inscription
    octobre 2006
    Âge
    44
    Messages
    1 358

    Re : Pour Europa 73, spéciale dédicace de Matysa la blonde...

    Citation Envoyé par Matsya Voir le message
    Hello Europa 73 !

    Ma première raison : tant qu'il était question de damer leur pion aux Russes, on n'avait aucun problème à trouver des financements. Tu sais comment sont les hommes : ils sont prêts à dépenser des sommes faramineuses pour montrer qu'ils en ont une plus grosse que le voisin (heureusement pas autant que pour séduire les femmes, mais je m'égare...). Or, aujourd'hui, la conquête spatiale n'est plus un enjeu de rivalité entre les blocs. Il y a donc plus de pression qu'autrefois pour justifier les budgets attribués à la conquête de l'espace.
    Bonsoir.

    La configuration géopolitique actuelle est quelque peu différente, la fin de la guerre froide à laisser la place à de nouvelles zones de tensions et l'émergence de nouvelles super puissances industrielles & technologiques comme la Chine et l'Inde modifient quelque peu (beaucoup) l'échiquier géostratégique mondial. Les craintes d'hier resurgissent mais la dépendance économique entre les intéressés crée un équilibre virtuel (pas de conflits majeur ex :Chine vs USA). Cet équilibre n'entrave en rien la compétition entre les "super powers" à tous les niveaux, donc oui il y a toujours des rivalités et de la pression au niveau spatial&militaire&technologiqu e.
    La couverture médiatique étant moins spectaculaire, cela fausse un peu notre jugement.

    Ma deuxième raison : les premiers programmes spatiaux ont eu lieu pendant les Trente Glorieuses, époque d'optimisme délirant affichant des taux de croissance dont on ne peut plus que rêver aujourd'hui. De nos jours, les choses ont bien changé. Le budget des Etats-Unis restera déficitaire pendant au moins une bonne dizaine d'années, et ceux des pays européens ne sont pas à un niveau brillant non plus. Quand je me mets à la place d'un sénateur ayant conquis son poste en promettant de construire des écoles et des hôpitaux dans son Etat (tu verrais à quoi ressemblent les écoles publiques aux US, tu hurlerais !), j'ai du mal à me dire qu'il est bien placé pour préconiser de dépenser plus d'argent dans la conquête spatiale.
    La part du spatial aux USA/habitant/an est inférieure à ce que l'Américain moyen dépense pour Halloween.
    L'Amérique serait au bord de la récession selon certains , enfin peu importe, la situation est délicate mais je ne m'inquiète pas pour eux outre mesure. Ceci dit et malgrès les difficultées, les USA répondront toujours présent quand il s'agit de garder un certain monopole, la conquête spatiale deviendra un jour plus importante que l'industrie de l'armement, et cela les Américains le savent bien...Mais il est vrai que cette même conquête se doit d'arborer un nouveau costume pour séduire plus largement les masses et ainsi susciter l'adhésion de ces dernières, une forme de vision commune toute fraîche. (relooking extrême)

    Ma troisière raison : aux premières heures du programme Appollo, nous avions un VRAI leader, John Fitzgerald Kennedy. Un VRAI mec, pour changer... C'est lui qui a donné le top départ pour la conquête de la Lune. Et ses déclarations ont été suivies d'effet. Dirais-tu la même chose d'un George Walker Bush ?!
    Mr President à quand même lancer une initiative importante aux USA :
    http://www.whitehouse.gov/news/relea...0040114-3.html
    Elle est déjà suivie d'effets mais elle est aussi en passe à un certain flottement qui découle probablement des problèmes rencontrés en politique étrangère et notemment intérieure.

    La colonisation de Mars est beaucoup plus complexe à mettre en oeuvre et cela ne se fait pas en claquant des doigts mais en y allant franco, la Lune puis Mars sans oublier toutes les études préalables sur Terre (biosphère II etc...)
    Au regard de cette réalité, l'impatience de certain semble infantile et ne s'inscrit pas selon moi dans le cadre d'une vision globale du sujet qui soit pondérée et réaliste.

