Page 2 sur 4 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 102

Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm



  1. #31
    yves25
    Modérateur

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Je suis bien triste pour la forêt primaire de Tasmanie mais
    d'abord, au Brésil, on n'emploie pas le napalm (encore que je n'en sache rien) mais on bousille aussi une forêt primaire.
    Ce sont pas les premiers, après tout, les moines ont fait pareil en Europe il y a qq siècles.

    Et puis surtout, il faudrait hiérarchiser un peu: tout n'est pas à mettre sur le même plan, sinon, y a plus rien qui bouge. Alors, je relativise...

    Autre chose: quand je vois employer le mot "génocide", j'ai un petit doute: est il bien approprié??
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  2. Publicité
  3. #32
    THYLACINE

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    kaolin je suis d'accord avec toi, et je ne suis pas d'accord avec b1..et minitax..et en fait je répondais à mmy..."science sans conscience n'est que ruine de l'âme.." simplement je veux dire que si mmy dit que ces questions sont purement morales :
    (En bref, les humains réaménagent la biosphère à leur convenance (ou à la convenance de certains...), c'est clair. Aller plus loin est pure spéculation. Et le jugement moral est subjectif, à chacun le sien,
    c'est à mes yeux une façon de nier le débat et les données scientifiques. "on ne connait pas vraiment les conséquences, ce n'est pas si grave, on ne peut pas trop savoir, c'est des débats idéologiques..."
    Donc approcher une certaine vérité scientifique est indispensable ; mais ne règlera pas pour autant la question des choix, éthique, et morale : et alors, que fait-on ?
    Je suis tout à fait écoeuré par ce qui se passe, et mort d'inquiétude pour mes gosses. Mais j'essaye aussi de placer le débat sur le maximum de données objectives...

  4. #33
    invite87654345678
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Le terme génocide, peut être un peu excessif (mais quel terme employer pour définir l'élimination pure et simple de toute vie animale et végétale dans un secteur donné : éradication ?), est employé pour des humains. Il est d'actualité à Bornéo, en Amazonie, en Papouasie Nouvelle Guinée et s'il y avait encore des Aborigènes en Tasmanie, il ne fait aucun doute qu'ils subiraient le même sort que leurs cousins du continent il y a peu.

    On ne brûle pas la forêt au naplam en Amazonie, on y met le feu à partir du sol pour y accueillir des cultures. On y creuse des tranchées pour construire des routes, et les abords de ces routes ressemblent à des déserts de terre rouge.
    Idem dans les autres contrées. Le résultat sur les espèces est la même qu'en Tasmanie. C'est la culture sur brulis à grande échelle.

    Si l'on jète juste un regard sur l'état des collines de Bornéo, l'on pourra y voir... du vide. De la terre à perte de vue, qui est délavée par la pluie. Elle s'en va encombrer les rivières et les fleuves qu'elle étouffe, faisant périr toute vie aquatique, et privant ainsi de nourriture des populations entières.

    Bien sûr qu'il n'y a pas que la Tasmanie, je l'ai déjà dit puisque j'ai cité d'autre cas. Mais c'est d'autant plus choquant de la part d'un pays comme l'Australie, sensé être sensibilisé à la protection de l'environnement. Et puis il n'y a aucune justification économique à ces actes sinon le profit d'une poignée de mercenaires.

    Bien sûr il faut relativiser. Se dire que ce ne sont que des arbres et des kangourous...
    Après le rideau, je referme le couvercle, je le verrouille à double tour et je brûle la clé au napalm.
    Salut

  5. #34
    invité576543
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par THYLACINE Voir le message
    en fait je répondais à mmy..."science sans conscience n'est que ruine de l'âme.." simplement je veux dire que si mmy dit que ces questions sont purement morales :
    (En bref, les humains réaménagent la biosphère à leur convenance (ou à la convenance de certains...), c'est clair. Aller plus loin est pure spéculation. Et le jugement moral est subjectif, à chacun le sien,
    c'est à mes yeux une façon de nier le débat et les données scientifiques.
    Certainement pas. Je ne pense pas avoir nié des données scientifiques (et la citation donnée n'est certainement pas un exemple d'une telle négation). Pour le point non cité du même message, il n'y a pas de données scientifiquement bien établie qui permettent de dire que les dévastations actuelles amèneront à la disparition de l'espèce humaine.

    Et je ne nie pas le débat, je le recadre. C'est un débat moral, et seulement moral. Les données scientifiques ne permettent que d'aider à prédire le résultat de tel ou tel choix, pas de déterminer si le résultat est "bien" ou "mal".

    "on ne connait pas vraiment les conséquences, ce n'est pas si grave, on ne peut pas trop savoir, c'est des débats idéologiques..."
    C'est une mauviase lecture du propos. Considérer que c'est "grave" ou non est un débat idéologique, oui. Mais je n'ai pas exprimé mon opinion si c'est grave ou non.

    Entamer un débat en potulant d'entrée que sa propre opinion ("c'est grave") est la seule valable est une manière de refuser le débat.


    mais ne règlera pas pour autant la question des choix, éthique, et morale : et alors, que fait-on ?
    On agit à son échelle. On présente ses opinions avec humilité, sans dénigrer les opinions des autres. On vote. C'est ce qu'on appelle l'approche démocratique.

    Cordialement,

  6. #35
    miniTAX

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    - On me parle de la "sixième grande extinction" mais ce que je vois, c'est que le rythme d'extinction a fortement baissé par rapport au début de l'ère industrielle et surtout par rapport au début du 20e siècle.

    - On me parle de pollution catastrophique mais ce que je vois, c'est que l'air des villes n'a jamais été aussi pur (cf historique sur le site d'Airparif).

