Discussion fermée
Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 122

Arguments pour et contre avortement

  1. #1
    E'jay

    Post Arguments pour et contre avortement

    Bonsoir, tout le monde !
    J'aimerais que vous m'aidiez pour un débat que j'ai à faire en ECJS ( éducation civique autrement dit ) en me donnant quelques exemples pour et surtout contre l'avortement ( IVG ) !
    Et est-ce que quelqu'un pourrait aussi me donner un résumé de la loi de Veil svp ? ( j'ai pas trouver plus court que la loi en entière ! )

    Merci d'avance !

    E'Jay

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Tom-Tom

    Unhappy Re : Arguments pour et contre avortement

    Ce n'est peut être pas le meilleur forum pour parler de l'ECJS et de l'avortement ! Je te conseil ce site : www.remede.org , qui est un site pour les étudiants en médecine, ils répondront plus volontier à ta question !

    A bientôt.

  4. #3
    E'jay

    Re : Arguments pour et contre avortement

    Je te remercie beaucoup Tom-Tom pour ta généreuse information! A bientôt! E'jay

  5. #4
    Yoyo

    Re : Arguments pour et contre avortement

    salut,

    ceci dit je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas en discuter ici
    Personnellement je suis pour l'avortement, a condition que ca soit un choix non imposee a la femme concernee. Ensuite les regles actuelles me semblent bien, dans la mesure ou tu as suffisament de temps pour te poser les questions et agir.
    A noter qu'il ne faut pas se servir de l'avortement comme moyen de contraception, car ce n'est quand meme pas un acte annodin! (aussi bien physiquement que psychologiquement).
    Enfin, il en cas de detection d'anomalies graves il est toujours possible de recourir a une interruption medicale de grossesse, meme si la date legale de l'IVG est depassee.

    Yoyo

  6. #5
    DonPanic

    Re : Arguments pour et contre avortement

    Slu
    Je suis éthiquement contre l'avortement, car je ne sais pas quand la conscience parait dans un foetus,
    pour la diffusion de la plus large information donnée
    et l'accès le plus facile possible aux moyens contraceptifs,
    et pour la pleine liberté donnée aux femmes de décider d'avorter
    si elles jugent que leur grossesse est non désirée,
    car je ne suis pas à leur place.


  7. #6
    Neutrino

    Re : Arguments pour et contre avortement

    Je tiens juste à ajouter que l'avortement n'est pas et ne sera jamais un moyen contraceptif. La diffusion plus large des contraceptifs n'a jamais fait reculer le nombre d'avortements. 1/3 des avortements est d'ailleurs dû à l'échec de la contraception. Une énorme partie des femmes qui avortent désiraient un enfant mais ont perdu leur emploi ou leur conjoint en cours de route...

    Même si je n'ai pas entendu parler d'une grande étude sur le sujet, l'avortement ne serait traumatisant pour la femme que dans deux cas:
    - la première histoire d'amour de l'adolescente qui se termine dans une salle d'opération
    - le cas de la femme qui avorte certes de son gré mais à contre-coeur car elle ne se sent plus capable d'assumer une grossesse qu'elle a désiré.

    Le danger de cet argument (le traumatisme) est de laisser des psychologues établir un véritable barrage de dissuasion par la "consultation psychologique" obligatoire en faisant la morale à une femme qui n'est souvent pas en état de disserter de la valeur de la vie et de l'autonomie pluraliste selon Engelhardt...

    Je pense que le corps de tout individu lui appartient et qu'il est libre d'en disposer à son gré. On ne peut pas forcer une femme à être enceinte... Entre le respect de l'autonomie d'une personne adulte raisonnable et le respect d'un être immature qui n'a pas encore de système nerveux, si je DOIS choisir (et uniquement si je dois choisir), je préfère respecter le choix de la personne adulte...

  8. #7
    Cornemuse

    Re : Arguments pour et contre avortement

    Salut,

    Je suis contre l'avortement, tout simplement parce-que l'on n'a aucun droit de vie ou de mort sur une personne, un bébé, ou un embryon humain ! Le bébé à naître est innocent, n'a pas mérité un tel sort.
    Avoir sur la conscience un avortement ! quelle horrible chose !
    ◄▼▲☺♫ ♪▲▼►

  9. #8
    Narduccio

    Re : Arguments pour et contre avortement

    Il y a suffisamment de malheur et de détresse sur Terre pour ne pas y ajouter les pleurs et la souffrance d'un enfant non désiré.
    Seule la mère peut décider ce qui est préférable pour elle et pour l'enfant à venir.

