Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 31

Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

  1. RSSBot

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    FS
    Messages
    30 090

    Post Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    En avril 2017 se terminait la deuxième phase d'une étrange expérience dans l'Airbus A310 dit « Zéro G ». Conduite par des spécialistes de l'étude du contrôle des mouvements de l'Homme,...

    Lire la suite : Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui
     


    • Publicité



  2. Carcharodon

    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Paris
    Âge
    49
    Messages
    5 586

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Les tenues que porteront les astronautes en missions longues et lointaines diffèreront de celles utilisées aujourd’hui pour les sorties dans l’espace autour de l’ISS.
    Effectivement, de plus, il est temps de faire quelque chose même pour l'ISS, ses vieilles combinaisons (de 40 ans !!) sont en fin de vie comme rappelé ici.
    Seulement 11 sur 18 restent opérationnelles, et elles sont bien fatiguées.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher
     

  3. ansset

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    58
    Messages
    25 105

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    cela rejoint, même si c'est indirectement, mon questionnement sur l'importance d' un test d'une sortie longue dans l'espace "profond"....
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !
     

  4. Carcharodon

    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Paris
    Âge
    49
    Messages
    5 586

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    En fait, un facteur qui existe plus au niveau de l'ISS qu'en espace profond, c'est les micro particules.
    Ces combinaisons de l'ISS sont recouvertes d'une protection anti-météorites.
    Et cette orbite basse comporte plus de ces petits et minuscules objets que l'espace profond (pollution d'origine humaine), ou cette protection serait relativement superflue.

    Intéressant de lire les expériences et récit de travail.
    On se rend bien compte d'une chose : même dans l'eau, on est très loin d'être en impesanteur (sujet de vastes topics ici même).
    Ce n'est pas du tout la même chose.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher
     

  5. ansset

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    58
    Messages
    25 105

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    Ce n'est pas du tout la même chose.
    évidemment,
    mais je me demande si tu ne détournes pas mon propos.
    les environnements agressifs sont de natures diverses.
    je suppose qu'on va ( à terme ) chercher à simplifier le nb DES combinaisons selon les cas.
    sinon quoi :
    - une pour une sortie éventuelle autour de la terre .
    - une pour une sortie dans l'espace entre les planètes.
    - une pour l'atmosphère extérieure de mars
    - une pour mars elle -même.

    On peux pointer les différences, je m'attache à voir quelles sont les directions éventuellement possibles sans être dans le " ça ne marchera jamais ".
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !
     


    • Publicité



  6. ansset

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    58
    Messages
    25 105

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    ps : pour simplifier, comme tout marin, j'ai une tenue qui résiste à la fois au froid et à la pluie, pour faire court !
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !
     

  7. Divos

    Date d'inscription
    avril 2010
    Messages
    260

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Je me demandais s'il était vraiment nécessaire d'avoir une combinaison entièrement pressurisé ? Est-ce qu'on pourrait pas imaginer une combinaison pressurisé uniquement pour le visage et une simple tenu moulante (qui empêche les gonflement), étanche et chauffante ( avec pile) pour le reste du corps ?
     

  8. Carcharodon

    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Paris
    Âge
    49
    Messages
    5 586

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Citation Envoyé par ansset Voir le message
    évidemment,
    mais je me demande si tu ne détournes pas mon propos.
    Ba non, je faisais un commentaire sur ce que disait l'article a ce sujet.
    On a déja eu ici des topics entiers sur le sujet : est-ce que flotter dans l'eau c'est pareil que flotter dans l'espace.
    Et au moins ce topic a le mérite d'expliquer que non, ça n'est pas pareil.
    Sur terre, même dans l'eau, les effets de la gravitation existent et restent parfaitement perceptibles, une fois qu'on peut les comparer avec l'impesanteur (avant on en sait rien...), c'est un plongeur pro qui le dit.
    On a pourtant eu ici même, dans d'autres topics, des personnes qui prétendaient le contraire.

