Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Zoophilie : sujet trop sensible pour en parler ?

  1. Mr. JyR

    Date d'inscription
    décembre 2006
    Messages
    13

    Zoophilie : sujet trop sensible pour en parler ?

    Bien le bonjour à chacun.
    Hier, j’ai assisté à une discussion, comment dire, endiablée !
    En effet le thème de la zoophilie était considérablement ébauché.
    Deux équipes : contre (dont moi) et pour (beaucoup d’individus respectables).
    Une Question : L’acte affectif avec un animal doit-il être sanctionné ?

    D’un côté on peut se dire que chacun est libre de faire ce qui lui plait. Si cette personne ne souffre pas de ses actes, alors l’acte affectif avec un animal chez cette personne ne pourrait pas être condamnable.
    Par ailleurs, l’animal n’est pas libre, il est capturé pour cela, , et peut-être non contentant…
    De ce fait l’acte affectif avec un animal pourrait être condamnable…

    Ces deux petits extraits sont-ils convainquant vis-à-vis de l’éthique ?
    Que pensez vous l’acte affectif avec un animal ? Pour ou contre ?

    -----

    .Ö monde inquié -tant- de sceaux Délaissées.
     


    • Publicité



  2. shokin

    Date d'inscription
    mars 2004
    Localisation
    Suisse
    Âge
    33
    Messages
    10 637

    Re : Zoophilie : sujet trop sensible pour en parler ?

    Salut,

    Il serait bien que tu définisses ce qu'est un acte affectif, puis de nous donner des exemples d'actes affectifs.

    Parce que je considère que caresser un chat (ou un autre animal) est un acte affectif, que j'apprécie autant que le chat.

    A mon avis, nous devons considérer tous les êtres concernés, pas seulement l'être de ladite espèce humaine.

    Et l'homme est aussi un animal. Il ne doit pas être dissocié du reste des autres êtres dans quelque classification (l'homme d'un côté, les autres animaux de l'autre).

    Citation Envoyé par Mr. JyR
    Par ailleurs, l’animal n’est pas libre, il est capturé pour cela
    Un peu comme dans les zoos ? juste pour le caprice de certaines personnes d'en voir sans avoir à les combattre ou les dresser.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.
     

  3. Gwyddon

    Date d'inscription
    octobre 2004
    Âge
    32
    Messages
    18 609

    Re : Zoophilie : sujet trop sensible pour en parler ?


    Bonsoir,

    Quel lien avec l'éthique des sciences ?
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.
     

  4. Pierre de Québec

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Localisation
    Lévis (en façe de Québec)
    Âge
    57
    Messages
    2 463

    Re : Zoophilie : sujet trop sensible pour en parler ?

    La réponse de Shokin fait beaucoup de sens mais j'ai bien peur que la tournure du "affectif" envisagé par Mr. Jyr n'ait rien à voir avec l'éthique des science. Peut-être bien qu'en santé... Oh puis non, je ferme!
    Aux limites du monde des faits, le philosophe a trouvé celui des idées. (Karl Jasper)
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Pour parler des cordes et gravitons......
    Par steph_rtix dans le forum Physique
    Réponses: 17
    Dernier message: 05/12/2007, 12h28
  2. TIPE est-ce un sujet trop difficile ?
    Par wallywow dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/11/2007, 14h18
  3. Le SIDA, un sujet encore trop tabou
    Par fortunabesac dans le forum MST : SIDA, syphilis, hépatite...
    Réponses: 34
    Dernier message: 15/09/2006, 11h25
  4. est-ce qu'on peut parler de dualité pour ce sujet?
    Par aline1 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/08/2005, 14h41
  5. peut on parler pour ne rien dire
    Par eva24100 dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/01/2005, 20h45