Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 21 sur 21

Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

  1. #1
    RSSBot

    Post Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    La gravitation quantique à boucles est une théorie qui tente de concilier la physique d’Einstein avec la physique quantique. Elle pourrait bien bouleverser notre vision de l'univers, notamment celle des trous noirs et du Big Bang.

    Lire le dossier : La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

  2. Publicité
  3. #2
    illusionoflogic

    Re : Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    Alors déjà, quelques questions :

    1) pourquoi continuer d'appeler TN trou ? Car de ce que je comprends, c'est comme un élastique, il n'y a pas "déchirure" de l'espace-temps, donc TN est galvaudé, peut être pour ça qu'ils parlent d'étoiles de Planck ? Mais ça ne me convient pas trop, bon les dénominations et tout ça (c'est pas ma tasse de thé ). Donc, je ne comprends pas bien ... si l'espace-temps (bah oui) se retourne comme une chaussette (c'est ce que me suggère le Big Bounce & et l'infini retour des informations conservées dans les TNs, qui deviendraient des TBs !), alors on peut/doit (?) imposer l'inversion espace=>temps & temps=>espace, donc comme il n'y a pas autant de Pbs (paradoxes) sur les TNs "actuellement", c'est ce que dit l'article (Or, il me semble qu'on inverse bien les coordonnées d'espace qui deviennent du temps dans nos TNs ...), donc, j'en déduis qu'il y aurait une inversion temporelle & que ça favoriserait l'interprétation "Time-symmetric" de la MQ, puisque justement il y a un basculement d'espace-temps ET pas un puits sans fond ... et le TB est un peu l'antimatière du TN, non ?

    2) Pourquoi la Relativité Générale, avec son indépendance de fond, moteur lui même du choix arbitraire des coordonnées, ne pourrait-elle pas se prémunir, d'une part d'une section efficace, en ce qui concerne la jonction des cônes de lumières (donc passé & futur), comme si c'était une simple addition linéaire de fonctions d'ondes donnant par là : des discontinuités (je parle par exemple de la taille du proton) qui se chevauchent ? Et d'une valeur quantifiée temporelle, telle que par exemple la durée de vie du neutron soit clairement établit ? Ce qui ne ferait que mettre au 1er rang le périmètre d'indétermination de Heisenberg, comme "processus" (j'ai envi de dire "changement de phase"), d'écartèlement de l'espace afin de donner au temps = sa nature (dixit sa direction ! Mais pas sa flèche ... qui elle serait matérielle par défaut, tenseur énergie-impulsion et tout ça ...) ? Je reste donc a priori sur l'interprétation réaliste "Time-symmetric" !

    3) Quel serait ces "fluctuations primordiales" "extravagantes" (donc qui sortiraient du cadre des équations d'Einstein) ? Car j'ai cru comprendre que dans le phénomène d'inflation, ou champs scalaire initiale (perso, j'aime pas cette dénomination, car c'est des maths pur ! Because "scalar" comme le champs scalaire de Higgs, non ? Au moins c'est plus un nom, c'est ce qui donne la masse au particules élémentaires ! Donc ça s'explique, ... un peu, même avec les mains, si j'ose dire ... bien que les mains soient le LHC ), il y aurait des évènements dans les fluctuations du CMB, qui seraient "probant" pour la LGQ ?

    4) Pour le BIg Bounce, en quoi est-ce différent de la succession temporellement linéaire, d'univers hiérarchiques, comme la théorie de sélection naturelle de Lee Smolin ? On peut considérer ces univers en lignes ... comme se recréant infiniment, ou bien les conjuguer en //, comme une arborescence ... Perso, je vois guère de différence à ce niveau (du moment que un de ces univers ne se répète pas exactement à l'identique ...), non ?

