Répondre à la discussion
Page 2 sur 8 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 223

Les domaines d'application des robots

  1. #31
    Rhedae

    Re : Les domaines d'application des robots

    Salut,

    Citation Envoyé par mmy
    Je ne pense pas que Rhedae, dans son message #4, parlait de possibilité à 5-6 ans!
    Je parlai sur du long terme quand j'imaginai un réseau global de production.

    Pour ce qui est de la question du cout, dans le petit reportage , on entend l'agriculteur nous dire que l'investissement peut être amorti en 4 ans (le tracteur guidé par gps). De toute façon pour bien faire il faudrait effectuer un travail d'ingénierie, sur un nouveau tracteur robot, alors qu'actuellement cette technologie s'adapte sur un tracteur "normal" donc ça reste du bricolage.

    Pour ce qui est de la question du chômage, oui l'objectif est de remplacer la main d'œuvre humaine par des machines. Jusqu'à présent depuis l'industrialisation, on constate que des métiers disparaissent effectivement , mais aussi d'autre domaines d'activité apparaissent . MAis du point de vue du rendement ca reste une opération intéressante . Je reste persuader que sans la motorisation de l'agriculture et l'industrialisation, on aurait encore plus de mal pour nourrir tout le monde . A moins que se soit l'industrialisation qui agit sur la natalité ?

    Si on se projette dans un très long terme on peu imaginer que l'effort consenti dans le travail puisse avoir un objectif sociétal communautaire tres fort vers l'optimisation et l'automatisation des productions, dans le seul but d'améliorer le cadre de vie.

    -----

    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  2. Publicité
  3. #32
    Atomic Alchemist

    Re : Les domaines d'application des robots

    hein !

    je t'ai pose les questions et j'ai fait 2 posts te demandant d'y repondre (donc ca fait 3 fois le sujet evoque)

    je te remercie pour ton conseil. je n'ai pas souci avec le temps.
    je ne vois pas pourquoi recrire : c'est ecrit, on a tout loisir de revenir dessus.

    je ne sais ce qui te fait dire que je suis enervee. je ne sais pas ce que tu recherches a cet instant. (ce ne sont pas des questions).

    ma demarche est simple : echanger/partager des points de vue, satisfaire ma curiosite. je n'ai rien a prouver, rien a imposer.

    si j'avais voulu pinailler reellement : je t'aurais fait remarquer qu'il existe une difference notoire entre "extraire" et "transformer" et que le terme d'extraction pour l'energie solaire est inapropprie (la, je l'evoque, vu que tu as fait un double post, mais n'en tiens pas compte)

    enchantee, michel ! moi c'est atomic alchemist

    mais la, je crois qu'on s'ecarte du sujet de ce fil

    revenons a nos robots... moutons ! (les androides revent-ils de moutons electriques ?, oui, oui, je sais mon humour est tire par les cheveux)
    Les idees sont fondees plus sur l'ignorance que sur la connaissance.^^de moi^^

  4. #33
    Kiristi Madam

    Re : Les domaines d'application des robots

    Il fallait s'attendre à un déraillement. Voilà, c'est fait. Vous vous êtes embourbés dans des considérations d'ordre des possibles, des prévisions, des réalisables (pourra-t-il agir aux imprévus du terrain ? etc)

    Je sais que c'est une question importante d'imaginer comment un robot puisse un jour en arriver à un stade avancé d'intelligence (je prévois michel : qu'entends-tu par intelligence ?...), mais pas ici !

    Je le répète : dans ce topic, ce que nous appelons robot est arrivé à une nouvelle échelle. Il est capable de réaliser les tâches qu'on apprendrait à un humain : faire la vaisselle, acheter une bouteille d'huile, jouer à chat-sourie, pulvériser une cible...
    N'hésitez pas à créer un sujet sur les questions d'éthiques que cela soulève, ou un énième sujet sur l'intelligence artificielle. Si certains en on la volonté, c'est que la question n'est pas résolue, évidemment.

    Les robots pourraient s'incomber de toutes les tâches de notre vie, donc. D'un côté, c'est réjouissant, d'un autre, c'est effrayant. Pourtant, se faciliter la vie est vers quoi tout le monde tend. Autant remettre en cause toutes nos inventions, sinon, et retourner à l'âge de pierre.

    D'autres idées précises de voir les robots à ses services ?

