Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 19 sur 19

Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

  1. #1
    RSSBot

    Post Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    Comment un atterrisseur pourrait-il résister à l'infernale atmosphère de Vénus, avec sa température élevée et sa pression énorme ? En faisant appel à la mécanique plutôt qu'à l'électronique,...

    Lire la suite : Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

  2. Publicité
  3. #2
    eloze

    Re : Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    Les militaires construisent actuellement et depuis des décennies des circuits post-explosions dans leurs bombes.
    Par exemple "les charges creuses dans les obus flèches" choisissent entre le contact mou: des éclats ou le contact dur: charge creuse .
    Les charges synchronisées à environ dix nanosecondes prés, utilisées pour briser des tunnels sont extrêmement à la mode actuellement.( une impulsion radio déclenchée par le premier impact déclenche tous les autres)
    Tous cela est fait par des condensateurs réserve d’énergie et des circuits qui travaillent à 100 G et par des semi conducteurs construit pour une haute tranche de température (200 à 400° par exemple)
    Après Mercure les calculateurs adapté à la mission sur Vénus existeront.

    Cordialement.

  4. #3
    Yoghourt

    Re : Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    Hello,
    Hum, un temps de service "flash" n'est pas vraiment comparable à une mission se voulant la plus longue possible... C'est comme une paroi plâtre recouvert de papier carton (coupe feu x heures au mieux, pas incombustible).

    A part ça, je suis effaré par l'utilisation "d'une sorte de Morse". On a à disposition des codes ASCII, des codes correcteurs d'erreur, des protocoles série NRZ, tout l'outillage nécessaire pour faire en 2 coups de cuiller à pot un langage formel LL1 ou LALR, etc... Pourquoi donc aller se faire suer pour des data scientifiques avec un vieux code ambigu bidouillé à partir de l'occurence des lettres en anglais naturel ???

    Chuss,
    Y.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  5. #4
    SK69202

    Re : Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    On peut par exemple tenter de prolonger le temps de vie des sondes en les équipant d'un système de réfrigération alimenté par un générateur thermoélectrique à radio-isotope.
    Qui nécessite lui aussi un radiateur et va ajouter quelques particules véloces dans les cristaux de silicium dudit ordinateur stressé.
    Idée con, dehors il fait 460°C avec ça je chauffe le thermocouple, ce qui le refroidit en produisant de l'électricité.

    Autre idée con, faire une machine pour étudier l'intérieur des couches de cendres récentes et autres coulées de lave des volcans bien de chez chez nous, on fait de même pour le fond inconnu de nos océans et ensuite direction Vénus.

    La troisième idée con, c'est que les sondes Venera n'ont pas coûté des milliards d'euros, bref on les refait en "grande série" et chacune étudie son coin pendant une heure.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  6. #5
    Tawahi-Kiwi

    Re : Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Autre idée con, faire une machine pour étudier l'intérieur des couches de cendres récentes et autres coulées de lave des volcans bien de chez chez nous, on fait de même pour le fond inconnu de nos océans et ensuite direction Vénus.
    On peux combiner les deux, et envoyer une (mini) sonde dans des sources hydrothermales. Le champ hydrothermal des mid-Cayman est a 450ºC, la pression est cependant un peu plus (5x) elevee que sur Venus. Les conditions chimiques sont differentes de Venus, mais tout aussi extremes.

    ...ou alors, un petite plongee dans le lac de soufre du Daikoku, s'il resiste a ca (200ºC, 50 bar), c'est deja bien


    T-K
    Dernière modification par Tawahi-Kiwi ; 31/08/2017 à 02h27.
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  7. #6
    jacquolintégrateur

    Re : Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    Bonjour
    Il n'y a pas que les calculateurs: les capteurs, chargés d'analyser l'environnement de la sonde, et de collecter les données utiles, seront à la même enseigne, avec en plus l'obligation d'être, d'une manière ou d'une autre, en contact avec l'extérieur. Impossible de prendre des photos avec une caméra standard, dont la mosaïque photosensible ne résisterait pas à une ambiance de 400°. On peut, bien sûr, réaliser les objectifs avec des verres idoines mais il faudra utiliser des cellules photosensibles très spéciales, résistantes mais quand même sensibles aux longueurs d'onde à enregistrer. Peut-être le CSi ou des diamants dopés. Même problème en ce qui concerne les spectromètres chargés d'analyser les signaux émis par des objets excités par laser (selon la technique utilisée par les robots martiens). Les spectromètres de masse. Les radars, lidars et sonars....De quoi occuper pas mal de thésards !
    Cordialement
    Ne jetez pas l’anathème : il peut servir !

