Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 16 à 30 sur 35

le chauffage (au fuel) pour les nuls (du moins 1 nul)

  1. MaxD1982

    Date d'inscription
    décembre 2014
    Messages
    11

    Re : le chauffage (au fuel) pour les nuls (du moins 1 nul)

    Salut !

    Top cette présentation
    Pitchoune, je ne suis pas sur de la photo à laquelle tu fais référence. En tout état de cause, je ne pense pas que ce soit la manette rouge à côté du numéro deux qui soit la bonne, celle-ci devant servir à isoler le circuit de chauffage (retour) pour intervention sur le circulateur ou la vanne 4 voies.
    L'apport d'eau doit être par un des robinets derrière la chaudière, visibles contre le mur sur la seconde photo. Je pense que c'est la vanne qui est juste à côté du manomètre (n°4) sur la photo 1. Il faut que tu regarde les tuyaux de cuivre qui viennent de ton réseau d'eau et qui vont à ta chaudière. Tu devrais le trouver assez facilement et là dessus il y a un robinet pas trop loin, qui doit être fermé. Tu l'ouvres doucement, en surveillant le manomètre et tu laisse grimper jusque ~1,5 Bars.

    -----

     


    • Publicité



  2. Nicolasadeliapaco9

    Date d'inscription
    janvier 2017
    Messages
    4

    Re : le chauffage (au fuel) pour les nuls (du moins 1 nul)

    Bonjour,
    Je viens d'emménager dans une maison avec une chaudière ferroli mazout SGNunit et je n'arrive pas à trouver la vanne pour remettre de la pression (eau) qui est redescendu à0,5 bar?
    D'avance, un tout grand merci pour vos retours!
     

  3. retraite57

    Date d'inscription
    septembre 2011
    Messages
    43

    Re : le chauffage (au fuel) pour les nuls (du moins 1 nul)

    bonjour une photo de l'intalation serait la bienvenue
     

  4. esserci003

    Date d'inscription
    octobre 2017
    Localisation
    Vourey
    Messages
    4

    Re : le chauffage (au fuel) pour les nuls (du moins 1 nul)

    Merci à Ruzdu pour les photos et à Switch pour les explications

    Je viens moi aussi d'aménager dans une maison avec chaudière à fioul dont le système est identique à celui de Ruzdu. Seulement,je peux couper le circulateur avec un bouton placé sur la chaudière,à côté de celui d'allumage de celle-ci.
    Et ayant des expériences seulement avec des chaudières gaz avec thermostat,je me pose la question sur la gestion de la température d'ambiance.
    Les premiers jours,au soir,lorsqu'il commençait à faire froid j'allumais la chaudière et l'etaignais ensuite. On m'a dit qu'une chaudière a fioul doit rester tout le temps allumée. D'accord,me suis je obligé de laisser aussi le circulateur allumé? Par exemple,la nuit ou la journée,quand personne est là,puis je l'éteindre sans mettre en danger la santé de la chaudière,qui a d'ailleurs déjà une vingtaine d'années?

    Merci de vos réponses éclairantes!
     

  5. behache

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Messages
    3 671

    Re : le chauffage (au fuel) pour les nuls (du moins 1 nul)

    Citation Envoyé par esserci003 Voir le message
    ....,....la nuit ou la journée,quand personne est là,puis je l'éteindre sans mettre en danger la santé de la chaudière,qui a d'ailleurs déjà une vingtaine d'années?
    Aucun problème !.
    L'important est que le foyer de la chaudière reste chaud pour éviter les condensations corrosives à chaque démarrage, pour cela c'est l'aquastat chaudière qui doit rester sur la T° conseillée.

    L'été il serait même possible, pour le radin ou l'économe, d'arrêter la chaudière et ne la remettre en marche que pour chauffer l'ecs (eau chaude sanitaire).

    Une certaine automatisation de l'installation consisterait à asservir le fonctionnement du circulateur à un TA (thermostat d'ambiance) type PID (régulation proportionnelle intégrale différentielle) et non plus un antique TA avec son contact actionné par bilame.
    La limite de la solution coupure du circulateur (accélérateur), par interrupteur ou TA, est que par convection de l'eau du chauffage, vraisemblablement, une bonne partie de l'installation reste tiède-chaude ce qui limitera l'efficacité aux périodes de demi ou pleine saisonde chauffe.

