Page 3 sur 4 PremièrePremière 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 102

Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm



  1. #61
    invité576543
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par kaolin Voir le message
    Si mon opinion avait une valeur auprès des dirigeants de ce monde, je demanderais que la protection et la gestion des forêts primaires ainsi que celle de toutes les zones naturelles fragiles de cette planète (mangroves, atolls...) soient déclarés "patrimoine de l'humanité", pour qu'on y touche plus !
    Bonjour,

    C'est une position qui se comprend. Mais quand la conservation dudit patrimoine rentre en conflit avec la simple subsistance de populations locales en forte croissance, tu en fais quoi de ce patrimoine (comment compares-tu un humain et un élément du patrimoine de l'humanité)? Plus difficile, quand ça rentre en conflit avec l'aspiration à un confort comparable à ceux des occidentaux, pour les populations locales en forte croissance, tu en fais quoi de ce patrimoine?

    Ensuite, le principe de non ingérence a quand même quelques aspects positifs. Es-tu près à accepter le principe d'ingérence de ... de qui d'ailleurs, des états cotisant le plus à l'ONU? pour préserver ce patrimoine? Et comment faire? Qui va payer la police nécessaire pour faire respecter les zones naturelles fragiles? De quelle nationalité seront les personnes impliquées dans cette police?

    Cordialement,

  2. Publicité
  3. #62
    invite87654345678
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Objection votre honneur
    Les zones qui seraient considérées comme patrimoine de l'humanité devront faire l'objet d'une charte validée par l'ensemble des états, interdisant entre autres l'exploitation commerciale de la biodiversité sous toute ses formes.
    Chaque pays serait garant du respect de la charte et sanctionné économiquement en cas de dérapage. Il est également possible, comme cela s'est pratiqué déjà au Canada avec les Inuits, d'accorder aux populations autochtones (la plupart des peuplades vivant de chasse, de petites cultures et de cueillette) le droit à chasser à des fins alimentaires, sociales et rituelles.
    Le prélèvement sera minime car ces gens respectent leur environnement puisqu'ils en dépendent.

    Bon maintenant, j'avoue que la mise en pratique relève de l'utopie. Déjà l'ONU peine à gérer ses Casques Bleus... Mais dans ce cas, chaque état devrait constituer une brigade "écologique". Des gardes-champêtres et/ou gardes-chasses et leur procurer les moyens de faire respecter les règles édicter.
    Cela existe en Afrique avec les gardes des parcs nationaux, mais eux n'ont pas les moyens puisque les pays qui les emploient sont parmi les plus pauvre du monde. L'Australie n'est pas pauvre...

    Quant aux populations locales qui ont droit au même confort que les Occidentaux, d'accord. Mais surexploiter la terre qu'ils occupent ne leur permettra pas d'améliorer leur niveau de vie. Il ne fera qu'enrichir les spéculateurs au détriment des populations.
    Tu as le post sur l'immence plantation de palmiers à huile qu'ils veulent installer au coeur de Bornéo, à la place de la forêt pluviale ? C'est criminel, non seulement pour la forêt mais aussi pour les populations. Et à part trimer comme des malades à récolter les dattes pour un salaire de misère, que crois-tu que les populations locales vont y gagner alors que jusqu'à maintenant ils avaient de quoi se nourrir en pêchant et en chassant ?

    A plus

  4. #63
    invité576543
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Bonjour,

    Citation Envoyé par kaolin Voir le message
    Objection votre honneur
    Les zones qui seraient considérées comme patrimoine de l'humanité devront faire l'objet d'une charte validée par l'ensemble des états, interdisant entre autres l'exploitation commerciale de la biodiversité sous toute ses formes.
    Chaque pays serait garant du respect de la charte et sanctionné économiquement en cas de dérapage. Il est également possible, comme cela s'est pratiqué déjà au Canada avec les Inuits, d'accorder aux populations autochtones (la plupart des peuplades vivant de chasse, de petites cultures et de cueillette) le droit à chasser à des fins alimentaires, sociales et rituelles.
    Le prélèvement sera minime car ces gens respectent leur environnement puisqu'ils en dépendent.

    Bon maintenant, j'avoue que la mise en pratique relève de l'utopie. Déjà l'ONU peine à gérer ses Casques Bleus...
    Tu peux rajouter le protocole de Kyoto comme exemple de difficulté de ce que tu préconises...

    Mais dans ce cas, chaque état devrait constituer une brigade "écologique". Des gardes-champêtres et/ou gardes-chasses et leur procurer les moyens de faire respecter les règles édicter.
    Nul besoin de l'ONU ou d'accord international pour cela.

