Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 6 12 3 4 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 76

Darwin dynamite la génétique

  1. EauPure

    Date d'inscription
    avril 2012
    Localisation
    Nîmes
    Messages
    5 089

    Darwin dynamite la génétique

    Darwin dynamite la génétique

    Cette contradiction, qui fait osciller la biologie entre le réductionnisme et le holisme, est récurrente. Sa solution implique de changer radicalement de cadre théorique. J’ai proposé une nouvelle théorie qui n’est ni holiste ni réductionniste. Elle confère un rôle décisif aux phénomènes aléatoires – opposée à la vision déterministe qui fonde la notion de programme génétique – notamment dans l’expression des gènes. Ce moteur aléatoire au niveau génétique et moléculaire serait contrôlé par le niveau cellulaire sur le mode de la sélection naturelle. Avec des collègues physiciens, nous avons effectué des simulations informatiques qui montrent la capacité de cellules fonctionnant selon ces principes à s’organiser en tissus. Ces simulations suggèrent aussi une nouvelle manière d’envisager le cancer (3).
    Il y avait déjà les mutations aléatoires évolutionnistes et maintenant c'est l'expression des gènes qui serait aléatoire évolutionniste
    ça donne plus de poids aux algorithmes évolutionnistes

    -----

    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue
     


    • Publicité



  2. JPL

    Date d'inscription
    septembre 2003
    Messages
    66 985

    Re : Darwin dynamite la génétique

    Citation Envoyé par EauPure Voir le message
    ça donne plus de poids aux algorithmes évolutionnistes
    C'est vraiment obsessionnel chez toi !
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac
     

  3. saint.112

    Date d'inscription
    mai 2014
    Localisation
    Lyon
    Messages
    2 186

    Re : Darwin dynamite la génétique

    Citation Envoyé par EauPure Voir le message
    Il y avait déjà les mutations aléatoires évolutionnistes et maintenant c'est l'expression des gènes qui serait aléatoire évolutionniste
    Je dois dire que j'ai du mal à comprendre.
    1. Qu'est-ce que ça veut dire “aléatoire évolutionniste“ ?
    2. Et puis des “mutations aléatoires évolutionnistes“ ? Les mutations sont aléatoires par définition, non pas qu'elles ne soient pas causées par des phénomènes déterministes, mais parce que ce sont de simples erreurs de transcription. L'évolution qui peut résulter d'une mutation donnée est un simple effet de bord. Une mutation n'est donc pas évolutionniste en soi. Elle peut tout aussi bien être létale.
    3. Et alors là : “l'expression des gènes serait aléatoire évolutionniste“. Ça fleure bon le charabia jargonnant. À ma connaissance l'expression des gènes n'est pas aléatoire sinon à la marge, sinon nous serions pas ce que nous sommes.

    Citation Envoyé par EauPure Voir le message
    ça donne plus de poids aux algorithmes évolutionnistes
    J'ignorais l'existence de ces algorithmes. À vue de nez ça me rend plutôt perplexe.

    Cet article du Monde m'a rendu extrêmement perplexe aussi. Je lis :
    Mais surtout en raison de « l’idéologie dominante » dans les laboratoires, fondée sur une interprétation des observations et expériences sur le vivant faisant la part belle à un « programme génétique ». Un programme qui serait « écrit » dans l’ADN et qu’il suffirait de lire pour le connaître, le comprendre et résoudre les mystères du vivant.
    N'y aurait-il pas là une simplification outrancière de la génétique, voire un contresens ?
    Bizarre de la part du Monde.
    Tu as en effet une prédilection pour ce genre de "science".

    Nico
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.
     

  4. Amanuensis

    Date d'inscription
    septembre 2010
    Messages
    21 326

    Re : Darwin dynamite la génétique

    Citation Envoyé par saint.112 Voir le message
    Cet article du Monde m'a rendu extrêmement perplexe aussi.
    Ce n'est pas le journal, mais un blog de journaliste.

    La phrase, avec les guillemets, est clairement une interprétation, et parle de la doxa dans les 90 ; un peu poussé et caricaturé, car c'est en repoussoir des théories de Kupiec, le sujet du billet étant un article relatant une expérience dont le résultat s'interpréterait selon ces théories. Et c'était un mode de pensée avant les séquencements massifs, et donc avant les surprises que cela a révélées.

    L'expérience est intéressante, et mérite d'être mentionnée et discutée.

    (Le titre--celui du billet du blog, et repris ici--est déplorable, mais c'est la "loi du genre".
    Dernière modification par Amanuensis ; 01/01/2017 à 11h46.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.
     

