Répondre à la discussion
Page 13 sur 89 PremièrePremière 13 DernièreDernière
Affichage des résultats 361 à 390 sur 2645

Isolation ouate de cellulose

  1. #361
    Aubrac

    Re : Isolation ouate de cellulose

    bonjour,

    je suis nouvelle et j'ai déjà initié une discussion (isolation des murs par injection) avant de lire vos échanges. ALors tout ce que vous dites m'intéresse grandement. En gros, je suis intéressée par une maison en pierre dans l'Aubrac et il fait froid l'hivers là-bas. Le proprio a posé à l'intérieur des bêtes cloisons de plâtre devant les murs de pierre, avec une lame d'air, qui n'isole rien du tout évidemment mais "qui fait des murs droits" (au secours!). Alors je me disais que la cellulose injectée entre la pierre et le plâtre... Mais en parcourant des sites d'artisants qui font ça, il me semble que pour que cela fonctionne bien, il faut que les cloisons qui reçoivent la cellulose respectent certaines normes. Pensez-vous que je puisse le faire directement sans avoir à tout casser pour refaire ?
    @plus

    -----


  2. Publicité
  3. #362
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Salut Aubrac,
    connais-tu la taille de ta lame d'air ?
    Quand tu parles d'injecter la ouate, tu veux parler de l'insuffler (à sec à l'aide d'une cardeuse/souffleuse) ? A priori, je dirais qu'une lame d'air trop étroite ne permettra pas une bonne insufflation (disons, inférieure à 4cm).

  4. #363
    Korriged

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Bonjour,

    comme vous le savez, je compte insuffler en partie dans l'ossature et en partie devant (agrandissement de l'ossature de ma MOB de 145 à 200 grâce à des tasseaux de 55)... Mais j'aurai donc 55 mm de ouate insufflée qui iront directement sur la dalle.
    Dois-je mettre qque chose au sol pour éviter que la ouate ne touche directement la dalle ?



    Merci

  5. #364
    LExpress_29

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Tu fais pas ton isolation après ta chape ?
    Sinon, pourquoi ne pas faire venir au moins ton isolant de 6 cm jusqu'à ton ossature et appuyer tes tasseaux dessus ?

  6. #365
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Nous avons quasiment la même configuration (hormis que la partie basse du vide technique, en face de l'isolant et de la chape est une plaque de liège) et nous n'avons rien mis entre la murette et le coffre pour la ouate. Seul de la fibre de coco a été insérée entre le liège et la murette.
    Désolé Korriged, j'ai chipé ton dessin pour faire le mien
    murs_philou67.jpg
    A priori, j'espère que ce n'est pas une mauvaise idée de ne rien avoir mis, car on a fermé avec le freine-vapeur.

  7. #366
    angora

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Bonjour,

    Un freine vapeur est il nécessaire entre 2 étages qui seront isolés phoniquement par de la ouate de cellulose ?

    Quelqu'un peut il me rappeler le nom du freine vapeur transparent qui permet de se faire une idée du niveau de remplissage des caissons lorsque l'on insuffle de la cellulose ?

  8. #367
    Yoghourt

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Euh, à moins que l'une des 2 pièces soit une salle de bain mal ventilée ou un hamam, pourquoi faire?
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  9. #368
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Cela peut être utile pour fermer le caisson et insuffler "à vue". C'est ce que je vais faire : mise en place des gaines de ventilation, électricité, plomberie, je ferme avec le frein-vapeur, j'insuffle. Dans mon cas, le frein-vapeur sert uniquement de coffrage souple, armé et transparent.

  10. #369
    Yoghourt

    Re : Isolation ouate de cellulose

    géotextile + lattage en sous face et soufflage par le dessus, ça le fait pas?
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  11. #370
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Sans doute... je suis rester sur les mêmes fournitures, et je pense que les deux solutions se valent en terme de coût (dans mon cas, FV = 1,3€/m2).

  12. #371
    The_r2

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par angora Voir le message
    Bonjour,

    Un freine vapeur est il nécessaire entre 2 étages qui seront isolés phoniquement par de la ouate de cellulose ?

    Quelqu'un peut il me rappeler le nom du freine vapeur transparent qui permet de se faire une idée du niveau de remplissage des caissons lorsque l'on insuffle de la cellulose ?
    A priori ce dont tu parles est le Pro Clima Intello, c'est ce que Merféne avait expliqué.
    Mais il avait aussi dit que voir a travers etait un peu présomptueux : il etait plus "sur" de tater avec la main , la consistance , pour en apprécier la densité ...

