Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 77

Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

  1. #1
    ecolami

    Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Bonjour,
    Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?
    Les sciences ont fait de grands progrès et pourtant il reste bien des choses a élucider.
    + exemple 1 le cerveau est trés étudie et pourtant il reste a comprendre comment les informations sont codées traitées et stockées. Avoir identifié des zones qui s'activent dans des circonstances précises ne renseigne pas sur cette question. Savoir quels neurotransmetteurs sont employés voire d'identifier les circuits nerveux ne renseigne pas davantage.
    + exemple 2 L'intrication quantique est un phénomène qui a été expérimentalement etudié et décrit. RIEN ne permet de savoir comment une information peut se transmettre entre les particules intriquées qui peuvent être séparées par des distances très longues (par rapport à leur dimension).
    Quels autres mystères voyez-vous?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Aglid

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Bonjour,
    la première chose qui me vient à l'esprit est la théorie du tout.
    Sinon... Existe-t-il un multivers? Comment évolue-il? Comment ça fini? Comment ça commence? Existe-t-il un cycle alors que le temps tel que nous le connaissons ne peut être que linéaire. Etc.

  4. #3
    Oroche

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Deux, trois broutilles : https://en.wikipedia.org/wiki/List_o...ems_in_physics

    (bon, cette liste se limite à la physique, mais il y a déjà de quoi tuer le temps)

  5. #4
    ecolami

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Citation Envoyé par Oroche Voir le message
    Deux, trois broutilles : https://en.wikipedia.org/wiki/List_o...ems_in_physics

    (bon, cette liste se limite à la physique, mais il y a déjà de quoi tuer le temps)
    On peut compléter avec cette liste de pages en français. https://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3...lu_en_physique.

    Dans le domaine du vivant on parle souvent de l'apparition de LA vie comme si à un moment donné UNE cellule vivante serait apparue. En réalité il serait plus logique que l'apparition de la vie aie eu lieu a de multiples reprises, dans des milieux très différents.

    Pour revenir au fonctionnement du cerveau depuis que les ordinateurs existent on sait que leur fonctionnement nécessite un codage de l'information, un mise en mémoire cache avant traitement puis ensuite un stockage avec, le cas échéant, une action ou décision et tout ça necessite une synchronisation. Les études que l'on fait sur le cerveau ne répondent pas (encore??) a ces questions.
    Il est possible que plusieurs codages soient employés: l'exemple de la voix parlée le montre. Pour transmettre une information en physique on emploie diverses techniques de modulation (amplitude, fréquence ....)la voix emploie plusieurs techniques de modulation.

  6. #5
    JPL

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Pour moi le problème le plus important est ce qu’on a appelé la catastrophe du vide, par analogie avec la catastrophe ultraviolette, une divergence entre théorie et mesure qui avait pu être résolue par Planck et est à l’origine de la physique quantique.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_du_vide.
    Dernière modification par JPL ; 25/02/2018 à 13h48.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  7. #6
    ecolami

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Bonsoir,
    Quand je lis que l'on imagine l'existence de paires de particules virtuelle matière-anti matière je repense à l'hypothèse de l'ETHER qui a été discréditée par une experience.
    Il y a, me semble-t-il, un mystère avec les champs électriques et magnétique dont on sait parfaitement calculer les propriétés mais dont on a aucune explication sur ce qui leur permet d'agir a distance: on se contente d'escamoter la question en disant que c'est une propriété des champs. Le mystère est d'autant plus grand que lorsque le champ n'est plus statique il apparait une onde électromagnétique qui est décrite par une dualité onde corpuscule qui permet cette fois d'expliquer l'action à distance.

    La gravitation est encore a bien des égards mystérieuse: on imagine par analogie l'existence de gravitons, l'existence d'ondes gravitationnelles (liées a des évènements tels qu'explosion d'etoile, d'effondrement sur trou noir), on sait qu'il existe aussi un champ gravitationnel.