  5. #34
    Partage

    Re : Les domaines d'application des robots

    Citation Envoyé par Kiristi Madam Voir le message
    Les robots pourraient s'incomber de toutes les tâches de notre vie, donc. D'un côté, c'est réjouissant, d'un autre, c'est effrayant. Pourtant, se faciliter la vie est vers quoi tout le monde tend. Autant remettre en cause toutes nos inventions, sinon, et retourner à l'âge de pierre.
    C'est la question qui m'est venu en lisant ce sujet :
    Jusqu'à quel point l'homme est-il prés à déléguer, donc à faire confiance, à des machines ?
    Par exemple, on devellope des voitures à pilotage automatique, mais quis erait prés à confier sa vie à un logiciel, aussi bien concu soit-il, sur la route ?

    Au delà de cette confiance dans la fiabilité technique, je pense que c'est quelque chose qui fait peur, cf ta question sur l'insuréction des robots, ou encore les polémiques sur les OGM, les GMS, le LHC et tout ce que vous voulez en trois lettres.

    L'humain a le défaut tautologique d'être humain, répondant à l'émotion autant, voir plus, qu'à l'intellect, il est inconstant, pas trés fiable.
    La machine elle est tout le contraire, elle est totalement mécanique, froide, schizoïde dirait K.Dick. Ce qui devrait la rendre parfaite, et ce qui fait peur aussi.
    Je persiste à dire que pour moi la machine ne doit pas remplacer l'homme, mais rester ce qu'elle est : un outils.
    Il y aura toujour un homme derrière la machine, ne serait-ce que pour veiller à ce qu'elle accomplisse sa tâche sans bugger, et je ne dit pas sans se rebeller.
    Aprés dans quel mesure et jusqu'à quel point le robot pourra-t-il et va t-il nous servir de secondes mains .
    Je ne sais pas.
    Je ne vois personnellement pas de problème éthique où morale à considérer la mahcine comme un esclave, un outils, il y en a en revanche un à voir l'homme, le travailleur, comme une machine.

    Pour répondre à ta question, là où j'aimerais voir évoluer les robots c'est plutôt dans le domaine du ludique, de la compétition entre machine.
    Il existe déjà des tournois d'échec entre logiciel.
    Des mises en compétitions, aussi bien du point de vue l'intelligence que de la mécanique de robots de conceptions différentes seraient passionantes.
    A quand les jeux robolympique ?

  6. #35
    Kiristi Madam

    Re : Les domaines d'application des robots

    Partage,
    Il n'a jamais été question que le robot remplace l'homme. Sa raison d'être est de le servir. Cela restera toujours un outil à notre disposition. Un super-outil, certes, mais un outil quand même.

    Bon. Je ne souhaite pas que l'on s'étale sur des questions d'ordre éthiques sur ce topic, mais j'ai du mal à imaginer la subsistance de notre modèle de société avec des robots capables de prouesses jusqu'ici propres à l'humain. Si le robot prend la relève du travailleur, ce dernier, il devient quoi ?

    Citation Envoyé par Partage
    Au delà de cette confiance dans la fiabilité technique, je pense que c'est quelque chose qui fait peur, cf ta question sur l'insuréction des robots, ou encore les polémiques sur les OGM, les GMS, le LHC et tout ce que vous voulez en trois lettres.
    Ça marche aussi pour MSN, SMS...?

    Citation Envoyé par Partage
    Des mises en compétitions, aussi bien du point de vue l'intelligence que de la mécanique de robots de conceptions différentes seraient passionantes.
    A quand les jeux robolympique ?
    Ça existe déjà ! Tu ne connais pas Robocup ?
    > Description de Wikipédia
    > Reportage sur ce tournoi mondial

  7. #36
    invité576543
    Invité

    Re : Les domaines d'application des robots

    Citation Envoyé par Partage Voir le message
    mais quis erait prés à confier sa vie à un logiciel, aussi bien concu soit-il, sur la route ?
    Je confie ma vie aux autres conducteurs, quand je roule sur une route. Au vu du taux d'accidents, la barre de fiabilité nécessaire n'est pas très haute!

    Autre point: dans les avions, la sécurité est de plus en plus confiée aux machines et moins à l'homme. Tous les passagers des avions de ligne moderne confient leurs vies à des logiciels.

