Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Découverte d'une transformation isochore non répertoriée ?

  1. lucien01

    Date d'inscription
    mars 2011
    Messages
    42

    Découverte d'une transformation isochore non répertoriée ?

    Bonjour,

    La Conférence Internationale sur l'Utilisation des Énergies Renouvelables (ICREU 2012) s'est tenue début janvier. Un papier intitulé "Research on new isochoric process"
    (utilisez un moteur de recherche: il pointera ce document en premier) y a retenu mon attention. Il a été "peer reviewed" (revu par les pairs) et a été accepté pour publication. Ledit papier fait maintenant référence dans le monde scientifique.

    J'essaie de comprendre et de nommer correctement ce qui se passe dans le dispositif physique réel qui est décrit dans ce document.

    Il s'agit d'une transformation isochore. Son originalité tient en ce que le fluide gazeux n'est pas chauffé globalement (cela, on connaît) mais par petits paquets de molécules successifs. Un paquet de molécules est chauffé puis un second, puis un troisième etc... Puisque le système est à volume constant, des échanges de travail interviennent entre chacun des paquets (lorsqu'ils sont chauffés et changent de volume) et l'ensemble des autres molécules. Il ne s'agit donc pas d'une transformation isochore "classique" en ce
    que des échanges de travail interviennent entre les molécules de gaz qui sont chauffées et les autres molécules. Il y a un travail de compression adiabatique qui affecte de façon indistincte les molécules de gaz des deux compartiments ce qui, inévitablement, y produit une élévation de la température (dans les deux compartiments).

    Qui peut nous dire si ce procédé a déjà été étudié. S'agirait-il de la découverte d'une transformation isochore non répertoriée ? Quelle est cette transformation thermodynamique qui permettrait de chauffer un fluide gazeux à une température supérieure à celle de la source chaude qui le chauffe et sans compensation (la dépense d’énergie mécanique étant théoriquement nulle)? Dans un premier temps j'ai douté que cela soit possible mais je ne trouve pas d'erreur dans le raisonnement. Et puis le document a été "peer reviewed" et le comité de lecture est composé de gens sérieux. Une autre possibilité pour résoudre ce problème serait de pointer le fait qu'il ne s’agit pas véritablement d'un "procédé" en ce sens qu'il n'est pas cyclique. Mais, de toute évidence, le dispositif proposé peut fonctionner cycliquement et, comme nous l'avons déjà remarqué, le document a été "peer reviewed".

    Ce dont il est question n'est pas une transformation isochore (pas telle qu'on la connaît) et DOIT DONC en être distingué. Mais comment nommer cette transformation thermodynamique ?

    Pourrait-on penser ainsi qu'en comparaison avec un chauffage isochore global, on injecte de l'ordre dans le système sous la forme d'un chauffage successif des paquets de molécules?


     


    • Publicité



  2. mariposa

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Bretagne Côtes d'Armor
    Âge
    66
    Messages
    10 334

    Re : Découverte d'une transformation isochore non répertoriée ?

    Citation Envoyé par lucien01 Voir le message
    Bonjour,
    .

    Ce dont il est question n'est pas une transformation isochore (pas telle qu'on la connaît) et DOIT DONC en être distingué. Mais comment nommer cette transformation thermodynamique ?

    Pourrait-on penser ainsi qu'en comparaison avec un chauffage isochore global, on injecte de l'ordre dans le système sous la forme d'un chauffage successif des paquets de molécules?
    Bonjour,

    Après une première lecture rapide il apparait qu'il s'agit d'une transformation plus ou moins loin de l'équilibre thermodynamique. Donc que la transformation soit dite isochore me parait accessoire.
     

  3. lucien01

    Date d'inscription
    mars 2011
    Messages
    42

    Re : Découverte d'une transformation isochore non répertoriée ?

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    Bonjour,

    Après une première lecture rapide il apparait qu'il s'agit d'une transformation plus ou moins loin de l'équilibre thermodynamique. Donc que la transformation soit dite isochore me parait accessoire.
    "loin de l'équilibre thermodynamique" ?
    Je la vois isentropique (dans A et B), adiabatique et quasi-statique.
    Dernière modification par lucien01 ; 01/02/2012 à 11h03.
     

  4. mariposa

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Bretagne Côtes d'Armor
    Âge
    66
    Messages
    10 334

    Re : Découverte d'une transformation isochore non répertoriée ?

