Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 21

La Voie-Lactée notre galaxie...

  1. MimasMimas

    Date d'inscription
    décembre 2004
    Messages
    34

    La Voie-Lactée notre galaxie...

    Au fait, qui fut le premier astronome bien inspiré qui emit l'hypothèse que notre Voie-Lactée, cette bande blanche constituée de centaines de millions d'étoiles et qui traverse notre ciel d'été était une galaxie ?

    Une autre question au passage : existe-t-il un ouvrage de référence expliquant aux novices une chronologie des découvertes astronomiques et en particulier les méthodes employées pour toiser le Cosmos ? Je serais intéressé par un ouvrage expliquant les méthodes utilisées pour évaluer toutes les distances mises en jeu et celles utilisées pour dater les objets celestes...

    Merci !

    Mimas Mimas

    -----

     


    • Publicité



  2. predigny

    Date d'inscription
    mai 2006
    Messages
    2 820

    Re : La Voie-Lactée notre galaxie...

    Jusqu'au début du siècle on pensait que l'univers était limité à notre Galaxie, la Loie Lactée. Les "nébuleuses" plus ou moins spiralées étaient considérées comme faisant partie de la voie lactée. Mais certains astronomes commençaient à mesurer des distances d'amas qui semblaient bien être largement au-dela de notre Galaxie. C'est Edwin Hubble qui leva le doute en résolvant en étoiles la galaxie d'andromède (au Mont Wilson je crois).
    Dernière modification par predigny ; 27/05/2006 à 16h35.
     

  3. shamrock

    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Annecy
    Âge
    35
    Messages
    305

    Re : La Voie-Lactée notre galaxie...

    Bonjour

    L'idée de galaxie remonte au 18e siècle.
    Il me semble que Kant imaginait déjà que certaines nébuleuses observées à l'époque étaient des galaxies semblables à la nôtre.
    Il reprend avec cette idée les travaux de Thomas Wright qui suppose que la Voie Lactée est un ensemble d'étoiles formant un disque qu'on ne verrait que comme une bande dans le ciel du fait de la position de la Terre dans ce disque.

    Wikipedia ajoute que Galilée avec sa lunette observa que la Voie Lactée est composée d'étoiles.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Galaxie
     

  4. predigny

    Date d'inscription
    mai 2006
    Messages
    2 820

    Re : La Voie-Lactée notre galaxie...

    Citation Envoyé par shamrock
    ... L'idée de galaxie remonte au 18e siècle.
    Il me semble que Kant imaginait déjà que certaines nébuleuses observées à l'époque étaient des galaxies semblables à la nôtre.....
    Tant qu'une idée n'a aucune confirmation expérimentale, ça reste une idée, parmis d'autres. Pour que notre "Voie Lactée" soit considérée comme "une" galaxie, il faut que l'existence des autres galaxies soit un fait acquis, et ça, ce n'est pas avant le début du 20éme siècle. C'est comme ça du moins que j'avais compris la question initiale.
     

  5. nissart7831

    Date d'inscription
    octobre 2005
    Messages
    2 179

    Re : La Voie-Lactée notre galaxie...

    Bonjour,

    MimasMimas,
    je te donne deux liens répondant à certaines de tes interrogations.
    Ce n'est pas un astronome mais un philosophe, E. Kant, qui a émis le premier l'hypothèse de ce qu'il appellait les "univers-îles". Et même si entre-temps des travaux expérimentaux apportaient de plus en plus de preuves aux réflexions de Kant (qui avait extrapolé à partir de travaux scientifiques), ce n'est qu'avec les observations de Hubble que le concept de galaxie a été définitivement accepté.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Galaxie

    http://www.planetastronomy.com/speci...l-31mars06.htm

    http://www.planetastronomy.com/artic...e-distance.htm
     


    • Publicité



  6. shamrock

    Date d'inscription
    mai 2004
    Localisation
    Annecy
    Âge
    35
    Messages
    305

    Re : La Voie-Lactée notre galaxie...

