Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

les cereales pas si bonnes que ca ?

  1. Yoyo

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Messages
    15 863
    Bonjour,

    Le magazine 60 millions de consommateurs, mets en evidence que les cereales dont on nous vante tant les merite au petit dej' ne seraient pas si benefique que ca! voir meme pire certaines seraient TOXIQUES....
    :?

    En effet elles contiendraient des moisissures secretant des toxines!.
    Certaines de ces moisissures qui se développent sur les denrées avant ou après les récoltes présentent un danger pour la santé. Il s'agit principalement de l'ochratoxine A (OTA), de la citrinine et de la fumonisine B1 (FB1). La première, présente également dans les farines, les pâtes et les semoules, peut provoquer une dégénérescence des reins des animaux et est suspectée d'être impliquée dans le cancer du rein chez l'homme. La citrinine amplifie les effets de l'OTA. La FB1 elle, existe dans les produits à base de maïs, et notamment les corn flakes. Chez les animaux d'élevage, elle entraîne des lésions du cerveau et des œdèmes pulmonaires. Chez les souris et les rats, elle provoque des cancers.
    pas tres rejouissant hein? et ce n'est pas tout! toujours d'apres cette etude si peu de marques depassent les limites autorises par l'europe. La consommation de la plus contaminee de ces marques entrainerait une concentrations en FB1 sont 5 fois superieurs a celle autorise pour un enfant!....
    a vous degouter des petits dej'!

    Yoyo

    -----

     


    • Publicité



  2. yoda

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Région parisienne
    Messages
    65
    J'ai lu ça ce matin... J'ai eu peur en voyant le titre, car j'ai cru que c'étaient toutes les céréales. Or, seules celles pour petit-déjeuner sont concernées. Donc le retour à la baguette beurrée/confiturée est possible
    L'étude mettait aussi en avant que les ajouts en vitamines concernait en parties des vitamines inutiles, enfin bref que du point de vue nutritionnel c'était pas si génial, et souvent trop sucré (surtout celles au chocolat).
     

  3. kinette

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Centrale!
    Messages
    16 270
    Bonjour,
    Le danger de la contamination des céréales n'est pas nouveau.
    Lors des récoltes il y avait tout d'abord le risque de récolter en même temps des graines d'espèces toxiques:
    mouron rouge, nielle des blés (qui fut aussi appelée ivraie)... (mais "grâce" -ou à cause de comme on préfèrera- aux traitements phytosanitaires ces plantes sont maintenant rares dans les cultures... voire menacées de disparition.)
    Il y avait aussi le risque de l'ergot du seigle. Champignon contenant notament du LSD mais aussi d'autres substances encore moins sympathique il a été à l'origine d'empoisonnement de masse (j'ai lu qu'on parlait de "maladie de St Antoine"). L'ergot de seigle provoque non seulement des hallucinations mais aussi une diminution de la circulation périphérique pouvant aller jusqu'à la gangrène.
    http://www.eap.mcgill.ca/agrobio/ab340-03.htm
    http://wwwusers.imaginet.fr/~pol/8ergot.htm

    Divers autres champignons peuvent contaminer les céréales
    http://www.inra.fr/Internet/Directio...hsa99/dp10.htm
    La liste fait peur...
    Quelques renseignements supplémentaires sur les fusariums:
    http://idrinfo.idrc.ca/Archive/Repor...n3f/111572.pdf

    Contrairement à ce que dit Yoda apparemment il n'ya pas que les céréales du petit déjeuner qui soient concernés...

    Sinon j'ai aussi lu quelque part (où?) que de nombreux acariens pouvaient proliférer dans les aliments (cacao, céréales...) et causer des allergies.
    Ca me fait penser que j'ai eu de la farine contaminée par des psoques (applés aussi pous des livres). Du coup j'ai tout stoqué dans une boîte hermétique et je fais un élevage (ça grouille) mais je ne pense pas que ces bestioles soient dangereuses pour la santé (?).
    http://www-fac-pharma.u-strasbg.fr/E...inatorius.html

    Bon, allez une digression de plus: à propos de l'alimentation bio, j'ai lu qu'en fait contrairement à ce qu'on avance habituellement les produits bio pourraient être plus mauvais pour la santé que les industriels en raison d'une plus grande fréquence de contamination par des champignons dangereux... mais bon, l'argument du bio va à mon avis heureusement bien plus loin que le lien entre la consommation du produit et la santé...

