Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 35

Rêves "douloureux"

  1. nikov

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Reims
    Âge
    35
    Messages
    117

    Rêves "douloureux"

    Bonjour,
    Je m'occupe actuellement (stagiaire) d' un jeune homme de 20 ans qui présente un symptôme assez troublant que je n'ai jamais rencontré ailleurs. Voilà, lorsqu'il est très fatigué, et qu'il va se coucher, il rêve. Tout à fait normal me direz-vous jusqu'ici. Sauf que ses rêves lors de grande fatigue ne sont pas "visuels". Ils sont plutôt "sensitifs". Il rapporte des douleurs insupportables, les oreilles qui bourdonnent à en éclater, des douleurs dans les yeux ainsi que de fortes douleurs dentaires. Il sent sa machoire se crisper, se serrer si fort qu'il pourrait se "casser les dents". Le plus étrange, c'est qu'il me rapporte que ces rêves là sont accompagnés d'un état de conscience altérée. Il s'explique: "je suis conscient d'etre allongé dans mon lit, dans quelque chose qui ressemble à un rêve. Sauf que je suis paralysé, ne peux bouger et suis obligé d'assister à ce spectacle. Mon esprit est bousculé, se perd dans une sorte de bourdonnement, je suis poussé hors de moi même. Puis ce sont des douleurs extrêmes que je ne peux éviter. Lorsque je me réveille, je suis tout à fait conscient du "rêve" que je viens de faire. Je m'en souviens dans les moindres détails, certains détails sont improbables c'est ce qui me fait dire qu'il s'agit bien de rêve (par exemple, je suis déja tombé de douleur de mon lit lors d'un tel rêve, hors à mon réveil j'étais toujours allongé dedans). Mais j'aurais pu parfaitement confondre cet état avec celui de la réalité. Une fois que je suis réveillé, je suis terrifié mais ne ressens plus aucune douleur".
    Reste à noter que ce jeune homme a une intelligence au dessus de la moyenne, n'a pas du tout un profil psychotique et viens consulter uniquement pour ces rêves douloureux.
    Voila, j'aimerai savoir si de tels cas existent dans la littérature? Rêve? Délire? J'avoue être assez désarmé face à ce cas.

    -----

    L'intolérence est commune à tous ceux dont l'idéal est d'imposer aux autres leur idéal.
     


    • Publicité



  2. luNA8

    Date d'inscription
    novembre 2006
    Âge
    32
    Messages
    16

    Re : Rêves "douloureux"

    bonjour, je ne sais pas si je peux vous aider dans la compréhension de ce cas particulier mais je peux vous dire qu'il m'arrive (pas toutes les nuits mais assez régulièrement toutefois) de faire des rêves "sensitifs" surtout concernant mes dents : en effet, je rêve qu'en mangeant quelque chose ou simplement en fermant ma machoire, mes dents se déchaussent et finissent par tomber. Une sensation très douloureuse accompagne ces rêves qui me plongent dans un état d'angoisse, je transpire, tout en ayant plus ou moins conscience que je rêve, puis me réveille en sursaut, en pleurant (cela m'est arrivé) ou non. Je m'interroge beaucoup sur ces rêves qui paraissent si réels et qui sont redondants! on m'a parlé du rapport à la mère mais je ne crois que très moyennement à cette hypothèse pseudo-clinique sans pour autant connaitre l'origine de ce trouble (en est-ce un réellement?). je ne suis ni psychotique ni névrosée, mais étudiante en psychologie ! etat limite? non plus! dans mon cas, cela ne m'empeche pas de vivre mais dans le cas que vous suivez, il semble qu'il en soit différemment... j'espère qu'un jour la science mettra en lumière un de ces phénomènes qui pour l'instant à tout l'air d'une manifestation obscure du psychisme: ces rêves sensitifs jouent-ils un rôle dans l'organisation de nos pensées? quel pourcentage de personnes est concernée par ce phénomène? dans quelles mesures???
     

  3. nikov

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Reims
    Âge
    35
    Messages
    117

    Re : Rêves "douloureux"

    Bonjour luna,
    merci pour l'intervention car ce que vous rapportez correspond en tout point à mon cas clinique (à des degrés moindres). C'est toutefois dommage que vous n'en sachiez pas plus!
    Ces rêves surviennent-ils chez vous lorsque vous êtes exténuée? Plutot la nuit ou lors d'une sieste d'après midi? Combien de temps après l'endormissement. Car bizarrement, chez le jeune homme que je suis, ces rêves n'arrivent pas pendant la phase paradoxale mais bien dans un stade léger, quelque chose comme 15-20 minutes suite à l'assoupissement (plutot qu'un "endormissement").
    L'intolérence est commune à tous ceux dont l'idéal est d'imposer aux autres leur idéal.
     

