Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

se préparer à un décès ?

  1. zendub

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Âge
    30
    Messages
    1 242

    se préparer à un décès ?

    Bonjour,

    j'aurai aimé savoir comment se préparer, dans la mesure du possible, au décès d'une personne proche ?!

    Comment "préparer" cet évènement pour qu'il se passe de la manière la moins difficile ?!

    je ne sais pas comment présenter la chose, ça peut paraitre assez "froid" la manière dont je pose les questions.
    Ce sont des questions personnelles et je pense qu'il s'agit d'une question de semaines voir de mois.

    Merci à vous.

    -----

    "la vie est une farce" E. Ionesco - section santé for ever :D
     


    • Publicité



  2. JPL

    Date d'inscription
    septembre 2003
    Messages
    67 423

    Re : se préparer à un décès ?

    La première chose est d'abord s'il s'agit de quelqu'un de proche de savoir comment on va l’accompagner dans ses dernières semaines voire ses derniers jours. La parole, des nouvelles de ce qui l'intéresse, un simple présence, aider à faire quelques pas... écouter si cette personne parle de sa mort proche de façon sereine ou au contraire attristée, voire angoissée ou si elle se refuse d'en parler.
    Savoir qu'il faut toujours être sincère : jamais de ces pieux mensonges du genre tu as l'air d'aller mieux aujourd’hui, ou alors, mais non tu ne vas pas mourir, tu vois bien qu'on te soigne... En effet le malade n'est pas dupe, il sait que c'est un mensonge qui le rejette dans un état de non communication, une sorte exclusion de fait dans la mesure où il sens que son entourage n'échange plus avec lui que des propos factices et non des propos de vérité. Le malade se sens alors doublement seul : il sait qu'il s'approche de cette solitude absolue qu'est la mort, cette mort qu'il sera tout seul à affronter, et déjà les proches par des mensonges affectueux ou maladroit le marginalisent. Il perçoit qu'il ne peut plus échanger des paroles de vérité et lui aussi va jouer ce même rôle en réponse : ça va bien, ne t’inquiète pas, mes analyses ne sont pas si mauvaises.

    Le point important c'est que dans ce double jeu de rôle chacun à l'autre, certes par gentillesse mais aussi parce que la peur d’affronter la mort (la notre - ou la sienne, celle de celui ou celle que j'aime) fait que nous mentons à l'autre c'est peut-être pour mieux nous mentir à nous même car la mort de l'autre est pénible, voire très pénible (douleur, déchéance...). Et notre mensonge pieux est une manière de nous protéger de cette image qui renvoie à notre propre mort future.

    Personnellement un ami très proche, qui avait eu un cancer très méchante et était en traitement pour une métastase osseuse apparue 2 ans après, me dit un jour : je sais que la prochaine rechute sera la dernière. Je ne l'ai pas dissuadé ; j'ai répondu que ce n'était pas sûr mais possible en effet parce que j'avais su au départ qu'il avait un cancer particulièrement méchant et pour lequel il n'y a guère de traitement vraiment efficace, et je lui ai dit que cela m'avait catastrophé. Le résultat fut qu'il put aller plus loin dans ses confidences car il savait que je ne lui mentais pas ; il a alors exprimé sa vraie préoccupation : pas tellement le risque de douleur, mais celui de la dépendance et de la déchéance, avec à terme la possibilité qu'il soit transformé pour des semaines ou des mois en légume médicalisé. Je n'avais aucune répons à ça, mais au moins il a pu m'en parler au lie de garder cette angoisse pour lui.

    Et ne pas oublier qu'au moins dans les grandes villes il y a des services de soins palliatifs qui savent traiter à fond le problème de la souffrance quand elle est présente et qui accompagnent le malade par des soins de confort jusqu'au bout. Cela conduit à une autre qualité de mort dont bénéficie en premier le patient mais dont bénéficie aussi l'entourage dans la mesure où les derniers jours et le décès se déroulent dans un climat apaisé.

    Malheureusement il n'y a pas beaucoup de services qui font ça, ni beaucoup de lits dans ces services.

    Tu disais "comment se préparer ?" Eh bien si tu penses en premier au malade et pas à la peine que tu as et que tu auras plus tard, si tu as le sentiment de lui être utile dans cette dernière période de sa vie, si tu as le sentiment de partager quelque chose avec lui, tu l'aideras en en même temps tu t'aideras. En bref tu te prépareras bien, toi, si tu penses d'abord à lui (ou elle). Tu éprouveras à son décès une peine profonde, mais ce ne sera pas une peine stérile, amère, révoltée. Tu auras été là et tu auras fait modestement de ton mieux pour partager une partie de ce dernier chemin avec le malade.
    Dernière modification par JPL ; 11/09/2010 à 11h39. Motif: Correction d'une faute de frappe risquant d'altérer le sens
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac
     

  3. zendub

    Date d'inscription
    janvier 2007
    Âge
    30
    Messages
    1 242

    Re : se préparer à un décès ?

    Merci beaucoup
    "la vie est une farce" E. Ionesco - section santé for ever :D
     

  4. JPL

    Date d'inscription
    septembre 2003
    Messages
    67 423

    Re : se préparer à un décès ?

    De rien. On est tous confrontés à un moment ou à un autre à ce genre de question. Je pense toutefois que si tu souhaites poursuivre cette interrogation ce soit plutôt par message privé que sur le forum, compte tenu de la dimension personnelle de cette situation.
    Bon courage.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. [Divers] décès de Piotr Slonimski
    Par doubleD dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/05/2009, 12h33
  2. probabilité de décès
    Par bboop8 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/02/2009, 03h29
  3. décès de PG de Gennes
    Par benjgru dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/05/2007, 16h33
  4. Décès de JP Vernant
    Par choubi dans le forum Archéologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/01/2007, 12h00
  5. Décès du Pr Jean Bernard
    Par .:Spip:. dans le forum Actualités
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/04/2006, 11h42