  8. #7
    Bip

    Re : Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    @Yoghourt :
    "sorte de code Morse" est juste une façon de dire transmission très lente, d'environ 10 mots par minute.
    On peut utiliser lentement un meilleur protocole mais là il devrait être généré par un mécanisme horlogerie d'engrenages bien complexe.

    L'électromécanique serait peut-être possible si on disposait d'une batterie à la chimie spécifiquement haute température .

    Quant à l'idée de faire remonter un CD par ballon, il faudrait une radio-balise sur ce ballon pour le récupérer : retour au problème initial !
    Sauf si on y fait pendre un long fil d'antenne à détecter par un radar ondes métriques intégré à l'orbiteur ...

  9. #8
    moijdikssékool

    Re : Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    Idée con, dehors il fait 460°C avec ça je chauffe le thermocouple, ce qui le refroidit en produisant de l'électricité.
    tu ne peux pas refroidir avec un "thermocouple inversé" qui consomme de l'électricité et, à la fois, produire de l'électricité avec un thermocouple
    Ce serait comme brancher un moteur, sur une source électrique, pour produire de l'électricité
    Dernière modification par moijdikssékool ; 06/09/2017 à 11h50.

  10. #9
    SK69202

    Re : Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    Le générateur thermo-électrique n'est pas plus froid quand il converti une partie de sa chaleur en électricité ?
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  11. #10
    Yoghourt

    Re : Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    De base, un générateur thermoélectrique refroidit la source chaude, réchauffe la source froide, et convertit le delta en électricité.
    Le hic ici, c'est d'avoir à disposition une source froide, il me semble. Ca peut même pas être l'espace via rayonnement IR, puisque le ciel de Vénus est bouché de nuages.
    On peut toujours utiliser une jonction Pelletier et du jus pour créer une source froide, mais alors il faut une source d'électricité indépendante. Le hic, c'est que ça va beaucoup consommer. Du coup, c'est pas gagné avec un générateur thermoélectrique à radioisotope (dont la source froide serait alors de les 460°C ambiants) ou un hypothétique générateur bétavoltaïque.
    Au final, autant exploiter directement le jus de la pile, et exploiter le froid pour maintenir l'électronique à une température qui ne la fait pas cramer.

    Enfin, c'est ce qui me vient à l'esprit
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  12. #11
    SK69202

    Re : Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    Au final, autant exploiter directement le jus de la pile, et exploiter le froid pour maintenir l'électronique à une température qui ne la fait pas cramer.
    C'est sans doute comme ça que les soviétiques ont fait,on a juste de meilleurs batteries ou piles aujourd'hui.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  13. #12
    RomVi

    Re : Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    Pour une mission de courtes durée (quelques heures/jours) il est assez facile de conserver une température compatible avec l’électronique, il suffit d'embarquer une inertie thermique et d'avoir une sonde bien calorifugée. On peut par exemple utiliser de la glace, ou le changement d'état d'un gaz.

  14. #13
    npe

    Re : Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    <quote>RomVi
    Re : Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    Pour une mission de courtes durée (quelques heures/jours) il est assez facile de conserver une température compatible avec l’électronique, il suffit d'embarquer une inertie thermique et d'avoir une sonde bien calorifugée. On peut par exemple utiliser de la glace, ou le changement d'état d'un gaz.</quote>

    Dans un rapport ou une réunion un ie qui sort "il suffit de" en général on le fume... ça confirme la règle tu devrais faire remonter à la nasa, ils sont un peu neuneus et n'ont pas envisagé tout cela...

  15. #14
    RomVi

    Re : Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    Plutôt que de sortir des poncifs explique nous pourquoi cette solution n'est pas utilisable.

  16. #15
    SK69202

    Re : Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    Parce qu'ils veulent une mission longue, c'est dit dans l'actu, emporter une masse "anti-chaleur"depuis la Terre vers Vénus, ça coûte cher en énergie et en charge utile.

