Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Retour sur la Lune et météorites : quand la NASA joue aux billes

  1. RSSBot

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    FS
    Messages
    28 678

    Retour sur la Lune et météorites : quand la NASA joue aux billes

    La NASA a décidé de jouer aux billes ! Ne rigolez pas c'est sérieux ! Au AMES Research Center les scientifiques tirent des billes en pyrex à plus de 25 000 km/h sur des reconstitutions de sol lunaire. Il s'agit de comprendre précisément les conditions de formation d'un...

    Lire la suite : Retour sur la Lune et météorites : quand la NASA joue aux billes
     


    • Publicité



  2. Invité o24
    Invité

    Re : Retour sur la Lune et météorites : quand la NASA joue aux billes

    Cette histoire de base sur la Lune ressemble fort à du pipo ! Comment établir une base lunaire sans débourser le moindre $ ? Et il y a des gens pour croire à cette fable ! Je cite le magasine Ciel & espace d'avril 2007 :

    "L'augmentation de 3,1 % pour l'année 2007-2008 qu'avait demandée le président Bush, principalement pour financer le retour vers la Lune, a été retoqué par le nouveau Congrès démocrate. Celui-ci ramène le budget à 16,2 milliards de $, soit au niveau de 2006, et demande de surcroît que des économies soient faites sur le vol habité. D'où des difficultés en perspective pour la réalisation du vaisseau lunaire Orion et de son lanceur Arès, qui ont absolument besoin de 4 milliards de $ l'an prochain. 'Le budget 2007 mettra en péril notre capacité à effectuer une transition sûre et efficace entre la navette spatiale et le vaisseau Orion avec son lanceur Arès', a déclaré Mike Griffin, le patron de la Nasa. Il faudra bien, à budget constant, continuer à entretenir les 59 (!) satellites scientifiques de l'agence, développer de nouvelles missions et envisager la réparation de Hubble. Résultat : Griffin doute de pouvoir tenir l'échéance fixée à 2014 pour un retour sur la Lune." ("le budget minimal de la Nasa freine l'ambition lunaire", Ciel & Espace, avril 2007)

    L'inutile retour d'astronautes sur la Lune s'éloigne, la base permanente ressemble fort à une fable, quant à un voyage humain sur mars, soyons sérieux, aucune agence spatiale n'y songe pour de bon.

    Bonnes nouvelles pour la science. Je conseille d'aller sur le site de Ciel et espace, section "radio", où on peut écouter 2 mp3 sur la Lune, où un planétologue affirme que le voyage sur la Lune, comme l'Homme dans l'espace, ce n'est pas de la science, mais de la politique. La science peut éventuellement accompagner le voyage, mais elle n'est pas le but.
     

  3. mtheory

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Clermont Ferrand
    Âge
    48
    Messages
    11 753

    Re : Retour sur la Lune et météorites : quand la NASA joue aux billes

    Je suis d'accord qu'il est fort peu probable qu'on ait une base lunaire permanente ou tout simplement un retour sur la lune vers 2014. A moins que les chinois ne mettent la pression...et encore.Mais bon, tôt ou tard il y en aura une, disons vers 2040.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman
     

  4. Europa73

    Date d'inscription
    octobre 2006
    Âge
    44
    Messages
    1 358

    Re : Retour sur la Lune et météorites : quand la NASA joue aux billes

    Bonsoir.

    Une chtite question, dans le caisson prévu pour simuler les mêmes conditions que sur la Lune, ils arrivent à recréer la gravité lunaire ?

    Pour le reste, on est tous d'accord pour penser que
    le gouvernement US a les clèfs de la fusée dans les
    mains et que seul les politiciens déciderons du moment
    approprié. Restons donc sage car ce genre d'expériences
    démontre que la NASA est loin d'avoir résolu certains
    des paramètres liés à une telle expédition.

