Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Auto-rénovation vieux plancher traditionel

  1. #1
    mauro1989

    Auto-rénovation vieux plancher traditionel

    Bonjour,
    je suis en train de rénover le plancher d'un vieille maison en pierre. J'ai enlevé le plancher existant, constitué d'un sol en tomette sur chape à la chaux (voir pose des tomettes à l'ancienne ) , puis une aire en terre battue de 2-3 cm et des morceau de bois fendu (lattis, bardeaux ou torchis, je ne suis pas sur du nom de cette technique, en tout cas ça ressemble au lattis utilisés pour le plafond ) posées entre deux solive photo en pj).

    C'est un solivage simple (pas de poutres): les solives sont scellées dans les murs en pierre, avec un entraxe de 35 cm, une portée de 4,5 mètres, section 200x75 approximativement. Selon les abaques, le solivage est bien dimensionné pour un "Plancher courant sans cloisonnement" (120 kg/m² de charges temporaires d'exploitation et 75 kg/m² de charges permanentes).

    Les solives sont en bon état, mais entre deux solives il peut y avoir des différences de niveau jusqu'à 2,5 cm (empêchant la pose directe des dalles osb, au moins de se casser la tête avec les cales).

    Donc, en vue de ces contraintes, je compte faire un plancher léger comme cela:
    -remettre les morceaux de bois d'origine entre les solives
    -niveler avec 2-3 cm de chape sèche en granulat type Fermacell ou Granulege de Cellumat
    -dalles osb 16 mm
    -finition (je pensais parquet)


    Mes questions:
    -Qu'en pensez vous? Quelqu’un a déjà expérimenté cette technique?
    -Remettre les morceaux de bois d'origine, qui sont en très bon etàt, entre les solives est risqué ? quelle alternative?
    -Vous pensez que des lambourdes sont nécessaires pour fixer les osb?


    Merci pour vos suggestions!



    temp_3.jpg

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    mauro1989

    Re : Auto-rénovation vieux plancher traditionel

    Personne sait me conseiller?

  4. #3
    AMATY

    Re : Auto-rénovation vieux plancher traditionel

    Bonsoir mauro,

    des morceau de bois fendu (lattis, bardeaux ou torchis, je ne suis pas sur du nom de cette technique,
    Je dirais un platelage... Quelle est l'épaisseur moyenne de ces planches??

    Les solives sont en bon état, mais entre deux solives il peut y avoir des différences de niveau jusqu'à 2,5 cm (empêchant la pose directe des dalles osb, au moins de se casser la tête avec les cales).
    Il faut alors fixer des lisses aux solives pour récupérer les manques... afin de faire un plancher bien plan > Tu te fends d'un niveau laser pendulaire 360°...
    Ensuite OSB3 en 15 mm + Sous-couche résiliente et enfin parquet flottant stratifié...
    A+
    ....

  5. #4
    mauro1989

    Re : Auto-rénovation vieux plancher traditionel

    Merci pour ta réponse

    les bouts de bois font + ou - 35 cm x 5 cm x 1.5 cm. Ils étaient bien posés, un à côté de l'autre, pour couvrir complétement les solives et former un plancher complet, qui a été ensuite recouvert de paille et terre. Fascinant quand même!

    C'est pour garder cet ancien savoir faire et éviter la galère du calage que je pensais réutiliser l'ancienne technique des bouts de bois.

    Vous pensez que c'est une folie ?
    AMATY, qu'entends-tu par "lisses"? (je ne connais pas le terme)

  6. #5
    Gilles Gauthier

    Re : Auto-rénovation vieux plancher traditionel

    Bonjour,

    Ils étaient bien posés, un à côté de l'autre, pour couvrir complétement les solives et former un plancher complet, qui a été ensuite recouvert de paille et terre. Fascinant quand même!

    Assez courant de rencontrer ceci quand on fait de la restauration de bâti ancien.

    Si les bois (porteurs,lattis,planchettes.. .) sont sains,vous pouvez conserver en l'état ce mortier très maigre.
    Pour corriger tous les défauts de planéité et avoir une bonne planéité et afin de ne pas surcharger,vous pourriez envisager une chape avec liant chaux.