    Maintenant l'intérêt d'une mission longue par rapport à plusieurs courtes dans le milieu plus qu'hostile de la surface de Vénus, est à démontrer.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  17. #16
    RomVi

    Re : Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    Sauf que tu réponds à coté de la plaque... J'ai bien précisé "pour une mission de quelques jours/heures", et "'ils veulent une mission longue" n'est mentionné nulle part dans l'article, il s'agit de ton interprétation personnelle.
    Emporter une inertie thermique ne coute pas spécialement cher, je te conseille de faire un petit calcul avant d’intervenir avec tes gros sabots pour ne rien dire.

  18. #17
    npe

    Re : Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    <quote>RomVi
    Re : Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    Sauf que tu réponds à coté de la plaque... J'ai bien précisé "pour une mission de quelques jours/heures", et "'ils veulent une mission longue" n'est mentionné nulle part dans l'article, il s'agit de ton interprétation personnelle.
    Emporter une inertie thermique ne coute pas spécialement cher, je te conseille de faire un petit calcul avant d’intervenir avec tes gros sabots pour ne rien dire.
    </quote>

    Il est précisé dans la news que le but est de faire de l'exploration (Donc automatiquement, on fait le lien avec l'exploration qui a été effectuée sur mars)

    Tu peux aussi rester aimable avec SK69202. Le calcul ce n'est pas à lui de le faire mais à toi. (Le renversement de la preuve tout çà...)
    Donc combien ça coûte et pour quel gain de temps ? Merci d'avance !

  19. #18
    Bip

    Re : Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    Pour l'émetteur radio à modulation simple, il ne faudrait pas oublier la possibilité d'utiliser des tubes à vide (ancienne technologie "lampes" )
    Comme ils fonctionnent à l'état incandescent rougeoyant, ils ne seraient pas gênés par la température locale.
    De plus, l'énergie nécessaire pour chauffer leur filament serait moindre que sur terre, le climat vénusien faisant déjà la moitié du travail d'échauffement !

  20. #19
    Jypou

    Re : Actu - Vénus : quel ordinateur survivrait à ses conditions extrêmes ?

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    On peut toujours utiliser une jonction Pelletier et du jus pour créer une source froide, mais alors il faut une source d'électricité indépendante. Le hic, c'est que ça va beaucoup consommer. Du coup, c'est pas gagné avec un générateur thermoélectrique à radioisotope (dont la source froide serait alors de les 460°C ambiants) ou un hypothétique générateur bétavoltaïque.
    Au final, autant exploiter directement le jus de la pile, et exploiter le froid pour maintenir l'électronique à une température qui ne la fait pas cramer.

    Enfin, c'est ce qui me vient à l'esprit
    Un générateur thermoélectrique à radioisotope ne parait pas du tout adapté pour une sonde au sol (car la source froide n'est pas bien froide... ).

    Comme source d'électricité indépendante, la solution qui parait être la plus simple est celle dans la vidéo du robot marcheur: l'éolienne.
    Compte tenu de la forte densité de l’atmosphère, les vents de quelques km/h qu'il y a à la surface suffisent.
    Du coup, on peut refroidir par effet pelleter.

    A noter que les circuits en carbure de sillicium fonctionnent un certain temps en ambiance vénusienne (avec du CO2 supercritique?). Donc l'effet pelletier n'est pas indispensable, mais permet d'augmenter la durée de vie.
    Pas indispensable ce qui permet de faire face aux aléas météo (absence de vent)
    A noter que la température sur le haut plateau est bien en dessous de de 460°C.

    Donc pas besoin de morse et de moyen mécanique trop lent?
    Dernière modification par Jypou ; 29/04/2018 à 10h55.

Discussions similaires

  1. Actu - Vénus : bientôt un ordinateur capable de survivre à ses conditions extrêmes ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 17/02/2017, 09h29
  2. théorème d'Al-Kashi en conditions extrêmes
    Par Alphonse15 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 9
    Dernier message: 01/12/2013, 10h04
  3. Actu - Des pentes de volcans abritent la vie, malgré des conditions extrêmes
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 12/06/2012, 10h30
  4. Conditions extrêmes d'acidité
    Par 06thestrokes dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/01/2011, 16h10
  5. Transmission de données dans des conditions extrêmes
    Par aiglonos dans le forum Technologies
    Réponses: 14
    Dernier message: 22/09/2009, 12h29