Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

L'action des Drogues dans le cerveau

  1. glevesque

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Montréal
    Âge
    53
    Messages
    2 215

    L'action des Drogues dans le cerveau

    Salut

    LES NEUROTRANSMETTEURS AFFECTÉS PAR LES DROGUES

    La dopamine est apparue très tôt au cours de l’évolution et participe à de nombreuses fonctions essentielles à la survie de l’organisme comme la motricité, l’attention, la motivation, l’apprentissage et la mémorisation. Mais surtout, la dopamine est un élément clé dans le repérage de récompenses naturelles pour l’organisme. Ces stimuli naturels comme l’eau ou la nourriture provoquent des comportements d’approche d’un individu. La dopamine participe aussi à la mémorisation (inconsciente) des indices associés à ces récompenses.

    Il est désormais établi que tous les produits qui déclenchent la dépendance chez l'homme augmentent la libération d'un neuromédiateur, la dopamine, dans une zone précise du cerveau, le noyau accumbens.
    Mais toutes les drogues ne provoquent pas de la même façon l’élévation du taux de dopamine dans le cerveau :
    • certaines substances imitent les neuromédiateurs naturels et donc se substituent à eux dans les récepteurs ; la morphine, par exemple, s'installe dans les récepteurs à endorphine (une "morphine" naturelle produite par le cerveau), et la nicotine, dans les récepteurs à acétylcholine
    ;
    • certaines substances augmentent la sécrétion d'un neuromédiateur naturel ; la cocaïne, par exemple, augmente surtout la présence de dopamine dans les synapses, et l'ecstasy surtout celle de la sérotonine
    ;
    • certaines substances bloquent un neuromédiateur naturel ; par exemple, l'alcool bloque les récepteurs nommés NMDA
    .

    Cliquez sur chacune des drogues suivantes pour avoir un aperçu de leur mode d’action et de leurs effets : (voirs : http://www.lecerveau.mcgill.ca/flash..._nicotine.html)

    Alcool ----- Opiacés (héroïne, morphine...) ----- Cocaïne ----- Nicotine

    Caféine --- Amphétamines --- Cannabis --- Ecstasy --- Benzodiazépines


    La nicotine du tabac

    La nicotine imite l'action d'un neurotransmetteur naturel, l'acétylcholine, et se fixe sur un type particulier de ses récepteurs appelé justement récepteur nicotinique.

    Que ce soit l’acétylcholine ou la nicotine qui se fixe sur ce récepteur, celui-ci se comporte de la même façon : il change d’abord de conformation, ce qui ouvre le canal ionique qui lui est associé pendant quelques millisecondes ; celui-ci laisse entrer des ions sodium qui vont dépolariser la membrane et exciter le neurone. Puis, le canal se referme et le récepteur nicotinique devient transitoirement réfractaire à tout neurotransmetteur. C’est cet état de désensibilisation qui va être artificiellement allongé par l’exposition continue à la nicotine.

    La dépendance au tabac, qui se développe très rapidement par la suite, vient du fait que les récepteurs nicotiniques sont présents sur les neurones de l’aire tegmentale ventrale qui projettent leurs terminaisons dans le noyau accumbens. Les stimulations nicotiniques répétées chez les fumeurs augmentent donc la libération de dopamine dans le noyau accumbens. Cependant, le fumeur chronique maintient, entre chaque cigarette, une concentration de nicotine suffisante pour désactiver les récepteurs et pour ralentir leur renouvellement. D’où la tolérance et la réduction du plaisir ressenti.

    Après une brève période d’abstinence (une nuit de sommeil par exemple) la concentration basale de nicotine redescend et permet à une partie des récepteurs de retrouver leur sensibilité. Le retour de tous ces récepteurs à un état fonctionnel hausse la neurotransmission cholinergique à un niveau anormal affectant l’ensemble des voies cholinergiques du cerveau. Le fumeur éprouve alors de l’agitation et de l’inconfort qui le conduit à fumer une nouvelle cigarette.

    Une autre substance encore mal identifiée de la fumée du tabac inhibe la monoamine oxydase B (MAO B), une enzyme chargée de dégrader la dopamine recapturée. D’où une concentration plus élevée de dopamine dans le circuit de la récompense qui contribue aussi à la dépendance du fumeur.

    -----

    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre
     


    • Publicité



  2. Jiav

    Date d'inscription
    juillet 2004
    Messages
    8 263

    Re : L'action des Drogues dans le cerveau

    La question est où?
     

  3. Vinc

    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    AP-HP
    Messages
    3 099

    Re : L'action des Drogues dans le cerveau

    Salut!
    Je ne sais pas où tu as pris ce texte mais méfis toi de tes sources parce qu'il y a des erreurs.
    Primum non nocere.
     

  4. glevesque

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Montréal
    Âge
    53
    Messages
    2 215

    Re : L'action des Drogues dans le cerveau

    Citation Envoyé par Vinc
    Salut!
    Je ne sais pas où tu as pris ce texte mais méfis toi de tes sources parce qu'il y a des erreurs.
    Salut Vinc, et ou sont-elles STP !

    Est-ce sur l'action d'une drogue spécifique ou est-ce plutot une questuion d'ordre trop généralisme sur l'action des drogues ?

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre
     

  5. glevesque

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Montréal
    Âge
    53
    Messages
    2 215

    Re : L'action des Drogues dans le cerveau

    Citation Envoyé par Vinc
    Salut!
    Je ne sais pas où tu as pris ce texte mais méfis toi de tes sources parce qu'il y a des erreurs.
    Ici Vinc : http://www.lecerveau.mcgill.ca/flash..._nicotine.html. Je cherchais de l'information sur les effets de la nicotine dans le cerveaux, car j'ai arreter (mais pas sur pour longtemps) et c'est vraiment dure !

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre
     


    • Publicité



  6. Vinc

    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    AP-HP
    Messages
    3 099

    Re : L'action des Drogues dans le cerveau

    Salut!
    Autant pour moi, faute d'erreurs ce serait plutôt des imprécisions mais le site dont tu parles est par contre tès bien (il est en général donné comme site de référence sur le cerveau)...
    Primum non nocere.
     

  7. glevesque

    Date d'inscription
    août 2004
    Localisation
    Montréal
    Âge
    53
    Messages
    2 215

    Re : L'action des Drogues dans le cerveau

    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. L'action des cosmétiques sur la peau...
    Par colonne-grecque dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 8
    Dernier message: 16/01/2010, 18h00
  2. [Physiologie] Des vers dans le cerveau ?
    Par mx6 dans le forum Biologie
    Réponses: 13
    Dernier message: 11/08/2007, 09h28
  3. l'intervention des 2 hémisphères du cerveau dans un jeu
    Par Mr Crab dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 19/11/2006, 19h37
  4. Chimères : implanter des neurones humains dans le cerveau de souris
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/03/2005, 15h22