Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 19

Peut-on produire de l'électricité gratuite ? Schéma à l'appui (non sur unitaire...)

  1. MarioB

    Date d'inscription
    août 2009
    Localisation
    Guingamp
    Âge
    60
    Messages
    542

    Peut-on produire de l'électricité gratuite ? Schéma à l'appui (non sur unitaire...)

    Bonjour,

    J'ai conçu avec peu de difficultés, ce petit shéma qui, s'il était fabriqué, pourrait permettre de fabriquer de l'électricité continue gratuite avec un bon rendement, en respectant la conservation de l'énergie, en respectant les principes de la thermodynamique et tout ce qui est admis; il consiste à récupérer le champ électrique de 100 V/m de l'atmosphère avec des éléments de montage tels que: interrupteurs, stabilisateurs, diode zéner, batterie de condensateurs et résistances; voici le schéma; il s'inspire vaguement d'une invention de Nikola Tesla ( mais sans sur unitaire, rassurez-vous...):

    Alimentation Tesla.jpg


    Si vous pouviez le faire apparaitre, ce serait un beau débat scientifique qui s'ensuivrait sur la gratuité de l'électricité et l'importance qu'on doit accorder à des énergies couteuses comme le nucléaire ou des énergies plus diluée comme les énergies renouvelables traditionnelles qui sont présentées comme des panacées, un peu partout !

    -----

     


    • Publicité



  2. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    28 613

    Re : Peut-on produire de l'électricité gratuite ? Schéma à l'appui (non sur unitaire...)

    Bonjour,

    J'approuve le message dans l'hypothèse où on aurait bien un différentiel de 100 V/m
    . Ca permettra au moins de discuter de la validité du schéma proposé.

    100 V/m me semble énorme. Il serait bien de donner la source (de l'information, pas de courant ) car avec 100 V/m un simple individu debout serait électrocuté. Amha ce n'est donc (malheureusement) pas si simple.


    Opinion personnelle, à vérifier : en moyenne la différence de potentiel sol / altitude est peut-être bien de 100 V/m mais s'apparente certainement à une source de tension avec une résistance interne faramineuse (l'air sec... et même humide d'ailleurs). Et toute tentative de récupérer l'énergie fait chuter la tension de manière drastique.

    Information personnelle, venant de mon souvenir de mes cours sur la foudre, l'intensité et le voltage des coups de foudre est assez impressionnant. Mais la quantité d'énergie, elle, n'est pas si énorme (la décharge incroyablement rapide d'un nuage en témoigne). Dans une zone limitée, quelques dizaines de mètre carrés, il n'y a guère de quoi allumer l'éclairage d'un village que pendant quelques secondes.

    Le schéma est donc amha une curiosité intéressante à discuter. Mais son utilité reste à démontrer avec des informations et chiffres plus précis que 100 V/m.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     

  3. f6bes

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Nimes Age: 73000 millions de kms autour du soleil !!
    Messages
    51 741

    Re : Peut-on produire de l'électricité gratuite ? Schéma à l'appui (non sur unitaire...)

    Bonjour Mariob,
    Descendant de ..Tesla ?

    A lire: "....Il existe en tout temps, un champ électrique vertical dans l'atmosphère. Par temps clair, ce champ est faible, avec un voltage entre 0 et 200 V/m. ..."

    Donc entre ta tete et tes pieds tu peux avoir 150v...... As tu DEJA ressenti qq chose !!!
    Champ électrique n'est pas équivalent de.....PUISSANCE électrique.
    On n'est pas prét de se faire un ...oeuf dur !!
    Bonne journée ..
    Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!
     

  4. MarioB

    Date d'inscription
    août 2009
    Localisation
    Guingamp
    Âge
    60
    Messages
    542

    Re : Peut-on produire de l'électricité gratuite ? Schéma à l'appui (non sur unitaire...)

    Bonjour f6bes,

    si tu regardes bien le schéma, il ne faut pas se mettre dans l'idée une conduction électrocinétique mais plutot une interaction électrostatique variable du plateau isolé se chargeant à un potentiel positif (l'air) d'un coté et de l'autre coté de l'isolant plastique, se chargeant négativement faisant apparaitre un potentiel positif à l'entrée du circuit pa rapport à la masse (qui est la Terre) avec une circulation des électrons à travers le circuit quand la celui-ci est fermé sur une charge résistive ou réactive, vers le plateau; une fois que la différence de potentiel d'entrée est redevenue nulle, l'interrupteur à transistor est bloqué et le cycle peut alors recommencer !

