Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 16 à 30 sur 40

la stérilisation des handicapés en question

  1. Cécile

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    région parisienne
    Messages
    7 598

    Re : la stérilisation des handicapés en question

    Citation Envoyé par Lord M
    Ca revient à un aveu d'impuissance : "on est pas capable de les surveiller, donc on les castre".
    Je ne vois aucune raison de "surveiller" des handicapés mentaux qui ne sont pas dangereux pour eux ni pour les autres (c'est le cas dans leur très grande majorité). Ils ont droit à leur liberté et à leur l'intimité.
    Au fait, stérilisation et castration ne sont pas du tout la même chose.

    Citation Envoyé par GottferDamnt
    Erf c'est dégueux lol ! Déjà est ce que quelqu'un aurait envi de se "reproduire" avec un handicapé ?
    QUel mépris pour eux ! Moi, c'est ta phrase que je trouve "dégueu".
    Pourquoi les handicapés n'auraient-ils pas une vie sexuelle normale ? Qui dit vie sexuelle dit possibilité de se reproduire (volontairement ou involontairement). Je ne vois rien de "dégueu".

    -----

     


    • Publicité



  2. yaveka

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Messages
    19

    Re : la stérilisation des handicapés en question

    Citation Envoyé par GottferDamnt
    Ah et sinon vous voulez aussi castré tout ceux qui ont le sida? Bonne chance lol !
    Cela n'a rien à voir!!!!
    Une femme enceinte et ayant le sida ne le transmet que dans 1\3 des cas. Elle est capable de s'occuper de son enfant, du mois pendant environ 10 ans (surtout en occident où elles ont un traitement) et d'ici 10 ans, il y aura peut etre la solution magique.
     

  3. Narduccio

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Alsace
    Âge
    58
    Messages
    4 735

    Re : la stérilisation des handicapés en question

    Citation Envoyé par Lord M
    pour moi la stérilisation des handicapés, c'est un peu comme la lobotomisation des malades mentaux au XIXeme siècle : la société n'a pas les moyens de ( /ne se donne pas les moyens de /ne veut pas) prendre en charge ces personnes d'une manière suffisament approfondie. Ca revient à un aveu d'impuissance : "on est pas capable de les surveiller, donc on les castre".
    Si ce que tu dit était vrai, ce n'est pas quelques individus par ans qui seraient stérilisés. Actuellement, apparemment, l'on ne stérilise que dans des cas extrèmes quand il y a danger pour le malade ou son entourage. C'est d'ailleur, autant que je sache, souvent à la demande des familles. Il ne s'agit pas d'empècher le malade de se reproduire, mais d'empêcher que cela n'agrave son cas ou ne cause du tort à des tiers.
    Je vous le répète: mettezvous deux secondes à la place du malade ou de sa famille. Soyez humains avant d'être doctrinaire.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper
     

  4. camaron

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Messages
    1 664

    Re : la stérilisation des handicapés en question

    Citation Envoyé par Narduccio
    Je vous le répète: mettezvous deux secondes à la place du malade ou de sa famille. Soyez humains avant d'être doctrinaire.
    Entre le traitement de quelques cas rares et la généralisation d'un procédé il y a une marge dont le risque de franchissement fait peur.

    Mais vouloir interdire des pratiques médicales marginales comme la stérilisation sous le couvert de principes appliqués à la lettre me parait encore plus dangereux comme tu le dit justement.

    C'est probablement l'examen trés concret des cas dans lesquels il s'applique en France qui permettrait de tout mettre dans le même panier.
     

  5. Narduccio

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Alsace
    Âge
    58
    Messages
    4 735

    Re : la stérilisation des handicapés en question

    Citation Envoyé par camaron
    Entre le traitement de quelques cas rares et la généralisation d'un procédé il y a une marge dont le risque de franchissement fait peur.
    Heureusement que ce risque fait peur. mais c'est aux comités d'éthique et aux instances judiciaires de veiller à la bonne application des lois. C'est aussi, ensuite au citoyen de montrer qu'il est sensible à l'interdiction de dérives eugéniques. Mais il faut de prime abord accorder notre confiance au corps médical pour résoudre ces problèmes qui nous posent problème.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper
     


    • Publicité



  6. Lord M

    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    Un peu plus à l'Ouest...
    Âge
    36
    Messages
    781

