Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Discussion fermée
Page 6 sur 6 PremièrePremière 6
Affichage des résultats 151 à 174 sur 174

la réalité de l'infini

  1. Médiat

    Date d'inscription
    août 2006
    Âge
    68
    Messages
    17 357

    Re : la réalité de l'infini

    Je suppose que vous ignorez de quoi vous parlez : il n'y a pas d'infiniment petits dans IR

    -----

    Je suis Charlie.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse
     


    • Publicité



  2. rahane

    Date d'inscription
    septembre 2017
    Âge
    55
    Messages
    312

    Re : la réalité de l'infini

    Citation Envoyé par karlp Voir le message
    Bonjour


    Si la science pouvait se faire à l'intérieur du langage commun, il n'y aurait pas eu besoin de forger les concepts qui ont permis son élaboration.
    C'est une illusion de croire que TOUT peut s'exprimer dans ce langage commun : celui ci est, d'une part, prisonnier des limites de nos facultés de représentation (lesquelles ne peuvent s'affranchir de leur structure "euclidienne") et, d'autres part, des ambiguïtés qui nous permettent de produire du "sens".
    Les progrès de la physique me paraissent directement liés à la rupture d'avec ces deux caractéristiques.

    Un "concept" prend sa valeur de la place qu'il occupe dans un système défini (de concepts): comment serait-il possible que le langage commun intègre ces concepts sans les dénaturer ?
    il me semble que c'est le langage qu'on forge et non les concepts( qui préexistent et que nous mettons en lumière par leur traduction mathématique (par ex) puis ensuite par leur intégration en terme d'outil cognitif)
     

  3. rahane

    Date d'inscription
    septembre 2017
    Âge
    55
    Messages
    312

    Re : la réalité de l'infini

    Citation Envoyé par Médiat Voir le message

    Enseigner des erreurs n'est pas une bonne méthode de vulgarisation.
    totalement d'accord

    la vulgarisation n'a rien de vulgaire au sens ou sa fonction est d'élever le niveau
     

  4. rahane

    Date d'inscription
    septembre 2017
    Âge
    55
    Messages
    312

    Re : la réalité de l'infini

    Citation Envoyé par Médiat Voir le message
    0 n'est pas un infiniment petit (au sens mathématique).
    intéressant ce frôlement entre le zéro et l'infiniment petit

    zero un entier du rien? et l'infiniment petit
    est ce que le rien est défini par une limite alors que l'infiniment petit se définit justement par l'absence de limite?
     

  5. LeMulet

    Date d'inscription
    septembre 2016
    Âge
    50
    Messages
    998

    Re : la réalité de l'infini

    Citation Envoyé par rahane Voir le message
    intéressant ce frôlement entre le zéro et l'infiniment petit
    Pour ma part j'y vois surtout un point commun.
    Le zéro et l'infini sont tous deux des concepts faisant appel à un potentiel.
    Dire par exemple qu'il y a 0 objet consiste à dire qu'il n'y a pas l'objet qui aurait pu potentiellement être là.
    Le fait que le 0 soit aussi employé en tant que symbole est une autre histoire.
    Bonjour, et Merci.
     


    • Publicité



  6. Médiat

    Date d'inscription
    août 2006
    Âge
    68
    Messages
    17 357

    Re : la réalité de l'infini

    Citation Envoyé par LeMulet Voir le message
    Le zéro et l'infini sont tous deux des concepts faisant appel à un potentiel.
    Mathématiquement, non, 0 et infinis sont des objets actuels (l'infini potentiel n'étant pas un objet mathématique)
    Je suis Charlie.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse
     

  7. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    30 271

    Re : la réalité de l'infini

    Salut,

    Mama mia, les confusions à la pelle que je vois là. Dattier, ton exemple sur les réels n'a rien à voir avec l'infini. Iharmed, tu confonds infini, infinitésimal et infiniment petit. Ce sont des choses différentes.
    Et si tu veux sous-estimer le zéro, ça veut dire quoi ? Que si tu fais 7*0 ça donne 7 parce-que "on néglige le zéro" ?