    Quant aux populations locales qui ont droit au même confort que les Occidentaux, d'accord. Mais surexploiter la terre qu'ils occupent ne leur permettra pas d'améliorer leur niveau de vie. Il ne fera qu'enrichir les spéculateurs au détriment des populations.
    Tu as le post sur l'immence plantation de palmiers à huile qu'ils veulent installer au coeur de Bornéo, à la place de la forêt pluviale ? C'est criminel, non seulement pour la forêt mais aussi pour les populations. Et à part trimer comme des malades à récolter les dattes pour un salaire de misère, que crois-tu que les populations locales vont y gagner alors que jusqu'à maintenant ils avaient de quoi se nourrir en pêchant et en chassant ?
    Tout en étant d'accord sur le fond, je pense que ce n'est pas si simple. Quand je parle de confort des populations locales, ce n'est pas nécessairement à celles qui sont sur place, dans la forêt primaire, qu'ils font songer. La croissance de la population est corrélée actuellement plus avec la croissance urbaine qu'avec la croissance rurale. Et il faut alimenter et fournir en biens matériels cette population urbaine supplémentaire. On peut analyser le cas de Bornéo ainsi. On peut imaginer que le produit des palmiers fait entrer de l'argent en Indonésie, et profite au niveau de vie de tous les indonésiens, en particulier urbains. Il est possible que l'Indonésie fasse quelque chose d'injuste, de favoriser les indonésiens urbains en général aux dépends des populations locales à la forêt, mais cela peut se défendre...

    Cordialement,

  5. #64
    miniTAX

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par kaolin Voir le message
    Et à part trimer comme des malades à récolter les dattes pour un salaire de misère, que crois-tu que les populations locales vont y gagner alors que jusqu'à maintenant ils avaient de quoi se nourrir en pêchant et en chassant ?
    L'agriculture et l'élevage ont été inventé depuis des milliers d'années justement parce la chasse et la cueillette ne suffisent plus. Et tu préconises d'y retourner ?
    Ce n'est pas très crédible. Tu sembles avoir aucune idée de ce qu'est la surpopulation dans ces pays et la misère du au manque de terre et de nourriture, bien au chaud que tu es assis devant ton ordinateur. La solution (entre autres) aurait été de pratiquer le planning familial dans ces pays pour réduire la pression démographique. Mais ça apparemment, ça fait moins IN que défendre le diable de Tasmanie ou la foret primaire.
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  6. #65
    miniTAX

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Tu peux rajouter le protocole de Kyoto comme exemple de difficulté de ce que tu préconises...
    Tu peux aussi ajouter les échecs de l'Onu au Kosovo, à Chypre, au Cambodge, Timor, Darfour, Liban, Cote d'Ivoire j'en passe et des meilleures. J'aimerais que ceux qui vantent les mérites de l'Onu me citent un exemple de sa réussite sur le terrain. Et on voudrait lui confier la gestion des forets ET le sort des populations qui en dépendent. Et puis quoi plus encore ?
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  7. #66
    invite87654345678
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par miniTAX Voir le message
    Ce n'est pas parce que c'est diffusé par FS que ça doit t'empecher de faire marcher ton esprit critique.
    C'est grossièrement mensonger car d'un point de vue de simple logique, c'est impossible. Il s'en abat chaque année des millions d'arbre de foret primaire tropicale, ne t'en déplaise. Si à chaque arbre, "400 espèces s'éteignent", ça voudrait dire qu'en 1 an, 400 millions d'espèces disparaissent alors qu'on estime le nombre d'espèces à maximum 70 millions (meme si certains parlent de 200 millions).
    CQFD
    Un dernier baroud et basta... je fatigue

    Encore quelques preuves de la biodiversité que l'on peut trouver sur un seul arbre tropical dans la forêt primaire
    - www2.cnrs.fr/presse/journal/1241.htm
    Sur une surface de 400 m2, 10 000 spécimens d'insectes ont été prélevés.
    - http://kourou.cirad.fr/etfrn/html/le...ropicales.html
    En Guyane française, l'on a dénombre 464 espèces d'oiseaux sur 60 hectares, soit plus que l'ensemble de l'avifaune de France métropolitaine...
    Sur 1 hectare de forêt, on peut identifier 300 espèces d'arbres - certaines espèces ne sont parfois représentées que par un seul spécimen !
    Cette particularité vaut pour les insectes, les batraciens, les reptiles, les arachnides...
    un arbre accueillera des dizaines de sortes de fourmis, tandis qu'un autre jouera un effet répulsif pour ces espèces. Un troisième verra s'installer des termites et pas de fourmis.
    Un autre portera des fleurs qui attireront certaines espèces de papillons, et d'autres non. Idem pour les fruits.
    Et contrairement à ce que tu prétends, il n'y a pas interaction entre les insectes rampants des différents arbres. Une espèce particulière se contente de quelques mètres carrés si la nourriture y est suffisante. C'est valable depuis les racines, en passant par le tronc, l'écorce et les branches, jusqu'à la canopée.
    Une mygale par exemple, ne s'éloignera pas plus d'une cinquantaine de mètres de son nid, et cela constitue déjà une distance considérable pour la taille de l'animal. De nombreux insectes sont inféodés à une espèce de plante dont ils se nourrissent exclusivement et sur lesquelles ils se reproduisent exclusivement. On les appelle plantes-hôtes. Cela existe aussi en Europe. La chrysomèle noire appelée timarque, se nourrit de gaillet et se reproduit sur le gaillet. Pas de gaillet, pas de timarque... Et le territoire de chaque insecte ne dépasse pas la dizaine de mètres carrés.
    Pareil pour les batraciens (certains ne dépassent pas la taille d'une pièce de deux euros). Ils se contentent de creux de troncs retenant l'eau ou de feuilles comme bassins. Ils rayonnent autour de leur "mare", s'y nourrissent et s'y reproduisent.

