Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

lumière d'étoiles

  1. #1
    rahane

    lumière d'étoiles

    hello
    regardant l'autre jour le ciel étoilé la nuit( par chance chez moi pas de lumière de réverbère)
    je me demandais comment cela pouvait il se faire?
    que la lumière de chacune de ces millions( milliards) d'étoiles puissent me parvenir sans encombre?
    il y a celles que je vois " au premier plan" puis celles " au second plan " dont l'intensité lumineuses est trop faible pour être perçue par mes sens) et beaucoup d'autres étoiles d'autres plans en arrière plan
    et il y en a partout, dans toutes les directions
    et la lumière qui vient de toutes ces directions arrive jusque sur terre sans se croiser, sans interférences, sans créer des effets curieux issus de mélanges de proximité d'émissions de lumière sur le chemin menant jusqu'ici
    non chacune brille de son éclat sans gêner les voisines
    ça devrait tout se mélanger , eh ben non chaque étoile a sa place et la profondeur de champs n'a aucune espèce d'importance
    à part le fait de ne pas percevoir l'intensité du champ plus faible
    comment cela se fait il?
    parce que chaque étoile ne rayonne pas vers nous à la base mais autour d'elle même
    et le fait que peutêtre il y ait un décalage temporel entre le moment d'émission de la lumière d'une étoile et sa réception ici ne change pas grand chose à l'affaire.
    non rien ne s'embrouille, tout est parfait
    la lumière des étoiles est elle plus embrouillée qu'il n'y parait?

    cordialement

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Nicophil

    Re : lumière d'étoiles

    Bonjour,

    Citation Envoyé par rahane Voir le message
    et le fait que peutêtre il y ait un décalage temporel entre le moment d'émission de la lumière d'une étoile et sa réception ici ne change pas grand chose à l'affaire.
    "peut-être" ??


    la lumière des étoiles est elle plus embrouillée qu'il n'y parait?
    Oui on pourrait dire ça, car elle traverse un milieu très transparent mais pas vide.
    La réalité, c'est ce qui reste quand on cesse de croire à la matrice logicielle.

  4. #3
    rahane

    Re : lumière d'étoiles

    je voulais dire "embrouillée " au sens où la lumière des unes ( étoiles) s'embrouille avec celles des autres (étoiles)

    cela fait des rayons de lumières qui se superposent et pourtant restent parfaitement définis comme la lumière de l'étoile X n'est pas la même que celle de l'étoile Z ( spectométrie différente) mais on peut l'analyser parce qu'elle est " unique" dans l'espace
    comment cette unicité du rayonnement lumineux d'une étoile peut ne pas interférer avec les autres rayonnements lumineux des autres étoiles?
    et du coup est ce que ce que nous définissons comme le rayonnement de telle étoile est -il la réelle lumière émise par cette étoile et non la somme d'un tas d'interférences ?

  5. #4
    Gilgamesh

    Re : lumière d'étoiles

    Citation Envoyé par rahane Voir le message
    hello
    regardant l'autre jour le ciel étoilé la nuit( par chance chez moi pas de lumière de réverbère)
    je me demandais comment cela pouvait il se faire?
    que la lumière de chacune de ces millions( milliards) d'étoiles puissent me parvenir sans encombre?
    il y a celles que je vois " au premier plan" puis celles " au second plan " dont l'intensité lumineuses est trop faible pour être perçue par mes sens) et beaucoup d'autres étoiles d'autres plans en arrière plan
    et il y en a partout, dans toutes les directions
    et la lumière qui vient de toutes ces directions arrive jusque sur terre sans se croiser, sans interférences, sans créer des effets curieux issus de mélanges de proximité d'émissions de lumière sur le chemin menant jusqu'ici
    non chacune brille de son éclat sans gêner les voisines
    ça devrait tout se mélanger , eh ben non chaque étoile a sa place et la profondeur de champs n'a aucune espèce d'importance
    à part le fait de ne pas percevoir l'intensité du champ plus faible
    comment cela se fait il?
    parce que chaque étoile ne rayonne pas vers nous à la base mais autour d'elle même
    et le fait que peutêtre il y ait un décalage temporel entre le moment d'émission de la lumière d'une étoile et sa réception ici ne change pas grand chose à l'affaire.
    non rien ne s'embrouille, tout est parfait
    la lumière des étoiles est elle plus embrouillée qu'il n'y parait?

    cordialement
    Les photons sont des bosons sans charge, ils sont insensible à l’interaction qu'ils médient, c'est la base du truc.

    Si tu projettes N faisceaux issus de N sources distinctes sur un même plan focal, il peut se produire des interférences, mais si tu les laissaient se propager ils continueraient leur route comme si de rien n'était.
    Dernière modification par Gilgamesh ; 24/01/2018 à 22h42.
    Parcours Etranges

  6. #5
    rahane

    Re : lumière d'étoiles

    bonsoir gilgamesh
    je n'ai pas trop compris l'explication

    le photon serait un boson, un truc sans masse , sans consistance quoi,
    invisible mais actif, mais ne produisant pas d'interférence
    une action sans interférence...
    les rayons de lumière passent les uns à travers les autres comme ça : ni vu ni connus.
    la quantique au secours des questions sans réponse évidente

    personne ne s'est jamais posé cette question?