    - On me parle de déforestation mais ce que je vois c'est que la foret dans l'hémisphère Nord surtout dans TOUS les pays riches s'étend tous les ans. (En France, la surface de foret augmente de 70.000 hectares/an). Et les zones de déforestation où l'on crie au génocide, Brésil, Indonésie, Tasmanie, Papouasie, grace à la vigilence de Greenpeace, de la WWF et autres bienfaiteurs (en parole surtout) de la nature, sont celles où le pourcentage de foret est plus 2x celui de la France. Ce que je dis, chacun avec un peu d'honneteté intellectuelle peut le vérifier aisément, par exemple ici: http://globalis.gvu.unu.edu/indicato...untry=BR#rowBR

    Et après, on m'accuse de relativisme, d'inconscience et d'autres noms d'oiseaux Simplement parce que je parle de la réalité et que je ne cède pas à la rectitude morale autoproclamée qui consiste à cracher sur le progrès et sur ce que l'homme a accompli ?
    Peut-etre qq peut-il m'expliquer comment il faut mieux raisonner, dire et agir pour tendre vers le 20/20 de conduite morale dont le standard est fixé dans le marbre par certain? J'ai un peu de mal là, surtout dans un forum scientifique.
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  7. #36
    chrisgir

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par miniTAX Voir le message
    - On me parle de la "sixième grande extinction" mais ce que je vois, c'est que le rythme d'extinction a fortement baissé par rapport au début de l'ère industrielle et surtout par rapport au début du 20e siècle.

    - On me parle de pollution catastrophique mais ce que je vois, c'est que l'air des villes n'a jamais été aussi pur (cf historique sur le site d'Airparif).

    - On me parle de déforestation mais ce que je vois c'est que la foret dans l'hémisphère Nord surtout dans TOUS les pays riches s'étend tous les ans. (En France, la surface de foret augmente de 70.000 hectares/an). Et les zones de déforestation où l'on crie au génocide, Brésil, Indonésie, Tasmanie, Papouasie, grace à la vigilence de Greenpeace, de la WWF et autres bienfaiteurs (en parole surtout) de la nature, sont celles où le pourcentage de foret est plus 2x celui de la France. Ce que je dis, chacun avec un peu d'honneteté intellectuelle peut le vérifier aisément, par exemple ici: http://globalis.gvu.unu.edu/indicato...untry=BR#rowBR

    Et après, on m'accuse de relativisme, d'inconscience et d'autres noms d'oiseaux Simplement parce que je parle de la réalité et que je ne cède pas à la rectitude morale autoproclamée qui consiste à cracher sur le progrès et sur ce que l'homme a accompli ?
    Peut-etre qq peut-il m'expliquer comment il faut mieux raisonner, dire et agir pour tendre vers le 20/20 de conduite morale dont le standard est fixé dans le marbre par certain? J'ai un peu de mal là, surtout dans un forum scientifique.
    Ton taux d'extinction ne concerne que les oiseaux pas le reste (et peu d'espèces d'oiseaux sont en danger d'extinction), on ne parle pas de tout ce qui disparaît quantitaivement (insectes, plantes dans un ha de forêts tropicales), qui est bien plus abondant (en nombre d'espèces et en biomasse); de plus, le rythme des extinctions ralentit lorsqu'il y a moins d'espèces (c'est un nombre d'espèces par décades qui est en ordonnées, moins t'as d'espèces, moins y en a qui disparaissent). Si tu vas en forêt primaire, tu verras qu'il n'y a pas que les oiseaux et que toute la faune invertébrée (qui ne t'intéresse peut-être pas) représente une biomasse énorme.

    De plus il y a une ENORME différence entre forêts primaires et forêts européennes. Si tu ne vois pas la différence, c'est parce que tu n'as jamais eu vraisemblablement l'occasion d'aller dans une forêt primaire. Pour te donner une idée, en Europe il y a 70-80 espèces d'arbres; en Guyane (superficie équivalente au Portugal), où je suis allé, tu trouves 2000 espèces d'arbres.
    Sur 1 ha de forêt tropicale tu as entre 150 et 300 espèces d'arbres (pour un nombre d'arbres variant entre 600 et 800); on appelle arbre ici tout ce qui a un diamètre à hauteur de poitrine de plus de 10 cm; il faut donc rajouter les arbustes, les herbes et les lianes (sans compter les épiphytes).
    Source D. Sabatier, IRD, Congrès Sépanguy 1994

    Dans une forêt européenne, si t'arrives à 10 espèces d'arbre sur un ha ben t'es dans une forêt vachement riche ; et il n'y a pas d'épiphytes ni de lianes. Que le taux de forêts Françaises augmente, c'est peut-être pas mal, mais l'impact de cette forêt dans le flux du carbone est très différent de celui de la forêt primaire. Donc on en peut absolument pas comparer comme tu le fais.

    Cordialement,

  8. Publicité
  9. #37
    invite87654345678
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Salut
    Finalement je me sens à l'étroit dans mon sarcophage, alors je joue les Houdini...
    Je reprends des phrases au hasard ;
    - yves25 parlait de la déforestation des moines - j'avoue que je n'ai pas très bien compris - le napalm n'existait pas à cette époque (gag)
    Le déboisement dans le monde date du néolithique, mais son impact sur l'environnement était forcément moindre. La disparition de la forêt et de la savane herbeuse qui couvrait le Sahara actuel est due à plusieurs facteurs, dont la remontée vers le nord du phénomène de moussons après la dernière glaciation.
    Le déboisement dans l'hémisphère nord a été dû aux activités humaines depuis bien avant l'implantation des Celtes (Gaulois) - constructions d'habitations, chauffage, cultures, élevage...
    Ce phénomène s'est étalé sur des milliers d'années. A l'époque les forêts primaires étaient intacts. Les hommes qui y habitaient, vivaient de pêche, de chasse et de cueillette. Ils trouvaient dans les plantes de quoi se soigner.
    - miniTax dit que la forêt dans l'hémisphère nord s'étend - c'est bien et c'est normal, mais après le déboisement on a fait n'importe quoi en replantant des essences en grand nombre comme les palmiers à huile de Bornéo, sans se soucier de la biodiversité.
    Mais dans les forêts primaires, que ce soit en Tasmanie ou ailleurs dans le monde, ce qui s'y passe est infiniment plus grave qu'un déboisement étalé sur 15, 20 ou 30 000 ans !
    C'est l'éradication totale de toute vie dans une zone donnée. L'extinction de milliers d'espèces animales, végétales et parfois humaines qui font partie intégrante de notre patrimoine. Des plantes qui pourraient receler des remèdes pour certaines maladies et qui disparaissent à jamais !
    Je vous demande de raisonner aussi avec votre conscience et votre coeur, pas seulement avec une calculette et des statistiques !
    Ce sont les Indiens d'Amérique du Nord qui avaient raison (on les a massacré au nom du profit !) en disant que la Terre nous était prêtée par le "Grand Mystère" et que nous devions en prendre soin. Et que le jour où il n'y aura plus un seul arbre, plus un seul poisson dans les rivières, ni plus un seul animal à chasser, l'homme blanc n'aurait plus qu'à manger ses billets verts...
    Et lorsque j'en vois certains sur un post qui a été clos, qui critiquent Nicolas Hulot ou Yann Arthus Bertrand sous prétexte qu'ils polluent en utilisant des hélicoptères pour prendre des photos... Je trouve ça d'une bétise affligeante.
    Même ces gens là, qui s'investissent à fond dans l'écologie, ne trouvent pas grâce aux yeux de certains grincheux. Et on me dit idéologiste...
    Je suis utopiste et naïf certainement, mais j'ai des convictions et je les défendrais jusqu'au bout.

