Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 16 à 23 sur 23

choix remplacement chauffage central pour renovation maison de 1870 Toulouse

  1. Larzacien

    Date d'inscription
    octobre 2012
    Messages
    3 864

    Re : choix remplacement chauffage central pour renovation maison de 1870 Toulouse

    Bonjour, Une question à Benoîtv 31 : - Habitez-vous depuis longtemps à Toulouse (ou sa région) ou bien venez-vous d'une autre région ?

    -----

     


    • Publicité



  2. Vince44

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Tarn
    Messages
    2 095

    Re : choix remplacement chauffage central pour renovation maison de 1870 Toulouse

    Salut,

    Pour le choix de l'emplacement du poêle, c'est clair, il faut viser le long terme si possible. On s'adapte toujours en provisoire, mais bouger un conduit une fois qu'on a emménagé (et particulièrement isolé les combles) c'est une autre paire de manche...

    Chez moi j'ai réglé la question de la cage d'escalier en provisoire (qui dure depuis 6 ans cela dit...) avec une construction en IMR (isolant mince réfléchissant) 1 rouleau, 1 tasseaux pour la "porte" du scotch et des agrafes et c'est parti. C'est fichtrement efficace! Pour une fois que les IMR sont bons à quelque chose, il faut le dire Plus tard ça pourra toujours servir pour des bricolages...

    A+

    Vincent
     

  3. Vince44

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Tarn
    Messages
    2 095

    Re : choix remplacement chauffage central pour renovation maison de 1870 Toulouse

    Salut Héraklès,

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    Bonjour benoîtv31
    Inutile de prendre un modèle à condensation , le retour d'eau des radiateurs ne sera pas assez froid pour optimiser la condensation .
    Ce type de chaudière est optimisé pour un plancher chauffant Très Basse Température .
    Préférez un bon modèle basique de puissance inférieure à l'ancien modèle .
    C'est quoi la température à laquelle on doit tourner pour que la condensation commence à payer? Il me semblait que c'était de l'ordre de 35°C de mémoire.

    Parce que:
    - avec des radiateurs fonte surdimensionnés puisque taillés souvent larges à l'époque et pour une maison pas isolée
    - avec un appoint conséquent pour la pièce de vie quand elle est occupée (le poêle)
    - avec une régul' adaptée à une forte inertie (autrement dit pas de yoyo, on accompagne la stabilité du bâtiment plutôt que chercher à varier de 2°C à chaque fois qu'on passe la porte dans un sens ou l'autre)

    Il se peut bien que le gros de l'année la température de fonctionnement du circuit soit faible.

    Calcul de coin de table:

    Le DeltaT typique c'est 50, donc 70°C pour le fonctionnement.

    Je pose que l'isolation va diviser au moins par 3 les besoins.
    Déjà logiquement, j'ai besoin que d'un deltaT=16.66666°C, donc 37°C de fonctionnement. On est déjà plus sur de la haute température.

    Les installations sont normalement dimensionnées pour -7°C (avec une marge de 10%). Mais ça c'est l'extrême. La réalité c'est qu'il faire rarement moins de 5°C en moyenne jour nuit chez nous. En plus quand il fait très froid, souvent c'est un froid sec et ensoleillé (exception faite de disons 5 jours par an en moyenne) donc les ouvertures sud captent à fond. Et avec l'inertie de la baraque, la moyenne quotidienne comptera plus que les extrêmes nocturnes.

    5°C extérieur c'est un deltaT de -15°C, si on considère la marge prise, c'est en gros la moitié du dimensionnement de départ. ça fait un delta T cible pour l'installation, le plus gros de l'année, à 9°C. Donc fonctionnement à 29°C.

    Et j'ai pas intégré le poêle à l'affaire!

    Du coup, t'es sûr que la condensation est à écarter sans calculs sérieux?

    A+

    Vincent
     

  4. herakles

    Date d'inscription
    novembre 2007
    Messages
    15 179

    Re : choix remplacement chauffage central pour renovation maison de 1870 Toulouse

    Salut Vince44 ,

    Bonne remarque !
    De différentes lectures , j'ai conclu un peu vite (peut-être à tort) que la condensation n'est pas trop idéale pour une chaudière fuel à cause de l'accumulation des particules de combustion sur le corps de chauffe nécessitant un entretien de ce dernier plus poussé que pour des chaudières gaz à condensation
    Je me suis replongé dans les docs ; effectivement la T° de rosée pour une chaudière fuel est proche de 47°C contre 55°C pour le gaz .

    Mais dans le cas de benoitv31 , ne faudrait-il pas mieux une chaudière fuel basse température plutôt qu'une à condensation pour éviter ces problèmes d''encrassement ?
    Ou choisir une chaudière gaz naturel si cette énergie est disponible ?

