Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 59

le voyage dans le temps est-il possible ?

  1. timemachine

    Date d'inscription
    mai 2009
    Messages
    2

    le voyage dans le temps est-il possible ?

    http://www.geocities.com/crousset.geo/timetravel.html

    http://www.arcanes.org/dossiers_46-_...-le-temps.html

    http://membres.lycos.fr/nazgul9/


    j'espère que vous aurait le temps de cliquer sur ces 3 liens et que vous me donniez votre avis sur le voyage dans le temps

    le voyage dans le temps est-il possible ??
    si oui par quelle moyen

    Ps: nous pouvons débattre le sujet

    -----

     


    • Publicité



  2. Aperture-Science

    Date d'inscription
    juin 2008
    Âge
    27
    Messages
    187

    Re : le voyage dans le temps est-il possible ?

    Salut salut !

    Donc pour une énième fois ! Oui c'est possible mais seulement vers le futur !!

    Le moyen; le vol relativiste mais on ne sait pas encore le faire, technologiquement et energiquement.

    Un petit indice de comparaison pour le plaisir:

    12 ans de vol relativiste=100 000 ans sur Terre.
     

  3. guezguez karim

    Date d'inscription
    mai 2009
    Messages
    315

    Re : le voyage dans le temps est-il possible ?

    salut,

    C'est possible aussi vers le passé. Mais alors vers un passé qui n'irait pas en deça de la date de fabrication de la machine à trou de ver qui sera utilisée.
    Lire à ce propos les travaux de Kip Thorne entre autres.
    Il n'y aurait pas de paradoxes pour l'instant.
    Mais ce genre d'études présupposent juste et rigoureuse la notion de causalité spatio-temporelle. Or j'ai personnellement prouvé que l'espace-temps est une donnée qui se surajoute à la physique. Je pense qu'il ne doit pas y avoir de paradoxe. Mais des calculs précis doivent être effectués dans ce sens.

    cordialement
    Dernière modification par guezguez karim ; 23/05/2009 à 20h47.
     

  4. invite6754323456711
    Invité

    Re : le voyage dans le temps est-il possible ?

     

  5. humanino

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    superplace
    Âge
    37
    Messages
    4 314

    Re : le voyage dans le temps est-il possible ?

    Bonjour
    Citation Envoyé par guezguez karim Voir le message
    Lire à ce propos les travaux de Kip Thorne entre autres.
    Il n'y aurait pas de paradoxes pour l'instant.
    de la plume de Kip j'ai lu que le trou etait instable aux fluctuations. Un peu comme un laser.
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"
     


    • Publicité



  6. timemachine

    Date d'inscription
    mai 2009
    Messages
    2

    Re : le voyage dans le temps est-il possible ?

    mais il y a une chose que j'ai du mal a comprendre ,il nous dise que la date de création du LHC serait l'année zéro du voyage dans le temps mais dans le texte ils disent que si le voyage dans le temps est possible des visiteurs du futur devrait nous rendent visite mais si leur accélérateur de particule était construite en 2017 (EX) il ne pourrait donc nous rendre visite car 2017 serait leurs point de départ pour visiter le futur?!
     

  7. humanino

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    superplace
    Âge
    37
    Messages
    4 314

    Re : le voyage dans le temps est-il possible ?

    Citation Envoyé par timemachine Voir le message
    ...
    Que la communication publicitaire de scientifiques peu scrupuleux puisse etre rapportee par l'intermediaire d'un site officiel du gouvernement francais me depasse. Sans meme perdre mon temps a commenter sur les travaux de gens que je ne connais pas, je repete que, contrairement a ce que l'article suggere, Kip Thorne a admis son erreur et change son opinion sur la possibilite du voyage temporel. Notamment dans son livre grand public il raconte en details comment il n'avait d'abord pas voulu accepter l'argument que les fluctuations quantiques puissent destabiliser le trou de ver.
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"
     

  8. Rhedae

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Bordeaux
    Âge
    44
    Messages
    3 017

    Re : le voyage dans le temps est-il possible ?