  10. #38
    miniTAX

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par chrisgir Voir le message
    Ton taux d'extinction ne concerne que les oiseaux pas le reste (et peu d'espèces d'oiseaux sont en danger d'extinction), on ne parle pas de tout ce qui disparaît quantitaivement (insectes, plantes dans un ha de forêts tropicales), qui est bien plus abondant (en nombre d'espèces et en biomasse); de plus, le rythme des extinctions ralentit lorsqu'il y a moins d'espèces (c'est un nombre d'espèces par décades qui est en ordonnées, moins t'as d'espèces, moins y en a qui disparaissent). Si tu vas en forêt primaire, tu verras qu'il n'y a pas que les oiseaux et que toute la faune invertébrée (qui ne t'intéresse peut-être pas) représente une biomasse énorme.
    J'ai donné la graphique des oiseaux juste en exemple. La meme évolution s'applique pour les mammifères, les invertébrés ou les végétaux (d'ailleurs pour les mamifères, le taux disparition est tellement faible qu'on ne peut statistiquement rien dire). Ceux qui prétendent qu'on a un rythme de disparition sans précédent n'ont qu'à fournir des chiffres et des sources qu'on en discute. Pour l'instant, je ne vois que des affirmations sans preuve avec lesquelles on peut tout dire.
    Quant à la prétendue baisse du rythme d'extinction à cause de moins d'espèce, regarde le nombre total d'extinction sur le siècle ramené au nombre TOTAL d'espèces d'oiseau et tu verras que ton argument ne tient pas. Le rythme d'extinction baisse simplement parce qu'il y a beaucoup plus de préservation grace à plus de prospérité de l'espèce humaine. Point. Mais apparemment, ça te fait mal de le reconnaitre.


    Citation Envoyé par chrisgir Voir le message
    De plus il y a une ENORME différence entre forêts primaires et forêts européennes. Si tu ne vois pas la différence, c'est parce que tu n'as jamais eu vraisemblablement l'occasion d'aller dans une forêt primaire. Pour te donner une idée, en Europe il y a 70-80 espèces d'arbres; en Guyane (superficie équivalente au Portugal), où je suis allé, tu trouves 2000 espèces d'arbres.
    Sur 1 ha de forêt tropicale tu as entre 150 et 300 espèces d'arbres (pour un nombre d'arbres variant entre 600 et 800); on appelle arbre ici tout ce qui a un diamètre à hauteur de poitrine de plus de 10 cm; il faut donc rajouter les arbustes, les herbes et les lianes (sans compter les épiphytes).
    Je suis un passionné de voyage en général et de l'Asie en particulier alors je peux dire que les forets primaire tropicales, je les connais bien. De manière générale, les forets primaires septentrionales ont une diversité bien moindre que les forets primaires tropicales. Mais là n'est pas la question.
    Tant qu'on ne discute pas de la gestion des forets, de l'émancipation économique des habitants, des pourcentages de surface de forets disponibles, de la richesse qu'on peut en tirer, avec des chiffres et des données précises, on parle dans le vent.

    C'est totalement superficiel de s'époumonner sur des diables de Tasmanie prétendument empoisonnés (source WWF) alors qu'il y a des forets primaires qui brulent à grande échelle toute seule ou que populations locales n'ont pas assez pour vivre et se voit contraint de pratiquer la culture sur brulis pour se nourrir.
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  11. #39
    miniTAX

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par kaolin Voir le message
    Mais dans les forêts primaires, que ce soit en Tasmanie ou ailleurs dans le monde, ce qui s'y passe est infiniment plus grave qu'un déboisement étalé sur 15, 20 ou 30 000 ans !
    C'est l'éradication totale de toute vie dans une zone donnée. L'extinction de milliers d'espèces animales, végétales et parfois humaines qui font partie intégrante de notre patrimoine. Des plantes qui pourraient receler des remèdes pour certaines maladies et qui disparaissent à jamais !
    Ca c'est toi qui affirme, mais ce n'est pas parce que c'est répété 10x que c'en est pour autant vrai. Quand on affirme quelque chose d'aussi grave et d'aussi excessif que "génocide" ou "éradication de toute vie", "d'extinction de milliers (sic) d'espèce", il faudrait quand meme bien se renseigner et fournir des preuves. Quelles sont elles ?

    Citation Envoyé par kaolin Voir le message
    Je suis utopiste et naïf certainement, mais j'ai des convictions et je les défendrais jusqu'au bout.
    Que tu défends tes convictions, c'est bien. Mais ce n'est pas en caricaturant les choses en déformant grossièrement la réalité que tu vas y contribuer. Un constat réaliste des faits serait déjà un bon point de départ.
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  12. #40
    invité576543
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Bonjour,

    C'est reparti pour une discussion entre les extrémismes.

    D'un côté on parle de génocide et d'extinction de toute vie. De l'autre on explique que l'extinction est mineure et en voie d'affaiblissement.

    Ce n'est ni l'un, ni l'autre. Il a une extinction majeure en route, causée par l'homme et qui a commencé il y au moins 10000 ans, et qui n'est pas près de se terminer. Et non, elle ne va pas, en toute vraisemblance, vers l'extinction de toute vie, vers la dévastation de la planète et la disparition de l'espèce humaine.