    5) En ce qui concerne "la courbure extrinsèque" des tranches spatiales, peut-elle nous en dire + sur la courbure intrinsèque de l'Univers (en somme !), je parle bien de l'Univers & pas de l'univers observable, donc sensément + grand ? Et donc sur l'éventuelle "platitude de l'Univers" & sa topologie ? Voir même son étendue ? (même moyennée)

    6) Une singularité c'est obligatoirement équivalent à une fonction de Dirac ? ça parait sommaire, mais bon

    PS : Désolé si j'ai raté le coche, et pardon pour mes explications avec les doigts : j'ai pas de mains ou alors prêtez-moi le LHC (version miniature, ça ira ... vous en faite pas pour le prix, je suis un amis de Elon Musk )

    PS2 : j'ai essayé de présenter (oui au présent ) mes questions dans un ordre ... disons "chronologique" (), enfin liées quoi !

    PS3 : j'espère que mon humour est bien visible, et bien détâché (si parce que je suis un pov programme ... mais pas informatif ) du reste de ce que je tente vainement d'expliquer ...

    PS4 :
    Lisez mes propos. Je suis pas là.

  4. #3
    EauPure

    Re : Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    Bonjour,

    dans À découvrir aussi sur Futura :
    Ne manque t'il pas aussi la théorie unitaire des forces de l'univers d'Alain Connes ?
    http://www.futura-sciences.com/scien...-connes-41260/
    où en est elle en 2017 ?
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  5. #4
    Deedee81

    Re : Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    Salut,

    Citation Envoyé par illusionoflogic Voir le message
    1) pourquoi continuer d'appeler TN trou ?
    Par ce que lorsque tu tombes dedans tu ne sais plus en sortir. Comme un trou sans fond.
    Et puis aussi parce que changer un nom est difficile : il faudrait changer partout pour bien faire, que tout le monde soit au courant, changer les milliers d'articles et de livres existant, etc...
    C'est pour cela qu'il y a énormément de noms "incorrects" en science. Mais on s'en fout : ce n'est que des noms. Ce n'est pas parce qu'un type s'appelle Arthur Lafrite qu'il aime bien les frites

    Citation Envoyé par illusionoflogic Voir le message
    2)
    Désolé. Partie sans queue ni tête.

    Citation Envoyé par illusionoflogic Voir le message
    3) Quel serait ces "fluctuations primordiales" "extravagantes" (donc qui sortiraient du cadre des équations d'Einstein) ?
    C'est les fluctuations habituelles de la mécanique quantique. Elles n'ont rien d'extravagant. On les retrouves partout en physique.
    Mais la relativité générale est une théorie classique. Elle ne les prend donc pas en compte.
    Marier les deux (relativité générale et mécanique quantique), ce qui est le sujet de l'actualité, est :
    - difficile (hautement technique)
    - non validé (on ne sait pas quelle théorie est la bonne)
    - spéculatif (on ne sait pas encore vérifier)

    Citation Envoyé par illusionoflogic Voir le message
    Car j'ai cru comprendre que dans le phénomène d'inflation, ou champs scalaire initiale (perso, j'aime pas cette dénomination, car c'est des maths pur ! Because "scalar" comme le champs scalaire de Higgs, non ?
    Oui, comme le Higgs sauf qu'ici ce n'est pas le Higgs. Il existe plusieurs mécanisme théorique possible provoquant une inflation. Un champ scalaire "approprié" en est un.
    (scalaire = prend une simple valeur en chaque point, comme le champ de température dans une pièce, mais pas comme le champ de vitesse d'une rivière qui en chaque point a une grandeur et une direction. Scalaire n'est pas un mot si compliqué).

    Citation Envoyé par illusionoflogic Voir le message
    il y aurait des évènements dans les fluctuations du CMB, qui seraient "probant" pour la LGQ ?
    Ah ? Et tu as vu ça où ?
    Tout ce que je sais c'est que les fluctuations du CMB sont en faveur de l'inflation. Ni plus, ni moins.

    Citation Envoyé par illusionoflogic Voir le message
    4) Pour le BIg Bounce, en quoi est-ce différent de la succession temporellement linéaire, d'univers hiérarchiques, comme la théorie de sélection naturelle de Lee Smolin ? On peut considérer ces univers en lignes ... comme se recréant infiniment, ou bien les conjuguer en //, comme une arborescence ... Perso, je vois guère de différence à ce niveau (du moment que un de ces univers ne se répète pas exactement à l'identique ...), non ?
    Un ouvrier qui travail dix jours ou dix ouvriers qui travaillent le même jour, c'est quand même différent, non ?