    Et tout cela n'est ni paranormal ou dérive religieuse. C'est de la science. On parle de biologie, d'éthologie, de zoologie, de botanique, d'entomologie, d'herpétologie, de pallinologie, de mycologie.... et j'en oublie.

    Donc abattre ou brûler un seul géant tropical, consiste à éliminer définitivement des centaines d'espèces animales et végétales uniques.

    Chaque biotope possède sa spécificité, qu'il soit forêt primaire, lac, océan, tepuy, mangrove, barrière coralienne... et chaque biotope est d'une extrême fragilité. Je ne sais pas comment te l'expliquer mieux. Consulte les sites de Jean Loup Etienne (expédition à Klipperton), le site Santos 2006 (Vanuatu) et tant d'autres. Ils sont faciles à dénicher si on a envie de trouver.

    Quant à apporter le preuve de la disparition d'espèces en Tasmanie, je n'ai rien à démontrer, elle est là sous tes yeux. Et si en plus tu conteste les chiffres annoncés par les scientifiques du CNRS et du CIRAD, je ne peux plus rien pour toi...

  8. Publicité
  9. #67
    FC05

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Voilà une news dont on pourra dire qu'elle à mis le feu dans le forum ...
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  10. #68
    invite87654345678
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par miniTAX Voir le message
    L'agriculture et l'élevage ont été inventé depuis des milliers d'années justement parce la chasse et la cueillette ne suffisent plus. Et tu préconises d'y retourner ?
    Mais ça apparemment, ça fait moins IN que défendre le diable de Tasmanie ou la foret primaire.
    Je veux bien défendre aussi les Penans ou les Papous, ce n'est pas un problème. Je prends le parti de toutes les minorités qui ne sont pas en mesure de se défendre seules.
    Disons que des tribus de chasseurs-cueilleurs dayaks ou papous n'ont pas besoin de notre "culture" occidentale. Ils se suffisent à eux-mêmes et n'en demandent pas plus. De quel droit venons-nous chez eux pour les spolier de leur terre et les entasser dans des bidonvilles, les obligeant ainsi à mendier ou à effectuer des travaux minables qui les rendront dépendants ?

    A Bornéo, le gouvernement indonésie a importé des centaines de milliers de Madurais (résidents de l'ile du même nom) et les a installé sur les terres ancestrales des Dayaks qui ne demandaient rien à personne, sinon à vivre tranquillement de chasse, et de pêche.
    Ils n'avaient jamais entendu parlé des téléphones portables et n'en n'avaient rien à faire.
    La pression de ces colons est devenue telle (déboisement à outrance) qu'il y a peu, les Dayaks se sont révoltés contre cette injustice et renoués avec leurs coutumes ancestrales. Ils ont coupés quelques têtes...
    Il se passe la même chose actuellement en Indonésie, Malaisie, Papouasie Nouvelle Guinée, que ce qui s'est produit en Amérique du Nord à l'arrivée des colons européens. Extermination et/ou assimilation et déchéance.
    Et tout le monde, même Jupiter, s'en fout.
    http://www.msf.be/fr/terrain/pays/asie/indonesie.shtml
    http://www.rfi.fr/actufr/articles/040/article_21680.asp

  11. #69
    b1a2s3a4l5t6e7

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par miniTAX Voir le message
    Tu peux aussi ajouter les échecs de l'Onu au Kosovo, à Chypre, au Cambodge, Timor, Darfour, Liban, Cote d'Ivoire j'en passe et des meilleures. J'aimerais que ceux qui vantent les mérites de l'Onu me citent un exemple de sa réussite sur le terrain. Et on voudrait lui confier la gestion des forets ET le sort des populations qui en dépendent. Et puis quoi plus encore ?
    Salut.La vous citez des conflits guerriers,pour cela la difficultée de l'ONU est facile a comprendre.
    Pour les forets et les océans je ne connait pas
    d'exemple de gestion dans le passé.
    Moi je constate un énorme potentiel agrico-forestier au Canada qui n'est pas exploitée et je crain qu'il en est de meme dans d'autre endroit sur notre planete.Le gouvernement Britanique a allerté la planete
    suite a une sérieuse étude sur le climat et moi j'ai tellement de bonne propositions a faire;
    pourquoi pas dabord un sommet mondial qui réunirait tout les experts(agrico-forestiers) dabord et apres une agence international pourrait etre formée,ensuite on saura plus si l'ONU pourrait jouer un role dans la gestion des forets.
    Merci de votre attention et de votre intérêt.

  12. #70
    miniTAX

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par kaolin Voir le message
    Sur 1 hectare de forêt, on peut identifier 300 espèces d'arbres - certaines espèces ne sont parfois représentées que par un seul spécimen !
    Lequel stp. Donne nous un nom, ça permettra à d'autre de profiter de tes connaissances et avancera ta cause. Un nom, un seul.

    Citation Envoyé par kaolin Voir le message
    Donc abattre ou brûler un seul géant tropical, consiste à éliminer définitivement des centaines d'espèces animales et végétales uniques.
    Non, c'est FAUX. Aucun arbre ou plante n'existe en exemplaire unique sans quoi il serait appelé à disparaitre de toute façon tot ou tard. Aucune espèce animale et végétale VIABLE ne vit que sur un seul arbre. Si tu ne comprends pas ça, la discussion risque d'etre difficile. Si une espèce descend en dessous d'un seuil de renouvellement, elle est listée sur la liste des espèces en voie d'extinction. Pour des zones comme l'Indonésie, la Tasmanie ou la Papouasie où la surface forestière dépasse 50% du territoire, c'est possible mais pas si courant que celà.