  4. luNA8

    Date d'inscription
    novembre 2006
    Âge
    32
    Messages
    16

    Re : Rêves "douloureux"

    bonsoir Nikov,
    ces reves m'arrivent dans la nuit, non lors de siestes, et vers 3-4-5h du matin (ca me réveille et je regarde l'heure), je pense qu'il s'agit de reves paradoxaux mais n'en sais pas plus sur la question. Peut etre s'agit il d'un sommeil léger si je me réveille? si cela arrive à d'autres personnes, il serait intéressant de pouvoir en discuter! merci
     

  5. Zouzoute

    Date d'inscription
    juillet 2006
    Âge
    40
    Messages
    152

    Re : Rêves "douloureux"

    Bonjour à tous les deux,


    Très intéressant ce sujet, ces "rêves" sont très étranges.
    Avez-vous pensé à la "paralysie du sommeil" ?
    citation :
    La personne se croit réveillée, mais ne peut bouger. En outre, cet état est habituellement accompagné de certains genres d'hallucinations visuelles et sonores spécifiques, car la conscience est à mi-chemin de l'état onirique et la paralysie crée un état de tension/peur/panique. C'est une sorte de semi-éveil. La personne peut « voir » son environnement mais s'y mélangent les hallucinations oniriques (le rêve peut être défini comme une forme d'hallucination). Elle pourra donc avoir conscience que la porte de sa chambre est réellement ouverte, mais elle verra en même temps un tableau imaginaire à son mur.
    Bien à vous
     


    • Publicité



  6. nikov

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Reims
    Âge
    35
    Messages
    117

    Re : Rêves "douloureux"

    Vous en savez plus sur cette paralysie du sommeil? D'ou est tiré votre citation? En effet, il s'agit exactement de cette description.
    L'intolérence est commune à tous ceux dont l'idéal est d'imposer aux autres leur idéal.
     

  7. nikov

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Reims
    Âge
    35
    Messages
    117

    Re : Rêves "douloureux"

    Ah j'ai trouvé, c'est tiré de wikipedia.

    J'ai trouvé quelques éléments qui me confortent dans cette hypothèse:

    Il semble que divers facteurs augmentent la probabilité de paralysie et d'hallucinations :

    * Dormir sur le dos ;
    * Avoir des horaires de sommeil irréguliers, siestes ;
    * Stress important ;
    * Changement de style de vie ou d'environnement.
    * Certains exhausteurs de gouts, contenant notamment du glutamate de sodium ;
    * La lumière ambiante.

    Il y a aussi certaines personnes qui tentent volontairement d'accéder à l'état de paralysie du sommeil, car cela peut être utilisé pour déclencher un rêve lucide.
    En effet cela se produit lors des siestes de la personne, et donc lorsqu'il dort en plein jour.

    Ces hallucinations varient généralement selon l'individu, mais certaines sont plus communes à l'expérience que d'autres :

    La plus courante

    * Peur

    Très courant

    * Sentir une « présence » (souvent maléfique)
    * Pression/poids sur le corps (particulièrement la poitrine)
    * Sentiment de danger/mort imminent

    Assez courant

    * Hallucinations auditives (souvent respirations, bruits de pas, voix indistinctes ou bruits de palpitation)
    * Hallucinations visuelles telles que des personnes ou des ombres marchant autour de la pièce

    Moins courant

    * Sensation de flottement (parfois liée à des expériences de mort imminente)
    * Hallucinations tactiles (telles qu'une main touchant ou saisissant)

    Rares

    * Sensation en chute
    * Vibrations
    * Interaction sexuelle
    Chez lui il y a présence de peur, pression sur le corps, sentiment de danger, présence étrangère, sensation en chute.

    Les solutions:


    On ne connaît pas de remèdes pour stopper le trouble mais en faisant disparaître la peur qui accompagne le phénomène, on fait aussi disparaître les expériences désagréables. En général, les épisodes de troubles se déroulent sur une période de temps limitée. Plus l'âge augmente et plus la probabilité de tels troubles diminue.