    Cordialement,

  8. #37
    _Goel_

    Re : Les domaines d'application des robots

    Citation Envoyé par Rhedae Voir le message
    Ce que je veux dire c'est qu'il pourrait rouler sans pilote grâce au Gps , il saurait se positionner sur les sillons pour labourer ou récolter etc ..., ou adapter sa vitesse au relief , il pourrait même calculer des trajectoires optimales suivant les surfaces à travailler etc ... c'est pas rien ..
    C'est pas déjà le cas ?
    Le succès c'est d'être capable d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme

  9. #38
    _Goel_

    Re : Les domaines d'application des robots

    Citation Envoyé par Michel (mmy) Voir le message
    Autre point: dans les avions, la sécurité est de plus en plus confiée aux machines et moins à l'homme. Tous les passagers des avions de ligne moderne confient leurs vies à des logiciels.

    => parce que les logiciels sont plus fiables que les hommes !

    A ce sujet j'ai demandé à une personne on ne peut plus proche du problème, "pourquoi on atterrit par pilote automatique, mais le décollage reste toujours manuel ?"

    il m'a répondu :"On sait très bien faire décoller un avion automatiquement. Ce que l'on ne sait pas encore gérer, ce sont toutes les combinaisons de pannes qui pourraient survenir durant le décollage (perte d'un circuit hydraulique, d'une commande de vol etc...), et quelles actions prendre en conséquence (forcer le décollage, rester au sol, atterrir d'urgence etc...). La décision est beaucoup plus facile pour un atterrissage : on atterrit coute que coute !"

    (j'ai simplifié les explications !)
    Le succès c'est d'être capable d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme

  10. #39
    Argyre

    Re : Les domaines d'application des robots

    Bonjour,
    Citation Envoyé par Kiristi Madam Voir le message
    Je le répète : dans ce topic, ce que nous appelons robot est arrivé à une nouvelle échelle. Il est capable de réaliser les tâches qu'on apprendrait à un humain : faire la vaisselle, acheter une bouteille d'huile, jouer à chat-sourie, pulvériser une cible...
    N'hésitez pas à créer un sujet sur les questions d'éthiques que cela soulève, ou un énième sujet sur l'intelligence artificielle. Si certains en on la volonté, c'est que la question n'est pas résolue, évidemment.
    Il est difficile de parler de domaine d'application sans préciser le mode de fonctionnement de la machine-robot.
    Tu énonces quelques tâches, tâches AMHA particulièrement complexes, et tu ajoutes "tâches qu'on apprendrait à un humain". A partir de mes connaissances en robotique, je suis obligé de penser que de tels robots ne peuvent être conçus que de façon similaire à un humain, avec des propriétés cognitives du même ordre (qualités du même ordre, mais aussi erreurs du même ordre). Et donc, l'égalité humain-machine en droits et devoirs serait AMHA incontournable dès que de tels robots verraient le jour.
    Quelles applications finalement ?
    Simple : là où il y a un métier humain, il peut y avoir un métier de robot. Pas plus. Pas moins. Mais sans discrimination à l'embauche ...
    Si une telle vision ne te convient pas, il te faut ajouter des hypothèses de fonctionnement ou de construction de ces robots.

    Cordialement,
    Argyre

  11. #40
    _Goel_

    Re : Les domaines d'application des robots

    Perso,

    Pour moi la première utilité d'entités non biologiques intelligentes (seront-ce des ordinateurs, des robots ?), serait la recherche - et notamment la recherche fondamentale en mathématiques, physique !

    A quand un article sur FS : "La théorie du tout découverte par ENBI11024, le nouvel "intelligent computer" !! " ?
    Le succès c'est d'être capable d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme

  12. #41
    Partage

    Re : Les domaines d'application des robots

    Je ne savais pas que les avions atterrissaient en pilotage automatique.
    Cependant nous ne confions pas nos vie à un logiciel, nous avons encore des pilotes dans le cockpit, et si demain il ne devait plus y en avoir alors je doute que les passagers se sentent plus en séucrité aux mains d'une machine qu'en celle d'un homme.
    Mon propos n'est pas de dire que l'homme est plus fiable qu'une machine, ou l'inverse, mais que la transition vers une société tout-robotique ne me parait pas si simple d'un point de vu 'psychologique'.
    C'est une question de science humaine ici, pas technique.

    Pour la Robocup j'en ai déjà entendu parlé oui. Je me dis simplement qu'avec l'évolution technologique ça pourrait devenir plus spectaculaire et passionnant. Et ainsi être un réel phénomène de société, où un constructeur de robot sera aussi populaire qu'un constructeur automobile aujourdh'ui.
    Evidement c'est une vision totalement anticipé et SF de la chose... Mais il y a peu un rallye à été organisé avec des voitures en pilotage automatique, sans hommes à bord, à des vitesse de l'ordre de 30 km/h en moyenne, alors losrque la machine sera aussi parfaite que le veux l'auteur de ce topic, ça pourrait donner des choses interessantes.

