Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 16 à 30 sur 31

nouvel isolant Hybris d'actis

  1. Yoghourt

    Date d'inscription
    juillet 2005
    Localisation
    Sud-Grésivaudan
    Âge
    44
    Messages
    5 407

    Re : nouvel isolant Hybris d'actis

    Citation Envoyé par jipi951 Voir le message
    Donc ne faudrait-il pas leur laisser une seconde chance avec ce produit qui semble novateur ?
    Citation d'un formateur/intervenant Hollandais avec CV type conduite de gros projet industriel : "you Frenchmen are great believers in second chances..."
    ("vous, les Français, vous de grands croyants en la '2e chance'")
    C'était il y a 20 ans, et ça continue de m'interpeller

    Un p'tit article de 2011 qui évoque la position du CSTC en 2010 :
    http://www.dessine-moi-une-maison.fr...ts-minces.html
    Le CSTC, c'est le CTSB de la Belgique.

    Mais pour revenir au sujet, je n'ai pas compris les réserves quant à la micro-perforation versus perméabilité homogène...
    Quand la perméance est homogène, la vapeur peut passe uniformément et continuement. Le flux moyen est assimilable au flux local.
    Quand la perméance est très locale, la vapeur passe au niveau des trous -s'ils ne sont pas obstrués (par de la poussière, de la neige, ...). Le flux local de vapeur est mécaniquement beaucoup plus important que le flux moyen --> il faut faire bien attention à ce que ça ne pose pas problème


    1 micro-performation tous les 100 cm² <=> 1e4/100 = 10 perforations par m²
    Il faut alors considérer :
    - le comportement en moyenne, c'est à dire Sd = Sdmoy issu de la fiche technique
    - le comportement local, c'est à dire Sd = Sdmoy/10, qui traduit ce que chaque micro-perforation laisse passer. Il faut que le pare-pluie suive, sinon excès local de vapeur d'eau, condensation ou gel, et risque d'obstruction régulière des micro-perforations et aggravation du problème.

    Par ailleurs, je suis dubitatif concernant le comportement au droit de la charpente, avec des microperforations au droit du bois et les autres "plus loin". Le risque de condensation locale n'est pas évident à évaluer. Or je n'aime ni la vrillette, ni le lyctus...

    Cela dit, j'ai regardé le lien donné par Sylvain, et voici ce que je vois :
    - un truc alvéolé en mousse de composition inconnue avec film aluminisé sans aucune micro-perforation apparente sur les photos
    - une mise en oeuvre quasi-identique aux IMR, c'est à dire tout aussi contraignante et sujette à caution sur le long terme (voir les fils futura qui parlent d'IMR)
    - des fausses résistance/conductivité thermiques basées sur la norme IMR. Aucune information selon la norme standard, donc aucun moyen de savoir la performance thermique "hors tout" si/quand le film aluminisé est cracra ou se retrouve en contact avec une paroi suite à une mauvaise pose ou un petit désordre quelconque
    - difficile d'estimer le risque de tassement du complexe et son impact sur sa résistance thermique "hors tout". En comparaison, il y a 10-12 ans, Damstadt ou homatherm publiait spontanément des vidéos et rapports d'expérimentation sur le tassement divers isolants + invitation aux intéressés à assister à ce type d'expérimentation en live (caissons vibrants à inclinaison configurable)
    - aucune information sur la perméabilité du complexe (pas de mu ni Sd ni rien dans la plaquette)

    Euh...

    -----

    éco-rénovation: l'aïkido du BTP
     


    • Publicité



  2. SABAUDIA73

    Date d'inscription
    janvier 2017
    Messages
    4

    Re : nouvel isolant Hybris d'actis

    Un ATE est un Agrément Technique Européen qui ne vient forcément pas du CSTB.
    Pour être utilisable en France, cet ATE doit être complété par un DTA (Document Technique d'Application) émanant du CSTB.

    Pour l'Hybris, pas d'historique produit... mais on peut s'interroger sur la fiabilité des points de collage entre films.
    Pour être (un peu plus) sûr, demandez un échantillon.
     