  10. #9
    Cornemuse

    Re : Arguments pour et contre avortement

    Non, c'est une grave erreur que d'avoir droit de vie ou de mort sur un enfant à venir. Si la mère ne se sent pas capable de l'élever, il existe des solutions comme le faire adopter, le comble ce cette histoire, c'est que des couples ne peuvent avoir d'enfants, et qu'ils en désirent pourtant !
    Nous aurons tous des comptes à rendre au seuil de l'Eternité.
    ◄▼▲☺♫ ♪▲▼►

  11. #10
    Narduccio

    Re : Arguments pour et contre avortement

    J'ai connu une personne qui fut abandonnée et puis adoptée. Malgré des parents adoptifs qui l'on très bien élevée, elle a toujours une blessure profonde à son âme. Et cela a fortement pertubé sa vie.

  12. #11
    Chris77

    Re : Arguments pour et contre avortement

    Je vais souligner un autre problème de l'avortement, c'est que l'avis du partenaire masculin n'est jamais pris en compte. Que se passe-t-il si dans un couple, la femme désire avorter et l'homme veut garder l'enfant ? Je suppose que c'est très rare, ce genre de cas.

  13. #12
    Cornemuse

    Re : Arguments pour et contre avortement

    bien sûr, que l'avis du père compte ! mais l'avortement ne devrait même pas exister puisqu'il s'agit d'un assassinat ! donc, mieux vaut réfléchir avant !!
    ◄▼▲☺♫ ♪▲▼►

  14. #13
    kinette

    Re : Arguments pour et contre avortement

    Bonjour,
    Lorsqu'un couple ayant des difficultés pour concevoir fait appel à la fécondation in vitro, on s'arrange pour avoir plusieurs embryons (stades quelques cellules) à réimplater (car il y a toujours des échecs).
    Lorsque le couple réussit à avoir un enfant, à vorte avis que deviennet les embryon surnuméraires?
    Est-ce vraiment un crime de ne pas réimplanter TOUS ces "futurs enfants"? (si je suis cornemuse, on a donc affaire à des assassinats...).

    Lorsqu'une femme fait une fausse couche (ça arrive même souvent sans que personne ne s'en rende compte) doit-on célébrer une messe, faire un enterrement?

    Une femme qui a été violée doit-elle absolument garder un enfant issu de ce viol, sous peine de se voir traiter d'assassin?

    Une jeune fille qui fait encore ses études et se retrouve malheureusement enceinte, alors qu'elle dépend encore de ses parents, et que le père n'en a rien à faire, doit-elle sacrifier sa vie, son avenir, parfois sa place dans sa famille, pour garder un enfant qu'elle risque alors de détester, et qui aura une vie de merde (deux vies foutues, ça vaut effectivement certainement mieux qu'un "assassinat" de quelques cellules, certes traumatisant, mais...).

    Et lorsqu'on prend la pilule, est-on dans le rang des assassins puisqu'on ne permet pas la conception?

    Non, c'est une grave erreur que d'avoir droit de vie ou de mort sur un enfant à venir.
    Donc logiquement c'est une grave erreur de prendre un moyen de contraception...

    Si la mère ne se sent pas capable de l'élever, il existe des solutions comme le faire adopter, le comble ce cette histoire, c'est que des couples ne peuvent avoir d'enfants, et qu'ils en désirent pourtant !
    Nous aurons tous des comptes à rendre au seuil de l'Eternité.
    Ben voyons, on n'a qu'à donner tous les enfants non voulus aux parents qui en souhaitent et ne peuvent en avoir et le problème sera réglé, ça paraît pourtant si simple (et les droits des enfants, là bien sûr on s'en fiche...)...
    Je connais une jeune fille abandonnée et adoptée qui a été tellement marquée par ça qu'elle est anorexique. Je connais plusieurs personnes qui n'ont pas connu son père (et là pourtant il connaît sa mère) et en souffre encore... Le problème se répercute de plus souvent sur les générations suivantes.

    L'abandon des enfants pose plein de gros problèmes, car il faut gérer en même temps les droits des enfants (droit de connaître leur histoire, d'avoir des parents) et ceux des parents: droit à voir leurs enfants, même longtemps après (ça pose de gros problèmes pour l'adoption, les personnes adoptant préférant souvent que l'enfant soit complètement "à eux"), ou droit au contraire à n'avoir plus aucun contact, à ne pas laisser de traces. Et dans ce genre d'histoire, il y a toujours de la souffrance. Tous ces problèmes font qu'actuellement il y a pas mal de débats pour des changements (ou non) de l'abandon sous X...