    Citation Envoyé par lucien01 Voir le message
    "loin de l'équilibre thermodynamique" ?
    Je la vois isentropique (dans A et B), adiabatique et quasi-statique.
    Tu as écris:

    Son originalité tient en ce que le fluide gazeux n'est pas chauffé globalement (cela, on connaît) mais par petits paquets de molécules successifs. Un paquet de molécules est chauffé puis un second, puis un troisième etc.


    Ceci n'est donc pas une transformation quasi-statique et encore moins isentropique.
     

  5. lucien01

    Date d'inscription
    mars 2011
    Messages
    42

    Re : Découverte d'une transformation isochore non répertoriée ?

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    Tu as écris:

    Son originalité tient en ce que le fluide gazeux n'est pas chauffé globalement (cela, on connaît) mais par petits paquets de molécules successifs. Un paquet de molécules est chauffé puis un second, puis un troisième etc.


    Ceci n'est donc pas une transformation quasi-statique et encore moins isentropique.
    Le volume A+B+C est constant. Le volume total est constant. Le gaz est chauffé par paquets successifs.

    Il y a compression adiabatique et le processus est réversible. Isentropique et quasi-statique (suite d'états quasi-statiques).
    Dernière modification par lucien01 ; 01/02/2012 à 11h29.
     


    • Publicité



  6. LPFR

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    32 664

    Re : Découverte d'une transformation isochore non répertoriée ?

    Bonjour.
    Je n'ai pas trouvé que le papier ait été "pair reviewed".
    Par contre, j'ai trouvé que l'auteur est "a self-taught inventor" (fin de la bibliographie).
    Mais ce qui est plus inquiétant est que le "Auroville Centre for Scientific Research" se trouve dans la ville d'Auroville. Qui semble être une Ashram fondée par Sri Aurobindo. Lissez les deux derniers paragraphes de wikipedia.

    Tout cela ne préjuge pas sur le fond du travail ou de sa valeur scientifique. Mais il incite à le lire avec une extrême prudence.
    Au revoir.
     

  7. lucien01

    Date d'inscription
    mars 2011
    Messages
    42

    Re : Découverte d'une transformation isochore non répertoriée ?

    Citation Envoyé par LPFR Voir le message
    Bonjour.
    Je n'ai pas trouvé que le papier ait été "pair reviewed".
    ici: http://www.icreu2012.com/call-for-pa...ference-topics

    voir "list of accepted papers"
     

  8. mariposa

    Date d'inscription
    février 2005
    Localisation
    Bretagne Côtes d'Armor
    Âge
    66
    Messages
    10 334

    Re : Découverte d'une transformation isochore non répertoriée ?

    Citation Envoyé par lucien01 Voir le message
    Le volume A+B+C est constant. Le volume total est constant. Le gaz est chauffé par paquets successifs.

    Il y a compression adiabatique et le processus est réversible. Isentropique et quasi-statique (suite d'états quasi-statiques).
    A partir du moment où le fluide n'est pas chauffé globalement, comme tu l'as écris alors il y a des gradients et donc production interne d'entropie cad irréversibilité.

    dS = dQ/T + dSi

    dS = variation d'entropie.

    dQ = chaleur échangée avec l'extérieure

    où dSi est la production interne d'entropie qui est une fonction de tous les gradients thermodynamiques.
     

  9. lucien01

    Date d'inscription
    mars 2011
    Messages
    42

    Re : Découverte d'une transformation isochore non répertoriée ?

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    A partir du moment où le fluide n'est pas chauffé globalement, comme tu l'as écris alors il y a des gradients et donc production interne d'entropie cad irréversibilité.

    dS = dQ/T + dSi

    dS = variation d'entropie.

    dQ = chaleur échangée avec l'extérieure

    où dSi est la production interne d'entropie qui est une fonction de tous les gradients thermodynamiques.
    Je ne suis pas certain que l'on ait "des gradients". En effet, dans A la température monte selon la pression, uniformément. Dans B la température monte aussi selon la pression mais le gaz entrant ce compartiment réduit la montée en température.
    Quels "gradients", précisément?
     

  10. LPFR

    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    32 664

    Re : Découverte d'une transformation isochore non répertoriée ?

    Citation Envoyé par lucien01 Voir le message
    ici: http://www.icreu2012.com/call-for-pa...ference-topics

    voir "list of accepted papers"
    Re.
    Désolé, mais ça ne veut pas dire qu'il ait été "pair reviewed".

