Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Affichage des résultats du sondage: La raison naît-elle de la solitude ou est-ce le contraire?

Votants
26. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • la raison naît de la solitude

    5 19,23%
  • la solitude naît de la raison

    8 30,77%
  • cela dépend du contexte

    9 34,62%
  • ils n'ont aucun rapport

    4 15,38%
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

La solitude et la raison

  1. tendmest

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    L'île de la réunion
    Âge
    28
    Messages
    1

    Arrow La solitude et la raison

    bonjour,

    Oui, en effet vous devez vous demander quel est le rapport entre ces deux mots et bien c'est la ma question....il y en a t'il une?
    La solitude construit t'elle la raison ou est-ce le contraire?
    De ce fait, je me demande pourquoi aimons-nous....dans un sens nous savons que l'amour nous fait souffrir...j'en reviens a mon sujet en disant que peu-être préférons-nous vivre seul ( dans la solitude) pour ne plus en souffrir. Et ce qui nous pousse à rester seul n'est-ce pas la raison?? Oui, ce n'est pas elle qui nous conseil a nous éloigner de ce qui nous fait souffrir??? Et même je pense qu'en étant seul on se forme une raison mais est-ce la bonne? Je demande votre avis, car il est clair que ce sujet est complexe!

    Une derniére chose d'aprés ce que je viens de dire la raison fait donc naître la solitude, mais la solitude aussi fait naître une raison. J'ai pris l'exemple de l'amour dans un sens, mais de l'autre? La raison ne nous conseillera pas toujours la solitude, mais dans le cas où????

    -----

    En disant tout comme on l'écrirait, on ne fait plus que lire en parlant.
    J.J Rousseau
     


    • Publicité



  2. shokin

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Suisse
    Âge
    33
    Messages
    10 704

    Re : La solitude et la raison

    Je croyais que la solitude venait plutôt du fait de se sentir rejeté ou d'être trop exigeant avec soi ou de demeurer dans l'inaction.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.
     

  3. Baryonyx

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    nantes
    Âge
    28
    Messages
    60

    Re : La solitude et la raison

    moi perso jsui asser solitaire et c'est vrai que par rapport aux autres de ma classe jsui asser sage(sagesse) mais apres sa se trouve qe se nest qune impression
     

  4. Dordon

    Date d'inscription
    mai 2004
    Âge
    29
    Messages
    454

    Re : La solitude et la raison

    On peut quand même trouver un rapport entre l'intelligence et la solitude, quelqu'un de réelement superieur intellectuellement ne trouvera pas gens intéressants et preferera se réfugier en lui même. La plupart des grands philosophes étaient considérés commes de grands solitaires non?

    Dordon
    DrDn en qwerty
     

  5. GottferDamnt

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages
    1 301

    Re : La solitude et la raison

    Citation Envoyé par Dordon
    On peut quand même trouver un rapport entre l'intelligence et la solitude, quelqu'un de réelement superieur intellectuellement ne trouvera pas gens intéressants et preferera se réfugier en lui même. La plupart des grands philosophes étaient considérés commes de grands solitaires non?

    Dordon
    exact... j'ai voté que la solitude naissait de la raison...
     


    • Publicité



  6. ginko

    Date d'inscription
    juin 2004
    Localisation
    Les Nuées-sur-Ether
    Âge
    30
    Messages
    142

    Re : La solitude et la raison

    Pour moi, aucun rapport entre les deux...

    Le dialogue est un grand moteur pour la réfléxion, quand je suis à l'écart, ma raison me pousse à aller intégrer un groupe, sans doute par pression sociale parce qu'être seul, "ça le fait pas", mais surtout parce que l'on s'ennuit, et se replier sur soi même, on peut le faire en permanence, parler avec d'autres personnes apporte un peu plus de contraintes. Maintenant, on peut avoir besoin de faire une retraite pour réfléchir, mais ça n'implique pas que la raison nait à ce moment là, et donc de la solitude. D'ailleurs, je trouve que lorsque j'atteint ce que l'on appelle l'ataraxie (ça m'arrive pas souvent...), ma raison est alors exacerbée, mais ce dont j'ai le plus envie est de me méler à la foule parce que justement j'en suis complétement au dehors.

    Maintenant, tout celà est bien empirique, ce n'est que mon avis.
    Ginko.

    Note: L'ataraxie, littéralement "absence de trouble", c'est le fait de se tenir à l'écart des "tourbillons du monde". C'est une expérience assez agréable, on se sent inébranlable, mais ça a tendance à s'évaporer rapidement.
    Une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison.
     

  7. Rhedae

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Bordeaux
    Âge
    45
    Messages
    3 017

    Re : La solitude et la raison

    salut,

    J'imagine que si dieux existe , il souffre de ne pas etre compris par les autres ...
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."
     

  8. Baryonyx

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    nantes
    Âge
    28
    Messages
    60

    Re : La solitude et la raison

    moi sa m'enerve je ne suis pas compris par les autres quotidienement.(vous aussi?)
     

  9. Dordon

    Date d'inscription
    mai 2004
    Âge
    29
    Messages
    454

    Re : La solitude et la raison

    Peut être es tu Dieu ?

    ginko, Je ne prétendais pas que la raison nait de la solitude mais que dans une certaine mesure la solitude nait de la raison, bien que le caractère joue plus sur la sociabilité d'une personne que son intelligence...

    Dordon
    DrDn en qwerty
     

  10. Raphiwan

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Messages
    12

    Re : La solitude et la raison

    Ecoutez je pe vous dire mon avis la dessus, car g un peu étudier la question.