    La meilleure chose à faire, quand le trouble survient, est de se calmer. Une autre technique pour stopper une paralysie du sommeil serait de concentrer son attention sur un point précis et de respirer calmement. Il devrait s'en suivre soit un réveil complet soit le début d'un rêve. Certains prétendent pouvoir induire un rêve lucide ou une expérience hors du corps (aussi appelé voyage astral) à partir de cet état.
    Merci encore zouzoute!
    L'intolérence est commune à tous ceux dont l'idéal est d'imposer aux autres leur idéal.
     

  8. invite87654345678
    Invité

    Re : Rêves "douloureux"

    Bonsoir

    Je n'ai aucune formation dans ce domaine mais je me permets d'intervenir pour dire que si certains effets ressemblent à la paralysie du sommeil, cette dernière ne semble pas rapporter de sensations de douleurs physiques intolérables telles que les décrit le stagiaire de nikov. J'ai lu l'article de Wikipedia
    Or ce jeune homme, s'il lui semble être incapable de bouger, ressent surtout des douleurs intenses.
    Je n'ai pas d'explication sur le phénomène, mais celle de la paralysie du sommeil qui donne un début de piste, pardon zouzoute, ne me semble être qu'une demie réponse.

    J'ai vécu un épisode de ce type il a une bonne trentaine d'années et je dois avouer que c'est particulièrement flippant. A l'époque j'étais persuadé d'avoir fait un commencement de voyage astral... Comme quoi, la réflexion change les points de vue.
    J'étais allongé sur le dos, je venais de m'assoupir et j'ai eu la sensation que la partie supérieure de mon corps, jusqu'à la ceinture, se redressait à angle droit. Je me voyais assis alors que j'étais couché. Je me suis concentré sur ce phénomène étrange et je suis "retombé" pour finalement ressentir une sensation de lourdeur infinie. J'ai vraiment eu l'impression que quelqu'un me tirait vers le bas pour m'entraîner dans les profondeurs noires du néant. Je me suis débattu mentalement pour échapper à cette oppression (j'étais totalement paniqué), et les effets ont cessé d'un seul coup. Je me suis réveillé en sueur...
    C'était la seule et unique fois. Ma douleur n'a été que mentale.

    Cordialement
     

  9. Zouzoute

    Date d'inscription
    juillet 2006
    Âge
    40
    Messages
    152

    Re : Rêves "douloureux"

    Bonjour à tous,

    Effectivement kaolin, tu fais bien de souligner la question de la douleur : le cas décris plus haut dépasse la "simple" (!) paralysie du sommeil ou plutôt le simple éveil anormal lors de la paralysie du sommeil (qui elle se produit chaque nuit chez chacun d'entre nous). Il faudrait sans doute que cette personne consulte un neurologue, qui aurait sans doute une réponse plus claire à lui apporter.
    Une remarque : la douleur me semble incompatible avec le sommeil, la personne est donc éveillée, elle a plus des hallucinations que des rêves.
    Quelqu'un pourrait-il nous en dire plus?
     

  10. meriadec17

    Date d'inscription
    novembre 2005
    Messages
    73

    Re : Rêves "douloureux"

    bonsoir, je ne m'y connait pas dans ce domaine, mais je peux vous faire partager mon expérience : Il m'arrive régulièrement de me réveiller (ou de croire que je suis réveillé) en étant completement paralysé de partout! alors je force sur tous mes muscles mais ca ne marche pas alors je flippe et ca part aux bout de quelques dizaines de secondes... N'hésitez pas a m'en apprendre plus sur le sujet!!
     

  11. nikov

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Reims
    Âge
    35
    Messages
    117

    Re : Rêves "douloureux"

    Les douleurs, si elles sont ressenties de la même manière que de vraies douleurs sont des hallucinations de douleur. C'est très étrange, puisqu'elles disparaissent complètement lors du "vrai réveil ". Car le jeune homme a la sensation d'être éveillé mais il s'agit bien d'un rêve.
    Ce que j'aimerai beaucoup savoir, c'est si lors du rêve, quand il sent qu'il serre les dents jusqu'a une douleur insoutenable, que sa bouche s'ouvre, se tord.. etc, présente t-il ces signes de l'extérieur, si on l'observait dormir. Ou si simplement tout n'est que rêve...
    L'intolérence est commune à tous ceux dont l'idéal est d'imposer aux autres leur idéal.
     

