Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Lancement réussi de la mission CoRoT : à la recherche d'exoplanètes



  1. #1
    RSSBot

    Lancement réussi de la mission CoRoT : à la recherche d'exoplanètes

    L'observatoire spatial CoRoT (COnvection, ROtation & Transits planétaires) a décollé ce mercredi 27 décembre 2006 à 14h23 TU, emporté sous la coiffe d'une fusée Soyouz 2.1b depuis le cosmodrome de Baïkonour.

    Le...

    Lire la suite : Lancement réussi de la mission CoRoT : à la recherche d'exoplanètes

  2. Publicité
  3. #2
    Geb

    Re : Lancement réussi de la mission CoRoT : à la recherche d'exoplanètes

    Bonjour,

    Tout d'abord et même si je ne suis pas français, je me félicite de cette nouvelle. J'ai hâte de pouvoir profiter des premiers des résultats de CoRoT !

    Pourquoi dit-on dans la nouvelle qu'une planète tellurique pour des raisons physiques, ne peut dépasser 2,5 fois le rayon terrestre ?

    Pourquoi cette limite précise entre une planète jovienne et une planète rocheuse ?

    Qu'est-ce qui physiquement la justifie ?

  4. #3
    hellsing

    Re : Lancement réussi de la mission CoRoT : à la recherche d'exoplanètes

    à priori je dirais que cela viens de la gravité.
    une planete se forme dans un disque de gaz et de poussière proto-planétaire
    Aux alentours du soleil le disque est trop faible pour permettre la création d'une telle planete.
    Les géantes gazeuse se forment donc loin du soleil la ou le vent solaire n est pas suffisamment fort pour éjecter la matière (saturne est moins dense que l eau)
    De telle planètes peuvent ensuite migrer vers le soleil donnant ainsi des jupiters chauds

  5. #4
    moijdikssékool

    Re : Lancement réussi de la mission CoRoT : à la recherche d'exoplanètes

    Pourquoi dit-on dans la nouvelle qu'une planète tellurique pour des raisons physiques, ne peut dépasser 2,5 fois le rayon terrestre ?
    ce doit être la limite pour qu'une planète puisse retenir l'hydrogène, le gaz le plus abondant. Cette limite doit fluctuer en fonction de la distance au soleil car comme le dit hellsing, plus la température d'une atmosphère est élevée, plus un gaz peut s'échapper dans l'espace. Mais, et c'est ce que Corot doit pouvoir déterminer de manière statistique, il ne doit pas être possible qu'une planète de type Jupiter se trouve proche de son étoile, de sorte que les planètes telluriques, même inhabitables, se trouvent essentiellement proches de leur étoile. Et ce afin de montrer que les systèmes planétaires tels que le nôtre ne sont pas exceptionnels

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Lancement réussi de la mission CoRoT : à la recherche d'exoplanètes

    Citation Envoyé par moijdikssékool Voir le message
    il ne doit pas être possible qu'une planète de type Jupiter se trouve proche de son étoile,
    Eh si ! Fais une recherche avec "Jupiter chaud" et tu verras.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  8. #6
    Geb

    Re : Lancement réussi de la mission CoRoT : à la recherche d'exoplanètes

    Citation Envoyé par moijdikssékool Voir le message
    ce doit être la limite pour qu'une planète puisse retenir l'hydrogène, le gaz le plus abondant. Cette limite doit fluctuer en fonction de la distance au soleil car comme le dit hellsing, plus la température d'une atmosphère est élevée, plus un gaz peut s'échapper dans l'espace. Mais, et c'est ce que Corot doit pouvoir déterminer de manière statistique
    Mais justement cette limite précise est-elle le résultat d'un calcul sur la capacité de rétention de gaz d'une planète (auquel cas il faudrait me semble-t-il utiliser la théorie statistiques des gaz de Maxwell) ou plutôt le résultat d'une approximation statistique ?