  3. polo974

    Date d'inscription
    février 2007
    Messages
    8 218

    Re : nouvel isolant Hybris d'actis

    en dehors du passif sur les isolants minces (qui revient) signalé par Yoghourt, j'ai une question tropicale sur les isolants (en général) mais aussi sur le Hybris qui (me) semble prometteur.

    déjà, c'est un truc qui a de l'épaisseur (à se demander pourquoi si on reste dans l'ancienne logique du mince, mais passons...)

    les caractéristiques ne semblent pas déconnantes (mais la mise en oeuvre est quand même drastique).

    bon, alors, on en fait quoi:
    perso, j'aurais un comble perdu assez dur d'accès, sous toit tôle ondulée pas vraiment ventilé, donc qui monte haut en température.
    à La Réunion (vous savez, une île perdue à l'est de Mada, où parfois le soleil passe à la verticale...)

    bref, ça chauffe, mais les nuits ça peut aussi être froid (le Piton des Neiges, ce n'est pas un mythe...).
    l'hygro tourne entre 75 et 99.9999999% donc avec la clim (sur 25 ou 26 °C sinon, c'est trop froid), ça peut condenser dedans comme dehors.

    et bien voilà, il est là le pb: on met le pare vapeur de quel coté ? ? ? (et ne me dites pas de retourner l'isolant à chaque intersaison... )

    sinon, pour se protéger de la chaleur descendante, une pose bord à bord sans collage, ça donnerait quoi (genre on perd 10% (anecdotique) ou 50% (oulà, quand même)) ?
    Le mieux est l'ennemi du bien, et c'est bien mieux comme ça...
     

  4. yves35

    Date d'inscription
    mars 2008
    Localisation
    banlieue de Rennes
    Âge
    64
    Messages
    2 498

    Re : nouvel isolant Hybris d'actis

    bonjour,

    imaginons que vous soyez comme st Thomas: "je ne crois que ce que je vois" . Pourquoi ne pas faire une petite expérience:
    - vous allez par exemple dans une station service acheter une couverture de survie
    - vous en taillez un bout de manière à couvrir la surface d'une chaussette
    - que vous ne mettez que sur un seul pied,l'autre pied a droit lui a une bonne chaussette d'hiver
    - couvrez avec une chaussure de saison
    - vous observer ,toute autre chose égale par ailleurs,quel pied sera le plus rafraichi (au pire si ça vient pas ,mettez vous les pieds au frigo) .Au très pire partez à la neige en tongs
    - concluez

    modeste expérience à la portée de tous je crois,(sauf les cul de jatte ,ça va de soi )
    les cul de jatte feront l'expérience avec des moufles ,et s'ils sont manchots en plus? ils auront froid et voila tout

    yves

    sinon y a ça qui marche bien:
    https://www.youtube.com/watch?v=dgbsud0wvT4
    Dernière modification par yves35 ; 12/01/2017 à 14h36.
     

  5. polo974

    Date d'inscription
    février 2007
    Messages
    8 218

    Re : nouvel isolant Hybris d'actis

    non mais là, il s'agit d'un isolant épais fabriqué par l'ex roi du mince, certes, mais un épais tout de même...
    Le mieux est l'ennemi du bien, et c'est bien mieux comme ça...
     


    • Publicité



  6. cornychon

    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages
    5 127

    Re : nouvel isolant Hybris d'actis

    Citation Envoyé par yves35 Voir le message
    bonjour,

    imaginons que vous soyez comme st Thomas: "je ne crois que ce que je vois" . Pourquoi ne pas faire une petite expérience:
    - vous allez par exemple dans une station service acheter une couverture de survie
    - vous en taillez un bout de manière à couvrir la surface d'une chaussette
    - que vous ne mettez que sur un seul pied,l'autre pied a droit lui a une bonne chaussette d'hiver
    - couvrez avec une chaussure de saison
    - vous observer ,toute autre chose égale par ailleurs,quel pied sera le plus rafraichi (au pire si ça vient pas ,mettez vous les pieds au frigo) .Au très pire partez à la neige en tongs
    - concluez
    yves

    sinon y a ça qui marche bien:
    https://www.youtube.com/watch?v=dgbsud0wvT4
    Bonjour,

    L’avocat du diable que je suis dans cette affaire, n’est pas d’accord avec toi ! !