    Les causes de ces extinctions sont bien celles expliquées par Minitax, les besoins directs de subsistance dans des pays où les décisions de faire beaucoup d'enfants entraînent le besoin de plus de surfaces cultivées. Et les mécanismes économiques qui trouvent leurs moteurs dans la recherche du confort. Et ces raisons ont leur part de raisonnable!

    Le risque est bien expliqué par Kaolin, qui est l'appauvrissement d'un patrimoine, avec sûrement des pertes que l'on regrettera dans le futur.

    Ce n'est qu'une fois les choses bien posées que prendre des décisions a un sens, pas avec des peurs exacerbées, ou un optimisme béat qui ressemble à une politique de l'autruche.

    Un problème comme celui de la Tasmanie doit s'étudier, et amener à des décisions, en prenant tout en compte, les risques, les gains, ce qui est humainement possible ou non. Là-dessus je suis d'accord avec MiniTax que la caricature, d'un côté comme de l'autre, n'est pas la bonne approche.

    Cordialement,

    PS: C'est moi qui vais me sentir dans un sarcophage, à attaquer tout le monde...

  13. #41
    Simplemind

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par mmy;
    C'est moi qui vais me sentir dans un sarcophage, à attaquer tout le monde...
    chtit' question innocente

    si un macrophage c'est un truc qui bouffe tout,

    c'est quoi un sarcozy qui bouffe tout? Un sarcophage

    Non pas pas la tête

    A peluche

  14. #42
    miniTAX

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Ce n'est ni l'un, ni l'autre. Il a une extinction majeure en route, causée par l'homme et qui a commencé il y au moins 10000 ans, et qui n'est pas près de se terminer. Et non, elle ne va pas, en toute vraisemblance, vers l'extinction de toute vie, vers la dévastation de la planète et la disparition de l'espèce humaine.
    Quelles sont tes sources stp?

    Il y a 10.000 ans, on était en période glaciaire. La température globale était inférieure de 5°C à maintenant. Le niveau des océans était 100 mètres plus bas, la Belgique était recouverte de glace permanente, les mamouths laineux et les tigres à dents de sabre parcouraient la Manche et la mer baltique qui n'étaient que de vastes vallées enneigées. Je ne vois pas bien ce qui permet de dire que la disparition des espèces depuis cette date était due à l'homme et non au changement climatique, ni ce qui permet de dire que la période actuelle devrait etre immune contre la disparition naturelle d'espèces.

    D'ailleurs, l'inventaire des espèces donne une estimation entre 4 Millions et 70 millions. Partant de là, on peut dire ce qu'on veut mais la seule chose de certaine, c'est qu'on sait peu de chose sur le rythme RELATIF des extinctions.
    Il y a un organisme officiel chargé de comptabiliser les extinctions et les espèces menacées. Que ceux qui affirment que le rythme d'extinction est "catastrophique" ou "sans précédent" me montrent les chiffres qui leur permettent d'affirmer cela, que ce soit pour les mamifères, les oiseaux, les insectes... Je ne demande qu'à apprendre et non à croire.

    Au delà de ces querelles de stat, j'apprécie modérément qu'on me traite d'extrémiste alors que je ne fais que rappeler la réalité de terrain pour dire qu'on ne peut pas, sous des prétextes de préservation absolutistes vouloir imposer SA vision occidentaliste des choses.
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  15. Publicité
  16. #43
    invité576543
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par miniTAX Voir le message
    Quelles sont tes sources stp?
    On ne va pas recommencer le débat. Il y a des sources aussi bien pour défendre que le mammouth et autres ont disparu à cause des humains, d'autres pour dire le contraire. Tu le sais aussi bien que moi. Tu choisis, comme moi, l'opinion qui t'arrange.

    Au delà de ces querelles de stat, j'apprécie modérément qu'on me traite d'extrémiste alors que je ne fais que rappeler la réalité de terrain pour dire qu'on ne peut pas, sous des prétextes de préservation absolutistes vouloir imposer SA vision occidentaliste des choses.
    Ta position est pourtant rarement mitigée, non? La réalité de terrain dont tu parles est toujours une partie de la réalité bien choisie, à te lire... Et la consommation que tu prônes (quad dans les forêts par exemple) est une manière efficace d'imposer une certaine vision des choses.

    Cordialement,

  17. #44
    THYLACINE

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    voilà le vrai débat, mais sans être scientifique, j'ai quand même l'impression que la majorité de la communauté scientifique a tranché. C'est un débat à mes yeux dépassé, un peu surréaliste, le problème n'est plus de savoir ce qui se passe, mais de que doit, que peut on faire ?
    Débat scientifique : les sources sont surabondantes, pas la peine de dire "extinction, prouvez le". Que d'autres points de vue scientifiques existent, certes, mais il ne faut pas faire comme si les données n'existaient pas..
    Entre des centaines d'autres :
    La planète traverse aujourd’hui la sixième grande crise d’extinction des espèces depuis le début de la vie sur terre il y a 3,8 milliards d’année, selon les spécialistes de la biodiversité. A la différence des cinq crises précédentes qui se sont étalées sur des milliers, voire des millions d’années, la crise actuelle "se compte en dizaines d’années ou en siècles, mettant la capacité d’adaptation des espèces à rude épreuve", selon Robert Barbault, directeur du département écologie au Muséum d’histoire naturelle. La dernière crise a vu disparaître les dinosaures, il y a 65 millions d’années. "La différence, c’est que cette fois nous sommes impliqués et responsables, et que nous avons les moyens d’agir, ce qui n’était pas le cas des dinosaures !" lance Robert Barbault. C’est le succès formidable de l’espèce humaine, qui a défriché les forêts, cultivé l’espace, industrialisé la planète, qui a causé le déclin de milliers d’autres espèces.

    Au total 15.589 espèces sont confrontées à un risque d’extinction, selon la "liste rouge" de l’Union mondiale pour la nature (UICN) : un mammifère sur quatre, un oiseau sur huit, un amphibien sur trois. Premiers menacés : les grands mammifères qui disputent le territoire à l’homme. Chez nous, l’ours, ou le loup, ont vu leur population réduite à quelques individus.
    http://www.tela-botanica.org/actu/article330.html


    Washington - Selon les conclusions d'une nouvelle étude menée par des climatologues de la NASA, les températures à la surface de la Terre n'ont jamais été aussi élevées depuis des milliers d'années.

