Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 15 sur 30

[Bio] [TS] Immunologie-SIDA (peut être trop difficile)

  1. piwi

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    40
    Messages
    7 852

    [Bio] [TS] Immunologie-SIDA (peut être trop difficile)

    Je me lance dans une serie de question touchant à l'immunologie et au SIDA (virus quoi...)

    Je vais commencer par des questions assez générales, nous verrons ensuite quels points approfondir.

    I. Le virus.
    1. Donnez une définition générale des virus. (j'ai en stock une définission acceptée qui fera bien sur une copie mais j'aimerais que nous y arrivions par la discussion.)

    2. Le VIH est un retro virus. A l'aide d'une description succinte de son mode de réplication, justifiez ce terme.

    3. Diagnostic.
    Le diagnostic du SIDA se fait en deux temps.
    a. On test la presence du virus du SIDA par la technique ELISA en répetant deux fois l'experience grâce à deux tests d'origine commerciale différente.
    Le principe du test ELISA est d'utiliser des anticorps pour piéger puis identifier une cible sur une plaque.

    Définissez les termes d'anticorps monoclonaux et polyclonaux.
    A l'aide de ces informations pouvez vous proposer un principe experimental pour y parvenir?
    Pourquoi utilise t on deux tests différents pour poser le diagnostic?

    b. Si les deux tests ne donnent pas les mêmes résultats, on effectue alors un nouveau test grâce à la technique du westernblot.
    Le westernblot consiste à faire migrer des proteines dans un gel sous l'action d'un champ electrique afin de les séparer. Puis on détecte une protéine en particulier à l'aide d'un anticorps spécifique. Dans le cadre du SIDA il faut mettre en evidence la présence de p24 et au moins une proteine de l'enveloppe du virus (gp120 ou gp160). Vous disposez de sang comment procéderiez vous pour détecter au plus vite la présence du virus? Quel type d'anticorps utiliseriez vous?
    Que souhaiteriez vous eviter?

    3. Le patient est positif pour l'un des ELISA et négatif pour le second. On effectue le westernblot et le test se révele négatif pour les proteines de l'enveloppe.
    On préscrit un nouveau test sérologique 15 jours à 1 mois plus tard.
    Expliquez pourquoi.


    Voilà, c'est tout pour l'instant.
    Cordialement,
    piwi

    -----

     


    • Publicité



  2. Vinc

    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    AP-HP
    Messages
    3 099

    Re : [Bio] [TermS] Immunologie-SIDA (peut être trop difficile)

    Je peux jouer moi aussi ??

    Vinc

    P.S: peut-être un peu trop difficile en effet pour des TS.....
    Primum non nocere.
     

  3. azt

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Au sud de Paris, t'y es.
    Âge
    37
    Messages
    965

    Re : [Bio] [TermS] Immunologie-SIDA (peut être trop difficile)

    J'ai arrêté la biologie en classe de seconde, alors je me permets de lancer une définition

    Un virus doit détourner le matériel et les mécanismes d'une cellule pour se répliquer. Il est en général constitué de protéines et d'ARN.
    Il me semble aussi qu'il y a un critère de taille !? Bien en dessous du micron en tour de taille par opposition aux microbes.

    AZT, qui connait un peu mieux les virus dont la taille se mesure en octets...
    Nous sommes toujours de la taille de l'univers que nous découvrons. [Frédérick Tristan]
     

  4. Vinc

    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    AP-HP
    Messages
    3 099

    Re : [Bio] [TermS] Immunologie-SIDA (peut être trop difficile)

    Salut!
    Citation Envoyé par azt
    Un virus doit détourner le matériel et les mécanismes d'une cellule pour se répliquer. Il est en général constitué de protéines et d'ARN.
    Il me semble aussi qu'il y a un critère de taille !? Bien en dessous du micron en tour de taille par opposition aux microbes.
    D'ARN pas nescessairement.....et de protéines oui il vaut mieux
    En ce qui concerne le tour de taille des virus , je pense que les plus minces font un petit 36...............
    Blague à part, un virus fait environ 10 à 100 nm de diamètre.
    Bonc je laisse Piwi préciser puisque c'est lui qui a posté l'exo

    A+
    Vinc
    Primum non nocere.
     

