Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

exercice dihybridisme

  1. sf8910

    Date d'inscription
    janvier 2014
    Messages
    3

    exercice dihybridisme

    bonjour, j ai un exercice à faire mais je suis totalement bloquée, quelqu'un pourrais t'il m'aider?

    Chez la Drosophile, lorsqu'on croise des femelles homozygotes à yeux normaux et ailes vestigales avec des mâles à yeux rouges et ailes normales on obtient en 1er génération (F1), uniquement des individus normaux pour les deux caractères.
    Si, en croisant ces femelles F1 avec des mâles présentant les 2 caractères récessif, on obtient:
    11 individus à yeux rouges et ailes vestigales
    9 individus normaux
    93 individus à yeux rouges et ailes normales
    87 individus à yeux normaux et ailes vestigales
    Peut-on considérer que ces résultats sont compatible avec le dihybridisme mendelien? sinon quelle(s) hypothèses peut-on formuler?

    -----

     


    • Publicité



  2. sf8910

    Date d'inscription
    janvier 2014
    Messages
    3

    Re : exercice dihybridisme

    bonjour, je vois que personne n'a voulu répondre a mon message.

    je voulais juste presiser que je ne demande pas a ce que l 'on fasse mon exercice mais juste que l 'on m'aide a comprendre.


    en esperant que quelqu'un veuille bien m'aider

    cordialement
     

  3. Meiosis

    Date d'inscription
    mars 2011
    Messages
    1 086

    Re : exercice dihybridisme

    Salut,

    Dans ton petit texte tu as 2 croisements, le deuxième étant un croisement test avec un mâle récessif pour les 2 caractères (ou test cross).
    Avec le 1er croisement tu peux appliquer la 1ère loi de Mendel sur l'uniformité de la génération F1, ça veut dire que quand tu croises les 2 parents tu obtiens 100% de F1 avec un même phénotype. Cela veut dire que les parents étaient tous les deux homozygotes (ou race pure), pour la femelle l'énoncé le confirme, pour le mâle tu le sais parce que justement t'as 100% d'individus en F1 avec un seul phénotype, c'est-à-dire un seul type d'individus, les mâles ne produisent qu'un seul type de gamète donc après la méiose avec la fécondation tu auras un seul type de génotype hétérozygote possible, tu le déduis donc comme ça.

    Ensuite tu croises cette F1 avec le mâle récessif pour les 2 caractères et donc forcément homozygote, car être récessif implique d'être homozygote (mais pas le contraire car on peut être homozygote pour 2 allèles dominants).
    Tu obtiens 4 types d'individus dont 2 sont majoritaires et 2 minoritaires dans les proportions, il y a un truc à dire avec le brassage intra ou interchromosomique et le crossing-over lors de la prophase I de méiose. Dans un des deux cas tu pourras dire que les gènes étaient probablement liés génétiquement au vu des résultats du second croisement et donc physiquement. Si c'est l'autre cas tu pourras dire que les gènes étaient probablement indépendants génétiquement et donc soit liés physiquement mais éloignés sur le chromosome (ce qui donne une sorte de "faux positif") ou indépendants physiquement.
     

  4. sf8910

    Date d'inscription
    janvier 2014
    Messages
    3

    Re : exercice dihybridisme

    Merci beucoup pour ses explications elles vont m'ettre d'une grande aide pour faire cette exercice.
     

  5. Flyingbike

    Date d'inscription
    septembre 2009
    Localisation
    Viroflay
    Âge
    32
    Messages
    5 170

    Re : exercice dihybridisme

    Citation Envoyé par Meiosis Voir le message
    car être récessif implique d'être homozygote (mais pas le contraire car on peut être homozygote pour 2 allèles dominants)
    n'est-ce pas l'inverse ? un allèle ne peut être récessif ou dominant que par rapport a un autre allèle, forcément différent...
     


    • Publicité



  6. Meiosis

    Date d'inscription
    mars 2011
    Messages
    1 086

    Re : exercice dihybridisme

    Pour être récessif il faut que le même allèle s'exprime 2 fois. Donc on est forcément homozygote car on a 2 fois le même.
    Mais si tu es homozygote tu peux avoir 2 fois le même allèle dominant et non obligatoirement récessif, exemple A//A pas obligatoirement a//a.
    Ma phrase était peut-être mal tournée.
     

  7. Flyingbike

    Date d'inscription
    septembre 2009
    Localisation
    Viroflay
    Âge
    32
    Messages
    5 170

    Re : exercice dihybridisme

    Je ne suis pas d'accord. La récessivité d'un allèle ne peut exister que pour deux allèles différents. Ou on ne se comprend pas ?
     