    N'oublions pas non plus les malheureuses histoires de faiseuses d'anges, d'enfants abandonnés devant des portes, etc...


    bien sûr, que l'avis du père compte ! mais l'avortement ne devrait même pas exister puisqu'il s'agit d'un assassinat ! donc, mieux vaut réfléchir avant !!
    Réfléchir avant?
    Une capote qui éclate, ça demande de réfléchir avant?
    Ou alors tu prônes l'abstinence?
    Tu jeteras donc la première pierre sur des "erreurs de parcours" qui peuvent avoir une fin assez dramatique?
    Donc tant pis pour celles qui ont "fauté", le gosse sera leur punition...

    Il est évident que dans le meilleur des mondes l'avortement ne devrait pas exister... mais dans le meilleur des mondes il n'y a pas de mecs qui abandonnent une femme lorsqu'ils apprennent qu'elle est enceinte.
    Il n'y a pas de famille qui renient leur enfant et le mettent à la rue pour être "fille-mère".
    Dans le meilleur des mondes possibles, il n'y a pas de problème avec les capotes, pas d'erreur de prise de pilule. Dans le meilleur des mondes possible, un gosse n'est pas une charge, il n'y a pas de détresse morale, physique, ou d'argent...

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  15. #14
    Neutrino

    Re : Arguments pour et contre avortement

    Un assassinat... Hum. C'est bizarre, mais à force de crier, comme l'a déjà dit Narduccio dans un autre forum, certains arrivent à déringuardiser leurs idées et à les diffuser.

    Comme je l'ai dit 100 fois, on ne peut pas forcer une femme à être enceinte. Il y a une injustice de la nature à l'égard de la femme : les ovulations très rapprochées, continuelles qui l'exposent sans cesse au risque de tomber enceinte sans désirer l'être. L'Homme est la seule espèce sans signe extérieur de l'oestrus.

    Les femmes DOIVENT être maîtresses de leur vie, et la contraception ne peut pas répondre à tout - sans considérer les cas où un homme bat sa femme dès qu'elle prend sa pillule...
    edit: En bref, l'avortement est uniquement là (possibilité légale) pour ne pas dire à une femme chez qui la contraception a échoué : "bah ma grande, tu pouvais très bien te passer de sexualité, on en meurt pas de l'abstinence, maintenant tu assumes". Phrase qui résume, à elle toute seule, 2000 ans d'immoralité et de haine de l'être humain.
    Dernière modification par Neutrino ; 28/04/2004 à 12h19.

  16. #15
    John78

    Re : Arguments pour et contre avortement

    Il y a bon an mal 150000 avortements en France, soit en gros 1 avortement pour 4-5 naissances (chiffre INED). La réalité est malheureusement bien plus complexe qu'une capote mal utilisée, une pilule oubliée, une conception suite a un viol. Ces chiffres refletent bien un fait simple : il y a encore de gros efforts a faire dans notre pays pour que la contraception (feminine ou masculine, peu importe) se généralise beaucoup plus. Je crains que dans beaucoup de milieu sociaux, le poids de l'ignorance, des tabous, des normes ou des religions demeure très fort et freine l'utilisation des moyens contraceptif. Il y a donc un combat a mener pour faire diminuer les chiffres de l'avortement en France. Et c'est d'abord le combat des femmes pour leur liberté. L'avortement comme moyen contraceptif c'est l'échec d'1 siècle de combat féministe. Je crains une forme de démobilisation des femmes sur ce problème, mais peut etre que je me trompe (?).

    A+
    John

  17. #16
    Neutrino

    Re : Arguments pour et contre avortement

    L'avortement n'est pas un moyen contraceptif... Je viens de vérifier, pour 5/6 des femmes qui avortent, l'avortement est unique et accidentel. Je ne sais plus à partir de quel pourcentage on peut consensuellement parler d'"écrasante majorité", mais ça s'en rapproche (85%).

    En effet, la contraception doit être diffusée le plus possible, donnée de façon anonyme et gratuite (mais absolument médicalisée -pas d'infirmières scolaire porte-pillulier!), au plus grand nombre de femmes défavorisées, et à toutes les adolescentes qui le souhaitent. L'avortement est une technique médicale lourde à éviter, c'est sûr.

