Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Devenir enseignant apres 45 ans, seconde carriere

  1. mixman76

    Date d'inscription
    janvier 2008
    Localisation
    76
    Âge
    48
    Messages
    122

    Devenir enseignant apres 45 ans, seconde carriere

    Bonjour,

    Dans l'audiovisuel et dans entrepreneuriat de type strat-up innovante depuis + de 20 ans, je suis en validation de parcours.
    Je suis actuellement sur un master en gestion et management et également sur un bts audiovisuel.

    L'enseignement, la relation humaine et la transmission de savoir ont toujours été des passions, dont j'ai experiences et je me pose la question de l’après master.

    J'envisage sérieusement d'être formateur, voir enseignant en parallèle d'une activité de consultant. La recherche m’intéresse aussi y ayant touché à travers mes projets de start-up innovantes.

    J'ai commencé à me renseigner sur l'enseignement au lycée et à l'université, ou mème privé mais c'est encore bien trouble : Est-ce bien raisonnable de se lancer dans ça à 47 ans, particulièrement dans la filière publique et si oui par quel bout commencer après le master ou pendant ?

    Vous remerciant.

    -----

    Humour noir et cynique non maitrisés, sorry
     


    • Publicité



  2. JPA80

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Messages
    387

    Re : Devenir enseignant apres 45 ans, seconde carriere

    Bonjour,

    A négocier (?) la prise en compte de ton ancienneté professionnelle actuelle. Si c'est pour démarrer tout en bas, il vaut mieux oublier.
    Si tu es formateur salarié en plus d'une activité de consultant salarié aussi, tu ne pourras pas dépasser 35H par semaine (comprendre équivalent 35h qui est la durée légale actuelle en France). Si l'activité consultant est en libéral aucune contrainte de maximum horaire.
    Ton master doit être en adéquation avec la discipline enseignée, donc gestion.
    Dans la filière publique ou dans le privé sous contrat (le privé hors contrat il faut mieux oublier) ce sont les mêmes conditions et évolutions de carrière.
    Le métier d'enseignant en lycée demande aussi de savoir gérer une classe, pas toujours facile. Il faut de la résistance nerveuse, le stress est là.
    Formateur, c'est sans doute moins difficile.

    JPA Prof retraité.
     

  3. mixman76

    Date d'inscription
    janvier 2008
    Localisation
    76
    Âge
    48
    Messages
    122

    Re : Devenir enseignant apres 45 ans, seconde carriere

    Bonjour Jpa,
    Merci pour tes informations.

    Je n'ai pas précisé, j'ai eu en début de carrière des premières vocation / expérience et formation : animateur d'ados en difficultés pendant 4 ans et formation d'éducateur spécialisé. La gestion d'une classe d'ados même difficile ou de jeunes adultes ne m’inquiète pas plus que ça, au contraire, par ailleurs, j'ai des enfants, dont un ados et un handicapé.

    La stabilité de l'emploi m’intéresse également et la notion de services aux personnes, plus que le salaire. (nota : si activité consultant = libéral)

    Ceci étant dit après avoir eu tes informations et regardé sur le site du gouvernement, étant sur un master droit, économie et gestion, l'enseignement de type lycée technique ou pro ou encore bts me tente bien en première approche raisonnable, d'autant que je peux visiblement tenter le concours l'année prochaine. Dans l'enseignement, cela me semble la solution la plus simple.

    Cependant, est-ce réaliste de tenter directement les concours, ou me conseilles-tu de voir pour une prépa de type master métiers de l'enseignement ou recherche pour m'ouvrir plus de possibilités ? Je me suis donné 2 à 3 ans au total de délai pour un premier poste stagiaire ou assistant, y compris le master (1 & 2) que je valide actuellement.

    Quand est-il de la solution de partir sur le métier d'enseignant chercheur / assistant ? Trop tard ? Trop de boulot ?
    Il me faudrait si j'ai bien compris, suite à mon master actuel, passer en M2 recherche du domaine en première étape ou comme j'ai cru le voir, sur ma matière, je peux tenter directement le concours correspondant ?

    Beaucoup de questions et besoin de réduire le champs des possibles, mais de la motivation, de l'expérience et des connaissances, un master en validation et une démarche entamée Merci pour vos réponses et votre aide.
    Humour noir et cynique non maitrisés, sorry
     

  4. kinette

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Centrale!
    Messages
    16 270

    Re : Devenir enseignant apres 45 ans, seconde carriere

    Citation Envoyé par mixman76 Voir le message
    Bonjour Jpa,
    Merci pour tes informations.