    Pour ma part , je me pose une derniere question : mettre un freine vapeur a hygrométrie variable ( genre proclima intello ) ce qui me mettrait dans une situation d'isolation respirante.
    Ou mettre un PARE vapeur ce qui me mettrait dans une situation d'isolation non respirante.
    En effet , j'ai déja une VMC hygrovariable au rdc car je suis dans un cas de rénovation, donc je me demande si avoir un toiture respirante est "utile" car je vais de toute faon ajouter une salle de bain dans les combles avec bouche vmc.

    Je me pose cette question car j'ai vu qu'il existait des pare vapeur avec une sous face "réfléchissante" alu coté interieur qui "refléchit" une part de la chaleur en hiver , ce qui peut donc contribuer aux économies d'energie ... ( sachant qu'il y aura ensuite contre lattage + fermacell , la lame d'air necessaire a l'efficacité de ce produit réflechissant serait respectée )

    Voila , je ne sais pas qu'elle est vote avis, le confort d'une maison "respirante" est elle bien plus agréable qu'une maison non "respirante". pour ceux qui connaissent les deux ?

    Merci de vos avis !

  13. #372
    jojolepeck

    Re : Isolation ouate de cellulose

    bonjour, je demande votre aide !

    mon pere fait construire une maison en ossature bois, l'isolation serait soit du Chanvre, soit OUATE de cellulose, soit LDV.. pour une epaisseur de 14cm environ

    mais je n'arrive pas a trouver les prix pose comprise de ces materiaux (une fourchette)

    donc si y'a une ame éclairé qui pourrai m'aider ça serait sympa !

    Merci

  14. #373
    jojoledemago

    Talking Re : Isolation ouate de cellulose

    Bonjour à tous !

    Je vois avec déception que ce magnifique fil de discussion est en train de ralentir.
    Il est vrai qu'il est un peu long mais il ne faut que 5h pour le lire en entier et avec attention (vécu cet après-midi...)
    Donc après aprsè avoir lu de nombreux posts dans ce forum durant des mois et surtout ce post aujourd'hui je me lance dans mon premier message...
    Je refais toute l'isolation de ma maison en pisé et j'ai choisi pour le moment 8cm de liège expansé pour isolation des murs extérieure avec enduit chaux et 20cm de ouate de cellulose pour la charpente sur panne.
    Pour faire simple et clair je vais essayer de structurer mes questions :
    1. Pourriez-vous m'indiquer le post le plus adapté pour discuter de l'isolation extérieure, savoir si il est nécessaire de mettre un freine vapeur ou/et vide d'air, savoir si l'enduit chaud s'accroche sur du liège expansé...
    2. La question du freine vapeur semble être un sujet qui divise, pour ma part je compte réaliser un plafond sur pannes (placo, liège expansé suffisemment épais pour soutenir le poid de l'isolant ou autres propositions...) puis double chevronnage avec ouate de cellulose à l'intérieur puis lame d'air de 4cm pour laisser sécher la ouate si besoin puis pare-pluie respirant (Ampatop T2 par exemple), ect... L'utilisation ou non du freine vapeur doit donc dépendre du mu du matériau utilisé pour le plafond. Ce mu est de 15 pour les plaques de liège expansé (qui me permettent de gagner en épaisseur d'isolant), je suppose donc que trouver un matériau avec un mu plus élevé serait moins risqué ???
    3. Tout le monde parle d'insuflation pour la ouate de cellulose en vrac mais je m'interroge sur ses bienfaits quand je vois les vidéos de Merfène. En effet dans mon cas, il est possible de remplir par le dessus et je me demande s'il ne serait pas possible d'arriver à des densités de 55kg/m3 en compressant la ouate à la main (ou à l'aide de planches pour une plus grande surface) entre le plafond et un papier kraft par exemple que je déroulerais et aggraferais au fur et à mesure de bas en haut du toit. La pose et le calcul de la densité serait rendu beaucoup plus simple car pas de machine, pas de tuyaux...