    Enfin, pour être complet : Pour une régulation totalement efficace de la T° ambiante, la solution rationnelle raisonnable consiste, selon moi, à motoriser la V4V (vanne 4 voie) et à un l'asservir à un simple TA PID.


    Remarque : Les vielles chaudières à foyer fonte sont (ou étaient) beaucoup plus résistantes à la corrosion que les chaudières acier et donc pratiquement increvables.
    Par contre ces chaudières HT (haute température) fonte ou acier ont un mauvais rendement (températures élevées des fumées ) et pertes à l'arrêt par circulation d'air au travers du foyer et tirage partiel de la cheninée (elles chauffent les petits oiseaux)
    Cordialement.
     


    • Publicité



  6. esserci003

    Date d'inscription
    octobre 2017
    Localisation
    Vourey
    Messages
    4

    Re : le chauffage (au fuel) pour les nuls (du moins 1 nul)

    Bonjour,

    Merci à Behache pour sa réponse ! Je suis nouveau sur le forum, ce qui explique ma réponse tardive.

    Entretemps j'ai pu me renseigner et demander des devis.
    La chaudière est une Chappée Sempra C/27 (ici la notice de montage avec les données techniques de la chaudière). Elle est en fonte, installée en 1996, régulièrement entretenue.
    Voici une photo de l'installation. On reconnait (de droite à gauche) : manomètre, robinet arrivée eau, vanne trois vois et circulateur, retour de l'eau des 11 radiateurs.
    P_20171030_122234_LL[1].jpg

    J'ai demandé à trois chauffagistes un devis pour pouvoir régler la T° ambiante de ma maison (RDC+étage de 100m², vielle bâtisse en galets en Isère, altitude d'environ 300m). Un chauffagiste m'a dit qu'il faut agir sur le brûleur avec un thermostat Delta dore (et vu le devis, ça n'a pas l'air d'être un travail très difficile) ; un deuxième propose d'insérer un clapet anti-retour 26/34 pour pouvoir agir sur le circulateur ; j'attends encore la réponse du troisième, qui m'a dit qu'il devait voir les spécificités de la chaudière avant de me proposer une solution. Ce dernier a déjà fait des travaux chez moi et chez un copain (il est aussi plombier) et je lui fait confiance.

    Avant d'obtenir ce dernier devis et de prendre une décision fondée juste sur le coût du travail, j'aimerais comprendre quelle est la meilleure solution pour ma chaudière et pour mon besoin de régler la t° de ma maison afin de faire le plus d'économies d'énergies tout en ayant un certain confort. C'est donc mieux l'action sur brûleur ou sur circulateur ?

    Je remercie d'avance tous les experts qui prennent leur temps pour donner des explications claires aux nuls en chauffage au fioul
     

  7. sawai

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    117

    Re : le chauffage (au fuel) pour les nuls (du moins 1 nul)

    Il n'est pas conseillé d'arrêter le circulateur. Les installations sont prévues pour une marche continue, mais puisque la question est posée, plusieurs raisons :

    - la première et non la moindre, c'est que si la chaudière tourne et que le circulateur n'est pas en fonctionnement, cela va occasionner une surchauffe dans le corps de la chaudière. Il y a un thermostat de surchauffe intégré à toutes les chaudières pour éviter cela, mais ce n'est jamais bon de fleureter avec les températures limites. En plus, si la sécurité est HS, alors là c'est direct chaudière à la casse et circuit potentiellement abîmé par l'augmentation de pression occasionnée par l'eau qui bout! Bon, il y a normalement une soupape de sécurité, mais là aussi e n'est jamais bon de titiller les limites. Même chaudière arrêtée, le corps restant chaud il peut faire monter la température de l'eau au-delà de la température limite en cas d'absence de circulation de l'eau. C'est pour cela qu'il est prudent de prévoir une temporisation sur les pompes en cas d'arrêt d'une chaudière, pour que les pompes s’arrêtent 1 ou 2 min après la chaudière.

