Bonjour
Après une dizaine d'années de recherche, les scientifiques de l'Université Paris 13 ont mis au point une nouvelle méthode d'entraînement: l'entraînement en hypoventilation.
Cette méthode permet aux sportifs de s'entraîner dans des conditions d'hypoxie, c'est à dire d'altitude simulée, sans quitter le niveau de la mer et sans utiliser de chambre ou de caisson hypobare. Grâce à ce type d'entraînement, il est possible d'améliorer la performance sur des efforts intenses de courte ou moyenne durée (de 30 secondes à une dizaine de minutes).
La méthode consiste à limiter l'apport d'air au niveau des poumons en cours d'effort par une réduction de la fréquence respiratoire. Quand la technique respiratoire est bien appliquée, la saturation artérielle en oxygène (SaO2) diminue à des niveaux comparables à ce qu'on obtient à plus de 2000 m d'altitude.
En plus de la baisse des concentrations en oxygène, il y a une augmentation des concentrations en dioxyde de carbone au moment où on effectue l'hypoventilation.
Des adaptations physiologiques bénéfiques se font sentir après plusieurs semaines d'entraînement et permettent de repousser l'apparition de la fatigue dans des activités sportives aussi diverses que la course, le vélo, la natation, les sports de combat, les sports de raquette ou les sports collectifs.
Les nombreux articles scientifiques publiés dans des journaux internationaux à comité de lecture ont donné lieu à la publication d'un ouvrage:
"l'entraînement en hypoventilation, repoussez vos limites!" (auteur: Xavier Woorons).
Vous pourrez trouver beaucoup d'informations sur cette méthode sur ce site internet:
http://www.hypoventilation-training.com/Accueil.html

Damien