La revue Nature publie le travail d'une équipe de chercheurs de l'école de médecine de l'Université de Washington à Seattle qui permet de comprendre, au niveau génomique, les effets de l'infection par le virus de la grippe de 1918.

Les équipes de Michael Katze et John Kash ont voulu connaître les mécanismes cachés derrière les symptômes de cette grippe si dévastatrice. Pour cela, des souris...

Lire la suite : Virulence de la grippe de 1918 : une sur-activation du système immunitaire