  12. nouss

    Date d'inscription
    novembre 2006
    Messages
    15

    Re : Rêves "douloureux"

    salut Nikov,
    je ne sais pas si ca va t aider mais petite information sortant d un livre sur Rorschach....figure toi que ce cher monsieur a rêvé, après avoir assisté à sa première autopsie, que son cerveau était découpé en tranches, chaque tranche tombant successivement vers l avant. Il ressentait très précisemment chaque sensation de chute.... il parait que ce rêve fut le point de départ de sa thèse de médecine....
    voilà, c est tout...
    Bonne quête
     

  13. jazya

    Date d'inscription
    novembre 2006
    Localisation
    Leuven
    Âge
    38
    Messages
    17

    Re : Rêves "douloureux"

    Interessant cette histoire.
    J'avais entendu parler de cas pareils. L'histoire m'a tellement marqué et j'y ai tellement pensé que c'est fini par m'arriver. Je tien a preciser que je n'y connais absolument rien dans le domaine. Mais je veux juste raconter ce que j'en ai retenus.
    Bon les symptomes ressemble beaucoup a ce qui a ete cité plus haut. Je commence a m'assoupir ensuite j'ai subitement le sentiment d'etre eveillée mais qu'une presence invisible me cloue au sol . J'ai beau faire je n'arrive pas a bouger. meme pas un orteil. Je m'affole je me debat. j'essaye de crier. rien n'arrive. j'ai l'impression que je peux voir et que je suis reellement eveillée. J'ai du mal a respirer. Bref Je finie par etre terrorisée.
    Apres une premiere fois ça a commencé a m'arriver toutes les nuits. Mais j'ai finalement reussie a m'en debarasser. Il a fallu que je me persuade que c'ete du a la peur et que c'ete un cercle vicieux. ça m'est arrivé la premiere fois parce que j'en avais entendu parler et que j'y ai trop pensé ensuite j'avais a chaque fois tres peur que ça recommence ce qui finalement faisait en sorte que ça se reproduise. J'ai du me rassurer et me repeter des milliers de fois que c'ete que de la peur. Enfin c'est comme cela j'ai reussie a m'en sortir. Autre chose, ça m'a aussi aidé de demander a ma soeur de surveiller mon someil une fois. du coup elle a pu me preciser que j'avais l'aire normalement endormie, que je n'avais pas ouvert les yeux que je ne me suis pas agité de façon anormale. son temoignage m'a permi de bien me rentrer dans la tete que l'etat d'eveil n'ete pas reelle et a facilité mon travail sur moi meme pour me persuader que ce n'ete qu'un reve qui se produit a cause d'une peur intense.
    Voila je ne sais pas si c'est pareil pour votre patient et si ça peut vous aider mais en tout cas je trouve interessante l'hypothese de la paralysie du someil.
     

  14. nikov

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Reims
    Âge
    35
    Messages
    117

    Re : Rêves "douloureux"

    Ah très intéressante votre intervention jazya. Car d'après ce que vous dites, de l'extérieur il ne se passe rien.
    Je pense que pour votre cas il y a un peu d'auto-hypnose.
    L'histoire m'a tellement marqué et j'y ai tellement pensé que c'est fini par m'arriver.
    Mais le résultat reste le même.

    A priori tous les cas cités ici relèvent un peu du même mécanismes. Ce qui est plus gênant chez ce jeune homme, ce sont les douleurs ressenties. Car même si ce sont des hallucinations, il les ressent vraiment d'une manière intense.
    Je vais faire passer un questionnaire d'anxiété à ce jeune homme.

    Merci aussi pour vos conseils.
    L'intolérence est commune à tous ceux dont l'idéal est d'imposer aux autres leur idéal.
     

  15. lipo

    Date d'inscription
    septembre 2006
    Âge
    31
    Messages
    33

    Re : Rêves "douloureux"

    Citation Envoyé par meriadec17 Voir le message
    Il m'arrive régulièrement de me réveiller (ou de croire que je suis réveillé) en étant completement paralysé de partout! alors je force sur tous mes muscles mais ca ne marche pas alors je flippe et ca part aux bout de quelques dizaines de secondes...

    bonjour

    ça m'arrive mais c'est du au fait que je dort sur mon bras (bizarement ça m'arrive des fois pour les deux) mais je pense que c'est du à une difficulté d'alimentation sanguine: le sang passe plus suivant la position ds laquelle on dort et après on peut plus bouger. Mais pour moi ça revient lentement en changeant de position et avec une impression de fourmillement.
    Par contre j'ai une question que j'aimerai poser: est il possible de se faire mal en dormant? (sans tomber du lit ou quoi que ce soit). Je demande ça parce qu'il y a pas si longtemps que ça, je me suis réveillé en pleine nuit avec une horrible sensation douloureuse a la jambe. La douleur a durée plus de 2 semaine comme si je m'étai vraiment froissé un muscle.
     