    Je rejoint aussi _Goel_ sur son dernier message et l'application d'une IA qui n'exsite pas, et n'existera pas sans doute, dans le domaine de la recherche et tout les domaines possibles et imaginables où l'homme se trouve "face à ses limites" et doit faire appel à toute son intuition, son inventivité, son intelligence.

    A quand un article sur FS : "La théorie du tout découverte par ENBI11024, le nouvel "intelligent computer" !! " ?
    Excellent !
    Ca laisse réveur.

  13. #42
    GillesH38a

    Re : Les domaines d'application des robots

    Citation Envoyé par _Goel_ Voir le message
    Perso,

    Pour moi la première utilité d'entités non biologiques intelligentes (seront-ce des ordinateurs, des robots ?), serait la recherche - et notamment la recherche fondamentale en mathématiques, physique !

    A quand un article sur FS : "La théorie du tout découverte par ENBI11024, le nouvel "intelligent computer" !! " ?
    comme je disais sur l'autre fil parallèle, il faudrait peut etre qu'ils commencent par savoir répondre à des questions simple du genre que je propose ( " quelle est la deuxième lettre du troisième mot de cette phrase", ou même "combien de mots comprend cette phrase?" ) ....

  14. #43
    GillesH38a

    Re : Les domaines d'application des robots

    Citation Envoyé par Kiristi Madam Voir le message
    Partage,
    Il n'a jamais été question que le robot remplace l'homme. Sa raison d'être est de le servir. Cela restera toujours un outil à notre disposition. Un super-outil, certes, mais un outil quand même.
    ce que tu imagines, c'est donc un être qui aurait toutes les qualités d'un être humain (et même plus) , sans avoir aucun des défauts, donc a priori bien supérieur, et cependant complètement obéissant et soumis à notre volonté, c'est bien ça ?

  15. #44
    invité576543
    Invité

    Re : Les domaines d'application des robots

    Citation Envoyé par Partage Voir le message
    Je ne savais pas que les avions atterrissaient en pilotage automatique.
    Cependant nous ne confions pas nos vie à un logiciel, nous avons encore des pilotes dans le cockpit
    On peut le voir comme cela! Mais il y a maintenant de nombreux cas où une erreur de décision de la machine ne serait pas rattrapable par le pilote.

    , et si demain il ne devait plus y en avoir alors je doute que les passagers se sentent plus en séucrité aux mains d'une machine qu'en celle d'un homme.
    Bien d'accord. Mais il s'agit des sentiments des passagers, pas d'une analyser rationnelle sur la sécurité.

    Mon propos n'est pas de dire que l'homme est plus fiable qu'une machine, ou l'inverse, mais que la transition vers une société tout-robotique ne me parait pas si simple d'un point de vu 'psychologique'.
    C'est une question de science humaine ici, pas technique.
    Tout à fait d'accord. Mais elle est en cours, comme le montre l'aviation, le métro, les usines de montage, etc. La réaction psychologique est en gros toujours la même: c'est effrayant au début, puis on s'habitue, puis on trouve cela normal. Quelle serait la réaction des gens si on se mettait à remplacer les feux tricolores par des agents agitant un bâton blanc?

    Je rejoint aussi _Goel_ sur son dernier message et l'application d'une IA qui n'exsite pas, et n'existera pas sans doute, dans le domaine de la recherche et tout les domaines possibles et imaginables où l'homme se trouve "face à ses limites" et doit faire appel à toute son intuition, son inventivité, son intelligence.
    J'aurais pensé à peu près l'inverse, que les humains se garderont comme chasse gardée toute la créativité, tant scientifique qu'artistique.

    Il me semble que les humains ne sont pas intéressés au premier chef par la progression de la science (je parle en général, pas des scientifiques), mais par la progression de leur confort. Ceux intéressés par la science seront preneurs pour des "robots" pour les aider dans les tâches fastidieuses, répétitives et/ou inconfortables (c'est déjà le cas ne serait-ce que pour les calculs, mais c'est si loin qu'on l'a oublié: se pencher sur le travail de Charles Delaunay au XIXème est assez ahurissant). Mais j'imagine que cela s'arrêtera là, car il n'y a rien d'inconfortable ou de fastidieux à inventer et créer.