    Mais il faut se mettre d'accord sur un point : la contraception ne peut empêcher toutes les conceptions non souhaitées, et elle n'est pas fiable à 100%
    Le prétexte de la contraception a été utilisé avec succès, avec le manque de ressources des hôpitaux pour mettre en place des services d'IVG, pour saborder ce qui avait été mis en place depuis les années 70, accroissant les inégalités entre femmes de milieux sociaux différents (les moins favorisées étant déjà celles qui risquent le plus de tomber enceinte sans le vouloir, par le manque d'accès à la contraception et le manque d'info).

  18. #17
    kinette

    Re : Arguments pour et contre avortement

    Bonjour,

    Bon puisque le débat en arrive à la contraception vs. l'avortement: quel est le pourcentage de femmes prenant la pilule qui n'a jamais eu un oubli de pilule??? A mon avis il n'est pas si élevé que ça.
    En cas de gastro-entérite la pilule peut aussi être inefficace (je ne vous fait pas de dessin...).
    La prise de la pilule, a priori simple, comporte pourtant des subtilités pas toujours facilement assimilées (en cas d'oubli, le risque est présent jusqu'à la fin du cycle, règles comprises.)
    La pilule coûte cher aussi (ben oui), seules les pilules de première génération étant remboursées.

    Lorsqu'on commence une relation avec quelqu'un (ou dans le cas des relations occasionnelles, oui ça arrive aussi même si on peut discuter de l'aspect moral) c'est souvent le cas que la femme ne prenne pas la pilule (car seule avant). Le seule recourt pendant un moment est donc le préservatif... et il arrive malheureusement que ce moyen échoue (pas de chance ou mauvais emploi). Je ne suis d'ailleurs pas certaine que dans ces cas ce soit la femme à considérer comme responsable...

    Bon bien sûr il y a la pilule du lendemain (je ne sais si c'est considéré comme un crime par les anti-avortement) mais son efficacité n'est pas de 100% et diminue avec l'intervalle de temps entre rapport et prise. De plus ça n'est pas anodin et en cas de risque très faible on peut choisir de ne pas la prendre.

    K. a Potte
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  19. #18
    Yoyo

    Re : Arguments pour et contre avortement

    salut,

    Je pense que Kinette a tres bien resume la situation dans son message #13.
    Je pense aussi qu'aucune femme ne va subir un IVG de gaiete de coeur... c'est une decision difficile a prendre, qu'elle doit prendre librement avec son compagnon (si il est encore la). Le foetus n'a actuellement aucune existance legale! donc parle d'assasinat, n'a aucun sens!...et comme le rappelle kinette, il ne faut pas oublier que le taux de fausse couche (qu'on pourrait appeler avortement spontane) est extremement eleve!
    La fréquence de cet accident est mal connue: en moyenne, 8 % des grossesses se terminent par une FCS cliniquement détectable, mais si l'on tient compte des interruptions très précoces (peu après la fécondation), la fréquence serait de 60 %.
    Source : http://fr.encyclopedia.yahoo.com/art.../so_94_p0.html

    Gacher deux vies (peut etre plus) pour en sauver une qui n'a que partiellement debutee, ne me semble pas "meilleure" moralement parlant!

    Yoyo

  20. #19
    Cécile

    Re : Arguments pour et contre avortement

    Citation Envoyé par kinette
    Bon puisque le débat en arrive à la contraception vs. l'avortement: quel est le pourcentage de femmes prenant la pilule qui n'a jamais eu un oubli de pilule??? A mon avis il n'est pas si élevé que ça.
    De plus, si certains gynéco disent que la pilule est fiable à 100 % quand elle est bien prise, d'autres affirment que c'est faux : même sans oubli, des grossesses surviennent. Mais il est tellement plus simple de dire que la femme a oublié que de remettre en cause ce dogme !

    Il est clair qu'il faut faire des efforts sur la promotion de la contraception, mais l'existence de la contraception ne doit pas être un prétexte pour supprimer l'avortement.

    Citation Envoyé par Cornemuse
    Le bébé à naître est innocent, n'a pas mérité un tel sort.
    A partir de quand y a-t-il un bébé ? Certainement pas lorsque ce n'est qu'un amas de cellules sans aucune fonction.