    Bon, désolée si après ces lectures vous regarderez vos aliments avec méfiance...

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.
     

  4. yoda

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Région parisienne
    Messages
    65
    Contrairement à ce que dit Yoda apparemment il n'ya pas que les céréales du petit déjeuner qui soient concernés...
    Quels sont les autres céréales concernées ?
     

  5. kinette

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Centrale!
    Messages
    16 270
    Bonjour,
    Il n'y a qu'à lire les liens (que j'ai mis pour ça).
    Bon, je vais prendre la peine de recopier les explications du site de l'INRA ( http://www.inra.fr/Internet/Directio...hsa99/dp10.htm ):

    Mycotoxines et risques alimentaires

    Les mycotoxines sont des substances produites par une grande variété de moisissures se développant sur différents types d’aliments bruts (céréales, oléoprotéagineux, fruits) ou transformés, et dans des situations écologiques très diverses. Elles constituent un groupe de substances toxiques présentant notamment des activités mutagènes, cancérogènes, tératogènes, immunotoxinogènes, et estrogènes. Elles affectent les animaux d’élevage consommant les aliments bruts contaminés. Du fait de leur transfert dans la chaîne alimentaire, et de leur grande stabilité thermique, elles constituent un danger pour la santé de l’Homme. Des études épidémiologiques attestent d’un risque élevé pour certaines populations particulièrement exposées.

    Six classes de mycotoxines sont considérées comme importantes du point de vue agro-alimentaire :

    - les aflatoxines produites par différentes espèces d’Aspergillus lors de conditions post-récolte défectueuses, mais également durant la croissance des végétaux ; les arachides, les graines de coton, les céréales, les noix (coprah, pistaches) et certains fruits (figues, raisins secs) sont particulièrement affectés ; ces mycotoxines possèdent une activité mutagène et cancérogène avérée chez l’Homme (foie), qu’elles conservent lorsqu’elles sont métabolisées chez l’animal et excrétées dans le lait (aflatoxine M1).

    - l’ochratoxine A (OTA) est produite par certaines espèces de Penicillium sous les climats tempérés et froids ; les céréales et les produits dérivés constituent le principal vecteur (50%), les abats, principalement du porc, constituant une autre source de contamination ; il s’agit d’une substance mutagène et cancérogène pour le rein attestée par des études épidémiologiques (néphropathie endémique des Balkans), classée cancérogène potentiel pour l’Homme ; la mesure de l’OTA dans le sang constitue un index d’exposition.

    - la patuline est produite par plusieurs moisissures, mais principalement Penicillium expansum, un contaminant très fréquent des pommes abîmées et stockées; le jus de pomme et le cidre sont les principaux vecteurs, sa stabilité à la température et à l’acidité étant très grande; la génotoxicité de la patuline n’est pas entièrement avérée, non plus que sa cancérogénicité chez l’animal.

    - les fumonisines sont un groupe de moisisssures récemment caractérisées chez quelques espèces de Fusarium infectant les cultures de céréales dans des conditions climatiques particulières ; la fumonisine B1 est la plus abondante dans les aliments dérivés destinés au bétail et à l’Homme; elle est faiblement absorbée chez l’animal et ne donne pas lieu à des résidus en quantité significative dans les denrées animales; elle produit une large gamme d’effets toxiques chez l’animal (encéphalite chez le cheval, œdème pulmonaire chez le porc, néphrotoxicité et cancer du foie chez le rat), et les études épidémiologiques ont montré une association avec certains cancers (œsophage en Afrique du Sud, foie en Chine) ; les fumonisines sont classées cancérogènes potentiels pour l’Homme.

    - les trichotécènes (deoxynivalenol, T2-toxine) constituent un groupe de métabolites secondaires isssus de nombreuses espèces de Fusarium se développant sur les épis de céréales (principalement blé, orge, maïs, avoine) dans certaines conditions atmosphériques (froid et humidité) ; ils sont retrouvés dans une proportion importante (50%) de grains et de produits dérivés ; le passage dans la chaîne alimentaire (viande, œufs, lait) est très limité ; les trichotécènes ont été à l’origine d’empoisonnements graves d’animaux et d’Hommes, connus sous le nom d’aleucie, en Union soviétique, Europe centrale, USA, Finlande et Chine; ils ne sont ni génotoxiques ni cancérogènes.

