Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 52

Poele à bois et répartition de la chaleur...

  1. #1
    henri_b

    Question Poele à bois et répartition de la chaleur...

    Bonjour,

    Même si la discussion a déjà été abordée, je viens à mon tour parler du sujet (avec plus de questions que de réponses) en espérant obtenir de nouveaux avis...

    J'ai moi aussi la volonté de passer au chauffage via un poele à bois et j'ai forcément des questions sur la répartition de la chaleur. D'abord la situation (en résumé) : une ancienne maison en cours de rénovation, isolée par l'extérieur dans les années 80, l'isolation de la toiture sera refaite avec la toiture, vitrage double changé partout, surface totale d'environ 100 m2, un étage sur une partie de la maison. Je m'oriente vers un poele à bois mixte (buche/granulé) d'environ 10 kW. Chauffage electrique en appoint si nécessaire. Je suis en région parisienne.
    Voilà comment je pensais faire : mettre le poele au rdc dans le séjour, faire une entée d'air (froid) proche du poele à partir de la cave (qui est sous toute la maison), faire un "trou" au dessus du poele pour chauffer simplement la chambre au dessus. reste les pieces plus éloignées, et particulierement la sdb qui est au rdc mais séparée du séjour par un couloir... Je doute que de simples ouvertures (dans les 2 murs entre) suffisent... Ai-je raison de douter ? Est-ce qu'une simple ventilation (vmc basique) qui prendrait l'air dans le séjour et l'enverrait dans les autres pièces plus éloignées serait une solution suffisante ? (en sachant que la sdb aura une aération pour "chasser" l'air humide vers l'exterieur dans ce cas) Et si je mets cette vmc dans la cave, est-ce une bonne idée (pour réduire le bruit et l'espace occupée par la vmc et les tuyaux) ? ce serait bien pratique mais alors il faut faire la prise d'air en hauteur dans la pièce (au ras du sol ça me parait inéfficace) ?

    MERCI

    un schéma basique est joint à la discussion Lepine_schéma-poele_00.jpg

    ps : il n'y a pas de piece au dessus du couloir et de la SDB...

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Larzacien

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    bonjour, Une VMC ? Il faudrait qu'elle tourne à l'envers, et ça ce n'est pas possible.

    Les 100 m2, c'est tout le rez-de-chaussée ? ou bien l'étage compris ?

    Il ne faut pas prendre l'air d'une cave pour amener l'air, risque d'humidité, de radon. A la rigueur, on pourrait faire passer un tuyau par la cave, mais qui prendrait l'air dehors au moyen d'un tuyau.

    Un poêle doit, autant que faire se peut être au milieu de la maison pour mieux répartir la chaleur, mais pas trop près de l'escalier de l'étage, à moins que ce dernier soit fermé par une porte.

    Il ne faut pas chercher à chauffer la salle de bain avec le poêle, on met un radiateur électrique soufflant qu'on utilise le temps d'utilisation de la pièce. Il chauffe très vite, la durée d'utilisation est courte, donc la conso dérisoire.

    Et dans votre maison, il faut installer une VMC avec aspirations : une dans la cuisine, une dans la salle de bain, et une dans le WC.

    Le poêle il faudrait le prendre étanche pour qu'il ne soit pas perturbé par la vmc. Et l'arrivée d'air va directement dans le bas du poêle.

    Je me demande si ça vaut la peine de prendre un poêle mixte, un poêle à pellets classique serait aussi bien. Sauf qu'on vous donnerait le bois, vous ne ferez pas vraiment d'économies. Et plus c'est compliqué, plus on risque d'avoir des soucis.

    La soufflerie d'un poêle à pellets à tendance à mieux répandre la chaleur si peu qu'on laisse les portes intérieures ouvertes.

    Vous pouvez installer une VMC Double flux si le coeur vous en dit, c'est plus compliqué à installer à cause des tuyaux pour l'insufflation en plus des tuyaux d'aspiration et c'est plus cher. Mais si on est bricoleur, on peut, peut-être l'installer soi-même. On trouve des tutoriels sur le net.

    Pour répartir la chaleur, vous pouvez au moyen de tuyaux, en passant pas la cave, aller chercher l'air dans les chambres assez près du sol (là où il est le plus froid) et le plus éloigné possible de la porte, et le ramener près du poêle. Et pour cela une VMC basique pourrait être utile, et on la fait fonctionner quand c'est utile. En sortant l'air des chambres, ça ferait appel d'air, et l'air chaud irait remplacer l'air extrait si peu qu'on laisse les portes intérieures ouvertes. Ce serait assez lent, mais ça homogénéiserait la température. Il faut prévoir des radiateurs électriques assez simples (ceux qui vous plaisent, mais sans vous ruiner)
    pour avoir un appoint lorsque c'est nécessaire ou par grands froids.