    C'est plutot astucieux mais il faut se dire que la conduction électrocinétique dans l'air n'est pas du tout le phénomène en cause dans ce procédé, mais plutot une interaction électrostatique variable au voisinage du plateau isolé par un diélectrique de l'air chargé.
     

  5. LPFR

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    43 350

    Re : Peut-on produire de l'électricité gratuite ? Schéma à l'appui (non sur unitaire...)

    Bonjour.
    Très exceptionnellement je participe à ce forum.
    Oui. C'est possible d'avoir de l'énergie gratuite par cette méthode. Mais il faut calculer combien.
    Le champ électrique à la surface est bien de l'ordre de 100 V/m et le courant de l'ordre de 1 pA/m² (Voir "thunderstorms" dans le Feynman).
    Donc, si on imagine une plaque à 100 m de hauteur, on pourrait avoir une tension de 10 kV avec un courant de 1 pA/m² soit 10 µW/m² (gratuits) maximum. Et pour une plaque de 1 km par 1 km on aurait la puissance époustouflante de 10 mW. On pourrait allumer une LED.
    Au revoir.
     


    • Publicité



  6. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    28 613

    Re : Peut-on produire de l'électricité gratuite ? Schéma à l'appui (non sur unitaire...)

    Salut,

    Le problème n'est pas là. Il faut que le circuit se referme, sinon, pas d'énergie. Et il ne peut se refermer qu'à travers l'air. Avec une résistance interne colossale.

    Ce qui va se passer, c'est que ton système va marcher, mais dès que tu auras pompé une minuscule charge tu vas te retrouver avec une différence de potentiel de 0 V/m. Et là, tintin, tu pourras faire tout ce que tu veux, tu n'auras rien. Pour charger ta batterie de condensateur, il te faudra des heures et des heures et des heures (autant dire que tu vas tout perdre dans les courants de fuite). C'est un problème archi connu avec les piles électriques (qui ont souvent une résistance interne non négligeable), si tu essaies de pomper trop de courant, leur tension chute violemment. Raison pour laquelle dans les voitures on utilise des batteries au plomb qui outre leur faible coût on la bonne idée d'avoir une faible résistance interne.

    Tu parles d'électrostatique. Mais tu dois forcément quitter ce régime électrostatique, sinon, pas d'énergie. Nada.

    D'ailleurs, si tu as des doutes, je te conseille d'essayer. Ton système est particulièrement élémentaire (*), donc facile à réaliser en quelques heures dans son garage (qui, comme on le sait, est le lieu de naissance de toutes les grandes inventions : la navette spatiale, le LHC,... ).

    (*) En fait, ton système c'est une antenne relié à un ampli. Ca existe donc déjà (et on n'a jamais vu une radio faire tourner une lessiveuse ). Au pire tu dois rajouter ton condensateur relié à la masse.

    EDIT croisement, avec un chiffrement intéressant. Ca au moins le mérite de montrer qu'en faisant l'expérience, c'est vérifiable. Il faut juste un bon ampèremètre.
    Dernière modification par Deedee81 ; 29/11/2012 à 09h51.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     

  7. MarioB

    Date d'inscription
    août 2009
    Localisation
    Guingamp
    Âge
    60
    Messages
    542

    Re : Peut-on produire de l'électricité gratuite ? Schéma à l'appui (non sur unitaire...)

    je ne vois pas très bien ce que signifie l'expression: une différence de potentiel de 0 V/m ? est-ce un champ électrique de 0 V/m ou une différence de potentiel de 0 V ?

    Compte tenu de la mobilité des petits ions au voisinage du plateau isolé et de celle des gros ions et comme l'air n'est jamais très sec et toujours rempli de vapeur d'eau, il y aura toujours une charge sur le diélectrique et on n'y aura jamais une différence de potentiel nulle. Quant à un champ de 0 V/m non plus; quant à un ampli, je ne vois pas où vous pouvez le voir: le gain en tension des transistors cablés en base commune étant traditionnellement de 1; il n'y a aucune amplification de tension et je ne vois pas de résonance non plus; je crois que l'analyse de LPFR est plus judicieuse Deedee 81...
     