    Trop bien l'info en tout cas

    Cordialement,
    Europa
     

  5. mtheory

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Clermont Ferrand
    Âge
    48
    Messages
    11 753

    Re : Retour sur la Lune et météorites : quand la NASA joue aux billes

    Citation Envoyé par Europa73 Voir le message
    Bonsoir.

    Une chtite question, dans le caisson prévu pour simuler les mêmes conditions que sur la Lune, ils arrivent à recréer la gravité lunaire ?,
    Europa
    Merci !
    ça n'est pas nécessaire, c'est comme quand on fait des simulations en soufflerie pour les avions.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman
     


    • Publicité



  6. Invité o24
    Invité

    Re : Retour sur la Lune et météorites : quand la NASA joue aux billes

    J'en reviens au magasine Ciel & Espace, mais du mois de mars 2007, qui comportait un dossier spécial Lune. Il y était dit que des météorites, "plus dangereuses que des balles de fusil", tombaient constamment sur la surface de notre satellite. Connaît-on la fréquence des chutes de ces bolides ? Les "averses de météorites" seraient-elles prévisibles ? N'y a-t-il pas danger pour la vie des astronautes "sélénites" ? Pourront-ils rester longtemps à la surface sans risquer leur peau ou devront-ils rester reclus au fin fond de leurs bâtiments ? Ayons en tête que des victimes là-bas risquent fort de sonner le glas de ladite base - pensez aux crash de navettes qui arrêtent les vols des années. Ce projet de base, sans parler des crédits que personne ne veut débloquer, est-il crédible ? Mon avis est que non.
     

  7. mtheory

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Clermont Ferrand
    Âge
    48
    Messages
    11 753

    Re : Retour sur la Lune et météorites : quand la NASA joue aux billes

    A mon avis, il y a autant de risque que de prendre l'avion et d'avoir un accident.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman
     

  8. hellsing

    Date d'inscription
    septembre 2006
    Messages
    65

    Re : Retour sur la Lune et météorites : quand la NASA joue aux billes

    le risque de météorite est assez élevé il faut pas le negliger
    ils vont devoir vivre dans des grottes remarque ca les protegera des rayons solaires à moindre couts.
    Pour le reste je rejoins l'avis d'europa aller sur la lune actuellement est purement une volonté politique mais qui risque de devenir intéressante si on arrive a exploiter les minéraux lunaire (la lune est très riche en metaux)
     

  9. Invité o24
    Invité

    Re : Retour sur la Lune et météorites : quand la NASA joue aux billes

    Citation Envoyé par hellsing Voir le message
    je rejoins l'avis d'europa aller sur la lune actuellement est purement une volonté politique mais qui risque de devenir intéressante si on arrive a exploiter les minéraux lunaire (la lune est très riche en metaux)
    Le citation ci-dessous de Ciel & espace (dossier sur la Lune, Mars 2007), met en doute l'intérêt minier pour notre satellite...

    "La ruée vers l'or sélène n'est pas pour demain. Le creusement de mines de fer non plus. Car bien que la Lune soit en théorie faite d'une partie du manteau de la Terre, tous les minerais susceptibles de s'y trouver n'ont subi aucune concentration. Et cela, pour une bonne raison : 'lors de l'impact majeur survenu sur la Terre et qui a expédié dans l'espace les roches du manteau qui allait devenir la Lune, celles-ci ont été chauffées, indique Pierre Thomas, géologue à l'Ecole normale supérieure de Lyon. A ce moment l'eau qu'elles contenaient a été perdue.' Or, sans eau (ni atmosphère), point de concentration des minéraux.' Sur la Terre, 99 % des filons intéressants sont liés à l'action de l'eau, précise Pierre Thomas. Le fer provient de roches sédimentaires, certains nickels d'une altération de roches due à l'eau. Même le diamant a eu besoin de l'eau pour remonter des profondeurs.'