  8. #7
    Geb

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    Dans le domaine du vivant on parle souvent de l'apparition de LA vie comme si à un moment donné UNE cellule vivante serait apparue. En réalité il serait plus logique que l'apparition de la vie aie eu lieu a de multiples reprises, dans des milieux très différents.
    Dans l'hypothèse que j'apprécie le plus, on évoque bien systématiquement une population de cellules, peut-être très différentes, mais ces premières formes de vie apparaîtraient bien dans le même type d'environnement (même si cet environnement peut-être sensiblement le même à de très nombreux endroits sur la Terre primitive). Encore que la notion de cellule ait peut-être été un concept totalement inapproprié pour saisir l'état de la vie à ses débuts sur la Terre.

    Cordialement.

  9. #8
    Deedee81

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Salut,

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    Quand je lis que l'on imagine l'existence de paires de particules virtuelle matière-anti matière je repense à l'hypothèse de l'ETHER qui a été discréditée par une experience.
    Attention, le concept d'éther luminifère invalidé fin du dix-neuvième a une signification bien précise, très différente des fluctuations du vide (mais le mot "éther" a été mis à toute les sauces).
    Maintenant, que le vide ne soit pas nécessairement vide, ça n'a rien de si extraordinaire.
    Par contre, le concept de fluctuations du vide (pures fluctuations, pas les fluctuations en interaction avec d'autres particules y compris avec le champ gravitationnel) a été remis en question avec raison https://arxiv.org/abs/0809.2904 au moins pour la vision de "vide bouillonnant" qu'on se fait parfois.

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    Il y a, me semble-t-il, un mystère avec les champs électriques et magnétique dont on sait parfaitement calculer les propriétés mais dont on a aucune explication sur ce qui leur permet d'agir a distance: on se contente d'escamoter la question en disant que c'est une propriété des champs. Le mystère est d'autant plus grand que lorsque le champ n'est plus statique il apparait une onde électromagnétique qui est décrite par une dualité onde corpuscule qui permet cette fois d'expliquer l'action à distance.
    Ah là, non, tout ça c'est très très bien compris. Pas évident à vulgariser, ça je veux bien (et comment y arriver, un bon bouquin de théorie quantique des champs c'est de l'ordre de mille pages). Mais compris, no problemos.

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    La gravitation est encore a bien des égards mystérieuse: on imagine par analogie l'existence de gravitons, l'existence d'ondes gravitationnelles (liées a des évènements tels qu'explosion d'etoile, d'effondrement sur trou noir), on sait qu'il existe aussi un champ gravitationnel.
    La gravitation est très bien comprise. Mais là oui, la gravité quantique et donc les gravitons, c'est encore un sujet ouvert.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  10. #9
    Anonyme007

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Pour moi le problème le plus important est ce qu’on a appelé la catastrophe du vide, par analogie avec la catastrophe ultraviolette, une divergence entre théorie et mesure qui avait pu être résolue par Planck et est à l’origine de la physique quantique.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_du_vide.
    Quel lien y'aurait -il entre la notion d’énergie du vide qui fait l'objet du lien wiki que tu mets et le problème de gap de masse qui figure ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%..._de_Yang-Mills , et qui représente l'objet centrale dans la formulation du problème de Yang Mills en physique théorique ?

    Merci.
    Dernière modification par Anonyme007 ; 26/02/2018 à 14h46.

  11. #10
    Dattier

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Bonsoir,

    Répondre à la question : Qu'est-ce que l'intelligence ?
    Je ne pense pas que l'on puisse répondre à cette question par une définition, mais alors comment y répondre là est la question.

    Cordialement.
    Raisonnement empirique : A est exacte si avec 10 exemples et pas de contre-exemples connus

  12. #11
    ecolami

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    Bonjour,
    Dans l'hypothèse que j'apprécie le plus, on évoque bien systématiquement une population de cellules, peut-être très différentes, mais ces premières formes de vie apparaîtraient bien dans le même type d'environnement (même si cet environnement peut-être sensiblement le même à de très nombreux endroits sur la Terre primitive). Encore que la notion de cellule ait peut-être été un concept totalement inapproprié pour saisir l'état de la vie à ses débuts sur la Terre.
    Cordialement.
    Bonsoir,
    Si je formule l'hypothèse d'apparitions multiples de la vie c'est que des mécanismes biologiques trés differents existent pour remplir les mêmes fonctions.