    Rq : j'essaie d'utiliser l'outil de calcul de Yoghourt mais j'avoue avoir du mal à tout comprendre, quelqu'un aurait-il créé une sorte de mode d'emploi en français ? En tout cas merci à lui et aux autres pour toute la richesse de ce forum !
    Rq2 : Revenez nombreux sur ce fil de discussion, il y a encore tant de choses à dire...

  15. #374
    Merfène

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par jojoledemago Voir le message
    B
    2. La question du freine vapeur semble être un sujet qui divise, pour ma part je compte réaliser un plafond sur pannes (placo, liège expansé suffisemment épais pour soutenir le poid de l'isolant ou autres propositions...) puis double chevronnage avec ouate de cellulose à l'intérieur puis lame d'air de 4cm pour laisser sécher la ouate si besoin puis pare-pluie respirant (Ampatop T2 par exemple), ect... L'utilisation ou non du freine vapeur doit donc dépendre du mu du matériau utilisé pour le plafond. Ce mu est de 15 pour les plaques de liège expansé (qui me permettent de gagner en épaisseur d'isolant), je suppose donc que trouver un matériau avec un mu plus élevé serait moins risqué ???
    Je ne pense pas. Un µ de 15, c'est déjà pas mal et le liège peut être considéré comme un frein-vapeur relatif, surtout s'il y a de l'épaisseur. Comme tout ce qui va vers l'extérieur semble davantage persiprant, je pense que c'est ok sans frein-vapeur ajouté.


    Citation Envoyé par jojoledemago Voir le message
    3. Tout le monde parle d'insuflation pour la ouate de cellulose en vrac mais je m'interroge sur ses bienfaits quand je vois les vidéos de Merfène. En effet dans mon cas, il est possible de remplir par le dessus et je me demande s'il ne serait pas possible d'arriver à des densités de 55kg/m3 en compressant la ouate à la main (ou à l'aide de planches pour une plus grande surface) entre le plafond et un papier kraft par exemple que je déroulerais et aggraferais au fur et à mesure de bas en haut du toit. La pose et le calcul de la densité serait rendu beaucoup plus simple car pas de machine, pas de tuyaux...
    Bah ! ce n'était pas l'horreur quand même.
    Par contre, j'ai isolé la petite partie du toit en combles perdus au-dessus de mes rampants avec de la cellulose déversée manuellement.
    C'est assez fastidieux en fait. Il ne faut pas croire qu'il suffit d'ouvrir le sac et, hop, de renverser la cellulose... La cellulose (celle que j'ai acheté en tout cas mais c'est probablement vrai pour toutes les marques) est conditionnée en sacs d'environ 15 kg pour un volume d'environ 140 l (à la louche 40 x 40 x 80 cm), soit une densité supérieure à 100 kg/m3. Il faut donc la décompacter avant de la mettre en oeuvre.
    Et à la main, c'est assez long. Je pense que si j'avais dû faire tous mes rampants ainsi, au lieu de quelques heures avec la machine, ça aurait facilement été 4 ou 5 jours (au moins) à la main.
    Sauf si quelqu'un a un truc pour décompacter la cellulose avec un outil simple et courant, je ne te conseille pas vraiment de procéder ainsi.

  16. #375
    jojoledemago

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Merci Merfène pour ta réponse !
    Le pare-pluie même respirant à un mu supérieur au liège, autour de 50 pour celui cité plus haut. Donc tout ce qui va vers l'extérieur n'est pas davantage persirant d'après la feuille de calcul de Yoghourt.
    De plus, après avoir posté ce message, j'ai lu le descriptif de mise en oeuvre de la ouate de cellulose que Yoghourt avait mis dans un de ses posts. Il est bien précisé qu'il est vivement conseillé voir absolument nécessaire de mettre un freine vapeur, il sert en plus à la bonne étanchéité à l'air et donc fait aussi office de pare-poussière.
    Ainsi que pensez-vous de la solution de JP Oliva pour l'isolation entre chevrons ? je décris ce à quoi je pense :
    * Pannes (horizontales)
    * Lambris sur les pannes (vertical)
    * Chevrons sur le lambris (soit simple chevronnage avec entretoises car hauteur importante, soit double chevronnage)
    * Freine vapeur sur le lambris (il peut être posé après les chevrons dans les caissons, remonté de quelques centimètres sur le chevron et collé, ou je pense que le mieux c'est de le poser directement à plat sur le lambris avant la pose des chevrons, après il y a les trous créés par les pointes...)
    * ouate de cellulose entres chevrons
    * Panneaux pare-pluie en laine de bois bituminée (je ne connais pas du tout le mu de ce matériau et je pense qu'il serait intéressant de le connaitre)
    * Contre-lattes pour la lame d'air (verticales, je dirais 2 à 3cm)
    * Tasseaux et couverture.