  5. Philder

    Date d'inscription
    janvier 2006
    Localisation
    Londres
    Âge
    35
    Messages
    192

    Re : [Bio] [TermS] Immunologie-SIDA (peut être trop difficile)

    Si mes souvenirs sont bons: c'est un rétrovirus car il transforme son ARN en ADN grâce à une protéine (transcriptase inverse ou quelque chose comme ca) et qu'il intègre cet ADN à celui de la cellule.
     


    • Publicité



  6. piwi

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    40
    Messages
    7 852

    Re : [Bio] [TermS] Immunologie-SIDA (peut être trop difficile)

    Citation Envoyé par azt
    Un virus doit détourner le matériel et les mécanismes d'une cellule pour se répliquer. Il est en général constitué de protéines et d'ARN.
    Il me semble aussi qu'il y a un critère de taille !? Bien en dessous du micron en tour de taille par opposition aux microbes.
    Je dirais que de l'ensemble il y a du bon même si la formulation laisse franchement à désirer. De la même façon que Vinc j'ajouterai que je ne vois pas pourquoi limiter le champ de la definition aux virus à ARN (dont font effectivement partie les VIHs).
    Même si le critère de taille pourrait être interessant je ne le mettrais pas dans la definition. La raison en est assez simple dans le fond. Connaissez vous une entité de la taille d'une bactérie ou d'une cellule qui se comporterait comme un virus? Donc il n'y a pas d'exclusion par le critère de taille, du coup le mentionner est facultatif.

    Citation Envoyé par Philder
    c'est un rétrovirus car il transforme son ARN en ADN grâce à une protéine (transcriptase inverse ou quelque chose comme ca) et qu'il intègre cet ADN à celui de la cellule.
    Dans le principe c'est cela même si la question appelle une réponse plus détaillée

    note: j'avais pas bien lu le coup du tour de taille du virus. Pas mal.... non en fait, excellent.
     

  7. azt

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Au sud de Paris, t'y es.
    Âge
    37
    Messages
    965

    Re : [Bio] [TermS] Immunologie-SIDA (peut être trop difficile)

    D'accord,
    si je comprends bien les biologistes parlent d'entités ? Ce mot n'est pas vraiment dans mon vocabulaire courant.
    Je vais faire un effort :
    Est-ce qu'il y a des virus qui ont un génome basé sur l'adn ?

    J'ai trouvé que le mimivirus faisait 400 nanométres de diamètre, ce qui fait un tour de taille de 1,2 micron
    Dernière modification par azt ; 30/01/2006 à 20h52.
    Nous sommes toujours de la taille de l'univers que nous découvrons. [Frédérick Tristan]
     

  8. Vinc

    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    AP-HP
    Messages
    3 099

    Re : [Bio] [TermS] Immunologie-SIDA (peut être trop difficile)

    Citation Envoyé par azt
    si je comprends bien les biologistes parlent d'entités ?
    Non pas forcément......

    Citation Envoyé par azt
    Est-ce qu'il y a des virus qui ont un génome basé sur l'adn ?
    Oui bien sûr!!! Il y a des virus à ADN et des virus à ARN (rétro virus), mais ensuite ca eut se compliquer avec des rétro virus qui n'intègrent pas leur génome dans celui de leur cellule hôte (comme l'hépatite B par exemple).

    Citation Envoyé par azt
    J'ai trouvé que le mimivirus faisait 400 nanométres de diamètre, ce qui fait un tour de taille de 1,2 micron
    Oui alors là le problème c'est que tu prend la seule exeption..... Le mimivirus a été découvert l'année dernière (si ma mémoire est bonne) par une équipe marseillaise (Claverie et al je crois). Il est en effet plus gros que la moyenne tant au niveau du diamètre de sa capside que de la taille de son génome qui équivaut à celui de petite bactéries... Le mimivirus est d'ailleurs l'exemple qui montre que l'on pourrait classer les virus parmis les être vivants, mais c'est encore très discuté (rien que sur le forum ).
    Et enfin, évite vraiment d'utiliser l'expression "tour de taille" pour la taille d'un virus, parle plutôt du diamètre, tout simplement !