  4. #3
    henri_b

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    "aller chercher l'air dans les chambres assez près du sol (là où il est le plus froid) et le plus éloigné possible de la porte, et le ramener près du poêle. Et pour cela une VMC basique pourrait être utile"
    Donc ce que je proposais, mais à l'envers ? Ce qui parait plus efficace puisqu'il n'y a plus le problème de la perte de chaleur le long des tuyaux...

    L'ouverture sous le poele, c'est pour éviter que l'air de combustion ne soit pris dans la piece du poele (puisque cet air finit en fumée à l'extérieur...). Cet air devant de toutes façons venir de quelque part pour ne pas créer un problème de dépression. . Dans mes précédentes recherches, le principe est souvent évoqué voire conseillé...

  5. #4
    henri_b

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    Quelques précisions :
    - oui le bois je l'ai gratuit, d'où l'intérêt du mixte (le granulé pour la nuit ou les journées froides sans personne pour alimenter)
    - des poeles mixtes étanches, je n'en ai pas trouvé. Donc pour l'instant je cogite avec à priori un poele non étanche...
    - "laisser les portes ouvertes" pour répartir la chaleur, ça me tente moyen au quotidien... Une aération dans la porte serait elle suffisante ? Si oui, plutot en bas ou en haut ?
    - la maison a une superficie totale d’environ 100 m2 (rdc: 60 m2, étage: 40 m2), donc c'est petit.

  6. #5
    Larzacien

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    bonjour, En journée, les portes intérieures ouvertes, ce n'est pas vraiment gênant. Pour la nuit, on pourrait prévoir quelque chose en hauteur, mais ce sera moins efficace, surtout si on met une petite grille serrée et de petite taille. Mais si toute la journée ça a bien chauffé, le soir un radiateur électrique dans les chambres n'aura qu'à maintenir.

    Il faut réfléchir à tout ça, et commencer d'installer le poêle et voir ce que ça donne.

  7. #6
    henri_b

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    Je préférerai y réflechir AVANT d'installer le poele... ça peut jouer dans son choix finalement. Et si VMC il y a, je préfère l'installer avec cette optique de répartition de chaleur en tête dès le début...

    Actuellement je vis dans un pavillon où le chauffage se fait par air pulsé... une chaudière chauffe de l'air qui est poussé dans les pièces par des gaines. Dans la sdb etc. il y ades aérations, mais du coup elles servent à évacuer l'air (et l'humidité). ça marche très bien. L'air pulsé est en parti puisé dehors, en partie à l'intérieur, donc ça renouvelle aussi très bien l'air. Bref, le fonctionnement est inversé... et ça me perturbe pas mal pour réfléchir à un flux d'air avec une VMC...

  8. #7
    Larzacien

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    bonjour, Un chauffage à air pulsé fait un recyclage de l'air de la maison en le filtrant. C'est autrement puissant que ce que vous pouvez faire.

    L'air en recyclage est filtré ensuite il passe dans la chaudière où il est réchauffé, et repart vers les pièces. Parfois, il arrive par le haut des pièces et repart par une grille en bas des portes pour retourner vers la chaudière. J'en ai vu d'autres où l'air arrive à 20 cm du sol près des fenêtres et dans ce cas, il repart par des volets qu'on peut plus ou moins ouvrir et qui sont situés dans l'imposte de la porte. Vous ne pourrez pas faire la même chose, car le poêle à pellets n'a pas la même puissance qu'une chaudière et la soufflerie sera nettement moins puissante que le ventilateur d'une chaudière.

  9. #8
    henri_b

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    Pour résumer votre premier message :
    1/ je dois installer une VMC classique, qui prendra l'air de la sdb, cuisine, etc et la rejettera dehors
    2/ je pourrais rajouter une VMC en circuit fermé, qui prendrait l'air des chambres du haut (par exemple) et le rejetterait en bas pres du poele.

    J'ai bien compris ?

    Si oui, pourrais je envisager de mixer les deux, avec une VMC qui prendrait l'air dans la sdb, cuisine ET les chambres du haut, pour le rejeter dehors, avec une entrée d'air suffisante (pour eviter la dépresion) à proximité du poele ? Est-ce que ça ne serait pas la solution la plus simple ?

    ps : ici air pulsé avec bouches en bas des pieces. Le "ventilo" est effectivement sacrément costaud (mais fonctionne par intermitence). Je pense qu'il y a quand même pas mal de perte via les tuyaux (meme si isolé)...