    Exemples simples
    +le transport de l'oxygène est assuré avec l'hémoglobine chez les mammifères et de d'autres animaux. Chez les insectes, les mollusques, les escargots etc.. ce sont d'autres protéines.
    +l'équilibre sodium potassium existe en deux versions avec potassium majoritaire pour les plantes ou sodium majoritaire pour les animaux et poissons (j'ignore pour les insectes, champignons...)
    Il y a bien d'autres exemples de mécanismes biologiques différents que ces deux exemples.
    Ces apparitions ont eu lieu dans des environnements trés différents mais qui avaient des caractéristiques communes: en particulier il fallait que la concentration subisse des variations capables d'enclencher des réactions. Une cellule vivante n'existe que tant qu'elle est capable d'échanger des nutriments ET de produire de l'énergie .
    On remarquera que si les transport de l'oxygène est possible de plusieurs façons dans le règne vivant la production de l'oxygène avec le gaz carbonique et la lumière ne se fait toujours qu'avec la chlorophylle: aucun autre mécanisme n'est apparu pendant tous ces milliards d'années...

  13. #12
    Deedee81

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Salut,

    Citation Envoyé par Anonyme007 Voir le message
    Quel lien y'aurait -il entre la notion d’énergie du vide qui fait l'objet du lien wiki que tu mets et le problème de gap de masse qui figure ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%..._de_Yang-Mills , et qui représente l'objet centrale dans la formulation du problème de Yang Mills en physique théorique ?
    J'ai bien l'impression que celui qui répondra à ça (autrement que par une réponse bateau : "c'est tous les deux de la théorie quantique des champs") gagnera le prix

    Pour moi ce sont deux problèmes séparés.... au moins pour ce qu'on en sait.

    Concernant la question de "quels mystères reste-t-il à résoudre" je pense que si on sort de la physique, y a de quoi remplir une liste d'une centaine de pages. Tant mieux, on ne sera pas au chômage.

    Dans l'Encyclopedia Universalis il y avait une courbe intéressante. Celle-ci retraçait le nombre de découvertes annuelles depuis quatre siècles (sources : historiques, conférences Nobel et la revue Scientific American), les découvertes fondamentales en physique, indépendantes des précédentes en excluant les découvertes dérivées/secondaires et les applications/conséquences (exemple, le graphène et toutes ses propriétés étranges, c'est UNE découverte).
    On voir une croissance régulière avec des paliers, un énorme boum résultant de la découverte de la mécanique quantique et du nucléaire, et actuellement on est dans un palier "élevé" : environ une dizaine de découvertes par an !!! (le boum c'était 20, un maximum) C'est énorme en fait. Et pourtant la liste des mystères ne désemplit pas.

    Ca laisse augurer un avenir passionnant
    Dernière modification par Deedee81 ; 27/02/2018 à 07h29.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  14. #13
    Deedee81

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Ca laisse augurer un avenir passionnant
    Ou pour le dire de manière plus amusante :
    Plus j'en apprend sur les mystères et plus j'aime la physique
    (et plus j'en apprend sur les gens et plus j'aime mon chien, mais c'est amour, c'est donc bien normal )
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  15. #14
    sunyata

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    + exemple 2 L'intrication quantique est un phénomène qui a été expérimentalement etudié et décrit. RIEN ne permet de savoir comment une information peut se transmettre entre les particules intriquées qui peuvent être séparées par des distances très longues
    Bonsoir,Ici il me parait nécessaire de corriger :Aucune information ne transite entre les particules intriquées. Aucune information ne peut être transmiseà une vitesse supèrieure à celle de la lumière.L'intricationne permet pas de véhiculer de l'information.Cordialement

  16. #15
    Geb

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    Si je formule l'hypothèse d'apparitions multiples de la vie c'est que des mécanismes biologiques trés differents existent pour remplir les mêmes fonctions.
    Depuis l'apparition des premières formes de vie sur notre planète, l'équipement enzymatique des cellules vivantes a subi une diversification au fil du temps. Cela dit, il me paraît tout à fait cohérent d'estimer qu'à l'origine, les formes de vie disposaient d'un équipement enzymatique bien plus réduit qu'à l'heure actuelle, probablement plus riche en métalloprotéines, particulièrement celles contenant du fer, du nickel et/ou du soufre.