    Les charges beaucoup plus légères ( en remplacement d'agrégats lourds) seraient:
    - verniculite/perlite
    - billes d'argile
    - copeaux de bois,
    - chanvre
    Ces deux derniers se trouvant à prix raisonnable et tous ont des propriétés non négligeables sur la plan thermique et/ou phonique.

    Par " sécurité" il m'est arrivé de poser préalablement un géotextile non tissé avant tirage de la chape.

    D'autres avis seraient bienvenus;
    Cordialement

  7. #6
    mauro1989

    Re : Auto-rénovation vieux plancher traditionel

    Bonjour Gilles et merci beaucoup pour ta réponse.

    J’espère que malgré ton expérience tu arrives encore à t’étonner et apprécier le charme des vieilles techniques j'en doute pas, j'en doute pas...

    Dans mon cas, le bois (solives et lattis) est en bon état, mais la terre et les tomettes ont adsorbé trop de mauvais odeurs pour pouvoir les garder(l'ancienne propriétaire avait trop de chats!) .

    D’où l'idée de remplacer terre et chape à la chaux+tomette par des billes d'argile (Fermacell ou Granulege: 4 fois plus légères que la terre), et des dalles OSB. Avantages: poids réduit, pose très facile (je peux le faire moi même), bonne isolation sonore.

    Si j'ai bien compris, Gilles propose de faire une chape en béton allégé (corrige moi si j'ai mal compris)
    Quelles sont les avantages d'une chape en béton allégé par rapport à la chape séché que j'envisage?

    Merci par avance

  8. #7
    AMATY

    Re : Auto-rénovation vieux plancher traditionel

    C'est pour garder cet ancien savoir faire et éviter la galère du calage que je pensais réutiliser l'ancienne technique des bouts de bois.
    Ils faisaient avec leur moyens et ce qui étaient accessible... Avant, on faisait le sol en terre battue et les murs en pisé (argile + terre + paille)...
    Perso, je suis pour l'hyper moderne habillé parfois par du rustique...


    Vous pensez que c'est une folie ?
    Cela ne sert à rien de partir avec un platelage peut-être pas très stable...
    Je profiterai de l'épaisseur récupérée pour mettre une isolation efficace > RT2020 (normes isolation) va imposer une isolation telle que ta consommation pour le chauffage ne devra pas dépasser 4,35 kWh par m² et par an soit environ 85 € (en actualisant) pour une maison de 100 m²...
    Le problème sera à la revente bien sûr...

    Si tu veux garder un "parquet massif" pourquoi pas, mais il ne faut pas le cacher par une chape puis de l'OSB3 et enfin par un parquet flottant...
    La décision t'appartient...
    A+
    ....

  9. #8
    Gilles Gauthier

    Re : Auto-rénovation vieux plancher traditionel

    Bonjour,

    Si j'ai bien compris, Gilles propose de faire une chape en béton allégé (corrige moi si j'ai mal compris)
    Quelles sont les avantages d'une chape en béton allégé par rapport à la chape séché que j'envisage?


    On reste dans le même esprit.


    mais la terre et les tomettes ont adsorbé trop de mauvais odeurs pour pouvoir les garder(l'ancienne propriétaire avait trop de chats!) .
    Exact,c'est une odeur persistante.Sachant toutefois qu'elle peut être traitée par un produit neutralisant et désinfectant en phase aqueuse ( les vétos en disposent et sont de bons conseils dans ce cas )

    Nota: les conseils d' Amaty sont tout aussi judicieux.
    Et comme toujours,tout est question de budget,d’accessibilité et de disponibilité de copains à gros bras.

    Bons choix et aboutissement,
    Cordialement

  10. #9
    mauro1989

    Re : Auto-rénovation vieux plancher traditionel

    C'est pas vraiment un parquet massif, c'est des bouts de bois 35 cm x 5 cm x 2 cm. Leur avantage est que ils se posent seulement entre deux solives donc pas de cale à mettre. Le pauvre apprenti qui avait fendu à la main les 3000 buts de bois sera triste de savoir qu'ils vont tous partir dans le poêle

    J'ai l’impressionne que de mettre à niveau des dalles OSB avec des cales soit une galère pas possibles, vue les écarts de niveau entre deux solives et le fait que les solives ne sont pas rabotés: je me trompe ?

    Concernant l'isolation thermique, c'est un plancher entre le rdc et le première étage habité, donc pas des soucis.