  10. #9
    cornychon

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    Bonjour,
    Tu as un chauffage à air pulsé qui donne satisfaction.
    La puissance nominale de la chaudière est de combien de kW
    Quel est le débit d’air max du ventilateur qui fait circuler l’air ?
    En principe c’est indiqué sur une étiquette fixée sur le ventilateur
    Ce ventilateur souffle dans un caisson ?
    Si oui, combien de gaines partent de ce caisson ?
    Si oui, quelles sont les sections de ces gaines ?
    Quoi qu’il en soit, il faut faire attention, l’air transporte peu d’énergie, il faut de grands débits d'air.


    Il faut impérativement faire des estimations sur la chaleur transportée.
    Dans ce domaine, le pifomètre est de très mauvais conseil.


    Lorsque 1 m3 d’air monte de 1°C, emmagasine 0.334 Wh
    Exemple
    L’air chaud qui rentre dans le caisson de répartition à une température de 40°C
    Le débit est de 100 m3 par heure
    Il ressort dans un local ou des locaux qui sont à une température de 20°C
    La différence de température entre l’entrée et la sortie est de 40 – 20 = 20°C
    La puissance transportée est de 0.334 x 100 x 20 = 668 W

    Pour calculer la puissance transportée comme ci dessus, il faut prendre:
    La température de l'air chaud qui rentre dans le caisson de répartition
    La température que l'on souhaite avoir dans les locaux chauffés avec cet air chaud
    Le débit d'air qui rentre dans chaque local

    Prendre autre chose n'a aucun sens,


    Bon courage
    Dernière modification par cornychon ; 07/03/2018 à 23h23.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  11. #10
    Larzacien

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    bonjour, Je vois le plan et je m'étonne. Au rez-de- chaussée, il n'y a que le séjour, un "couloir" et la salle de bain ?
    Et le reste des pièces ?

    Pour envoyer de l'air chaud dans une pièce au dessus comme la chambre qui est au dessus, si j'ai bien compris, il ne suffit pas qu'il y ait un orifice, il faut qu'il y ait un retour, sinon ça ne fonctionne pas ou très peu, Il faudrait un orifice pas trop petit, de l'ordre de 25 x 40 avec une grille pour la sécurité, mais qui ne freine pas trop ceci assez proche du poêle , même si la chaleur se répartit assez bien au plafond. Et côté opposé, faire un autre orifice dans lequel on pousse l'air de la chambre vers le séjour, avec un ventilateur pour faire appel d'air (reste à trouver un ventilateur assez puissant et pas trop bruyant (j'ai peur qu'un extracteur qu'on trouve facilement dans le commerce, ce soit un peu faible (90 m3 h) même s'il ne devrait pas beaucoup forcer dans ce cas là. Et puis c'est bruyant. Si on laisse fonctionner sans pousser l'air mécaniquement, ce sera très très lent.
    Qu'y a-t-il au plafond ? Une dalle béton, ou un plancher sur poutres bois ?

    Il faut penser aussi que si le séjour est bien chauffé en continu, la chaleur arrive à se transmettre autour de la pièce chauffée par les murs, même si ça peut nécessiter un petit complément ponctuel.

    On ne sait pas où est la cuisine, mais peut-être que vous pourriez vous contenter d'une hotte aspirante à extraction qui sorte l'air à l'extérieur lorsque vous cuisinez, et rien ne vous interdit de la mettre en fonctionnement 5 mn de temps en temps juste pour renouveler un peu l'air. Le débit étant nettement plus rapide que celui d'une VMC, ça pourrait suffire sauf pour la salle de bain, où il faudrait renouveler l'air de manière indépendante, soit par ouverture de fenêtre (s'il y en a une, et même lorsqu'il fait très froid, sinon ça se sature d'humidité et tout se dégrade. ou avec un système d'extraction pendant facilement deux heures encore après la douche. Là il faudrait un bon extracteur qui pousse vraiment l'air vers l'extérieur.

    Dans cette configuration, cela ne sera pas facile d'installer une VMC pour répartir le chauffage. J'avais supposé une maison classique plusieurs pièces au même niveau, et là il aurait été possible peut-être de faire un retour d'air plus froid des pièces pour faire appel d'air chaud de la pièce chauffée, en laissant un passage : porte ouverte ou passage assez grand dans l'imposte pour laisser entrer l'air en hauteur qui est plus chaud.

    En tout cas, il ne faut pas oublier de bien aérer rapidement l'hiver, mais en courant d'air pour que ce soit plus efficace en un minimum de temps pour ne pas renvoyer de l'air vicié vers le séjour.

    On ne se représente pas bien la configuration des lieux, mais 60 m2 en bas et 40 en haut, ce ne doit pas être trop difficile à chauffer il suffit de s'organiser.

    Où est l'escalier qui monte à l'étage ?