    Citation Envoyé par kaolin Voir le message
    Quant à apporter le preuve de la disparition d'espèces en Tasmanie, je n'ai rien à démontrer, elle est là sous tes yeux. Et si en plus tu conteste les chiffres annoncés par les scientifiques du CNRS et du CIRAD, je ne peux plus rien pour toi...
    Quel chiffre de disparition d'espèce en Tasmanie Désolé, peux tu (re) préciser stp, j'ai du avoir loupé un truc ?
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  13. #71
    miniTAX

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par b1a2s3a4l5t6e7 Voir le message
    Salut.La vous citez des conflits guerriers,pour cela la difficultée de l'ONU est facile a comprendre.
    Pour les forets et les océans je ne connait pas
    d'exemple de gestion dans le passé.
    L'Onu avec l'aide de la WWF avait mis en place des programmes de substitution à la déforestation en Papouasie. Ca ne marche pas car dans un tel pays où l'exploitation forestière représente plus de 10% du PIB, où les sueles infrastructures portuaires ou routières sont faites par les compagnies forestière. Ce n'est pas les maigres revenus de l'écotourisme ou de ramassage de plante dictés par des occidentaux à mille lieux de la réalité de terrain qui suffisent à nourrir les gens. Et en Indonésie où le problème de population est infiniment plus grave, le problème est encore d'une autre ampleur. La réalité n'est jamais celle qu'on croit et si une solution simple telle que "on arrete toute déforestation et tout ira bien" existait, ça se saurait.
    Il y a aussi l'exemple de l'intervention de l'Onu (plutot l'Unesco) au niveau de la création de réserves africaines, biosphère, laboratoire de développement durable et autres "machins". Avez-vous entendu parler de leur succès ? Non ? Ben c'est normal, c'est que du vent et des palabres interminables
    Et l'Onu a un programme cadre pour les quotas de peche afin d'empecher de vider la mer à grande vitesse. Résultat ? (déjà que l'Europe n'y arrive pas depuis des années).
    Dernière modification par miniTAX ; 10/11/2006 à 19h28.
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  14. #72
    chrisgir

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Kaolin et MiniTAX, vous n'êtes pas sur la même longueur d'onde au niveau de la notion arbre/espèce. Pour que les espèces inféodées disparaissent, il faut effectivement que l'espèce (au sens systématique du terme) d'arbee disparaisse. Cela dit l'endémisme et le micro-endémisme existent aussi chez les animaux et les insectes et il est donc possible qu'une espèce soit inféodée à un très petit territoire et qu'on ne la trouve nulle part ailleurs

    Pour ce qui est du comportement des minorités, je suis désolé Kaolin, mais lorsque tu les écoutes, elles veulent se développer à l'occidentale. On peut débattre à l'infini sur est-ce que c'est bien ou pas, mais c'est leur souhait. Certaines associations écologistes voudraient en quelque sorte mettre ces communautés sous verre en les gardant à l'écart de la perversion de la société occidentale mais en a-t-on le droit? Le problème est le même que les questions soulevées par le développement (et la pollution qui en résulte) des pays dits en voie de développement? Ils réclament ce droit à leur développement et on doit en tenir compte. Le gros problème est : comment GERER les ressources naturelles (finies) en prenant en compte à la fois le besoin de conserver la biodiversité (besoin d'occidental je dois dire) et le développement de tous....

    Cordialement,

  15. Publicité
  16. #73
    invite87654345678
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Je réponds en vrac une dernirèe fois
    à miniTAX
    - pour le nom de l'espèce, demande au CNRS ou au CIRAD
    - s'il n'existe qu'un spécimen d'une espèce d'arbres sur quelques hectares de forêt, cela ne signifie pas qu'il n'en existe pas d'autres spécimens dans un autre secteur
    - aucune espèce animale ou végétale viable ne vit que sur un seul arbre ?
    dans les grottes alors ? celle de Movile en Roumanie ou les animaux vivent en vase clos ?
    http://exobio.chez-alice.fr/grotte-movile.htm
    - quant aux chiffres pour la Tasmanie, personne ne peut répondre puisqu'on pas encore listé les espèces qui y vivaient...

    à chrisgir
    - comportement des minorités
    voir le site de Jéromine Pasteur - les Indiens Ashaninkas se moquent du téléphone et de la BM dernier modèle
    ils n'aspirent qu'à vivre tranquille sur leurs terres
    - les papous eux ne souhaitent qu'une chose, continuer à pouvoir chasser et pêcher comme par le passé - le home video ils s'en fichent...
    http://www.survivalfrance.org/tribes.php?tribe_id=176
    - les nomades Tsaatan de Sibérie ne vivent que pour leurs rennes et ignorent ce qu'est le profit
    Ils n'aspirent à rien d'autre que de vivre comme leurs ancêtres. Alors avons-nous le droit de leur imposer notre culture ? Ils ne connaissent rien d'autre que la leur... Doivent-ils devenir des laisser pour compte de notre civilisation occidentale ?
    Contrairement à ce que tu affirmes ils ne réclament rien d'autre que de continuer à vivre chez eux, sur LEUR terre.
    Effectivement nous ne sommes pas sur la même longueur d'ondes. J'arrête d'émettre...

