Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Puissance moyenne en monophasé et triphasé

  1. Seirios

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Dans le plan complexe
    Âge
    23
    Messages
    9 676

    Puissance moyenne en monophasé et triphasé

    Bonjour à tous,

    J'aimerais savoir comment retrouver l'expression de la puissance moyenne absorbée en monophasé et triphasé, c'est-à-dire , pour un déphasage entre intensité et tension de .

    Quelqu'un pourrait-il me renseigner ?

    Merci d'avance
    Phys2


    Quand nous naissons, nous pleurons d'être venus sur cette grande scène de fous.
     


    • Publicité



  2. predigny

    Date d'inscription
    mai 2006
    Messages
    2 823

    Re : Puissance moyenne en monophasé et triphasé

    Jette un oeil ici :
    http://www.stielec.ac-aix-marseille....t/triphase.htm

    Par simple géométrie ça se montre facilement. Il faut juste savoir que
    racine(3)=2.cos(30°). Le problème réside surtout dans la définition du "I" en triphasé.
     

  3. Seirios

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Dans le plan complexe
    Âge
    23
    Messages
    9 676

    Re : Puissance moyenne en monophasé et triphasé

    Merci pour le lien

    J'aurais une simple question supplémentaire pour le triphasé : pourquoi les tensions en couplage étoile et les intensités en couplage triangle sont-elles chacune déphasées d'un tiers de période ?

    Quant au monophasé, j'ai essayé de calculer la valeur moyenne de la fonction de 0 à par une intégrale, mais je n'obtiens pas le bon résultat.
    Quand nous naissons, nous pleurons d'être venus sur cette grande scène de fous.
     

  4. Seirios

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Dans le plan complexe
    Âge
    23
    Messages
    9 676

    Re : Puissance moyenne en monophasé et triphasé

    Citation Envoyé par Phys2 Voir le message
    Quant au monophasé, j'ai essayé de calculer la valeur moyenne de la fonction de 0 à par une intégrale, mais je n'obtiens pas le bon résultat.
    J'ai rien dit, j'ai obtenu le bon résultat finalement Il ne reste que ma question sur le triphasé finalement.
    Quand nous naissons, nous pleurons d'être venus sur cette grande scène de fous.
     

  5. predigny

    Date d'inscription
    mai 2006
    Messages
    2 823

    Re : Puissance moyenne en monophasé et triphasé

    Citation Envoyé par Phys2 Voir le message
    Merci pour le lien
    ...
    J'aurais une simple question supplémentaire pour le triphasé : pourquoi les tensions en couplage étoile et les intensités en couplage triangle sont-elles chacune déphasées d'un tiers de période ?
    Ce qui est déphasé, ce sont les tensions sur chacunes des phases ; après les courants suivent comme ils doivent le faire en fonction de la charge et du type de montage (étoile ou triangle). Mais les 120° entre phases pour la tension, c'est la définition même du triphasé. Les avantages du triphasé sont multiples mais un des plus important est de pourvoir aisément faire des champs magnétiques tournant pour les gros moteurs, et de pouvoir inverser le sens de rotation par permutation de deux phases. Un autre avantage est de disposer de tensions élevées (380V entre phases (ce qui permet d'avoir des conducteurs de plus faible section), tout en disposant de tensions "classiques" 220V entre phase et neutre (le neutre est créé localement au niveau du dernier transfo).
     


    • Publicité



  6. Seirios

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Dans le plan complexe
    Âge
    23
    Messages
    9 676

    Re : Puissance moyenne en monophasé et triphasé

    Citation Envoyé par predigny
    Ce qui est déphasé, ce sont les tensions sur chacunes des phases ; après les courants suivent comme ils doivent le faire en fonction de la charge et du type de montage (étoile ou triangle). Mais les 120° entre phases pour la tension, c'est la définition même du triphasé.
    Je me doutais que le déphasage des tensions d'un tiers de période était intégrante de la définition du triphasé ; mais comment montrer, dans le cas d'un couplage en triangle, que ?