    A mon sens (et cette opinion n'est ni plus ni moins que le résumé des éléments que j'ai énumérés plus haut), la conjoncture est beaucoup moins propice à une politique spatiale ambitieuse qu'elle ne l'était à la fin des années 1960. Sur le plan budgétaire comme sur celui de la sécurité, les décideurs sont devenus beaucoup plus frileux qu'ils ne l'étaient. Bref, la NASA comme le Congrès sont devenus de véritables c... molles en ce qui concerne la conquête de l'espace.
    Conjoncture moins propice, c'est exact, pour le reste, ta retranscription me semble inexacte car l'enjeu (les) sont différents et le challenge plus important.
    Donc oui, il y a de quoi être un temps soit peu plus frileux ou hésitant car la barre est beaucoup plus haute.

    Conséquence : on se concentre sur des projets dont la prise de risque est faible, même si le bénéfice est moindre (vous m'aurez comprise : c'est à la Station Spatiale Internationale que je pense en disant ça). Avec ce genre de projet, on ne prend pas de risques, on fait de belles RP, on entretient le mythe de l'espace (ce qui est bien pour les générations à venir), mais on ne fait pas spécialement avancer le schmilblick (n'hésite pas à me contredire là-dessus si tu es d'un avis différent !).
    Concept beaucoup trop généraliste, réducteur et qui ne reflète en rien ce qui ce dessine en arrière plan dans certains pays, les missions robotisées peuvent donner cette impression mais l'homme se prépare doucement mais sûrement à
    la colonisation...

    Quelques chiffres mais attention l'interprétation et la comparaison avec les années '60 me parait assez osée et complexe.

    back then :

    To be sure, all this costs us all a good deal of money. This year¹s (1962) space budget is three times what it was in January 1961, and it is greater than the space budget of the previous eight years combined. That budget now stands at $5,400 million a year--a staggering sum, though somewhat less than we pay for cigarettes and cigars every year. Space expenditures will soon rise some more, from 40 cents per person per week to more than 50 cents a week for every man, woman and child in the United Stated, for we have given this program a high national priority


    Now :

    http://www.nasa.gov/about/budget/index.html
    Son budget prévisionnel pour l'année 2006 s'élève à 16,456 milliards de dollars

    Europa73, je t'embrasse et je te dis à très bientôt
    Bises
    Matsya
    Moi aussi je t'embrasse et je n'exprime que mon simple point de vue sans pour autant vouloir te contredire car tu es blonde , mes respects d'ailleurs.

    See ya dudette
    Europa.

    "Many years ago the great British explorer George Mallory, who was to die on Mount Everest, was asked why did he want to climb it. He said, "Because it is there."
     

  10. Urbinou

    Date d'inscription
    mai 2006
    Localisation
    Liège (Belgique)
    Âge
    49
    Messages
    80

    Re : Pour Europa 73, spéciale dédicace de Matysa la blonde...

    Petite parenthèse : L'excellent roman du non moins excellent Gregory Benford "Les enfants de Mars" nous décrit un voyage vers Mars financé par des fonds privés (même si dans son roman, les privés sont motivés par la prime de 30 milliards de $ pour qui fera l'aller-retour).
     

  11. jean-robert

    Date d'inscription
    mai 2007
    Âge
    56
    Messages
    28

    Re : Une expédition privée sur Mars, est-ce vraiment une idée de blonde ?

    Bonjour à tous et à toutes,

    Une expédition pour Mars! Faudrais déjà être en mesure de réaliser une expédition lunaire sans ce briser les dents sur des technologie minimaliste. Les USA ne veulent, à toutes fins pratique, tout simplement pas ce faire reprocher d'autre morts inutile, qui sont, dans la plupart des cas, relier à des incompétence de bas étages. Leur paranoïa de la sécurité en est la conséquence première. Mais ne dit-on pas que trop ces comme pas assez lol!