  21. #20
    John78

    Re : Arguments pour et contre avortement

    150000 avortements par an et on parle "d'accident". Avez vous songez a ces centaines de milliers de femmes qui en France ont du avoir recours à l'avortement ? Vous rendez vous compte que ces chiffres donnent énormément de grain à moudre a tout les mouvements anti-IVG ? Le problème n'est pas d'opposer la contraception à l'IVG mais bien de rendre ces procédés complèmentaire. Je suis désolé, il y a encore une évolution a faire de ce point de vue. On ne peut pas mettre ces chiffres sur le compte des défaillances de la pilule (qui connait les chiffres ?) ou des capotes qui explose (là faut le faire quand même !). Une part très importante des IVG concernent des femmes qui n'utilisaient pas de moyen contraceptif, d'où le problème.

    Quand aux tentatives pour culpabiliser les hommes, là encore, faux problème. On a jamais obliger une femme a avoir des relations sexuelles avec un homme avec ou sans contraception. Le contraire s'appelle un viol et c'est un crime. Donc ne mélangons pas tout. C'est déjà visiblement pas simple de généraliser le préservatif contre les MST, alors pour la contraception, ca me parait démagogique.

    A+
    John

  22. #21
    Cécile

    Re : Arguments pour et contre avortement

    Citation Envoyé par John78
    Quand aux tentatives pour culpabiliser les hommes, là encore, faux problème.
    Je n'ai pas vu dans ce post de tentative de culpabiliser les hommes. Simplement, un rapport sexuel ayant lieu à deux (même si la femme a davantage tendance à s'en occuper car elle est encore plus directement concernée), la contraception est l'affaire des deux. L'homme ne peut pas se défausser de sa responsabilité.

    Sur le reste, je trouve que tu as bien sûr raison, il y a un gros problème de contraception en France, qui n'est pas utilisée autant qu'elle le devrait. Problème d'éducation ? de visibilité des plannings familiaux ? Autre ?

  23. #22
    kinette

    Re : Arguments pour et contre avortement

    150000 avortements par an et on parle "d'accident".
    A mon avis, oui il y a une bonne part d'accidents, et même si pour d'autres cas ça n'en est pas (et dans ce cas qu'est-ce?), le problème des grossesses accidentelles est suffisant pour justifier que ce soit légal.

    Avez vous songez a ces centaines de milliers de femmes qui en France ont du avoir recours à l'avortement ?
    Je ne sais pas si c'est si traumatisant, n'ayant pas eu à y avoir recours. Je pense que ça dépend énormément des femmes/situations.
    C'est difficile à dire mais personnellement je ne pense pas que ça me poserait tant de problèmes que ça.

    Vous rendez vous compte que ces chiffres donnent énormément de grain à moudre a tout les mouvements anti-IVG ?
    Combien d'avortements "sauvages" (ou de tentatives) dans les pays où l'avortement est interdit?

    Le problème n'est pas d'opposer la contraception à l'IVG mais bien de rendre ces procédés complèmentaire. Je suis désolé, il y a encore une évolution a faire de ce point de vue.
    Sincèrement je ne pense pas qu'il y ait tant de femmes qui considèrent que l'avortement est un moyen de contraception.

    On ne peut pas mettre ces chiffres sur le compte des défaillances de la pilule (qui connait les chiffres ?)
    Ben justement personne ne les connaît. Et c'est sûr ça arrive à plein de femmes d'oublier ou de la prendre un peu "décallé". J'aimerais bien voir les mecs dans la même situation tiens... ça m'étonnerait qu'il y ait moins d'oublis de pilule...

    ou des capotes qui explose (là faut le faire quand même !).
    Bon, faut-il te faire un dessin? Ca arrive que les capotes glissent, ça peut aussi arriver que sans le faire exprès le mec la fragilise en la mettant (ongle qui accroche), et enfin, ben oui, y a une très faible probabilité que le préservatif soit défectueux. Mais si tu multiplie toutes ces probabilités par le nombre de rapports sexuels à mon avis ça devient plus important qu'on ne le suppose a priori.

    (et on peut aussi parler des mecs qui assurent leur copine de contrôler tout ça parfaitement, si si, ça existe... puis les cas où ça peut passer sans pénétration (je vous ferai pas de dessin)...