    Citation Envoyé par predigny
    Les avantages du triphasé sont multiples mais un des plus important est de pourvoir aisément faire des champs magnétiques tournant pour les gros moteurs, et de pouvoir inverser le sens de rotation par permutation de deux phases. Un autre avantage est de disposer de tensions élevées (380V entre phases (ce qui permet d'avoir des conducteurs de plus faible section), tout en disposant de tensions "classiques" 220V entre phase et neutre (le neutre est créé localement au niveau du dernier transfo).
    Justement, je voulais également aborder le sujet des moteurs en triphasé ; tu n'aurais pas une explication claire de leur mode de fonctionnement ?
    Quand nous naissons, nous pleurons d'être venus sur cette grande scène de fous.
     

  7. predigny

    Date d'inscription
    mai 2006
    Messages
    2 823

    Re : Puissance moyenne en monophasé et triphasé

    Pour le "racine(3)" tu dessines un cercle trigo. puis un rayon à 0°, un autre à +120° et un troisième à -120°, tu obtiens tes trois phases. Maintemant si tu joins l'extrémité de deux de ces phases, tu as le fameux racine (3). Pour montrer que ça fait bien sqrt(3) dessine la hauteur à cette ligne partant du centre du cercle ; tu as alors 2xcos(30°) ce qui fait bien sqrt(3).
    Pour le moteur, c'est généralement un moteur assynchone. Le champ tournant induit dans la "cage d'écureuil" du rotor un courant qui force le rotor à suivre ce champs tournant (avec un léger glissement).
     

  8. Seirios

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Dans le plan complexe
    Âge
    23
    Messages
    9 676

    Re : Puissance moyenne en monophasé et triphasé

    Pour le "racine(3)" tu dessines un cercle trigo. puis un rayon à 0°, un autre à +120° et un troisième à -120°, tu obtiens tes trois phases. Maintemant si tu joins l'extrémité de deux de ces phases, tu as le fameux racine (3). Pour montrer que ça fait bien sqrt(3) dessine la hauteur à cette ligne partant du centre du cercle ; tu as alors 2xcos(30°) ce qui fait bien sqrt(3).
    Je suis bien d'accord, mais d'où vient ce diagramme ? Pour un couplage en étoile, le déphase d'un tiers de période, par définition du triphasé, implique que la tension composée soit égale à la tension simple multipliée par la racine carrée de trois ; et de là, on déduit la formule de la puissance. A partir de , on peut faire le même raisonnement, et aboutir à la formule de la puissance ; mais je ne vois pas d'où vient cette relation. On peut le voir par le diagramme de Fresnel, mais d'où ce diagramme vient ?

    Pour le moteur, c'est généralement un moteur assynchone. Le champ tournant induit dans la "cage d'écureuil" du rotor un courant qui force le rotor à suivre ce champs tournant (avec un léger glissement).
    J'étudie tout de même les sciences de l'ingénieur au lycée ; tu n'aurais pas quelque chose de plus détaillé ?
    Quand nous naissons, nous pleurons d'être venus sur cette grande scène de fous.
     

  9. predigny

    Date d'inscription
    mai 2006
    Messages
    2 823

    Re : Puissance moyenne en monophasé et triphasé

    Citation Envoyé par Phys2 Voir le message
    ...
    J'étudie tout de même les sciences de l'ingénieur au lycée ; tu n'aurais pas quelque chose de plus détaillé ?
    A moins de rentrer dans les détails de couples au démarrage, de rendement, ... presque tout est dit en deux mots. Pour aller au-delà il faut un cours d'électrotechnique, or j'ai égaré les miens !
    Pour le diagramme de Fresnel, je ne comprends pas bien ce que tu ne comprends pas ; c'est juste une représentation symbolique du déphasage des trois tensions sinusoïdales par rapport à un point neutre (masse). Si tu veux, tu peux dessiner les trois sinusoïdes et pour chaque instant t, voir la différence de tension entre phases et tu verras comment elle évolue, mais il faut être bon en dessin... La représentation de Fresnel et ses vecteurs "tournants" est tout de même plus simple.
     