    Ce n'est pas la maison dont on parle (celle du plan) qui a la chaudière à air pulsé si je crois comprendre, mais vous voulez vous inspirer de ce système. Sauf qu'un poêle n'a pas la puissance d'une chaudière, on ne peut qu'essayer d'organiser une circulation d'air et mécaniser pour que ce soit plus efficace.

    N

  12. #11
    henri_b

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    Merci Larzacien pour le temps passé à cogiter à tout ça...

    je réponds dans le désordre :
    - la maison à l'air pulsé est celle où je suis actuellement. Rien à voir avec celle ou je vais aller (après rénovation) et où je voudrais un poele comme chauffage principal.
    - la future maison a en effet une configuration spéciale, car construit par petit bout sur x décennies. Mais en gros au rdc il y aura le salon, une salle à manger et la cuisine, qui seront d'un seul tenant (on va casser de la cloison..). Au rdc seule la sdb est à part et accessible par un couloir (qui amene à la sdb, wc et entrée). Donc pour chauffer le rdc, seule la sdb me pose problème finalement.
    - oui il y a fenetre dans la sdb et oui on l'utilisera au quotidien.
    - l'escalier est au milieu du salon (contre un mur). Aujourd'hui il est "fermé" mais sera ouvert après travaux. Donc pas un obstacle à la montée de l'air chaud.
    - je n'ai pas encore regardé la nature du plafond, mais pas une dalle béton à priori. Parquet au dessus, platre en dessous. Entre les deux je ne sais pas... Au rdc, dans le salon c'est du parquet (sur poutre bois) et direct en dessous la cave (il faudra isoler évidemment...).
    - à l'étage deux chambres de taille correcte.

    Que penses tu de mon idée d'une VMC qui permettrait de faire circuler l'air chaud ET de purifier, ainsi : une VMC qui prendrait l'air dans la sdb, cuisine ET les chambres du haut, pour le rejeter dehors (normal quoi) , avec une entrée d'air extérieur suffisante (pour eviter la dépresion) à proximité du poele ? Est-ce que ça ne serait pas la solution la plus simple ?

    MERCI

  13. #12
    henri_b

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    -> cornychon
    Tu as vraiment besoin de ces chiffres ? Car à l'origine mon post ne concerne pas l'air pulsé... mais si ça peut t'aider je peux te les donner en MP ?

  14. #13
    Larzacien

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    bonjour, Si vous mettez une VMC pour extraire l'air vicié, donc avec une bouche d'aspiration dans la cuisine, une dans la salle de bain et une dans le WC, ça va faire venir un peu d'air chaud dans la salle de bain, si vous bouchez l'orifice qui va à l'extérieur, mais il faut un passage sous les portes intérieures qui permettent le renouvellement de l'air extrait. Cela peut tempérer un peu, mais pas vraiment chauffer la salle de bain. Il faut tout de même la solution radiateur soufflant ponctuel qui réchauffe très rapidement et qui consomme peu, vu la faible durée d'utilisation.

    Je ne sais pas ce que dessert ce couloir, ni si vous tenez à le chauffer aussi. Si vous voulez chauffer le couloir, vous faites une ouverture à au moins 1,80 m de haut derrière le poêle, et à l'autre extrémité du couloir, vous faites un orifice dans lequel vous mettez un bon ventilateur qui vous pousse l'air dans la grande pièce chauffée; Ainsi ça forcera l'air à circuler, et la chaleur se répartira dans le couloir.

    Mais bon, il ne faut peut-être pas prendre le plus petit poêle, surtout si les murs de la maison ne sont pas isolés au top.

    Et pour la chambre, c'est le même système sauf que c'est au dessus de la pièce chauffée;

    ça se devine facilement s'il y a une dalle béton, ou un plancher sur poutres. C'est plus facile de percer des orifices lorsque c'est tout en bois.

    Il vous faut réfléchir avec tous ces éléments en fonction de votre plan. Avec votre logement actuel, qui a un chauffage à aire pulsé, avez vous une VMC ? En général, on n'en a pas besoin, d'autant plus qu'on peut amener un peu d'air neuf dans le circuit si on veut, ou en mettre plus ou moins, mais de manière naturelle, L'air arrive de façon naturelle dans le circuit. Où alors, à chaque ouverture sur l'extérieur on ajoute de l'air neuf dans le circuit.

    Donc, par analogie, si vous répartissez l'air chaud mécaniquement, j'ai bien peur que la VMC pour extraire ne soit pas indispensable, par contre une hotte à extraction est indispensable pour ne pas mettre des odeurs de cuisine dans le circuit, et une hotte classique, pas à 3 m de haut ou en biais à 45° comme on voit maintenant, l'efficacité étant bien moindre.