    A+
    Vinc
    Primum non nocere.
     

  9. piwi

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    40
    Messages
    7 852

    Re : [Bio] [TermS] Immunologie-SIDA (peut être trop difficile)

    c'est vrai que l'expression entité n'est pas tres heureuse. Mais elle a pour avantage (c'est pour cela que je l'ai ecrit) de ne pas s'avancer du tout sur la nature de ce dont je voulais vous faire parler.

    Maintenant vous nous avez trouvé l'exception hyper recente qui traine
    Félicitation, vous êtes tenace. M'enfin ca ne remet pas en question ce que je disais plus haut, il est pas né le virus qui phagocytera une bactos

    Je crois que plutot que de se perdre dans le fait de savoir si pour certains virus le genome est fait d'ARN et pour d'autres d'ARN il sera plus interessant dans le cadre d'une définition de se contenter d'une assertion telle que "le génome des virus est constitué d'acide nucléique"
    La définition doit rester vague puisque ce genome est variable selon les virus.
    Si vous avez peur que l'on vous repproche ce manque precision alors formulez le comme suit:
    "le génome des virus est constitué d'acide nucléique (ADN ou ARN)"
    Notez bien aussi que le ou est exclusif. C'est l'un ou l'autre. On ne trouve jamais les deux dans un virus ce qui fait une belle différence avec le monde cellulaire procaryote ou eucaryote.

    Je crois qu'avec ceci nous tenons une première partie de notre définition.
     

  10. Eiko

    Date d'inscription
    février 2006
    Âge
    29
    Messages
    46

    Re : [Bio] [TermS] Immunologie-SIDA (peut être trop difficile)

    ben o peut dire que c'est un virus parcequ'il infecte le sitème immunitaire. empeche lactivation des lymphocyte T et B. infectes les cellules enfin plein de truc mais jarrive plsu ametrre dans lordre en tout cas je cai sy reflechir, je fai smes fiches de revisions, dans UNe semaine, c'est bac blan,c!!!!!!!!
    "Dreams are dreams"
    Akeboshi...
     

  11. piwi

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    40
    Messages
    7 852

    Re : [Bio] [TermS] Immunologie-SIDA (peut être trop difficile)

    bonjour,

    faites attention à votre orthographe s'il vous plait.
    Sinon, à quelle question faites vous réference?

    Cordialement,
    piwi
     

  12. Ammary

    Date d'inscription
    février 2005
    Messages
    38

    Re : [Bio] [TermS] Immunologie-SIDA (peut être trop difficile)

    . Le virus.
    1. Donnez une définition générale des virus. (j'ai en stock une définission acceptée qui fera bien sur une copie mais j'aimerais que nous y arrivions par la discussion.)
    Un virus est composé de différents composés dont des protéines de surface qui vont lui permettre de reconnaitre sa cellule-cible pour y pénétrer et se répliquer en libérant son matériel génétique au sein du noyau de la cellule.

    2. Le VIH est un retro virus. A l'aide d'une description succinte de son mode de réplication, justifiez ce terme.

    Le virus du SIDA, contrairement aux autres virus, n'est pas un virus a ADN mais à ARN. Pour pouvoir se répliquer au sein de la cellule, il doit donc répliquer son ARN en ARN par un phénomène de transcriptase inverse ou rétrotranscription. D'où le terme de rétrovirus.

    3. Diagnostic.
    Le diagnostic du SIDA se fait en deux temps.
    a. On test la presence du virus du SIDA par la technique ELISA en répetant deux fois l'experience grâce à deux tests d'origine commerciale différente.
    Le principe du test ELISA est d'utiliser des anticorps pour piéger puis identifier une cible sur une plaque.