  8. MarioB

    Date d'inscription
    août 2009
    Localisation
    Guingamp
    Âge
    60
    Messages
    542

    Re : Peut-on produire de l'électricité gratuite ? Schéma à l'appui (non sur unitaire...)

    peut-etre que l'on doit aussi tenir compte d'autres aspects du phénomène tels que les courants aériens et les mouvements autres que ceux de diffusions, qui vont enrichir le plateau en charges électrostatiques; c'est plus complexe et plus puissant que la seule influence du champ de 100 V/m veut bien le faire croire trop facilement !
     

  9. obi76

    Date d'inscription
    mai 2007
    Localisation
    Paris
    Âge
    32
    Messages
    15 238

    Re : Peut-on produire de l'électricité gratuite ? Schéma à l'appui (non sur unitaire...)

    Bonjour,

    Citation Envoyé par MarioB Voir le message
    peut-etre que l'on doit aussi tenir compte d'autres aspects du phénomène tels que les courants aériens et les mouvements autres que ceux de diffusions, qui vont enrichir le plateau en charges électrostatiques; c'est plus complexe et plus puissant que la seule influence du champ de 100 V/m veut bien le faire croire trop facilement !
    le pA donné par LPFR est justement issu de tous ces phénomènes.
    Des gens qui savent le faire, il y en a plein, des gens qui savent ce qu'ils font, nettement moins.
     

  10. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    28 613

    Re : Peut-on produire de l'électricité gratuite ? Schéma à l'appui (non sur unitaire...)

    Citation Envoyé par MarioB Voir le message
    je ne vois pas très bien ce que signifie l'expression: une différence de potentiel de 0 V/m ? est-ce un champ électrique de 0 V/m ou une différence de potentiel de 0 V ?
    Oui, pardon, pour être strict j'aurais du dire 0V entre le plateau et la terre.

    Citation Envoyé par MarioB Voir le message
    Compte tenu de la mobilité [...] il y aura toujours une charge sur le diélectrique et on n'y aura jamais une différence de potentiel nulle.
    Oui, mais infime. Tu pourras peut-être allumer une microled. Essaie. C'est facile.

    Et oui, c'est probablement plus complexe que ça. D'où l'intérêt d'essayer plutôt que d'en discuter. Les inventions géniales, ça pullule. Les inventions qui marchent, là, par contre.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     

  11. MarioB

    Date d'inscription
    août 2009
    Localisation
    Guingamp
    Âge
    60
    Messages
    542

    Re : Peut-on produire de l'électricité gratuite ? Schéma à l'appui (non sur unitaire...)

    j'ai pensé à une objection qui peut etre digne d'intéret; les ions qui s'adsorbent sur le diélectrique, en fait ne le quittent jamais et le diélectrique devient de plus en plus chargé positif avec le temps; c'est l'état bloqué ou passant du transistor interrupteur qui va faire tout le phénomène dès que le diélectrique adéquat sera suffisamment chargé; c'est un peu comme une batterie qu'on charge mais ici c'est le diélectrique qui se charge jusqu'à ce que le transistor puisse changer changer d'état; mais ces charges ioniques reste adsorbées sur le diélectrique en de plus en plus grande quantité jusqu'à la répulsion entre eux et les électrons qui arrivent du circuit pour assurer la neutralité électrique ne les chassent pas de leur position, c'est uniquement le transistor qui change à nouveau d'état quand le potentiel à ses bornes est devenu nul et qui bloque le courant d'électrons vers le plateau; mais les charges positives ioniques restent toujours adsorbées sur le diélectrique en y augmentant la densité surfacielle d'ions jusqu'au changement d'état électrique du transistor;

    on n'a donc pas un aller-retour des ions sur le diélectrique avec l'air à cause des forces attractives de van der Walls de l'adsorbtion des ions qui enrichissent le diélectrique en potentiel qui n'a plus rien à voir avec le courant atmosphérique;

    je ne sais pas si mon objection est robuste mais c'est intéressant de faire intervenir les forces attractives d'adsorbtion des ions sur le diélectrique plus intenses que la force électrostatique de répulsion; à votre avis ?
     