  15. #14
    henri_b

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    Pour les chambres au dessus, une simple grille au sol (le plus près possible du poele) et une aspiration à l'autre extrémité (reliée à une vmc) me parait etre simple et potentiellement efficace (surtout que je n'aime pas dormir dans une pièce trop chauffée, actuellement je coupe tout le soir...).

    Pour la cuisine, je pensais à une VMC classique (en quasi continu) ET à une hotte; cette dernière ne fonctionnant que très temporairement.

    Par contre je me pose une question sur une pause de VMC dans ma cave (pour le bruit et l'encombrement). Ce serait très pratique pour moi, mais quid des bouches d'aspirations ? Doivent elles etre forcément en hauteur dans les pièces (y compris sdb) ou peuvent elles etre au sol (forcément plus simple dans ce cas précis) ? L'air "vicié" (humidité, etc.) peut il etre pris au sol ou se trouve-t-il très majoritairement plutot en hauteur ? car je n'ai jamais vu de bouches de vmc en bas, puisque les vmc sont en général dans les combles...

  16. #15
    henri_b

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    Après reflexion, je crois qu'une VMI est LA solution pour moi... je souffle l'air (extérieur) prêt du poele et je crée des aérations toutes simples (mais réglables) dans les pièces à l'étage et dans la sdb, wc, etc. L'air chaud du poele sera réparti et au pire je peux utiliser le chauffage intégré à la VMI (en général) en complément (ou à la place) du poele à bois. La VMI pourra être à la cave sans problème et pas besoin de tirer des gaines jusqu'à l'étage...

    C'est pas LA bonne solution ?...

  17. #16
    cornychon

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    Citation Envoyé par henri_b Voir le message
    -> cornychon
    Tu as vraiment besoin de ces chiffres ? Car à l'origine mon post ne concerne pas l'air pulsé... mais si ça peut t'aider je peux te les donner en MP ?
    Si j'ai bien compris, tu veux prendre de l'air chaud au dessus de ton poêle pour chauffer d'autres pièces.
    Si ma réponse est inutile, ce n'est pas grave. D'autres intervenants t'apportent l'aide don tu as besoin.
    Personnellement je n'ai besoin de rien, merci.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  18. #17
    henri_b

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    Non, l'idée est plutot de favoriser la répartition de la chaleur d'un poele via une soufflerie (VMI®), mais sans gaine vers chaque pièce. En gros je souffle de l'air frais extérieur (ou puisé sous comble) près du poele en fonctionnement et je gere l'écoulement "naturel" vers les autres pièces grace à des sorties (d'air) réglables bien positionnées. En théorie ça me parait simple et logique...
    Dernière modification par henri_b ; 08/03/2018 à 17h13.

  19. #18
    herakles

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    Y a un bon moment qu'il y a pensé :

    mats_wolgast.jpgmats_wolgast_2.jpg

    Les premières maisons passives il y a 34 ans.....
    Cela a nourri mes réflexions alors jeune architecte faisant ses premiers pas en bioclimatique ...
    Dernière modification par herakles ; 08/03/2018 à 18h19.

  20. #19
    Larzacien

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    bonjour, Qu'est ce qu'une VMI, c'est un ventilateur qui pousse de l'air, il y a aussi une résistance et un thermostat, et un filtre assez grand à l'entrée d'air... ça coûte minimum 3000 euros.

    Vu le truc, un bricoleur peut se le fabriquer pour pas cher, surtout s'il n'a pas besoin de résistance puisqu'il utilisera l'air du poêle.

    Pour les sorties d'air, le mieux c'est d'avoir des aérations sur fenêtres comme pour la VMC, mais là, ce sera des sorties d'air au lieu d'être des entrées. Si on fait des trous dans le murs, lorsque le système est arrêté, beaucoup d'air froid entrera, alors que ce serait beaucoup moins avec des entrées sur fenêtres.

    Et pour fabriquer l'engin, notre collègue Cornychon serait d'un grand secours, notamment pour indiquer le ventilateur qu'il faut pour cela, qu'il soit suffisamment puissant mais pas trop, et qu'il ne fasse pas trop de bruit. En plus il calculerait les débits nécessaires.

    On peut aussi regarder des vidéos, j'en ai vu une avec un filtre que n'importe quel bricoleur pourrait se fabriquer facilement. Je vais voir si je la trouve.