    Re : la stérilisation des handicapés en question

    Citation Envoyé par Cécile
    Je ne vois aucune raison de "surveiller" des handicapés mentaux qui ne sont pas dangereux pour eux ni pour les autres (c'est le cas dans leur très grande majorité). Ils ont droit à leur liberté et à leur l'intimité.
    Au fait, stérilisation et castration ne sont pas du tout la même chose.
    Si ils ne sont pas dangereux pour eux et pour leur entourage, il n'y a pas de raison de leur interdire d'avoir des enfants. Et effectivement, je me suis trompé de terme (stérilisation/castration)

    Bon, pour résumer un peu, on ne parle ici que des handicapés lourds, incapables de se prendre en charge, et qui seraient un danger pour leurs enfants potentiels.

    Mais après tout si ils représentent un danger pour leur entourage, ils doivent être surveillés. Donc cette surveillance devrait être à même de les empêcher d'avoir des enfants, sans avoir besoin de passer par un procédé définitif, et que je trouve inhumain. Il y a des tas de facteurs qui peuvent aggraver un cas pathologique. Mais c'est sur que si on en élimine un d'office, ca fait toujours ca de moins à prendre en charge par les institutions, donc un peu d'argent économisé ?

    Et pour finir ce n'est pas le risque de dérive, et la possibilité de généralistaion qui motivent ma réponse. Je trouve que c'est une négation de l'individu, une privation de liberté dont le principe me révolte.
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity
     

  7. Cécile

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    région parisienne
    Messages
    7 598

    Re : la stérilisation des handicapés en question

    Citation Envoyé par Lord M
    Bon, pour résumer un peu, on ne parle ici que des handicapés lourds, incapables de se prendre en charge, et qui seraient un danger pour leurs enfants potentiels.
    Mais après tout si ils représentent un danger pour leur entourage, ils doivent être surveillés. Donc cette surveillance devrait être à même de les empêcher d'avoir des enfants, sans avoir besoin de passer par un procédé définitif, et que je trouve inhumain.
    Il y a un problème de logique : tant qu'ils n'ont pas d'enfants, ils ne sont pas dangereux pour leur entourage (je parle des handicapés non agressifs, l'immence majorité), donc on n'a pas à les surveiller.
     

  8. Lord M

    Date d'inscription
    octobre 2004
    Localisation
    Un peu plus à l'Ouest...
    Âge
    36
    Messages
    781

    Re : la stérilisation des handicapés en question

    Citation Envoyé par Cécile
    Il y a un problème de logique : tant qu'ils n'ont pas d'enfants, ils ne sont pas dangereux pour leur entourage (je parle des handicapés non agressifs, l'immence majorité), donc on n'a pas à les surveiller.
    On tourne un peu en rond : si ils ne sont dangereux que pour leurs enfants, comment savoir qu'ils sont dangereux avant qu'ils aient des enfants ? Doit on dans ce cas stériliser tous les handicapés, même légers sous prétexte qu'ils peuvent représenter en éventuel danger pour leurs futurs enfants ? Ca fait beaucoup de conditionnel pour une seule phrase tout ca.

    Si il n'y a aucun signe de danger envers un enfant, je ne vois pas de raisons d'intervenir. Si les médecins détectent un danger (par exemple mis en évidence par un mauvais traitement d'un premier enfant), alors il faut intervenir.
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity
     

  9. sterfil

    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Toulouse
    Âge
    96
    Messages
    327

    Re : la stérilisation des handicapés en question

    Un peu fort !

    la stérilisation des aliénés a été préconisée et largement pratiquée par les nazis.
    Ils l'avaient d'ailleurs étendue aux personnes ne correspondant pas à leur "norme" de race.
    certain pays nordique pas nazi du tout, avait aussi ce genre de pratique il y a encore quelques années.
    Il me semble que le respect de la personne humaine devrait interdire ce procédé, même pour les aliénés.
    Il existe des pilules assurant la stérilité pendant la durée du traitement et cela devrait être largement suffisant pour assurer la tranquilité de l'entourage..
     

  10. camaron

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Messages
    1 664

    Re : la stérilisation des handicapés en question

    Citation Envoyé par Narduccio
    Mais il faut de prime abord accorder notre confiance au corps médical pour résoudre ces problèmes qui nous posent problème.
    C'est il me semble les attitudes positives mais vigilantes à l'egard des autres qui permet le mieux de respecter les droits de chacun. Les tiranies du bonheur malgré soi ne me semble jamais avoir démontrer leur efficacité. Et les medecins sont a priori des gens qui agissent avec intelligence et reserve.
     