    Citation Envoyé par illusionoflogic Voir le message
    5) En ce qui concerne "la courbure extrinsèque" des tranches spatiales, peut-elle nous en dire + sur la courbure intrinsèque de l'Univers (en somme !), je parle bien de l'Univers & pas de l'univers observable, donc sensément + grand ? Et donc sur l'éventuelle "platitude de l'Univers" & sa topologie ? Voir même son étendue ? (même moyennée)
    Sur sa platitude oui, sur sa topologie ou son étendue, non.

    Citation Envoyé par illusionoflogic Voir le message
    6) Une singularité c'est obligatoirement équivalent à une fonction de Dirac ? ça parait sommaire, mais bon
    Non, ce n'est pas forcément équivalent à une distribution de Dirac. Bien qu'elle soit archi courante.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  6. #5
    CM63

    Re : Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    Bonjour,

    Comme je suis un peu remonté, je n'ai pas envie de rechercher un autre endroit où poster. Alors voila: je clique sur la vidéo d'Aurélien Barrau, la pub marche bien (elle), et ne me demande pas si j'autorise Flash à s’exécuter sur mon PC, pas besoin , mais par contre quand on arrive à la vidéo, boum, plantage.. ! Où peut-on voir des vidéos d'Aurélien Barrau ailleurs que sur FS? Car je n'ai pas envie d'acheter son bouquin qui doit couter LPDF.

  7. #6
    Deedee81

    Re : Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    Salut,

    Je n'ai pas ce problème. Mais tu peux voir sur Youtube. Il y a pleins de vidéos de A.B.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  8. #7
    CM63

    Re : Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    Bon en fait ça a fini par marcher, mais je pense que je l'avais déjà vue, en particulier cette histoire de rebond, mais j'avais simplement oublié l’expression "gravitation quantique à boucle".

  9. #8
    moijdikssékool

    Re : Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    un Big Bounce, un grand rebond. Ce qui signifie qu’il aurait alors existé une phase de contraction de l’univers qui aurait précédé la phase d’expansion dans laquelle nous nous trouvons en ce moment.
    Voici donc, si je ne me trompe, une théorie qui va à l'encontre de la théorie dominante, à savoir celle de l'accélération de l'expansion de l'Univers. Et bien, je vote pour!
    Dernière modification par moijdikssékool ; 09/03/2017 à 12h32.

  10. #9
    mtheory

    Re : Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    Citation Envoyé par moijdikssékool Voir le message
    Voici donc, si je ne me trompe, une théorie qui va à l'encontre de la théorie dominante, à savoir celle de l'accélération de l'expansion de l'Univers. Et bien, je vote pour!
    Totalement perdu....
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  11. #10
    Deedee81

    Re : Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    Salut,

    Citation Envoyé par mtheory Voir le message
    Totalement perdu....
    +1

    Il s'agit ici (dans ce modèle) d'UN et un seul rebond, et ça concerne l'origine de l'univers, non son destin.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  12. #11
    moijdikssékool

    Re : Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    Totalement perdu....
    ménaaan, je rebondis en permanence
    Il s'agit ici (dans ce modèle) d'UN et un seul rebond
    il faut qu'on m'explique alors. Il y avait quoi avant le rebond? A priori, si l'on prend l'exemple d'une balle, il n'y a pas de rebond si on ne la lance ou lâche pas de haut...

  13. #12
    Deedee81

    Re : Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    Salut,

    Citation Envoyé par moijdikssékool Voir le message
    il faut qu'on m'explique alors. Il y avait quoi avant le rebond?
    Un univers en contraction (depuis l'éternité). Oui, je sais, ça fait très bizarre. Et non, ce n'est pas mon modèle préféré
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  14. #13
    moijdikssékool

    Re : Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    et le coup de la baballe, ça leur conviendrait pas? je devine... il faut que j'achète le bouquin