    La surface du corps transmet de la chaleur entre la peau et la surface de la couverture. Cette quantité de chaleur est d’autant plus importante que la différence de température entre le corps et l’air extérieur est grande.
    La bonne nouvelle, sur la surface destinée à être contre la peau, il y a un dépôt métallique extrêmement réfléchissant.
    La chaleur qui essai de partir par conduction est immédiatement transformée en rayonnement infrarouge. Ces rayonnements n’ont pas d’autres solutions que retourner chauffer notre corps.
    Le rendement n’est pas de 100%, il se limite à 90%. Ca veut dire que les pertes vers l’extérieur sont de 10%. Avec la surface brillante extérieure, cette perte de 10% se fait par rayonnement.
    Autre bonne nouvelle, les masses thermiques qui sont dans la nature rayonnent. Même à basses températures, les masses thermiques extérieures rayonnent encore des infrarouges longs, invisibles à l’œil nu. C’est valable aussi bien la nuit que le jour.

    Lorsque ce rayonnement arrive sur la couverture de survie, il est directement et entièrement absorbé par le revêtement métallique non réverbérant de la couverture. On estime que cet apport énergétique par rayonnement compense largement les 10% de pertes obtenues par conduction thermique.
    La plupart du temps, cet apport thermique extérieur est deux fois plus important que ce qui est nécessaire pour compenser les pertes de 10%,

    Une couverture de survie qui n’’aurait aucun revêtement métallique réfléchissant, n’aurait aucune réverbération de chaleur par rayonnement.
    La couverture de survie laisserait passer toute la chaleur par conduction.
    Elle serait inutile.

    Avec le rayonnement, l’isolation de la couverture de survie correspond à une isolation de plus 500 mm de laine de verre. La couverture permet même de faire rentrer un peu d’énergie venant de l’extérieur

    Conclusion :

    On peut dire que la couverture de survie de 0.1 mm d’épaisseur, isole aussi bien que 500 mm de laine de verre.
    Avec l’apport de chaleur venant de l’extérieur, non seulement l’isolation est parfaite, mais elle chauffe un peu avec le rayonnement extérieur.
    On peut dire qu'en gros, une couverture de survie est une couverture chauffante écologique.
    Dernière modification par cornychon ; 13/01/2017 à 01h25.
    L'ignorance vaut mieux que les fausses sciences
     

  7. yves35

    Date d'inscription
    mars 2008
    Localisation
    banlieue de Rennes
    Âge
    64
    Messages
    2 498

    Re : nouvel isolant Hybris d'actis

    bonjour,

    cornychon, il te faut maintenant revenir aux bases:
    -la résistance d'un corps aux transfert de chaleur par conductivité est due à la faible chaleur massique de ce corps et l'absence de convection
    -la résistance etc... par rayonnement est due à la faible émissivité de la surface métallique de ce corps. C'est parce que ce corps est métallique ,donc conducteur électrique qu'il est faiblement émissif . C'est la couche extérieur de ce corps qui a cet intérêt uniquement . Et en particulier,il n'y a pas de réflexion de la chaleur par la face intérieure de ce coprs (sauf sur les prospectus commerciaux). La chaleur transmet à une feuille d'alu de l'énergie par conduction , et l'interface externe (coté froid ) transmet mal par rayonnement l'énergie vers l'extérieur . A condition d'être propre, sans poussière,sans peinture etc... Il y a des tables sur les valeurs d’émissivité sur wikipedia.

    Si tu crains d’attraper une grippe qui risquerait de te tenir éloigné + ou - définitivement de ce forum avec l'expérience de la chaussette que je propose , il est possible de faire la même chose avec deux bouteilles d'eau chaude,un thermomètre et de calorifuger comme préconisé dans les doc de mise en oeuvre les 2 récipients . Au bout d'un temps donné,on regarde l'évolution des températures . C'est simple non?