    - le circulateur est commun à la chaudière et au circuit de radiateur. Si vous l'arrêtez, l'eau ne circule plus dans les radiateurs. Il va y avoir des zones qui vont se refroidir plus vite que d'autres, et cela va occasionner ce que l'on appelle des "trains de chaleur". Ça fait travailler l’installation (dilatation des tuyauteries) et la régulation risque d'en perdre son latin à voir passer des trains chauds, puis des trains froids... Et ne saura plus s'il faut démarrer ou non la chaudière. Ou plutôt, ce qu'il risque de se passer, ce sont des marche-arrêt intempestifs. Il vaut mieux conserver une bonne homogénéisation de la température, et partant, garder le circulateur en fonctionnement.

    - il n'y a pas grand chose à gagner à arrêter un circulateur. Quelques W sur les modèles récents (sur les anciens ce sont quelques dizaines de W) et un peu en pertes par la chaudière. Enfin, ce n'est pas mirobolant. En tout cas le jeu n'en vaut pas la chandelle.


    De toutes façon, pour réguler la température de la maison, vous n'aurez d'autre choix que d'agir sur le brûleur : c'est lui qui détermine la quantité de chaleur absorbée par l’installation. Après régulation sur thermostat d'ambiance ou sur sonde de température extérieure et loi d'eau, il faut choisir.
     

  8. fix_k

    Date d'inscription
    mars 2010
    Messages
    448

    Re : le chauffage (au fuel) pour les nuls (du moins 1 nul)

    mon thermostat d'ambiance coupe le brûleur et le circulateur (vieux modèle et le diamètre des tuyaux permet un peu de thermosiphon).
    Dernière modification par fix_k ; 30/10/2017 à 22h46.
     

  9. behache

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Messages
    3 671

    Re : le chauffage (au fuel) pour les nuls (du moins 1 nul)

    Bonjour esserci003
    Citation Envoyé par esserci003 Voir le message
    ......
    J'ai demandé à trois chauffagistes un devis pour pouvoir régler la T° ambiante de ma maison (RDC+étage de 100m², vielle bâtisse en galets en Isère, altitude d'environ 300m). Un chauffagiste m'a dit qu'il faut agir sur le brûleur avec un thermostat Delta dore (et vu le devis, ça n'a pas l'air d'être un travail très difficile)
    A éliminer sans hésiter !
    Cette solution ne convient pas à ta chaudière dont le bruleur ne doit pas être arrêter par un thermostat extérieur mais rester comme actuellement sous le contrôle de l'aquastat chaudière.[
    un deuxième propose d'insérer un clapet anti-retour 26/34 pour pouvoir agir sur le circulateur ; j'attnds encore la réponse du troisième, qui m'a dit qu'il devait voir les spécificités de la chaudière avant de me proposer une solution. Ce dernier a déjà fait des travaux chez moi et chez un copain (il est aussi plombier) et je lui fait confiance.
    ?? Un clapet anti retour seul n'est pas suffisant, je suppose qu'il a aussi prévu un TA (thermostat d'ambiance)
    Si oui, solution, économique acceptable.
    Avant d'obtenir ce dernier devis et de prendre une décision fondée juste sur le coût du travail, j'aimerais comprendre quelle est la meilleure solution pour ma chaudière et pour mon besoin de régler la t° de ma maison afin de faire le plus d'économies d'énergies tout en ayant un certain confort. C'est donc mieux l'action sur brûleur ou sur circulateur ?
    ??
    Relis ma Rp #20
    Solutions économiques :
    1 Agir sue le bruleur => Interdit
    2 Agir sur le circulateur => Autorisé

    Solution complète
    3 Agir sur la vanne 4 voies : couteux en neuf
    raisonnable en occasion.


    Ne te sens tu pas capable, seul, d'ajouter un TA sur le circulateur ?
    Cordialement.
     

  10. behache

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Messages
    3 671

    Re : le chauffage (au fuel) pour les nuls (du moins 1 nul)

    Correction de mon message #24
    ...
    Solution complète
    3 Remplacer la V3V à commande manuelle par une 4 voies motorisée :
    - Couteux en neuf
    - Raisonnable en occasion.
    Cordialement.
     