    Du fait du réchauffement rapide enregistré au cours des trente dernières années, la température de la Terre a atteint un niveau jamais égalé durant la période interglaciaire - l'Holocène - qui a débuté il y a quelque 12.000 années.

    L'information la plus importante que les chercheurs ont mise à jour est que le réchauffement qui s'est produit au cours des dernières décennies a porté la température du globe à un niveau situé à environ 1 degré Celsius en-deça de la température maximale enregistrée depuis un million d'années.

    « Cela signifie qu'il suffit d'un degré Celsius supplémentaire pour que le réchauffement atteigne un seuil critique. Si le réchauffement se maintient en-deça d'un degré, ses effets pourraient être relativement gérables. Durant les périodes les plus chaudes de l'ère interglaciale, la situation de la Terre était assez semblable à celle d'aujourd'hui (...) Mais si le réchauffement atteignait 2 ou 3 degrés Celsius, les changements modifieraient profondément la planète Terre. La dernière fois que la température de la Terre était aussi élevée, c'était au milieu du Pliocène, il y a environ 3 millions d'années, et le niveau de la mer était alors plus haut de 25 mètres », a expliqué M. Hansen.

    Le réchauffement climatique du globe commence déjà à avoir des effets sur la nature. Les plantes et les animaux ne pouvant survivre que dans certaines zones climatiques, beaucoup ont déjà commencé à migrer vers les pôles.
    http://www.mediaterre.org/scientifiq...928101711.html

    La mission d'information parlementaire sur l'effet de serre vient de présenter un rapport à l'Assemblée nationale. S'inquiétant des conséquences du réchauffement climatique, le rapport préconise un ensemble de recommandations fortes.
    L'accélération du changement climatique est brutale, profonde, définitive. L'effet de serre inaugure une période nouvelle sur toute la surface de la terre et pour tous les peuples. L'immobilisme est interdit, souligne le rapport.
    http://www.actu-environnement.com/ae/news/1659.php4

    Sir Nicholas Stern, un ancien économiste de la Banque Mondiale, vient de donner au cabinet britannique un rapport de 700 pages sur les conséquences du réchauffement climatique. Le rapport dit que quoi que nous fassions maintenant, il est déjà presque impossible de maintenir les gaz à effet de serre à un niveau qui permettrait d’éviter les pires conséquences du changement climatique.

    " Le rapport Stern envisage la crise climatique essentiellement dans ses conséquences économiques, sociales et politiques. Tout comme Jean-Marc Jancovici : ce n’est pas “si nous faisons quelque chose contre le réchauffement climatique, notre économie en souffrira” ; c’est au contraire : “si nous ne faisons rien contre le réchauffement climatique, notre économie s’effondrera”.(...) "
    http://www.champagne-ardenne-tech.fr...d_article=2101

    http://www.lefigaro.fr/sciences/2006...habitudes.html
    Il y a un n°spéciall de Courrier International, aussi, assez édifiant.

    L'histoire humaine : la question n'est pas d'avoir un regard moral sur l'histoire de nos ancêtres dans leur rapport à la nature : bien sûr ils l'ont exploitée dans la logique de plus de nourriture, de confort, etc...et c'est même grâce à cela que nous pouvons aussi, paradoxalement, comprendre ce qui arrive. La seule question est de savoir si nous sommes capables de changer de logique, et là je ne suis pas le seul à dire, sans extrémisme aucun, que c'est une question de survie de notre espèce.

  18. #45
    invite87654345678
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par miniTAX Voir le message
    Ca c'est toi qui affirme, mais ce n'est pas parce que c'est répété 10x que c'en est pour autant vrai. Quand on affirme quelque chose d'aussi grave et d'aussi excessif que "génocide" ou "éradication de toute vie", "d'extinction de milliers (sic) d'espèce", il faudrait quand meme bien se renseigner et fournir des preuves. Quelles sont elles ?

    Que tu défends tes convictions, c'est bien. Mais ce n'est pas en caricaturant les choses en déformant grossièrement la réalité que tu vas y contribuer. Un constat réaliste des faits serait déjà un bon point de départ.

    T'es vraiment grave toi... On BRULE des zones aussi grandes que des terrains de football, des arbres centenaires qui abritent, et cela n'importe qui le sait, des centaines d'espèces animales et végétales (insectes, batraciens, fleurs, rongeurs, que sais-je encore). Ces géants de la forêt constituent des biotopes uniques pour des espèces que nous ne connaîtrons jamais, et je raconte n'importe quoi, je caricature ?
    Ce soir encore aux infos ont parlaient des incendies volontaires de la forêt indonésienne et des centaines d'orang outans que l'on tente de sauver de la crémation ! Et j'exagère en disant que c'est le nettoyage par le vide ?
    Sort de ta bulle et écoute le reste du monde, il respire aussi !
    Enfin pour autant qu'on lui en laisse le temps

  19. #46
    invite87654345678
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    [QUOTE=mmy;835598]Bonjour,

    C'est reparti pour une discussion entre les extrémismes.

    D'un côté on parle de génocide et d'extinction de toute vie. De l'autre on explique que l'extinction est mineure et en voie d'affaiblissement.

    Ce n'est ni l'un, ni l'autre. Il a une extinction majeure en route, causée par l'homme et qui a commencé il y au moins 10000 ans, et qui n'est pas près de se terminer. Et non, elle ne va pas, en toute vraisemblance, vers l'extinction de toute vie, vers la dévastation de la planète et la disparition de l'espèce humaine.
    [QUOTE]

    Sympa de me traiter d'extrémiste...
    Je n'ai jamais parlé de disparition de toute vie sur terre, j'ai dit que toute vie disparaissait des zones détruites, ce qui n'est pas pareil.
    Mais à force de détruire beaucoup de zones...
    D'autres part, arguer du fait que les coupes de bois font vivre des gens, c'est bien mal connaître le problème.
    Bien sûr, les ouvriers touchent un peu d'argent. Six euros le stère... Et des millions de dollars aux donneurs d'ordres.

