Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Débit tubulaire




  1. #1
    NOUSAM

    Débit tubulaire

    Bonjour,

    Que signifie le débit tubulaire ? est ce que c'est la même chose que la diurèse ?

    Et comment est ce que l'augmentation de ce 'débit tubulaire' diminue la concentration luminale de potassium ?

    Merci d'avance.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    DarkSATAN

    Re : Débit tubulaire

    Le débit tubaire c'est le débit qui passe à travers une section d'un tube de ton néphron. En général, on parle surtout de débit de filtration glomérulaire pour parler du débit à l'entrée du néphron, mais on peut parler du débit tubulaire pour un endroit donné du néphron : celui-ci est amené à varier selon le DFG et les phénomènes de réabsorption le long du néphron. Puisque l'eau et de nombreuses solutés sont réabsorbés, le volume est amené à diminuer, et donc le débit en sortie du néphron va dépendre de ces deux phénomènes. Ce n'est donc pas la même chose que la diurèse : la diurèse est le phénomène total, qui concerne les deux reins, c'est l'ensemble de l'ultrafiltrat collecté et amené à être évacué par miction. il faut savoir que même à la sortie du segment terminal de ton néphron (tube contourné distal), l'eau peut encore être réabsorbée. Ce n'est qu'une fois dans la papille rénale qu'il n'y a plus de réabsorption.

  4. #3
    NOUSAM

    Re : Débit tubulaire

    D'accord je vois, Merci ! J'en profite pour une autre petite question : la rénine est ce qu'elle est secrétée par les cellules juxtaglomérulaires/ la macula densa ou bien les cellules mésangiales ?


  5. #4
    DarkSATAN

    Re : Débit tubulaire

    Au niveau de l'appareil juxtaglomérulaire, ce sont des myocytes lisses spécialisés qui entourent l'artériole afférente (et dans une plus faible mesure l'artériole efférente), nommées les cellules juxtaglomérulaires ou encore cellules granulaires, qui sécrètent la rénine. La sécrétion de rénine par ces cellules dépend à la fois de la pression de perfusion dans l'artériole afférente, qui est ressentie par des récepteurs étirement-dépendants à la surface de ces cellules, et par des influences paracrines provenant notamment des cellules de la macula densa, qui constitue un segment particulier du tube contourné distal. L'influence paracrine va dépendre principalement de l'activité de l'échangeur apical NKCC2, notamment via la libération d'adénosine dans l'espace extracellulaire. Entre les deux, des cellules mésangiales extra-glomérulaires forment les cellules du lacis et leur rôle n'est pas bien clair dans la contribution de l'appareil juxtaglomérulaire.
    Dernière modification par DarkSATAN ; 27/05/2018 à 23h15.

Discussions similaires

  1. néphropathie tubulaire
    Par ckricky dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/04/2016, 16h31
  2. Echangeur tubulaire
    Par tarek12 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/03/2015, 22h58
  3. Luminophore et four tubulaire
    Par Luciole62 dans le forum Chimie
    Réponses: 27
    Dernier message: 08/09/2013, 22h09
  4. [Physiologie] Acidose tubulaire
    Par ozzypo dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 04/04/2012, 22h30
  5. Echangeur tubulaire:
    Par aventus dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 06/01/2010, 13h23