    Dès lors, il me paraît assez bizarre d'estimer que le développement d'une gamme plus large de pigments respiratoires (hémoglobine, hémocyanine, hémérythrine, chlorocruorine, etc.) ayant probablement eu lieu, selon toi, dans des environnements différents, soit d'une manière ou d'une autre de nature à justifier le sentiment que la vie puisse être apparue "à de multiples reprises dans des milieux très différents".

    Comme je l'ai déjà dit par ailleurs dans d'autres discussion, en ce qui concerne les origines de la vie, je crois qu'une grande source potentielle de progrès sera justement l'étude de l'évolution des protéines et plus particulièrement des métalloenzymes. On a déjà de bons candidats de "protéines anciennes" potentielles qui sont à l'étude : la ferrédoxine (ainsi que pas mal d'autres protéines fer-soufre), certaines pyrophosphatases, certaines molibdoptérines, certaines quinones, la coenzyme A, etc. Certaines équipes, à travers une meilleure compréhension de la structure et des mécanismes physico-chimiques qui gouvernent l'action de ces prétendus "fossiles moléculaires", essayent même de développer des mécanismes fonctionnant avec des composés organo-métalliques structurellement plus simples qui auraient pu remplir les mêmes fonctions de base. Avec les études plus conceptuelles qui essayent d'imaginer un organisme primitif qui aurait pu se passer purement et simplement du phosphate, j'estime que ces recherches sont le fer de lance de l'approche "top-down", pour reprendre la terminologie d'Harold Morowitz.

    Mais au-delà de ma conviction que l'apparition des premières formes de vie sur la Terre reste un des "mystères scientifiques" d'aujourd'hui, notre aparté est un peu hors sujet.

    Cordialement.
    Dernière modification par Geb ; 28/02/2018 à 02h28.

  17. #16
    Aglid

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Salut,
    Attention, le concept d'éther luminifère invalidé fin du dix-neuvième a une signification bien précise, très différente des fluctuations du vide (mais le mot "éther" a été mis à toute les sauces).
    Il me semble que c'est Einstein qui a "définitivement" invalidé l'éther, donc plutôt début 20ième siècle. Il est vrai que l'éther avait déjà perdu peu à peu sa pertinence, mais est resté une nécessité jusqu'à Einstein.

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Par contre, le concept de fluctuations du vide (pures fluctuations, pas les fluctuations en interaction avec d'autres particules y compris avec le champ gravitationnel) a été remis en question avec raison https://arxiv.org/abs/0809.2904 au moins pour la vision de "vide bouillonnant" qu'on se fait parfois.
    Remettre en question les pures fluctuations du vide... alors, voilà ce que j'étais sensé dire à la place de "remettre en question la "pure" élasticité de l'espace".
    C'est très bon à savoir, mais je ne comprend pas pourquoi, de votre point de vue, cela ne veut pas dire la même chose (?)

  18. #17
    Deedee81

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Salut,

    Citation Envoyé par Aglid Voir le message
    Il me semble que c'est Einstein qui a "définitivement" invalidé l'éther, donc plutôt début 20ième siècle.
    Stricto Sensus l'éther luminifère fut invalidé par l'expérience de Michelson et Morley qui tentait de vérifier la dernière propriété restante après les expériences qui avaient précédés.

    Mais c'est Einstein qui a clairement montré que l'éther était inutile.

    Citation Envoyé par Aglid Voir le message
    Remettre en question les pures fluctuations du vide... alors, voilà ce que j'étais sensé dire à la place de "remettre en question la "pure" élasticité de l'espace".
    C'est très bon à savoir, mais je ne comprend pas pourquoi, de votre point de vue, cela ne veut pas dire la même chose (?)
    On a dû mal se comprendre parce que je n'ai pas du tout parlé d'élasticité de l'espace (je ne sais même pas quel sens donné à ça, mais je sais que ça existe, j'ai déjà vu passer des articles dans ArXiv ). Je ne comprend pas bien ta remarque.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  19. #18
    Aglid