    Salut,

    Sinon , est ce qu'il est possible que des anti-mondes, d'antimatiere puissent être explorer d'une manière ou d'une autre et révolutionnent la connaissance et la perception que nous avons de l'espace-temps? Je pensait à des dimensions parallèles notamment. Ce que je me disais c'est que la science à toujours était un paradigme qui à était remis en question , et je me demandais si la découvertes de nouvelles dimensions ,ne pourrait pas jouer le rôle d'une nouvelle conception tout à fait différente d'aujourd'hui de l'espace et son mode d'exploration?
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."
     

  9. Rik

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    En bas des pentes
    Messages
    1 096

    Re : le voyage dans le temps est-il possible ?

    Citation Envoyé par timemachine Voir le message
    le voyage dans le temps est-il possible ??
    si oui par quel moyen
    pour la énième fois, non c'est impossible, bien que l'on puisse aller vers le futur comme l'indique Aperture-Science, pour cela il suffit d'attendre; demain sera toujours un autre jour!
    salut!
    Le premier précepte était de ne recevoir jamais aucune chose pour vraie. Descartes
     

  10. Aperture-Science

    Date d'inscription
    juin 2008
    Âge
    27
    Messages
    187

    Re : le voyage dans le temps est-il possible ?

    Citation Envoyé par guezguez karim Voir le message
    salut,

    C'est possible aussi vers le passé. Mais alors vers un passé qui n'irait pas en deça de la date de fabrication de la machine à trou de ver qui sera utilisée.
    Lire à ce propos les travaux de Kip Thorne entre autres.
    Il n'y aurait pas de paradoxes pour l'instant.
    Mais ce genre d'études présupposent juste et rigoureuse la notion de causalité spatio-temporelle. Or j'ai personnellement prouvé que l'espace-temps est une donnée qui se surajoute à la physique. Je pense qu'il ne doit pas y avoir de paradoxe. Mais des calculs précis doivent être effectués dans ce sens.

    cordialement
    Impossible, on ne sait même pas si "le trou de ver" existe..
    De plus, le passé et le futur sont des conceptions humaines, comment voyager dans le passé alors qu'il n'a pas d'existence dans l'univers..
     

  11. Vdrpatrice

    Date d'inscription
    mai 2009
    Messages
    9

    Re : le voyage dans le temps est-il possible ?

    le voyage dans le temps restera à jamais logiquement impossible, tant que l'induction (la méthode inductive) le sera. Je vois une analogie entre le fait de croire que l'observation de cas singuliers permettraient, soi-disant, de "vérifier" une théorie universelle stricte.

    Essayons d'être plus clair

    Si l'induction, en tant que méthode de justification de la connaissance objective est valide, alors, l'observation de quelques cas singuliers sur un phénomène particulier (par exemple, un événement historique) doit pouvoir permettre de fonder une loi universelle historique s'appliquant à tous les autres cas "historiques" futurs.

    Ceci permettrait de valider l'historicisme que critique Karl Popper dans "La société ouverte et ses ennemis", "Misère de l'historicisme", sur la base de sa dévastation du déterminisme scientifique dans "l'univers irrésolu, plaidoyer pour l'indéterminisme".

    Mais l'histoire, écrit Popper, "ne se répète jamais selon un même prototype". Ceci implique, par exemple, qu'à l'époque de la Révolution française, aucun individu, n'aurait été capable de prédire avec suffisamment d'exactitude, la "forme" des prochaines révolutions populaires, et selon quelles coordonnées spatio-temporelles. Si d'emblée, une telle prédiction reste logiquement impossible, comment fabriquer une quelconque machine, permettant de "téléporter" (...?) un individu ou un objet à un moment précis du temps (et dont la précision devra être absolue, pour éviter de courir le risque de perdre l'individu ou l'objet, seuls "témoins" du voyage) ?