    les environnements agressifs sont de natures diverses.
    je suppose qu'on va ( à terme ) chercher à simplifier le nb DES combinaisons selon les cas.
    pour une mission martienne, avec un équipage de 6 hommes/femmes moi je verrais :
    • 6 combi de vol pressurisée légère (une poignée de kg)
      genre combi Sokol des soyuz.
      Pour les manœuvres spatiales en étant l'intérieur de l'engin, du décollage terrestre a l'orbite martienne.
      Puis lors du retour vers la terre.
      Ces combis ne quittent pas l'intérieur du véhicule de transit.
      Combi destinée a sauver les astronautes en cas de dépressurisation (des russes sont déjà morts comme ça).
      Une fois installé en orbite autour de mars, elle ne servent plus et sont remplacées par les combi moyennes martiennes a partir de l'entrée dans le lander (pour eviter a avoir a les changer dans le lander avec les combi martiennes lors du posé martien).
      Elles ne sont pas autonomes (branchement requis pour alimentation electrique et oxygène) mais bien plus confortables que les autres pour rester assis longtemps.
      Spécifiquement prévues pour les phases de décollage /atterrissage terrestre et manœuvres orbitales.
      Ces combis ne sont exposées quasiment a aucun risque physique (genre déchirement) et utilisées pendant quelques heures en tout durant la mission.
      Et pendant le transit vers mars, l'équipage sera comme a bord de l'ISS, en "petite chemise" (comme Thomas Pesquet sur les vidéos).
      ratio 1:1

    • 3 combi lourdes d'intervention en espace profond, + de 60 kg.
      Donc une combi encore plus blindée que la Orlan des russes et celles de l'ISS pour les EVA.
      Un truc capable de rester 2 ou 3 jours "dehors" d'affilé si nécessaire (si les chiottes de l'espace y sont installées...).
      Pour d'éventuelles (mais très peu probables) EVA pendant le transit aller ou retour, voir pendant l'orbite martienne.
      Mais ces combi ne posent pas le pied sur Mars : elles ne sont pas adaptées pour ça et pèsent beaucoup trop lourd de toute façon.
      C'est l'équivalent de celles de l'ISS mais en plus blindé contre les radiations.
      pour d'éventuelles interventions non planifiées a l'extérieur de l'engin lors du transit vers mars.
      Elles ne sont pas supposées être utilisées, mais si on en a besoin et qu'on ne les a pas, c'est la mort.
      2 actives et une de réserve.
      ratio 1:2

    • 6 combis moyennes martiennes, permettant de rester ~ 24h dehors. Moins de 30 kg.
      Pour les travaux long et les prélèvements loin de la base.
      Avec une protection anti-radiation significative de quelques kg.
      Les hommes iront rarement loin de la base et ne s'y aventureront pas tous a la fois, certainement uniquement en binôme.
      Elles serviront aussi dans le lander et lors de la construction de l'abri sur mars (ou lors de l'installation dans cet abri s'il a été créé auparavant par une mission automatisée)
      ratio 1:1

    • 8 combi légères martiennes, permettant de rester 2 ou 3 heures dehors.
      Masse ~ 12 a 15 kg.
      elles sont très semblables aux combi de vol pressurisé, mais plus solides et autonomes, avec un casque panoramique et une légère protection anti-radiation.
      Elle seront l'outil principal sur mars pendant 1 an.
      J'en met deux de plus car elles sont plus fragiles, et qu'il ne faut surtout pas en manquer alors que ce seront les plus sollicitées.
      ratio 4:3

    Les ratio indiquent le nombre de combi par personne.
    cette mission martienne pouvant se faire a 4, il suffit de les utiliser pour connaitre le nombre de combi correspondant.

    Citation Envoyé par Divos
    Je me demandais s'il était vraiment nécessaire d'avoir une combinaison entièrement pressurisé ?
    oui.
    Totalement absolument irrémédiablement indispensable.
    Dernière modification par Carcharodon ; 11/05/2017 à 17h53.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher
     

  9. Carcharodon

    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Paris
    Âge
    49
    Messages
    5 586

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    pour le plaisir, voici comment on enfile une combi ORLAN russe :

    Bienvenue dans la boite à sardine
    Restons superficiel pour ne pas fâcher
     

  10. ansset

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    58
    Messages
    25 105

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Salut;
    je vois que dans l'absolu on aboutit à 6 combis diff, et c'était ma question.
    un vrai bordel quand même !
    On ne peut pas au moins réduire par 2 ?
    Cordialement.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !
     

  11. Carcharodon

    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Paris
    Âge
    49
    Messages
    5 586

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    6 ?
    J'en ai mis que 4 là ^^ :
    - vol pressurisé
    - combi lourde EVA
    - martienne moyenne
    - martienne légère

    Regardes les explications et essayes d'en retirer une, je vais tout de suite te trouver un problème, compte sur moi
    Sérieusement, vas-y essayes d'en ôter.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher
     

  12. ansset

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    58
    Messages
    25 105

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    Regardes les explications et essayes d'en retirer une, je vais tout de suite te trouver un problème, compte sur moi
    Sérieusement, vas-y essayes d'en ôter.
    mais je ne prétend pas du tout avoir une solution.
    d'ailleurs ce topic montre indirectement la difficulté de ces vols inter planétaires.
    c'est uniquement ce que je voulais souligner.

    d'où aussi ma remarque sur l'idée d'un vol simple A/R qui justement pourrait être utile.....
    les pb sont nombreux, on les résout un à un.
    Dernière modification par ansset ; 12/05/2017 à 09h06.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !
     

