Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Discussion fermée
Page 1 sur 7 12 3 4 5 6 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 95

Dossier - Maladies : le rôle de l'alimentation

  1. RSSBot

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    FS
    Messages
    28 423

    Post Dossier - Maladies : le rôle de l'alimentation

    L’augmentation de fréquence de beaucoup de maladies est provoquée par les variations néfastes des facteurs environnementaux. L’alimentation est la première variable environnementale. L’alimentation industrialisée qui a permis de nourrir en quantité suffisante l’Occident, a poussé ses habitants à la « surconsommation » et à fermer les yeux sur la qualité de ce qu’ils ingurgitent.

    Lire le dossier : Maladies : le rôle de l'alimentation
     


    • Publicité



  2. Topix

    Date d'inscription
    janvier 2016
    Messages
    515

    Re : Dossier - Maladies : le rôle de l'alimentation

    Honnêtement l'article est bof... trop long et pour tourner autour du pot...
     

  3. Mickey-l.ange

    Date d'inscription
    octobre 2014
    Messages
    1 021

    Re : Dossier - Maladies : le rôle de l'alimentation

    Bonjour,

    Je lis des phrases comme :
    Pendant 200.000 ans, la nature nous a donné des molécules alimentaires de qualité.
    (...)
    Nos 25.000 gènes humains ont été forgés par 200.000 ans de paléolithique, alors que nous étions des « cueilleurs-chasseurs » adaptés aux nutriments de la nature.
    Il n'y avait pas des risques d'empoisonnement à manger un peu au hasard les plantes encore mal connues, en guise de "molécules alimentaires de qualité" et de "nutriments de la nature" ?
     

  4. Topix

    Date d'inscription
    janvier 2016
    Messages
    515

    Re : Dossier - Maladies : le rôle de l'alimentation

    En fait, l'auteur de l'article lit les mêmes études que tout le monde et suit grosso modo les recommandations officielles. Pas de quoi en faire un plat...

    En gros, manger des fruits, des légumes, des céréales complètes, des légumineuses et privilégier les graisses insaturées.

    Il recommande simplement en plus, sur la base des travaux de Seignalet, de ne pas consommer de blé, de maïs et de produits laitiers. Ces 3 aliments étant totalement dispensables, c'est une approche qu'on ne peut pas critiquer pour les personnes qui en éprouvent le besoin. On ne risque strictement rien à l'essayer.

    Il y aussi la cuisson des aliments : bannir les fritures et éviter les cuissons à trop haute température. Je pense que Seignalet est totalement irresponsable en recommandant, dans l'idéal, la consommation de viande crue. De toute façon, le crudivorisme est une absurdité : certains aliments sont simplement mieux absorbés et digérés cuits. Recommander les cuissons douces, comme à la vapeur, est par contre tout à fait bienvenu.

    Bref, les recommandations sur la nutrition, ça tient en 3 lignes et je suis tout à fait sérieux en disant cela. Je ne comprends pas pourquoi on trouve tant de livres grand public sur la nutrition épais comme des mémoires de philo. Si le but réel est la transmission de l'information, alors c'est contre-productif : on perd le lecteur dans du verbiage inutile.

    L'auteur semble également oublier qu'il mange des fruits et légumes issus de la sélection de la main de l'homme et qu'il existe naturellement des aliments plus allergisants que d'autres, même totalement sauvages comme les crustacés. Donc, la partie sur l'alimentation ancestrale, c'est un peu léger...
    Dernière modification par Topix ; 04/11/2017 à 18h58.
     

  5. Topix

    Date d'inscription
    janvier 2016
    Messages
    515

    Re : Dossier - Maladies : le rôle de l'alimentation

    Je précise que je n'ai pas lu son livre et que je base mes propos uniquement sur la lecture de l'article.
     


    • Publicité



  6. BioBen

    Date d'inscription
    septembre 2004
    Messages
    5 270

    Re : Dossier - Maladies : le rôle de l'alimentation

    Un dossier pas du tout caricatural et vraiment scientifique.

    Leurs rêves mercantiles ignorent les essais qu'a déjà effectués la nature, depuis des millions d'années d'évolution pour arriver à la perfection de toutes les formes de vie formant la biodiversité.
     

  7. trebor

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    En Wallonie ( Hainaut Belgique )
    Âge
    64
    Messages
    11 162

    Re : Dossier - Maladies : le rôle de l'alimentation

    Citation Envoyé par Topix Voir le message
    Il y aussi la cuisson des aliments : bannir les fritures et éviter les cuissons à trop haute température.
    Je pense que Seignalet est totalement irresponsable en recommandant, dans l'idéal, la consommation de viande crue.
    De toute façon, le crudivorisme est une absurdité : certains aliments sont simplement mieux absorbés et digérés cuits. Recommander les cuissons douces, comme à la vapeur, est par contre tout à fait bienvenu.
    Bonjour à tous,

    Le mijotage n'est-il pas une cuisson plus douce que celle à la vapeur ?

    https://www.google.be/search?q=mijot...iw=966&bih=526
    Et autres infos :
    https://www.google.be/search?q=cuire...h=526&dpr=1.25

    La cuisson à la vapeur étant au-delà de 100°C, l'idéal ne serait-il pas de cuire à 100°C mais peut-être uniquement pour certain aliments ?

