Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Serait-ce une preuve de l'inexistence du multivers ?

  1. #1
    rose bleu

    Serait-ce une preuve de l'inexistence du multivers ?

    Bonjour,

    J'étais content, car j'avais une explication rationnel au fait que l'univers soit parfaitement réglé pour accueillir la vie, à savoir le multivers, cette idée de multivers est soutenue par Richard Dawkins et l'était par le génial Stephen Hawking. Mais une lecture m'a un peut perturber, en effet, je suis dans une quête, celle de savoir d'ou vient l'univers, et de connaître l'origine de TOUT. Nous avons deux possibilités, soit, il est issu de néant PUR, le rien, le néant total, mais il n'existe pas, car le vide est fait de l'énergie du vide et de fluctuation, ce qui n'est pas rien. Donc, ça, on oublie, de plus, le rien PUR ne peut créer quoi que ce soit (le contraire me semble compliqué.). Ou il est issu de quelque chose qui n'a pas de commencement (vivant ou pas), soit dieu, ou le vide quantique (comme le pensais Stephen Hawking si j'ai bien compris).

    Selon ma lecture, un multivers avec des constantes universelles et lois physiques différentes ne peut exister parce que dans tous les Univers possibles, les mathématiques resteraient forcément les mêmes que « chez nous ». Et comme la réalité physique est entièrement déterminée par les mathématiques qui la sous-tendent, il est vraisemblable que l’on retomberait sur les même Univers que le nôtre. Est-ce que cela réfute l'idée de multivers ? De plus, le multivers ne serait pas scientifique (toujours selon ma lecture) car il ne serait pas vérifiable expérimentalement.

    N'hésitez pas à me corriger si j'ai dit une connerie, je ne suis pas scientifique, juste un chercheur utilisant les moyens du bord pour apprendre des choses, à savoir, les livres, conférences, internet...

    Bonne journée.

    -----


  2. #2
    Gilgamesh

    Re : Serait-ce une preuve de l'inexistence du multivers ?

    Citation Envoyé par rose bleu Voir le message
    Bonjour,

    J'étais content, car j'avais une explication rationnel au fait que l'univers soit parfaitement réglé pour accueillir la vie, à savoir le multivers, cette idée de multivers est soutenue par Richard Dawkins et l'était par le génial Stephen Hawking. Mais une lecture m'a un peut perturber, en effet, je suis dans une quête, celle de savoir d'ou vient l'univers, et de connaître l'origine de TOUT. Nous avons deux possibilités, soit, il est issu de néant PUR, le rien, le néant total, mais il n'existe pas, car le vide est fait de l'énergie du vide et de fluctuation, ce qui n'est pas rien. Donc, ça, on oublie, de plus, le rien PUR ne peut créer quoi que ce soit (le contraire me semble compliqué.). Ou il est issu de quelque chose qui n'a pas de commencement (vivant ou pas), soit dieu, ou le vide quantique (comme le pensais Stephen Hawking si j'ai bien compris).

    Selon ma lecture, un multivers avec des constantes universelles et lois physiques différentes ne peut exister parce que dans tous les Univers possibles, les mathématiques resteraient forcément les mêmes que « chez nous ». Et comme la réalité physique est entièrement déterminée par les mathématiques qui la sous-tendent, il est vraisemblable que l’on retomberait sur les même Univers que le nôtre. Est-ce que cela réfute l'idée de multivers ? De plus, le multivers ne serait pas scientifique (toujours selon ma lecture) car il ne serait pas vérifiable expérimentalement.

    N'hésitez pas à me corriger si j'ai dit une connerie, je ne suis pas scientifique, juste un chercheur utilisant les moyens du bord pour apprendre des choses, à savoir, les livres, conférences, internet...

    Bonne journée.
    L'étape de raisonnement que je marque en gras est tout un débat, en fait. Il s'agit du statut métaphysique des lois de ce monde. Sont elles contingentes, ou sont elles nécessaires ? La Physique fondamentale est toute entière habitée par ce désir de trouver une profonde unité dans le réel, c'est à dire de lui trouver une nécessité. S'il n'y a qu'une seule solution, alors ce monde est nécessaire, dans la mesure où il n'y avait pas d'autre monde possible que celui ci. Et le désir de simplicité revient à rechercher une équation fondamentale qui résume tout ; assez compacte pour "qu'on puisse l'écrire sur un T-shirt" pour reprendre le mot de Hawking.

    Eh bien il semble bien que ce soit impossible. Ce monde est contingent, Susskind dit qu'il ressemble "aux machines de Rube Goldberg". C'est à dire des machines au mécanismes inutilement compliqué et parfois carrément saugrenu. Le désir des théoriciens de trouver une solution "unique" a été battu en brèche par... eux mêmes. Certaines théories de gravité quantiques ont révèlé, au contraire du souhait général (Susskind s'inscrit dans le lot), une variété de structures tout à fait ébouriffante.