    Définissez les termes d'anticorps monoclonaux et polyclonaux.
    A l'aide de ces informations pouvez vous proposer un principe experimental pour y parvenir?
    Pourquoi utilise t on deux tests différents pour poser le diagnostic?

    Jamais entendu parler pour le moment des Ac monoclonaux et polyclonaux...
    Le principe du test ELISA est de mettre au fond des puits le sérum humain par exemple, avec Anti-gène ou non par rapport à un puit témoin. On dépose ensuite quelques gouttes de solution avec des Ac (anti-VIH par exemple), on laisse reposer quelques minutes puis on rince...On dépose ensuite quelques gouttes d'un produit dont j'ai oublié le nom contenant une enzyme qui se fixe sur les Ac en présence et se colore donc à ce moment là (coloration bleue). S'il y a le virus, on observera une coloration particulière (donc bleue ici) dans le puit...

    On utilise deux tests différents pour effacer les éventualités de résultats faussement négatifs ou faussement positifs, qui peuvent être causé soit par un mauvais rinçage, soit par un mélange des produits au moment du rinçage... Et aussi parce que les Ac anti-VIH n'apparaissent qu'au bout de quelques jours après la contamination...D'où l'intêret de vérifier...

    b. Si les deux tests ne donnent pas les mêmes résultats, on effectue alors un nouveau test grâce à la technique du westernblot.
    Le westernblot consiste à faire migrer des proteines dans un gel sous l'action d'un champ electrique afin de les séparer. Puis on détecte une protéine en particulier à l'aide d'un anticorps spécifique. Dans le cadre du SIDA il faut mettre en evidence la présence de p24 et au moins une proteine de l'enveloppe du virus (gp120 ou gp160). Vous disposez de sang comment procéderiez vous pour détecter au plus vite la présence du virus? Quel type d'anticorps utiliseriez vous?
    Que souhaiteriez vous eviter?

    Des Ac anti-VIH et qui inhiberait les protéines gp120 ou gp160 non ? Sinon le reste, je sais pas...

    3. Le patient est positif pour l'un des ELISA et négatif pour le second. On effectue le westernblot et le test se révele négatif pour les proteines de l'enveloppe.
    On préscrit un nouveau test sérologique 15 jours à 1 mois plus tard.
    Expliquez pourquoi.


    Parce que les Ac n'apparaissent que quelques jours (environ 22) après la contamination, non ?

    Je sais pas si mes réponses sont correctes...
     

  13. piwi

    Date d'inscription
    janvier 2005
    Localisation
    Strasbourg
    Âge
    40
    Messages
    7 852

    Re : [Bio] [TermS] Immunologie-SIDA (peut être trop difficile)

    Bonjour,

    Tout d'abord je suis extremement géné, je n'avais pas vu votre réponse....
    Je ne voudrais surtout pas que vous ayez rédigé tout cela pour rien!

    Alors allons y:

    Un virus est composé de différents composés dont des protéines de surface qui vont lui permettre de reconnaitre sa cellule-cible pour y pénétrer et se répliquer en libérant son matériel génétique au sein du noyau de la cellule.
    Je pense que vous sentez bien ici que votre définition est vague. Il manque pas mal de choses. Je vous renvoie à ce que l'on avait discuté plus haut.

    Le virus du SIDA, contrairement aux autres virus, n'est pas un virus a ADN mais à ARN. Pour pouvoir se répliquer au sein de la cellule, il doit donc répliquer son ARN en ARN par un phénomène de transcriptase inverse ou rétrotranscription. D'où le terme de rétrovirus.
    Alors la seconde partie de la réponse est presque exacte. La réplication de l'ARN génomique par la reverse transcriptase ne donne pas de l'ARN. Mais je sens que vous connaissez la réponse. Vous avez simplement fourché sur le clavier j'imagine.
    La première partie de la réponse est fausse car vous généralisez trop. Tous les virus ne sont pas à ADN.
    Par exemple, le virus de la poliomyelite est un picornavirus (virus avec un petit génome formé d'ARN), les virus influenza dont il est fortement question en ce moment (virus de la grippe) sont aussi des virus à ARN.