  16. invite7863222222222
    Invité

    Re : Rêves "douloureux"

    Il m'est arrivé des expériences similaires qu'il est inutile de re décrire je pense.

    Par contre, j'ai du mal a imaginé qu'on puisse avoir mal pendant un reve.

    Mais après tout il y a bien des phénomènes psycho-somatiques donc pourquoi ne pas imaginer que ces douleurs "révées" ne sont tout simplement pas le reflet d'une souffrance psychique.

    En tout cas très intéressant, j'aimerai bien que vous nous teniez au courant si vous arrivez à en savoir plus.
     

  17. nikov

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Reims
    Âge
    35
    Messages
    117

    Re : Rêves "douloureux"

    Bonjour,
    Après plusieurs recherches et confrontations avec des spécialistes, il me semble être face à un cas d'hallucination hypnagogique.
    II.3.2. En pathologie du sommeil :
    C'est chez les sujets narcoleptiques qu'on rencontre des hallucinations hypnagogiques. Il s'agit alors d'hallucinations visuelles, auditives ou somesthésiques, comparables à un rêve, qui surviennent en pleine conscience chez le patient, lors des endormissements pathologiques de la journée ou au coucher. Ces phénomènes hallucinatoires sont souvent vécus avec angoisse et bien mémorisés. Leur durée peut être prolongée, de plus de 10 minutes.
    Il m'est alors venu la question de la présence ou non d'une narcolepsie chez ce patient. Voici les critères:

    Le diagnostic de la narcolepsie est essentiellement clinique. Cette maladie est caractérisée, dans sa forme complète, par deux symptômes principaux, la somnolence diurne et la cataplexie, et deux symptômes accessoires, les hallucinations hypnagogiques et les paralysies du sommeil. Le diagnostic positif requiert au minimum un accès de cataplexie. Lorsque la somnolence diurne excessive est le seul symptôme présent, elle est difficile à distinguer des somnolences non narcoleptiques. Dans ce cas, les enregistrements polygraphiques sont peu discriminants, car ils ne montrent, en général, pas d'endormissement en stade paradoxal. Seule l'évolution pourra indiquer, avec l'apparition de la cataplexie, s'il s'agit d'une véritable narcolepsie.

    La somnolence diurne se manifeste par des accès irrépressibles de sommeil qui se succèdent au cours de la journée. Ces accès brusques de sommeil de quelques minutes à quelques heures peuvent survenir au milieu d'une activité et donner lieu à des automatismes: paroles inadaptées à la conversation, rinçages répétés de la vaisselle propre, conduite automobile vers une direction imprévue. Fait important, cette somnolence diurne est restauratrice d'une vigilance normale pour une à plusieurs heures. A ces accès de sommeil peuvent s'associer une somnolence de fond et des troubles de la mémoire.

    La cataplexie consiste en un brusque relâchement du tonus musculaire sans altération de la conscience. Elle peut être partielle, au niveau de quelques muscles squelettiques, et provoquer une faiblesse dans les genoux, une chute de la tête ou une impossibilité d'articuler les mots, mais elle peut aussi être beaucoup plus globale, entraînant une chute avec incapacité de se mouvoir. Le déclenchement par une émotion est caractéristique d'une attaque de cataplexie: éclat de rire, colère, surprise d'une nouvelle inattendue, bruit d'une porte qui claque. La durée des attaques est variable, de quelques secondes à quelques minutes. Il en est de même de leur fréquence, d'une seule attaque dans toute la vie à plusieurs par jour.

    Les hallucinations hypnagogiques correspondent à des visions du demi-sommeil ou à un rêve qui survient au moment de l'endormissement. Elles coïncident avec un épisode de stade paradoxal qui se déclenche dans les minutes qui suivent le début du sommeil.

