Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Analyse transactionnelle vs analyse freudienne

  1. zwitterion

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Nantes
    Âge
    36
    Messages
    267

    Analyse transactionnelle vs analyse freudienne

    Bonjour à tous !

    Je suis en train de lire un ouvrage de vulgarisation sur l'analyse transactionnelle (éditions Marabout).

    L'auteur y explique les 3 états du moi : parent, adulte et enfant. Il précise dans une note qu'il ne faut pas confondre ces états avec ceux définit par Freud : le ça, le moi et le surmoi.

    Je n'arrive pas bien à comprendre les différences entre parent/surmoi, ça/enfant et adulte/moi ... Pourriez-vous m'éclairer ?

    Je n'ai pas trouvé de réponse sur le net ...

    Merci d'avance


     


    • Publicité



  2. Zozo_MP

    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Lamorlaye 60
    Âge
    66
    Messages
    6 294

    Re : Analyse transactionnelle vs analyse freudienne

    Bonsoir

    Tout d'abord l'analyse transactionnelle (AT par la suite) n'a pas un visée comparable à, par exemple, la psychanalyse.
    Eric Berne était plutôt comportementaliste et voyait plutôt dans cette approche une ensemble de moyens susceptibles des faciliter un reparentage si l'AT était utilisé par un psychothérapeute.
    Mais aussi pour le tout un chacun un très bon moyen de mieux communiquer avec les autres. D'où l'intérêt de connaître le principe des états du moi tel que E.Berne le présent à l'origine.

    Ceci dit lorsque l'on discute un peu avec les transactionnalistes, ils finissent toujours par éprouver une certaine difficulté à ne pas faire de rapprochement entre le Parent-Critique-Négatif et une fonction de nature surmoïque au sens du Freud des origines.

    Il ne faut donc pas chercher de correspondance exacte entre le champ freudien et le paradigme D'E. Berne et de ces successeurs.

    Bon voilà pour commencer la conversation.

    Cordialement
     

  3. lamorgana

    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    région parisienne
    Messages
    1 614

    Re : Analyse transactionnelle vs analyse freudienne

    bonsoir Zozo Mp,

    Ceci dit lorsque l'on discute un peu avec les transactionnalistes, ils finissent toujours par éprouver une certaine difficulté à ne pas faire de rapprochement entre le Parent-Critique-Négatif et une fonction de nature surmoïque au sens du Freud des origines.
    Mais la théorie des transactionalistes se fonde sur les états du Moi dans une communication vers autrui alors que le Ca (cédille en majuscule?) et le Surmoi est interne au sujet...(même si, évidemment, ils ne sont pas "inactifs" lors de la relation à autrui)
    Anal Nathrach, udhras beothadh, dochioll dian fe
     

  4. Zozo_MP

    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Lamorlaye 60
    Âge
    66
    Messages
    6 294

    Re : Analyse transactionnelle vs analyse freudienne

    Bonjour Lamorgana

    Je me suis bien garder de parler du Ca au sens de Walter Georg Grodeck et les transactionnalistes aussi.
    Par contre pour le surmoi c'est beaucoup moins clair avec l'habillage du PCN et PCP (Parent Critique Positif).

    Cordialement
     

  5. lamorgana

    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    région parisienne
    Messages
    1 614

    Re : Analyse transactionnelle vs analyse freudienne

    chez les transactionnalistes, le Surmoi et le Ca sont ils évoqués?

    En y réfléchissant, la théorie transactionnelle et la communication transactionnelle pourrait être perçue comme une projection de notre appareil psychique sur autrui (attention, cette réflexion avec mon petit niveau de connaissance en psychanalyse)

    Cordialement
    Anal Nathrach, udhras beothadh, dochioll dian fe
     


    • Publicité



  6. Zozo_MP

    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Lamorlaye 60
    Âge
    66
    Messages
    6 294

    Re : Analyse transactionnelle vs analyse freudienne

    Bonjour

    la théorie transactionnelle et la communication transactionnelle pourrait être perçue comme une projection de notre appareil psychique sur autrui
    De la façon dont tu le formules cela sous entendrais que les "autres" ont un appareils psychiques différents de celui qui projète.
    Par contre celui qui fait des commentaires inconsidérés envers une personne sur ce qu'il est ou pas, devrait être ou pas : alors c'est sûr qu'il peut y avoir une projection massive.
    Ce n'est pas la théorie qui vise ça, de même que tout dépend de celui qui utilise l'AT ou tout autres techniques ou théorie d'ailleurs.

    Nota : l'AT et la psychanalyse n'ont rien avoir en terme d'approches ni théorique , ni pratique, par contre leur point commun et de côtoyer l'appareil psychique freudien de plus ou moins près.

