Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Noyau nerf crânien = ganglion ?

  1. #1
    Azaaar

    Exclamation Noyau nerf crânien = ganglion ?

    Bonjour/Bonsoir,

    J'aurais voulu savoir. Un noyau cranien par exemple on parle souvent du noyau du nerf trijumeau qui émerge du pont de varolle ou protubérance annulaire au niveau du tronc cérébrale. Le mot "noyau" fait référence au ganglion trijumeau (amas de corps cellulaire de neurone) ? Merci pour votre aide.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    DarkSATAN

    Re : Noyau nerf crânien = ganglion ?

    Non, un ganglion est périphérique, et on désignera plus souvent noyau pour parler d'amas de neurones dans le SNC. Le ganglion trigéminal est un ganglion sensitifs : il renferme les corps cellulaires de neurones sensitifs, reçoit alors les afférences (sensitives) des trois gros rameaux (ophtlamique, maxillaire et mandibulaire) et les relaie vers tronc cérébral, au niveau des noyaux sensitifs du trijumeau (noyau mésencéphalique, noyau pontique, et noyau spinal). On retrouve également le noyau moteur du trijumeau, dans le tronc cérébral (médial au noyau pontique sensitif), qui envoie ses efférences au travers d'un unique faisceau moteur, qui fusionne avec le rameau mandibulaire lorsque ce dernier émane du ganglion trigéminal, en quittant la boite crânienne au travers du foramen ovale.

    Donc, un nerf crânien possède des noyaux, situés dans le tronc cérébral, et un ou plusieurs ganglions situés en périphérie. Les ganglions peuvent être soit sensitifs, soit être des ganglions autonomes.

  4. #3
    Azaaar

    Re : Noyau nerf crânien = ganglion ?

    D'accord merci chef. Donc un ganglion n'est jamais moteur, il est soit sensitif ou soit autonome si je comprends bien le ganglion est le terme qu'on utilise quand il s'agit d'amas de corps cellulaire de neurone situé dans le système nerveux périphérique et on dira noyau pour les amas de corps cellulaire situé dans le système nerveux centrale ?

  5. #4
    DarkSATAN

    Re : Noyau nerf crânien = ganglion ?

    Citation Envoyé par Azaaar Voir le message
    D'accord merci chef. Donc un ganglion n'est jamais moteur, il est soit sensitif ou soit autonome si je comprends bien le ganglion est le terme qu'on utilise quand il s'agit d'amas de corps cellulaire de neurone situé dans le système nerveux périphérique et on dira noyau pour les amas de corps cellulaire situé dans le système nerveux centrale ?
    Si, un ganglion peut tout à fait être moteur autonome, mais pas moteur somatique. Le nerf vague par exemple transporte de nombreuses fibres parasympathiques motrices, dont les neurones préganglionnaires font synapse avec des ganglions parasympathiques intra- et extra-pariétaux, et les neurones postganglionnaires parasympathiques auront une action sur les activités musculaires, vasculaires ou sécrétoires (fibres vaso-sécréto-motrice). Le notion de "moteur" et "sensitif" est souvent question d'afférence (les inputs, les entrées, qui vont de la périphérie vers les centres intégratifs centraux) et d'efférence (les outputs, ou sorties, qui vont des centres nerveux (dans des noyaux) vers la périphérie).

    Exact sinon, un ganglion nerveux est un amas de corps neurones situés en dehors du SNC, en périphérie. Un noyau est un amas de corps cellulaires dans le SNC. Dans le SNC, on retrouve en fait plusieurs terminologies.

  6. #5
    Azaaar

    Re : Noyau nerf crânien = ganglion ?

    D'accord merci beaucoup, tu aurais un schéma montrant la voie motrice j'ai celui du système réflexe mais pas celui des neurones afférant qui vont jusqu'au cortex moteur et qui par la suite donne un ordre au muscle. Je suis très schéma mais malheureusement j'ai rien trouvé...

  7. #6
    DarkSATAN

    Re : Noyau nerf crânien = ganglion ?

    Il y a plusieurs voies pour les efférences motrices somatiques. On distingue les voies motrices directes (tractus pyramidal, tractus cortico-spinal antérieur (faisceau pyramidal de Türk), tractus cortico-spinal latéral (faisceau pyramidal croisé), tractus cortico-bulbaire) et les voies motrices indirectes (tractus vestibulo-spinal (faisceau de Deiters), fibres pontoréticulo-spinales, tractus olivo-spinal, tractus rubro-spinal de von Monakow, et j'en passe).
    En fait, il faut savoir que tout muscle squelettique est innervé par des fibres motrices dont le corps cellulaire est situé dans le SNC, le plus souvent dans la moelle épinière (substance grise, cornes antérieures), ou depuis l'encéphale, à partir de noyaux gris situés dans le tronc cérébral, et cheminent à travers des nerfs crâniens (muscles peauciers, muscles dérivés des arcs branchiaux, ..) avant d'atteindre leur cible, et il n'y a pas de relai périphérique.