    Citation Envoyé par predigny
    C'est comme ça du moins que j'avais compris la question initiale.
    Je comprends ton point de vue. Tu as parfaitement raison, la preuve scientifique ne vient que beaucoup plus tard avec Hubble.
    Mais pour chipoter, la question de MimasMimas utilise le mot "hypothèse", donc moi je réponds Kant et Wright

    Les différentes interprétations de la question ont au moins le bénéfice de rendre la réponse plus complète
     

  7. Gilgamesh

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Tyumen
    Âge
    47
    Messages
    12 946

    Re : La Voie-Lactée notre galaxie...

    Bon c'est un peu en vrac et rédigé dans le style si particulier des slides scientifique (c'est à dire avec une grande absence de style )

    mais voila...


    Antiquité

    Anaxagore (500-428 BC) : grand nombre d'étoiles dans l'ombre projetée de la Terre appartient à la sphère des fixes

    Démocrite (400-370 BC) : innombrables petites étoiles, aspect brumeux car à grandes distances

    (sacré Démocrite !!!)

    Aristote (384-322 BC) : La Voie Lactée est irrégulière donc elle appartient au monde sublunaire
    Phénomène atmosphérique comme les étoiles filantes et les comètes

    Macrobe (Vème siècle) : commentaire du Songe de Scipion de Cicéron (?)

    Possidonius : émanation de la chaleur australe

    Diodore d'Alexandrie : sentier curviligne de feu

    Théophraste : point de suture des deux hémisphères

    Ptolémée (100-170 AC) : pas de théorie physique
    description: forme et position par rapport aux constellations

    Moyen Âge

    Averroes (1126-1198)
    (traducteur et commentateur d'Aristote)
    1) aucune preuve des propriétés ou de l'existence de l'exhalaison
    2) pas de parallaxe donc au-delà de l'orbite lunaire
    3) pas de variation de la quantité d'exhalaison avec le temps
    --> pas parmi les étoiles fixes:
    image formée par les rayons des petites étoiles

    Aboulfarag (1226-1286)
    (Aboulfaradi, Bar Hebraeus)
    rassemblement de gaz et de poussières
    ou rassemblement très serré d'étoiles ?
    rejet de la Voie Lactée au-delà de l'orbite de Saturne

    XVIème et XVIIème siècles:

    Tycho Brahe (1546-1601)
    interprétation de l'étoile nouvelle de 1572
    relie les comètes à la Voie Lactée
    la Voie Lactée est entre le système solaire et la sphère des fixes

    Thomas Harriot (1609) observe la Voie Lactée avec une lunette

    Galilée (1564-1642)
    le Messager Céleste (Siderus Nuncius, 1610)
    La Voie Lactée comme agglomérat d'étoiles, révélées par la lunette. "la Galaxie n'est rien d'autre qu'un amas d'étoiles innombrablesle"

    Kepler (1571-1630)
    suit Tycho, puis Galilée

    Etat des lieux au début du XVIIème siècle:
    La voie Lactée est constituée d'étoiles, mais y aurait- il un nombre infini d'étoiles ?
    Pourquoi les étoiles sont- elles concentrées dans la Voie Lactée ?
    Si les nébuleuses sont des conglomérats d'étoiles, sont- elles d'autres Voies Lactées?

    Avec le développement de la Physique “mathématique” Newtonienne, jusqu'au milieu du XIXème, ces questions sont repoussées hors de la science “positive” (Auguste Comte)


    Gregory (1638-1675): Mesure de la distance de Sirius par la méthode de distance de Saturne au moment où Sirius apparaît avec le même éclat --> Sirius est qq 100 000 fois plus éloignée que le Soleil.