  17. #74
    chrisgir

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par kaolin Voir le message
    à chrisgir
    - comportement des minorités
    voir le site de Jéromine Pasteur - les Indiens Ashaninkas se moquent du téléphone et de la BM dernier modèle
    ils n'aspirent qu'à vivre tranquille sur leurs terres
    - les papous eux ne souhaitent qu'une chose, continuer à pouvoir chasser et pêcher comme par le passé - le home video ils s'en fichent...
    http://www.survivalfrance.org/tribes.php?tribe_id=176
    - les nomades Tsaatan de Sibérie ne vivent que pour leurs rennes et ignorent ce qu'est le profit
    Ils n'aspirent à rien d'autre que de vivre comme leurs ancêtres. Alors avons-nous le droit de leur imposer notre culture ? Ils ne connaissent rien d'autre que la leur... Doivent-ils devenir des laisser pour compte de notre civilisation occidentale ?
    Contrairement à ce que tu affirmes ils ne réclament rien d'autre que de continuer à vivre chez eux, sur LEUR terre.
    Effectivement nous ne sommes pas sur la même longueur d'ondes. J'arrête d'émettre...
    Ben les indiens Wayana et Wayampi (Guyane) quand on leur demande, aspirent (en plus à ce que l'eau ne soit plus pollué par le mercure rejeté par l'orpaillage clandestin) à avoir un mode de vie plus occidentalisé. Je ne dis pas occidental mais ils commencent à avoir des demandes (du type électricité par exemple). Est-ce un bien ou un mal? je ne suis pas placé pour pouvoir le dire

    Tant qu'il n'y a que la culture d'origine il n'y a pas de problème : on ne peut pas vouloir ce qu'on ne connait pas. Le problème c'est le "contact" avec la ""civilisation""...
    Le gros problème (qu'on m'avait objecté lorsque j'avais soumis la question lors d'une réunion sur le futur parc national en Guyane - une absurdité selon moi, mais passons, c'est un autre débat...) c'est qu'il est très difficile de savoir ce que les communautés veulent : elles sont souvent partagées entre leur savoir-faire ancestral et ce qu'elles aperçoivent de la culture occidentale qui leur semble positif. On ne peut pas raisonner sur des généralités (chacun a ses exemple), il faut raisonner au cas par cas et en tachant de prendre en compte le choc des cultures...

    Pas mal de lieux-communs énoncés, dsl...

    Cordialement,

  18. #75
    LASCAP

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    bonjour,
    voir exploiter sans aucun remords comme on le voit en tasmanie c'est révoltant.
    il est temps de punir tout ca .beintot se léveront des citoyens de la planete. pas avec une caméra mais avec des armes pour punir tout ces salopards.tout exploitations doit respecter la nature les brutes qui tabassent pour cacher leur facon de faire ont rein a faire sur la planete.demain il y aura non pas un HULOT avec une caméra mais des tireurs pour eliminer tout ces types

  19. #76
    chrisgir

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par LASCAP Voir le message
    bonjour,
    voir exploiter sans aucun remords comme on le voit en tasmanie c'est révoltant.
    il est temps de punir tout ca .beintot se léveront des citoyens de la planete. pas avec une caméra mais avec des armes pour punir tout ces salopards.tout exploitations doit respecter la nature les brutes qui tabassent pour cacher leur facon de faire ont rein a faire sur la planete.demain il y aura non pas un HULOT avec une caméra mais des tireurs pour eliminer tout ces types
    Ben ca va faire avancer le débat, ça sûrement ; comme ça les compagnies s'armeront et ça sera la guerre....
    No comment...

  20. #77
    yves25
    Modérateur

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    L'enfer est pavé de bonnes intentions, LASCAP tu serais pas un peu diabolique?
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  21. #78
    invite87654345678
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Bonjour

    Juste ce lien encore pour dire que mon idée de classer les forêts primaires et autres zones naturelles sensibles en tant que "patrimoines de l'humanité" n'est pas si débile que cela...
    D'autres sites naturels le sont déjà, dont une zone de nature sauvage en Tasmanie dans le Nord Ouest de l'île...

    http://whc.unesco.org/fr/list/

    Cordialement

  22. Publicité
  23. #79
    Larixd

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par b1a2s3a4l5t6e7 Voir le message
    le napalm n'est rien d'autre que de l'essence mélangée a du savon
    Non, le napalm n'est pas un mélange d'essence et de savon. Ceci est la composition du cocktail Molotov. Le napalm, quant à lui, est effectivement composé d'un carburant mais ce qui en fait la caractéristique principale est le sodium (Na). En effet, ce métal, mis en contact avec de l'eau (présente dans, et sur, tous les êtres vivants) se combine avec elle pour former de la soude avec dégagement d'hydrogène et de chaleur. Cette dernière enflamme l'hydrogène libéré, ce qui, par voie de conséquence, enflamme le carburant. Pas besoin de système de mise à feu donc. Voilà donc pour le "Na". En ce qui concerne le "palm", cela vient de palmatite ou sel d'acide palmatique. J'en ignore cependant la fonction.
    Libre-penseur cartésien et zététicien.

