Bonjour, cliquez-ici pour vous inscrire et participer au forum.
  • Login:



+ Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Pyrrolizidines de la Consoude officinale : passe à travers la peau ? Danger foie ?

  1. Marc73

    Date d'inscription
    avril 2007
    Localisation
    Albertville
    Âge
    30
    Messages
    19

    Pyrrolizidines de la Consoude officinale : passe à travers la peau ? Danger foie ?

    Bonjour,

    Je me tourne vers vous ne sachant trop où poser ma question.

    Je m'intéresse à l'usage des plantes en général (culinaire, phyto ...), et j'ai une question concernant la Consoude officinale (réputée pour faciliter la cicatrisation des plaies).

    Celle-ci contient des quantités variables, parfois élevées, d'alcaloïdes pyrrolizidiniques indésirables qui sont hépato-toxiques (pouvant entrainer, à long - moyen ? - terme des lésions graves au niveau du système hépatique).


    J'ai posé la question suivante à un professionnel, conseiller en phytothérapie :
    "Est-il possible d'utiliser sans risque la Consoude pour un usage externe plus ou moins fréquent ? (macérations huileuses, baumes, application sur plaies ...)
    Réponse de cette personne (à peu de chose près) :
    "Aucun risque ; le risque n'apparait qu'en cas d'ingestion, les alcaloïdes se trouvant dès lors interceptés par le foie. En usage externe, ceux-ci ne risque pas de causer de problèmes".


    Ce qui me pose problème :
    Il me semble me rappeler, de quelques lointains cours de svt, que les substances grasses permettent le passage des molécules à travers la peau (principe des pommades ...).
    Donc, un massage avec une macération huileuse de Consoude, pire une application sur plaie ou muqueuse, devrait permettre le passage dans le sang des alcaloïdes, non ?

    Or, le foie ayant une fonction d'épuration dans le système sanguin (me semble-t-il), celui-ci devrait logiquement les récupérer ... pour notre plus grand mal ...


    Qu'en pensez vous ?
    Un usage externe, sur peau/plaies/muqueuses d'une telle macération huileuse est-elle effectivement inoffensive ?
    Par quels mécanisme ?

    Une idée sur la fréquence d'utilisation maximale ?


    Je vous remercie !!
    Et bonnes fêtes de fin d'année à toutes et tous !

    -----

     


    • Publicité



  2. pelkin

    Date d'inscription
    septembre 2009
    Âge
    64
    Messages
    2 931

    Re : Pyrrolizidines de la Consoude officinale : passe à travers la peau ? Danger foie ?

    Les alcaloïdes pyrrolizidiniques sont plus particulièrement contenus dans les racines de la plante, pas dans les parties aériennes.
    Entre l'ingestion et l'utilisation en pommade, vous vous rendrez vite compte qu'il n'y a pas de commune mesure d'absorption, même avec les racines.
    L'application dermique fait un peu sourire, le passage dermique c'est un peu le graal (mais faut y croire, même avec les gels actuels) ; quant aux plaies, ce n'est pas sur une éventration que l'on met ce genre de traitement, c'est sur les bobos, alors ce qui passe en substances actives ... pfff !
    Spécialisé en sadanthropomicrobitubulabibaquophtalmologie
     

  3. Neon20

    Date d'inscription
    mars 2015
    Messages
    816

    Re : Pyrrolizidines de la Consoude officinale : passe à travers la peau ? Danger foie ?

    Bonsoir,

    Un usage externe, sur peau/plaies/muqueuses d'une telle macération huileuse est-elle effectivement inoffensive ?
    On ne peut le dire. Le passage de la barrière cutanée et le risque de toxicité systémique dépendra de plusieurs paramètres dont:

    -la lipophilie du composé.

    -si le composé est sous une forme ionisée ou non(en sachant, qu'une forme non ionisée traverse plus facilement les membranes biologiques).

    -l'étendue de la surface sur laquelle est appliqué le produit. Plus la surface sur laquelle le produit est administré est grande plus le passage sera important.

    -l'état de la membrane. S'il y a une altération de la barrière biologique(ici, la peau) comme c'est le cas d'une brèche cutanée, le risque de passage dans la circulation systémique est augmentée, oui.

    -la dose administrée.


    En général, l'absorption est moins importante par voie cutanée que par voie orale. Par exemple, un traitement corticoïde(substance lipophile) local par voie cutanée expose à un risque d'effets indésirables bien moindre par rapport à la voie orale car la dose absorbée par voie cutanée est moins importante que celle absorbée par voie digestive.
    Cependant, si la peau est lésée, la quantité de produit qui risque de se retrouver dans le sang peut augmenter de manière non négligeable par rapport au cas d'une peau saine.
    Dernière modification par Neon20 ; 23/12/2016 à 20h07.
     

  4. Marc73

    Date d'inscription
    avril 2007
    Localisation
    Albertville
    Âge
    30
    Messages
    19

    Re : Pyrrolizidines de la Consoude officinale : passe à travers la peau ? Danger foie ?

    Merci de ces précisions !

    Et c'est effectivement la racine qui est utilisée dans notre cas.

    Donc, disons qu'une utilisation occasionnelle "en cas de bobo" ne serait pas forcément à déconseiller (on ne se coupe pas 36 fois par mois normalement ...) ; par contre une utilisation quotidienne (baume par exemple) serait à éviter.
     

  5. pelkin

    Date d'inscription
    septembre 2009
    Âge
    64
    Messages
    2 931

    Re : Pyrrolizidines de la Consoude officinale : passe à travers la peau ? Danger foie ?

    Citation Envoyé par Marc73 Voir le message
    Merci de ces précisions !

    Et c'est effectivement la racine qui est utilisée dans notre cas.

    Donc, disons qu'une utilisation occasionnelle "en cas de bobo" ne serait pas forcément à déconseiller (on ne se coupe pas 36 fois par mois normalement ...) ; par contre une utilisation quotidienne (baume par exemple) serait à éviter.
    Exactement, d'autant plus que je ne vois vraiment pas dans quel but on mettrait quotidiennement un beaume de Consoude officinale.
    Par contre, attention à tout ce qui est INGESTION en phytothérapie à partir de plantes naturelles, les dosages sont plus qu'aléatoires et toutes les plantes ne sont pas innocentes, loin de là (y'en a même bien peu qui le sont !).
    Spécialisé en sadanthropomicrobitubulabibaquophtalmologie
     


    • Publicité




    • Publicité




Poursuivez votre recherche :




Sur le même thème :




 

Discussions similaires

  1. Actualité - Des problèmes de peau qui rendent le foie malade
    Par V5bot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 5
    Dernier message: 19/12/2013, 03h54
  2. [Licence (L1-L2-L3)] Transport à travers une peau de grenouille
    Par exomel dans le forum Exercices en biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/11/2010, 11h11
  3. [Biologie Cellulaire] Transport à travers une peau de grenouille
    Par exomel dans le forum Biologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/11/2010, 13h29
  4. Une onde qui passe à travers les murs?
    Par kirikouh dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/04/2009, 11h54
  5. Excroissance de peau ... Danger ? urgence ?
    Par Xqua dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 3
    Dernier message: 23/12/2007, 18h18