    Halley (1718) : découvre les mouvements propres stellaires (Aldebaran Arcturus, Sirius), pour Newton c'est la preuve que les étoiles s'attirent l'action de la gravitation --> "afin que le système des fixes ne tombent pas les uns sur les autres, [Dieu] a placés ces systèmes à une immense distance les uns des autres"


    Bradley (1729) découvre l'aberration de la lumière
    --> preuve que la Terre est en mouvement

    Swedenborg (1734) : utilise la théorie des tourbillons de Descartes: "les cieux sont constitués d'une sorte d'éther et animés de tourbillons dont les étoiles sont les centres; le Soleil est au centre d'un tourbillon qui entraîne les planètes dans son mouvement."
    La Voie Lactée est l'axe d'une sphère magnétique, et chaque étoile est le centre d'un tourbillon



    Thomas Wright (1750) An Original Theory of the Universe "Neuf lettres à un ami"

    la multiplicité des mondes comme nécessité théologique <--> “La Création, donc l'univers, est infinie”

    - arguments mathématiques et démonstrations rigoureuses + usage de l'analogie et de principes de symétrie (étoiles = soleils).

    - mouvements dans le Système Solaire : les trajectoires des comètes sont confinées dans une sphère plutôt que dans un plan.

    - existence de mouvements propres stellaires <--> analogie avec les systèmes planétaires

    - la situation de l'observateur à l'intérieur du système : toutes les étoiles appartiennent au même système: la Voie Lactée, il existe un ordre plus général que nous ne pouvons pas voir. Les étoiles gravitent et tournent autour d'un centre commun et la force centrifuge les empêche de s'agglomérer.

    - le Soleil n'est pas au centre de l'univers. Il exite un centre depuis le quel l'ordre et les mouvements des étoiles apparaissent plus réguliers et harmonieux

    Voie Lactée = vue en perspective depuis l'intérieur d'une coquille

    Les étoiles suivent des orbites courbes.
    Deux modèles proposés: système sphérique, anneaux

    - considérations sur l'Espace et le Temps.
    les dimensions du système stellaire: R(sphère) = 100.1012 miles, une révolution stellaire > 1 million d'années 10 000 000 soleils, 60 000 000 planètes
    "L'Espace doit être étendu à tout l'infini,le Temps doit continuer de toute éternité"

    - existence d'autres systèmes extérieurs : les nébuleuses

    Emmanuel Kant (1755) Théorie du Ciel :
    Utilisation des seules lois de la mécanique newtonienne. L'instant initial est d'essence divine, donc hors de la science. L'univers est rempli d'une matière primitive chaotique
    qui se condense par gravitation à partir de fluctuation primordiales. Un centre de l'univers se constitue : la formation se fait du centre au bord, la matière primitive se divise en Voies Lactées, puis en systèmes stellaires, en planètes

    analogie avec le système planétaire (mauvaise lecture de Wright)
    -> la Voie Lactée: un disque plat vu de l'intérieur (influence de Maupertuis: “Discours sur les différentes figures des astres”)

    Les taches nébuleuses sont des systèmes d'étoiles (Univers-Île).


    Jean Henri Lambert (1761) Lettres Cosmologiques :
    20 lettres, les 10 premières consacrées au système solaire et aux comètes
    La Galaxie est un système d'étoiles irrégulier, circulaire et plat
    constitué de sous- systèmes.

    Le Soleil est dans le sous- système d'Orion

    Il existe un centre commun à toutes les galaxies

    À la différence de Kant, ce n'est pas une cosmogonie
    l'univers est fini et possède au maximum 1000 ordres

    Bilan sur les modèles de Swedenborg, Wright, Kant, Lambert:
    peu de données observationnelles
    basés sur des principes philosophiques et la spéculation
    peu de mathématiques, géométrique mais pas de quantitatif
    subjectifs

    William Herschel (1738-1822) : premières recherches “scientifiques”
    (observationnelles et quantitatives + souci de l'instrumentation)
    des tests des hypothèses spéculatives de ses prédécesseurs des modèles basés sur des données objectives et intersubjectives

    Premiers articles 1784-1785
    la Voie Lactée comme strate d'étoiles fixes

    Résolution en étoiles reparties en amas ou strates
    (amas de la vierge)

    Théorie des jauges
    - le rapport des magnitudes égale le rapport des distances
    - les étoiles sont identiques
    - le nb d'* dans un champ croît en r3
    - il n'y a pas d'extinction
    - les télescopes atteignent les limites

    Laplace (1796-1814) Exposition du Système du Monde:
    L'univers peut être conçu comme la répétition indéfinie de systèmes structurés par la gravitation, soit qu'ils aient atteint la stabilité du système solaire, soit qu'ils soient dans un état antérieur de son histoire.