  13. EspritTordu

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Messages
    2 075

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Citation Envoyé par Divos Voir le message
    Je me demandais s'il était vraiment nécessaire d'avoir une combinaison entièrement pressurisé ? Est-ce qu'on pourrait pas imaginer une combinaison pressurisé uniquement pour le visage et une simple tenu moulante (qui empêche les gonflement), étanche et chauffante ( avec pile) pour le reste du corps ?
    Citation Envoyé par Divos Voir le message
    Je me demandais s'il était vraiment nécessaire d'avoir une combinaison entièrement pressurisé ? Est-ce qu'on pourrait pas imaginer une combinaison pressurisé uniquement pour le visage et une simple tenu moulante (qui empêche les gonflement), étanche et chauffante ( avec pile) pour le reste du corps ?
    C'est une piste de recherche américaine au moins avec la biosuit (https://www.industrie-techno.com/la-...nde-peau.32481) qui utilise des ressorts dont la déformation thermique assure une contraction sur l'ensemble du corps. Le changement thermique est assuré par de l'électricité, donc la pression est assurée par une pile de manière constante. La pression est néanmoins globalement seulement une partie de ce qu'on pourrait attendre (environ 20% je crois). Elle est associée à un casque pressurisé.
    Dans une autre approche d'une question en pleine effervescence, l'ESA a proposé (sur une proposition d'une entreprise australienne de plongée) une combinaison de vie à bord de la station, qui plus modeste, utilise des polymères déformable uniquement dans un sens et à la sollicitation électrique je crois (http://www.esa.int/Our_Activities/Hu...p_for_Skinsuit)

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    6 ?
    J'en ai mis que 4 là ^^ :
    - vol pressurisé
    - combi lourde EVA
    - martienne moyenne
    - martienne légère
    À l'initiative de la biosuit américaine, il semble que l'on peut faire des combinaisons de combinaisons : la biosuit comme base sur laquelle on revêtit une surcouche spécialisée. Pour la sortie de l'espace à basse orbite comme sur l'ISS, l'idée est de faire de l'ensemble une solution plus ergonomique et souple.
     

  14. vgondr98

    Date d'inscription
    septembre 2014
    Messages
    504

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    [*]3 combi lourdes d'intervention en espace profond, + de 60 kg.
    Mais ces combi ne posent pas le pied sur Mars : elles ne sont pas adaptées pour ça et pèsent beaucoup trop lourd de toute façon.
    Les 60 kg, c'est le poids sur Terre non?
    Si c'est le cas, sur Mars, cela ferait 20 kg si je ne dis pas de bêtises.
    Avec cette combinaison, un homme de 80 kg pèserait 80/3+20 kg = 56,67 kg.
     

  15. Carcharodon

    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Paris
    Âge
    49
    Messages
    5 586

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Citation Envoyé par vgondr98 Voir le message
    Les 60 kg, c'est le poids sur Terre non?
    Si c'est le cas, sur Mars, cela ferait 20 kg si je ne dis pas de bêtises.
    Avec cette combinaison, un homme de 80 kg pèserait 80/3+20 kg = 56,67 kg.
    Avec une désastreuse répartition des masses, un encombrement horrible et une amplitude de mouvement extrêmement limitée de l'occupant (en gros un petit cercle possible avec les bras devant les yeux).
    Sans même parler de leur mobilité...
    Ces combi EVA, comme celles qui sont utilisées sur l'ISS ou l'était sur MIR, ne sont adaptées qu'a l'impesanteur.
    Elles n'auraient pas pu être utilisées sur la Lune, même si on peut rappeler que les A7L d'Apollo pesaient déjà 72kg sur le dos des astronautes.
    Les EMU de l'ISS pèsent 145kg a l'emport dans l'ISS (avec leurs dépendances) et 55 kg en EVA, sur le dos de l'astronaute, pour 8 heures d'autonomie.