    Cordialement
     

  7. lamorgana

    Date d'inscription
    octobre 2006
    Localisation
    région parisienne
    Messages
    1 614

    Re : Analyse transactionnelle vs analyse freudienne

    De la façon dont tu le formules cela sous entendrais que les "autres" ont un appareils psychiques différents de celui qui projète.
    Alors j'ai mal formulé mon idée

    Cordialement
    Anal Nathrach, udhras beothadh, dochioll dian fe
     

  8. apneist

    Date d'inscription
    septembre 2009
    Messages
    3

    Re : Analyse transactionnelle vs analyse freudienne

    Citation Envoyé par zwitterion Voir le message
    Bonjour à tous !

    Je suis en train de lire un ouvrage de vulgarisation sur l'analyse transactionnelle (éditions Marabout).

    L'auteur y explique les 3 états du moi : parent, adulte et enfant. Il précise dans une note qu'il ne faut pas confondre ces états avec ceux définit par Freud : le ça, le moi et le surmoi.

    Je n'arrive pas bien à comprendre les différences entre parent/surmoi, ça/enfant et adulte/moi ... Pourriez-vous m'éclairer ?

    Je n'ai pas trouvé de réponse sur le net ...




    Merci d'avance
    parent/surmoi: le surmoi se constitue dans la petite enfance il permet de se dire "non" à soi même , c'est grace aux parents et aux adultes qui nous font la morale que le ça se constitue , c'est le paternalisme qui fabrique le surmoi , le mode parent et le surmoi sont voisins

    ça/enfant : le ça c'est la partie impulsive que réprime parfois le surmoi , c'est le petit diable qu'on a dans la tete, la tentation d'assouvir , comme un enfant

    adulte/moi: le moi c'est le siege du combat entre le ça et le surmoi l'adulte analyse ses envie et se controle seul

    il y a bien un voisinage entre ces mots mais ils ne veulent pas dire la même chose

    parent adulte et enfant son plutot les expressions d'un comportement
    surmoi, moi et ça sont présents en nous que l'on soit en train d'etre adulte , enfant ou bien parents
     

  9. Zozo_MP

    Date d'inscription
    septembre 2007
    Localisation
    Lamorlaye 60
    Âge
    66
    Messages
    6 294

    Re : Analyse transactionnelle vs analyse freudienne

    Bonsoir apneist

    Ce que tu dis est intéressant mais la simplification à titre didactique peut créer un décalage par rapport à ce lien entre les théories Berniènes et Freudienne.

    Car il faut quand même voir ce qui est en filigranne de l'AT que pour faire simple serait résumé à une visée en trois termes au moins.
    La terme premier est un outil de communication mais initialement à l'usage des thérapeutes et ce n'est que très accessoirement qu'elle concerne d'autres domaines du champ social (dans l'entreprise cela a été un flop intégral)
    Le second terme serait en forçant à peine le trait et ceci dans le prolongement des tenants de l'OST (organisation scientifique du travail) que si les gens étaient raisonnables et laissaient leur sentiments aux vestiaires les choses iraient bien mieux. Cette seconde visée et le fantasme d'un reparentage possible.
    Le troisième terme et la labilité de ses fameux états du moi (Bernien). C'est en apprenant à ses patients à passer très rapidement d'un état du moi à l'autre que l'on a le plus de chance d'être dans cet état, icône centrale de l'AT qui est l'adulte.
    Ce qui revient à dire, quelqu'un de parfaitement stable émotionnellement et rationnel, ce qui est censé être socialement plus tolérable.

    Il y aurait d'autres points à discuter à propos de l'état parent qui est habillement habillé avec le parent critique négatif et un parent critique positif (PCP) qui serait un surmoi avec un faux nez et qui serait censé être le bon parent, le diable en habit de camelot qui tente la ménagère.
    Il faudrait demander au président Schreber ce qu'il pense de ce type de rationalité du PCP.

    Cordialement

    PS : tu dis paternalisme (expression bien curieuse dans le contexte du post) et alors rajoutant tout autant maternalisme.
    Dernière modification par Zozo_MP ; 13/09/2009 à 00h35.
     


    • Publicité




Poursuivez votre recherche :




Sur le même thème :




 

Discussions similaires

  1. Réponses: 11
    Dernier message: 27/10/2012, 21h47
  2. Analyse
    Par Charlotte138 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 25
    Dernier message: 25/01/2009, 11h23
  3. analyse
    Par djloucou9 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 4
    Dernier message: 07/07/2008, 19h29
  4. Analyse
    Par EtudianteAngers dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/12/2007, 09h55
  5. analyse
    Par dim756 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/07/2007, 22h55