    Bon dimanche à tous
    Dernière modification par trebor ; 05/11/2017 à 10h23.
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets
     

  8. Topix

    Date d'inscription
    janvier 2016
    Messages
    515

    Re : Dossier - Maladies : le rôle de l'alimentation

    Citation Envoyé par trebor Voir le message
    Le mijotage n'est-il pas une cuisson plus douce que celle à la vapeur ?
    C'est également un excellent mode de cuisson. J'ai pris un exemple parmi d'autres.

    L'avantage de la vapeur, autre que celui de la température, c'est que les nutriments ne passent pas dans l'eau par rapport à une cuisson à l'eau.

    La cuisson à la vapeur étant au-delà de 100°C, l'idéal ne serait-il pas de cuire à 100°C mais peut-être uniquement pour certain aliments ?
    Les aliments qu'il faut vraiment éviter de cuire à haute température, c'est ceux à forte teneur en protéines.
     

  9. trebor

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    En Wallonie ( Hainaut Belgique )
    Âge
    64
    Messages
    11 162

    Re : Dossier - Maladies : le rôle de l'alimentation

    Citation Envoyé par Topix Voir le message
    C'est également un excellent mode de cuisson. J'ai pris un exemple parmi d'autres.

    L'avantage de la vapeur, autre que celui de la température, c'est que les nutriments ne passent pas dans l'eau par rapport à une cuisson à l'eau.

    Les aliments qu'il faut vraiment éviter de cuire à haute température, c'est ceux à forte teneur en protéines.
    Re,

    La liste ici de ces aliments à cuire avec modération :
    https://www.google.be/search?q=alime...ArKp8wfN3pKgDA
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets
     

  10. vincent66

    Date d'inscription
    juillet 2007
    Localisation
    Grandson, Vaud, Suisse
    Âge
    51
    Messages
    6 307

    Re : Dossier - Maladies : le rôle de l'alimentation

    Bonjour...

    Vaste sujet...!

    Si un ami vous invite à déguster son célèbre poulet en cuisson lente à 90°C comme ça m'est arrivé, fuyez...!!

    Contre la lysteria ou la salmonelle c'est au minimum 120°C à coeur pendant au moins une demi-heure...
    Leonardo était ingénieur "sans papier", et moi diplômé juste...technicien...
     

  11. mh34

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    17 409

    Re : Dossier - Maladies : le rôle de l'alimentation

    Citation Envoyé par vincent66 Voir le message
    Contre la lysteria ou la salmonelle c'est au minimum 120°C à coeur pendant au moins une demi-heure...
    Effectivement c'est aussi une façon ( et sans doute plus judicieuse...) de voir les choses.
    "maladies le rôle de l'alimentation" ; les toxi-infections alimentaires.
    http://campus.cerimes.fr/nutrition/e...html/cours.pdf
    Je pensais aussi trouver ça dans ce dossier mais non...dommage...
    Dernière modification par mh34 ; 05/11/2017 à 16h13.
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς
     

  12. Topix

    Date d'inscription
    janvier 2016
    Messages
    515

    Re : Dossier - Maladies : le rôle de l'alimentation

    Non mais 120 degrés, c'est pas la folie non plus. Ce n'est pas de la friture qui peut monter à plus de 170 ou le four à 200 degrés.
     

  13. Topix

    Date d'inscription
    janvier 2016
    Messages
    515

    Re : Dossier - Maladies : le rôle de l'alimentation

    Et spécifiquement pour le poisson : on nous dit de manger du poisson pour les oméga 3. Sauf que ce sont des graisses fragiles et qu'elles se dénaturent rapidement. Les graisses instaurées s'oxydent facilement et deviennent même toxiques à haute température.

    Globalement, il est judicieux de cuire ces aliments à une température raisonnable.
     

  14. Topix

    Date d'inscription
    janvier 2016
    Messages
    515

    Re : Dossier - Maladies : le rôle de l'alimentation

    Bon, je ne sais plus si c'est évoqué dans l'article, mais voilà : https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9action_de_Maillard
     

  15. mh34

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    17 409

    Re : Dossier - Maladies : le rôle de l'alimentation

    la diététique ancestrale...
    ....
    Ca veut dire quoi ça?
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Maladies: le rôle de l'alimentation
    Par Naturo dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 8
    Dernier message: 26/03/2011, 10h37
  2. Dossier - Maladies : le rôle de l'alimentation
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 19
    Dernier message: 07/03/2011, 16h57
  3. [Génétique] Dossier sur les maladies génétiques
    Par Sha0 dans le forum Biologie
    Réponses: 9
    Dernier message: 12/02/2011, 17h07
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 15/11/2006, 13h57