    Je sais qu'on approche de Noël et que la soupe populaire est de rigueur. Mais tout de même.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     

  8. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    30 271

    Re : la réalité de l'infini

    Bref, ce fil est bourré d'approximations, d'erreurs, d'imprécisions de confusions. 155 messages de n'importe nawak ou presque que Médiat et quelques autres semblent avoir vainement tenté de remettre sur le bon chemin.

    Conclusion : veuillez-revenir immédiatement à la science et à la rigueur que nécessite un tel sujet. Sinon ce fil ne fera plus long feu. Car, croyez-moi, je ne le laisserai pas devenir un exemple de discussion.... infinie !

    Merci
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     

  9. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    30 271

    Re : la réalité de l'infini

    Salut,

    En passant, pour info : http://www.larecherche.fr/ce-que-nous-ne-saurons-jamais
    C'est un livre qui a l'air fort sympathique sur les limites de la connaissance et on y parle de l'infini.
    Je ne l'ai pas lu mais il est conseillé par La Recherche, ça doit donc être un très bon livre.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     

  10. viiksu

    Date d'inscription
    juin 2017
    Localisation
    Maisons-Laffitte
    Messages
    775

    Re : la réalité de l'infini

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Salut,

    En passant, pour info : http://www.larecherche.fr/ce-que-nous-ne-saurons-jamais
    C'est un livre qui a l'air fort sympathique sur les limites de la connaissance et on y parle de l'infini.
    Je ne l'ai pas lu mais il est conseillé par La Recherche, ça doit donc être un très bon livre.
    Wouha ça défilé je n'arrive même plus à retrouver mon dernier post merci pour le lien.
    Bien plus important confirmation du principe d'équivalence.
    Quoi Dieu n'existerait pas? Mais alors j'aurais payé ma moquette beaucoup trop cher (WA).
     

  11. karlp

    Date d'inscription
    avril 2010
    Messages
    2 902

    Re : la réalité de l'infini

    Citation Envoyé par rahane Voir le message
    il me semble que c'est le langage qu'on forge et non les concepts( qui préexistent et que nous mettons en lumière par leur traduction mathématique (par ex) puis ensuite par leur intégration en terme d'outil cognitif)
    Pourtant le concept de "gravité", par exemple, n'est pas le même, me semble t'il, dans le cadre de la relativité générale et dans celui de la physique newtonienne. Ces deux concepts représentent le même effet, mais n'en donnent pas la même représentation.
    Les propriétés du triangle ne sont pas les mêmes selon la géométrie considérée (c'est à dire selon le langage employé).
    Il en va de même de tout concept pour les savoirs (scientifiques ou non) que l'homme a élaboré.

    Est-ce que les physiciens ou les mathématiciens peuvent confirmer ou infirmer l'idée que certains concepts sont impliqués ou induits par le système avec lequel ils travaillent et ne découlent pas d'une intuition préalable ?

    Je crois me souvenir d'avoir lu (Banesh Hoffmann ?) que le concept de "quanta" n'avait pas présidé aux recherches menées par Planck; mais qu'au contraire c'est lorsqu'on lui demandait d'interpréter le "sens" de sa constante - constante qui s'était imposée dans ses efforts pour unifier les fonctions représentant la relation entre l'émission d'énergie et la fréquence - qu'il suggérait qu'il pouvait s'agir d'une particule.

    Le concept d'infini n'est clairement défini que dans le langage mathématique : en dehors de ce langage, il n'y a qu'une intuition vague de l'infini qui ne mérite pas le nom de "concept" (si par "concept" on entend "idée rigoureusement définie"; définition qui ne convient pas au sens commun du même signifiant).