    Comme il à été dit, j'aie plus confience de voir les Chinois, les Coréen, le Japonais ou même les Indous devenir l'une des nations attractive dans le secteur de l'exploration et de la colonisation spatial. D'ailleurs bien des surprises nous attendent si je prend au sérieux mes contacts,... Oeuvrant dans le domaine de la robotique et de l'environnement artificiel, je suis solicité de toutes part par ces nations, et bien d'autres encore afin de développer des systèmes autonome capable de soutenir et d'apporter des solutions pratiques permettant à l'être humain de s'établir la ou il veux dans cette immencité spatial,... En ce qui me concerne, les USA malgré leur énorme potentiel, seront vite dépasser par la vague si il ne font rien d'ici deux ans.

    Ont ne se lance pas à l'avanture comme cela, surtout dans des conditions aussi précaire de survie. Il n'y a même pas le minimum la-haut! Au moindre pépins c'est la catastrophe. Il faut donc nous assurer que nous sommes effectivement en mesure d'expédier des spacionautes sur la Lune, puis sur Mars tout en porusuivant, voir modifiant, le développement de la station internationnal. Il faut revoir les normes d'acceptation des astronaute et permettre à une plus grande part de personnes, spécialistes ou non, de prendre part à l'action. Il faut comprendre que le métier d'astronaute n'est pas plus dangeureux que celui d'être militaire. À chaque pas la mort nous guette, point barre.

    Et effectivement, avant de penser coloniser un autre monde parceque ici sur Terre ça va mal, nous devrions revoir notre mode de vie, ce qui est en soi impossible puisque à priorie, tout est fondé sur l'appat du gains, la consommation à outrance sous toutes ces formes. Ceci étant, si ont vous demandais de changer votre voiture au pétrole demain pour une voiture électrique. Que feriez-vous ? Bon nombre n'y verraient pas d'objections, mais là les investisseurs dans le pétrole feraient tout en leur pouvoir (ce qu'il font déjà d'ailleur) pour que cela n'arrive jamais, question de gros $$$.

    Coloniser l'espace devra rapporter plus qu'il n'en coute et devra découler d'un besoin essentiel sans quoi nous resterons colé sur le planché des vaches. Les pays asiatique seront plus enclins à vraiement développer des programmes coloniaux, ne serais-ce que pour obtenir plus de territoire. Pour eux, investir dans la colonisation de la Lune, de Mars et au-delà, est plus une question de bon sens et ils feront tout ce qu'il faut pour que cela réussisse. Même si il perdent quelque astronautes et quelques colons au change, c'est pas grave, leur problèmes de surpopulation sera résolu, en partie,...

    ...et le fait que tu sois blonde ne change rien! Ça c'est une mentalité dépasser ou seul les matchos y trouve encore leur compte lol! Pour ce sentir Homme, il y en as qui ont besoin de rabaisser les autres à leurs niveau et c'est pas de la tarte... C'est là d'ailleur tout le problème de notre société non?!

    ps: Désolé si j'ai l'air un peu patôt ! Disons que c'est parce que je ne suis qu'un petit nouveaux...
     

  12. Europa73

    Date d'inscription
    octobre 2006
    Âge
    44
    Messages
    1 358

    Re : Une expédition privée sur Mars, est-ce vraiment une idée de blonde ?

    Citation Envoyé par jean-robert Voir le message
    Bonjour à tous et à toutes,

    Une expédition pour Mars! Faudrais déjà être en mesure de réaliser une expédition lunaire sans ce briser les dents sur des technologie minimaliste.
    Comme il à été dit, j'aie plus confience de voir les Chinois, les Coréen, le Japonais ou même les Indous devenir l'une des nations attractive dans le secteur de l'exploration et de la colonisation spatial. En ce qui me concerne, les USA malgré leur énorme potentiel, seront vite dépasser par la vague si il ne font rien d'ici deux ans.
    Bonjour.