    - la zéaralénone est une mycotoxine produite par de nombreux Fusarium contaminant les céréales, et principalement le maïs, essentiellement en post-récolte au cours de la conservation des grains; très faiblement toxique, elle est cependant cause d’infertilité et de différents désordres chez le porc et le mouton, associés à ses propriétés estrogéniques; le transfert dans le lait est négligeable, de même que la présence dans la viande ou les œufs.


    D’autre part plusieurs espèces de champignons filamenteux sont utilisées pour la préparation et la conservation de certains aliments traditionnels, mais également pour la production d’arômes, de préparations enzymatiques, d’agents texturants et colorants. Il convient de s’assurer que certaines souches de ces champignons ne gènèrent pas, dans certaines conditions, des mycotoxines.

    L’impact économique des mycotoxines est important dans la mesure où les réglementations nationales et internationales en cours fixent des limites maximales tolérables qui sont parfois difficiles à tenir en fonction des conditions climatiques ou techniques locales, et malgré les possibilités de détoxication par des procédés technologiques qui existent pour certaines de ces substances (aflatoxines).
    Voilà, bon appétit!

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.
     


    • Publicité



  6. Yoyo

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Messages
    15 863
    Bonjour,

    Il semble clair qu'il existe un risque non negligeable de contamination des cereales "brutes". La question que je me pose est dans quelle proportion ces toxines vont etre stables? resisteront elles aux traitements par la chaleur, ou le froid? car la plus part des cereales que nous mangeons (farines, pain etc...) sont consommees cuites. Donc je pense que le plus problematique serait que ces toxines resistent a la chaleur de la cuisson...ou que lq contamination ait lieu apres cuisson!

    Yoyo
     

  7. yoda

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Région parisienne
    Messages
    65
    Là tu ne parles que des risques... Concrètement, il y a eu détection d'un taux trop élevé de mycotoxines hors céréales pour petit déjeuner ? L'article que j'ai lu ne parlait pas du pain ou de la semoule...
     

  8. kinette

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    Centrale!
    Messages
    16 270
    Bon, l'article sus-cité il est noté "Du fait de leur transfert dans la chaîne alimentaire, et de leur grande stabilité thermique, " donc apparemment ça passe dans les aliments transformés...

    Sinon les risques dont je parle sont réels et si on retrouve des taux élevés dans les céréales du petit déjeuner je ne vois pas pourquoi on en retrouverai pas ailleurs puisque au départ les céréales sont les mêmes (et de même pour les noix, arachides, etc...).

    Bon pour aller plus loin sur un autre article:
    http://www.afssa.fr/ftp/colloques/ogm1/04.pdf

    Où on lit que:
    les mycotoxines sont très stables, par ex. à l'acidité et à la chaleur (les aflatoxines résistent à 250°C).
    A noter qu'elles peuvent s'accumuler dans la chaîne alimentaire...

    Un rapport du ministère de la santé:
    http://www.sante.gouv.fr/adm/dagpb/b...1/a0110799.htm

    Un grand nombre de liens:
    http://www.fortunecity.com/littleita...0/arcplan.html

    Les mycotoxines sont un réel problème notament pour les pays en voie de développement
    http://www.cirad.fr/colloque/fao/pdf/18-reddy-vf.pdf


    Je suppose que l'étude de 60 millions de consommateurs portait seulement sur les céréales du petit déjeuner, donc ce n'est pas étonnant qu'ils n'aient rien mis en évidence pour d'autres aliments...
    Pour la prise de conscience des consommateurs, le genre d'étude menées par leur asso est important MAIS il ne faut pas oublier que ces études sont très partielles, très ponctuelles (avec le risque de tomber par hasard sur un produit défectueux alors que la marque peut être bien plus fiable généralement que les autres). Le problème est que le consommateur va retenir une image marquante de ce type d'études alors que des études réelleemnt scientifiques menées sur le taux d'exposition global d'un individu par son alimentation, et sur la contamination à grande échelle passeront plus facilement inaperçues.
    De plus ils mettent souvent en avant des normes françaises, européennes voire américaines et concluent que la situation est dramatique si leur résultat les dépassent.
    Or les normes sont souvent fixées très en dessous du danger réel par principe de précaution (quand elles ne sont pas tout simplement fixées pour des histoires plus hypocritement financières), et un dépassement s'il est occasionnel peut être totalement anodin.