    En bref, aucun cas singulier, ou même un nombre "suffisant" de cas singuliers observés par le passé ou le présent, ne nous permettra de nous "transporter dans un futur" avec n'importe quel degré de précision calculé à l'avance (principe de responsabilité dont parle Popper dans "L'univers irrésolu...").

    Si un prédicteur prétend réussir une prédiction sur le futur, il faut qu'il calcule le degré de précision des mesures possibles à partir desquelles doivent se calculer la précision des conditions initiales de son projet de description du futur, de telle sorte que toute erreur dans le résultat le prive du droit de plaider que si son projet a échoué aussi faiblement que ce soit, c'était parce que les conditions initiales "n'étaient pas suffisamment précises" (K. Popper).

    Donc, toute prédiction (ou tout projet de description), à l'échelle humaine, c'est-à-dire réalisée par un prédicteur qui n'aurait pas l'intelligence du Démon de Simon Laplace, est d'emblée faillible dans la précision des conditions initiales et donc dans les résultats de la prédiction.

    L'avenir nous réservera donc, toujours, humainement, des surprises.

    Mais quel rapport avec la possibilité de voyager dans le temps ?

    Pour ce faire, il faudrait qu'un observateur, ou une machine à observer puisse être placée à un instant qui soit, dans le temps, au-delà des possibilités de l'observateur...Ou que la machine à observer soit construite sur la base de théories universelles lui permettant de faire des projets de descriptions absolument certains à n'importe quel "point" du temps futur !... Si l'on a compris l'impossibilité logique de réaliser "le principe de responsabilité renforcé" dont parle Popper, on est obligé d'admettre l'impossibilité totale du voyage dans le temps.

    Bref, tout cela pour dire, qu'avant d'imaginer un moyen quelconque de voyager dans le temps, il faut d'abord que certains problèmes logiques soient solvables. En tout cas, c'est ce que je crois.

    A mon avis, si l'intelligence du Démon de Laplace était humainement possible, l'induction la plus naïve serait valide, et, du même coup, le "déterminisme scientifique" invalidé par Popper aussi.
    Dernière modification par Vdrpatrice ; 30/05/2009 à 06h17. Motif: Ma réponse n'est pas "brève", j'espère pas trop longue.
     

  12. Shepard17

    Date d'inscription
    mai 2009
    Localisation
    Moselle (57)
    Messages
    48

    Re : le voyage dans le temps est-il possible ?

    J'ai lu dans un livre ceci.

    Si nous nous approchons suffisamment prêt (sans dépasser l'horizon) d'un trou noir (de 30 masses solaires il me semble) et que nous y restons pendant un an puis que nous retournons sur Terre, 30 000 années seraient passées pour les terriens Est-ce vrai ? Si je vais le faire, est-ce que j'aurais la même apparence physique (pour un âge d'à peine 1 an supérieur selon ma position) ?

    Dans ce cas on peut parler de voyage dans le temps vers le futur.
     

  13. mtheory

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Clermont Ferrand
    Âge
    47
    Messages
    11 697

    Re : le voyage dans le temps est-il possible ?

    Citation Envoyé par Vdrpatrice Voir le message
    le voyage dans le temps restera à jamais logiquement impossible, tant que l'induction (la méthode inductive) le sera. Je vois une analogie entre le fait de croire que l'observation de cas singuliers permettraient, soi-disant, de "vérifier" une théorie universelle stricte.

    Essayons d'être plus clair .
    Si j'ai bien compris on peut pas voyager dans l'espace non plus, étant donné qu'on peut pas prédire avec certitude sa position spatiale dans le future.......
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman
     

  14. Vdrpatrice

    Date d'inscription
    mai 2009
    Messages
    9

    Re : le voyage dans le temps est-il possible ?