    Je tiens à saluer ton intervention sur ce forum et bienvenue dans la famille.

    Je soutiens ton point de vue qui me semble juste et qui vient completer mes dires en quelque sorte d'autant plus que tu es assez directement impliqué dans ce milieu.

    Les USA iront sur Mars et retourneront sur la Lune pour ces mêmes raisons (soulignées dans ton texte).
    D'autres raisons sous-jacentes sont inclusent dans l'équation et je dirai même que certaines raisons ne sont pas encore connuent pour l'instant car la science évolue et nous réserve des surprises...

    Le scénario idéal pour les humanistes que nous prétendons être serait de voir une coopération internationale se créer autour de ces projets.
    Cette même coopération potentielle est sujette à de nombreux éléments économiques & stratégiques sur le plan civil et militaire.

    Ce dernier aspect (militaire) est conflictuel et les USA sont justement méfiants vis à vis de la Chine, ce qui a pour résultat de freiner leur coopération et d'ouvrir de nouveaux partenariats entre certains pays qui paraissaient peu probable il y a encore peu de temps. (Iran-Vénézuela ou Chine-Inde par ex)

    Toutes ces conditions et autres enjeux dessinent déjà cette nouvelle configuration, dur de suivre mais gardons l'oeil ouvert et espérons que l'Europe jouera un rôle croissant dans ces aventures...

    Cordialement,
    Europa

    "Il y a 2 manières de se berner soi-même ici : soit accepter l'idée d'une visite extraterrestre face à des preuves très minces parce que nous voulons que ce soit vrai ; soit rejeter une telle idée en bloc, en l'absence de preuves suffisantes, parce que nous ne voulons pas qu'elle soit vraie. Chacun de ces extrêmes est une sérieuse entrave à l'étude des ovnis" — Carl Sagan, UFO's - A scientific debate, 1972, repris du symposium de l'AAAS de 1969
     

  13. Argyre

    Date d'inscription
    juin 2005
    Messages
    2 174

    Re : Une expédition privée sur Mars, est-ce vraiment une idée de blonde ?

    Bonjour,
    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Contrairement à ce que tu sembles croire, les US ont pour priorité scientifique actuelle l'espace ; j'en veux pour preuve l'arrêt en 1992 de la construction de SCC (Super Conducting Collider) car gérer de front ISS (via la NASA) et SCC (via le département de l'Energie) était impossible en terme de financement, les américains ont donc choisi l'espace.
    Oui, effectivement.
    En fait, le programme de la NASA est clair. La navette sera arrêtée et la survie de l'ISS ne sera pas la priorité. Comme il a été annoncé par Bush il y a quelques temps déjà, à budget constant, les Américains vont donc poursuivre leur programme dans le spatial habité en allant d'abord sur la Lune, puis sur Mars. C'est dans leur programme et c'est dans leur budget, donc il n'y a aucune raison de croire qu'ils ne vont pas le faire, surtout dans le contexte actuel où d'autres pays comme la Chine menacent leur leadership à moyen terme. D'ailleurs, ce grand programme a déjà commencé avec les spécifications du module Orion et la conceptualisation d'Arès I.

    Sinon, en ce qui concerne le privé, je ne pense pas qu'il puisse en sortir quelque chose avant une vingtaine d'années. Les investissements sont beaucoup trop importants. Le plus simple, c'est d'attendre que les Américains (ou les Européens, les Russes ou Chinois ...) aient construit leur fusée Arès V pour aller sur la Lune, avec le module de retour Orion, puis qu'ils l'aient utilisée pour aller sur Mars. A ce moment là, le secteur privé pourra peut-être copier ou tout simplement acheter une fusée martienne à la NASA ou à une autre agence spatiale. Pourquoi faire ? Peut-être pour faire du tourisme, ou pour assouvir la passion d'un fan de Mars ...