  12. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    28 613

    Re : Peut-on produire de l'électricité gratuite ? Schéma à l'appui (non sur unitaire...)

    Citation Envoyé par MarioB Voir le message
    les ions qui s'adsorbent sur le diélectrique, en fait ne le quittent jamais et le diélectrique devient de plus en plus chargé positif avec le temps [...]
    Ca c'est une possibilité (bien qu'il faut une raison pour ça). Mais ça ne produira pas d'énergie. Il faut un courant d'ion pour ça (comme dans les piles chimiques). Et il n'y en a pas. Un potentiel statique ne produira aucune énergie (quels que soient les raisonnement avec des transistors bloqués, des forces de van der Waals, etc...). De plus, les électrons eux devront être extrait de la plaque, ce qui couterait de l'énergie, ou envoyés et évacués d'une manière ou d'une autre (on en revient à la résistance interne) ou encore s'accumuler avec les ions, mais là, c'est plus une plaque, c'est une pompe aspirante....

    Pour le reste, si tu n'es pas convaincus (et j'ai l'impression que tu le seras jamais, mais je peux me tromper), je l'ai dit déjà deux fois : essaie. La discussion n'apportera rien.

    Donc, mon avis est que ça ne marche pas, ne peut pas marcher mais que tu ne seras convaincu qu'en essayant (ce qui veut dire que je fermerai ce fil si je vois qu'il continue à tourner en rond ).
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     

  13. invité6735487
    Invité

    Re : Peut-on produire de l'électricité gratuite ? Schéma à l'appui (non sur unitaire...)

    Une petite question quand même : et si l'énergie était directement pompée dans l'ionosphère ? Par exemple par un satellite ?

    PS : est-ce qu'on serait toujours avec un ordre de grandeur de 1 pA/m²
    Dernière modification par invité6735487 ; 29/11/2012 à 15h40.
     

  14. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    28 613

    Re : Peut-on produire de l'électricité gratuite ? Schéma à l'appui (non sur unitaire...)

    Citation Envoyé par astromoteur Voir le message
    Une petite question quand même
    Si on avance y a pas de problème

    Citation Envoyé par astromoteur Voir le message
    et si l'énergie était directement pompée dans l'ionosphère ? Par exemple par un satellite ?
    PS : est-ce qu'on serait toujours avec un ordre de grandeur de 1 pA/m²
    Là, je serais moins affirmatif. Vu ce qu'on y trouve, je ne serais pas surpris qu'on puisse là haut avoir une source intéressante.

    Difficulté, il faudrait tirer un câble au sol !!! (pour avoir la différence de potentiel)

    Et si c'est pour récupérer, allez, disons, l'énergie cinétique des particules (certainement pas négligeable), ça pourrait peut-être se faire et renvoyer l'énergie sous forme de micro-onde. Mais si c'est pour faire ça, autant y mettre des capteurs solaires (l'idée avait déjà été envisagée, mais vu le coût et le danger...., le danger c'est si le faisceau micro-onde dévie accidentellement et sans qu'une coupure n'intervienne à temps.... bonjour les poulets grillés sur le parcours... les poulets ou autres).

    Mais je serais bien incapable, avec une solution ou l'autre, de dire combien d'énergie on pourrait obtenir.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     

  15. MarioB

    Date d'inscription
    août 2009
    Localisation
    Guingamp
    Âge
    60
    Messages
    542

    Re : Peut-on produire de l'électricité gratuite ? Schéma à l'appui (non sur unitaire...)

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Ca c'est une possibilité (bien qu'il faut une raison pour ça). Mais ça ne produira pas d'énergie. Il faut un courant d'ion pour ça (comme dans les piles chimiques). Et il n'y en a pas. Un potentiel statique ne produira aucune énergie (quels que soient les raisonnement avec des transistors bloqués, des forces de van der Waals, etc...). De plus, les électrons eux devront être extrait de la plaque, ce qui couterait de l'énergie, ou envoyés et évacués d'une manière ou d'une autre (on en revient à la résistance interne) ou encore s'accumuler avec les ions, mais là, c'est plus une plaque, c'est une pompe aspirante....

    Pour le reste, si tu n'es pas convaincus (et j'ai l'impression que tu le seras jamais, mais je peux me tromper), je l'ai dit déjà deux fois : essaie. La discussion n'apportera rien.