    La paralysie du sommeil se produit au moment du réveil matinal ou à la fin d'une sieste dans la journée. Le sujet se réveille en se sentant complètement paralysé avec incapacité d'ouvrir les paupières et de bouger les membres. Cet état désagréable dure quelques dizaines de secondes.
    Pour l'instant le diagnostic reste en suspens. Je peux observer une somnolence dirune, des hallucinations hypnagogiques ainsi qu'une légère paralysie du sommeil. Par contre, aucune observation de cataplexie.
    Merci pour les pistes.
    L'intolérence est commune à tous ceux dont l'idéal est d'imposer aux autres leur idéal.
     

  18. Zouzoute

    Date d'inscription
    juillet 2006
    Âge
    40
    Messages
    152

    Re : Rêves "douloureux"

    Merci de nous tenir au courant de tes recherches comme tu le fais, c'est un sujet passionnant.

    Zouzoute
     

  19. nikov

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Reims
    Âge
    35
    Messages
    117

    Re : Rêves "douloureux"

    De rien. Le sujet semble t'intéresser donc je peux préciser certaines choses. Je n'ai pas pensé à la narcolepsie dans un premier temps car j'en avais l'image qui en est donné dans les médias (genre jean-luc delarue) ou dans les films (l'excellent film "narco"). Il faut savoir que cette maladie est très insuffisament détectée et nombre de cas narcoleptiques s'ignorent, sans doute à cause d'une mauvaise connaissance de la maladie.
    Les symptômes peuvent être plus légers. Il n'est pas forcément question d'endormissement impromptu dans nimporte quel lieu. Ce qui est à mettre en avant est surtout la somnolence diurne: baisse de la vigilance, comportements automatiques, rêveries...
    L'article de wikipedia me semble très fourni et plutôt sérieux:
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Narcolepsie
    L'intolérence est commune à tous ceux dont l'idéal est d'imposer aux autres leur idéal.
     

  20. Zouzoute

    Date d'inscription
    juillet 2006
    Âge
    40
    Messages
    152

    Re : Rêves "douloureux"

    Intéressant en effet, l'alliance des 3 symptômes est à connaître.
     

  21. phnl

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Messages
    211

    Re : Rêves "douloureux"

    Bonsoir
    j'aporte une possible piste
    Vous avez penser a des hallucinations hypnologique?
     

  22. nikov

    Date d'inscription
    novembre 2004
    Localisation
    Reims
    Âge
    35
    Messages
    117

    Re : Rêves "douloureux"

    Bonsoir
    j'aporte une possible piste
    Vous avez penser a des hallucinations hypnologique?
    Bonjour,
    Oui cf les 5 derniers posts.
    L'intolérence est commune à tous ceux dont l'idéal est d'imposer aux autres leur idéal.
     

  23. erre

    Date d'inscription
    février 2008
    Âge
    33
    Messages
    1

    Re : Rêves "douloureux"

    bjr;
    moi j'ai presque les même syptômes sauf qu'il y a quaund-même une différence.
    j'ai moi aussi ces "paralysies de sommeil"; j'ai l'impression qu'y a qqch de plus fort que moi qui me retient alors toute tentative de bouger est en vain, mais ces paralysies déclenchent chez moi des SENSATIONS EROTIQUES qui ne me laisse pas indifférente du tout. c'est une sensation trés forte et j'eus parfois l'impression qu'on serre tellement mon dos que ça va se casser.
    le problème avec moi c que ça continue même lorsque je suis éveillée. j'eus des sensations d'attouchements et ça atteint tout mon corps, je ne vois rien , je n'ai pas de partenaire.

    j'ai consulté alors un psychiatre, pour lui c pas des hallucinations et il m'a demandé de résister et de me persuader que c l'activité de mon cerveau pas plus.

    mainen moi je ss convaincue que c'est moi-même qui fait ça mé je ne sais tjrs pas est-ce ke c'est une perversion ou c'est à cause d'un trouble affectif que j'ai du vivre à la même époque.

    y a unu an que je vis ça presque toutes les nuits ça ne me gêne nullement je n'ai pas réussi jusqu'a présent à m'en débarrasser.
    merci pour votre écoute vous pouvez me poser toute sorte de questions je répondrai.

    merci
     

  24. aoc

    Date d'inscription
    mars 2007
    Messages
    63

    Re : Rêves "douloureux"

    Pas une question, mais un avi: attention à l'orthographe.
     