  21. #20
    JPL

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    Y a un bon moment qu'il y a pensé :
    ....
    Les premières maisons passives il y a 34 ans.....
    Cela a nourri mes réflexions alors jeune architecte faisant ses premiers pas en bioclimatique ...
    Conformément à la charte du forum merci de donner la source de cet article.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  22. #21
    cornychon

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    Citation Envoyé par henri_b Voir le message
    Non, l'idée est plutot de favoriser la répartition de la chaleur d'un poele via une soufflerie (VMI®), mais sans gaine vers chaque pièce. En gros je souffle de l'air frais extérieur (ou puisé sous comble) près du poele en fonctionnement et je gere l'écoulement "naturel" vers les autres pièces grace à des sorties (d'air) réglables bien positionnées. En théorie ça me parait simple et logique...
    Tu as raison, l’air frais extérieur envoyé contre le poêle va se réchauffer. Cet air réchauffé va circuler en fonction des sorties d’air réglables installées dans chaque pièce.
    Il n’y a aucun problème, à partir du moment où l’air chaud est envoyé dans les pièces, la température de l'air ambiant de chaque pièce va monter.

    Les températures vont monter de combien ! ! ! ! Une certitude, c'est entre 1°C et 25°C
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  23. #22
    AD 44

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    Salut,

    Citation Envoyé par Larzacien Voir le message
    bonjour, Qu'est ce qu'une VMI®, c'est un ventilateur qui pousse de l'air, il y a aussi une résistance et un thermostat, et un filtre assez grand à l'entrée d'air... ça coûte minimum 3000 euros.
    Aie aie aie aie aie...

    Une VMI® ne comporte pas nécessairement de résistance...

    Vu le truc, un bricoleur peut se le fabriquer pour pas cher, surtout s'il n'a pas besoin de résistance puisqu'il utilisera l'air du poêle.

    Pour les sorties d'air, le mieux c'est d'avoir des aérations sur fenêtres comme pour la VMC, mais là, ce sera des sorties d'air au lieu d'être des entrées. Si on fait des trous dans le murs, lorsque le système est arrêté, beaucoup d'air froid entrera, alors que ce serait beaucoup moins avec des entrées sur fenêtres.
    Elle est mal barrée ta VMI® avec tes sorties d'air sur les fenêtres (lesquelles d'ailleurs ?) ...

    Sur les fameux "trous dans les murs" tu peux très bien placer des registres et autres clapets... recherche sur ton ordi...

    Et au passage lorsque tu calculeras les débits, détermine également le diamètre des conduits...
    Dernière modification par AD 44 ; 08/03/2018 à 21h29.
    mon secret? ... Ne rien dire.

  24. #23
    herakles

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Conformément à la charte du forum merci de donner la source de cet article.
    Bonsoir JPL,

    L'article vient de la revue Technique et Architecture N°30 de 1984
    Il fallait citer cette maison Passive pensée et construite en 1979 par Mats Wolgasts , reproduite à quelques milliers en Suède

    J'en ai parlé en 2013 dans ce forum sur une autre discussion .
    Dernière modification par herakles ; 08/03/2018 à 22h40.

  25. #24
    cornychon

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    Citation Envoyé par AD 44 Voir le message
    Salut
    Et au passage lorsque tu calculeras les débits, détermine également le diamètre des conduits...
    Bonjour,
    Heni_b n’a pas besoin de conduit ! !
    Il prélève de l’air extérieur avec la ventilation de la VMI®®, il crache cet air contre me poêle pour le réchauffer.
    La maison est sous légère pression. Il lui suffit de prévoir une sortie réglable dans chaque pièce pour répartir les débits et par conséquent la chaleur. C'est que du bonheur ! !

    S’il souhaite calculer la chaleur apportée dans chaque pièce en fonction des températures extérieures, il a besoin de connaître :
    - Les résistances thermiques air-int/air-ext de chaque local
    - Le débit d’air de sa VMI®®
    - La courbe caractéristique débit pression du ventilateur de la VMI®®
    - La puissance nominale du poêle

    Avec ces paramètres, connaissant la chaleur spécifique de l’air, en optimisant les débits d’air, les sorties d’air, il peut connaître avec une précision exploitable, le meilleur compromis entre puissance de chauffage, température des pièces, températures extérieures, débits d’air de la ventilation VMI®®.
    Le tout en écoulement stationnaire, à l’équilibre thermique, sans apports solaires,
    Tout ceci n'est que qualitatif !

    Pour le quantitatif:
    Prenons une hypothèse d’école simple pour illustrer le problème:
    Pour chauffer la maison, il faut 8 kW pour avoir +20°C int lorsqu’il fait -10°C ext
    Pour transporter ces 8 kW, il faut déplacer un volume d’air 800 m3/h,
    C’est juste pour compenser les pertes de chaleur par les murs.