    A la surface martienne elles seraient considérablement plus handicapantes, donc permettrait de faire beaucoup moins de travail que des combinaisons spécifiquement adaptées.
    Il ne s'agira pas de juste planter un petit drapeau ni de faire un petit tour les fesses dans une jeep avant de repartir, le tout avec une gravité de 1/6 de la Terre, comme pour Apollo.
    Il faudra rester sur place, dans un abri prévu a cet effet, pendant 1 an complet, avec plein de choses a faire sous une gravité de 1/3 de celle de la terre.

    À l'initiative de la biosuit américaine, il semble que l'on peut faire des combinaisons de combinaisons : la biosuit comme base sur laquelle on revêtit une surcouche spécialisée. Pour la sortie de l'espace à basse orbite comme sur l'ISS, l'idée est de faire de l'ensemble une solution plus ergonomique et souple.
    Un petit rappel : ce rêve date de 60 ans (1959) et pas un dollars n'y a encore été consacré dans les agences institutionnelles.
    Et comme je l'ai précisé au dessus, ces combinaisons ne sont pas adaptées a une EVA.
    Pour une EVA, ce qu'il faut, c'est un mini "sous-marin", hyper protégé (radiation et micro météorites pour opération en orbite, grosse protection anti radiation en deep space) et autonome (au moins 8 heures), certainement pas une petite combi moulante.
    Ou alors ce genre de combi moulante se situerait en dessous d'un scaphandre bien plus robuste, et ce n'est alors qu'un sous vêtement.
    Comme ça, en matière souple, qui existe déjà depuis longtemps mais qui n'est PAS une combinaison spatiale :
    https://upload.wikimedia.org/wikiped.../e/ec/Lcvg.jpg
    En fait, tu nous parles de sous vêtements, pas d'une combinaison spatiale...
    Et la dessus il n'y a rien qu'on ne sache déjà faire.

    Le but d'une combi légère martienne c'est de pouvoir être enfilée et retirée rapidement (quelques minutes) et facilement par un homme seul, de façon autonome dans un sas de décompression (incontournable).
    Pas exactement des propriétés de combi moulante.
    Car il faut bien comprendre que la pression entre les bâtiments de la base et l'intérieur de la combi est obligatoirement différente.
    Ce qui oblige de toute façon a procéder a une décompression progressive a la sortie de la combinaison et de préparer son entrée dedans.
    Même sur mars, qui a pourtant une très faible pression atmosphérique (et non un vide absolu), on y échappe pas.
    Et toute sortie a l’extérieur de la base martienne fera l'objet d'une préparation incontournable, mais qui pourrait se réduire a quelques dizaines de minutes a l'aller et au retour avec des combinaisons "légères" (auxquelles je rallongerais le délais de sortie que j'avais précédemment annoncé, a 4H, car 1 ou 2 heures c'est beaucoup trop court), et de préférence par une personne seule (ce qui n'est pas du tout le cas des combi actuelles qui demandent de l'aide).

    Mais on va quand même répéter un truc évident pour être bien sur que c'est vraiment acquis : oui, la combinaison doit être entièrement pressurisée, que ce soit pour l'espace comme pour le sol martien.
    Donc non, il n'y a aucune piste de recherche dans la direction d'une combi seulement partiellement pressurisée, qui créerait des dommages physiques au porteur dans le vide, et sur mars.
    Sans parler du "léger détail" des variations extrêmes de températures auxquelles la peau serait exposée...

    Je vous incite a lire cet article de wiki sur les combinaisons spatiales.
    Il explique très bien la nécessité d'avoir des types de combinaison différentes selon les usages en exposant les raisons.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher
     

  16. EspritTordu

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Messages
    2 075

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    Un petit rappel : ce rêve date de 60 ans (1959) et pas un dollars n'y a encore été consacré dans les agences institutionnelles.
    Et comme je l'ai précisé au dessus, ces combinaisons ne sont pas adaptées a une EVA.
    Pour une EVA, ce qu'il faut, c'est un mini "sous-marin", hyper protégé (radiation et micro météorites pour opération en orbite, grosse protection anti radiation en deep space) et autonome (au moins 8 heures), certainement pas une petite combi moulante.
    Ou alors ce genre de combi moulante se situerait en dessous d'un scaphandre bien plus robuste, et ce n'est alors qu'un sous vêtement.
    Comme ça, en matière souple, qui existe déjà depuis longtemps mais qui n'est PAS une combinaison spatiale :
    https://upload.wikimedia.org/wikiped.../e/ec/Lcvg.jpg
    En fait, tu nous parles de sous vêtements, pas d'une combinaison spatiale...
    Et la dessus il n'y a rien qu'on ne sache déjà faire.