    Par exemple, en théorie M, on pense que le nombre d'état du vide se situe entre 1010 et 10500. Ce grand nombre de possibilités provient des choix des variétés (la généralisation de la notion d'espace en mathématique) qui permettent de replier les dimensions supplémentaires nécessaire à la consistance mathématique de la théorie, et qui sont d'un type particulier, dit de Calabi-Yau ainsi que du choix de flux magnétiques généralisés sur divers cycles d'homologie (les cycle d'homologie décrivent la façon dont on peut emboîter divers sous espace pour donner un espace de plus grande dimension). Pour essayer de t'en faire l'image, imagines que tu fabriques un instrument à vent formé d'un genre de coquille d'escargot multidimensionnelle. En soufflant dedans tu va faire entrer l'air en résonance et ça va donner une certaine note. La physique de notre monde dit que si on souffle dedans ça forme un La 440 Hz. Mais il existe de millions de milliards de façon d'enrouler cette coquille multidimensionnelle, qui donnent des notes différentes. Seule un très petit nombre de ces "notes" conviennent à la vie, et sont compatibles avec la présence d'un observateur. Si l'Univers est tel qu'il est, c'est simplement parce qu'il est un des rares à accepter un observateur.

    Mais ce n'est pas forcément le cas de toute les structures mathématiques qui permettent d'établir la physique théorique. Le premier mouvement du théoricien sera toujours de rechercher les structure nécessaire qui rende la solution inévitable. Par exemple, le mathématicien Alain Connes indique qu'il n'y a qu'un seul espace de Hilbert possible, et cette structure mathématique forme la base du formalisme quantique.

    A mon sens, il existera toujours une tension entre l'heuristique du nécessaire et du contingent. Pour avancer, il faut jouer sur les deux tableaux.
    Dernière modification par Gilgamesh ; 06/05/2018 à 12h02.
    Parcours Etranges

  3. #3
    shub22

    Re : Serait-ce une preuve de l'inexistence du multivers ?

    Citation Envoyé par rose bleu Voir le message
    Bonjour,


    Selon ma lecture, un multivers avec des constantes universelles et lois physiques différentes ne peut exister parce que dans tous les Univers possibles, les mathématiques resteraient forcément les mêmes que « chez nous ». Et comme la réalité physique est entièrement déterminée par les mathématiques qui la sous-tendent, il est vraisemblable que l’on retomberait sur les même Univers que le nôtre. Est-ce que cela réfute l'idée de multivers ? De plus, le multivers ne serait pas scientifique (toujours selon ma lecture) car il ne serait pas vérifiable expérimentalement.
    Ça d'après ce que j'ai compris, et si j'ai bien compris (de qui est pas sûr du tout!) c'est le problème de toutes ces théories.
    On part d'une hypothèse tout à fait spéculative, dans tous les Univers possibles, les mathématiques resteraient forcément les mêmes que « chez nous » , et par inférence logique qui s'appuie sur les lois de NOTRE monde (c-a-d un monde régi par la logique et les mathématiques), on en déduirait que "il est vraisemblable que l’on retomberait sur les même Univers que le nôtre".
    A partir d'une hypothèse purement spéculative (les maths sont les mêmes dans tous les Univers), on constitue un raisonnement en reprenant la logique et son système d'inférences pour déduire des choses...
    Mais si toutes ces théories sont indéniablement belles et séduisantes, d'autant qu'elles s'appuient sur des constructions indéniablement scientifiques et faites par des scientifiques, de haut niveau en plus, elles reposent sur quoi ?
    Tout cela n'est pas sans rappeler (sans vouloir vexer personne!) un des premiers romans de science-fiction que j'ai lu, Le Monde des Ā de van Vogt.
    Et peut-être qu'après tout, une de ces théories parmi toutes celles émises est la bonne!
    Dernière modification par shub22 ; 11/05/2018 à 18h00.
    Hêtre ou ne pas hêtre, tout est des peupliers

Discussions similaires

  1. Actu - Multivers : une preuve avec un "trou" géant dans le rayonnement fossile ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 9
    Dernier message: 28/04/2017, 08h53
  2. Problème - montrer l'inexistence d'une certaine application
    Par zTony dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 7
    Dernier message: 17/12/2016, 17h58
  3. preuve de l'inexistence de l'éther
    Par besieger dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 12
    Dernier message: 16/12/2009, 16h20
  4. Inexistence d'une sigma-algèbre
    Par Bleyblue dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 5
    Dernier message: 04/07/2008, 22h05