  7. #6
    Gilgamesh

    Re : lumière d'étoiles

    Citation Envoyé par rahane Voir le message
    bonsoir gilgamesh
    je n'ai pas trop compris l'explication

    le photon serait un boson, un truc sans masse , sans consistance quoi,
    invisible mais actif, mais ne produisant pas d'interférence
    une action sans interférence...
    les rayons de lumière passent les uns à travers les autres comme ça : ni vu ni connus.
    la quantique au secours des questions sans réponse évidente

    personne ne s'est jamais posé cette question?
    L'absence de masse n'est pas en jeu, aucunement. Les neutrinos ont une masse mais ils se croisent sans interférer de la même manière. La matière noire (des neutralinos ?) idem. Ce qui est en jeu c'est la section efficace, c'est à dire la probabilité d'interaction, qui dépend de constante de couplage entre des nombres quantiques. Est ce qu'en mêlant localement deux amplitudes quantiques la Nature peut concocter facilement, c-à-d en conservant tout ce qui doit être conservé, autre chose de plus grande entropie ? Si oui, le couplage sera élevé, sinon non. La constante de couplage de l'interaction photon-photon est nulle, ou quasi. Il faut des intensités lumineuses et des fréquences extraordinaires élevées pour que deux photons réagissent deux à deux pour fabriquer autre chose.
    Dernière modification par Gilgamesh ; 24/01/2018 à 22h44.
    Parcours Etranges

  8. #7
    rahane

    Re : lumière d'étoiles

    Citation Envoyé par Gilgamesh Voir le message
    L'absence de masse n'est pas en jeu, aucunement. Les neutrinos ont une masse mais ils se croisent sans interférer de la même manière. La matière noire (des neutralinos ?) idem. Ce qui est en jeu c'est la section efficace, c'est à dire la probabilité d'interaction, qui dépend de constante de couplage entre des nombres quantiques. Est ce qu'en mêlant localement deux amplitudes quantiques la Nature peut concocter facilement, c-à-d en conservant tout ce qui doit être conservé, autre chose de plus grande entropie ? Si oui, le couplage sera élevé, sinon non. La constante de couplage de l'interaction photon-photon est nulle, ou quasi. Il faut des intensités lumineuses et des fréquences extraordinaires élevées pour que deux photons réagissent deux à deux pour fabriquer autre chose.
    sans même aller jusqu'à penser à la fabrication d'autre chose , juste déjà brouiller la lecture d'une situation par superposition
    le signal lumineux qui apparaitrait être celui d'une étoile unique pourrait il en fait être composé de plusieurs signaux fusionnés ou les uns derrière les autres provenant de différentes étoiles
    quand on réalise une photo du ciel nocturne sous différent temps de pose on voit bien qu'il y a un plan primaire du visible immédiat et des plans cachés d'étoiles moins lumineuses
    et qu'en fait quasi tout l'espace est occupé par des étoiles à des distances différentes et d'intensités différentes et de façon évidente il y en a qui sont cachées par celles qui sont devant au moins partiellement
    donc une image lumineuse est en fait un composite lumineux avec plusieurs sources.
    comment différencier les sources alors?

  9. #8
    phys4

    Re : lumière d'étoiles

    Citation Envoyé par rahane Voir le message
    comment différencier les sources alors?
    Si la lumière arrive sur un écran il y aura mélange de toutes les lumières, mais avec un instrument comme une caméra, il sera possible de séparer la lumière de chaque étoile, en focalisant chaque direction séparément.
    Nous sommes habituellement munis de 2 instruments de ce type, capables d'effectuer cette opération, et que s'appellent les yeux.
    Comprendre c'est être capable de faire.

  10. #9
    rahane

    Re : lumière d'étoiles

    Citation Envoyé par phys4 Voir le message
    Si la lumière arrive sur un écran il y aura mélange de toutes les lumières, mais avec un instrument comme une caméra, il sera possible de séparer la lumière de chaque étoile, en focalisant chaque direction séparément.
    Nous sommes habituellement munis de 2 instruments de ce type, capables d'effectuer cette opération, et que s'appellent les yeux.
    avec une caméra et deux yeux discriminer l'infinitude des étoiles en focalisant sur chacune d'elles?
    les astronomes ne manquent donc pas de travail...