    Sinon pour ceux qui ont la foi il y a la petite croix vitafor comme indiqué dans mon post précédent

    yves

    ps : polo comme protection solaire un isolant réflecteur doit être placé entre le soleil et le toit (tendu au dessus), en dessous du toit il travaille en conduction de chaleur
    Dernière modification par yves35 ; 13/01/2017 à 03h35.
     

  8. polo974

    Date d'inscription
    février 2007
    Messages
    8 218

    Re : nouvel isolant Hybris d'actis

    Je reviens avec ça pour ceux qui n'auraient pas vu:
    Citation Envoyé par polo974 Voir le message
    non mais là, il s'agit d'un isolant épais fabriqué par l'ex roi du mince, certes, mais un épais tout de même...
    Donc, pour se défouler sur l'isolant mince, je viens d'ouvrir un fil polémique à coté (lien quelques messages auparavant)...

    Re donc, ici, le hybris, ils en font en 50, en 105, en ... d'épaisseur, et donc à comparer avec d'autres trucs de la même épaisseur ou du même prix au m2 ...

    en gros, c'est un peu comme du carton ondulé multi couche, sauf que les plats sont en film métallisé et les ondulés en feuille de mousse.
    avantage évident pour la Réunion: les termites ne vont pas me le bouffer (exit la plupart des fibres végétales...)
    avantage sur la plaque polystyrène: bord mous, donc poussées entre elles, les fentes seraient réduites (la flemme de poser du scotch)
    avantage sur la laine de verre ou de roche: ça se tient, ça ne gratte pas (et s'il y a une fuite dans le toit (fréquent, voire classique), ça ne fait pas éponge)
    inconvénient: la poussière va recouvrir le film supérieur, ce qui va entraîner une perte de performance (n'oubliez pas pour moi, c'est surtout la chaleur l'ennemi)...
    inconvénient: la pose directe sur un faux plafond va mettre en contact le film inférieur, ...

    au ps d'yves35, oui, un écran au-dessus de la tôle, ce serait bien, j'avais même pensé à de l'ombrière: opaque et très ventilé (sauf qu'elle est foncée).

    bon, je repose la question: dans quel sens le poser (à la Réunion, zone tropicale). j'aurais tendance à dire à l'envers, mais j'attends les avis avisés...
    Le mieux est l'ennemi du bien, et c'est bien mieux comme ça...
     

  9. cornychon

    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages
    5 127

    Re : nouvel isolant Hybris d'actis

    @ yves35

    Bonjour,

    En dehors des définitions que tu donnes sur quelques principes de basse de la transmission de la chaleur, je suis entièrement d’accord avec ce que tu a dis # 19.

    Si le contenu de ma réponse #22 est reçu comme une argumentation sérieuse, ça montre que l’on peut avec une facilité déconcertante, profiter et abuser de la crédulité des gens.
    Il suffit d’utiliser des termes techniques, et avoir une démarche qui semble scientifique et logique, pour faire avaler n’importe quoi.
    Je le savais, mais ça le confirme.
    Dernière modification par cornychon ; 13/01/2017 à 07h23.
    L'ignorance vaut mieux que les fausses sciences
     

  10. Yoghourt

    Date d'inscription
    juillet 2005
    Localisation
    Sud-Grésivaudan
    Âge
    44
    Messages
    5 407

    Re : nouvel isolant Hybris d'actis

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    On peut dire que la couverture de survie de 0.1 mm d’épaisseur, isole aussi bien que 500 mm de laine de verre.
    Avec l’apport de chaleur venant de l’extérieur, non seulement l’isolation est parfaite, mais elle chauffe un peu avec le rayonnement extérieur.
    Après la vente de grille-pain "qui chauffe pareil" qu'un plancher chauffant, tu te lances dans la vente d'isolant mince réfléchissant?

    C'est fou les choses qu'on peut dire via un pseudo-raisonnement avec les mains basé sur des affirmations gratuites. Allez hop, à la poubelle l'avis motivé du CSTC, les rapports du CSTB, les retours d'expérience des forumeurs, etc, etc. Tous des mal-comprenants, de facto.