  25. Apus apus

    Date d'inscription
    février 2007
    Localisation
    77
    Âge
    37
    Messages
    667

    Re : Rêves "douloureux"

    Bonsoir,


    Citation Envoyé par erre Voir le message
    j'ai moi aussi ces "paralysies de sommeil"; j'ai l'impression qu'y a qqch de plus fort que moi qui me retient alors toute tentative de bouger est en vain, mais ces paralysies déclenchent chez moi des SENSATIONS EROTIQUES qui ne me laisse pas indifférente du tout. c'est une sensation trés forte et j'eus parfois l'impression qu'on serre tellement mon dos que ça va se casser.[...]
    Les histoires d'incubes et de succubes du moyen âge sont, à la lumière de la médecine du sommeil actuelle, à relier à des phénomènes de paralysie du sommeil. Encore une fois il s'agit d'hallucinations accompagnant ces paralysies. Ensuite le contenu émotif de ces hallucinations ou autres phénomènes somesthésiques est variable. Bon, dans votre cas, vous n'avez pas traduit ces troubles comme une visite de démon, mais je pense qu'il s'agit foncièrement du même phénomène.
    Entre nous, les sensations érotiques dont vous êtes sujette sont plus enviables que des sensations d'étouffement (genre on a l'impression qu'on nous étouffe avec un coussin ), d'oppressions à la poitrine (j'ai longtemps été sujet à ces 2 sensations) ou de douleurs à la mâchoire (cas mentionné au début de ce fil) etc...

    Une meilleure hygiène de sommeil est souvent conseillée pour ce genre de troubles -> généralement, comme dit dans les messages précédents, cela arrive souvent dans des états de fatigues.

    Bon sommeil donc!


    Apus.
    Nothing in Biology makes sense except in the light of Evolution. (T. Dobzhansky)
     

  26. DiotDeSavoy

    Date d'inscription
    avril 2009
    Âge
    37
    Messages
    1

    Re : Rêves "douloureux"

    Bonjour,
    apres lecture des différents post, je tiens à vous faire part de l'experience de mon neveu.
    Il a 11 ans et depuis début janvier il se prend de plus en plus souvent des hallucination "douloureuses". La différence avec les exemples cités tient au fait que lui ne dors pas..il est tout a fait conscient quand la crise arrive. IL sens les symptomes, douleurs au ventre et mal de tete.. il s'allonge et ça ne manque pas, quelques minutes apres il part dans un rêve eveillé ou il a l'image mais pas le son. Ces reves sont de plus en plus violents, il voit souvent des proches défuns (qu'il a connu) lui faire subir toutes sortes de tortures. Il souffre mais ne peu parler, ni se "reveiller". Vu de l'exterieur, il est crispé, se tord de douleur, hurle... il entends les gens autour de lui mais ne peu communiquer depuis son reve, il sait exactement ou il est (il sait dans quel lieu et à quel moment il est).. la crise (ou le reve) ne dure qu'une dizaine de minutes et lorsqu'il revient à lui il se souvient parfaitement de ce qu'il vient de vivre.
    Ma famille et moi meme sommes impuissants dans ces moment la, et depuis 2 mois, une rafale d'examens en tout genre ne permettent toujours pas de mettre un nom sur ce qui lui arrive. Je precise que c'est un enfant tres intelligent, il assimile beaucoup de choses tres vite, il resout les exos de maths de son ainé en quelques minutes, s'exprime dans un français qu'il maitrise mieux que nous, et il est tres actif....nous avons du mal a definir le facteur declencheur des crises, nous pensions d'abord au stress ou à une surexcitation, voir à la fatigue car les premieres crises survenaient toujours apres des gros efforts (sport pdt 3h...) mais nous constatons maintenant que cela survient n'importe qd (apres un repas, ou n'importe quand dans la journée)

    Si qqun à une once d'idée sur le sujet ou une personne à contacter, merci de m'en faire part.
     

  27. Apus apus

    Date d'inscription
    février 2007
    Localisation
    77
    Âge
    37
    Messages
    667

    Re : Rêves "douloureux"