  11. sawai

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    117

    Re : le chauffage (au fuel) pour les nuls (du moins 1 nul)

    C'est étonnant de lire que l'action sur le brûleur est interdit, c'est pourtant lui qui s'actionne ou s'arrête en fonction de la demande ou de la commande. Il ne s'agit pas d'aller farfouiller (seul) le brûleur les mains dans le cambouis! Et il serait intéressant de savoir quelle réglementation interdit d'agir sur l'un ou l'autre des éléments de l'installation, car là, je ne connais pas et j'aurais bien besoin de voir ma lanterne éclairée. Ou alors c'est un avis technique?

    Il n'y a que récemment que l'on a conçu des chaudières pouvant fonctionner sans contrainte basse de débit. La génération d'avant (années 90-2000 mettons) sont prévues pour fonctionner avec un débit d'eau donné dans un intervalle. Les chaudières d'encore avant étaient solides, la conception n'était pas aussi fine que maintenant et on se gardait des marges de sécurité un peu partout, ce qui rend ces vielles marmites assez solides et résistantes notamment aux variations de débit. C'est sans doute le cas de cette CHAPPEE (je trouve que la conception des CHAPPEE est old school tardivement, jusque dans les années 90 justement, donc solides). Il y a même des installations où la règle du débit fixe n'est pas respectée et ça marche.

    Agir sur le circulateur pour faire des économies ça peut donc marcher, mais ce n'est ni ce que je ferais chez moi, ni ce que conseillerais car il faut compter sur la résistance de la chaudière au fonctionnement à bas débit, ce pourquoi elle n'est pas précisément faite. Si en plus la coupure de débit est nette, alors là la prise de risque est maximal pour un gain faut-il le rappeler somme toute réduit. Sans compter que le circulateur semble commun à la chaudière et au réseau de chauffage, avec les problèmes inhérents aux trains de chaleur.

    Le régulateur DELTA DORE peut tout à fait agir sur le brûleur, du moment qu'il reprend et se substitue complètement à la régulation chaudière (qui doit quand même conserver un aquastat de surchauffe par sécurité). Après comment comptent-ils l'utiliser c'est une autre histoire. Peut-être tout simplement avec sonde de température extérieure et loi d'eau (= de chauffe)? Par contre si la chaudière fait aussi l'eau chaude (ECS) c'est mort.
    D'accord sur le le clapet anti-retour seul, que vient-il faire là?
    Il faudrait davantage d'explications de la part de ceux qui ont fait ces propositions.

    C'est quand même sidérant que de nos jours toutes les installations de chauffage n'aient pas un système de régulation
     

  12. esserci003

    Date d'inscription
    octobre 2017
    Localisation
    Vourey
    Messages
    4

    Re : le chauffage (au fuel) pour les nuls (du moins 1 nul)

    La chaudière ne fait pas d'ECS, on a un ballon électrique pour ça.

    Le chauffagiste m'a proposé un TA installé dans la pièce de vie qui agit sur le brûleur via radio, je crois qu'il régule la T de chauffe (loi d'eau)

    Je m'exprime avec mes mots peu techniques : je crois que behache dit que le bruleur ne doit pas être arrêté par un thermostat extérieur mais rester sous le contrôle de l'aquastat chaudière car la chaudière et le réseau sont conçus pour rester toujours chauds, autour de 60°C. Si on arrive en effet à la T ambiante souhaitée, le brûleur ne marche plus jusqu'à ce que le TA le fait repartir, mais entretemps le circulateur fait tourner de l'eau de plus en plus fraiche, ce qui risque d'endommager le système. Me trompe-je ?

    J'ai fait quelques recherches sur internet concernant la V4V motorisée. Je n'ai pas trouvé beaucoup de modèles : sauriez vous (notamment behache) m'en conseiller une ? Et pour l'installation, c'est facile et sûr ? Je demande car en ce moment je fais plein de travaux à la maison et je n'ai pas beaucoup de temps pour me lancer dans l'inconnu... et en effet il me semble une solution intelligente, vu qu'actuellement je règle la T ambiante par la V3V manuelle : sur 1 la nuit et le jour lorsqu'il fait bon et il n'y a personne, sur 3 ou plus au soir. Mais ce serait bien de pouvoir automatiser cela et allier confort et économies d'énergie.
     