    Cette configuration m'intéresse beaucoup car il n'y a pas de lame d'air sous le pare-pluie et dans ma charpente un peu complexe avec création de outeaux, 2cm de moins de lame d'air, c'est 2cm en plus d'isolants. De plus la pose me parait plus aisée avec des panneaux qu'avec un parepluie en rouleau.

    Pour ce qui est de la pose de la ouate de cellulose, j'ai lu sur l'avis technique allemand dont je parle plus haut que la souffleuse permettait de bien décompacter grâce au tuyau, le fait que la ouate tourbillone à l'intérieur était important. Merfène toi qui l'a fait à la mano, as-tu réussi à obtenir un résultat similaire qu'avec la machine ? Une économie de 150 euros par jour n'est peut-être pas négligeable, encore faut-il être sur d'arriver à un résultat similaire ...
    Autre argument pour la pose avec la souffleuse, la ouate irait beaucoup mieux dans les petits recoins, mais çà ça reste à prouver...


    Pour ce qui est de la pose avec la souffleuse justement, si j'ai bien compris il faut que la face intérieure du caisson soit hermétique à l'air et que les autres faces laissent échapper un peu l'air car sinon ça doit exploser vu que la machine souffle de l'air... Le truc qui à l'air d'être le mieux est donc de créer un trou de la même dimension que le tuyau et même de calfeutrer le tour du tuyau pendant l'insuflation.Ce que je ne comprends toujours pas c'est que si on injecte la ouate depuis l'intérieur, il faut faire un trou dans le freine vapeur et alors après, il faut tout rescotcher à mort??? Si on prend la configuration de la charpente ci-dessus, on peut insufler par le dessus, est-ce plus simple de percer des trous dans la laine de bois bitumée ???

    Je m'excuse pour la taille de ce message mais il y a tellement de points importants auquels on ne pense pas au début, on se dit que ca à l'air bien et puis dès qu'on rentre dans le détail, il faut sans arrêt peser le pour et le contre. Mais tout ceci pourra peut-être me permettre d'arriver à la meilleure solution !

  17. #376
    LExpress_29

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Bonjour,

    Moi aussi j'ai un petit soucis avec mon insufflation sous rampants car en Bretagne, les constructeurs ont une technique assez original de confectionner la toiture !
    J'ai juste des chevrons et la volige par dessus ! Le couvreur pose les ardoises directement sur la volige qui pour qu'elle puisse travailler est posée avec un certain écart entre les planches...
    Si j'insuffle directement dans le caisson chevrons/volige/pare-vapeur, la ouate pourra etre en contact direct avec les ardoises à certains endroits !

    Ici ca n'étonne personne mais moi je suis perplexe.

  18. #377
    Merfène

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par jojoledemago Voir le message
    Merfène toi qui l'a fait à la mano, as-tu réussi à obtenir un résultat similaire qu'avec la machine ?
    Non.
    Ce qui a été mis en place à la souffleuse donne une impression beaucoup plus "légère", "floconneuse" et homogène. A la main c'est un peu plus granuleux. Je pense que, thermiquement c'est sûrement un peu moins bien mais ça doit jouer à la marge.
    Je viens de regarder dans les photos que j'ai pour essayer d'illustrer la différence. Je ne sais pas si ça paraîtra flagrant.
    L'une c'est le sol après le soufflage, on voit bien la texture floconneuse, comme de la poussière qui se serait entassé sous un meuble pendant 5 ans sans passer le balai... L'autre c'est de la ouate décompactée à la main.