    Non ce qui fait la spécificité des retro virus ce n'est pas que leur genome soit fait d'ARN mais qu'ils aient besoin de le retro-transcrire en ADN pour pouvoir se répliquer.

    (description de l'ELISA)
    Vous homettez de dire que au fond de la boite se trouve des anticorps qui capturent les antigènes que vous voulez identifier.
    Ensuite vous vous perdez dans des détails. Quand on décrit le principe d'une manip' on ne donne que les bases.
    Ici c'est un anticorps placé au fond d'une boite. On dépose son sérum. Un épitope 1 de la cible que l'on cherche à isolé est reconnu par l'anticorps. La cible est fixée à la boite.
    On rince de façon à éliminer le bruit de fond.
    On ajoute un second anticorps marqué qui reconnait un second épitope. La cible est prise en sandwich entre les deux anticorps.
    On révèle le marquage de l'anticorps. L'intensité de la coloration est fonction de la concentration en cible dans le sérum de départ.
    On utilise deux tests différents pour effacer les éventualités de résultats faussement négatifs ou faussement positifs, qui peuvent être causé soit par un mauvais rinçage, soit par un mélange des produits au moment du rinçage... Et aussi parce que les Ac anti-VIH n'apparaissent qu'au bout de quelques jours après la contamination...D'où l'intêret de vérifier...
    Rien à redire!
    Très bien.
    Des Ac anti-VIH et qui inhiberait les protéines gp120 ou gp160 non ? Sinon le reste, je sais pas...
    Ca n'est pas très bien dit mais j'ai quand même envie de dire très bien!
    En fait oui. On ne va pas aller purifier les protéines du virus. Par contre, dans le sérum, on trouve des anticorps dirigés contre les proteines de la paroie du virus. C'est la présence de ces anticorps que l'on va chercher à mettre en évidence.
    Pour le reste c'est un peu compliqué, si vous ne le savez pas, laissez tomber
    Parce que les Ac n'apparaissent que quelques jours (environ 22) après la contamination, non ?
    Oui c'est cela. Environs 3 semaines!
    Est ce que vous pouvez voir d'autres raisons? (c'est dur dur là)
    Je sais pas si mes réponses sont correctes...
    Ben moi je trouve ca plutot pas mal dans l'ensemble

    Cordialement,
    piwi
     

  14. Toll

    Date d'inscription
    mars 2006
    Localisation
    San Diego (CA)
    Âge
    39
    Messages
    163

    Re : [Bio] [TermS] Immunologie-SIDA (peut être trop difficile)

    bonjour,
    un petit indice concernant la définition des virus.

    pensez à sa "reproduction", son "style de vie"
    durant leur cycle de réplication, TOUT les virus doivent faire une étape cruciale.

    ps: désolé si mon indice est pourri, je débute
     

  15. Toll

    Date d'inscription
    mars 2006
    Localisation
    San Diego (CA)
    Âge
    39
    Messages
    163

    Re : [Bio] [TermS] Immunologie-SIDA (peut être trop difficile)

    bonjour,
    eh beh.... il ne passionne pas les foules mon indice....

    allez, une base de réflexion:

    si je vous dit qu'un virus est un parasite obligatoire.....
    ca vous dit quoi?
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. TIPE est-ce un sujet trop difficile ?
    Par wallywow dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/11/2007, 15h18
  2. réaction très surprenante...peut-etre meme trop.
    Par boardingman dans le forum Chimie
    Réponses: 16
    Dernier message: 18/01/2007, 18h25
  3. Peut-on être en cité U sans être boursier ?
    Par Temtem71 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 7
    Dernier message: 20/12/2006, 13h23
  4. peut étre la fin du sida?????
    Par soulie dans le forum Actualités
    Réponses: 34
    Dernier message: 15/09/2006, 12h19
  5. [Bio] [Lycée, Bac] Immunologie : un pauvre lapin
    Par piwi dans le forum Exercices pour les concours et examens
    Réponses: 7
    Dernier message: 13/05/2006, 13h02