Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

L'effet fertilisant de l'augmentation du CO2 revu à la baisse



  1. #1
    RSSBot

    L'effet fertilisant de l'augmentation du CO2 revu à la baisse

    La plupart des projections montraient que même si le réchauffement climatique, et les sécheresses qui l'accompagnent, diminuaient le rendement des cultures d'ici 2050, l'effet de la fertilisation directe par une concentration croissante de CO<sub>2</sub> devait compenser ces pertes.

    Cependant, ces estimations venaient d'expériences menées dans des serres où le milieu est relativement...

    Lire la suite : L'effet fertilisant de l'augmentation du CO2 revu à la baisse

  2. Publicité
  3. #2
    Jean-Luc P

    Re : L'effet fertilisant de l'augmentation du CO2 revu à la baisse

    Source, Nature 30 juin 2006
    Jean-Luc
    La violence est le dernier refuge de l'incompétence.
    Salvor Hardin

  4. #3
    muller.charles

    Re : L'effet fertilisant de l'augmentation du CO2 revu à la baisse

    Citation Envoyé par Jean-Luc P Voir le message
    Source, Nature 30 juin 2006
    En fait, Science (même date), c'est le travail de Long, Ainsworth et al. Donner les références est en effet utile quand on informe le public, cela permet aux plus curieux d'aller voir à la source.

    FACE avait déjà montré que les arbres bénéficient plus que les végétaux de culture de l'augmentation de CO2 (voir méta-analyse d'Ainsworth 2005, plus complète que celle-là).

    Mais il y a au moins deux problèmes méthodologiques avec FACE :

    - l'expérience n'enrichit pas en CO2 la nuit (pour des raisons de coût) en supposant que c'est sans effet sur la photosynthèse, alors que des travaux ont montré que ce n'est pas le cas. Les cultures enrichies en CO2 de jour comme de nuit montrent un gain de 50% par rapport à celles qui ne sont enrichies que de jour (Bunce 2005) ;

    - l'expérience FACE essaie de maintenir à taux constant le CO2, mais celui-ci connaît des fluctuations (brèves) assez importantes en raison des coups de vent et autres impossibles à éviter. Holtum 2003 a montré que ces simples variations autour de la moyenne de 600 ppm CO2 réduisent d'un tiers la photosynthèse par rapport à un environnement constant à 600 ppm CO2.

    Bref, c'est un sujet compliqué, sur lequel il y a une très grosse littérature. On peut bien sûr choisir une information parmi bien d'autres, mais cela ne reflète pas exactement la réalité des études en cours.
    Réchauffement : la science ou le mythe ?

  5. #4
    Jean-Luc P

    Re : L'effet fertilisant de l'augmentation du CO2 revu à la baisse

    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    En fait, Science (même date), c'est le travail de Long, Ainsworth et al. Donner les références est en effet utile quand on informe le public, cela permet aux plus curieux d'aller voir à la source.
    Oui en effet ma mémoire à court terme me joue des tours...

    Je m'étonne juste de la lenteur de l'arrivée de cette nouvelle sur Futura comparé à l'ensemble des nouvelles.

    Sinon même commentaires, mais pour l'instant c'est une des expériences les plus "en conditions réelles".
    Jean-Luc
    La violence est le dernier refuge de l'incompétence.
    Salvor Hardin

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    JPL
    Responsable des forums

    Re : L'effet fertilisant de l'augmentation du CO2 revu à la baisse

    Citation Envoyé par Jean-Luc P Voir le message
    Je m'étonne juste de la lenteur de l'arrivée de cette nouvelle sur Futura comparé à l'ensemble des nouvelles.
    Parce que l'information publiée provient de l'ambassade de France aux US qui ne l'a relayée que le 18/10.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  8. #6
    muller.charles

    Re : L'effet fertilisant de l'augmentation du CO2 revu à la baisse

    Citation Envoyé par Jean-Luc P Voir le message

    Sinon même commentaires, mais pour l'instant c'est une des expériences les plus "en conditions réelles".
    C'est vrai. Et ses résultats font globalement partie des bonnes nouvelles à mon sens. Dans leur méta-analyse précitée sur 15 ans et 124 études (2005, New Phyt.), Ainsworth et Long montrent que toutes les espèces bénéficient d'un gain de photosynthèse, et surtout les arbres (de 30 à 60% pour +200 ppm CO2). Par ailleurs, les analyses FACE concluent pour le moment que l'on ne constate pas de pertes sensibles en nutriments azotés - -5% seulement - alors que l'une des craintes est que les substances nutritives ne suivent pas le rythme de la croissance induite par le CO2 en plus (et les températures en hausse).

    Donc, malgré le "pessimisme" de la brève FS sur les rendements agricoles, on a pour l'instant quelques raisons d'être optimistes sur la réponse globale de la biosphère végétale au réchauffement. La variable précipitation sera bien sûr déterminante pour l'évolution de cette réponse végétale au niveau local. Mais là aussi, l'intensification suggére du cycle de l'eau va plutôt dans le bon sens. (Sauf si les modèles se trompent, ce que je suis évidemment le dernier à exclure )
    Réchauffement : la science ou le mythe ?

  9. Publicité

Discussions similaires

  1. Réponses: 1
    Dernier message: 22/01/2007, 11h30
  2. Mécanisme de l'effet de serre du CO2.
    Par Mumyo dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/11/2006, 15h29
  3. CO2 et méthane : foncionnement de l'effet de serre
    Par enclave84 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 8
    Dernier message: 07/06/2006, 10h03
  4. Effet de l'augmentation de la masse de la Terre
    Par Olorin dans le forum Archives
    Réponses: 21
    Dernier message: 26/02/2006, 18h21
  5. Des torpilles de CO2 solide contre l'effet de serre
    Par l.romain dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/04/2005, 09h48