  13. behache

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Messages
    3 671

    Re : le chauffage (au fuel) pour les nuls (du moins 1 nul)

    Citation Envoyé par sawai Voir le message
    C'est étonnant de lire que l'action sur le brûleur est interdit, c'est pourtant lui qui s'actionne ou s'arrête en fonction de la demande ou de la commande
    Non le bruleur ne s'actionne pas
    mais il est actionné sur toutes les chaudière HT uniquement par l'aquastat chaudière
    qu'il ne faut pas remplacer par (ou mettre en série avec) un TA.
    ...? il serait intéressant de savoir quelle réglementation interdit d'agir sur l'un ou l'autre des éléments de l'installation, car là, je ne connais pas et j'aurais bien besoin de voir ma lanterne éclairée. Ou alors c'est un avis technique de la demande ou de la commande
    Ce n'est pas une règlementation qui l'interdit,
    Tu as l'explication à la ligne 2 de ma Rp #20
    je te livres le Pourquoi : pour limiter les condensations corrosives sur le corps de chauffe à la seule mise en service de ce type de chaudière.
    Après le corps de chauffe est suffisamment chaud pour préciément les éviter.
    Les chaudière HT sont des générateur d'eau chaude à T° constante (l'hystéréris de l'aquastat étant négligée)
    Sinon, à ton avis, pourquoi y aurait il des vannes mélangeuses ?
    ......
    Agir sur le circulateur pour faire des économies
    plus exactement pour réguler
    ça peut donc marcher, mais ce n'est ni ce que je ferais chez moi, ni ce que conseillerais car il faut compter sur la résistance de la chaudière au fonctionnement à bas débit,
    ... ? ?
    Il n'y a pas débit imposé dans les chaudières bien que celle devrait comporter une V4V et non pas la V3V en place.

    Je vais en rester là.
    Cordialement.
     

  14. sawai

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    117

    Re : le chauffage (au fuel) pour les nuls (du moins 1 nul)

    l'aquastat chaudière
    qu'il ne faut pas remplacer par (ou mettre en série avec) un TA.
    Entièrement d'accord, d'autant plus que...je n'ai jamais parlé de shunter l'aquastat ou la commande brûleur par un TA J'ai parlé de la possibilité de commander le brûleur autrement que par l'aquastat chaudière seul et notamment du cas du régulateur DELTA DORE qui peut se substituer à la commande chaudière si correctement mis en œuvre. Et ils ont des automates programmables chez Delta, donc on peut potentiellement faire ce que l'on veut, d'où la question de savoir ce que celui qui a proposé ça a en tête.

    il est actionné sur toutes les chaudière HT uniquement par l'aquastat chaudière
    Oui et non : dans une cascade de chaudière par exemple, on peut laisser chaque chaudière réguler sa température avec son aquastat, mais venir plus haut, par-dessus cette régulation pour commander l'allumage ou l'arrêt de la chaudière, i.e. du brûleur (c'est la même chose à ce niveau) par un automate qui gère l'ensemble de l’installation. Typiquement, si les chaudières ne communiquent pas, c'est à dire ne disposent pas d'une sortie permettant d'envoyer l'information de leur température à un automate externe, ce qui est le cas sur les vieux clous, on met une sonde de température à doigt de gant au Q (à l'arrière, en sortie, juste en aval quoi) de la chaudière et on a sa température. Bien entendu, il faut que la sonde soit bien irriguée et pour cela il ne faut pas arrêter le circulateur qui permet l'irrigation de la chaudière.
    Après il est possible de garder l'aquastat chaudière en sécurité, de le bloquer à 95°C et de laisser l'automate central gérer en réalité, l'aquastat agissant alors comme une sécurité redondante mais à une T° inférieure à l'aquastat de surchauffe.
    Ce sont des solutions en collectif, mais il n'y a rien de si exceptionnel ici pour une installation particulière, que d'instrumenter avec une sonde et un automate programmable (ou pas programmable d'ailleurs, c'est à voir) qui décide de la marche chaudière ou non.