    Si j'ai bien compris on peut pas voyager dans l'espace non plus, étant donné qu'on peut pas prédire avec certitude sa position spatiale dans le future......
    Bof, votre "piège" est tellement évident...

    Pour commencer on ne parle pas du voyage dans l'espace (qui suppose bien sûr la réalisation de prédictions en tous genres ou presque, comme prédire qu'une navette spatiale volera suffisamment haut sans exploser) ; mais du voyage dans le temps.

    Ce que j'ai d'abord essayé de faire comprendre, c'est que toute prédiction humaine ou même réalisée par une machine réalisée par l'homme est toujours faillible, car aucune mesure ne peut être parfaite. Il est donc impossible de calculer, avant la mise en oeuvre d'un projet de description d'un phénomène, la précision des mesures possibles à partir desquelles l'on pourrait calculer celle des conditions initiales du projet de description. Si l'on pouvait le faire, alors se serait accéder à l'utopie métaphysique de l'intelligence surhumaine évoquée par Pierre-Simon Laplace avec son Démon. Il nous serait possible de prédire l'avenir avec n'importe quel degré de précision souhaité.

    Ceci implique que nous saurions, à l'avance, et sans aucune marge d'erreur, ce qui se passerait dans un temps futur aussi éloigné que l'on voudrait. Tout cela, je le répète serait possible, (donc le déterminisme prima faciae et absolu), si l'intelligence du Démon de Laplace était à notre portée parce que nous serions devenus capables de faire des projets de description d'un monde futur, en calculant, à l'avance, n'importe quel degré de précision dans les mesures possibles à partir desquelles calculer aussi le degré de précision dans les conditions initiales.

    Mais comme le démontra Karl Popper, parce que, répétons-le encore, aucune mesure aussi infinitésimale soit-elle ne peut être parfaite, une mesure est toujours relative à un intervalle de points. Une aiguille lue sur un cadran où il y a des graduations, par exemple, n'est significative que par rapport à un intervalle de deux points.

    Mais posons le problème autrement, sur la possibilité de voyage dans le temps. D'un point de vue logique, voyager dans le temps qu'est-ce que cela suppose ?

    Cela suppose qu'un observateur A, se trouvant à un instant présent T, pourrait soit :

    - connaître à l'avance exactement ce qui se passera dans un instant Tn (où "n" est sensée représenter une quantité de temps supplémentaire) ;

    - connaître une méthode de recherche lui permettant de fabriquer une machine à "observer le futur" ou le passé.

    - connaître une méthode de recherche lui permettant de corroborée des théories capables de guider la fabrication d'un moyen quelconque pour "téléporter" A dans Tn, quelque soit "n".

    J'ai déjà apporté une tentative de démonstration en me basant sur les thèses de Karl Popper, pour le premier cas, et je crois que j'ai atteint mon objectif : il est indiscutablement impossible de voyager dans le temps.

    Pour le deuxième cas, on ne peut confondre prédire quelque chose et voyager dans le temps. Une prédiction est toujours, logiquement, un projet de description de ce qui se passerait dans un futur proche. Par exemple prédire qu'une fusée décollera, c'est prédire une description de certains phénomènes juste après la mise à feu des moteurs (fumée, poussée, élévation, vitesse, etc.). Mais les prédictions réalisées à l'échelle humaine, sont toujours faillibles, justement parce qu'elles reposent sur des théories universelles strictes et donc potentiellement réfutables. C'est pour cela que les prédictions réfutables, ont un contenu et une prise sur le réel. Une prédiction telle que "demain, ou bien il pleuvra ou bien il ne pleuvra pas" n'a aucun contenu prédictif puisqu'elle est irréfutable, et ne permet de prendre à l'avance, aucune décision utile sur la façon dont il faudra s'habiller pour demain.