    L'exemple des concepts mathématiques est particulièrement "parlant" : très souvent la définition mathématique vient contredire les mirages de l'intuition touchant les objets auxquels ils correspondent: un "ensemble" en mathématiques n'est pas la même chose qu'un ensemble dans le langage courant.

    En résumé, j'ai bien du mal à concevoir sous quelle forme existeraient les concepts sans le langage approprié (même si je n'ai pas, à l'inverse, de mal à concevoir que les "lois logiques" puissent pré exister dans notre esprit)
     

  12. Médiat

    Date d'inscription
    août 2006
    Âge
    68
    Messages
    17 357

    Re : la réalité de l'infini

    Bonjour très cher kalp

    Citation Envoyé par karlp Voir le message
    Est-ce que les physiciens ou les mathématiciens peuvent confirmer ou infirmer l'idée que certains concepts sont impliqués ou induits par le système avec lequel ils travaillent et ne découlent pas d'une intuition préalable ?
    Pour les mathématiques, c'est clair, un exemple, sans doute pas le meilleur, me vient à l'esprit : la topologie sans point (ce qui sonne, a priori, comme un oxymore)



    Citation Envoyé par karlp Voir le message
    Le concept d'infini n'est clairement défini que dans le langage mathématique : en dehors de ce langage, il n'y a qu'une intuition vague de l'infini qui ne mérite pas le nom de "concept" (si par "concept" on entend "idée rigoureusement définie"; définition qui ne convient pas au sens commun du même signifiant).

    L'exemple des concepts mathématiques est particulièrement "parlant" : très souvent la définition mathématique vient contredire les mirages de l'intuition touchant les objets auxquels ils correspondent: un "ensemble" en mathématiques n'est pas la même chose qu'un ensemble dans le langage courant.
    Oui et oui
    Je suis Charlie.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse
     

  13. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    30 271

    Re : la réalité de l'infini

    Salut,

    Citation Envoyé par Médiat Voir le message
    Pour les mathématiques, c'est clair, un exemple, sans doute pas le meilleur, me vient à l'esprit : la topologie sans point (ce qui sonne, a priori, comme un oxymore)
    Je confirme aussi en physique. Un exemple aussi. Le concept d'invariance de la vitesse de la lumière par exemple est venu (chez Einstein) grâce à l'électromagnétisme et les autres expériences menées au 19e. Et il a fallu un nombre assez important d'expériences pour l'admettre. Ce concept était clairement contraire à l'intuition.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     

  14. viiksu

    Date d'inscription
    juin 2017
    Localisation
    Maisons-Laffitte
    Messages
    775

    Re : la réalité de l'infini

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Salut,



    Je confirme aussi en physique. Un exemple aussi. Le concept d'invariance de la vitesse de la lumière par exemple est venu (chez Einstein) grâce à l'électromagnétisme et les autres expériences menées au 19e. Et il a fallu un nombre assez important d'expériences pour l'admettre. Ce concept était clairement contraire à l'intuition.
    De même que le concept de non localité. En fait tout ce qui sort de notre expérience sensorielle nous déroute.
    Quoi Dieu n'existerait pas? Mais alors j'aurais payé ma moquette beaucoup trop cher (WA).
     

  15. karlp

    Date d'inscription
    avril 2010
    Messages
    2 902

    Re : la réalité de l'infini

    Bonjour très cher Médiat

    Citation Envoyé par Médiat Voir le message
    Bonjour très cher kalp

    Pour les mathématiques, c'est clair, un exemple, sans doute pas le meilleur, me vient à l'esprit : la topologie sans point (ce qui sonne, a priori, comme un oxymore)



    Oui et oui
    Merci pour votre éclairage !
     

  16. karlp

    Date d'inscription
    avril 2010
    Messages
    2 902

    Re : la réalité de l'infini

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Salut,



    Je confirme aussi en physique. Un exemple aussi. Le concept d'invariance de la vitesse de la lumière par exemple est venu (chez Einstein) grâce à l'électromagnétisme et les autres expériences menées au 19e. Et il a fallu un nombre assez important d'expériences pour l'admettre. Ce concept était clairement contraire à l'intuition.
    Merci à vous Deedee81 pour vos lumières !
     