    Le but d'une combi légère martienne c'est de pouvoir être enfilée et retirée rapidement (quelques minutes) et facilement par un homme seul, de façon autonome dans un sas de décompression (incontournable).
    Pas exactement des propriétés de combi moulante.
    J'aime bien l'image du sous-marin ; on peut aussi résumer celle-ci par l'idée d'un vaisseau spatial anthropomorphe !

    Je ne sais plus où je l'ai lu, mais la biosuit est conçu dans la perspective martienne, comme tout ce qui est l'astronautique américaine motivée par la façade de Mars. Mais son application pourrait être plus immédiate en orbite basse moyennant quelque clé technologique à surmonter sur la combinaison, notamment l'intention de fixer la compression des ressorts par une solution mécanique non énergivore, mais aussi sans doute un équipement complémentaire pour son utilisation dans le vide spatial. J'avais lu que les combinaisons de la NASA sont sur la fin, et que la rénovation devient sensible : c'est peut-être l'occasion attendue.

    L'usage de la biosuit comme combinaison moulante de sous-couche me semble être polyvalente et non pas un simple dessous, mais une combinaison de vie spatiale, une seconde peau adaptable, dans l'habitat ou dehors moyennant des équipements supplémentaires. L'intérêt sécurité est d'ailleurs pas anodin en cas de dépressurisation accidentelle. Dire que les agences ne soutiennent pas cette question n'est pas totalement vrai, la biosuit est soutenue par une institution universitaire américaine, la skinsuit par l'ESA. D'ailleurs cette dernière montre particulièrement la piste d'habiller constamment l'astronaute avec des vêtements adaptés aux conditions spatiales et non pas de simple chemise ou combinaison de mécano aéronautique. Je ne saurais surpris que la biosuit améliorée et la skinsuit donne naissance à une combinaison de vie commune qui servira de base pour équiper ensuite avec des sur-combinaisons complémentaires spécifiques aux applications.

    L'intérêt d'une biosuit comme sous-combinaison dans une sortie EVA standard en orbite, c'est de diminuer significativement les contraintes de la combinaison principale portée par dessus. La pression interne est moindre puisque la biosuit en assume une partie avec une technologie différente ce qui gage de fiabilité. La pression moindre dans la combinaison, c'est la perspective d'une combinaison EVA souple, au du moins plus de souplesse qu'aujourd'hui : il y a une grande marge tant que les combinaisons actuelles sont pénalisantes et donc peu utiles : elles sont difficiles à mettre en œuvre avec plusieurs heures de décompression, elles rendent le passager aussi peu leste que dangereux pour lui-même et le matériel autour quand ce n'est pas ses coéquipiers qu'elles menacent, et finissent par réduire considérablement les débouchés qu'on pourrait faire dans le vide et donc l'intérêt de débourser beaucoup dans un tel projet. En réduisant la pression, on réduit la contrainte technologique, ce qui peut avoir sans doute des conséquences sur le reste de la combinaison aussi.
     

  17. Carcharodon

    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Paris
    Âge
    49
    Messages
    5 586

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    La pression dans une EMU est de 0.3 atmosphère, dans une ORLAN de 0.4
    pourquoi ?
    Parce qu'a pression atmosphérique normale (comme dans l'ISS) les combi presentent de fortes résistances, comme si tu étais dans un bibendum gonflé a bloc.

    La première EVA russe de l'histoire a d'ailleurs eu un gros problème relatif a ça : le cosmonaute n'arrivait plus a rentrer a bord par le sas car sa combinaison avait trop gonflé et il a été obligé de la dépressuriser partiellement manuellement.
    Ce qui est a proprement parler une hérésie complète en matière de sécurité, mais il n'avait pas le choix.

    Un truc a bien comprendre avec les combi : a cause de ce problèmes, elle ne peuvent pas être gonflée a 1 bar.
    Or, pour vivre correctement a bord d'une station (voir d'un engin interplanétaire) il faut avoir 1 bar, ou quasiment.
    Et c'est pour ça que pour une sortie dans l'espace, il ne suffit pas d'enfiler le truc et de sortir illico.
    Il faut passer a la sortie par une phase de décompression, puis a la rentrée par une phase de compression.
    étant donné que la pression a l'intérieur de la combi n'est que de 0.3 atmosphère (dans une EMU) et qu'un circuit d'azote complexifierait encore plus leur élaboration, les astronautes respirent donc l'oxygène pur, à 0.3 bar.
    Et ça, ça prend toujours du temps : plusieurs heures avant de sortir et au moins une heure en rentrant, afin d'acclimater l'organisme.