    Cordialement,
    Argyre
     

  14. jean-robert

    Date d'inscription
    mai 2007
    Âge
    56
    Messages
    28

    Re : Une expédition privée sur Mars, est-ce vraiment une idée de blonde ?

    Effectivement, il existe certains projets, officieux disons, que les USA ce garde en réserve. Avec les multiple modifications apporter à leur lanceur orion, disons que ces un projet qui à été bacler tout bonnement afin de combler temporairement un vide flagrant, laissé par la mise au rancard des navettes. Et comme il est dit, les Uniens ne laisserons surement pas le pôle au asiatique, aux russes ou aux Européens, bien placé pour nous faire de bonne surprises...

    Il faut faire mande honorable en ce qui à trait au développements privés. La folie ne c'est pas réellement emparer des industries et d'aucun ne semble être en mesure de croire qu'il y à des gens ici sur Terre qui sont près à débourser des milliers de dollards juste poru une place dans un vaisseau spatial. L'industrie touristique y rouveras plus que sont compte dans l'aventure...Un billet pour la Lune à 15, 20 milles dollards tout inclus... Il y en aura des prenneurs.

    Il faut prendre en considération également les milliers, voire les millions d'emplois que cela représente et cela sans compter les emplois indirectes que toutes cette infrastructure présuppose,... Des revenus autant pour l'états que pour l'ensemble de notre structure économique. La colonisation est rentable mais pas nécessairement au niveau boursier, du moins pas pour le moment. À simple titre d'info : des entreprises privées font déjà appel à nos services afin de consulter sur la fesabilité de projets d'habitat lunaire, sur leur coûts de développement de transport et d 'installation,... Ont pose des questions et ont demande des paliatifs aux lacunes des projets directeurs actuels. Il y en as même qui pense contracter des projets d'envergure plus ou moins improtantes seul ou en consiortium,... Enfin! Le privé va ce lancer dans l'aventure car il y à de l'argent à faire avec le tourisme, mais aussi avec l'industre dans son ensemble.

    J'ai un projet sur la table de mineur automatiser pour la ceinture d'astéroïdes comprennant un système de transport permettant d'acheminer les minéraux sur Mars,... Vous voyez le genre de projet. Certe ce n'est pas pour demain mais ont commence à y déceler les avantage. Ces ébauches de solutions conduisent à des investissement qui viennent du privés. Bientôt les USA, la Chine et compagnie ce batterons pour s'approprié des territoire spatiaux et extra-planétaire dans le seul et unique but de vendre des concessions. Il ce pourrais même que le privé s'approprie les dits territoire,... De la fiction. Je ne crois pas! Trop de nations sont inscritent dans cette course maintenant pour faire marche arrière...

    ...Et c'est là que la question militaire pose problème. La question territoriale étant, à toutes fins pratique, résolue ici bas, il faudra défendre les territoires nouvellement acquis la-haut. L'internationnalisation du développement colonial ne doit pas être un voeux pieux, mais bien une réalité, sans quoi ce sera le chaos tôt ou tard, champ de prédilection de l'escalade des affrontements destructeurs caractéristique à notre espèce don les militaire sont firants. Vouloir coloniser est une chose. Que ce soit la Lune, Mars,... voir simplement l'espace en est une autre. Il existe tellement de facteurs sous-jascents et intrinsèques à ce seul désir qu'il faut impérativement que ce soit un développement commun. Question de point de vue !
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. La paléontologie est -elle vraiment une science ?
    Par titinod dans le forum Paléontologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/09/2007, 20h15
  2. est-ce que s'est une bonne idée???
    Par José9 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 27
    Dernier message: 02/06/2007, 19h28
  3. SVP est ce que vous avez une idée? pb machine à laver
    Par bsrir dans le forum Dépannage
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/11/2005, 17h19
  4. TIPE est-ce une bonne idée ?
    Par Mathé dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 6
    Dernier message: 30/09/2005, 20h24