  15. #14
    CM63

    Re : Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Un univers en contraction (depuis l'éternité).
    Ou plutôt depuis un maximum d'expansion, vers lequel nous nous dirigeons à nouveau, et ceci de façon périodique. C'est tout aussi hypothétique mais ça fait moins bizarre il me semble. Après il reste encore une singularité: l'infinitude du temps (l'éternité). Mais bon qu'est-ce que vous avez contre l'infini? Ce n'est que l'inverse de 0, après tout, et lui (0) on ne lui trouve rien de bizarre

  16. #15
    Deedee81

    Re : Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    Citation Envoyé par CM63 Voir le message
    Ou plutôt depuis un maximum d'expansion, vers lequel nous nous dirigeons à nouveau
    De façon asymptotique ? Je ne sais pas, faudrait vérifier ce modèle.

    Citation Envoyé par CM63 Voir le message
    et ceci de façon périodique.
    Non !!!!! Pas dans le modèle dont il est question ici !!!!
    (ceci dit, oui, aussi bien en RG, qu'avec les cordes et les boucles, ils existe aussi des modèles périodiques)

    Citation Envoyé par CM63 Voir le message
    C'est tout aussi hypothétique mais ça fait moins bizarre il me semble.
    Là oui
    (bien que ce ne soit toujours pas mon modèle préféré ).

    Citation Envoyé par CM63 Voir le message
    Mais bon qu'est-ce que vous avez contre l'infini?
    J'aime pas ça tête. aussi
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  17. #16
    voicie

    Re : Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    Bonjour

    - et fait notamment appel à l'idée que l'univers est issu d'une phase vide en contraction,

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9_Big_Bang

  18. #17
    illusionoflogic

    Re : Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    Salut et merci Deady81

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Par ce que lorsque tu tombes dedans tu ne sais plus en sortir. Comme un trou sans fond.
    Et puis aussi parce que changer un nom est difficile : il faudrait changer partout pour bien faire, que tout le monde soit au courant, changer les milliers d'articles et de livres existant, etc...
    C'est pour cela qu'il y a énormément de noms "incorrects" en science. Mais on s'en fout : ce n'est que des noms. Ce n'est pas parce qu'un type s'appelle Arthur Lafrite qu'il aime bien les frites
    Oui, mais dans le bestiaire des TNs, ça me semble important ... surtout que les TNs, au vu des caractéristiques, ça peut encore changer : la preuve, il parle "d'étoile de Planck" !
    C'est pourquoi l'image mentale que j'attache à ce que dit A B, ce n'est pas un entonnoir, qui laisse donc "supposer" un "passage" vers "ailleurs", mais une pointe infiniment fine qui pourtant n'est pas tronquée, & donc, rien ne serait suffisamment µscopique pour "passer", je veux dire la taille de Planck, c'est le minimum, pour un effondrement maximal de la matière qui ne saurait aller "+ loin", mais serait en latence de revenir dans notre futur très très très (trop ) ... très lointain, ce qui se traduirait par l'inverse, et renverrait l'information quantique & ce qui resterait de matière dans notre univers observable. Donc le TB serait la phase postérieure pour un observateur immortel (pour qu'il puisse y assister ) du TN, comme certaines étoiles deviennent des géantes rouges, ou des étoiles à neutrons, etc ...

    Pour résumer (ce que j'en comprends ?), le TN => TB dans le futur (& comme je suppose que c'est avec un mécanisme à la rayonnement de Hawking, une libération EM principalement) avec donc évanescence du TN (ben oui ! Les TNs ne sont pas éternels ! ça ferait un excellent titre pour film de James Bond ça ! ) & disparition de sa masse ...

    D'ailleurs c'est comme tomber en prison, mais une prison, c'est pas un trou ... (quoique) ! C'est des cellules grises

    Désolé. Partie sans queue ni tête.
    C'est sûr que mes parties ... bah j'ai pas vérifié !
    Non, sans rire, je suis coupable de pas avoir su transcrire l'idée Physique que je mettais derrière, mais bon, c'est peut être à cause de ça :

    C'est les fluctuations habituelles de la mécanique quantique. Elles n'ont rien d'extravagant. On les retrouves partout en physique.
    Mais la relativité générale est une théorie classique. Elle ne les prend donc pas en compte.
    Marier les deux (relativité générale et mécanique quantique), ce qui est le sujet de l'actualité, est :
    - difficile (hautement technique)
    - non validé (on ne sait pas quelle théorie est la bonne)
    - spéculatif (on ne sait pas encore vérifier)
    J'ai sûrement pas utilisé, les bons termes techniques !