    Une autre chose a comprendre, c'est qu'une combi, ce n'est pas simplement une enveloppe, c'est une série d'enveloppes, qui protègent des fuites mais aussi des variations extrêmes de température.
    Et en plus, elle ont une surcouche de protection contre les micro météorites.
    En dessous de ces combi, les astronautes possèdent des sous vêtements thermo-régulé équipés de système de refroidissement.

    En résumé, il ne faut pas croire qu'une "simple" biotsuit ferait l'affaire, en tout cas en ce qui concerne les EVA dans l'espace.
    En l'état actuel de la technologie en tout cas.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher
     

  18. EspritTordu

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Messages
    2 075

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    La biosuit compense en partie la pression d'air par une pression « mécanique » des ressorts. Cela permet, à pression actuelle de 0,3 bars de l'air de la combinaison principale EVA, de donner l'impression au corps d'avoir davantage : si on compte une capacité de pression équivalente à 0.2 bar pour la biosuit, cela donne finalement l'équivalent artificiel d'une pression de 0.5 bar. Sachant que la pression d'air de l'habitat de l'ISS est de 0.8 bar je crois pour réduire les pressions mécaniques sur les parois (cela doit être la pression d'air expérimentable en haute altitude montagnarde), on se retrouve avec une différence de pression de seulement plus que 0.3 bar, à conditionner avec des performances de la biosuit ou équivalent pouvant peut-être aller à 0.1 bar supplémentaire. On se retrouve alors pour l'astronaute à l'équivalent de pression, ou juste l'équivalent d'une plongée à 10/20 mètres qui ne donne pas de palier significatif autour de 5 min (à vérifier) ou voire même aucun (http://www.thelin.net/laurent/plongee/paliers.html) en fonction de la durée prévisible de la sortie.

    Ainsi la solution d'une sous-combinaison à ressorts complémentaire permettrait au choix, en gardant une pression effective sur le corps similaire à celle d'aujourd'hui de 0.3 bar :
    -soit de conserver la longue phase de décompression ; mais la sortie se fait avec une surcombinaison sous gonflée à 0.1 bar, ce qui rend celle-ci plus souple, donc plus ergonomique et agréable pour l'astronaute : si on perd du temps à la décompression initiale, la souplesse de la combinaison permet de rendre les actions en sortie plus rapides et plus sûres par rapport à aujourd'hui,
    -soit on renonce à conserver la longue phase de décompression démotivant toute sortie, même celle d'urgence ; en contrepartie, la combinaison EVA est toujours gonflé à 0.3 bar (mais il y a une pression sur le corps supplémentaire grâce à la biosuit) et est aussi peu souple qu'aujourd'hui et donc rend les opérations en sortie aussi gauches et lentes.

    La combinaison biosuit en elle-même ne semble pas pénaliser à outrance les mouvements en raison du fait que les ressorts respectent les zones de plis courants du corps.
    Naturellement cela n'est possible que si la biosuit ou l'équivalent ne consomme pas de l'électricité pour maintenir sa pression propre, ce qui n'est pas le cas encore aujourd'hui. L'idée désormais pour ceux qui développent la combinaison est d'utiliser l'électricité pour enclencher la compression qui serait maintenue par un dispositif mécanique par la suite, sans nécessité donc d'être relié au courant. C'est encore prospectif
     

  19. Carcharodon

    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Paris
    Âge
    49
    Messages
    5 586

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Régler les problèmes de compression/décompression et l'élimination de l'azote dans le sang grâce a des petits ressorts, mais c'est bien sur !
    On se demande pourquoi les plongeurs n'y ont pas pensé avant !
    Sont cons ces plongeurs...
    Pas d'autres commentaires, je m'incline devant un tel génie.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher
     

  20. ansset

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    58
    Messages
    25 105

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    Régler les problèmes de compression/décompression et l'élimination de l'azote dans le sang grâce a des petits ressorts, mais c'est bien sur !
    On se demande pourquoi les plongeurs n'y ont pas pensé avant !
    Sont cons ces plongeurs...
    Pas d'autres commentaires, je m'incline devant un tel génie.
    bien vu la comparaison.......
    elle est loin d'être déplacée.
    Cdt
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !
     