    Citation Envoyé par jojoledemago Voir le message
    Pour ce qui est de la pose avec la souffleuse justement, si j'ai bien compris il faut que la face intérieure du caisson soit hermétique à l'air et que les autres faces laissent échapper un peu l'air car sinon ça doit exploser vu que la machine souffle de l'air... Le truc qui à l'air d'être le mieux est donc de créer un trou de la même dimension que le tuyau et même de calfeutrer le tour du tuyau pendant l'insuflation.Ce que je ne comprends toujours pas c'est que si on injecte la ouate depuis l'intérieur, il faut faire un trou dans le freine vapeur et alors après, il faut tout rescotcher à mort??? Si on prend la configuration de la charpente ci-dessus, on peut insufler par le dessus, est-ce plus simple de percer des trous dans la laine de bois bitumée ???
    Je ne prétend pas être LA référence mais il ne me semble pas qu'il faille prévoir d'autres trous que celui par lequel on introduit le tuyau de la souffleuse : en général au sommet de la colonne. Avec un diamètre de 3 ou 4 fois le tuyau, ça suffit largement à évacuer l'air qui refoule. Le problème c'est de faire que l'air puisse bien refouler mais pas la cellulose et là, je n'ai pas trouvé la solution parfaite. En jouant sur les réglages, je suis simplement parvenu à ce que ça reste très gérable.
    Images attachées Images attachées

  19. #378
    Tix Maxiss

    Question Re : Isolation ouate de cellulose

    La cellulose (celle que j'ai acheté en tout cas mais c'est probablement vrai pour toutes les marques) est conditionnée en sacs d'environ 15 kg pour un volume d'environ 140 l (à la louche 40 x 40 x 80 cm), soit une densité supérieure à 100 kg/m3. Il faut donc la décompacter avant de la mettre en oeuvre.
    Et à la main, c'est assez long. Je pense que si j'avais dû faire tous mes rampants ainsi, au lieu de quelques heures avec la machine, ça aurait facilement été 4 ou 5 jours (au moins) à la main.
    Sauf si quelqu'un a un truc pour décompacter la cellulose avec un outil simple et courant, je ne te conseille pas vraiment de procéder ainsi.
    Donc après ouverture il ne faut pas "recompacter" la cellulose ?
    Je veut dire même légèrement avec une petite planche en bois qu'on appuie dessus ? Il faut juste la décompacter et l'étaler telle quelle ? Il ne faut même pas la tasser un peu ? Merci de ma répondre car je suis en train d'en répandre et je la tasse avec une petite planche en bois. Merci de me répondre car je ne voudrais pas me tromper.

  20. #379
    Merfène

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Eh bien regarde ce que tu consommes et calcule la densité que tu as appliquée.

    Si c'est pour une isolation à plat, il n'y a pas trop d'intérêt de la tasser, elle le fera de toute façon avec le temps (j'avais lu, je crois, qu'elle perdait environ 20% de son épaisseur avec le temps, par exemple 30 cm finissent par se tasser pour donner environ 24 cm). Donc si on veut vraiment être sûr de garder 30 cm à terme, il suffit de déverser environ 36 cm et de laisser faire le temps (si elle se tasse moins, ce sera toujours quelques centimètres de gagnés).

    Si c'est pour une isolation verticale ou sous rampant, il faut éventuellement la compacter un peu pour atteindre une densité supérieure à 45-50 kg/m3 pour éviter qu'elle se tasse avec le temps en créant un espace vide (donc pont thermique) au sommet.

  21. #380
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Citation Envoyé par Merfène Voir le message
    Je ne prétend pas être LA référence mais il ne me semble pas qu'il faille prévoir d'autres trous que celui par lequel on introduit le tuyau de la souffleuse : en général au sommet de la colonne. Avec un diamètre de 3 ou 4 fois le tuyau, ça suffit largement à évacuer l'air qui refoule. Le problème c'est de faire que l'air puisse bien refouler mais pas la cellulose et là, je n'ai pas trouvé la solution parfaite. En jouant sur les réglages, je suis simplement parvenu à ce que ça reste très gérable.
    Les trous à réaliser pour l'évacuation de l'air lors de l'insufflation sont expliqués sur les avis techniques du CSTB pour la ouate de cellulose (consultable sur le site du CSTB). Ils sont d'environ 2 cm, au nombre de 2 et situés au dessus du trou pour le tuyau d'insufflation.

  22. #381
    jojoledemago

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Les trous à réaliser pour l'évacuation de l'air lors de l'insufflation sont expliqués sur les avis techniques du CSTB pour la ouate de cellulose (consultable sur le site du CSTB). Ils sont d'environ 2 cm, au nombre de 2 et situés au dessus du trou pour le tuyau d'insufflation.
    D'après ce que j'ai lu, des petits trous sont à effectuer pour le remplissage par le haut seulement, en cas d'insuflation par un orrifice, c'est autour du tuyau au niveau du trou qu'ils conseillent de mettre un filtre à poussière genre chiffon pour laisser passer l'air mais pas la poussière...