    Je cite cet extrait sur les chaudières fuel , le mec a l'air de s'y connaître et sa démonstration convaincante :
    Avis sur installation chaudières chauffage

    A priori une chaudière à condensation fera l'affaire, mais pour qu'elle soit plus économique en fonctionnement, il faut qu'elle condense d'où la nécessité que la température de l'eau au retour de passage dans les radiateurs, soit inférieure à 50 °C.
    C'est au dessus du seuil que tu as donné ci dessous : 35°C
    C'est quoi la température à laquelle on doit tourner pour que la condensation commence à payer? Il me semblait que c'était de l'ordre de 35°C de mémoire.
    Du coup, t'es sûr que la condensation est à écarter sans calculs sérieux?
    maintenant , non ..
    D'autant plus qu'avec la grosse inertie des murs une fois isolés en ITE , on n'a pas besoin d'un départ d'eau supérieur à 60~65°C ce qui permet un retour d'eau sous les 50°C .
    Toutefois, le problème de l'encrassement du corps de chauffe m'interpelle , concernant les chaudières condensation fuel de haute technologie , avec un corps de chauffe sensible à l'encrassement .
    Une chaudière fuel basse température est à mon avis préférable avec un coût d'investissement moindre .

    A voir : https://www.quelleenergie.fr/magazin...central-24113/
    Dernière modification par herakles ; 12/09/2017 à 14h12.
     

  5. Vince44

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Localisation
    Tarn
    Messages
    2 095

    Re : choix remplacement chauffage central pour renovation maison de 1870 Toulouse

    Re'

    En fait d'après le lien que tu fournis ça dépend vraiment de à quel point les futurs radiateurs seront surdimensionnés. Si on descend à 35°C de température de fonctionnement ou moins, la condensation sera utile. Sinon, c'est pas la peine.

    M'enfin si on descend à ces niveaux, toutes les options sont ouvertes : solaire, PAC air/eau, ... et en même temps, probablement que la facture annuelle ne permettra pas de financer des solutions couteuses avec un RSI raisonnable.

    A+

    Vincent
     


    • Publicité



  6. herakles

    Date d'inscription
    novembre 2007
    Messages
    15 179

    Re : choix remplacement chauffage central pour renovation maison de 1870 Toulouse

    Si on descend à 35°C de température de fonctionnement ou moins, la condensation sera utile. Sinon, c'est pas la peine.
    D'autant plus que plus la T° de retour est basse , plus le rendement augmente , au vu de la courbe de rendement trouvée dans ce lien .

    Pas intéressant lorsqu'on est trop près du point de rosée , vaut mieux être le plus possible en dessous concernant la T° de retour .
    Reste ce problème d'encrassement sur les chaudières fuel à condensation ?
    Et que dire de l'acidité des condensats ?
     

  7. Bdx50

    Date d'inscription
    février 2014
    Messages
    148

    Re : choix remplacement chauffage central pour renovation maison de 1870 Toulouse

    la condensation fuel ne rapporte que 6 % d'économie de combustible contre 11% pour le gaz, et conduit à une installation beaucoup plus chère et moins durable (condensats acides à neutraliser, etc), économiquement le jeu n'en vaut pas la chandelle
    il me semble qu'on ne vend plus de chaudières gaz sans condensation depuis 2015, je me demande quand ça sera pareil pour le fuel
     

  8. sawai

    Date d'inscription
    janvier 2013
    Messages
    39

    Re : choix remplacement chauffage central pour renovation maison de 1870 Toulouse

    Citation Envoyé par Vince44 Voir le message
    - avec un appoint conséquent pour la pièce de vie quand elle est occupée (le poêle)
    ...les besoins fioul seront réduits, et donc le gain possible grâce à la condensation également.

    Dans tous les cas, vu l'urgence et la présence future d'ITE, la solution fioul parait bonne. Après pour la condensation, il faut voire le surcoût, modéliser...et c'est loin d'être simple! Il est possible de faire simple et d'opter pour une basse température.

    Il est également possible de réduire dès à présent la puissance installée pour coller au mieux aux besoins après ITE. Si c'est l'histoire d'un hiver, un complément temporaire en électrique bien ciblé en plus du poêle à bois les quelques jours de grands froids fera l'affaire.
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Choix chauffage central vieille longère en rénovation
    Par Shafali dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 30
    Dernier message: 20/10/2015, 15h08
  2. Choix méthode chauffage - rénovation maison 1989
    Par dc78 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 22
    Dernier message: 02/06/2015, 14h25
  3. Choix système chauffage rénovation maison ancienne
    Par graouxx dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 01/09/2013, 15h14
  4. choix de radiateur pour chauffage central gaz
    Par mazout dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 4
    Dernier message: 12/10/2012, 12h56
  5. Chauffage PAC ou Gaz pour une rénovation maison 120m²
    Par baybay dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/08/2012, 18h38