    Dans le premier sens , ce n'est pas vraiment la solitude en elle meme qui engendre la raison, la raison au sens de conscience je pense que tu ve dire; cette raison, vient généralement du malheur, du manque d'amour, du décalage d'esprit ac les autres, c vrai que la solitude aussi peut amener cette raison, mais l'on ne sent pas seul pour rien, la solitude est juste une représentation de qqchsoe d'un pe plu profond.
    Donc a cette question on ne peut pas dire oui catégoriquement.

    Par contre pour la question la raison engendre t elle la solitude? La, lon peut etre plus formel. Comme vous le disiez, la raison ( c un grand mot) engendre souvent la solitude, car pour ne pas etre seul, il fo appartenir a un groupe dont tous les membres se ressemblent a peu pré intellectuellement. Donc ds la société pour appartenir a un groupe, il faut etre a pe pré dans une norme. Ni trop intelligent ( ou réflechir trop profondément) ni trop stupide, quoi que ds la société c plu facile d 'etre trop con que pas assez, malheuresement. La raison pe aussi engendré des reflexion sur le sens de la vie, l'etre sais qu'il va etre rejetté s'il aborde ce genre de sujet, car les 98% des hommes voudront rester ds leur bulle, ou n'auront pas l ouverture d esprit pour sinterresser a cela, ils préféreront vivre betement, plutot que de riské de contredire leurs préjugés ceki pourré les sortir de leur petite vie de zut. L'etre s'enfermera alors plus ou moins ds une solitude.
    Ces gens la(ce st des gens bien), qui raisonnent, aura parfois du mal ds la vie a cause de ce décalage ac les autres, mais ils sont les plus respectables

    Baryonyx bon courage!
     

  11. Vlad

    Date d'inscription
    mars 2004
    Messages
    104

    Re : La solitude et la raison

    Tout le problème je crois viens des connotations négatives du mot solitude. Pour éviter que les connotations du mot ne vienne se substiter à une définition stricte et restrictive, on peu soit, changer de mot pour lui trouver un synonime qui ne soit pas contaminé par la connotation, soit le définir pour ainsi effacer les effets de la connotation.

    Mais dans notre société sociale il est naturel et normal que les mots se rapportant à la solitude ait tous des connotations négatives. Solitude, isolement, séparation, mis à part, réveillent en nous des sentiments de rejets. Ces sentiments obscurissent, je le crois, nos raisonement. Et il y a une grande asymétrie entre RAISON un terme valorisé, et SOLITUDE un terme dévalorisé.

    La solitude c'est pour moi, humble amateur ( messieurs les philosophes ne m'en voulait pas si j'écorce votre belle science ), c'est la sensation, le sentiment d'exister hors d'un ensemble. Appliqué au monde naturel humain, c'est croire exister hors de la société. Je défini la solitude par son point extrème d'achèvement. C'est le type idéal le plus pure de la solitude, et il n'existe que dans l'idéalité. Dans la matérialité il s'exprime par une échelle et une gradation descendante.

    On doit bien distinguer solitude et être seul. La solitude c'est le sentiment d'être seul. Etre seul est une connaiscance. C'est la connaiscance de notre existence isolée d'un reste quelquonque. La solitude est l'expression sentimentale de cette existence isolée. La sentimentalité est intérieur à l'individu. La solitude s'exprime dans cette intériorité, elle est donc un sentiment et donc, subjective.

    La raison est une propriété de l'esprit. Disons que c'est la propriété, le caractère le plus louable pour l'esprit... ( je suis un peu faible sur ce point ci, et si quelqu'un peu ajouter... ) Le mot en lui même porte sur un jugement de valeur. De même que l'esthétique est ce qu'il y a de plus beau pour l'esprit, et la matière, ce qui est raison est ce qui est le mieux pour l'esprit. De la raison nait la rationalité. C'est à dire l'arbitrage entre des coûts et des avantages. En fait, la raison, c'est la capacité à bien arbitrer entre coûts et avantages. Voilà quelle défintion nous retiendrons. Du moins jusqu'a ce qu'une meilleur apparaisse.

    Nous avons ainsi deux concepts à peu près clairs. Pour le reste je pense que cela n'a pas un rapport notable. Et je pense aussi qu'il est façile de confondre raison et sagesse. Or, l'homme raisonnable n'est pas l'homme sage. Si l'ermite peu aquérir la sagesse par le fait d'être seul avec son Dieu. L'homme raisonnable cherchant l'arbitrage le plus parfait ne peu retirer de l'ermitage qu'un mauvais arbitrage.

    En effet, le coût social de la solitude est plus important que son avantage. Même si l'objet est de gagner de la sagesse, cette sagesse ne lui sera que d'une faible utilité. Maintenant, tout le problème tient dans la grande subjectivité des coûts et avantages. Qu'est ce qu'un avantage ? La richesse, le bonheur, l'amour de Dieu, la connaiscance ? Les avantages sont définis par les individus eux même. Même chose pour les coûts.

    Mon raisonement atteind donc ses limites. Et je ne peux aucunément généraliser ma vision ( qu'il n'y ait pas de rapport ). C'est à chacun de répondre à cette question. C'est un jugement de valeur, et de goût sur les avantages et les coûts.
     

  12. olle

    Date d'inscription
    février 2003
    Messages
    548

    Re : La solitude et la raison

    pour moi c'est plutot la folie qui nait de la solitude...
     


    • Publicité







Sur le même thème :


    301 Moved Permanently

    301 Moved Permanently


    nginx/1.2.1



 

Discussions similaires

  1. Actu - Les molécules de la solitude
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/09/2007, 10h53
  2. Réponses: 26
    Dernier message: 26/05/2007, 12h31
  3. Raison ou passion?
    Par Hugues88 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 5
    Dernier message: 18/02/2007, 20h42
  4. A-t-on raison de simplifier ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 6
    Dernier message: 18/03/2005, 19h01