    Par exemple au Sarawak, les forestiers ne respectent même plus les limites des parcs nationaux et pénètrent sur le territoire ancestral des Dayaks. Ils les chassent de leurs villages, les abattent lorsqu'ils résistent, les concentrent dans des bidonvilles ou ils survivent de rien parce qu'ils ne savent rien faire d'autre que chasser, pêcher et cueillir. Les femmes sont prostituées et les orangs outans capturés sont dispersés chez des gros nuls qui s'en servent de bébé de remplacement ou d'amusement. Et lorsqu'ils ont fini d'amuser...

    Alors l'extrémiste vous invite à découvrir de saines lectures
    http://www.bmf.ch/letters/news0401f.html#chap2
    http://web.amnesty.org/report2003/png-summary-fra
    http://www.survivalfrance.org/news.php?id=588
    http://www.aves.asso.fr/article.php3?id_article=90
    http://www.who.int/mediacentre/facts.../fr/index.html
    http://www.fao.org/newsroom/fr/news/...399/index.html
    Si vous doutez de certains sites, vous accorderez votre crédit j'espère à ceux de l'OMS et de la FAO...

    Voilà, il ne nous reste plus qu'à compter les points, tout cela se passe tellement loin de chez nous...

  20. #47
    invité576543
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par kaolin Voir le message
    Je n'ai jamais parlé de disparition de toute vie sur terre, j'ai dit que toute vie disparaissait des zones détruites, ce qui n'est pas pareil.
    Mes excuses pour la citation tronquée. (Et je n'ai pas écrit "sur Terre" non plus ).

    Mes excuses aussi pour "extrémiste", j'ai vérifié tous tes messages sur ce fil, tu n'as pas exprimé l'idée que l'humanité allait disparaître si on continue ainsi, qui est une position que je qualifie d'extréme (correctement je pense, qu'y a-t-il de plus extrème que la disparition des humains dans ce débat?)

    Alors l'extrémiste vous invite à découvrir de saines lectures
    Même si ce n'est pas si clair dans mes messages, je partage ton indignation.

    Mais avec un point de vue mitigé. Il y a d'un côté un sentiment de perte irréversible, d'échanges court-terme/long-terme mal fait, en faveur d'avantages futiles à court terme, échangés contre des avantages plus fondamentaux à long terme.

    D'un autre côté, nous profitons des conséquences de cet état d'esprit chez nos ancêtres. Pas facile de savoir si l'absence de cette propension de l'humain pour le futile à court terme n'aurait pas amener un présent moins "bien" (nécessairement subjectif).

    Le prix payé est lourd, et exposé seul paraît innacceptable, c'est clair pour moi aussi.

    Mais c'est peut-être le prix à payer pour les aspects positifs de l'humanité actuelle. Je n'en sais rien. On peut rêver d'une humanité différente, à avoir le beurre et l'argent du beurre, comme on dit, mais ce n'est peut-être qu'un rêve.

    Cordialement,

  21. #48
    invite87654345678
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Les échanges sont fait pour échanger, même parfois rudement.
    Il est vrai que je suis indigné par l'incurie de certains hommes.
    Cordialement

  22. Publicité
  23. #49
    miniTAX

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Et la consommation que tu prônes (quad dans les forêts par exemple) est une manière efficace d'imposer une certaine vision des choses.
    Je ne prone rien. Personnellement, je déteste le quad ou tout engin motorisé bruyant et surpuissant. Mais ce n'est pour autant que je vais juger le mode de vie des autres voire vouloir leur imposer le mien.
    Je tolère beaucoup de chose mais pas jusqu'à éco-fondamentalisme. Alors quand j'entends certains proposer de faire venir l'Onu en Autralie pour apprendre aux Tasmaniens de bien se comporter avec leur foret, permets moi de réagir.
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  24. #50
    miniTAX

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par kaolin Voir le message
    T'es vraiment grave toi... On BRULE des zones aussi grandes que des terrains de football, des arbres centenaires qui abritent, et cela n'importe qui le sait, des centaines d'espèces animales et végétales (insectes, batraciens, fleurs, rongeurs, que sais-je encore). Ces géants de la forêt constituent des biotopes uniques pour des espèces que nous ne connaîtrons jamais, et je raconte n'importe quoi, je caricature ?
    Ce soir encore aux infos ont parlaient des incendies volontaires de la forêt indonésienne et des centaines d'orang outans que l'on tente de sauver de la crémation ! Et j'exagère en disant que c'est le nettoyage par le vide ?
    Bon, c'est pénible ces affirmations sans preuves là! Alors puisque tu affirmes qu'il y a des espèces disparues en Tasmanie suite aux incendies, cite moi lesquelles stp??? On est dans un forum scientifique je te signale. Je t'invite à en lire la Charte. Alors j'attends.
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  25. #51
    miniTAX

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Je cite les qq articles de la Charte pour Kaolin qui visiblement ne l'a pas lu. Et j'attends ses sources sur la disparition d'espèce en Tasmanie. D'avance merci.

    6. Ayez une démarche scientifique. Ce forum n'est pas un lieu de discussion sur de soi-disant phénomènes paranormaux ou "sciences" parallèles. Toutes idées ou raisonnement (aussi géniaux soient ils) doivent reposer sur des faits scientifiquement établis et non sur de vagues suppositions personnelles, basées sur d'intimes convictions. Etant sur un forum scientifique, les discussions religieuses ou politiques ne sont pas tolérées.

    8. Ne vous appropriez pas les informations d'autrui, citez vos sources.
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  26. #52
    invite87654345678
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Les termes de la charte sont respectés.
    Ma démarche est scientifique. Je n'ai pas mené les études moi-même, mais il ne faut pas être grand clerc pour savoir qu'un incendie de forêt extermine des centaines de variétés de plantes et d'animaux. Il n'y a qu'à voir en France en été.

    Mes sources (entres autres...)

    http://www.arte.tv/fr/connaissance-d...C=1038194.html

    http://www.notre-planete.info/actualites/actu_735.php

    même en France...

    http://www.fondation-pour-la-foret.e...m?niv1=protege

    pour le reste il y a google...

    Un arbre géant de la forêt tropicale abrite des dizaines d'espèces de plantes épiphytes (orchidées, lianes, nepenthes, raflesias), des dizaines d'espèces de fourmis, de coléoptères, d'abeilles, de termites, de papillons, de grenouilles, d'oiseaux, de singes, qui sont inféodés à leur arbre, depuis les racines, en passant par le tronc et l'écorce, les branches et les feuilles jusque dans la canopée.