  17. viiksu

    Date d'inscription
    juin 2017
    Localisation
    Maisons-Laffitte
    Messages
    775

    Re : la réalité de l'infini

    Citation Envoyé par karlp Voir le message
    Bonjour très cher Médiat



    Merci pour votre éclairage !
    Mais alors le concept d'éclairage ?
    Quoi Dieu n'existerait pas? Mais alors j'aurais payé ma moquette beaucoup trop cher (WA).
     

  18. Cotissois31

    Date d'inscription
    décembre 2015
    Messages
    697

    Re : la réalité de l'infini

    Cette dérive sur le langage ressemble à une tentative de masquer la question initiale.

    La réalité est un concept inné.
    L'infini, au sens général, est un concept inné.
    La tendance vers l'infini, au sens mathématique, peut être approché comme "une croissance interminable", ce qui n'est pas très compliqué à comprendre.
    Face à des choses innées et compréhensibles, on n'a pas toujours besoin de définition avec des mots. A partir du moment où on accepte le réel et la tendance vers l'infini, le questionnement initial n'a pas d'ambiguité.

    Il est intimement relié au questionnement "l'Univers est-il mathématique ?" ou plus concrètement "Les lois fondamentales de la physique, utilisant le formalisme mathématique, sont-elles les vraies lois ?".

    Je devine que le mot "vrai loi" fera sursauter certains, mais en suivant les concepts innés ce mot est logique. Un concept inné peut se discuter mais pas ici. Si certains estiment que c'est une illusion, ok mais pas ici.
    Dernière modification par Cotissois31 ; 05/12/2017 à 10h02.
     

  19. Médiat

    Date d'inscription
    août 2006
    Âge
    68
    Messages
    17 357

    Re : la réalité de l'infini

    Citation Envoyé par Cotissois31 Voir le message
    La tendance vers l'infini, au sens mathématique, peut être approché comme "une croissance interminable", ce qui n'est pas très compliqué à comprendre.
    Certes, mais cela ne couvre pas la définition mathématique moderne (19ième siècle)des infinis, cela ne couvre que l'infini potentiel, qui n'est pas un objet mathématique.
    Je suis Charlie.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse
     

  20. karlp

    Date d'inscription
    avril 2010
    Messages
    2 902

    Re : la réalité de l'infini

    Citation Envoyé par Cotissois31 Voir le message
    Cette dérive sur le langage ressemble à une tentative de masquer la question initiale.

    1) La réalité est un concept inné.
    2) L'infini, au sens général, est un concept inné.

    La tendance vers l'infini, au sens mathématique, peut être approché comme "une croissance interminable", ce qui n'est pas très compliqué à comprendre.
    Face à des choses innées et compréhensibles, on n'a pas toujours besoin de définition avec des mots. A partir du moment où on accepte le réel et la tendance vers l'infini, le questionnement initial n'a pas d'ambiguité.

    Il est intimement relié au questionnement "l'Univers est-il mathématique ?" ou plus concrètement "Les lois fondamentales de la physique, utilisant le formalisme mathématique, sont-elles les vraies lois ?".

    Je devine que le mot "vrai loi" fera sursauter certains, mais en suivant les concepts innés ce mot est logique. 3) Un concept inné peut se discuter mais pas ici. Si certains estiment que c'est une illusion, ok mais pas ici.
    1) et 2) sont des affirmations arbitraires
    3) est un précepte tout aussi arbitraire

