Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

L'apparence d'un trou noir




  1. #1
    dom's
    Bonjour à tous,

    je me suis récemment intéressé à l'astronomie, à l'astrophysique, et aux théories qui vont avec.

    J'espère avoir trouvé l'endroit qui permettra de "débugger" mon esprit quant à ces dernières.

    Mon bug : d'après ce que j'ai lu de pas mal d'auteurs, le tps aurait tendance à ralentir proportionnellement à l'approche d'un objet massif..

    ..à ralentir par rapport à un deuxième référent qui lui serait placé à une distance fixe de cet objet.

    Il est apparemment admis qu'un observateur situé à distance (raisonnable) d'une étoile en cours d'effondrement verrait la surface de celle-ci ralentir.
    La longueur des ondes électromagnétiques reçues par cet observateur tendrait à s'accroître au fur et à mesure que la densité de l'objet augmente, cela à cause de l'attraction contraignante imposée par ce corps sur le spectre lumineux.

    Ainsi l'observateur "verrait" la surface de l'astre devenir de plus en plus rouge... jusqu'à ce que celle-ci se fige, les dernières particules émises ne parvenant pas à se libérer de l'attraction.
    Pour ce spectateur, le temps à la surface de cette étoile serait donc également figé.
    En gros, l'image que garderait l'observateur de l'étoile se situe juste avant que celle-ci acquiere le statut de trou noir..

    ..une image éternelle ?

    Car c'est là que je bloque. :?

    Je ne sais pas si mon raisonnement est juste, ou si j'ai éludé divers aspects, mais le fait est que j'en viens à conclure qu'un trou noir ... ne sera jamais noir, mais rouge..

    ..une étoile très faible en fait, avec un spectre lumineux tirant vers un rouge très prononcé.


    Serait-il possible que d'autres m'exposent leur manière de voir la chose ..?

    ..ce qui m'aiderait probablement à retrouver un sommeil normal

    merci

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    jean-mi
    Le problème c'est que ton trou noir est tellement massif qu'il capture la lumière ( d'où le fait que l'on à jamais vu de trou noir).
    On le devine par ce qui l'entoure et quand il fait un festin dans les rayons X (il me semble à confirmer j'ai lu ça il y a longtemps dû à une intense chaleur non?).

  4. #3
    DonPanic
    Slu

    Citation Envoyé par dom's
    Il est apparemment admis qu'un observateur situé à distance (raisonnable) d'une étoile en cours d'effondrement verrait la surface de celle-ci ralentir.
    Moi pas eu cahouettes, moi pas compris la phrase


  5. #4
    Rincevent
    > Moi pas eu cahouettes, moi pas compris la phrase

    ça veut simplement dire que si tu regardes la surface de l'étoile, tu la verras devenir de plus en plus petite (sa valeur tendant vers la surface du trou noir) mais que cette décroissance est de plus en plus lente et pour toi qui restes à une distance fixe du trou noir, cela va prendre un temps infini pour que le trou noir se forme.

    > Je ne sais pas si mon raisonnement est juste, ou si j'ai éludé divers aspects, mais le fait est que j'en viens à conclure qu'un trou noir ... ne sera jamais noir, mais rouge..

    en fait, ton raisonnement est juste, mais tu l'arrêtes trop tôt

    quand on dit que la lumière devient de plus en plus rouge, c'est (comme tu l'as écrit) pour dire que la longueur d'onde devient de plus en plus grande. Mais ça va pas s'arrêter au rouge: la longueur d'onde va devenir infinie... au bout d'un temps infini. Donc tu vas voir un truc de plus en plus "rouge" qui au bout d'un moment sera tellement "rouge" qu'il sera infrarouge, puis radio, puis....

    mais le trou noir se forme bien. La description précédente (qui paraît étrange) est liée au système de coordonnées choisi qui n'est pas le meilleur.

  6. #5
    dom's
    Citation Envoyé par PatPanic
    Slu

    Moi pas eu cahouettes, moi pas compris la phrase

    je te comprends..

    ..moi même j'ai eu du mal à comprendre ce que j'écrivais. J'ai pas encore l'habitude de raisonner comme ça.

    Je ne sais pas si ça vous arrive aussi, vous autres, mais quand je lis des publi ou des livres sur l'astrophysique, c'est souvent qu'il me faut lire.. relire.. re-relire.. (et comme ça au moins 15 fois) une phrase pour pouvoir l'assimiler.

    Je pensais pourtant être un garçon "raisonnablement" intelligent.... pffff.... c'est décourageant..

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    azzedine
    Bonjour
    Je pense d’après ce que j’ai lu que tu confond entre deux phénomènes,l’effet do plaire lier a l’expansion de l’univers et le ralentissements du temps sur un troue noir.
    Le phénomène pour que une étoile vire au rouge d’après ma connaissance, sois c’est lier a sons refroidissement ce qui est le qua pour les géantes rouges, ou c’est le fait de l’expansion de l’univers car plus qu’une étoile s’éloigne de nous plus son spectre vire au rouge jusqu’au point de ne capter que c’est ondes radio ce qui est le cas pour les rayons fossile de l’univers vieux de 13.7 milliard d’années.
    Et ce qui consterne le temps et la lumière c’est autre chose, d’après la relativité , la matière courbe l’espace, ce qui veut dire que tous corps ou étoile courbe l’espace qui l’entoure .

    et plus le corps est massif plus il courbe l’espace jusqu’a fabrique un entonnoir qui engloutie tous ce qui passe a proximité de lui c’est le cas pour les trous noir il bouffe même la lumière,c’est pour cela qu’on peut pas les voire .

    c’est pour sa pour les détecter on cherche les jais de plasma produite par la matière en fusion sous l’effet de la vitesse et de la haut pression.
    Mais ce qui est paradoxale dans tous sa ,si par exemple une personne tombe et toi tu a regarde de l’extérieur , tu la verra immobile ,mais elle va se trouver en train de tomber sans jamais atteindre le fond.
    J’espère que j’ai pu répondre a tes questions.













    [/img]

  9. #7
    Hugo
    Salut Dom's,

    J'ai lu quelque part la même chose que ta remarque : l'image de la surface de l'étoile (ou du corps supermassif) en effondrement restera figée juste avant son passage au travers l'horizon du TN en formation.
    Les longueurs d'ondes de l'image sont cependant infiniment grandes.

    Le truc qui parait bizard aussi, c'est que si on imagine que l'on tombe dans un gros TN, juste avant de traverser l'horizon, on doit donc voir l'éternité s'écouler au dessus de sa tête, donc le destin de l'univers ???

    De toutes façon, les longueures d'ondes des images qui nous parviennerais seraient dans ce dernier cas infiniment petites ...

    Les TN sont des objets bien étranges ... J'ai lu recemment qu'il y avait de farouches sceptiques au sujets de leur existance réelle ... Y en a t'il ici ???

    Hugo.

  10. Publicité

Discussions similaires

  1. couleur d'un trou noir
    Par byeinstein dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 12
    Dernier message: 17/08/2006, 11h47
  2. Entropie d'un trou noir
    Par BioBen dans le forum Physique
    Réponses: 37
    Dernier message: 15/01/2006, 23h44
  3. Température d'un trou noir
    Par Plasma dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 9
    Dernier message: 15/08/2005, 13h40
  4. température d'un trou noir
    Par Seirios dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 11
    Dernier message: 15/07/2005, 07h56