    Par exemple le mythe du danger des nitrates pour l'homme (le danger pour l'environnement est réel) est entretenu par la presse grand public. Or les scientifiques ont à l'origine eu peur que les nitrates puissent être transformé en nitrites (toxiques eux) dans le tube digestif par des bactéries. Par principe de précaution on a fixé des normes très drastiques... qui ne correspondent à rien mais maintenant c'est dur de revenir en arrière (je n'ose pas parler de la dioxine mais on n'est pas trop loin non plus de cette situation).

    K.
    PS: je viens de jeter un oeil sur le ste de 60 millions de consommateurs: effectivements ils n'ont regardé que les céréales du petit déjeuner...
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.
     

  9. Yoyo

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Messages
    15 863
    Merci pour ces precisions. C'est fou que certaines toxines puissent resister a plus de 250C....c'est pas tres rejouissant ca

    Yoyo
     

  10. Solitonique

    Date d'inscription
    juillet 2003
    Messages
    141


    Là vous m'avez gâché la journée ! Moi qui - par paresse je l'avoue - je ne mange pratiquement que des céréales - enfin quand je mange chez moi - !
     

  11. ruth

    Date d'inscription
    novembre 2003
    Messages
    5
    Il semble que les céréales peuvent aussi contenir de l'acrylamide cancérigène. Mais ceci en moins grande quantité que les frites ou les chips.

    On va bientôt crever de faim pour éviter de mourir empoisonné
     

  12. Narduccio

    Date d'inscription
    octobre 2003
    Localisation
    Alsace
    Âge
    58
    Messages
    4 735
    Il y a environ 3 ans, il me semble que "La Recherche" avait publié un numéros spécial sur la nourriture et les risques sanitaires.
    Leurs conclusion si je me rappelle bien est quele risque zéro n'éxiste pas et de plus ne peut pas être garantis. Les normes correspondent aux connaissances d'un moment donné, mais une fois quelle sont définies il est trés compliqué de revenir en arrière sauf pour les durcirs.
    Il éxiste aussi de nombreux produits que l'ona le droit de vendre par tradition mais qui n'arriverait pas à avoir l'autorisation de vente s'il s'agissait d'invention nouvelles.
    Leur conclusion principale était que pour l'alimentation il faut aussi tenir compte du plaisir et de l'envie. Je sais que manger trop riche n'est pas bon mais des fois j'ai envie d'une bonne tartiflette. Je sais que les fromages au lait crus sont plus susceptibles de causer des problèmes mais si je me trouve devant mon fromage préféré, il n'y que moi à cet instant por décider si le risque en vaut la peine.
    La solution extrème et d'éliminer de son alimentation tout ce qui peut-être dangeureux mais peut-être alors vais-je mourrir de faim ou à cause d'une carence alimentaire.
     

  13. Cécile

    Date d'inscription
    janvier 2003
    Localisation
    région parisienne
    Messages
    7 598
    Tu as raison, Narduccio. Manger doit rester avant tout un plaisir. Pour les fromages au lait cru, nos organismes jeunes et en bonne santé ne risquent pas grand chose, me semble-t-il. Ce sont les femmes enceintes, les enfants en bas âge, les immunodéprimés et les personnes âgées qui doivent faire attention.
    Vive la bonne bouffe !!
     


    • Publicité







Sur le même thème :





 

Discussions similaires

  1. Ah les bonnes blagues : je rigole d'avance!
    Par Boson_2_higgs dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 59
    Dernier message: 02/02/2012, 14h33
  2. Les bonnes écoles d'informatique
    Par Neodyme02 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 3
    Dernier message: 22/10/2006, 16h25
  3. Où trouver les bonnes coordonnées ?
    Par GTT dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/07/2005, 21h59
  4. Les cereales
    Par Marvina dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 26/07/2005, 16h58