    Le neurone qui commande les influx envoyés au muscle, c'est à dire, celui qui envoie une projection axonale vers le muscle cible, est un motoneurone alpha ou gamma que l'on appelle neurone moteur inférieur. Ces neurones reçoivent des influx (efférences) d'autres neurones qui forment des voies (tractus) dont les commandes convergent vers ce neurone final : ils constituent donc, ces neurones moteurs inférieurs, la voie commune finale obligatoire, par laquelle les voies somatiques motrices convergent pour donner l'information vers un ou plusieurs muscles cibles.

    Pour ce qui est de la commande classique venant d'une voie somatique motrice supérieure (l'influx provient de l'encéphale), on retrouve deux types de voies motrices dites descendantes (elles quittent l'encéphale, pour aller vers la périphérie) :
    • Les voies motrices directes (principales), qui acheminent les influx jusqu'aux neurones moteurs inférieurs par des axones qui sont directement issus de l'encéphale. Elles sont responsables de la motricité volontaire. Les commandes proviennent de l'encéphale, principalement du cortex cérébral (aires motrice primaire et prémotrice). Les axones de ces neurones moteurs supérieurs descendent, se réunissent dans le mésencéphale, et traversent le pont en formant des proéminences ventrales appelées les pyramides (pour cette raison, elle est souvent qualifiée de voie pyramidale), et cheminent dans la moelle épinière, dans la substance blanche, puis, arrivé au segment médullaire contenant les neurones moteurs inférieurs, l'axone chemine vers un interneurone, lequel est connecté au motoneurone cible (l'interneurone sert d’intermédiaire). En chemin, ils effectuent une décussation : les fibres du côté droit de la moelle et du tronc passent du côté gauche, et inversement, de sorte à ce que les commandes motrices venant de l'hémisphère cérébral droit dirigent les muscles cibles à gauche (controlatéraux). Dans la voie motrice directe, près de 90% décussent dans le bulbe rachidien (dans les pyramides), et les 10% dans le segment médullaire cible.

      on distingue trois paires de faisceaux faisant partie de la voie motrice directe : les faisceaux corticospinaux latéraux et ventraux, et les faisceaux corticobulbaires.
    • Les voies motrices indirectes (secondaires), est également appelée voie extrapyramidale. Elle comprend tous les faisceaux qui ne passent pas par les pyramides bulbaires. Ces voies empruntent généralement des voies plus complexes qui passent par les aires motrices du cortex, les noyaux gris centraux, le thalamus, le cervelet, la formation réticulaire, et des noyaux du tronc cérébral. On retrouve plusieurs faisceaux : rubrospinal, tectospinal, vestibulospinal, réticulospinal latéral, réticulospinal médial.

    Toutes ces voies présentes une décussation en chemin. L'endroit de la décussassion dépend de la voie.

    En général, le nom de la voie est indicateur du point de départ et du point de sortie, par exemple, le faisceau corticospinal latéral débute dans le cortex cérébral moteur, avec des neurones pyramidaux nichés dans l'aire motrice primaire. Les axones cheminent dans l'encéphale, passent dans le tronc cérébral et, au niveau du bulbe rachidien dans les colonnes pyramidales, croisent de l'autre côté (décussation pyramidale), puis passent dans la substance blanche de la moelle épinière dans un faisceau appelé le faisceau cortico-spinal latéral. Au segment médullaire portant le motoneurone cible, l'axone fait synapse avec un interneurone, qui va commander le motoneurone logé dans la corne antérieure.

    Donc en gros, il y a plusieurs voies et leurs fonctions sont différentes (commander le mouvement, améliorer la qualité du mouvement, les mouvements volontaires et involontaires, etc...). Puisque tu es en médecine, tu les verras au cours de ton cursus et tu devras les étudier, et au moment venu tu recevras surement une meilleure formation.

  8. #7
    Azaaar

    Re : Noyau nerf crânien = ganglion ?

    J'aurais voulu un schéma ... Là c'est un peu complexe et dure a visualiser

  9. #8
    DarkSATAN

    Re : Noyau nerf crânien = ganglion ?

    De rien pour l'explication.

    Vous comprendrez tout de même sur base de mes explications qu'il n'y a pas qu'un schéma pour ça, mais bien plusieurs. Maintenant, vous saurez quoi taper dans votre barre de recherche pour trouver ces schéma
    Voici quelques petits exemples :
    http://lmgtfy.com/?t=i&q=corticospinal+tract
    http://lmgtfy.com/?t=i&q=rubrospinal+tract

    Corticospinal-tract-blue-conveying-motor-signals-from-motor-cortex-to-skeletal-muscles.jpg.jpg
    Dernière modification par DarkSATAN ; 13/05/2018 à 21h36.

Discussions similaires

  1. Peut-on réparer ou régénérer le nerf honteux (appelé aussi nerf pudendal)!!!!!!!!?
    Par mariah4366 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 34
    Dernier message: 11/04/2016, 21h24
  2. [Neuro] Composition d'un nerf crânien mixte
    Par piperninouche dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 28/09/2014, 18h02
  3. Trauma crânien
    Par zoro07 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 4
    Dernier message: 03/12/2009, 11h29
  4. [Divers] traumatisme crânien
    Par freestyle58 dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 04/03/2008, 13h20
  5. ganglion
    Par max217 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/10/2007, 10h53