    Un arbre abattu = des centaines d'espèces perdues
    Je continue ?

    Et puis rien ne t'empêche de jeter un coup d'oeil sur les liens que j'ai indiqué à mmy.
    Sciences parallèles ou paranormales... ben mince alors !

    D'abord idéologiste, ensuite extrémiste (pardon mmy), maintenant je suis paranormal... Bientôt je serais taxé de fondamentaliste et ensuite de quoi ? De terroriste de la pensée ?
    Finalement j'étais bien dans mon sarcophage. Vous n'avez pas vu la clé du cadenas ?

  27. #53
    miniTAX

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par kaolin Voir le message
    Un arbre abattu = des centaines d'espèces perdues
    Je continue ?
    Non désolé, tu fais une confusion ahurissante.
    Une espèce animale ne vit pas que sur un arbre mais sur une aire de répartition plus ou moins étendue. Abattre un arbre n'entraine peut etre la perte de centaines d'animaux mais en aucun cas de centaines d'espèces.

    La bonne gestion des forets tropicales, surtout pour des zones densément peuplées est possible comme par exemple à Taiwan. Ca consiste notamment à exploiter des zones autorisées pour la coupe-replantation et à créer des réserves avec suffisamment de moyens pour en faire respecter les limites et où on pratique la régulation des populations voire la réintroduction . La bonne gestion ne consiste certainement pas à pousser des cris d'orfraie à chaque arbre ou hectare d'arbres abattu. C'est totalement vain voire contreproductif.

    Au passage, tu n'as pas toujours répondu à ma question précise. Ca ne m'étonne pas car tu aurais du mal à prouver que des centaines d'espèces ont disparu en Tasmanie.
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  28. #54
    b1a2s3a4l5t6e7

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par miniTAX Voir le message
    Alors quand j'entends certains proposer de faire venir l'Onu en Autralie pour apprendre aux Tasmaniens de bien se comporter avec leur foret, permets moi de réagir.
    Salut.C'est pas pour faire la police que je propose a
    l'ONU de gérer les forets mondial et j'ai déja fait cette proposition dans un autre fil.
    Moi je suis pour essayer de bien faire une mondialisation auquel l'ONU jourait un role capitale au
    niveau des principales ressources de la planete.
    Je suis Canadien et la foret Canadienne me parait bien gérer et je sais que plusieurs comme vous trouve que c'est de la folie de vouloir confier de tel ressources a l'ONU,mais encore la il s'agit simplement de bien faire l'intégration de la gestion de nos ressources ;nos gestionaires forestiers pourraient intégrer l'agence
    international qui serait éventuellement créer par L'ONU.
    Profitons de notre bonne réputation pour etre des
    pionés gestionaires déterminant dans l'administration des forets.
    Je ne veut pas ici m'étendre a promouvoir cette
    idée mais simplement essayer de vous convaincre que
    cette idée peut etre aussi acceptable qu'une autre dans
    ce forum.
    Merci de votre attention et de votre intérêt.

  29. Publicité
  30. #55
    invité576543
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Bonjour,

    Citation Envoyé par miniTAX Voir le message
    Mais ce n'est pour autant que je vais juger le mode de vie des autres voire vouloir leur imposer le mien.
    Consommer des ressources (peut-être) rare est une manière très efficace d'imposer quelque chose aux générations futures, et donc d'imposer son mode de vie à ceux qui ont une vision différente du futur.

    Le débat est dissymétrique. Ceux qui prônent de faire attention à ce qu'on consomme ou non, ce qu'on détruit ou non, ne peuvent le faire que par le discours, par la discussion, et éventuellement par la loi, l'usage de la force collective.

    Mais ceux prônent l'usage inconsidéré des ressources n'ont pas besoin d'imposer leur mode de vie par le discours ou la loi, juste d'éviter que la loi ne limite leurs "libertés". Il ne leur restent qu'à consommer et détruire pour que leur point de vue s'impose sur le futur.

    La dissymétrie est flagrante si chaque camp se limite à l'exemple, à la pratique individiuelle. Ceux qui modèrent leur consommation ne font alors que permette aux consommateurs invétérés de consommer encore plus.(1)

    Tu reproches à certains de juger ton mode de vie. Mais le futur est commun à tous. Si ton mode de vie impacte le futur, ce n'est pas ton futur mais celui des autres, et cela permet de comprendre et de justifier le droit de regard de la communauté sur le mode de vie de chacun.

    Je tolère beaucoup de chose mais pas jusqu'à éco-fondamentalisme. Alors quand j'entends certains proposer de faire venir l'Onu en Autralie pour apprendre aux Tasmaniens de bien se comporter avec leur foret, permets moi de réagir.
    Il y a des abus dans l'éco-fondamentalisme, je suis d'accord, et cela demande réaction. Mais il y a des abus dans les usages inconsidérés et irresponsables des "libertés", et cela demande réaction aussi. Comme je ne t'ai jamais vu prôner sur ce forum une quelconque modération dans la consommation, la "réaction" que tu te permet (tu n'a pas besoin de ma permission, que je sache) ressemble plus à une défense de ta "liberté" de consommer et de détruire, qu'à une tentative de modération de l'éco-fondamentalisme.

    Cordialement,

    (1) Aspect que tu as évoqué toi-même:

    Citation Envoyé par MiniTax
    Alors on profite de notre promenade dans les bois en quad et les piques-niques dans les prés pendant que d'autres s'éclatent dans leur monde virtuel ultra basse-énergie. Question de "choix de vie" ma foi

  31. #56
    invité576543
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par miniTAX Voir le message
    Ca ne m'étonne pas car tu aurais du mal à prouver que des centaines d'espèces ont disparu en Tasmanie.
    Mais tu auras autant de mal à prouver, avec la même qualité de preuve que tu demandes, qu'il n'y a pas des centaines d'espèces qui ont disparu en Tasmanie.

    Tu va ressortir en réponse quelque chose sur la charge de preuve.