    Je n'ai pas précisé, j'ai eu en début de carrière des premières vocation / expérience et formation : animateur d'ados en difficultés pendant 4 ans et formation d'éducateur spécialisé. La gestion d'une classe d'ados même difficile ou de jeunes adultes ne m’inquiète pas plus que ça, au contraire, par ailleurs, j'ai des enfants, dont un ados et un handicapé.
    Bonjour,
    Attention aux illusions... gérer une classe n'a absolument rien à voir avec gérer des ados en colonies ou gérer un petit nombre d'ados en dehors du contexte scolaire.
    Même si les lycéens ont un peu plus de maturité que les collégiens, certains établissement réservent des surprises (j'ai pu discuter avec des stagiaires en reconversion qui étaient en lycée pro... finalement j'aime bien mon collège).

    La stabilité de l'emploi m’intéresse également et la notion de services aux personnes, plus que le salaire. (nota : si activité consultant = libéral)
    Bien se renseigner quand même sur le système d'affectation et de mutation: la sécurité de l'emploi, c'est bien, mais quand on atterrit à un endroit où ça ne se passe pas bien et que l'on réalise qu'on va devoir y rester pas mal de temps, ce n'est pas génial non plus. La sécurité de l'emploi se paye à plusieurs niveaux: problème de mobilité géographique, manque de considération dans la population (voire jalousie et haine), salaire faible relativement aux études, emplois du temps sans souplesse,...
    OK il y a les vacances, c'est bien (même si les envieux n'arrêtent pas de vous les reprocher à moitié), mais on ne choisit pas quand elles tombent, et en fait on les passe souvent à corriger des copies (ben oui...)...

    Pour la notion de service: quand on aime ça, c'est bien, mais il ne faut pas trop espérer de feed-back positif des personnes à qui l'on rend service (élèves, parents...) et encore moins de l'institution.

    Et même si le salaire n'est pas ta priorité, renseigne-toi bien sur la reprise de ton ancienneté ou non, car commencer au salaire "stagiaire" risque de te faire un choc si tu ne récupères pas ton ancienneté!

    Cependant, est-ce réaliste de tenter directement les concours, ou me conseilles-tu de voir pour une prépa de type master métiers de l'enseignement ou recherche pour m'ouvrir plus de possibilités ? Je me suis donné 2 à 3 ans au total de délai pour un premier poste stagiaire ou assistant, y compris le master (1 & 2) que je valide actuellement.
    Il y a le troisième concours, réservé aux personnes ayant au minimum 5 années d'expérience dans le privé.
    Il peut être stratégique de viser les disciplines où il y a un manque (mathématiques...).

    Quand est-il de la solution de partir sur le métier d'enseignant chercheur / assistant ? Trop tard ? Trop de boulot ?
    Enseignant-chercheur: rien à voir, il faut passer des concours de l'université ou d'organismes de recherche... et il faut généralement avoir fait de la recherche et être titulaire d'un doctorat (je dis bien généralement, il me semble avoir lu qu'il y avait des exceptions).
    Après, il y a des postes de PRAG mais il me semble qu'il faut l'agrégation (et pas seulement).

    Il me faudrait si j'ai bien compris, suite à mon master actuel, passer en M2 recherche du domaine en première étape ou comme j'ai cru le voir, sur ma matière, je peux tenter directement le concours correspondant ?
    Je ne sais pas trop comment ça se passe dans ta branche : renseigne-toi bien sur le nombre de postes disponibles...

    Cordialement,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.
     

  5. Mct92mct

    Date d'inscription
    juin 2012
    Localisation
    région parisienne
    Messages
    640

    Re : Devenir enseignant apres 45 ans, seconde carriere

    Gérer une classe de troisième, alors qu'on a aucun moyen d'exclure les élèves indésirables, c'est pure folie!
    Les classes n'ont plus rien à voir avec celles dans le temps où, se retrouver devant le surveillant général, c'était la garantie de se prendre une claque virile entre quatre yeux dans son bureau...(avec la double peine le soir à la maison)
    ça les élèves, l'ont parfaitement intégré et en usent et en abusent...
    Bref, le métier de prof est aujourd'hui bien moins reconnu que celui d'éboueur...
     