    J'en profite pour vous transmettre ces avis
    Dernière modification par Yoghourt ; 30/05/2007 à 20h10.

  23. #382
    Yoghourt

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Les avis techniques du CSTB sont téléchargeables sur le site éponyme. Le moteur de recherche est ici
    A défaut d'un lien direct, pouvez-vous donner les références et titre des avis techniques concernés?
    Ainsi, on évitera de charger les serveurs de Futura avec des docs publiques très facilement disponibles
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  24. #383
    jojoledemago

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Comme j'avais eu un peu de mal à trouver ces avis du CSTB (peut-être je ne suis pas très doué...) je comptais y facilité l'accès, merci Yoghourt pour ta remarque constructive, je joints donc ici les références des avis concernés :
    Produit : ISOL'OUATE MUR , n° d'avis : 20/03-34
    Produit : ISOL'OUATE COMBLE, n° d'avis : 20/03-35
    Bonne lecture !

  25. #384
    qsd88

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Je refais l'isolation de mes combles plats ,j'ai posé des chevrons de 6cm sur mes poutres pour passer de 24 à 30 cm d'épaisseur.
    Mon probléme est que je ne sais pas si je vais soufler de la ouate ou la déverser manuellement car le tarif passe du simple au double
    Dans les Vosges je n'ais trouvé qu'un professionnel pour de l'injection à sec mais le tarif est terrible 5000€ TTC (5.5%)pour 135m²sur 30cm avec une densité de 40-45kg/m3 soit 2.7€ le kg de ouate et pour se prix c'est moi en plus qui fais les caissons

    En vrac sur le net on trouve de la ouate à 1.10€ le kg TTC (19.6%) en ajoutant le transport j'arrive à 2500€ TTC (19.6%)

    La différence de qualité entre les 2 mise en oeuvre explique cette différence ou mon professionnel Vosgien est un escro surfant sur la vague BIO

    Si vous avez des bonnes adresses un MP SVP

  26. #385
    Philou67

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Et pourquoi pas louer la machine à insuffler ? (dans les Vosges, il doit bien y avoir un fournisseur à Remiremont non ?)

  27. #386
    qsd88

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Je sais que chez "ceux qui loue tout" à Epinal ils ont des soufleuses cardeuses à Remiremont je vois pas de qui tu parle mais si tu as une bonne adresse je suis prenneur
    Et mes tarifs tu en pense quoi ?Tu as pris ta ouate chez qui et à quel tarif (en MP si tu préfére)
    Je sais pas si je me sent capable de soufler moi même la ouate ça doit pas étre facile

  28. #387
    Merfène

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Déjà que souffler dans des rampants n'a rien d'infaisable pour un amateur (cf. mon "vécu" plus haut dans ce fil), souffler à plat est un vrai plaisir !

    Pour info, j'ai payé ma ouate 1,36 € TTC le kilo.

  29. #388
    qsd88

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Personne a eu des tarifs intéressant sur de la ouate injecté ?car 2.70€ TTC (5.5%) posé cela me parait énorme vu le prix de la ouate en vrac

  30. #389
    Linn

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Bonjour
    Je pense qu'on a dû contacter la même boîte dans les Vosges alors pour comparer, ça va être dur...
    Juste pour le fun, ils me proposent ouate insufflée sous rampants en 20cm à 23.20€/m² HT. Ca a l'air de coller avec tes prix. Mais c'est livré, posé, et la fibre de bois est bien plus chère...

  31. #390
    reglis06

    Re : Isolation ouate de cellulose

    Soufflage 18 €HT/m² (200mm)
    Projection 27 €HT/m² (100mm)

    L'insufflation à 23 €HT/m² (200mm) semble un prix correct

Page 13 sur 89 PremièrePremière 13 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Isolation Combles Ouate de cellulose? pare/frein vapeur ?
    Par PatriceP dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 9
    Dernier message: 03/01/2015, 13h07
  2. avis isolation mixte laine de bois ouate cellulose
    Par The_r2 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 09/08/2008, 10h59
  3. Isolation à la ouate de cellulose
    Par felderiki dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 25/03/2008, 14h01