    Ces 800 m3/h rentrent à -10°C pour devenir un air chaud à 35°C, destiné à chauffer la maison à +20°C.
    800 m3/h qui passent de -10 à +35°C c’est un ΔT air de 45°C.
    Pour monter 800 m3/h de -10°C à +35°C il faut fournir une chaleur de 0.334 x 800 x 35 = 9000 W
    Pour chauffer la maison, par hypothèse, nous avons pris un flux de chaleur de 8 000 W
    Pour que ça fonctionne, uniquement sur le plan énergétique, il faudrait 8000 + 9000 = 17 000 W

    On voit bien que c’est impossible, que c'est beaucoup trop énergivore.
    C'est si simple à faire, que s'il n'y avait pas de problème, tout le monde aurait ce type de chauffage.
    Dernière modification par cornychon ; 09/03/2018 à 01h07.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  26. #25
    Larzacien

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    Bonjour AD 44,

    Tu sembles très calé pour critiquer, mais si tu as des connaissances, il te faut nous en faire part, le forum est fait pour ça, pour partager le savoir et les idées. Ce n'est pas un terrain de jeu où l'on cherche juste à taper sur les autres pour se distraire ou pour se défouler.

    Je te signale qu'il y a des installateurs de VMI qui utilisent les aérations sur fenêtres pour évacuer le surplus d'air. Il faut dire aussi que l'air passera au plus direct par les fuites éventuelles qu'il trouve, soit qu'elles soit prévues pour, soit que ce soit des défauts d'étanchéité. Il vaudra mieux que les sorties soient assez bien réparties pour que l'air chaud aille partout le plus régulièrement possible.

    On a intérêt à avoir un poêle suffisamment puissant, s'il est un peu trop juste, l'air qu'on pousse ne sera pas très chaud.

    Et même le système que j'avais vu sur un forum serait valable pour ceux qui ont un poêle à bois qui est un peu trop puissant pour la pièce où il est installé et qui ont du mal à chauffer les autres pièces.

    A noter qu'on peut trouver en GSB des VMI autour de 500 euros et parfois moins, mais il faut se l'installer soi-même.

  27. #26
    Vince44

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    Salut,

    L'isolation extérieure est de qualité? épaisseur, isolant utilisé? Pas de ponts thermiques?

    Parce que si elles est bonne, considérant que tu vas refaire le reste, t'as pas beaucoup de déperditions et t'as de l'inertie.

    Ce qui peut vouloir dire que :

    - tu n'as pas à percer pour chauffer la chambre.
    - tu n'as pas forcément besoin d'un appoint granulé.
    - la salle d'eau n'aura pas de gros besoin, la VMC ou une ventilation basique d'échange avec le couloir pourrait assurer un brassage suffisant pour une température de base, à compléter éventuellement avec un appoint élec pour les douches matinales l'hiver...

    La VMC dans la cave c'est pas conseillé du tout, même si c'est pas pour y prendre ou rejeter de l'air.

    Globalement, une maison bien isolée et avec de l'inertie ça ne se chauffe pas comme une maison mal isolée sans inertie. La chaleur y reste grâce à l'isolation et se répartie plutôt bien dans l'espace et le temps.


    Si t'as le bois gratuit, t'as envisagé un poele hydro plutôt qu'un poêle mixte? Si t'as moyen de caser un petit ballon tampon avec une production d'eau dedans, t'auras de quoi alimenter quelques radiateurs, tenir la nuit, et chauffer l'eau chaude sanitaire avec du combustible gratuit. C'est beaucoup plus intéressant que les granulé pour l'autonomie (prix équivalent au fioul actuellement) et l'électricité pour l'eau chaude sanitaire. Tu mets une résistance dans le ballon tampon et t'as ton appoint pour l'eau chaude l'été et le hors gel en cas d'absence l'hiver (et même pour faire le chauffage en cas de pépin de santé). ça peut aussi se coupler avec du solaire si t'as un toit bien exposé et le complément de budget pour les panneaux et la régul.

    ça me parait beaucoup plus économique (à l'usage, et p-e même à l'achat) qu'un poele mixte et une VMI.


    A+

    Vincent
    Dernière modification par Vince44 ; 09/03/2018 à 11h22.

  28. #27
    cornychon

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    Des questions que devrait te poser henri-b
    Salut, Vincent

    L'isolation extérieure est de qualité? Épaisseur, isolant utilisé? Pas de ponts thermiques?

    Parce que si elle est bonne, considérant que tu vas refaire le reste, t'as pas beaucoup de déperditions Et t'as de l'inertie.
    De l’inertie pour en faire quoi ?

    Ce qui peut vouloir dire que :

    - tu n'as pas à percer pour chauffer la chambre.
    La chaleur passe comment ? Si c’est de l’air, c’est quel débit ?, Avec quel moyen ? Quel ΔT air ?
    - tu n'as pas forcément besoin d'un appoint granulé.
    - la salle d'eau n'aura pas de gros besoin,
    C’est combien pas de gros besoins ? c’est quel débit ?, Avec quel moyen ? Quel ΔT air ?