  5. JPL

    Date d'inscription
    septembre 2003
    Messages
    66 985

    Re : Darwin dynamite la génétique

    J'ai été déconcerté aussi par l'article. Sylvestre Huet est meilleur que cela d'habitude. It's an overinterpretation d'un mécanisme intéressant qui ne me surprend pas énormément. Cela fait longtemps que j'avais lu dans La Recherche ou Pour la Science un article qui insistait sur la part d'aléatoire dans divers mécanismes de la biochimie cellulaire. Finalement qu'est-il dit dans ce cas : qu'au début de la différenciation cellulaire l'activation de divers gènes est plutôt flottante avant que cela se stabilise. Et alors ?
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac
     


    • Publicité



  6. Amanuensis

    Date d'inscription
    septembre 2010
    Messages
    21 326

    Re : Darwin dynamite la génétique

    Je vois cela comme un point important.

    Cela signifie qu'un mécanisme de "sélection naturelle" est à l’œuvre dans la stabilisation des formes cellulaires, par une interaction entre les populations de cellules et leur environnement qui est alors l'organisme lui-même.

    Cela va dans le sens de l'économie, et donc dans le sens de résoudre de mieux en mieux le paradoxe entre la complexité des organismes pluri-cellulaires et la (relativement) faible information contenue dans le génome. Et cela va vient en opposition de la vision simpliste, qui reste très prégnante, du génome comme "programme" qui déterminerait les détails des cellules et des organismes.

    L'expérience citée et son résultat sont donc assez importants pour illustrer ces points.

    Personnellement, je vois le génome comme un élément particulier de la cellule, ayant son rôle particulier, mais ne rendant pas le reste de la cellule comme accessoire, comme "simple exécutant". Au contraire, on peut voir la cellule, avec tous les mécanismes hérités de la cellule mère indépendamment du génome, comme l'élément le plus important, la spécialisation étant le résultat d'une interaction complexe entre la cellule elle-même, l'information donnée par le génome et l'information donnée par l'environnement. Le génome participe à la stabilisation, mais n'en est pas le moteur exclusif.

    ---

    Je donne juste une opinion ; par expérience discuter ne sert à rien et est une perte de temps dans les conditions de cette discussion, et je n'interviendrai pas plus. Bye.
    Dernière modification par Amanuensis ; 01/01/2017 à 14h32.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.
     

  7. JPL

    Date d'inscription
    septembre 2003
    Messages
    66 985

    Re : Darwin dynamite la génétique

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    Je vois cela comme un point important.

    Cela signifie qu'un mécanisme de "sélection naturelle" est à l’œuvre dans la stabilisation des formes cellulaires, par une interaction entre les populations de cellules et leur environnement qui est alors l'organisme lui-même.
    C'est bien pour cela que je parlais d'un mécanisme intéressant, mais le titre du billet de Sylvestre Huet et l'orientation de son texte me sont apparus inutilement polémiques.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac
     

  8. Mickey-l.ange

    Date d'inscription
    octobre 2014
    Messages
    946

    Re : Darwin dynamite la génétique

    Citation Envoyé par saint.112 Voir le message
    Bizarre de la part du Monde.
    Bonjour,

    Le Monde est un journal fiable ?
     

  9. JPL

    Date d'inscription
    septembre 2003
    Messages
    66 985

    Re : Darwin dynamite la génétique

    Il ne faut pas parler ici du journal mais d'un blog bien connu hébergé, comme d'autres, si le site du Monde.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac
     

  10. saint.112

    Date d'inscription
    mai 2014
    Localisation
    Lyon
    Messages
    2 186

    Re : Darwin dynamite la génétique

    En fait je ne suis pas sûr d'avoir exactement compris l'article car il fait référence à des débats que je ne connais pas.
    Corrigez-moi si je me trompe : selon les auteurs, contrairement à la pensée dominante, l'expression des gènes ne serait pas absolument déterministe mais comporterait une part d'aléatoire.
    Est-ce que ce n'est pas enfoncer une porte ouverte ? Tous les zèbres se ressemblent (forcément ce sont des zèbres ) mais il n'y en a pas deux qui ont les mêmes rayures. Chaque être humain a des empreintes digitales différentes. C'est que l'expression des gènes connait des variations d'un individus à l'autre. On sait ça depuis longtemps, non ?
    J'ai encore raté quelque chose ?
    Nico
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.
     

  11. Amanuensis

    Date d'inscription
    septembre 2010
    Messages
    21 326

    Re : Darwin dynamite la génétique

    Citation Envoyé par saint.112 Voir le message
    C'est que l'expression des gènes connait des variations d'un individus à l'autre. On sait ça depuis longtemps, non ?
    Oui, mais ce n'était pas attribué à de l'aléatoire dans le fonctionnement de la cellule, mais plutôt aux différences entre génomes. Chez les êtres vivants à reproduction sexuée, il n'y a pas pas, sauf cas particuliers, deux génomes identiques, d'où une première source de variabilité. À un même gène peut correspondre différents allèles, et les différences entre allèles peuvent amener des expressions différentes d'un même gène.