    Sauf que quand même, il est pourtant écrit :

    Citation Envoyé par l'article
    Ainsi, la singularité centrale serait évitée grâce aux effets quantiques qui se cumuleraient et pourraient avoir une influence même à l’extérieur de l’horizon. Pour autant dans l’immense majorité de l’espace, la solution serait toujours celle des équations d’Einstein.
    J'ai peut être pas bien compris (?), mais l'immense majorité ... ben ... c'est pas la totalité ! Donc, j'imaginais des processus "visbles" mais très rares, donc des exceptions à la règle (notamment les équations d'Einstein) ?*

    Oui, comme le Higgs sauf qu'ici ce n'est pas le Higgs. Il existe plusieurs mécanisme théorique possible provoquant une inflation. Un champ scalaire "approprié" en est un.
    (scalaire = prend une simple valeur en chaque point, comme le champ de température dans une pièce, mais pas comme le champ de vitesse d'une rivière qui en chaque point a une grandeur et une direction. Scalaire n'est pas un mot si compliqué).
    Heu, scuse moi, mais je sais quand même faire la distinction scalaire & vecteur (QUAND MÊME ) !
    Je disais juste qu'un champ scalaire est un champ très simple, comme le champ de Higgs, c'est à l'opposé (en complication(s)) d'un champs de tenseur ou pire spineur, etc ...

    Ah ? Et tu as vu ça où ?
    Tout ce que je sais c'est que les fluctuations du CMB sont en faveur de l'inflation. Ni plus, ni moins.
    *(voir la citation de l'article que j'ai quoté), faudra bien trouver un moyen de vérifier (me suis dit, tiens ... l'immense majorité de l'espace ... c'est notre univers observable, donc à chercher dans le CMB, ma foi ! )

    Un ouvrier qui travail dix jours ou dix ouvriers qui travaillent le même jour, c'est quand même différent, non ?
    Pour moi, ça, c'est le genre d'analogie qui ne fonctionne pas avec l'Univers (je te jette pas la pierre, hein ! J'en n'ai fait des pires ... ), mais alors c'est que je n'arrive pas à l'expliquer "proprement" ! Un peu comme dire qu'il pourrait exister une infinité d'univers/mondes identiques ... mais ça serait l'exception plutôt que la règle

    Sur sa platitude oui, sur sa topologie ou son étendue, non.
    Perso ... j'en mettrai pas ma main à couper ... mais bon, j'admets ne pas avoir le niveau mathématique pour ça, cependant je pense que des pistes se dessinent quand même ... mais ça reste des pistes ...

    Non, ce n'est pas forcément équivalent à une distribution de Dirac. Bien qu'elle soit archi courante.
    Je m'en doutais, mais une piqûre de rappel, ça fait du bien ! Merci

    Bonne nuit après cette petite dose de calment !
    Lisez mes propos. Je suis pas là.

  19. #18
    Deedee81

    Re : Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    Salut,

    Ton tour premier paragraphe, je ne le commente pas. Il me semble que les mots se sont un peu bousculés là

    Citation Envoyé par illusionoflogic Voir le message
    Heu, scuse moi, mais je sais quand même faire la distinction scalaire & vecteur (QUAND MÊME ) !
    Je disais juste qu'un champ scalaire est un champ très simple, comme le champ de Higgs, c'est à l'opposé (en complication(s)) d'un champs de tenseur ou pire spineur, etc ...
    Ben non, c'est pas ce que tu disais. Et faut pas s'énerver pour ça. Tu disais que tu n'aimais pas parce que c'était des maths pures (ce sont tes mots). Et j'ai donc donné quelques infos pour montrer que c'était physique et relativement banal. Cétout.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  20. #19
    illusionoflogic

    Re : Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    Hello, alors on s'est mal compris