    - les étoiles se groupent en grands systèmes en contenant des milliards
    - la Voie Lactée est la forme que prend pour nous le groupe auquel appartient le Soleil et les plus brillantes étoiles
    - la profondeur de la Voie Lactée est probablement supérieure à mille fois la distance de Sirius
    - il est probable que parmi les nébuleuses plusieurs soient des Voies Lactées vues de loin
    - il est difficile de concevoir des bornes à l'univers


    Course aux parallaxes:
    Bessel (1784-1846) et Struve (1793-1858)
    recherche d'une précision astrométrique meilleure que quelques 0,1"

    W.Struve (1847) “Les études stellaires”
    Comparaison de la portée théorique du télescope d'Herschel et sa portée effective par dénombrement d'étoiles : il n'y a pas assez d'étoiles faibles dans les jauges d'Herschel si l'on
    suppose l'uniformité de la distribution des étoiles et des luminosité égales: 588 étoiles au lieu de 3000 dans le champ le plus profond !
    --> l'intensité de la lumière décroît en plus grande proportion que la raison inverse des carrés des distances: il existe une perte de lumière de l'ordre de 1/100 pour une étoile de magnitude 1 (16 a.l.), soit ~2 mag/kpc (rem: cette perte ne dépend ni de la direction ni de la longueur d'onde)

    Abbe (1867) , analyse du “General Catalogue” de J. Herschel
    1) les amas appartiennent à la Voie Lactée, mais sont plus proches de nous que les étoiles faibles
    2) les nébuleuses (résolues et irrésolues) sont situées en général à l'extérieur de la Voie Lactée.
    3) la Voie Lactée est essentiellement stellaire, même s'il existe quelques nébuleuses irrésolues
    Les nombreuses étoiles les empêchent de se condenser ou l'univers visible est moins étendu dans cette direction.
    4) l'univers visible est composé de systèmes: la Voie Lactée, les deux nuages de Magellan et les nébuleuses, eux- mêmes composés d'étoiles et de corps gazeux réguliers ou irréguliers

    Proctor (1869) et Waters (1873)
    La Voie Lactée et les nébuleuses sont liées:
    1) les nébuleuses “évitent” la Voie Lactée
    --> dans le classement de J. Herschel : amas, amas glob. résolus, amas glob. résolvables, nébuleuses résolvables, nébuleuses non- résolvable... on s'écarte graduellement de la Voie Lactée (parmi les non- résolues, seules les nébuleuses gazeuses appartiennent à la Voie Lactée)
    2) les Nuages de Magellan : cohabitation d'étoiles et de matière nébulaire
    3) l'argument d'une matière absorbante ne tient pas

    les “trous” comme le sac de charbon sont la preuve qu'il s'agit d'une structure mince le long de la ligne de visée et non d'un disque ou d'un anneau vu par la tranche. Galaxie = Projection sur le ciel d'un courant d'étoiles se déployant dans l'espace ainsi que d'étoiles isolées

    Keeler (1900) collecte les images de 120 000 nébuleuses,
    la plupart sont spirales -> renouveau de la théorie de Laplace

    Easton (1900)
    1) plus une partie de la Voie Lactée est brillante, plus elle est proche
    2) l'extinction interstellaire est négligeable
    3) l'analogie avec les nébuleuses spirales est pertinente
    la Galaxie n'est pas annulaire mais spirale l'amas stellaire central se trouve dans le Cygne

    Easton (1904): deux pops stellaires, deux types de nébuleuses, toutes font partie de la Voie Lactée

    Easton (1913) (relevé photographique): une galaxie spirale entre M51 et M101, les Nuages de Magellan sont comparables au compagnon de M51