    Une part très importante des IVG concernent des femmes qui n'utilisaient pas de moyen contraceptif, d'où le problème.
    Ben pourquoi n'en utilisaient-elles pas? D'où viennent tes statistiques?
    Sinon tu ne crois pas que c'est possible aussi de souhaiter un enfant, puis de rencontrer des problèmes tels (abandon du conjoint, dépression, etc...) que l'enfant ne soit ensuite plus du tout le bienvenu?
    Quel est le pourcentage de femmes avortant étant en couple stable?

    Quand aux tentatives pour culpabiliser les hommes, là encore, faux problème. On a jamais obliger une femme a avoir des relations sexuelles avec un homme avec ou sans contraception. Le contraire s'appelle un viol et c'est un crime. Donc ne mélangons pas tout.
    Bon, et pourquoi les mecs ne seraient-ils pas AUSSI responsables? Y a combien de connards qui laissent tomber leur copine si elle est enceinte?
    Y a combien de connards qui ne veulent pas mettre de préservatif et qui croient qu'ils contrôlent tout?
    Au fait tu connais le pourcentage de femmes battues par leur conjoint? C'est peut-être pas si éloigné comme problème (tu pourras bien sûr me dire que c'est de leur faute, que personne ne les force à rester avec un mec qui les bat).
    Sinon ben si une femme et un mec couchent ensemble sans préservatif, qu'ils prennent ce risque et que la femme tombe enceinte, c'est évidemment la femme qui est "coupable"? Et le connard de mec qui ne s'est même pas renseigné sur si la femme prenait la pilule (sans parler du risque de MST) lui il est tout blanc peut-être?

    Il y a à mon avis plein de cas différents qui aboutissent à une IVG.
    Manque d'information, situation difficile, responsabilité des uns ou des autres...

    C'est déjà visiblement pas simple de généraliser le préservatif contre les MST, alors pour la contraception, ca me parait démagogique.
    Quand on est dans une relation stable, le préservatif, faut quand même dire ce qu'il en est on s'en passe très volontier en prenant la pilule.

    K. on trace et psion
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  24. #23
    Cornemuse

    Re : Arguments pour et contre avortement

    Citation Envoyé par kinette
    Bonjour,
    Lorsqu'un couple ayant des difficultés pour concevoir fait appel à la fécondation in vitro, on s'arrange pour avoir plusieurs embryons (stades quelques cellules) à réimplater (car il y a toujours des échecs).
    Lorsque le couple réussit à avoir un enfant, à vorte avis que deviennet les embryon surnuméraires?
    Est-ce vraiment un crime de ne pas réimplanter TOUS ces "futurs enfants"? (si je suis cornemuse, on a donc affaire à des assassinats...).
    En ce qui concerne les embryons, justement, tout cela est contre-nature !!!



    Une femme qui a été violée doit-elle absolument garder un enfant issu de ce viol, sous peine de se voir traiter d'assassin?
    C'est évidemment un problème, heureusement assez rare, et pour éviter un assassinat, il vaut mieux mettre le bébé innocent au monde, et l'offrir à un couple désireux d'en avoir. C'est simple vous savez. Il faut le vouloir.
    ◄▼▲☺♫ ♪▲▼►

  25. #24
    John78

    Re : Arguments pour et contre avortement

    Citation Envoyé par Cécile
    Je n'ai pas vu dans ce post de tentative de culpabiliser les hommes. Simplement, un rapport sexuel ayant lieu à deux (même si la femme a davantage tendance à s'en occuper car elle est encore plus directement concernée), la contraception est l'affaire des deux. L'homme ne peut pas se défausser de sa responsabilité.


    Oui c'est vrai mais en théorie. Mais pas dans les faits. Il vaut bien mieux que les femmes prennent seules leurs dispositions et n'attendent pas d'un homme qu'ils les prennent à leurs places. C'est avant tout une question de prudence. J'ai eu été jeune, a 18 ans je ne me préoccupait pas beaucoup de savoir si mes partenaires prennaient la pilule. A vrai dire, ca me passait complètement par dessus la tête. Devenus vieux et con, on réfléchis a ca. Pas à 17 ans.
    Pour dévellopper la contraception en France, franchement, je ne sais pas. J'ai pas d'idée.

    A+
    John

  26. #25
    Breched

    Re : Arguments pour et contre avortement

    C'est évidemment un problème, heureusement assez rare, et pour éviter un assassinat, il vaut mieux mettre le bébé innocent au monde, et l'offrir à un couple désireux d'en avoir. C'est simple vous savez. Il faut le vouloir.

    ha oui?
    9mois avec un truc qui grossit en toi, te rappelant sans cesse ce qui t'es arrivé.. c'est simple et facile?

    et quand l'enfant voudra connaitre son origine biologiqe, comment vivra t-il le fait d'être né d'un viol... c'est risuqer de gacher une 2ème vie!