  11. #10
    Gilgamesh

    Re : lumière d'étoiles

    Citation Envoyé par rahane Voir le message
    sans même aller jusqu'à penser à la fabrication d'autre chose , juste déjà brouiller la lecture d'une situation par superposition
    le signal lumineux qui apparaitrait être celui d'une étoile unique pourrait il en fait être composé de plusieurs signaux fusionnés ou les uns derrière les autres provenant de différentes étoiles
    quand on réalise une photo du ciel nocturne sous différent temps de pose on voit bien qu'il y a un plan primaire du visible immédiat et des plans cachés d'étoiles moins lumineuses
    et qu'en fait quasi tout l'espace est occupé par des étoiles à des distances différentes et d'intensités différentes et de façon évidente il y en a qui sont cachées par celles qui sont devant au moins partiellement
    donc une image lumineuse est en fait un composite lumineux avec plusieurs sources.
    comment différencier les sources alors?
    C'est juste une question de séparation angulaire. Si deux sources sont séparé d'une distance angulaire inférieure au pouvoir séparateur de ton capteur (proportionnel à son diamètre), elles seront confondues.

    Citation Envoyé par rahane Voir le message
    avec une caméra et deux yeux discriminer l'infinitude des étoiles en focalisant sur chacune d'elles?
    les astronomes ne manquent donc pas de travail...
    Oui, c'est ce qui est fait dans les atlas stellaires. Et en effet, le boulot de manque pas.

    Ci-dessous une statistique des missions astrométriques (Hipparcos, Gaia...). Pour Gaia, la dernière en date, les mesures individuelles concerne plus d'un milliards d'étoiles. C-à-d que pour chacune il y a un relevé de position, de parallaxe en intégrant le position dans le temps, de luminosité, de spectre et de décalage Doppler.
    Images attachées Images attachées
    Dernière modification par Gilgamesh ; 25/01/2018 à 00h24.
    Parcours Etranges

  12. #11
    rahane

    Re : lumière d'étoiles

    bon ok
    mais alors vous êtes capables de distinguer une lumière jaune intrinsèque d'une lumière jaune additive
    https://www.youtube.com/watch?v=s3HtdHkt654
    je dis jaune mais ce pourrait être n'importe laquelle
    et au niveau d'une galaxie à forte densité d'étoile ça doit être coton pour être affirmatif sur la spectrométrie de chaque étoile.

  13. #12
    rahane

    Re : lumière d'étoiles

    le jaune "intrinsèque" ou le jaune issu de la synthèse additive ont ils le même nombre de photons?
    ou la même longueur d'onde?

  14. #13
    Gilgamesh

    Re : lumière d'étoiles

    Citation Envoyé par rahane Voir le message
    bon ok
    mais alors vous êtes capables de distinguer une lumière jaune intrinsèque d'une lumière jaune additive
    https://www.youtube.com/watch?v=s3HtdHkt654
    je dis jaune mais ce pourrait être n'importe laquelle
    et au niveau d'une galaxie à forte densité d'étoile ça doit être coton pour être affirmatif sur la spectrométrie de chaque étoile.
    Nan, nan il n'est pas question de synthèse additive, les étoiles sont résolues, elles forment un point sur le plan focal et c'est la lumière de la source constituée par ce point et de nulle autre qui est analysée. Et en effet, c'est coton comme tu dis mais ce sont bien des dizaines de millions de spectres par jours qui sont engrangés par la mission

    Tu peux te faire une idée de la façon dont ça se fait dans cette excellente conférence (que je conseille à nouveau à tous) :
    L'exploration de la galaxie en 3 dimensions avec le satellite Gaia (4 Novembre 2014)
    Dernière modification par Gilgamesh ; 25/01/2018 à 22h20.
    Parcours Etranges

  15. #14
    rahane

    Re : lumière d'étoiles

    je suis donc allée visionner le document
    toujours épatée de l'effet d'émerveillement des hommes devant la haute technologie( réflexion de femme)
    instructif
    à un moment il est question de la façon dont l'appareil filtre les données entre le 1er champ et le 2ème champ
    seulement 2 champs ? pour explorer les profondeurs de l'espace?
    à part ça il me reste à visionner la fin

  16. #15
    rahane

    Re : lumière d'étoiles

    https://www.youtube.com/watch?v=HVwXSQHaECA&t=4745s
    on va donc attendre les résultats d'Euclid

Discussions similaires

  1. Triangle formé par 3 étoiles, quelles seraient ces étoiles ?
    Par cyrilguiraud dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 3
    Dernier message: 18/01/2014, 10h33
  2. Actu - En images : les rotations d'étoiles, des tourbillons de lumière
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/01/2011, 08h55
  3. De la lumière (allusions aux étoiles, aux trous noirs et à la vision)
    Par Fwn dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 7
    Dernier message: 01/04/2010, 21h19
  4. étoiles n'émettant pas de lumière
    Par sarko piment dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 6
    Dernier message: 10/10/2009, 11h17
  5. Amas d'étoiles de magnitude inférieure à d'autres étoiles mais pourtant moins visible
    Par tof.gallou dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 5
    Dernier message: 11/10/2006, 12h30