  21. Divos

    Date d'inscription
    avril 2010
    Messages
    260

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    Régler les problèmes de compression/décompression et l'élimination de l'azote dans le sang grâce a des petits ressorts, mais c'est bien sur !
    On se demande pourquoi les plongeurs n'y ont pas pensé avant !
    Sont cons ces plongeurs...
    Parce que la tenue serait la pour empêcher le corps de gonfler et qu'ils ont pas se problème là en plonger. Si notre astronaute respire de l'air à 1 bar ça change quoi qu'il soit dans un environnement pressurisé ou pas ? c'est pas comme s'il allait exploser comme on le voyait dans les vieux films.
     

  22. minushabens

    Date d'inscription
    juillet 2014
    Messages
    6 066

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    A priori je dirais que la surpression ne pose pas les mêmes problèmes que la dépression.
     

  23. ansset

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    58
    Messages
    25 105

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Citation Envoyé par minushabens Voir le message
    A priori je dirais que la surpression ne pose pas les mêmes problèmes que la dépression.
    c-a-d ?
    je veux dire , peux tu être plus explicite ?
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !
     

  24. Carcharodon

    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Paris
    Âge
    49
    Messages
    5 586

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Citation Envoyé par Divos Voir le message
    Parce que la tenue serait la pour empêcher le corps de gonfler et qu'ils ont pas se problème là en plonger. Si notre astronaute respire de l'air à 1 bar ça change quoi qu'il soit dans un environnement pressurisé ou pas ? c'est pas comme s'il allait exploser comme on le voyait dans les vieux films.
    T'as pas suivi pourquoi les combi EMU sont pressurisées a 0.3 bar alors que la station est a 1 bar ?
    et bien soit courageux, et lis au dessus.
    Je ne vais pas me répéter.

    Parce que la tenue serait la pour empêcher le corps de gonfler
    le problème n'est le corps qui gonfle mais la combi qui gonfle...

    A votre avis, ça serait comment pour vous si on vous mettait dans une combi gonflée a 2 bar, sur le sol terrestre ?
    vous seriez bien emmerdé pour plier les bras et les jambes sans risquer de tout eclater ou sans que la combi ne présente une forte résistance (si elle est suffisamment solide).
    c'est exactement le même problème pour les combi spatiale et c'est pour cette UNIQUE raison qu'elle sont sous pressurisées, et qu'ils doivent se taper de fastidieuses et longues séances de décompression + purge de l'azote de l'organisme (pour la sortie) et compression (au retour).
    C'est comme la plongée... sauf que c'est l'inverse, cad que c'est plus long et chiant de sortir que de rentrer (car la décompression est plus problématique que la mise sous pression a cause de l'azote présent dans le sang qui risque de former des bulles et de provoquer des embolies cérébrales, qui finissent en AVC)

    Si vous êtes intéressés à ces problèmes, je vous suggère de lire les liens que j'ai mis plus haut.
    Courage... le sujet est passionnant pour briller en société... ou sur les forums de futura
    Restons superficiel pour ne pas fâcher
     

  25. ansset

    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Fresnes
    Âge
    58
    Messages
    25 105

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    Courage... le sujet est passionnant pour briller en société... ou sur les forums de futura
    je ne savais pas que les requins "brillaient" , ou alors ils sont un peu OGM !
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !
     

  26. Carcharodon

    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Paris
    Âge
    49
    Messages
    5 586

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Ma tenue de conférencier :


    http://www.mondial-fete.com/chapeau-...fr,4,CHA66.cfm

    Ça brille non ?
    Restons superficiel pour ne pas fâcher
     

  27. Divos

    Date d'inscription
    avril 2010
    Messages
    260

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    T'as pas suivi pourquoi les combi EMU sont pressurisées a 0.3 bar alors que la station est a 1 bar ?
    et bien soit courageux, et lis au dessus.
    Je ne vais pas me répéter.
    C'est gentils ,mais ça réponds pas a ma question ...

    J'essais d'être plus claire et on oublie les problèmes de température et de protection pour ce concentrer sur la pression : l'astronaute ne porte pas de combinaisons spatial, il porte juste un vêtement moulant qui ne gonfle pas et il respire de l'air à 1 bar via un masque.Alors, il meurt de quoi l'astronaute ?
     

  28. EspritTordu

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Messages
    2 075

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    Régler les problèmes de compression/décompression et l'élimination de l'azote dans le sang grâce a des petits ressorts, mais c'est bien sur !
    On se demande pourquoi les plongeurs n'y ont pas pensé avant !
    Sont cons ces plongeurs...
    Pas d'autres commentaires, je m'incline devant un tel génie.
    Discours condescendant habitué au personnage.