    Cordialement,

  16. #45
    GillesH38a

    Re : Les domaines d'application des robots

    Notons par ailleurs que l'invention du machinisme était perçue comme le même genre de progrès, et d'ailleurs que les machines remplacent une énorme partie du travail manuel pénible qu'on devait faire avant. Un paysan du Moyen Age se baladant dans un hypermarché serait probablement ébloui par l'abondance des biens de toutes sortes qu'il y trouve : techniquement, on devrait deja considérer qu'on vit dans une sorte de paradis par rapport au Moyen Age. Si les gens acceptaient de vivre juste 2 ou 3 fois mieux que le Moyen Age, en se contentant d'avoir de la nourriture assurée, etre raisonnablement soigné, et pouvoir utiliser un véhicule à moteur de temps en temps sans forcément en avoir un à soi, on pourrait probablement assurer ça à tout le monde avec un temps de travail tout à fait modique (peut etre 20 à 30 heures par semaine).

    Mais bon l'expérience montre qu'on n'a jamais eu l'impression de vivre dans un paradis, et que l'homme tend à vouloir toujours plus et du coup ne jamais etre satisfait. Je doute que l'emploi de robots change la psychologie humaine !

  17. #46
    invité576543
    Invité

    Re : Les domaines d'application des robots

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    on pourrait probablement assurer ça à tout le monde avec un temps de travail tout à fait modique (peut etre 20 à 30 heures par semaine).
    Je pense que le progrès technique a trois conséquences non indépendantes: permettre d'augmenter le nombre d'humains, permettre d'augmenter le confort matériel, permettre de diminuer le temps de travail. En gardant deux des trois quantités (nombre, confort, temps de travail) constantes, le progrès technique permet la "progression" (croissance ou décroissance, selon) de la troisième.

    (Le tout sous contrainte de ressources, considérées stables pour le propos de ce texte.)

    Faire bouger les trois à la fois peut amener des résultats paradoxaux, genre "dégression" (dont décroissance) d'un terme parce que la "progression" d'un autre est supérieure à ce que permet le progrès technique.

    Ce que tu dis là rentre parfaitement dans le schéma: en gardant la population constante, en gardant le confort constant et à un niveau plus faible que maintenant, le progrès permet un temps de travail raisonnable. Je vais plus loin, en disant que dans ces conditions, l'automatisation ("robots") résulte en un temps de travail humain décroissant. Et, encore plus loin, qu'il ne m'est pas clair qu'il y ait une limite inférieure à ce temps de travail autre que très faible. (Pas facile de parler de la limite, les salles de muscu sont là pour nous rappeler que nous ne sommes pas faits biologiquement pour rester assis à longueur de temps devant une télé en mangeant les pop-corns et buvant son soda préféré pris dans des récipients remplis automatiquement par des robots, et munis des tubulures nécessaires pour éviter les déplacements liés à d'autres nécessités biologiques.)

    Cordialement,

  18. #47
    crazy44

    Re : Les domaines d'application des robots

    Citation Envoyé par Michel (mmy) Voir le message
    J'aurais pensé à peu près l'inverse, que les humains se garderont comme chasse gardée toute la créativité, tant scientifique qu'artistique.
    Si une machine devient un jour meilleure que l'homme dans la science personne ne se gênera pour l'utiliser par pur attrait du profit. Enfin ça dépendra quand même de l'utilité de l'homme dans ce futur, si les seuls domaines ou il est encore présent sont les sciences et l'art personnes ne songera à "donner" son occupation à un robot (dans cette utopie l'argent aura peu de significations). Qui serait contre l'automatisation complète du métro à part les conducteur ?

  19. #48
    Kiristi Madam

    Re : Les domaines d'application des robots

    Citation Envoyé par Argyre
    Il est difficile de parler de domaine d'application sans préciser le mode de fonctionnement de la machine-robot.
    Tu énonces quelques tâches, tâches AMHA particulièrement complexes, et tu ajoutes "tâches qu'on apprendrait à un humain".
    C'est faux. Tu dis qu'il faut savoir comment le robot fonctionne pour pouvoir savoir ce qu'il peut faire exactement. Ma réponse à cette question "tout ce qu'un humain pourrait faire" est suffisamment floue pour que tu puisses y injecter tes désirs personnels à l'intérieur.