    Bonjour,


    Citation Envoyé par DiotDeSavoy Voir le message
    Il a 11 ans et depuis début janvier il se prend de plus en plus souvent des hallucination "douloureuses". La différence avec les exemples cités tient au fait que lui ne dors pas..il est tout a fait conscient quand la crise arrive. IL sens les symptomes, douleurs au ventre et mal de tete.. il s'allonge et ça ne manque pas, quelques minutes apres il part dans un rêve eveillé ou il a l'image mais pas le son. Ces reves sont de plus en plus violents, il voit souvent des proches défunts (qu'il a connu) lui faire subir toutes sortes de tortures. Il souffre mais ne peu parler, ni se "reveiller". Vu de l'exterieur, il est crispé, se tord de douleur, hurle... il entends les gens autour de lui mais ne peu communiquer depuis son reve, il sait exactement ou il est (il sait dans quel lieu et à quel moment il est).. la crise (ou le reve) ne dure qu'une dizaine de minutes et lorsqu'il revient à lui il se souvient parfaitement de ce qu'il vient de vivre.
    Ma famille et moi meme sommes impuissants dans ces moment la, et depuis 2 mois, une rafale d'examens en tout genre ne permettent toujours pas de mettre un nom sur ce qui lui arrive. Je precise que c'est un enfant tres intelligent, il assimile beaucoup de choses tres vite, il resout les exos de maths de son ainé en quelques minutes, s'exprime dans un français qu'il maitrise mieux que nous, et il est tres actif....nous avons du mal a definir le facteur declencheur des crises, nous pensions d'abord au stress ou à une surexcitation, voir à la fatigue car les premieres crises survenaient toujours apres des gros efforts (sport pdt 3h...) mais nous constatons maintenant que cela survient n'importe qd (apres un repas, ou n'importe quand dans la journée)

    Si qqun à une once d'idée sur le sujet ou une personne à contacter, merci de m'en faire part.
    Nous ne sommes absolument pas qualifiés (même si nous l'étions nous ne le ferons pas à travers le forum) pour poser un diagnostic. Il faut absolument passer des examens. Votre médecin généraliste vous orientera vers un neurologue, un psychiatre ou vers des spécialistes du sommeil, je suppose ...
    Ce que vous décrivez pourrait éventuellement s'apparenter à une crise de cataplexie s'accompagnant d'hallucinations (s'il y a une chute du tonus musculaire, s'il y a une somnolence diurne, ce sont des détails qu'il faudra mentionner). Bon, les médecins poseront de toute façon toutes les questions nécessaires pour trouver ce qu'il a. J'espère qu'on saura le diagnostiquer et le soigner.

    Cordialement,

    Apus.
    Nothing in Biology makes sense except in the light of Evolution. (T. Dobzhansky)
     

  28. nlg

    Date d'inscription
    août 2010
    Messages
    1

    Re : Rêves "douloureux"

    Bonjour à tous
    Je déterre cette discussion ...
    Pour faire vite, j'expérimente régulièrement ce que l'on appelle des rêves (plus ou moins) lucides & les sensations décrites plus haut lors de l'apparition de la paralysie du sommeil (paralysie donc, pression, sensation de présence malveillante, etc ...) et j'ai découvert ce soir que j'étais pas le seul
    Je ressens également parfois cette même sensation de très vive douleur dans la mâchoire lors de l'arrivée de la paralysie du sommeil; une sorte de "vibration" me donnant l'impression que ma mâchoire soit se désaxe, soit est compressée, avec également disparition instantanée de la douleur à mon réveil. Je vais creuser un peu l'Internet pour voir si d'autres témoignages existent et surtout si ceci peut être désactivé; car autant faire un rêve lucides est très ludique, autant avoir la sensation de se faire compresser & déboîter la mâchoire en début de sieste est extrêmement désagréable.
    ++
     

  29. seinplay

    Date d'inscription
    août 2010
    Messages
    15

    Re : Rêves "douloureux"

    Moi, je rêve même sans dormir, c'est pour vous dire à quel point c'est douloureux
    C'est de nature chimique, c'est certain.
    Fédérons nous :)
     

  30. Takemiya

    Date d'inscription
    avril 2007
    Âge
    29
    Messages
    49

    Re : Rêves "douloureux"

    Bonjour,


    Ce que je vous conseille, c'est tout d'abord d'aller voir un spécialiste.

    La première étape, consistera à vérifier que l'origine de ces troubles n'est pas biologique pour pouvoir chercher une réponse au niveau psychologique.

    C'est la première fois que j'entends parler de ce genre de cas, mais je me demande s'il n'y a pas du stress ou de l'anxiété qui aurait un éventuel effet déclencheur sur ces troubles?
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. La science du "Comment?" peut-elle dire "POURQUOI?" au moins une fois?
    Par Jean-Michel Tengang dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 83
    Dernier message: 12/07/2017, 22h12
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 28/02/2007, 12h35