    Vous évitez les problèmes de compression et de décompression (ou vous les réduisez) en évitant au mieux la décompression... en évitant d'avoir 0.3 bar sur le corps mais davantage, c'est ce que font les russes déjà avec 0.4 mais en contrepartie leur combi est moins souple.
    Les plongeurs n'y ont pas pensé comme vous dîtes, parce que la problématique est récente et à l'image de la biosuit, n'est pas maîtrisé, aujourd'hui il vous faut une alimentation. C'est du laboratoire. Je parle de ressorts, mais en fait ce sont davantage des tiges thermorétractables (sensible à la chaleur) et qu'elles ont la forme de ressort (https://www.industrie-techno.com/la-...nde-peau.32481).
    Dernière modification par EspritTordu ; 13/05/2017 à 20h34.
     

  29. EspritTordu

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Messages
    2 075

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Citation Envoyé par Divos Voir le message
    C'est gentils ,mais ça réponds pas a ma question ...

    J'essais d'être plus claire et on oublie les problèmes de température et de protection pour ce concentrer sur la pression : l'astronaute ne porte pas de combinaisons spatial, il porte juste un vêtement moulant qui ne gonfle pas et il respire de l'air à 1 bar via un masque.Alors, il meurt de quoi l'astronaute ?
    Si la tête est pressurisée, alors l'individu vit très bien. Maintenant, la seule façon efficace que l'on a trouvé pour faire cette pression, c'est le gaz, seul a pouvoir exercer une pression uniforme jusqu'à présent mais cela immobilise l'astronaute comme un bibendum. L'utilisation d'une combinaison de ressorts mime cette pression, mais la pression de 1 bar est très loin d'être atteinte. La nouveauté avec la biosuit, ou même dans un certain sens la skinsuit, c'est qu'on peut activer ou désactiver la pression en coupant le courant, ce qui permet de l'enfiler.
     

  30. Carcharodon

    Date d'inscription
    juillet 2008
    Localisation
    Paris
    Âge
    49
    Messages
    5 586

    Re : Actu - Les scaphandres spatiaux du futur s’inventent aujourd’hui

    Citation Envoyé par EspritTordu Voir le message
    Si la tête est pressurisée, alors l'individu vit très bien. Maintenant, la seule façon efficace que l'on a trouvé pour faire cette pression, c'est le gaz, seul a pouvoir exercer une pression uniforme jusqu'à présent mais cela immobilise l'astronaute comme un bibendum. L'utilisation d'une combinaison de ressorts mime cette pression, mais la pression de 1 bar est très loin d'être atteinte. La nouveauté avec la biosuit, ou même dans un certain sens la skinsuit, c'est qu'on peut activer ou désactiver la pression en coupant le courant, ce qui permet de l'enfiler.
    Tu comptes un jour parler des combis qui vont arriver ou te cantonner a ce qui pourrait "éventuellement" arriver au XXIIIème siècle ?
    ils sont en train de parler de matériaux a mémoire de forme et de technologies uniquement réservée au laboratoires dans ton article (que tu interprete allègrement a ta sauce, de plus).
    Avec un domaine d'utilisation compris entre 60°C et 450°C...
    Certainement pas de la prochaine génération de combi spatiale.
    de plus il y a des absurdités dans cet article, exemple :
    pour contrecarrer les effets du vide qui règne dans l'espace (sans cette protection, la chair humaine double de volume).
    ben voyons... ça donne une bonne idée de la pertinence du rédacteur et de la crédibilité de l'article.
    Et puis il y en a UN SEUL qui bosse la dessus, au MIT et non a la NASA : Dava Newman
    il va faire toutes les combi a lui tout seul, bien entendu.
    Le bon sens n'est décidément pas une vertu universelle...

    En gros, rien a voir avec les futures combi spatiales a venir ni pour l'orbite terrestre, ni pour une mission martienne.
    Sauf pour un film d'Hollywood, bien sur.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Actu - En vidéo : le moteur ionique, la clé des voyages spatiaux du futur
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 27
    Dernier message: 05/04/2013, 08h30
  2. Actu - Des chercheurs inventent... un casque à idées !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 10
    Dernier message: 13/04/2011, 12h51
  3. Actu - Langage : des primates inventent la syntaxe
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 5
    Dernier message: 17/12/2009, 23h51
  4. Les scaphandres spatiaux Bibendum, c'est bientôt fini !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/03/2007, 14h15
  5. Découvrez la chronologie du futur dès aujourd'hui
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 28
    Dernier message: 29/12/2006, 08h57