    La sentence demeure identique pour les minéraux les plus abondants de la Lune. 'Ainsi l'oxyde de titane, pourtant présent en quantité dans certains basaltes lunaires, serait très difficile à exploiter, commente Pierre Thomas. Sur la Terre, on l'extrait dans les endroits où les coulées de lave ont été remaniées par l'eau. Sur la Lune, de telles concentrations n'existent pas.' Sans compter que de nombreux minéraux manquent naturellement à l'appel dès le début. Par exemple, le fer, peu abondant dans le manteau terrestre et donc quasi impossible à retrouver dans les mers ou les cratères sélènes... De quoi rester réservé face à un programme de retour sur la Lune qui vanterait l'exploitation de richesses minières !"
     

  10. mtheory

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Clermont Ferrand
    Âge
    48
    Messages
    11 753

    Re : Retour sur la Lune et météorites : quand la NASA joue aux billes

    Citation Envoyé par Opopanax Voir le message
    Le citation ci-dessous de Ciel & espace (dossier sur la Lune, Mars 2007), met en doute l'intérêt minier pour notre satellite...

    "La ruée vers l'or sélène n'est pas pour demain. Le creusement de mines de fer non plus. Car bien que la Lune soit en théorie faite d'une partie du manteau de la Terre, tous les minerais susceptibles de s'y trouver n'ont subi aucune concentration. Et cela, pour une bonne raison : 'lors de l'impact majeur survenu sur la Terre et qui a expédié dans l'espace les roches du manteau qui allait devenir la Lune, celles-ci ont été chauffées, indique Pierre Thomas, géologue à l'Ecole normale supérieure de Lyon. A ce moment l'eau qu'elles contenaient a été perdue.' Or, sans eau (ni atmosphère), point de concentration des minéraux.' Sur la Terre, 99 % des filons intéressants sont liés à l'action de l'eau, précise Pierre Thomas. Le fer provient de roches sédimentaires, certains nickels d'une altération de roches due à l'eau. Même le diamant a eu besoin de l'eau pour remonter des profondeurs.'

    La sentence demeure identique pour les minéraux les plus abondants de la Lune. 'Ainsi l'oxyde de titane, pourtant présent en quantité dans certains basaltes lunaires, serait très difficile à exploiter, commente Pierre Thomas. Sur la Terre, on l'extrait dans les endroits où les coulées de lave ont été remaniées par l'eau. Sur la Lune, de telles concentrations n'existent pas.' Sans compter que de nombreux minéraux manquent naturellement à l'appel dès le début. Par exemple, le fer, peu abondant dans le manteau terrestre et donc quasi impossible à retrouver dans les mers ou les cratères sélènes... De quoi rester réservé face à un programme de retour sur la Lune qui vanterait l'exploitation de richesses minières !"

    Ce n'est effectivement pas si simple mais le contraire non plus. Les techniques d'extractions de minerai à partir des roches lunaires ont été étudiées.
    Le soleil est abondant sur la Lune, la satellisation du minerai produit pour des bases spatiales couterait moins cher que sur Terre. Enfin, on a repéré des zones anormallement denses, des mascoms. Il y a gros à parier qu'il s'agit de restes très importants d'astéroïdes en Fer-Nickel presque pur.
    Donc c'est vrai, vous avez raison de le souligner, les choses ne sont pas toutes roses...mais elles ne sont pas noires non plus.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman
     


    • Publicité




 

Discussions similaires

  1. Quand Dieu joue aux echecs contre Dieu...
    Par Kwaz1973 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 47
    Dernier message: 17/08/2015, 07h40
  2. Actu - En bref : quand la NASA part à la chasse aux bactéries
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 11
    Dernier message: 25/09/2007, 10h15
  3. NASA : un retour sur la Lune en demi-teinte pour les analystes
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/10/2005, 12h33
  4. Hebdo - Nasa, son nouveau programme de retour sur la Lune - Première analyse
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/09/2005, 21h34
  5. La nasa face aux critiques au sujet du retour en vol
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 15/09/2005, 06h57