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Ben non, c'est pas ce que tu disais. Et faut pas s'énerver pour ça. Tu disais que tu n'aimais pas parce que c'était des maths pures (ce sont tes mots). Et j'ai donc donné quelques infos pour montrer que c'était physique et relativement banal. Cétout.
    Pour la Physique, des maths pures, c'est une condition nécessaire ... mais pas suffisante (c'est pour ça que dire c'est un champ scalaire vs le champ scalaire de Higgs, bah : le second à l'avantage d'être débroussaillé (d'où le fait qu'il porte un nom univoque !), je veux dire on l'associe volontiers à ce qui est testable (car il a été testé, via son boson au LHC) !, le champ scalaire de l'inflation, ça reste de l'hypothèse (perso je pense qu'il y a des alternatives ... mais, on s'en fout là )).

    Et le smiley, désolé, mais je n'étais pas énervé (regarder ce passage, par rapport à mes paragraphes pour la réponse, globalement, j’appréciais le fait d'avoir une réponse, donc en fait, c'était juste pour dire : Hep ! Je suis pas complètement inculte/ignare/etc ... & j'ai mis ce smiley pour dire que quand même, c'est frustrant ! )

    Bon, désolé si j'ai paru abrupt ! Mais en même temps, t'as relevé que cette partie ... alors que le reste je l'ai teinté d'humour, mais pas que ... (enfin pour ceux qui apprécie le mien ?) ! Bon ...

    Si tu es d'accord, on en reste là, car maintenant, je fais une réponse lapidaire sur la forme & ... je voulais pas en arriver là.

    Mais merci quand même
    Lisez mes propos. Je suis pas là.

  21. #20
    Deedee81

    Re : Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    Citation Envoyé par illusionoflogic Voir le message
    le champ scalaire de l'inflation, ça reste de l'hypothèse (perso je pense qu'il y a des alternatives ... mais, on s'en fout là )).
    Non, non, on s'en fout pas. Et tu as tout à fait raison. Il existe toutes sortes de modélisation plus ou moins spéculatives.

    Citation Envoyé par illusionoflogic Voir le message
    Et le smiley, désolé, mais je n'étais pas énervé [...]
    J'avais deviné. Je voulais juste préciser le sens de mon intervention
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  22. #21
    illusionoflogic

    Re : Dossier - La gravitation quantique à boucles, une théorie fascinante

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Non, non, on s'en fout pas. Et tu as tout à fait raison. Il existe toutes sortes de modélisation plus ou moins spéculatives.
    Quoi ? Une invitation à décrire une théorie (qui existe peut être ... mais dont je n'ai pas le vocable technique préalable ?) perso ?
    Désolé, mais autant j'aime chatouiller la charte (et + si affinité), autant là je préfère m'abstenir !

    ça me fait juste penser à un truc, en passant, est-ce que l'on peut revenir sur des réponses préenregistrées ici sur le forum (au bout de combien de temps, d'ailleurs ?) & surtout, comment les retrouvées ... si elles sont encore là ? Parce que le topic n'est pas marqué comme si on était intervenu ?

    J'avais deviné. Je voulais juste préciser le sens de mon intervention
    Donc, si je comprends bien , tu expliquais au(x) lecteur(s) de passage ... mais ça ne visait pas que moi, mais le lectorat de passage

    ++
    Lisez mes propos. Je suis pas là.

Discussions similaires

  1. Gravitation Quantique à boucles
    Par Gabriel dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 4
    Dernier message: 29/03/2015, 12h16
  2. Théorie de la Gravitation quantique à boucles
    Par cobra-san dans le forum Physique
    Réponses: 11
    Dernier message: 10/04/2014, 12h35
  3. Gravitation quantique à boucles VS théorie des cordes !
    Par invité6543212033 dans le forum Débats scientifiques
    Réponses: 25
    Dernier message: 09/04/2012, 11h05
  4. Gravitation quantique à boucles
    Par Gabriel dans le forum Physique
    Réponses: 8
    Dernier message: 09/01/2009, 15h15
  5. Gravitation quantique à boucles
    Par Garion dans le forum Physique
    Réponses: 8
    Dernier message: 02/02/2005, 10h11