Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Ethanol + soude

  1. #1
    Tueurdevampires

    Ethanol + soude

    Bonjour

    Ça ne vous ait jamais arrivé de vous réveiller le matin en vous demandant quelle serait le résultat de la réaction entre l'éthanol et la soude ?

    oO

    Moi je me suis dis glycérine, mais je suis pas sur...

    Si je pose cette question c'est parce que j'ai une réaction en jeu, et que je peux pas me permettre d'avoir un reste de soude à la fin, et qui se je le neutralise avec de l'acide acétique, ça tue la molécule d'origine...

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Kemiste

    Re : Ethanol + soude

    Bonjour.

    Cherches-tu un moyen pour neutraliser de la soude ? Quelle est la réaction en question ?

  4. #3
    Tueurdevampires

    Re : Ethanol + soude

    Désolé, secret-défense ^^
    Enfin quand même pas, mais il s'agit d'un neuroleptique, et comme on sait pas toujours sur quoi on tombe quand on fait de la chimie sur des médocs, j'ai pas envie de dévoiler par accident la recette d'une possible molécule "drogue".
    En tous cas si je neutralise à la fin par du vinaigre, ça détruit la molécule, si je ne le fais pas, j'ai pas l'impression qu'il y ait de la soude au test quand j'en goutte un ou deux cristaux, ça a un gout acre, mais j'ai pas envie de me suicider.
    Je me demandais si l'excès de soude qui a permis en premier lieu de casser le neuroleptique d'origine en deux reste en petite quantité ou si il réagit avec l'éthanol, qui en présence de soude vient se greffer sous forme O-CH3 dans une réaction très rapide sur les atomes de carbone.
    Dernière modification par Tueurdevampires ; 15/05/2018 à 18h03.

  5. #4
    Strade

    Re : Ethanol + soude

    Bonjour,

    l'éthanol ayant un pKa légèrement plus élevé que l'eau (16-17 contre 15+16 pour l'eau), tu assisteras à une déprotonation partielle de ton éthanol en ion éthanolate.

  6. #5
    Tueurdevampires

    Re : Ethanol + soude

    J'aurais donc de l'éthanolate d'ammonium, merci beaocup pour cette réponse, je vais vérifier sa toxicité.

    Le concept est de prendre de la promethazine, d'ajouter de la soude, jusqu'à ce qu'il ne reste que deux branches de carbone \/ au dessus accrochés à un autre carbone accroché au N du noyaux phénolique central, qui n'en est en fait pas vraiment un puisque il a un atome de soufre.

    Ensuite plonger ça dans l'éthanol pour greffer O-CH3 sur un des deux noyaux phénoliques, puis ensuite je dois travailler l'autre pole de la molécule, mais je pense que je vais avoir besoin d'acide tartrique, pour ajouter deux carbones aux \/ et remplacer lun d'entre eux par un NH3.

    Je travaille sur un neuroleptique dissociatif, un truc balaèze capable de crever toutes infections.

    Un dérivé du Trenerdal, un médicament donc j'ai un brevet.
    Dernière modification par Tueurdevampires ; 15/05/2018 à 19h01.

  7. #6
    Tueurdevampires

    Re : Ethanol + soude

    Je peux plus étider... donT j'ai un brevet... qui est parti à la poubelle... et qui va partir définitivement si je les paie pas d'ici 10 jours alors que je les ai payé 3 fois (c'est des botchses chez l'INPI), donc je vais devoir repayer ça puisque là il a disparu de la base...
    Donc bon le truc c'est plutôt un médicament mais sachant pas à quoi m'attendre ça pourrait tout aussi bien être un dissociatif, mais ça m'éttonerait, à mon avis c'est une nouvelle classe de médicament entre les neurodissociatifs, les neuroleptiques, et les dissociatifs: les neuroleptiques dissociatifs
    Dernière modification par Tueurdevampires ; 15/05/2018 à 19h13.

  8. #7
    Flyingbike

    Re : Ethanol + soude

    Citation Envoyé par Tueurdevampires Voir le message
    Je travaille sur un neuroleptique dissociatif, un truc balaèze capable de crever toutes infections.

    Un dérivé du Trenerdal, un médicament donc j'ai un brevet.
    fantastique ! vivement !

    je ne savais pas qu'on pouvait fabriquer des médicaments comme ça comme on cuisine un jarret de porc. Dire que tous ces chercheurs screenent des millions de molécules sur des modèles cellulaires et font des modélisations in silico, le tout coutant des millions....

    et en plus vous savez faire plein d'autres choses !! Quel avenir pour un physicien/chimiste n'ayant pas le Bac ?


    et à part ça, du concret peut être ? ou c'est secret.....?
    La vie trouve toujours un chemin

  9. #8
    Tueurdevampires

    Re : Ethanol + soude

    Je me suis trompé, j'attends les délais de valdation des 18 mois avant que le brevet soit exploitable !

    Mais j'ai les autorisations de divulgation, tu veux un copie de l'exemplaire ? oO

  10. #9
    Flyingbike

    Re : Ethanol + soude

    oui avec plaisir !
    La vie trouve toujours un chemin

  11. #10
    Tueurdevampires

    Re : Ethanol + soude

    Sinon j'ai ce brevet aussi: https://bases-brevets.inpi.fr/fr/doc...8854251fd2989d

    Après m'être battu pour être le légitime inventeur du procédé...

    Autre chose ?

  12. #11
    Flyingbike

    Re : Ethanol + soude

    Deux blocs de métal reliés par un volume épais de ce même métal en parallèle avec un autre lien, lui, fin ou le différentiel de forceassociée du mouvement électronique va créer un cournt (schéma 1) sur un des blocs, Il est plus intéressant pour amplifier un courant électrique préexistant qui circule du froid vers le chaud (schéma 2)
    D'accord, merci

    C'est très clair.....
    La vie trouve toujours un chemin

  13. #12
    Tueurdevampires

    Re : Ethanol + soude

    Non, après avoir réfléchi, parce qu'il faut que je vérifie si j'ai payé les annuités, et j'ai pas envie qu'on me pique le brevet.

  14. #13
    Kemiste

    Re : Ethanol + soude

    Citation Envoyé par Tueurdevampires Voir le message
    En tous cas si je neutralise à la fin par du vinaigre, ça détruit la molécule, si je ne le fais pas, j'ai pas l'impression qu'il y ait de la soude au test quand j'en goutte un ou deux cristaux, ça a un gout acre, mais j'ai pas envie de me suicider.
    A partir du moment où tu fais de la chimie en goûtant c'est que tu n'as pas conscience de ce que tu fais...

    Citation Envoyé par Tueurdevampires Voir le message
    Je travaille sur un neuroleptique dissociatif, un truc balaèze capable de crever toutes infections.
    Si tu as un tel talent tu devrais travailler dans un véritable laboratoire plutôt que de faire de la chimie comme on fait de la cuisine.

    Etant donné les risques potentiels de ce type de manipulations la discussion s'arrête là.

Discussions similaires

  1. Réponses: 27
    Dernier message: 15/11/2017, 08h29
  2. Réaction éthanol soude
    Par khazzar dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 17/12/2015, 22h49
  3. Dosage soude active dans une cuve de soude NEP
    Par Albizia dans le forum Chimie
    Réponses: 7
    Dernier message: 15/08/2013, 22h56
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 23/10/2011, 01h41
  5. Réactivité de l'éthanol dans les moteurs à éthanol
    Par Freeman29280 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/01/2007, 16h41