  24. #80
    b1a2s3a4l5t6e7

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par Larixd Voir le message
    Non, le napalm n'est pas un mélange d'essence et de savon. Ceci est la composition du cocktail Molotov. Le napalm, quant à lui, est effectivement composé d'un carburant mais ce qui en fait la caractéristique principale est le sodium (Na). En effet, ce métal, mis en contact avec de l'eau (présente dans, et sur, tous les êtres vivants) se combine avec elle pour former de la soude avec dégagement d'hydrogène et de chaleur. Cette dernière enflamme l'hydrogène libéré, ce qui, par voie de conséquence, enflamme le carburant. Pas besoin de système de mise à feu donc. Voilà donc pour le "Na". En ce qui concerne le "palm", cela vient de palmatite ou sel d'acide palmatique. J'en ignore cependant la fonction.
    Salut.Il y a longtemps dans un des reportage télévisé
    que j'avais écouté,on disait exactement ce qui est écris
    dans mon dictionaire Petit Larousse 1993 a propos du
    cocktail Molotov: projectile incendiaire a base d'essence.
    Le napalm que vous décrivez est probablement un napalm modifié pour que la mise a feu se fasse d'elle meme,comme vous l'avez expliquez.Il a surement plusieurs variété de napalm,chaque variétée ayant sont avantage.Mon dictionaire n'est surement pas erroné pour ce propos.
    Merci de votre attention et de votre intérêt.

  25. #81
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Palmitate de sodium = Na Palm... C'est un savon, tout simplement qui sert à émulsionner le carburant.

    On ne va pas entrer dans les détails. En effet :

    CODE PENAL
    Article 322-6-1

    (inséré par Loi nº 2004-204 du 9 mars 2004 art. 7 Journal Officiel du 10 mars 2004)

    Le fait de diffuser par tout moyen, sauf à destination des professionnels, des procédés permettant la fabrication d'engins de destruction élaborés à partir de poudre ou de substances explosives, de matières nucléaires, biologiques ou chimiques, ou à partir de tout autre produit destiné à l'usage domestique, industriel ou agricole, est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 Euros d'amende.
    Les peines sont portées à trois ans d'emprisonnement et à 45 000 Euros d'amende lorsqu'il a été utilisé, pour la diffusion des procédés, un réseau de télécommunications à destination d'un public non déterminé.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  26. #82
    THYLACINE

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par miniTAX Voir le message
    Et j'attends ses sources sur la disparition d'espèce en Tasmanie.
    http://www.inra.fr/dpenv/inmemc40.htm

    Ce n'est pas par incendie, certes, mais c'est bien l'action de l'homme..

    Et puis, entre autres, pour réfléchir globalement :

    http://dossier.univ-st-etienne.fr/cr...cubilicen.html

    De toute façon le débat scientifique est impossible avec minitax : on peut citer n'importe quelle source, sa seule réponse est : tu n'as pas de preuves. On peut contester le contenu des sources scientifiques,leurs limites,leurs incertitudes : là il y a débat. A partir du moment où il y a négation, et non examen, des sources, on est dans l'affirmation idéologique de mauvaise foi. Sans intérêt. A une prochaine fois, heureusement il y a de vrais débats sur FS...
    Dernière modification par JPL ; 16/11/2006 à 16h41. Motif: Correction de balise

  27. #83
    Galaad

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par chrisgir Voir le message
    Le message était imprécis : c'est pour chaque espèce d'arbre (ou de plante). Mais de toute façon, tu joues avec les mots comme ça t'arrange pour entendre ce que tu as envie donc je ne vois pas vraiment l'intérêt de la poursuite de cette discussion...

    Bon je suis en retard, mais: c'est justement ce qu'il essayait de faire entendre à Kaolin. Il a juste mal interprété l'imprecision du texte, ou interprété dans le sens où Kaolin le citait.

    Kaolin : Un arbre abattu = des centaines d'espèces perdues

    Défendre autant la Nature et la connaître apparement si peu

  28. #84
    invite87654345678
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par Galaad Voir le message
    Défendre autant la Nature et la connaître apparement si peu
    Salut
    Je suppose que cela s'adresse à moi.
    Sur chaque arbre géant de la forêt primaire, vivent des dizaines d'espèces d'insectes, de myriapodes, d'arachnides, de batraciens, de plantes, de mousses, de lichens...
    Probablement le terme "espèce" est-il mal adapté. En effet on peut retrouver une même espèce sur un arbre proche.
    Je devrais parler de sous-espèces qui, évoluant dans un biotope spécifique (l'arbre en question), ne se mélangent pas aux autres sous-espèces de l'arbre voisin.
    Dans la galerie photos des singes, il est expliqué que le morcèlement de la forêt mosaïque isole les primates qui ne peuvent plus se déplacer librement. Ils en sont réduits à vivre en vase clos et à se reproduire dans le groupe auquels ils appartiennent.
    C'est ce qui se passe sur les arbres géants. Il ne faut pas perdre de vue que certains végétaux atteignent plus de 80 m de hauteur et que chaque groupe animal se cantonne à un territoire donné qu'il ne quitte pas ou lorsqu'il y est contraint par la nécessité (j'exclus les insectes volants et les fourmis qui eux peuvent partir assez loin).
    Mais tout cela, ce n'est pas moi qui le dit. Ce sont les scientifiques sur le terrain, autrement plus qualifiés que nous pour en débattre. Il suffit de lire les communiqués émanent du CNRS par exemple... Mais si on met en doute même les infos émanant d'organismes scientifiques ...
    Cordialement