    Ce type de conférences est rarement (ou jamais) "pair reviewed". J'en connais un rayon.
    A+
     

  11. lucien01

    Date d'inscription
    mars 2011
    Messages
    42

    Re : Découverte d'une transformation isochore non répertoriée ?

    Citation Envoyé par LPFR Voir le message
    Re.
    Désolé, mais ça ne veut pas dire qu'il ait été "pair reviewed".

    Ce type de conférences est rarement (ou jamais) "pair reviewed". J'en connais un rayon.
    A+
    Mais bien sur... les Universités publient n'importe quoi sans engager leur réputation.
    Vous seriez bien poli et avisé de fréquenter ce fil de discussion pour y apporter vos lumieres de physicien ou de thermodynamicien et non pas d'expert en ragots.
    Merci
     

  12. GillesH38a

    Date d'inscription
    août 2005
    Messages
    11 906

    Re : Découverte d'une transformation isochore non répertoriée ?

    ce ne sont pas des ragots, il y a une différence importante dans le fait qu'un comité accepte le principe d'une communication , et le fait qu'un article soit regardé en détail par un référé. D'autre part le fait d'accepter un article ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'erreur dedans ... et même les référés sont faillibles !
    pour le fond, 100 % d'accord avec Mariposa, une transformation impliquant au départ un chauffage localisé est FORCEMENT irréversible et s'accompagne FORCEMENT d'une production d'entropie - à moins qu'on nous explique comment elle pourrait être réversible, c'est à dire, par définition, comment faire pour retourner à l'étape où la chaleur était localisée au départ de manière réversible ?
     

  13. lucien01

    Date d'inscription
    mars 2011
    Messages
    42

    Re : Découverte d'une transformation isochore non répertoriée ?

    Je vous remercie pour toutes vos réponses et autres mises en garde.

    Mais que le document ait été "peer reviewed" ou pas, que le(s) référé(s) soi(en)t incompétent(s) ou pas, que l'on soit en Lune ascendante ou descendante, qu'un yogi illuminé habite dans la région voisine ou pas, que retirez-vous de la lecture dudit document? Avez-vous l'esprit curieux ? Etes-vous heureux de penser par vous-meme? Et y a-t-il oui ou non une montée en température au-dela de 800k ?

    Pour ce qui est de la réversibilité, en effet, la chaleur ne peut pas revenir vers la source chaude lorsque le gaz a été chauffé. C'est évident. Mon lapsus venait de ce que pendant que vous preniez connaissance dudit document, moi je lisais la suite:
    http://www.monotherme.com/pdf/resear..._heat_pump.pdf
     

  14. WizardOfLinn

    Date d'inscription
    novembre 2011
    Messages
    640

    Re : Découverte d'une transformation isochore non répertoriée ?

    Pris sur leur site (monotherme.com, tout un programme...)
    http://www.monotherme.com/Solar%20Th...ars%202011.pdf
    ...Nous avons donc maintenant une machine qui puise de l'énergie thermique dans l'ambiant (qui le refroidit localement) et qui produit de l'énergie mécanique ou électrique. La consommation de cette énergie mécanique ou électrique produira de la chaleur qui sera en quantité égale à celle prise à l'ambiant. Il sera possible, à l'avenir, de réaliser une machine qui transformera l'énergie thermique ambiante en énergie mécanique : nous le nommerons monotherme.
    ...
    il en fait aucun doute que notre pompe à chaleur fonctionne...
    Mouai, je ne suis pas un grand spécialiste en thermo, mais ça a quand même un petit air de machine à mouvement perpétuel de seconde espèce leur truc.
    On attend avec impatience le proto...
     


    • Publicité




Poursuivez votre recherche :




Sur le même thème :




 

Discussions similaires

  1. Découverte d'une mésange bleue
    Par mesangeblue dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/05/2010, 20h04
  2. evolution de pression lors d'une transformation isochore
    Par Jeff3869 dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/03/2010, 16h30
  3. Découverte d'une punaise
    Par WaltiH dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/09/2009, 08h26
  4. Découverte d'une comète ?
    Par chamois dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 15
    Dernier message: 03/04/2008, 08h55
  5. Decouverte d'une terre
    Par nach73 dans le forum Corot et les planètes extrasolaires
    Réponses: 2
    Dernier message: 11/10/2006, 21h25