    Maintenant supposer la possibilité de fabriquer une sorte de "télescope" permettant de "voir à l'instant que l'on veut le futur" qu'est-ce que cela suppose ? Cela suppose qu'un tel télescope ne ferait en réalité aucune prédiction, il serait l'oeil qui voit à son instant Tn, le futur, alors que nous encore à l'instant T ne pourrions être capables de "voir" Tn sans lui !....

    Ceci implique donc, qu'on le veuille ou non, que notre super télescope est doté de "théories" lui permettant de décrire, en notre présence (!!...) ce qu'est le futur...pour lui ! On peut supposer que l'engin est en quelque sorte totalement autonome, mais alors pourquoi ne déciderait-il pas de ne rien nous dire ! Mais supposons plutôt que c'est encore nous qui avons mis les "théories" dans le télescope afin de lui permettre d'observer, présentement, le futur dans un instant "Tn".

    Si un tel télescope est possible il ne fait donc aucune prédiction , mais des description en temps réel (pour nous) du futur. Il "voit", pour nous, le futur.

    Mais là, on retombe, comme je viens de le dire sur le questionnement autour du genre de théories que doit posséder le télescope pour voir, en notre présence, le futur. Je soutiens que ces théories doivent toutes relever d'un déterminisme prima faciae et absolu, leur permettant à l'avance de réaliser leur petit projets de description avec n'importe quel degré de précision calculé à l'avance.

    Sur ce dernier point, j'ai l'air de me contredire, puisque je dis maintenant que le super télescope doit lui aussi faire des projets de description, donc prédire. Mais réfléchissons un peu () : à quoi peut bien équivaloir un projet de description qui peut se savoir à l'avance, comme étant une réussite parfaite et sans aucun risque d'erreur, sinon en une description pure et simple des faits, comme le voudrait la démarche inductive, ou la doctrine de l'induction naïve laquelle suppose qu'il est possible de faire des description "a-théorique" et que les faits de la Nature tombent passivement sous nos sens faisant de notre un seau vide qui se remplit passivement par la connaissance.

    C'est encore Karl Popper qui démontra l'impossibilité de toute induction dès lors qu'il n'y a jamais d'observation pure des faits et que toute observation ou description est nécessairement guidée par un terme universel ou un énoncé universel au sens strict.

    Voilà.
    Dernière modification par JPL ; 31/05/2009 à 14h19. Motif: Citation mise dans une balise Quote
     

  15. mtheory

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Clermont Ferrand
    Âge
    47
    Messages
    11 697

    Re : le voyage dans le temps est-il possible ?

    Citation Envoyé par Vdrpatrice Voir le message
    "Si j'ai bien compris on peut pas voyager dans l'espace non plus, étant donné qu'on peut pas prédire avec certitude sa position spatiale dans le future......"

    Bof, votre "piège" est tellement évident...
    Voilà.
    Je vais être brutal, connaissant moi même bien la philosophie de Karl Popper et la question du voyage dans le temps.

    Vous fait un bla bla bla complet n'ayant AUCUN rapport avec la question abordée et sans autre consistance logique que d'étaler de la confiture culturelle mal digérée et totalement "irrelevante".

    Je n'ai aucun doute que Popper traiterait vos propos avec le même mépris qu'il avait pour la dialectique Hégélienne et se sentirait profondément offusqué par ce que vous faites en le citant à tort et à travers.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Voyage dans le temps
    Par clinon dans le forum Physique
    Réponses: 79
    Dernier message: 03/10/2011, 10h27
  2. Le voyage dans le temps
    Par Supergogeta1990 dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 170
    Dernier message: 08/12/2007, 09h04
  3. voyage dans le temps
    Par johnnyy dans le forum Physique
    Réponses: 22
    Dernier message: 29/11/2007, 11h39
  4. voyage dans le temps, est-ce possible?!
    Par tyase_27 dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 4
    Dernier message: 17/04/2007, 10h25
  5. Le voyage dans le temps...
    Par invite78632345678 dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 19
    Dernier message: 31/08/2004, 22h04