  29. Publicité
  30. #85
    Ryuujin

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Sur chaque arbre géant de la forêt primaire, vivent des dizaines d'espèces d'insectes, de myriapodes, d'arachnides, de batraciens, de plantes, de mousses, de lichens...
    Probablement le terme "espèce" est-il mal adapté. En effet on peut retrouver une même espèce sur un arbre proche.
    Je devrais parler de sous-espèces qui, évoluant dans un biotope spécifique (l'arbre en question), ne se mélangent pas aux autres sous-espèces de l'arbre voisin.
    non, effectivement, ça n'a rien à voir avec les espèces qu'on trouve sur d'autres arbres.

    En gros, tu voudrais qu'on conserve tous les phénotypes de ces espèces, c'est ça ?

    C'est complètement ridicule ; non seulement ça n'a à priori aucun intérêt, mais en plus, c'est tout bonnement impossible. C'est incompatible avec toute exploitation.
    A ce tarif là, il faudrait que l'homme disparaisse tout simplement !


    Franchement, je ne vois pas le problème.

    Quel mal y a t'il à ce que la Tasmanie développe son exploitation forestière tant que cela ne menace pas ses forêt ?

    Et là si j'ai bien compris, ça ne menace pas ses forêts puisque ça concerne une surface faible par rapport à leur surface totale.


    La stratégie à l'oeuvre là n'a rien de scientifique : il s'agit d'user d'amalgame, d'où l'accent mis sur l'usage du napalm, avec tous les parallèles qui en découlent, notamment les plus malhonnètes comme ceux avec la guerre du vietnam, que nos forumeurs les moins "scientifiques" se sont empressé de ramener.
    Enfin bon, quant on fait une coupe rase avec brulis, c'est exactement le même résultat !


    Je passe sur les remarques relevant de la vision du "monde sous cloche" : ce monde là ne nourrit pas son homme, et les pays concernés sont ceux qui ont le plus à se développer.
    Tout ce qu'on a a gagner en voulant entraver leur développement, c'est de ruiner tout espoir de collaboration avec eux.


    Certaines personnes ici ( et ailleurs ) sont dans une optique de guerre contre l'humanité...

  31. #86
    myke_eol

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    bonjour,
    le problème est qu'avant d'exploiter de nouvelles terres pour des plantations (ceci est discutable, mais bon, soit !), ils déforestent en brulant, alors que les bois concernés pourraient avant tout être valorisés pour leur essence utile aux ébénistes, menuisiers, pour se chauffer et construire des chalets...
    alors que ces arbres ont mis des dizaines d'années peut-être plus pour arriver à leur niveau de croissance.
    donc c'est un double gaspillage, le bois et l'écosystème de ces forêts.
    slts
    myke

  32. #87
    Ryuujin

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    le problème est qu'avant d'exploiter de nouvelles terres pour des plantations (ceci est discutable, mais bon, soit !), ils déforestent en brulant, alors que les bois concernés pourraient avant tout être valorisés pour leur essence utile aux ébénistes, menuisiers, pour se chauffer et construire des chalets...
    si j'ai bien compris, ils brûlent après avoir récolté les plus gros troncs, en gros, ils brûlent le fouilli le plus difficile à expoiter et le moins rentable.

  33. #88
    invite87654345678
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    En gros, tu voudrais qu'on conserve tous les phénotypes de ces espèces, c'est ça ?

    C'est complètement ridicule ; non seulement ça n'a à priori aucun intérêt, mais en plus, c'est tout bonnement impossible. C'est incompatible avec toute exploitation.
    A ce tarif là, il faudrait que l'homme disparaisse tout simplement !

    -------------------------

    Quel mal y a t'il à ce que la Tasmanie développe son exploitation forestière tant que cela ne menace pas ses forêt ?

    Et là si j'ai bien compris, ça ne menace pas ses forêts puisque ça concerne une surface faible par rapport à leur surface totale.

    Certaines personnes ici ( et ailleurs ) sont dans une optique de guerre contre l'humanité...
    Bonjour

    C'est complètement ridicule de vouloir conserver tous les phénotypes comme tu dis, sauf si certains recèlent des substances utiles à la médecine ou pour améliorer la vie des gens.

    L'homme n'a pas à disparaître, il a à rester hors des forêts primaires et à respecter les zones vierges !

    Ensuite la déforestation en Tasmanie fait disparaître l'équivalent de deux stades de foot chaque jour. Tu parles d'une exploitation... On abat les troncs les plus beaux pour les évacuer et on brûle le reste pour installer des monocultures. Et pour empêcher que les jeunes plants ne soient mangés par les rares animaux encore vivants, on les empoisonne ! C'est ça l'humanité ?