    Ca tombe bien, il fait un tempête dans le nord de la France. Tu vas pouvoir étayer tes dires en allant dormir dehors à poil et couverture de survie. Pour mémoire, le numéro d'urgence, c'est le 112. N'oublie pas ta croix vitafor.

    @polo : concernant l'hybris, sans information sur la résistance thermique physique ni sur la perméabilité à la vapeur d'eau, impossible de répondre.
    Sinon, de façon générale, les éléments de réponse s'expriment dans les techniques vernaculaires, sorte de darwinisme architectural. A défaut d'ombrage sur la couverture, forte ventilation en sous-face. Vu l'ensoleillement, la question plutôt marginale du PP réfléchissant devient plus importante.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Stefan-Boltzmann
    Plus le matériau de couverture est émissif, plus le PP réfléchissant fait sens. Auquel cas, il faut pouvoir le vérifier/nettoyer au moins tous les 10 ans.

    Concernant la position d'un éventuel frein-vapeur, ben, on parle de toit, donc on a potentiellement aussi la possibilité de s'en passer
    Quand je couple mes (très) lointains souvenirs du Sénégal (plutôt tropical sec) et mes (moins) lointains souvenirs de Caraïbe (tropical plutôt sec ou humide selon qu'on est au vent ou sous le vent) avec mes connaissances d'aujourd'hui, c'est cette solution avec paroi la plus homogène possible en perméance qui ressort. Evidemment, c'est assez subjectif, et demanderait à être validé par 3 simus dynamiques ou la littérature.
    Une recherche "tropical wet, vapor retarder, ASHRAE" sur scholar google montre que la littérature est partagée. Pas parce que le monde scientifique se crêpe le chignon, mais parce qu'il y a une variabilité réellement importante sur les scénarios de climats extérieur et intérieur dans le "fourre-tout" du terme tropical. On retrouve les fondamentaux :
    1) si le différentiel de presssion partielle de vapeur d'eau est en moyenne marqué dans un sens pendant une période importante, et qu'il peut conduire à de la condensation néfaste aux matériaux, alors ça milite pour un frein-vapeur positionné en conséquence
    2) si ce différentiel s'inverse pendant une période significative avec un risque faible à modéré de condensation, ça milite pour que le frein-vapeur hygrovariable
    3) sinon, il vaut mieux éviter tout frein-vapeur et gérer les éventuels pics autrement (par le choix des matériaux et/ou du système constructif). Par exemple, la sortie de ventilation-clim venant en renfort de la ventilation en sous-face de la couverture dans un papier thaïlandais. L'air intérieur climatisé et plus sec aide alors à la fois à rafraichir et assécher le toit.

    Euh, on est hors sujet, non?
    Dernière modification par Yoghourt ; 13/01/2017 à 08h49.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP
     

  11. donbour

    Date d'inscription
    février 2013
    Localisation
    maule
    Messages
    174

    Re : nouvel isolant Hybris d'actis

    Franchement je ne vois pas ce qu'il y a de novateur dans ce produit, d'autres isolant propose déjà des performance identique.
    Les alvéoles c'est jolie et c'est sûrement la dessus que ce basera leur succès commercial...
    Ce qui est novateur a performance équivalente, c'est d'avoir un produit recyclable, ce qui n'est sans doute pas le cas du hybris, qui tôt ou tard s'emiettera dans la nature ou au mieux sera brûlé dans une centrale.
     

  12. polo974

    Date d'inscription
    février 2007
    Messages
    8 218

    Re : nouvel isolant Hybris d'actis

    Merci Yoghourt pour ta réponse.
    (je viens de découvrir le frein-vapeur hygrovariable...)

    Bon, le problème, c'est que les techniques vernaculaires sont en partie passés à la trappe dans la baraque que je loue...
    Maison fermée de toute part, pas de vmc, pas de (bonne) ventilation de toiture... Toit gris assez foncé... Un four...

    Et vu la crise du logement qui sévit ici, c'est qualité mini pour prix maxi...
    Bref, une cata absolue...

    Il faut aussi se rendre compte que les techniques anciennes se basaient sur une occupation quasi permanente de la maison, ce qui n'est plus le cas de nos jours, donc pas question de laisser des fenêtres ouvertes pour ventiler par exemple...