    Mais dans quel mesure l'équation de Maxwell est-elle utilisable dans ce cas ? A part la température maximale de l'atmosphère, qui peut être plus ou moins bien connue (et encore), je ne vois aucun paramètres utilisables dans une quelconque résolution de formule...

    Je souhaite de tout coeur commettre une énorme erreur pour que vous puissiez la résoudre dans les plus brefs délais ^^

    Bonne soirée

  9. Publicité
  10. #7
    moijdikssékool

    Re : Lancement réussi de la mission CoRoT : à la recherche d'exoplanètes

    Eh si ! Fais une recherche avec "Jupiter chaud" et tu verras.
    je me souvenais d'un article sur futura qui disait l'inverse. Bon disons que Corot devra établir une statistique. Si il y a plus de chances pour avoir des Jupiters chaud plutôt que froid, c'est mauvais pour les statistiques de planètes telluriques habitables...

  11. #8
    moijdikssékool

    Re : Lancement réussi de la mission CoRoT : à la recherche d'exoplanètes

    A part la température maximale de l'atmosphère, qui peut être plus ou moins bien connue (et encore), je ne vois aucun paramètres utilisables dans une quelconque résolution de formule...
    ton lien précise pourtant bien qu'à une température donnée, la vitesse de l'H2 est connue et la vitesse de libération d'une planète est connue en fonction de sa masse et de son rayon. Il n'y a plus qu'à faire une comparaison entre ces 2 vitesses pour statuer sur la possibilité qu'une planète retienne de l'H2 ou non

  12. #9
    Geb

    Re : Lancement réussi de la mission CoRoT : à la recherche d'exoplanètes

    Citation Envoyé par moijdikssékool Voir le message
    Il n'y a plus qu'à faire une comparaison entre ces 2 vitesses pour statuer sur la possibilité qu'une planète retienne de l'H2 ou non
    Oui bien sûr. Mais à quel moment considérer que le processus s'emballe et l'augmentation de masse auto-entrenue ? En clair, quand est-ce que la capacité d'attraction gravitationnelle devient assez importante pour faire d'un noyau proto-planétaire une géante gazeuse ?

    Je suppose que je devrais d'abord chercher l'abondance relative de divers gaz dans les systèmes stellaires en formation (abondance relative de H2, He...). Cela pourrait être utile...

    Moins compliqué : quelqu'un aurait-il une idée du temps qu'il faudra à CoRoT pour :

    1) Commencer ses observations
    2) Nous envoyer ses premières données concernant de nouvelles exoplanètes

    Merci d'avance...

  13. #10
    moijdikssékool

    Re : Lancement réussi de la mission CoRoT : à la recherche d'exoplanètes

    Oui bien sûr. Mais à quel moment considérer que le processus s'emballe et l'augmentation de masse auto-entrenue ?
    il me semble que la construction d'un système planétaire n'est pas très bien connu mais dis-toi qu'aujourd'hui on est arrivé à un système planétaire stable c'est à dire que les zones instables (comme celle située entre la ceinture d'astéroïdes et Jupiter) ont fini par être vidées par la présence d'un gros corps à proximité. Le processus s'est 'emballé' sur des centaines de millions d'années. Une partie de l'hydrogène plutôt que d'être happée par le Soleil est restée autour de lui pour être ensuite happée par les planètes (à l'aide du vent solaire) ou éjectée du système solaire (à l'aide du vent solaire)

Discussions similaires

  1. Corot est prêt à démarrer sa mission scientifique
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/02/2007, 13h37
  2. Lancement réussi de MEASAT-3
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 15/12/2006, 14h16
  3. Lancement de Solar-B réussi
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 23/09/2006, 10h40
  4. CoRoT : l'ESA teste son détecteur d'exoplanètes
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 03/05/2006, 12h24
  5. Galileo : premier lancement réussi pour le GPS européen
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 28/12/2005, 14h21