    Citation Envoyé par gillesh38 Voir le message
    ce que tu imagines, c'est donc un être qui aurait toutes les qualités d'un être humain (et même plus) , sans avoir aucun des défauts, donc a priori bien supérieur, et cependant complètement obéissant et soumis à notre volonté, c'est bien ça ?
    Grosso modo, c'est bien ça. J'entends surtout par nos défauts :
    • fatigue
    • faim
    • lassitude
    • motivation
    • salaire
    • lenteur de mémorisation
    • contrôle approximatif de son corps
    Tout ceci freine l'unique but glorifié : travailler.
    Je sens dans tes messages, gillesh38, beaucoup de doutes. Tu semble avoir de la peine à imaginer une entité "supérieure" assujettie à nos désirs (bon, moi aussi, mais c'est pas grave !). Pourtant, intelligence ne rime pas avec liberté. Nous pouvons être libres et idiots ou encore intelligents et enchaînés. C'est une méconnaissance de la nature de l'intelligence qui nous fait douter de la docilité (c'est le cas de le dire).


    Michel (mmy), tu as la langue bien pendue, pourtant tu n'as toujours pas donné tes préférences personnelles sur la question. Et aussi le cas pour vanos, einstein, Faith, Argyre, gillesh38 et enfin crazy44.

    Par ailleurs, les personnes suivant ce fil sans y avoir participé peuvent venir poster elles aussi leurs préférences en terme d'applications de robots intelligents ! (et pourquoi ?)

  20. #49
    GillesH38a

    Re : Les domaines d'application des robots

    Citation Envoyé par Kiristi Madam Voir le message

    Grosso modo, c'est bien ça. J'entends surtout par nos défauts :
    • fatigue
    • faim
    • lassitude
    • motivation
    • salaire
    • lenteur de mémorisation
    • contrôle approximatif de son corps
    Tout ceci freine l'unique but glorifié : travailler.
    Je sens dans tes messages, gillesh38, beaucoup de doutes. Tu semble avoir de la peine à imaginer une entité "supérieure" assujettie à nos désirs (bon, moi aussi, mais c'est pas grave !).
    En fait, il y a plusieurs niveaux de doutes. Deja fondamentalement, je doute qu'une créature (qu'elle soit humaine ou cybernétique) puisse ne pas avoir ces défauts. En effet les défauts comme la "lenteur", le "controle approximatif" sont jugés d'après nos critères humains. Mais nous avons besoin d'un critère de bien et de mal pour avoir envie d'évoluer : c'est notre insatisfaction qui nous pousse en fait à agir. Donc le mal et le bien sont deux pôles d'un même axe, comme le chaud et le froid. L'un ne peut pas exister sans l'autre. Nous avons besoin d'avoir le sentiment que les choses ne vont pas bien pour etre motivés: sinon pourquoi faire quoi que ce soit ?

    Ensuite je doute egalement fortement de la possibilité technique de fabriquer à partir d'une structure totalement différente non seulement un être qui "recouvre" le comportement humain, mais en plus dessiné sur commande pour être "autre chose en mieux". La nature humaine est justement par nature ingouvernable parce qu'elle est faite pour se développer de manière autonome : nous sommes imprévisibles parce que personne ne nous programme. Comment donc s'assurer du résultat de la construction d'un robot qui aurait nos caractéristiques d'invention, tout en demandant un résultat donné à l'avance ! ça me parait tout à fait paradoxal !


    Outre donc le fait que je crois pas du tout que des notions humaines puissent etre implantées en dehors de tout substrat biologique (les concepts forgés par notre cerveau se nourrissent d'abord et avant tout de cette réalité biologique), je pense que l'être imaginaire que tu décris est tout à fait d'ordre mythologique et fantasmatique. C'est du même ordre que le génie dans la lampe . Alors oui on peut toujours imaginer comment on aimerait ce génie, mais bon ça penche plus vers le conte de fée que la discussion scientifique

  21. #50
    Rhedae

    Re : Les domaines d'application des robots

    @gillesh38

    Au travers des discutions sur lesquelles nous avons un intérêt commun, je remarque que tu fais une certaine fixation, à critiquer la robotique, et l'intelligence dans sa diversité . Par exemple insupportable à tes yeux je crois, que la qualification d'intelligence puisse être effective pour un système mécanique , et on se perd on conjecture avec toi quand il s'agit de donner une définition et un cadre à cette notion .

    Je pense que tu faits peuve d'entropomorphisme" envers les robots
    Il n'y a pas besoin à une machine à laver de répondre à des questions existentielles !!! ..