    Ensuite, dans le cas de jumeaux homozygotes, on observe un reliquat de variation, mais l'idée dominante était d'attribuer cela à l'environnement de l'organisme le long de son histoire, en commençant par exemple avec la position dans l'utérus.

    L'idée ici est qu'il y a une variabilité à l'échelle des cellules à génome identique. Je peux imaginer divers provenances, comme l'environnement immédiat de la cellule, mais aussi le fait que quand une cellule se divise, les deux cellules filles ne contiennent pas exactement le même contenu du cytoplasme: l'environnement intra-cellulaire de l'ADN peut différer légèrement, et cela pourrait suffire. Ou encore on peut imaginer des erreurs de recopie dans les méthylations. Et évidemment des mutations génétiques.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.
     

  12. minushabens

    Date d'inscription
    juillet 2014
    Messages
    5 203

    Re : Darwin dynamite la génétique

    Que les zèbres soient tous différents ne dit pas que leur développement est aléatoire. Chaque zèbre s'est développé dans un environnement différent, et il est concevable que l'environnement exerce une influence déterministe sur le développement d'un organisme.
     

  13. yves25

    Date d'inscription
    décembre 2005
    Localisation
    le Haut Doubs
    Messages
    10 224

    Re : Darwin dynamite la génétique

    Citation Envoyé par Amanuensis Voir le message
    Je vois cela comme un point important.

    Cela signifie qu'un mécanisme de "sélection naturelle" est à l’œuvre dans la stabilisation des formes cellulaires, par une interaction entre les populations de cellules et leur environnement qui est alors l'organisme lui-même.
    Ca, je comprends mais je me pose bêtement la question du tout début de l'embryon. Il n'y a pas beaucoup d'environnement à ce stade.

    EDIT: pas vu le message 11 d'Amanuensis qui répond plus ou moins à ma question.
    Dernière modification par yves25 ; 02/01/2017 à 11h28.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...
     

  14. Amanuensis

    Date d'inscription
    septembre 2010
    Messages
    21 326

    Re : Darwin dynamite la génétique

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Ca, je comprends mais je me pose bêtement la question du tout début de l'embryon. Il n'y a pas beaucoup d'environnement à ce stade.
    La gravitation, la position des cellules les unes par rapport aux autres (nombre de voisines, position relative des voisines), des gradients chimiques, ...

    Peut-être pas beaucoup, mais est-ce qu'il faut beaucoup?
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.
     

  15. LeMulet

    Date d'inscription
    septembre 2016
    Âge
    49
    Messages
    696

    Re : Darwin dynamite la génétique

    La gravité semble ne pas jouer un rôle très important dans le développement embryonnaire, mais on ne peut pas généraliser sans vérification bien sûr, ça dépend peut-être aussi des espèces.

    Voir cet article :
    Citation Envoyé par Alain BAUTZ
    Au cours du développement embryonnaire précoce des Amphibiens, plusieurs événements ont été décrits comme pouvant être dépendants de la gravité terrestre : la rotation d'équilibration de l'œuf, la migration du pronoyau femelle, la symétrisation bilatérale de l'individu, l'orientation des premiers plans de clivages.

    Cette idée de dépendance, émise depuis plus d'un siècle, relevait uniquement d'observations et d'expériences réalisées sur Terre, en présence de la gravité 1G.

    L'accès à des périodes de micropesanteur de longue durée, au cours de vol orbitaux sur la station spatiale Mir, a permis de montrer que chez l'Amphibien Urodèle Pleurodeles waltl, un développement embryonnaire complet et l'éclosion de larves morphologiquement normales peuvent être obtenus en l'absence de la gravité terrestre.
    Tous les embryons développés en micropesanteur présentent une symétrie bilatérale normale.
    La rotation d'équilibration de l'œuf, qui se réalise sur terre après la fécondation, n'est pas nécessaire chez les Urodèles pour la détermination du plan de symétrie bilatérale.

    Les résultats obtenus chez le Pleurodèle sont en accord avec ceux observés précédemment chez l'Anoure Xenopus laevis et le Poisson Oryzias latipes
    https://www.google.fr/url?sa=t&rct=j...9h7HFL01Ey-GVA
    Dernière modification par LeMulet ; 02/01/2017 à 12h08.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 05/10/2014, 17h15
  2. 1ère S: exercice dynamite
    Par kidnapped dans le forum Chimie
    Réponses: 13
    Dernier message: 15/09/2010, 21h28
  3. Détonateur et dynamite
    Par invité6543456789 dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/08/2010, 13h49
  4. TPE 1ereS La dynamite Plan? Problématique? Projet final?
    Par shifakhm dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/10/2007, 20h58
  5. Mécanisme réactionel de la dynamite
    Par LMB dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/04/2006, 14h32