    Ceux qui mènent une guerre contre l'humanité sont les crapules qui détruisent la planète pour leur seul profit. Les seuls gagnants sont les spéculateurs. Des profits ridicules au regard de la perte inestimable que représente la biodiversité !

    Et si certains ne peuvent pas comprendre ça, il n'y a plus rien à sauver.

  34. #89
    invité576543
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Citation Envoyé par kaolin Voir le message
    C'est complètement ridicule de vouloir conserver tous les phénotypes comme tu dis, sauf si certains recèlent des substances utiles à la médecine ou pour améliorer la vie des gens.
    Mais le gain de surface et/ou la vente de bois améliore la vie des gens (et que ce soit des locaux ou des "spéculateurs" ne change rien, ce sont "des gens"). Il y a donc un conflit entre deux manières d'améliorer la vie des gens. L'une visible, immédiate, évidente: gagner de la surface de culture; l'autre, dont tu parles, potentielle, non immédiate et finalement peu évidente. Comment le conflit doit-il se résoudre, à ton avis?

    L'homme n'a pas à disparaître, il a à rester hors des forêts primaires et à respecter les zones vierges !
    De tels impératifs ne sont pas compatible avec l'augmentation des populations et l'aspiration à un meilleur "niveau de vie". Déjà pour le second, tu auras du mal à convaincre tous les humains dont le niveau de vie est très inférieur au tien , et pour le premier c'est malheureusement trop tard: toute influence "bénigne" sur la démographie n'aura d'effets que dans 20 ans ou plus. Pour la démographie, on est dans la situation "le vin est tiré, il faut le boire". Si tu ne proposes pas une solution décente pour tous les humains vivant actuellement, tes "il faut" sont caduques.

    Ceux qui mènent une guerre contre l'humanité sont les crapules qui détruisent la planète pour leur seul profit.
    Ca veut dire simplement qu'il y a plusieurs manières de mener une guerre contre l'humanité. Cela ne contredit en rien qu'imposer des "il faut" sur une base d'éthique "extérieure", celle d'Occidentaux bien nourris, soit aussi une forme de guerre contre l'humanité.

    L'opposé de ces "guerres" est de trouver et mettre en place des solutions décentes pour toute l'humanité présente, et ça inclura presque sûrement des pertes de phénotypes, une réductions des forêts primaires, etc. parce que ce sera le résultat d'un compromis entre des tas d'impératifs semblant tous aussi importants les uns que les autres mais malheureusement incompatibles.

    Cordialement,

  35. #90
    invite87654345678
    Invité

    Re : Déforestation en Tasmanie avec des bombes de napalm

    Je confirme ce que j'ai dit : il faut !

    La planète contient suffisamment de zones "dormantes" pour y exploiter des monocultures. Il n'est pas utile pour cela de détruire une forêt primaire.
    Je l'ai déjà dis dans un autre post, le gouvernement indonésien envisage de déboiser le centre de l'île de Bornéo pour y planter des palmiers à huile !
    D'une part, l'humanité a-t-elle tant besoin d'huile de palme que cela ?
    D'autre part cela ne fera par vivre décemment les paysans, ils ne feront que vivoter. On détruire une zone boisée d'une richesse incalculable, on enlèvera aux tribus nomades leur seul moyen de subsistance, la pluie délavera le sol dont la terre ira engorger les rivières et les fleuves tuant toute vie aquatiques, empêchant ainsi les gens qui vivaient de la pêche de se nourrir.
    ----
    En Chine se dresse majestueusement le barrage des Trois Gorges que les ingénieurs chinois les plus clairvoyants considéraient déjà avant sa construction comme une hérésie. C'est devenu un dépotoir d'alluvions et de métaux lourds, on a déplacé des millions de personnes sans les reloger, on a empêché les crues du fleuve en contrebas ce qui nuit aux cultures... mais on a une ouvrage pharaonique qui se fissure déjà...
    Il aurait été plus judicieux d'en construire plusieurs petits pour empêcher cette catastrophe écologique.
    ----
    Si mes propos vous gênent, des gens comme Nicolas Hulot, Yann Arthus Bertrand, Alain Bougrain Dubourg et tous ces défenseurs de la nature doivent vous donner des boutons... Il est vrai qu'on les critique parce qu'ils polluent eux aussi en utilisant des engins mécaniques pour leurs expéditions...
    ----
    On peut exploiter rationnellement sans éradiquer la vie. Le commerce équitable ça devrait vous parler. On exploite une forêt proprement en replantant de jeunes arbres après la coupe, et pas en remplaçant par des palmiers, des caféiers et en passant le tout au napalm !
    ----
    De toute façon comme tu dis, quand le vin est tiré il faut le boire. Mais on n'est pas obligé de se bourrer, on peut déguster en faisant durer.

Page 3 sur 4 PremièrePremière 3 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Zoologie] Tigre de Tasmanie
    Par Lighter dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/08/2007, 22h33
  2. [TPE] les bombes nucléaires
    Par Edrahil dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/01/2007, 23h33
  3. Bombes miniatures : le secret des explosions nanométriques
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/09/2006, 21h41
  4. Disparition des orangs-outans : le génome met en cause la déforestation
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/01/2006, 12h19
  5. Projection d'ombres et bombes atomiques.
    Par Electrofred dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 06/01/2006, 21h31