    à donbour:
    L'intérêt ici, c'est d'avoir un isolant souple qui ne gratte pas et qui ne soit pas bouffé par les termites, de plus le prix est (ici) acceptable comparé aux autres isolants.
    Pour le recyclage, si après avoir passé 20 à 30 ans dans un comble, il fini dans une chaudière, je ne trouve pas que ce soit une cata (à comparer avec les tonnes d'emballage qu'on jette de toutes parts)...
    Le mieux est l'ennemi du bien, et c'est bien mieux comme ça...
     

  13. donbour

    Date d'inscription
    février 2013
    Localisation
    maule
    Messages
    174

    Re : nouvel isolant Hybris d'actis

    J'ajouterais que c'est aussi un super combustible en cas d'incendie.

    A choisir, pour un rapport prix performance équivalent, je préfèrerai une laine de verre semi rigide(gr32), certes ça gratte un peu a la pose. Mais ça me parait plus sur, notamment au niveau transfert de vapeur d'eau.
     

  14. cornychon

    Date d'inscription
    juillet 2009
    Messages
    5 127

    Re : nouvel isolant Hybris d'actis

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Après la vente de grille-pain "qui chauffe pareil" qu'un plancher chauffant, tu te lances dans la vente d'isolant mince réfléchissant?

    C'est fou les choses qu'on peut dire via un pseudo-raisonnement avec les mains basé sur des affirmations gratuites. Allez hop, à la poubelle l'avis motivé du CSTC, les rapports du CSTB, les retours d'expérience des forumeurs, etc, etc. Tous des mal-comprenants, de facto.

    Ca tombe bien, il fait un tempête dans le nord de la France. Tu vas pouvoir étayer tes dires en allant dormir dehors à poil et couverture de survie. Pour mémoire, le numéro d'urgence, c'est le 112. N'oublie pas ta croix vitafor.
    Salut,

    Ca montre que je n’ai pas le droit de plaisanter. Même après avoir prévenu, lorsque je raconte des énormes conneries, je suis pris au sérieux. Voir ma réponse #24.
    L'ignorance vaut mieux que les fausses sciences
     

  15. pierrey35

    Date d'inscription
    avril 2017
    Âge
    41
    Messages
    1

    Re : nouvel isolant Hybris d'actis

    Bonjour Sylvain,

    L'hiver est fini. Pouvez-vous svp nous donner votre avis sur les performances thermiques de l'hybris ( factures de chauffage, sentiment de bien-être dans l'habitation...).
    Vous n'avez fait que le toit mais cela nous donnera une indication.

    Je fais isoler un petit immeuble de + de 300 m2 avec de l'hybris (mais uniquement sur les murs, j'utilise de la laine de verre pour les rampants et le toit). J'en suis bientôt à 2 appartements sur 4 et je commence à avoir être un peu inquiet car je n'arrive pas à trouver d'avis franchement positifs liés à l'expérience.

    On parle surtout du confort de pose, mais je la fais poser, donc je ne profite pas personnellement du seul point positif qui est reconnu par tout le monde.

    Il s'agit d'un vieux bâtiment en pierre un petit peu humide et il m'a semblé que l'hybris se tasserait moins dans le temps que de la laine de verre, j'espère que je ne me suis pas trompé à ce niveau-là.

    Je me pose la question de continuer avec l'hybris ou de passer à la laine de verre.

    Qu'en pensez-vous? Êtes-vous satisfait des performances thermiques? Confirmez-vous votre première bonne impression en ce qui concerne les performances phoniques?

    Cordialement,

    Pierre-Yves.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Nouvel isolant en fibres textiles recyclées
    Par Merfène dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 13
    Dernier message: 08/08/2014, 15h42
  2. nouvel isolant écologique
    Par jim5564 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/04/2012, 13h37
  3. Un nouvel isolant
    Par phil12 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 6
    Dernier message: 17/03/2009, 21h10
  4. nouvel isolant
    Par basquaise dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 17
    Dernier message: 26/01/2008, 20h33
  5. Isolation ACTIS
    Par angelika123 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 20/03/2007, 16h47