    • Publicité



  6. PIXEL

    Date d'inscription
    mai 2003
    Localisation
    Colombes 92
    Âge
    67
    Messages
    39 054

    Re : Devenir enseignant apres 45 ans, seconde carriere

    pour l'avoir pratiqué , je ne peut que plussoyer ( et encore c'est bien moins pire dans le privé)

    mon pays a dévalorisé la vocation d'enseignant pour des raisons qui m’échappent.

    les classement PISA en sont le résultat !
     

  7. mixman76

    Date d'inscription
    janvier 2008
    Localisation
    76
    Âge
    48
    Messages
    122

    Re : Devenir enseignant apres 45 ans, seconde carriere

    Citation Envoyé par kinette Voir le message
    Il y a le troisième concours, réservé aux personnes ayant au minimum 5 années d'expérience dans le privé.
    Il peut être stratégique de viser les disciplines où il y a un manque (mathématiques...).

    Enseignant-chercheur: rien à voir, il faut passer des concours de l'université ou d'organismes de recherche... et il faut généralement avoir fait de la recherche et être titulaire d'un doctorat (je dis bien généralement, il me semble avoir lu qu'il y avait des exceptions).
    Après, il y a des postes de PRAG mais il me semble qu'il faut l'agrégation (et pas seulement).

    renseigne-toi bien sur le nombre de postes disponibles...

    Cordialement,
    K
    Bonjour, merci pour vos informations, Après 1er renseignement, je m'oriente pour débuter vers les concours pro ou tech sur la branche de mon master : droit économie et gestion. Je me suis par ailleurs inscrit sur le site pour au besoin demander en contractuel / remplacement histoire de tâter le terrain.

    Coté enseignant chercheur j'ai fait de la R&D pendant 7 ans

    Comment se renseigner sur les postes disponibles ? Le rectorat me donnera les infos ?

    Cordialement
    Humour noir et cynique non maitrisés, sorry
     

  8. Neon20

    Date d'inscription
    mars 2015
    Messages
    818

    Re : Devenir enseignant apres 45 ans, seconde carriere

    Bonjour,

    Les classes n'ont plus rien à voir avec celles dans le temps où, se retrouver devant le surveillant général, c'était la garantie de se prendre une claque virile entre quatre yeux dans son bureau...(avec la double peine le soir à la maison)
    ça les élèves, l'ont parfaitement intégré et en usent et en abusent...
    Et "Les élèves"?! Quels élèves? vous pouvez préciser? J'étais dans un collège de campagne et dans un lycée d'une toute petite ville entourée par les champs (on ne peut pas dire que c'était le grand luxe) et pourtant, il n'y a jamais eu de problèmes pour les enseignants. Plus précisément, il a dû y avoir un cas où les élèves sont devenus des petits démons : c'était en 5ème, avec une prof étrangère qui avait du mal à se faire respecter, et c'est tout.

    (Par contre, j'ai déjà été harcelé par des profs, et à chaque fois: papa et maman devaient venir corriger le tir. Bizarrement, ça allait beaucoup mieux après. Le problème, c'est quand papa et maman ne sont plus là, on voit la différence, mais bon maintenant je suis assez autonome pour traîner un harceleur devant les tribunaux. :/ )

    Vous proposez, quoi? De revenir à l'époque du martinet et du bonnet d'âne? Pourquoi pas dans certaines zones, mais il ne faudrait pas généraliser, non plus. Dans certains endroits où tout va bien du côté élève(des élèves calmes, pas de vols dans l'établissement, pas d'insultes dans les salles de classe etc.), les profs peuvent devenir plus pénibles que les élèves.
     


    • Publicité







Sur le même thème :


    301 Moved Permanently

    301 Moved Permanently


    nginx/1.2.1



 

Discussions similaires

  1. Devenir enseignant en IUT/BTS
    Par Scorpio69 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 5
    Dernier message: 29/05/2015, 09h24
  2. Je veux devenir un enseignant
    Par gysousou dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/12/2012, 12h07
  3. MPSI ratée - Carrière d'enseignant fichue?
    Par Taupinette-chouette dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/12/2011, 11h46
  4. Devenir enseignant
    Par Chiara26 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 7
    Dernier message: 14/08/2009, 10h52
  5. Devenir enseignant
    Par gatsby78 dans le forum Renseignements sur les concours et examens
    Réponses: 10
    Dernier message: 09/04/2008, 08h12