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    On a dû mal se comprendre parce que je n'ai pas du tout parlé d'élasticité de l'espace (je ne sais même pas quel sens donné à ça, mais je sais que ça existe, j'ai déjà vu passer des articles dans ArXiv ). Je ne comprend pas bien ta remarque.
    C'est moi qui parlais de ça quand j'essayais de me faire comprendre en vain à propos de la déformation de l'espace. Je pense notamment au plongement qui est représenté en relativité générale par l'analogie(?) d'un espace 2D qui plonge en 3D sous le tenseur de la matière.
    Dire qu'il n'y a pas de "pure" fluctuation du vide ne sous-entend-il pas que la déformation de l'espace n'est qu'une illusion?
    Ou en relativité restreinte, s'il n'y a pas de fluctuation du pure vide, peut-on encore parler de contraction de longueur? Ou éventuellement rectifier en parlant de mouvement 4D qui de notre point de vue limité à 3D semble contracter la longueur?

  20. #19
    Deedee81

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Citation Envoyé par Aglid Voir le message
    Dire qu'il n'y a pas de "pure" fluctuation du vide ne sous-entend-il pas que la déformation de l'espace n'est qu'une illusion?
    Ah non, les deux n'ont rien à voir.
    Je vois ce que tu veux dire avec élasticité et il me semble que cela correspond à ce que j'avais déjà vu passer.
    Mais ça n'a rien à voir avec la théorie quantique des champs et donc les fluctuations.
    Idem pour la RR.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  21. #20
    Aglid

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Ah non, les deux n'ont rien à voir.
    Je vois ce que tu veux dire avec élasticité et il me semble que cela correspond à ce que j'avais déjà vu passer.
    Mais ça n'a rien à voir avec la théorie quantique des champs et donc les fluctuations.
    Idem pour la RR.
    En fait, ce que je ne comprend pas, c'est pourquoi ça n'a rien à voir.
    Alors oui, à la question "pourquoi dit-on que le vide n'est pas "vraiment" le vide?", les deux sciences auront en effet deux réponses très différentes, parce qu'elles ne parlent pas de la même chose. Une dira qu'il n'y a pas vraiment de vide parce qu'il y a toujours bien quelque chose dans ce vide et l'autre dira qu'il n'y a pas vraiment de vide parce que le vide c'est le temps. C'est bien ça?
    Mais le "pure" vide est un dénominateur commun aux deux sciences, non? Si ce pure vide ne peut pas fluctuer, il ne peut donc pas se contracter ou plonger.

    Je pense qui si tu peux répondre à cette dernière question, je pourrai enfin comprendre:
    Quand la physique parle de l'espace déformé par le tenseur ou des contractions de longueur, si elle ne parle pas de la contraction/déformation du pure vide, alors de quoi parle-t-elle?

  22. #21
    Deedee81

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Citation Envoyé par Aglid Voir le message
    En fait, ce que je ne comprend pas, c'est pourquoi ça n'a rien à voir.
    Parce que la RR et la RG (et les formulations avec "élasticité") c'est de la physique classique.
    Et les fluctuations quantiques c'est...... quantique.

    Citation Envoyé par Aglid Voir le message
    Alors oui, à la question "pourquoi dit-on que le vide n'est pas "vraiment" le vide?", les deux sciences auront en effet deux réponses très différentes, parce qu'elles ne parlent pas de la même chose. Une dira qu'il n'y a pas vraiment de vide parce qu'il y a toujours bien quelque chose dans ce vide et l'autre dira qu'il n'y a pas vraiment de vide parce que le vide c'est le temps. C'est bien ça?
    Mais le "pure" vide est un dénominateur commun aux deux sciences, non? Si ce pure vide ne peut pas fluctuer, il ne peut donc pas se contracter ou plonger.
    Si je rapproche mes deux mains : la distance entre les deux diminue. Pas besoin de fluctuations, de vrai ou faux vide pour ça.

    D'ailleurs, je n'aime pas les formulations avec élasticité (c'est pour ça que je n'ai jamais vraiment approfondi, donc je ne dis pas que c'est faux, juste que j'aime pas) car je considère que la RG implique qu'il n'y a pas d'arrière-plan (conséquence de l'invariance par difféomorphisme), juste le champ gravitationnel. Or les champs de jauge ont un module de Young nul. Je trouve donc ces formulations assez trompeuses.

