Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Le principe holographique




  1. #1
    Jano

    Le principe holographique

    J’essaie de comprendre le principe holographique en cosmologie. Des gens qui s’y connaissent peuvent-ils me dire si le résumé suivant est correct ?
    Un hologramme est une photographie transparente qui donne l’illusion du relief quel que soit l’angle d’observation. Le principe consiste en l’enregistrement sur une plaque photosensible de deux ondes lumineuses issues d’un seul laser. Le premier faisceau rebondit sur l’objet à photographier jusqu’à la plaque photosensible, rejoint par le deuxième faisceau lequel a d’abord traversé une lentille. Ces deux ondes qui se heurtent créent ainsi une interférence enregistrée par la plaque, laquelle rendra une image tridimensionnelle une fois illuminée par un laser. Il n’est pas nécessaire d’éclairer entièrement la plaque. L’éclairage d’une simple fraction de sa surface suffit à restituer l’intégralité de l’image ! En d’autres termes, tous les éléments bidimensionnels de la plaque photosensible contiennent assez d’informations pour reconstruire la totalité de l’image tridimensionnelle.
    Des théoriciens se sont inspirés de ce phénomène pour développer une hypothèse audacieuse. Nous avons compris qu’un hologramme encodait des informations concernant un objet sur une surface comprenant une dimension de moins. De là, ils ont imaginé des correspondances de type holographique existant entre notre monde quadridimensionnel et des états physiques de dimensions plus élevées. Notre région d’espace-temps se comporterait comme une plaque photosensible, comprenant des données afférentes aux dimensions supplémentaires de la Théorie M. En retour, les évènements survenant dans notre type d’univers (à 3 branes) ne serait du coup que les réductions d’un modèle d’univers à 4 ou 5 branes. Ainsi, nous ne serions en quelque sorte que les ombres d’un univers multidimensionnel ! Comme les prisonniers de la caverne de Platon qui prennent les ombres d’animaux passant devant un feu pour la réalité, nous sommes bernés par les projections d’un univers sous-jacent au nôtre.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Rincevent

    Re : Le principe holographique

    Citation Envoyé par Jano
    Notre région d’espace-temps se comporterait comme une plaque photosensible, comprenant des données afférentes aux dimensions supplémentaires de la Théorie M.
    perdu...

    ce dont tu parles là n'a pas à voir avec le principe holographique qui est quelque chose d'encore plus "audacieux"...

    Ainsi, nous ne serions en quelque sorte que les ombres d’un univers multidimensionnel !
    le principe holographique dit plutôt l'inverse et est a priori indépendant de l'existence de dimensions supplémentaires. Son contenu précis serait plutôt de dire que là où on a le sentiment que l'espace-temps a 3 dimensions spatiales et une temporelle (c'est-à-dire partout autour de nous), il n'y aurait en fait qu'un espace-temps à 2 dimensions spatiales. Nous verrions donc une image tridimensionnelle issue d'un hologramme (qui serait "vrai physiquement", lui) qui ne serait que bidimensionnel. La question des dimensions supplémentaires utilisées pour modéliser les interactions non-gravitationnelles se rajoute à ça mais est a priori indépendante.
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  4. #3
    Jano

    Re : Le principe holographique

    Si j'ai bien compris, notre univers quadridimensionnel (3 d'espace 1 de temps) serait l'hologramme d'un univers bidimensionnel. C'est cet univers qui aurait une véritable réalité physique, le nôtre n'étant qu'une illusion.


  5. #4
    Rincevent

    Re : Le principe holographique

    Citation Envoyé par Jano
    Si j'ai bien compris, notre univers quadridimensionnel (3 d'espace 1 de temps) serait l'hologramme d'un univers bidimensionnel.
    presque...

    au lieu de 3+1, ça serait 2+1, l'idée étant que ce qui nous semble être une interaction dans l'espace 3d entre objets distants d'une manière telle que la force est proportionnelle à l'inverse du carré de la distance qu'il y a entre les objets (la force de gravitation) serait en fait une interaction dans un espace à 2d spatiales entre objets de tailles différentes. Deux objets sembleraient "proches" (et donc interagissant gravitationnellement de manière importante) parce qu'ils auraient la même taille et éloignés (faible interaction gravitationnelle) car ils auraient des tailles différentes (évidemment, cette pseudo présentation du principe est simplifiée et c'est un peu plus complexe que ça)
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  6. #5
    Gilgamesh

    Re : Le principe holographique

    Citation Envoyé par Rincevent
    le principe holographique dit plutôt l'inverse et est a priori indépendant de l'existence de dimensions supplémentaires.
    Ah oui, précision importante, on a vite fait de confondre


    a+

  7. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. TIPE mémoire holographique
    Par yoshi dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 3
    Dernier message: 09/03/2009, 22h19
  2. interférométrie holographique,etc..
    Par lotte-lotte dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 24/05/2007, 19h39
  3. [David Bohm] Ordre Implicite, principe holographique.
    Par GottferDamnt dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 28/08/2005, 23h50
  4. Principe Holographique
    Par GottferDamnt dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 23/08/2005, 13h34