Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Charge de l'électron/du proton

  1. Flastick

    Date d'inscription
    mars 2007
    Messages
    97

    Charge de l'électron/du proton

    Bonsoir !

    On m'a dit aujourd'hui : La charge du proton est EXACTEMENT égale à la charge de l'électron, au signe près.

    Comment c'est possible ?

    J'ai pensé : Est-ce un effet de symétrie ? Le proton serait-il un électron """retourné""" ?

    Merci pour vos réponses !

    Flavien

    -----

     


    • Publicité



  2. invite34596000666

    Date d'inscription
    novembre 2006
    Messages
    0

    Re : Charge de l'électron/du proton

    Citation Envoyé par Flastick Voir le message
    Le proton serait-il un électron """retourné""" ?
    Houla non… Un électron retourné, c'est un positron
    Le proton, c'est même pas une particule fondamentale…
     

  3. curieuxdenature

    Date d'inscription
    mai 2005
    Âge
    66
    Messages
    5 023

    Re : Charge de l'électron/du proton

    bonjour

    et la preuve est que le positron a la même masse que l'électron alors que le proton pése plus de 1800 fois celle de l'électron.
    En clair la charge électrique est une caractéristique supplémentaire dans ce qui permet de classer les particules.
    L'electronique, c'est fantastique.
     

  4. Urgon

    Date d'inscription
    mai 2007
    Messages
    382

    Re : Charge de l'électron/du proton

    La raison de la "coincidence" est que les charges sont quantifiées. Ce serait effectivement un "miracle" si les charges étaient continues et pouvaient prendre toutes les valeurs possibles; mais cela n'est pas le cas
     

  5. Flastick

    Date d'inscription
    mars 2007
    Messages
    97

    Re : Charge de l'électron/du proton

    Oui bien on pourrait s'imaginer (on peut toujours imaginer !) qu'en faisant une symétrie d'un proton sur un certain axe, la masse soit également "vue" autrement, soit aplatie et donc fortement diminuée.

    Enfin mon idée était que charge,masse,... soient des "projections" de quelque-chose de plus fondamental, un peu comme L'allégorie de la caverne de M. Platon.

    A vrai dire vous me dites "C'est pas comme ça" mais vous me proposez pas une autre explication
     


    • Publicité



  6. Gilgamesh

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Tyumen
    Âge
    47
    Messages
    12 333

    Re : Charge de l'électron/du proton

    Citation Envoyé par Flastick Voir le message

    A vrai dire vous me dites "C'est pas comme ça" mais vous me proposez pas une autre explication
    C'est à dire que ce que tu demandes ce n'est rien moins que la nature du monde et que comme qui dirait ce n'est pas une mince affaire .

    La marche d'approche est déjà assez éreintante, il faut aller tater de l'électrodynamique classique, puis quantique, qui fait appelle à des groupe de symétrie très abstraits. Mais la pluie du matin n'abat pas le pèlerin.

    Attention quand même, ça pique.

    Le plus simple est déjà de te familiariser avec la notion de constante de couplage, dont évidemment la constante de structure fine, qui est celle de l'électromagnétisme.

    Électrodynamique quantique

    Un soupçon de théorie des groupes: groupe des rotations et groupe de Poincaré

    Note bien qu'au final, il n'est pas exclu au final que la solution à tout cela soit géométrique : à vrai dire c'est ce que tout le monde recherche.

    a+
    Parcours Etranges
     

  7. Flastick

    Date d'inscription
    mars 2007
    Messages
    97

    Re : Charge de l'électron/du proton

    Ah, en fait ce n'est pas vraiment connu? je pensais que ça l'étais..! Merci pour les liens, je vais me renseigner là-dessus !
     

  8. Karibou Blanc

    Date d'inscription
    février 2004
    Localisation
    CERN
    Âge
    35
    Messages
    2 782

    Re : Charge de l'électron/du proton

    Enfin mon idée était que charge,masse,... soient des "projections" de quelque-chose de plus fondamental,
    Ce quelquechose n'est ni plus ni moins que ce que l'on appelle une particule fondamentale, c'est à dire une representation du groupe de Poincaré et d'un groupe de jauge et d'autres symétrie globale.

    La raison de la "coincidence" est que les charges sont quantifiées. Ce serait effectivement un "miracle" si les charges étaient continues et pouvaient prendre toutes les valeurs possibles; mais cela n'est pas le cas
    Le hic est que dans l'état actuel de nos connaissances en physique des particules, cette quantification n'est pas comprise. Théoriquement dans le modele standard, la charge électrique (en fait l'hypercharge mais cela revient au meme) est continue. La quantification est introduite à la main en se basant sur l'évidence expérimentale. C'est une des lacunes du modele.


    La charge du proton est EXACTEMENT égale à la charge de l'électron, au signe près.

    Comment c'est possible ?
    Note tout d'abord que cette question n'a rien à voir avec le fait que la charge soit quantifiée. Il s'agit juste de comprendre pourquoi elles sont exactement opposées, et non pourquoi l'une vaut +1 et l'autre -1.

    La réponse repose sur un phénomène important en théorie quantique des champs (plus particulierement dans les théories de jauge) qu'on appelle les anomalies de jauge. Une anomalie de jauge est une violation des lois de conservations (imposées par la symétrie de jauge) par les fluctuations quantiques de la théorie. La présence de ses anomalies est catastrophique pour la théorie de jauge au niveau quantique car elles brisent la symétrie de jauge, ce qui a pour effet d'introduire dans la théorie des états d'énergie négative (cad des états dont la norme, au sens d'un vecteur d'un espace de Hilbert, est négative). Assez miraculeusement, ces anomalies disparaissent lorsque la charge de l'électron est celle du proton sont opposées.
    Dans l'état actuel de notre comprehension, on ne connait pas le mécanisme qui est responsable de l'annulation de ces anomalies. Des pistes existent néanmoins si l'on considère l'existence d'une théorie grande unifiée. En ce cas, l'absence d'anomalie dans le modele standard, et donc le fait que proton est électron ont des charges opposées, serait le résultat d'une symétrie, celle associé au groupe de grande unification.
    Well, life is tough and then you graduate !
     

  9. Flastick

    Date d'inscription
    mars 2007
    Messages
    97

    Re : Charge de l'électron/du proton

    aha d'accord !J'ai compris. Alors je vais aussi me mettre à chercher cette théorie d'unification !!

    Merci en tout cas à tous pour vos réponses enrichissantes !

    ä bientôt,

    Flavien
     


    • Publicité




 

Discussions similaires

  1. Charges du proton et de l'électron
    Par Jeanpaul dans le forum Physique
    Réponses: 28
    Dernier message: 15/10/2008, 11h23
  2. La même charge pour le proton et l'électron
    Par Jeanpaul dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 12/01/2008, 17h35
  3. charge négative de l'électron
    Par Novocaine dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 10/08/2007, 14h32
  4. Masse d'un corps chargé, masse de l'électron
    Par FAN FAN dans le forum Physique
    Réponses: 9
    Dernier message: 07/05/2007, 15h44
  5. charge de l'électron par Mulliken
    Par celimene dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 03/09/2005, 10h57