    Enfin, bon, ça ce n'est que mon avis.

    EDIT et le terme "vide" est ultra polysémique, attention
    Dernière modification par Deedee81 ; 28/02/2018 à 14h31.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  23. #22
    bongo1981

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    + exemple 2 L'intrication quantique est un phénomène qui a été expérimentalement etudié et décrit. RIEN ne permet de savoir comment une information peut se transmettre entre les particules intriquées qui peuvent être séparées par des distances très longues (par rapport à leur dimension).
    Quels autres mystères voyez-vous?
    J'ai pas vu de remarque, mais justement, aucune information n'est transmise.

  24. #23
    didier941751

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Si, post #14.

  25. #24
    Aglid

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Si je rapproche mes deux mains : la distance entre les deux diminue. Pas besoin de fluctuations, de vrai ou faux vide pour ça.
    Tu parles de la distance/espace entre deux objets là. Ce n'est pas la même chose que l'espace "tout court" dont il est question en relativité restreinte.
    Imagine un quai de 100m de long, avec une personne à chaque extrémité. Alors forcément, si les 2 personnes se rapprochent, ça va réduire la distance entre les deux mais la taille du quai n'a rien à voir là dedans. Mais la relativité restreinte, elle parle de la taille du quai qui varie selon l'observateur.

    Pour le reste, je te répond en mp afin de ne pas m'approprier ce topic étant donné qu'on part dans une toute autre direction.
    Juste un truc présent dans les 2 messages: En admettant que la déformation & contraction ne soient en aucun cas une réalité de la physique, mais plutôt sa propre méthode d'interprétation de l'espace 4D basée sur les référentiels, alors OK. Je pense que c'est d'ailleurs ainsi que je vais traiter la chose désormais.

  26. #25
    ecolami

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Bonsoir,
    Quand j'ai pris l'exemple de l'intrication quantique et considéré qu'il y avait un mystère pour expliquer comment l'influence sur une des particules intriquées peut se transmettre a l'autre alors qu'elle en est trés éloignée j'obtiens deux réponses pour dire qu'il n'y a pas de transmission d'information!!!!
    Pour l'exemple concernant plusieurs apparitions de la vie je l'ai pris aprés avoir suivi sur internet une série de conférences au Collège de France sur les métalloprotéines et le cluster Fer soufre. (Professeur Marc Fontecave)

  27. #26
    Geb

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    Pour l'exemple concernant plusieurs apparitions de la vie je l'ai pris après avoir suivi sur internet une série de conférences au Collège de France sur les métalloprotéines et le cluster Fer soufre. (Professeur Marc Fontecave)
    J'ai moi aussi analysé certaines de ses conférences dans une douzaine d'autres discussions sur le forum, il y a déjà 6 ans. Je me souviens que j'avais particulièrement apprécié celles du 6 mai 2009, du 27 avril 2011, du 11 mai 2011, du 18 mai 2011 et du 1er juin 2011. Sache que j'adorerais en discuter avec toi à travers la messagerie privée du forum.

    Du coup, j'ai besoin de plus de détails. Quels propos tenus par Marc Fontecave t'ont incité à penser que :

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    En réalité il serait plus logique que l'apparition de la vie aie eu lieu a de multiples reprises, dans des milieux très différents.
    Cordialement.
    Dernière modification par Geb ; 01/03/2018 à 07h05.

  28. #27
    Deedee81

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Salut,

    Citation Envoyé par Aglid Voir le message
    Tu parles de la distance/espace entre deux objets là. Ce n'est pas la même chose que l'espace "tout court" dont il est question en relativité restreinte.
    En réalité si. L'espace en physique est toujours la distance entre objets physiques. Mais on le modélise par un espace-temps de Minkowski. Attention de ne pas faire dire plus de chose à la modélisation qu'elle n'en dit. Ne pas confondre la carte et le territoire.

    La taille du quai aussi c'est une distance entre objets (les parties du quai).

    La seule différence entre mon exemple et la RR est que mon exemple est une variation de distance en fonction du temps, alors qu'en RR c'est en fonction de l'observateur.
    Mais c'est kif. C'est une variation de longueur. Et pas besoin de fluctuations quantiques (et ça n'a même rien à voir, même de très très loin, pire que ça : le vide quantique est un invariant de Lorentz !!!!)