  27. #26
    kinette

    Re : Arguments pour et contre avortement

    Oui c'est vrai mais en théorie. Mais pas dans les faits. Il vaut bien mieux que les femmes prennent seules leurs dispositions et n'attendent pas d'un homme qu'ils les prennent à leurs places. C'est avant tout une question de prudence. J'ai eu été jeune, a 18 ans je ne me préoccupait pas beaucoup de savoir si mes partenaires prennaient la pilule. A vrai dire, ca me passait complètement par dessus la tête. Devenus vieux et con, on réfléchis a ca. Pas à 17 ans.
    OK il faut que les femmes se méfient et on ne leur répète pas assez... seulement ça n'est pas toujours si facile, surtout lorsque la fille se croit moins expérimentée et que le mec fanfaronne. Puis pourquoi le mec aurait-il le droit d'être jeune et con et la fille sage et responsable???

    Mais le mec qui ne s'en soucie point est un con irresponsable, je persiste à le penser! Il y a un grand manque d'éducation de ce côté, et de nombreuses baffes qui se perdent.
    Je pense que dans de tels cas on devrait obliger le mec à reconnaître le gosse, si jamais il n'y a pas avortement, parce qu'il est responsable autant que la femme (bon OK j'exagère, et l'application n'est pas si simple, mais comme le disait Neutrino il y a quand même une injustice énorme puisque c'est la femme qui récolte souvent seul le problème).

    Et le cas du mec qui prétend "contrôler la situation" il n'est pas rare, et pas nécessairement de la part de mecs peu cultivés, ni non plus des ados!

    En ce qui concerne les embryons, justement, tout cela est contre-nature !!!
    Bof au point où on en est par rapport à la nature... ta maison est certainement aussi contre-nature, ce que tu manges est "contre-nature", te soigner est "contre-nature", dormir dans un lit, avoir un ordi est "contre nature"... porter des sous-tifs est contre-nature...

    C'est évidemment un problème, heureusement assez rare, et pour éviter un assassinat, il vaut mieux mettre le bébé innocent au monde, et l'offrir à un couple désireux d'en avoir. C'est simple vous savez. Il faut le vouloir.
    !!!!!!!!!!!!!!! je me demande si tu réalises vraiment ce que tu racontes... Je suis atterrée, je ne sais plus quoi dire, tellement ça m'effare...

    K. dont l'arrière grand-mère était "fille-mère"...
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  28. #27
    Narduccio

    Re : Arguments pour et contre avortement

    Merci Kinette pour ton post n°13 qui remet bein les pendules à l'heure.

    Plusieurs personnes ont revélé le nombre élevé d'avortements. Trop élevé d'accord. Mais je me souvient d'un reportage (lors du débat sur le voile) ou une infirmière citait le cas de femmes de millieux intégristes ( contraception interdite) qui venaient se faire avorter "en douce" ou qui avait un "accident". Ces femmes, totalement subordonnées à leur maris pour ce qui est de leur séxualités aimeraient sortir de leur statuts de "poules pondeuses".
    Et le pire c'est que cela éxiste dans tous les milieux intégristes quelque soit la religion, la nationalité ou le statut social! Alors avant de nous faire la morale, certains feraient mieux de balayer devant leur porte!

  29. #28
    dteuz

    Re : Arguments pour et contre avortement

    Antoine, vous avez du bon sens
    Comment faire pour enrichir le pays ?
    Mettez la pilule en vente dans les Monoprix

    l'avortement par la medecine me semble le moyen le plus approprié pour eviter les problemes d'une grossesse et d'une naissance non voulu
    il n'y a aucune autre alternative valable.surtout pas celle preconisée par cornemuse,bien plus traumatisante sur la durée.

    on a assez peu parlé d'avortement pour raison medicale.

  30. #29
    Neutrino

    Re : Arguments pour et contre avortement

    Je ne suis pas d'accord avec Kinette sur le contre-nature : il n'y a pas besoin d'extraire des exemples, TOUT ce que l'être humain fait est contre-nature. La philosophie des droits de l'homme, le droit lui-même sont contre-nature!