    La dissymétrie dont je parlais dans le message précédent a pour conséquence que la charge de preuve doit être du côté qui détruit, parce que la destruction est irréversible, alors qu'une politique de conservation peut toujours être mutée en une politique de consommation plus tard.

    On voit se mettre en place de plus en plus cette approche, par exemple pour les fouilles archéologiques dans les chantiers de construction, ou les études d'impact dans les permis de construire. Ce n'est pas de l'éco-fondamentalisme, ces cas. Juste quelque chose qui semble d'assez raisonnable: comme "faire" implique toujours une destruction, il semble raisonnable que ceux qui veulent "faire" prouvent que les destructions nécessaire restent dans les limites acceptables. L'abus des éco-fondamentalistes consiste à invoquer systématiquemlent les destructions pour empêcher de "faire". Cela implique simplement qu'il faut une attitude de compromis, pour équilibrer le "faire" et le "non-détruire".

    Cordialement,

  32. #57
    invite87654345678
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par miniTAX Voir le message
    Non désolé, tu fais une confusion ahurissante.
    Une espèce animale ne vit pas que sur un arbre mais sur une aire de répartition plus ou moins étendue. Abattre un arbre n'entraine peut etre la perte de centaines d'animaux mais en aucun cas de centaines d'espèces.

    Au passage, tu n'as pas toujours répondu à ma question précise. Ca ne m'étonne pas car tu aurais du mal à prouver que des centaines d'espèces ont disparu en Tasmanie.

    Bon, alors lis ceci...
    http://www.futura-sciences.com/news-...ssons_5352.php

    comme l'info est diffusée par FS, tu y croiras peut être...

    Et tu me fais rigoler en parlant de gestion saine de la forêt. Tu te voiles la face ou quoi ? Tu as ouvert les liens que j'ai procuré au moins ? Tu as conscience que c'est du nettoyage par le vide et non de la saine gestion ? Et que tant qu'il y aura des spéculateurs, rien ne sera possible ?
    Si mon opinion avait une valeur auprès des dirigeants de ce monde, je demanderais que la protection et la gestion des forêts primaires ainsi que celle de toutes les zones naturelles fragiles de cette planète (mangroves, atolls...) soient déclarés "patrimoine de l'humanité", pour qu'on y touche plus !

  33. #58
    miniTAX

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Mais tu auras autant de mal à prouver, avec la même qualité de preuve que tu demandes, qu'il n'y a pas des centaines d'espèces qui ont disparu en Tasmanie.
    Epistémologiquement, on peut prouver que qq chose existe mais on ne peut PAS prouver que qq chose n'existe pas (on ne peut pas prouver à Rael notamment que les extra-terrestres qui l'ont prétendument enfanté n'existent PAS).

    Mais le problème n'est meme pas là. Kaolin prétend que l'abattage d'un arbre fait disparaitre des centaines d'espèces ce qui est scientifiquement infondé. Objectivement, on ne peut qu'émettre des réserves sur une telle affirmation, surtout sur un forum scientifique, sans quoi ce serait la porte ouverte à toutes les dérives.

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    L'abus des éco-fondamentalistes consiste à invoquer systématiquemlent les destructions pour empêcher de "faire". Cela implique simplement qu'il faut une attitude de compromis, pour équilibrer le "faire" et le "non-détruire".

    Cordialement,
    On est bien d'accord. C'est meme une tactique institutionalisée. Pour empecher la construction d'une autoroute, voire meme du TGV, il suffit de trouver un marécage à la biodiversité exceptionnelle, un bosquet sur le tracé et de montrer qu'il s'y niche une espèce de coléoptère menacée et le tour est joué. On en est là.
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  34. #59
    miniTAX

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par kaolin Voir le message
    Bon, alors lis ceci...
    http://www.futura-sciences.com/news-...ssons_5352.php

    comme l'info est diffusée par FS, tu y croiras peut être...
    Ce n'est pas parce que c'est diffusé par FS que ça doit t'empecher de faire marcher ton esprit critique.
    Ton lien affirme ceci:
    "A titre d’exemple, lorsqu’une plante tropicale disparaît, on estime qu'elle emporte 30 espèces associées avec elles, et pour un arbre tropical, ce sont 400 espèces qui s’éteignent !"

    C'est grossièrement mensonger car d'un point de vue de simple logique, c'est impossible. Il s'en abat chaque année des millions d'arbre de foret primaire tropicale, ne t'en déplaise. Si à chaque arbre, "400 espèces s'éteignent", ça voudrait dire qu'en 1 an, 400 millions d'espèces disparaissent alors qu'on estime le nombre d'espèces à maximum 70 millions (meme si certains parlent de 200 millions).
    CQFD
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  35. #60
    chrisgir

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par miniTAX Voir le message
    Ce n'est pas parce que c'est diffusé par FS que ça doit t'empecher de faire marcher ton esprit critique.
    Ton lien affirme ceci:
    "A titre d’exemple, lorsqu’une plante tropicale disparaît, on estime qu'elle emporte 30 espèces associées avec elles, et pour un arbre tropical, ce sont 400 espèces qui s’éteignent !"

    C'est grossièrement mensonger car d'un point de vue de simple logique, c'est impossible. Il s'en abat chaque année des millions d'arbre de foret primaire tropicale, ne t'en déplaise. Si à chaque arbre, "400 espèces s'éteignent", ça voudrait dire qu'en 1 an, 400 millions d'espèces disparaissent alors qu'on estime le nombre d'espèces à maximum 70 millions (meme si certains parlent de 200 millions).
    CQFD
    Le message était imprécis : c'est pour chaque espèce d'arbre (ou de plante). Mais de toute façon, tu joues avec les mots comme ça t'arrange pour entendre ce que tu as envie donc je ne vois pas vraiment l'intérêt de la poursuite de cette discussion...

Page 2 sur 4 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Zoologie] Tigre de Tasmanie
    Par Lighter dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/08/2007, 22h33
  2. [TPE] les bombes nucléaires
    Par Edrahil dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/01/2007, 23h33
  3. Bombes miniatures : le secret des explosions nanométriques
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/09/2006, 21h41
  4. Disparition des orangs-outans : le génome met en cause la déforestation
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/01/2006, 12h19
  5. Projection d'ombres et bombes atomiques.
    Par Electrofred dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 06/01/2006, 21h31