    C'est intéressant de discuter avec vous en tout cas, merci du temps que vous dédiez à ce forum!

  11. #10
    AMATY

    Re : Auto-rénovation vieux plancher traditionel

    qu'entends-tu par "lisses"? (je ne connais pas le terme)
    Ce n'est pas le terme exact, mais il évoque une certaine rectitude > Bonne finition...
    Ce sont de planches de bois de bonne qualité (C28 par exemple) à fixer contre les solives...

    J'ai regardé rapidement la charge sur tes solives... Elles sont dans les clous...mais bon...

    Nota: les conseils d' Amaty sont tout aussi judicieux
    Merci, Gilles... Judicieux j'essaie...
    J'ai fait un calcul rapide 22 Millions de voitures électriques (que ferais-t-on pas pour avoir un air respirable), pour les recharger en énergie électrique, il faut pratiquement doubler le parc nucléaire... NH va devoir changer son fusil d'épaule...
    Quand la RT2020 annonce 700 à 800 € TTC pour toute la consommation d'énergie électrique annuelle, je me dis que ça va coincer quelque part...
    A+
    ....

  12. #11
    Gilles Gauthier

    Re : Auto-rénovation vieux plancher traditionel

    Bonjour,

    qu'entends-tu par "lisses"? (je ne connais pas le terme)
    Ce n'est pas le terme exact, mais il évoque une certaine rectitude > Bonne finition...


    Chaque région a une variante de définition.

    Souvent,ces pièces de bois de "sous-construction" (rien de péjoratif) sont qualifiées de lattes lorsqu'il est question de support/coffrage perdu pour recevoir une chape maigre.
    De même,le terme peut-être employé lorsqu'on utilise ces bois en voligeage de toiture (souvent des résineux).

    En restauration de patrimoine,il arrive qu'on retrouve de la planche d'origine (souvent des essences tanniques) en parfait état de conservation et posées il y a 150 ou 200 ans .
    Quand il y a dépose et évacuation certains amateurs et ébénistes sont preneurs !

    Ne pas confondre avec le terme lattis qui au même titre que le bacula est plutôt destiné à être pointé dessous en plafond puis plâtré à l'ancienne (compétences en voie de disparition )

    Pour satisfaire ma curiosité personnelle,ces petits bois ne seraient-ils pas en châtaignier ? Pas facile de voir le fil sur bois poussiéreux !


    Cordialement

  13. #12
    mauro1989

    Re : Auto-rénovation vieux plancher traditionel

    Citation Envoyé par Gilles Gauthier Voir le message
    Bonjour,
    Ne pas confondre avec le terme lattis qui au même titre que le bacula est plutôt destiné à être pointé dessous en plafond puis plâtré à l'ancienne
    Oui je suis d'accord. Mais il ne sont pas non plus des planches, plutôt des baguettes, vue leur taille!

    Citation Envoyé par Gilles Gauthier Voir le message
    Bonjour,
    Pour satisfaire ma curiosité personnelle,ces petits bois ne seraient-ils pas en châtaignier ? Pas facile de voir le fil sur bois poussiéreux !
    J'aimerai bien te répondre mais je ne suis pas très fort pour reconnaitre les essences de bois...si tu as des conseilles pour le reconnaitre je suis preneur. Pourquoi du châtaignier ? Si ça peut aider, j'habite le sud seine et marne, pas loin de la foret de Fontainebleau.

  14. #13
    mauro1989

    Re : Auto-rénovation vieux plancher traditionel

    Citation Envoyé par AMATY Voir le message
    Ce sont de planches de bois de bonne qualité (C28 par exemple) à fixer contre les solives...
    Sur les cotes (comme cela) ou sur le dessus (comme ceci)?

Discussions similaires

  1. Parquet sur vieux plancher
    Par mongigi38 dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/03/2018, 09h13
  2. Rénover vieux plancher
    Par azur86 dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 3
    Dernier message: 07/07/2017, 07h07
  3. rénovation d'un vieux poêle à bois
    Par fractalux dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/11/2015, 21h19
  4. parquet sur vieux plancher
    Par anavalen dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/10/2015, 13h43
  5. Rénovation sur vieux plancher
    Par boglian dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/03/2010, 21h06