    Par exemple : si j'étais dans la logique de respecter les lois de la nature, j'abandonnerais illico les études de médecine, car elle maintient en vie des incurables et des faibles qui ne servent plus à rien à la population! Eh bien non, je n'écoute pas la nature, et je dis qu'il FAUT porter assistance...

    Le contre-nature est un argument fallacieux, comme je l'ai dit. C'est dans la nature de l'homme, avec son cerveau énorme, de mettre au point des techniques, même pour se reproduire...

    Je réitère mon argument, pour la 223ème fois : on ne peut pas contraindre une femme à être enceinte, quand bien même on lui permet dans tous les cas de confier son enfant à une famille d'accueil.

    Pour moi, ça représente à la fois une humiliation, un supplice physique (le fait de vouloir un enfant est sûrement un bon analgésique pour les 6h voire plus de travail pour accoucher...), et ça peut être une amende (femme en difficulté financière) voire une condamnation à mort (familles intégristes suscités).

    Le respect de la vie passe aussi par le respect de l'intégrité physique et mentale de tout être humain, y compris de la femme enceinte. Si elle désire ne pas être enceinte, elle a, a priori le droit de se faire avorter.

    Bien sûr, il y a des cas que j'imagine où je ne serais pas du tout d'accord avec l'avortement : par exemple, une femme qui décide d'avorter parce que son bébé est une fille. Mais pas au nom du respect (disons le : adoration idolâtre et égocentrique) intransigeant de la vie humaine, au nom de la dignité humaine (le bébé n'est pas une marchandise qu'on jette parce qu'elle n'est pas comme-on-veut - je ne vise pas le DPI!).

    Un autre aspect est la question de la justice, de l'égalité. Ne pas donner le droit d'avorter aux femmes, c'est créer une inégalité dans le droit d'avoir une sexualité épanouie :
    par rapport aux hommes (voir l'excellente défense de Polly Baker, jugée pour avoir un 4ème enfant naturel, "rapportée" -inventée?- par Diderot dans le supplément au Voyage de Bougainville)
    par rapport aux femmes homosexuelles (c'est même pas la peine de penser que c'est contre-nature... j'ai pas envie de vitupérer en Hors Sujet ce soir).
    par rapport aux femmes stériles, ménopausées (dont aucune église n'a jamais interdit le mariage : preuve qu'il y a toujours eu une porte ouverte à la sexualité non reproductrice).

  31. #30
    Cécile

    Re : Arguments pour et contre avortement

    Salut

    Citation Envoyé par Chris77
    Je vais souligner un autre problème de l'avortement, c'est que l'avis du partenaire masculin n'est jamais pris en compte. Que se passe-t-il si dans un couple, la femme désire avorter et l'homme veut garder l'enfant ? Je suppose que c'est très rare, ce genre de cas.
    Tu as raison, ça doit être très difficile pour l'homme. Mais comme c'est la femme qui est enceinte, il est normal que ce soit elle qui ait le dernier mot.

    Citation Envoyé par John78
    150000 avortements par an et on parle "d'accident".
    ...
    J'ai eu été jeune, a 18 ans je ne me préoccupait pas beaucoup de savoir si mes partenaires prennaient la pilule.
    Ben voilà ,tu as donné toi même la réponse à ta propre remarque. Les filles de 18 ans ne sont pas forcément plus matures que les hommes de cet âge, et ne s'en préoccupent pas forcément. Résultat, les 150 000 avortements que tu dénonces. Et les ex-futurs pères en sont aussi responsable que les ex-futures mères.
    Cela dit, tu as raison sur un point : il est plus prudent pour une fille de prendre en main sa contraception, et de ne pas compter sur son copain, vu que c'est surtout elle qui subira les conséquences. Mais ça n'exonère pas la responsabilité du copain.

    Citation Envoyé par Deutz
    Mettez la pilule en vente dans les Monoprix
    Non, la pilule est un médicament, avec des contre-indications, et ne peut pas être prescrite par n'importe qui, donc encore moins vendue en libre service.
    En revanche, les centres de planning familiaux devraient être plus nombreux, et surtout il devrait y avoir une pub énorme dans les lycées, voire les collèges, afin que chaque ado sache que ça existe et où est le centre le plus proche.

    Citation Envoyé par Kinette
    (je vous ferai pas de dessin)...
    Ben pourquoi ?

Page 1 sur 5 12 3 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Les arguments CONTRE la montée des océans
    Par iskonessian dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 9
    Dernier message: 25/01/2008, 15h53