    Un ciseau , un machine à commande numérique, ou un robot, ou un cyborg, sont des outils, des objets qui on pour but d'effectuer des taches spécialisés à notre place et si possible de la façon la plus optimisée qui soit, et mes collègues savent a quel point cette notion d'optimisation est chère a mes yeux ..

    Pour cette raison ,ne faut il pas considéré la robotique, non comme un objet surpassant l'homme dans tout les domaines, mais comme plusieurs objets potentiellement le surpassant sur beaucoup de domaines mais avec chacun leurs spécialités ?
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  22. #51
    Rhedae

    Re : Les domaines d'application des robots

    Citation Envoyé par Kiristi Madam Voir le message

    D'autres idées précises de voir les robots à ses services ?
    Je pense qu'il n'a pas était évoqué le fait que les robots puissent aussi jouer un rôle affectif chez les enfant ou chez les adultes. Je pense au animaux domestiques robotisés ou à la cybersexualité.
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  23. #52
    invité6543212033

    Re : Les domaines d'application des robots

    Salut à tous !

    Bon, je vais donner mon avis sur la question, je pense, et cela reste spéculatif : que la seule possibilité pour une machine d'être consciente d'elle même est l'ordinateur quantique car lui-seul peut être soumis au hasard fondamental, c'est à dire soumis au hasard quantique (ce qu'Einstein ne pouvait admettre, mais qui nous donne ce libre-arbitre qui pour moi est dérisoire, mais c'est un autre problème ... ! )

    D'ailleurs, je suppute que le cerveau est potentiellement un organe biologique qui utilise le calcul quantique, d'où le libre arbitre inhérent à notre espèce, il suffit de voir que les neurotransmetteurs qui induisent nos émotions et c'est bien elles qui nous contrôle la plupart du temps, sont des protéines qui se replie selon une structure tridimensionnelle adéquate ...

    Cependant, on arrive pas à calculer en un temps raisonnable la conformation, configuration d'une telle protéine, même un ordinateur quantique n'y parviendrait pas, il me semble donc raisonnable de penser que nos algorithmes sont non réels du fait qu'il ne peuvent pas s'autocalculer, hors notre cerveau y parvient, donc le calcul NP-complet doit avoir une signification avec ce que nous nommons la réalité !

    Bref j'ai bien l'impression qu'il manque quelque chose de nécessaire à la MQ, et pouvant la dépasser pour pouvoir établir ce qu'est la réalité en termes physiques, on à déjà eu la RR puis la RG, pourtant on a eu que la MQ et rien après ... ... il me semble donc raisonnable de penser qu'une nouvelle théorie la surpassera et cela se traduira par une acceptation des interprétations probables et possibles à son sujet !

    Voilà,

    Cordialement !

  24. #53
    Rhedae

    Re : Les domaines d'application des robots

    Citation Envoyé par http://fr.wikipedia.org/wiki/Ordinateur_quantique
    Un calculateur quantique ou ordinateur quantique, repose sur des propriétés quantiques de la matière : superposition et intrication d'états quantiques. De petits calculateurs quantiques ont déjà été construits dès les années 1990 et des progrès sont en cours. Ce domaine en essor est soutenu financièrement par plusieurs organisations, entreprises ou gouvernements, du fait de l'importance de l'enjeu : au moins un algorithme conçu pour utiliser un circuit quantique, celui de Shor, rendrait possible des calculs hors de portée d'un ordinateur classique. La possibilité de casser les méthodes cryptographiques classiques est souvent mise en avant. La difficulté actuelle majeure (2008) concerne la réalisation physique de l'élément de base de l'ordinateur quantique : le qubit. Le phénomène de décohérence, c’est-à-dire de perte des effets quantiques sur le long terme, est le principal frein au développement de l'ordinateur quantique.
    Citation Envoyé par octanitrocubane
    D'ailleurs, je suppute que le cerveau est potentiellement un organe biologique qui utilise le calcul quantique, d'où le libre arbitre inhérent à notre espèce, il suffit de voir que les neurotransmetteurs qui induisent nos émotions et c'est bien elles qui nous contrôle la plupart du temps, sont des protéines qui se replie selon une structure tridimensionnelle adéquate ...
    Difficile de prévoir les résultats des ordinateurs quantiques , voir impossible en effet, et le parallélisme avec les émotions et judicieux de ta part je pense . Pour ce qui est de la notion de hasard, j'émets quelques réserves .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  25. #54
    Rhedae