    Agnes Clercke (1905)
    “les nébuleuses ne sont pas des systèmes stellaires du même rang que la Voie Lactée”
    1) de part leur nature
    2) de part leur connexion à des étoiles particulières (novae)
    3) elle évitent “systématiquement” la Voie Lactée, donc elles en dépendent

    Kapteyn (1908)
    Propose une relation statistique entre mvts propres et parallaxes qu'il raffine ensuite en introduisant le type spectral, la couleur et la fonction de luminosité des étoiles: il gagne un facteur 10 en distance (~ 3000 a. l.)

    plus la magnitude apparente est élevée et plus le mouvement propre est petit, plus la probabilité que l'étoile soit lointaine est élevée

    étude des mouvements propres de 2400 étoiles, réparties en 28 aires
    --> deux courants d'étoiles vers deux points diamétralement opposés à deux degrés du plan Galactique: les directions d'Orion et du Sagittaire
    --> deux nuages géants qui se traversent et sont entrain de se séparer ?
    = une manifestation locale de la rotation globale de la Galaxie


    Les mesures de distances:
    la parallaxe d'Andromède (Bohlin, 1907)... 19 a. l. !

    les filaments sombres dans les nébuleuses gazeuses (Wolf, 1912)
    --> 33 000 a.l. pour M31, 94 000 a.l. pour M33, 172 000 a.l. pour M81

    Curtis (1920) 16 novae dans M31--> 1 million d'a. l. pour Andromède

    H.Leavitt (1912) relation Période - Luminosité des céphéïdes dans le petit nuage de Magellan

    Slipher (1912) mesure des redshift : mise en évidence d'une vitesse radiale de -300 km/ s pour M31, puis des vitesses de 14 autres spirales (1914) + rotation
    --> les spirales sont des objets très grands et très éloignés

    Eddington (1914)
    Modèle héliocentrique
    un amas central
    une ceinture composée de grands amas
    analogie avec les nébuleuses spirales
    il existe par endroits de la matière absorbante

    H.Shapley (1914, 1918) : calibration absolue de la relation Période - Luminosité étendue aux RR-lyrae

    Shapley (1915) il existe un écart dans la corrélation entre diamètres apparents et magnitudes apparentes des amas globulaires (classe homogène) ---> plus les amas sont distants plus ils sont grands :
    - ou les étoiles des amas distants sont intrinsèquement plus faibles
    - ou la lumière des étoiles des amas les plus distants est atténuée
    - ou les étoiles des amas les plus distants sont plus rouges
    - ou cela résulte d'une combinaison de ces divers effets
    il concluera que l'extinction est finalement négligeable

    Shapley (1918) Mesure de la distribution des amas globulaires : distribution assymétrique vers la direction du Sagittaire (l~ 325°), pas d'amas dans le plan Galactique. Le Soleil se trouve à 60 000 a. l. du centre


    Le Grand Débat (1920) les nébuleuse sont elles à l'intérieure de la Galaxie ou d'autres galaxies?) Shapley et Curtis invités à débattre devant l'Académie des Sciences. Débat non tranché.


    Shapley (1929): étude le l'indice de couleur des étoiles de M13: IC < 0, comme attendu s'il n'y avait pas ou peu d'extinction
    --> l'extinction est faible, au pire elle est concentrée dans des régions
    bien délimitées


    Jeans (1917) Théorie nébulaire
    - la masse nébuleuse se contracte par gravité
    - forme sphérique initiale mais aplatissement par effets de marées
    --> forme lenticullaire,
    bulbe central et bords éffilés
    - de la matière éjectée par capilarité/ viscosité forme des étoiles dans des bras spiraux

    Hubble (1922) pense vérifier par l'observation la théorie nébulaire de Jeans:
    dans M87, il observe une chaîne de nébulosités qui s'étend depuis le noyau et forme des
    condensations quasi stellaires; des étoiles faibles s'amassent en périphérie (ce sont des amas globulaires !)