    Non le bruleur ne s'actionne pas
    mais il est actionné sur toutes les chaudière HT uniquement par l'aquastat chaudière
    [...]
    je te livres le Pourquoi : pour limiter les condensations corrosives sur le corps de chauffe à la seule mise en service de ce type de chaudière.
    Après le corps de chauffe est suffisamment chaud pour préciément les éviter.
    Les chaudière HT sont des générateur d'eau chaude à T° constante (l'hystéréris de l'aquastat étant négligée)
    Sinon, à ton avis, pourquoi y aurait il des vannes mélangeuses ?
    Si je reformule : aquastat => T° constante => pour éviter de condenser à l'intérieur.
    Si c'est bien ce raisonnement qui est tenu, je comprend qu'on ne se comprenne pas!
    Ce qui fait la condensation ce n'est pas la constance de la température mais la température même de retour de l'eau à la chaudière. En gros il faut être au-dessus de 50°C, c'est tout. C'est entre autres pour cette raison que classiquement, on concevait les bouteilles de mélange (ou bouteilles casse-pression) pour un débit légèrement supérieur au primaire, pour contrôler la température de retour aux chaudières.

    Il n'y a pas débit imposé dans les chaudières
    C'est faux!!! Par exemple, chez De Dietrich qui savait faire des chaudières à l'époque..., sur leurs chaudières en fonte de grande ou moyenne puissance, le débit mini en m3/h est de 0,86 x Puissance nominale (kW) / 45. Débit nominal de 0,86 x Pn / 15 pour le débit nominal, et débit max de 3 fois le débit nominal.
    On se rapproche d'ailleurs de la formule standard du débit d'eau dans une chaudière fonte qui est de Pn/20. S'entend pour un deltaT de 20°C dans la chaudière. C'est précisément pour limiter la hausse de température dans la chaudière à une valeur raisonnable (20°C), c'est à dire pour pouvoir évacuer la chaleur et ne pas trop faire monter la chaudière en température, que cette mesure prudentielle s'applique. S'applique par défaut à toutes les chaudières sauf dites "à débit nul" en fait. Le débit nominal figure sur les fiches techniques un tant soit peu complètes.
    Il y a des systèmes de sécurité avec contrôleur de débit, ou des asservissements qui font que la chaudière ne démarre pas si la pompe d'irrigation n'est pas en route, la présence de pompe de recyclage si pas de pompe de charge, etc, etc, les exemples ne manquent pas, on ne rigole pas avec le débit!
     

  15. behache

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Messages
    3 671

    Re : le chauffage (au fuel) pour les nuls (du moins 1 nul)

    Bonjour Sawi
    Citation Envoyé par sawai Voir le message
    .... J'ai parlé de la possibilité de commander le brûleur autrement que par l'aquastat chaudière seul et notamment du cas du régulateur DELTA DORE qui peut se substituer à la commande chaudière si correctement mis en œuvre.
    Sur les chaudières HT domestiques il n'y a pas volontairement pas de commande chaudière.
    Raison pour laquelle elles sont toutes installées en association avec une vanne mélangeuse.
    Et ils ont des automates programmables chez Delta, donc on peut potentiellement faire ce que l'on veut …....
    Ce qui reviendrait à effectivement commander le brûleur par un thermostat d’ambiance plus évolué qu'un à bilame (régulation PI au lieu de ToR) qui ne shunte pas l'aquastat mais qui mis en série avec ce dernier devient prioritaire sur ce denier (première des 2 consignes atteinte = coupure brûleur)
    Montage que dans le principe je désapprouve, comme les fabricants de toutes ces chaudières HT, car la température effective du corps de chauffe ne serait pas prise en compte.