    Re : Les domaines d'application des robots

    Ici c'est complexe .... effrayant .. l'optimisation le fond de ma pensée , c'est que l'optimisation tend vers l'harmonie .. C'est a dire quelque chose de banal (logique d'un point de vue psychologique) .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  26. #55
    Rhedae

    Re : Les domaines d'application des robots

    Citation Envoyé par octanitrocubane
    Bref j'ai bien l'impression qu'il manque quelque chose de nécessaire à la MQ, et pouvant la dépasser pour pouvoir établir ce qu'est la réalité en termes physiques, on à déjà eu la RR puis la RG, pourtant on a eu que la MQ et rien après ... ... il me semble donc raisonnable de penser qu'une nouvelle théorie la surpassera et cela se traduira par une acceptation des interprétations probables et possibles à son sujet !
    Quand tu parles de dépasser quelque chose de nécessaire à notre compréhension de l'espace ; tu penses le hasard comme une magie. Et tu émet l'hypothèse que sans le hasard, le libre arbitre n'existerait pas . Je défend complètement cette vision des choses, mais si tu acceptes le terme de complexité plutôt que le terme de hasard ..

    Et puis le terme "realité" n'est-il pas signifiant dans un objet mathématique ? La notion d’invariant n'est-elle pas constitutive de la notion d’objet ?
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  27. #56
    Argyre

    Re : Les domaines d'application des robots

    Citation Envoyé par Kiristi Madam Voir le message
    C'est faux. Tu dis qu'il faut savoir comment le robot fonctionne pour pouvoir savoir ce qu'il peut faire exactement. Ma réponse à cette question "tout ce qu'un humain pourrait faire" est suffisamment floue pour que tu puisses y injecter tes désirs personnels à l'intérieur.
    Mes désirs ?
    Je ne vois pas trop ce que viennent faire les désirs là-dedans, surtout s'ils doivent être injectés à l'intérieur !

    Hum ... avant de subir la censure, je souhaite tout de même rajouter que selon moi, l'intérêt d'avoir des robots intelligents ne réside pas vraiment dans la délégation de tâches fastidieuses et ennuyantes. L'intérêt me semble plutôt lié à une application plus fondamentale : celle de survivre à l'humanité d'une manière ou d'une autre et de poursuivre le travail titanesque de compréhension de l'univers. Pourquoi ? Difficile à expliquer en quelques lignes à cette heure tardive ...

    Cordialement,
    Argyre

  28. #57
    invité6543212033

    Re : Les domaines d'application des robots

    Oui, c'est un peu çà ... !

    Disons que je reste un réaliste convaincu, je n'arrive pas à avoir d'autres points de vue, enfin partiellement, je me raccroche à la réalité de manière objective, c'est ce qui m'empêche de délirer , d'ailleurs je n'ai jamais été hospitalisé ...

    Je pense que c'est grâce à mon analyse objective des situations qui se présentent à moi, cependant, j'y perd en sociabilité et malgré mes performances en sciences, j'ai échoué aux études à cause du social ...

    Bref, je cherche les nounours verts cachés non locales, car je n'imagine pas un monde intersubjectif, çà me dégoute ... !

    PS : et je crois aux dinosaures ! lol !

  29. #58
    JPL

    Re : Les domaines d'application des robots

    Citation Envoyé par Rhedae Voir le message
    ou à la cybersexualité.
    Le gode.... à processeur et 4 Go de RAM ?
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  30. #59
    Rhedae

    Re : Les domaines d'application des robots

    @ JPL

    Dans le domaine de la réalité augmentée
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  31. #60
    Rhedae

    Re : Les domaines d'application des robots

    Les mondes virtuels sont aussi une dérivé de la robotique, et le sexe occupe grande la grande partie de la bande passante disponible sur le net mondial et du business. (en s'en douté deja avec le minitel) A mon avis ; c'est pas insignifiant de penser en termes technologiques, en termes de qualités de service et de progrés potentiel en ce domaine .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

Page 2 sur 8 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Actu - Les SnoMotes, des robots explorateurs pour les milieux polaires
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/05/2008, 11h05
  2. Actu - Des robots pour éviter les tests sur les animaux
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/02/2008, 22h14
  3. les domaines d'application des phonons
    Par hamaoui dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/05/2007, 08h00
  4. Les swarmanoids : des essaims de robots
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 20/12/2006, 17h43
  5. Des solitons pour tendre les muscles artificiels des robots ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/07/2006, 03h48