    (1923-1929): mesure des distance à partir de céphéides extragalactiques
    11 céphéides dans NGC6822 --> 700 000 a. l.
    35 céphéides dans M33 --> 860 000 a. l.
    40 céphéides dans M31 --> 900 000 a. l.

    --> LES SPIRALES SONT BIEN AU-DELÀ DE LA VOIE LACTÉE





    a+
    Dernière modification par Gilgamesh ; 27/05/2006 à 19h24.
     

  8. Gilgamesh

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Tyumen
    Âge
    47
    Messages
    12 946
     

  9. predigny

    Date d'inscription
    mai 2006
    Messages
    2 820

    Re : La Voie-Lactée notre galaxie...

    Ca semble incroyable que la vision "moderne" de l'univers visible soit si récente ! La certitude que les nébuleuses spirales sont en fait des galaxies lointaines, 20 ans avant ma naissance !
     

  10. cartignydu21

    Date d'inscription
    février 2006
    Localisation
    mirebeau sur bèze (21)
    Âge
    29
    Messages
    633

    Re : La Voie-Lactée notre galaxie...

    Très complet bravo? gilgamesh.
    la valeur de l'homme tient dans sa capacité à donner et non dans sa capacité à recevoir.
     

  11. nissart7831

    Date d'inscription
    octobre 2005
    Messages
    2 179

    Re : La Voie-Lactée notre galaxie...

    Comme souvent, un cours magistral. Félicitations Gilgamesh !
     

  12. Gilgamesh

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Tyumen
    Âge
    47
    Messages
    12 946

    Re : La Voie-Lactée notre galaxie...

    Merci mais oarf, c'est de la cuisine d'assemblage .

    Ca gagnerait à être retravaillé.

    C'est vraiment dommage qu'on ne puisse pas éditer sur le forum

    a+
     

  13. Gilgamesh

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Tyumen
    Âge
    47
    Messages
    12 946

    Re : La Voie-Lactée notre galaxie...

    Citation Envoyé par predigny
    Ca semble incroyable que la vision "moderne" de l'univers visible soit si récente ! La certitude que les nébuleuses spirales sont en fait des galaxies lointaines, 20 ans avant ma naissance !
    Oui, et je trouve très frappant que l'entre deux guerre qui fut si lourd au plan politique constitue sans doute la période scientifique la plus extraordinaire au plan scientifique, tous siècles confondus :

    - Relativité Générale
    - Physique Quantique
    - Expansion de l'Univers


     

  14. Sol-0

    Date d'inscription
    septembre 2005
    Localisation
    Le Robert (Martinique) Caraïbes
    Âge
    39
    Messages
    308

    Re : La Voie-Lactée notre galaxie...

    Gilgamesh laisse moi ajouter que tu me fait halluciner .... comme toujours d'ailleurs. Mais au fait, qui est tu? (je suis très curieux)
    Ce n'est pas la destination qui compte, mais le voyage.
     

  15. Pierre de Québec

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Lévis (en façe de Québec)
    Âge
    57
    Messages
    2 463

    Re : La Voie-Lactée notre galaxie...

    Retravaille le texte à ton aise dans un éditeur de texte (sur ton ordi). Test dans le forum "Test" et une fois satisfait, demande à un des modos de ce forum de procéder au remplacement.

    Cordialement,

    Pierre de Québec
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)
     


    • Publicité




 

Discussions similaires

  1. Collision entre la voie lactée et M31 (galaxie d'Andromède)
    Par baptiste22 dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 6
    Dernier message: 05/02/2009, 21h45
  2. voie lactée
    Par katib71 dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 9
    Dernier message: 06/07/2007, 01h10
  3. Actu - En vidéo : collision entre notre Voie Lactée et Andromède
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 5
    Dernier message: 30/05/2007, 01h34
  4. Mosaïque de la voie lactée
    Par jc_dal dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 9
    Dernier message: 31/08/2006, 09h16
  5. collision de galaxie (voie lactée et andromede)
    Par thequan dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 8
    Dernier message: 04/06/2006, 20h28