  11. camaron

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Messages
    1 664

    Re : la stérilisation des handicapés en question

    Citation Envoyé par sterfil
    Un peu fort !
    Il existe des pilules assurant la stérilité pendant la durée du traitement et cela devrait être largement suffisant pour assurer la tranquilité de l'entourage..
    Il y a des cas ou il est probablement plus risqué de s'assurer d'une prise médicamenteuse que de réaliser une stérilisation.

    Cette stérilisation peut alors n'avoir rien à faire avec de l'eugénisme. Ce qui rend l'évocation du nazisme sans rapport avec la discussion.

    La stérilisation de malades mentaux brutaux peut n'avoir pour but que d'éviter qu'un enfant n'ai pour parent un père qui aurait violé sa mère débile dans un hopital psy. Dans ce cas on évite une naissance qui ne serait pas facile pour le bébé à venir, mais on ne cherche pas à éliminer génes d'un individu d'autant plus que la maladie mentale peut ne rien avoir à faire avec les gènes.
     

  12. GottferDamnt

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages
    1 301

    Re : la stérilisation des handicapés en question

    Citation Envoyé par yaveka
    Cela n'a rien à voir!!!!
    Une femme enceinte et ayant le sida ne le transmet que dans 1\3 des cas.
    Seulement ...

    QUel mépris pour eux ! Moi, c'est ta phrase que je trouve "dégueu".
    Pourquoi les handicapés n'auraient-ils pas une vie sexuelle normale ? Qui dit vie sexuelle dit possibilité de se reproduire (volontairement ou involontairement). Je ne vois rien de "dégueu".
    Encore une petite naive qui croit que la sélection naturelle ne s'applique pas à nous... enfin si tu crois encore à l'amour platonique c'est ton droit...
     

  13. L'Hérétique

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Localisation
    Bruxelles
    Messages
    716

    Re : la stérilisation des handicapés en question

    Salut,
    C'est un cas un peu semblable à l'euthanasie !
    Qui dit que dans un certain temps, on ne trouvera pas un remède à ce handicap lourd ??

    Je me répète : Personne n'a le droit d'entamer l'intégrité d'une personne !! Pour quelque raison que ce soit, SANS SON ACCORD complet et en connaissance de cause.
    La société est en même temps la gardienne de ce droit, et le "gendarme", à elle de se donner les moyens de le faire .
    A+
     

  14. Cécile

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    région parisienne
    Messages
    7 598

    Re : la stérilisation des handicapés en question

    Citation Envoyé par GottferDamnt
    Encore une petite naive qui croit que la sélection naturelle ne s'applique pas à nous... enfin si tu crois encore à l'amour platonique c'est ton droit...
    Je ne vois pas le rapport entre la sélection naturelle et le fait de trouver "dégueu" les relations sexuelles pour les handicapés.
     

  15. Narduccio

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Alsace
    Âge
    58
    Messages
    4 735

    Re : la stérilisation des handicapés en question

    Citation Envoyé par L'Hérétique
    Je me répète : Personne n'a le droit d'entamer l'intégrité d'une personne !! Pour quelque raison que ce soit, SANS SON ACCORD complet et en connaissance de cause.
    Même pour les personnes qui n'ont pas les capacités de donner un accord en connaissance de cause ? Même s'il y va de la vie de cette personne ou de son entourage ?
    Sur le principe, je suis d'accord avec toi. Mais je reconnais qu'il y a malheureusement des cas ou il faut mettre de coté sas principes parce que leurs applications sans discernement crée plus de dommage que une intervention adéquate. Il y a donc des instances qui garantissent que ces interventions ne peuvent se faire qu'en dernière issue et que c'est dans l'intèrêt du malade et/ou de son entourage.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 
Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. ogm et stérilisation
    Par pierrerichard dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 12
    Dernier message: 25/12/2007, 00h50
  2. sterilisation UVC
    Par lu00ma04 dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/04/2007, 22h59
  3. stérilisation du sérum
    Par dna2006 dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 21/02/2006, 13h51
  4. handicapés, encore
    Par babulle dans le forum [ARCHIVE] Ethique
    Réponses: 7
    Dernier message: 26/12/2004, 10h44