    Donc, mon avis est que ça ne marche pas, ne peut pas marcher mais que tu ne seras convaincu qu'en essayant (ce qui veut dire que je fermerai ce fil si je vois qu'il continue à tourner en rond ).
    je me permet pour faire avancer le débat d'affirmer que dispositif capteur n'est une antenne mais deux condensateurs reliés en série dont l'un à une borne reliée à la Terre (potentiel négatif), qui est connecté au deuxième condensateur aérien donc qui aura sur une de ces bornes le meme potentiel changé de signe et sur l'autre, un potentiel négatif comme la Terre mais placé dans un milieu plus riche en ions positifs; normalement, l'attraction électrostatique va justement créer ce courant d'ions initial primaire vers le diélectrique.

    Toujours pour faire avancer le débat, il ne faut pas méconnaitre les propriétés d'un transistor NPN, qui ne "voit" pas le potentiel négatif de la Terre sur son collecteur (c'est l'émetteur qui est relié au pole négatif par le condensateur C2) mais le voit nul et considère la borne du condensateur aérien qui lui est relié comme portant un potentiel nul; les ions positifs vont dans cette description aussi, migrer vers le diélectrique et créer ce courant d'ion initial, primaire !

    Et tant que le condensateur terrestre sera relié à la Terre, cette situation perdurera, une fois que les ions auront migré puis se déposeront par attraction électrostatique vers et sur le diélectrique du condensateur aérien !

    Le circuit sera ainsi bien fermé sur l'air, sans aucun doute; si maintenant l'on considère la Terre comme un réservoir infini de charges négatives, le courant d'électrons qui circulera dans le circuit fermé, par ex sur une charge résistive, ne changera pas considérablement le potentiel négatif de la Terre qu'on pourra considérer comme constant, ce qui contribue à maintenir le circuit primaire des deux condensateurs bien fermé sur l'air de façon durable !

    Cette situation correspond à un potentiel positif vu du collecteur du NPN, qui va donc devenir passant, dès que le circuit primaire sera fermé sur l'air et qui va s'annuler peu à peu, bloquant le transistor; du courant d'électrons sera donc passé dans le circuit durant l'état passant du transistor pour annuler ce potentiel positif. Du potentiel négatif (porteurs majoritaires) va donc rendre de potentiel nul le collecteur du NPN mais qui est toujours maintenu, de force si l'on peut dire, au potentiel négatif constant de la Terre, mais qu'il voit toujours nul (l'émetteur est négatif) et donc son potentiel de nature positive va réapparaitre sur son collecteur;

    Et le circuit primaire des deux condensateurs terrestre et aérien sera toujours fermé sur l'air grace aux propriétés dipolaires du condensateur aérien; il s'ensuivra donc que la fermeture permanente de cet interrupteur garantira la pérennité de l'oscillation du transistor, du moins tant que les charges électriques de la Terre seront reconstituées grace aux éclairs des orages (voir les explications de Feynman) et que les ions positifs se déposeront toujours au pole négatif d'un dipole électrostatique.

    Pour conclure, le courant primaire d'ions positif existe bel et bien et il est produit par la négativité de la Terre déportée jusque dans le milieu positif, dipole Terre- Air oblige et il est bien faible mais bien là et ce n'est pas lui qui fait fonctionner l'ensemble énergétiquement mais joue le role d'interrupteur fermé sur l'air.

    Je pense que j'ai fait avancer le débat dans le bon sens.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Actu - Grâce à la silicone, le corps peut produire de l'électricité...
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 5
    Dernier message: 03/02/2010, 08h50
  2. produire de l'électricité
    Par Ahmed7905 dans le forum Électronique
    Réponses: 46
    Dernier message: 24/07/2009, 10h41
  3. [Brun] Panne Sony TV KV-21C5B+Schema à l'appui
    Par killian dans le forum Dépannage
    Réponses: 6
    Dernier message: 23/05/2008, 19h22
  4. Produire de l'électricité à partir du du gaz de décharge
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/05/2006, 04h32
  5. Une nouvelle façon de produire de l'électricité ! ! !
    Par Jacques dans le forum Actualités
    Réponses: 4
    Dernier message: 22/10/2003, 13h52