    L'"autoritarisme" n'est pas un critère scientifique
     

  21. Matmat

    Date d'inscription
    mai 2005
    Messages
    1 051

    Re : la réalité de l'infini

    Citation Envoyé par Cotissois31 Voir le message
    Cette dérive sur le langage ressemble à une tentative de masquer la question initiale.
    ce n'est pas une dérive ( les mathématiques sont un langage ) mais juste que la paresse intellectuelle de Rahane est simplement passée d'une phase à une autre :

    la première phase c'est "je n'essayerai pas de comprendre ce qu'est cette chose , j'espère juste que vous me montrer du doigt cette chose " ( d'où la question "Réalité de l'infini" )
    Et quand le paresseux intellectuel comprend qu'on ne lui montrera jamais du doigt la chose il passe alors à la deuxième phase : "je n'essayerai de comprendre la chose que quand
    vous me l'expliquerez dans mon langage très simple " ( d'où la demande à la vulgarisation d'en faire plus qu'elle ne le peut )

    Or , les mathématiques sont un langage (pas simple certes...) et il n'y a rien d'étonnant que quelque chose soit dicible dans un langage et pas dans un autre .
    Dernière modification par Matmat ; 05/12/2017 à 11h08.
     

  22. rahane

    Date d'inscription
    septembre 2017
    Âge
    55
    Messages
    312

    Re : la réalité de l'infini

    Citation Envoyé par Matmat Voir le message
    ce n'est pas une dérive ( les mathématiques sont un langage ) mais juste que la paresse intellectuelle de Rahane est simplement passée d'une phase à une autre :

    la première phase c'est "je n'essayerai pas de comprendre ce qu'est cette chose , j'espère juste que vous me montrer du doigt cette chose " ( d'où la question "Réalité de l'infini" )
    Et quand le paresseux intellectuel comprend qu'on ne lui montrera jamais du doigt la chose il passe alors à la deuxième phase : "je n'essayerai de comprendre la chose que quand
    vous me l'expliquerez dans mon langage très simple " ( d'où la demande à la vulgarisation d'en faire plus qu'elle ne le peut )

    Or , les mathématiques sont un langage (pas simple certes...) et il n'y a rien d'étonnant que quelque chose soit dicible dans un langage et pas dans un autre .
    c'est avec ce genre de réflexion qu'on aboutit à une immense majorité de gens réfractaires aux mathématiques
    et qu'on handicape sérieusement toute tentative de vulgarisation éducative des sciences

    vous ne faites que masquer votre infirmité à dire les mathématiques par le fait de sous-estimer l'auditoire
    Dernière modification par rahane ; 05/12/2017 à 11h22.
     

  23. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    30 271

    Re : la réalité de l'infini

    Citation Envoyé par rahane Voir le message
    c'est avec ce genre de réflexion qu'on aboutit à une immense majorité de gens réfractaires aux mathématiques
    Il y a beaucoup de gens qui refusent de faire l'effort d'apprendre le langage propre à une discipline. D'où incompréhensions, dialogues de sourd, etc.... Dans ce cas là, il vaut mieux que ces personnes soient réfractaires. Après tout, il y a bien d'autres choses à faire dans la vie : la cuisine, la couture, le jardinage, la spéléo (je cite ça car j'en ait fait ).
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     

  24. Deedee81

    Date d'inscription
    octobre 2007
    Localisation
    Courcelles - Belgique
    Âge
    55
    Messages
    30 271

    Re : la réalité de l'infini

    Ceci dit, en plus du n'importe nawak qui a coulé à flot, voici maintenant les "gentillesses et amabilités". Je ne vise personne en particulier, je constate juste qu'en quelques messages le ton est monté.

    Il est donc vraiment temps de fermer.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Qu'est-ce que l'infini mathématique ? Est-ce l'infini réel s'il existe ?
    Par docdocte dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 102
    Dernier message: 24/01/2015, 16h31
  2. QR - Réalité virtuelle et réalité augmentée : quelle différence ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/01/2011, 18h57
  3. Epistémologie des notions infini actuel et de cardinal pour un ensemble infini
    Par invite6754323456711 dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 33
    Dernier message: 23/08/2010, 14h54