    Citation Envoyé par ecolami Voir le message
    Quand j'ai pris l'exemple de l'intrication quantique et considéré qu'il y avait un mystère pour expliquer comment l'influence sur une des particules intriquées peut se transmettre a l'autre alors qu'elle en est trés éloignée j'obtiens deux réponses pour dire qu'il n'y a pas de transmission d'information!!!!
    En effet. Il n'y en a pas.

    Par exemple, dans une expérience de téléportation quantique, l'information est transmise de deux manières :
    - par un canal classique
    - par les particules intriquées elles-mêmes lorsqu'elle se déplacent (elles portent en elles les effets de leur intrication qui a été réalisée dans leur passé)
    Rien d'instantané.

    La mesure de type EPR faite dans cette expérience ne sert alors qu'à révéler les propriétés dues à l'intrication. Pas à transmettre instantanément quelque chose.

    Les aspects "instantané à distance" dans ce type d'expérience sont seulement dû à une mauvaise interprétation, ou un usage abusif de l'interprétation (comme la réduction de la fonction d'onde).
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  29. #28
    jacquolintégrateur

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Je vois ce que tu veux dire avec élasticité et il me semble que cela correspond à ce que j'avais déjà vu passer.
    Mais ça n'a rien à voir avec la théorie quantique des champs et donc les fluctuations.
    Bonjour
    Rappelons que Andrei Sakharov a proposé, en 1967, de fonder la théorie de la gravitation d'Einstein sur une démarche analogue à celle suivie en théorie de l'élasticité, en introduisant une "élasticité métrique de l'espace". Il identifie l'action, qui apparait dans la formulation lagrangienne de la gravitation, avec "les modifications, apportées à l'action des fluctuations quantiques du vide, lorsque l'espace est courbé". Gravitation. W. Misner, S. Thorne, J.Wheeler. Freeman & Company.N.york, 1998, page 426.
    Cordialement
    Ne jetez pas l’anathème : il peut servir !

  30. #29
    Deedee81

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Citation Envoyé par jacquolintégrateur Voir le message
    Andrei Sakharov
    Ce n'est pas à lui que je pensais mais merci. Ca donne une référence.
    Mais là c'est même encore mieux (que ce à quoi je pensais, l'auteur est une femme mais dont le nom m'échappe) car ça semble faire le lien avec la théorie quantique des champs en espace-temps courbe.
    Enfin, bon, peut pas tout lire. Pour le curieux c'est intéressant. Merci.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  31. #30
    Aglid

    Re : Quels mystères scientifiques restent-ils aujourd'hui?

    Salut,
    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Ne pas confondre la carte et le territoire.
    Là dessus, pour le moment je reste sceptique. Peut-être est-ce parce que quelque chose m'échappe, mais je ne trouve pas.
    Quand on parle du point de vue de l'observateur en RR, il me semble que la carte et le territoire sont bien une seule et même chose. Je ne comprend pas à quel niveau tu les dissocies.

    Citation Envoyé par jacquolintégrateur Voir le message
    lorsque l'espace est courbé
    C'est quoi un espace courbé en physique? C'est le vide qui est courbé? Ou c'est juste la matière, qui, dans son mouvement, suit une courbe? Ou autre chose?

    Concernant l'espace de Minkowski,
    Quel est l'intérêt de cet espace 2D avec cônes de lumière? C'est un point de vue sur le présent avec une analogie 2D dans un espace-temps 3D?

    Plus important pour moi, car problématique: Dans l'espace Minkowskien, un chemin faisant un détour (dans l'espace-temps) est toujours plus « court » (en termes d'intervalle espace-temps) que la « ligne droite ». Pourquoi cette affirmation est-elle pertinente en physique?
    Surtout, pourquoi parler de détour est pertinent?
    Pourquoi considérer la ligne droite comme le mouvement par défaut?

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. quels sont les domaines scientifiques en essor ?
    Par so-sweet dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 36
    Dernier message: 01/11/2012, 21h03
  2. Réponses: 6
    Dernier message: 11/07/2012, 22h29
  3. Réponses: 7
    Dernier message: 12/04/2007, 01h58