  10. Seirios

    Date d'inscription
    mai 2005
    Localisation
    Dans le plan complexe
    Âge
    23
    Messages
    9 676

    Re : Puissance moyenne en monophasé et triphasé

    Citation Envoyé par predigny
    Pour le diagramme de Fresnel, je ne comprends pas bien ce que tu ne comprends pas ; c'est juste une représentation symbolique du déphasage des trois tensions sinusoïdales par rapport à un point neutre (masse). Si tu veux, tu peux dessiner les trois sinusoïdes et pour chaque instant t, voir la différence de tension entre phases et tu verras comment elle évolue, mais il faut être bon en dessin... La représentation de Fresnel et ses vecteurs "tournants" est tout de même plus simple.
    Mais j'ai bien compris pour les tensions ; ce que je ne comprends pas, c'est la relation pour les intensités (je crois qu'on a un petit problème de communication )

    Citation Envoyé par predigny
    A moins de rentrer dans les détails de couples au démarrage, de rendement, ... presque tout est dit en deux mots.
    Alors je vais détailler ce qui me gêne dans ma compréhension. On alimente trois enroulements dans le stator par un réseau triphasé, en couplage étoile ou triangle, afin de créer un champ magnétique. Première question : Pourquoi le champ est-il tournant ? Deuxième question : Qu'est-ce que sont les pôles du champ magnétique tournant ? (on me dit que la vitesse angulaire du champ tounant est liée à la pulsation des courants d'alimentation et au nombre de paires de pôles)

    Ensuite, le rotor comporte un système de barres conductrices, dans le cas d'un rotor à cage d'écureuil, mais en quoi cela permet-il au rotor de tourner, d'où vient la force (ou plutôt le couple) ?
    Quand nous naissons, nous pleurons d'être venus sur cette grande scène de fous.
     

  11. bigarreau

    Date d'inscription
    février 2007
    Âge
    41
    Messages
    253

    Re : Puissance moyenne en monophasé et triphasé

    [QUOTE=Phys2;1861459]Je me doutais que le déphasage des tensions d'un tiers de période était intégrante de la définition du triphasé ; mais comment montrer, dans le cas d'un couplage en triangle, que ?
    QUOTE]

    bonjour,

    une "simple" loi des noeuds avec des nombres complexes devrait suffire:

    si on pose I=J1-J2 (en complexe), et qu'on choisit J1 en phase,
    on a I=Jcos0-Jcos(-2pi/3)-i.Jsin(-2pi/3)=J+J/2+i.J/2
    soit I=J(/2+i.1/2)=Jarg(pi/6)

    donc Ieff=Jeff


    pour tes autres questions:
    -ne te focalise pas sur l'expression champ tournant, par construction le stator induit son champ par "etapes successives" dans le sens de la rotation, à la vitesse de synchronisme.
    -un bobinage parcouru par un courant presentera une face sud ou nord au rotor: c'est un pôle.
    -le courant de foucault induit dans le rotor permet sa rotation. ce courant induit magnetise le rotor, à la façon, je dirais, d'un electro aimant auto alimenté...


    j'espere que j'ai bon car c'est loin tout ça pour moi
     


    • Publicité




Poursuivez votre recherche :




Sur le même thème :




 

Discussions similaires

  1. triphasé vers monophasé
    Par thegoldkiller dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 14/04/2008, 20h06
  2. [Divers] triphasé en monophasé Touret
    Par vincentw dans le forum Dépannage
    Réponses: 42
    Dernier message: 03/04/2008, 16h46
  3. [Blanc] Re : raccord triphasé en monophasé
    Par verodijon dans le forum Dépannage
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/07/2007, 20h55
  4. raccord triphasé en monophasé
    Par magic-mick dans le forum Dépannage
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/03/2007, 09h14
  5. Triphasé ou monophasé
    Par Tennesseejoe dans le forum Électronique
    Réponses: 5
    Dernier message: 08/02/2007, 15h43

Les tags pour cette discussion