    La VMC ou une ventilation basique d'échange avec le couloir pourrait assurer un brassage suffisant pour une température de base,
    Une ventilation basique c’est quoi ? comment se fait l’apport de chaleur ? Quelle puissance ? d’échange c’est quoi ? Un brassage ça sert à quoi ? Température de base c’est combien ?

    à compléter éventuellement avec un appoint élec pour les douches matinales l'hiver...

    La VMC dans la cave c'est pas conseillé du tout, même si c'est pas pour y prendre ou rejeter de l'air.
    Pourquoi ?

    Globalement, une maison bien isolée et avec de l'inertie ça ne se chauffe pas comme une maison mal isolée sans inertie.
    A l’équilibre thermique, pour une même isolation, il faut le même chauffage. Inertie ou pas inertie n’y change rien !

    La chaleur y reste grâce à l'isolation et se répartie plutôt bien dans l'espace et le temps.
    On ne peut que raisonner à l’équilibre thermique. La chaleur produite ne reste pas dans la maison. Simultanément, 1 W qui rentre c’est 1 W qui sort

    Vincent
    Dernière modification par cornychon ; 09/03/2018 à 14h12.
    Éliminer les explications inutiles, simplifier celles qui sont nécessaires.

  29. #28
    Larzacien

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    Bonjour, ça ne me paraît pas une mauvaise idée de rejeter l'air en excès dans la cave, car globalement cet air sera plus sec que celui de la cave, donc ça aura tendance à l'assainir. Et toutes les caves sont plus ou moins humides. "cave humide est un pléonasme". Et c'est toujours mieux que de chauffer directement les oiseaux. Le problème étant de bien répartir les sorties d'air pour avoir le meilleur renouvellement possible et le meilleur chauffage possible. Rejeter l'air dans la cave chassera le radon s'il y en a, à condition que la cave comporte des aérations permettant à l'excès d'air de s'échapper.

    Ce serait pas la même chose si on aspirait de l'air de la cave bien entendu, on pourrait amener dans la maison air humide et radon.

    Il est certain que si on prend un poêle juste en fonction de la grande pièce séjour cuisine, ça ne va pa suffire pour avoir une température suffisante partout.

    Et il me paraît indispensable d'avoir une hotte à extraction pour la cuisine, sinon on va avoir des odeurs et du gras un peu partout.

    Elle ne fonctionne que le temps où on a la poêle sur le feu, et on couvre au maximum les casseroles pour limiter les vapeurs.

  30. #29
    henri_b

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    "ça ne me paraît pas une mauvaise idée de rejeter l'air en excès dans la cave"
    j'ai jamais parlé de ça ? Quelqu'un d'autre ? Mon idée est une VMI® (oui on en trouve à moins de 500 euros aujourd'hui, garantie 5 ans, avec résistance chauffante, filtre, etc.) qui prend l'air (pas dans la cave) et l'injecte pres du poele. Le reste a déjà été dit. Par contre l'idée est de mettre le "bloc" VMI® dans la cave, pour de questions pratiques...

    La maison à air pulsé ou je vis date des années 60 et fonctionne très bien, sans vmc, sans super isolation,etc. Evidemment avec une meilleure isolation les factures seraient plus faibles et evidemment la chaleur n'est pas fourni par un poele à bois. Mais globalement le systeme de répartition de la chaleur et de l'évacuation de l'humidité, etc. sans passer par une vmc marche bien je trouve. Mais encore une fois, ce n'est pas le sujet...

    Si chaque discussion foinit en pugilat, sans que je comprenne d'ailleurs bien pourquoi, je vais juste clore le sujet...

    ps : le poele mixte c'est juste pour avoir une solution pour les jours ou je serai trop paresseux...
    Dernière modification par henri_b ; 09/03/2018 à 16h53.

  31. #30
    henri_b

    Re : Poele à bois et répartition de la chaleur...

    "ça ne me paraît pas une mauvaise idée de rejeter l'air en excès dans la cave"
    je reviens là dessus, car si l'idée effectivement peut etre tentante, dans mon cas c'est vers les pieces de l'étage que je veux creer une circulation d'air, pas vers la cave, donc concrètement je ne pense pas qu'on puisse faire les deux sans nuire à l'objectif premier ?...

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Avis sur poêle à pellets et répartition chaleur
    Par Janin dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 16
    Dernier message: 10/04/2017, 18h39
  2. Poele bois et vmc double flux et repartition de chaleur
    Par david.guilhaumon dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/02/2017, 11h17
  3. récupération de chaleur sur poêle a bois
    Par ericmael dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 11
    Dernier message: 13/11/2011, 16h37
  4. répartition à l'étage de la chaleur poele à bois
    Par cotin dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 24/12/2008, 12h13