    Après chacun fait ce qu'il veut, une chaudière HT acier ne devrait pas résister indéfiniment.
    La chaudière fonte d'exerci003 peut-être, ce qui finalement sera dommage car ce genre de chaudière toute increvable qu'il soit " chauffe les oiseaux "

    Oui et non : dans une cascade de chaudière par exemple, on peut laisser chaque chaudière réguler sa température avec son aquastat, mais venir plus haut, par-dessus …...
    ….....
    Après il est possible de garder l'aquastat chaudière en sécurité, de le bloquer à 95°C et de laisser l'automate central gérer en réalité,
    Il me semble que c'est HS, reparlons en , si tu le veux bien, lorsque exercic003 aura doté sa chaudière d'un autre moyen de surveillance de sa T° chaudière, que l'aquastat actuel.
    l'aquastat agissant alors comme une sécurité redondante mais à une T° inférieure à l'aquastat de surchauffe.
    Pour l'instant il n'y a que l'aquastat chaudière pour faire cette régulation primaire consistant à maintenir la chaudière toujours au dessus d'une T° (en principe précisée sur le notice ou le cadran de réglage)
    Ce sont des solutions en collectif, mais il n'y a rien de si exceptionnel ici pour une installation particulière, que d'instrumenter avec une sonde et un automate programmable (ou pas programmable d'ailleurs, c'est à voir) qui décide de la marche chaudière ou non.
    Chiffre la solution et propose là à exerci003!
    Si je reformule : aquastat => T° constante => pour éviter de condenser à l'intérieur.
    Si c'est bien ce raisonnement qui est tenu, je comprend qu'on ne se comprenne pas! ;.... mais la température même de retour de l'eau à la chaudière. En gros il faut être au-dessus de 50°C, c'est tout.
    Ce n'est pas TOUT mais ton principe.
    Demande à exercice003 à combien est actuellement (T° extérieures douces) le retour dans la chaudière, surtout avec la V3V qui n'est pas adaptée à l'installation (c'est une 4V qu'il aura convenu d'installer)
    ....
    C'est faux!!! Par exemple, chez De Dietrich qui savait faire des chaudières à l'époque..., sur leurs chaudières en fonte de grande ou moyenne puissance, le débit mini en m3/h est …, que cette mesure prudentielle s'applique. S'applique par défaut à toutes les chaudières sauf dites "à débit nul" en fait. Le débit nominal figure sur les fiches techniques un tant soit peu complètes.
    Certes, pour déplacer une certaine quantité d’énergie (ou de puissance durant 1 seconde) il faut un certain débit qui peux être facilement calculé d’après la chaleur massique de l'eau et la différence entre départ et retour.
    Nous ne somme pas là pour exposer ces réalité mais pour répondre rationnellement à la question simple de'exercic003 " Par exemple,la nuit ou la journée,quand personne est là,puis je l'éteindre [arrêter le circulateur] sans mettre en danger la santé de la chaudière ? "
    A question claire et toute règles de l'Art respectée la réponse est, selon moi, OUI.
    Il est inutile de déployer des connaisseuses dans un domaine connexe, il faut rester dans le sujet
    Il y a des systèmes de sécurité avec contrôleur de débit, ou des asservissements qui font que la chaudière ne démarre pas si la pompe d'irrigation n'est pas en route, la présence de pompe de recyclage si pas de pompe de charge, etc, etc, les exemples ne manquent pas, on ne rigole pas avec le débit!
    Sur la chaudière d'execic003 " on a rigolé avec le débit " jusqu'à avoir montée une V3V, là où une 4V s'imposait.
    Ce n'est pas grave le brûleur est sollicité par l'aquastat quand la T° chaudière descend au dessous de sa consigne ceci plus ou moins longtemps, selon la demande résultant de la position de la V3V.
    Cordialement.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. L'éléctronique pour les nuls
    Par pein346 dans le forum Électronique
    Réponses: 11
    Dernier message: 06/12/2010, 19h21
  2. Convergences pour les nuls
    Par Dark Nemo dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/01/2008, 00h41
  3. RMN pour les nuls....
    Par killiwatch dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 17/06/2007, 21h43
  4. L'évolution pour les nuls
    Par Tesla dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 14/05/2006, 16h58
  5. linux pour les nuls
    Par traaf dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 25
    Dernier message: 16/12/2005, 09h57