  8. Meiosis

    Date d'inscription
    mars 2011
    Messages
    1 086

    Re : exercice dihybridisme

    Oui je pense qu'on ne se comprend pas.

    Sur ce lien pris au hasard parmi tant d'autres kuzco résume bien ce que je disais : http://fr.answers.yahoo.com/question...0043636AAdCRmD

    "pour que l'allèle récessif se voit, il faut être homozygote, c'est-à-dire avoir deux fois cet allèle", en gros si on est récessif on est homozygote mais si on est homozygote on n'est pas obligatoirement récessif pour l'allèle car on peut avoir 2 fois le même allèle mais dominant.
     

  9. Karala

    Date d'inscription
    janvier 2014
    Messages
    9

    Re : exercice dihybridisme

    Si je puis me permettre, j'ai l'impression que la confusion vient d'un léger abus de langage : on ne peut pas dire qu'un individu "est récessif", ce sont ses allèles qui le sont. Si ses 2 allèles sont récessifs, il est homozygote, et donc il exprimera le phénotype récessif. Mais c'est bien l'allèle qui est récessif, et non l'individu.
    Et en effet, on ne peut parler d'allèle récessif que par rapport à un autre allèle dominant... dans l'absolu, et non dans le génotype d'un même individu
     

  10. Meiosis

    Date d'inscription
    mars 2011
    Messages
    1 086

    Re : exercice dihybridisme

    @Karala : je suis d'accord avec toi, c'était un raccourci de ma part, la confusion venait peut-être de là.
    Je suis d'accord avec ça "Si ses 2 allèles sont récessifs, il est homozygote[...]" c'est une partie de l'idée que je voulais exprimer dans mes messages précédents.
     

  11. Flyingbike

    Date d'inscription
    septembre 2009
    Localisation
    Viroflay
    Âge
    32
    Messages
    5 170

    Re : exercice dihybridisme

    Encore une fois cela n'a pas de sens. Si l'individu est homozygote, il n'y a pas lieu de parler de récessivité d'un allèle ni de phénotype récessif.
     

  12. Karala

    Date d'inscription
    janvier 2014
    Messages
    9

    Re : exercice dihybridisme

    Tu peux développer ? Je ne te suis plus du tout !
    Si un homme hétérozygote M/b aux yeux marron et une femme homozygote aux yeux bleus b/b ont un enfant aux yeux bleus b/b, on ne peut pas dire que cet enfant est homozygote récessif/récessif et qu'il exprime le phénotype récessif ?
     

  13. Flyingbike

    Date d'inscription
    septembre 2009
    Localisation
    Viroflay
    Âge
    32
    Messages
    5 170

    Re : exercice dihybridisme

    Citation Envoyé par Karala Voir le message
    Tu peux développer ? Je ne te suis plus du tout !
    Si un homme hétérozygote M/b aux yeux marron et une femme homozygote aux yeux bleus b/b ont un enfant aux yeux bleus b/b, on ne peut pas dire que cet enfant est homozygote récessif/récessif et qu'il exprime le phénotype récessif ?
    non on ne peut pas parler de récessivité puisqu'il est homozygote ! c'est un concept qui ne s'applique pas. Un allèle est récessif ou dominant par rapport à l'autre, pour cela ils doivent être par définition différents. S'ils sont identiques ils sont identiques, point.
     

  14. Meiosis

    Date d'inscription
    mars 2011
    Messages
    1 086

    Re : exercice dihybridisme

    Je vois ce que Flyingbike veut dire, dans le fond l'allèle "bleu" est récessif par rapport au marron mais dans le génotype de l'enfant comme ce sont les deux mêmes on ne parle pas de récessivité pour les 2 allèles. Ce serait pareil si l'enfant avait 2 allèles marron, on ne pourrait pas les définir comme des allèles dominants car ils seraient identiques. En gros les définitions de récessivité/dominance se font relativement et non dans l'absolue.
    Pourtant Karala avait la bonne idée dans sa dernière phrase.
    Dernière modification par Meiosis ; 07/02/2014 à 01h08.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Dihybridisme
    Par joel.1995 dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 26/03/2013, 23h02
  2. [Licence (L1-L2-L3)] Dihybridisme
    Par damheraes dans le forum Exercices en biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/05/2011, 17h18
  3. [Biologie Cellulaire] Dihybridisme
    Par Lau78 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/01/2010, 19h59
  4. [Génétique] dihybridisme
    Par samia5095 dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 04/04/2009, 21h36
  5. [Génétique] exercice de génétique (dihybridisme)
    Par mimita20 dans le forum Biologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 24/09/2007, 23h39