Répondre à la discussion
Page 2 sur 14 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 403

GIEC AR 2007 et "une vérité qui dérange": le changement climatique en débat



  1. #31
    Yliane

    Re : Réchauffement planétaire : un rapport à faire froid dans le dos

    La preuve n'est plus à faire quant à l'incidence de l'homme dans ce réchauffement climatique. Personnellement, ça me fait peur. Car les conseils que l'on donne aux gens "prenez des douches et pas des bains, ne laissez pas la lumière allumée tout le temps, consommez que ce dont vous avez besoin etc", tout ça c'est relativement facile à faire! Moi je le fais, c'est devenue une habitude, et on vit aussi bien en payant moins cher de facture ^^

    Mais le problème, c'est en partie les particuliers, mais c'est surtout les pouvoirs politico-économico-commercialo (lol), quand on pense que les plus grandes puissances du monde font des pressions sur les scientifiques chercheurs pour qu'ils ne publient pas leur résultats sur le réchauffement (source : le monde, 02/02/07), et qu'ils ne ratifient même pas des traités qui ne font pas un dixième de ce qu'il faudrait, ça fait peur!!

    Qu'est-ce que tout à chacun peu faire, quand les grandes instances ne bougent pas le petit doigt? Des incitations économiques pour des voitures moins polluantes, ou des rénovation des batiments pour moins de pertes d'energies, de chaleurs, et se mettre aux energies naturelles (solaires, géothermiques, éoliennes...)ça serait aussi bien. Les grands lobbying rendent un avenir incertains à l'humanité. Entre des lingots d'or à court terme et plus de planète, et une planète et des lingot d'or à long terme, la solution est simple...

    *aimerait ring the bell des grands de ce monde...*

  2. Publicité
  3. #32
    muller.charles

    Re : GIEC AR 2007 : le changement climatique en débat

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    .
    Pour essayer de fournir des repères simples comme le calcul précedent on pourrait commencer a résoudre le problème suivant:
    (...)
    As-tu des chiffres que l'on puisse vérifier, ou pas, cette relation?
    Euh, je ne comprends pas, peux tu me repréciser (la formule et la question) ?
    Dernière modification par Yoghourt ; 19/04/2007 à 18h10. Motif: allègement de la citation
    Réchauffement : la science ou le mythe ?

  4. #33
    Mistick

    Re : Réchauffement planétaire : un rapport à faire froid dans le dos

    Bonjour,

    L'argument de certaines grandes puissances irresponsables est un fait. Mais avant tout il s'agit ici du consommateur et de son niveau de vie. Si les grandes puissances polluent autant, c'est surtout pour satisfaire les besoins de leur population. En d'autres termes, soyons plus responsables.
    Et le problème ne se résume pas à la facture d'eau ou d'éléctricité, mais à la consommation en général.

  5. #34
    mariposa

    Re : GIEC AR 2007 : le changement climatique en débat

    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    Euh, je ne comprends pas, peux tu me repréciser (la formule et la question) ?
    .
    Je vais lui donner une formule plus sympathique:
    .
    Delta C = (Tau/H).Delta I

    C est la concentration en volume par exemple Tonnes/km3

    Tau est la durée de vie de CO2 en années.

    H est la hauteur de l'atmosphère en km.

    Delta I est l'émission anthropique de CO2 en tonnes/km2.an
    .
    Bien sûr on peut prendre d'autres unités pourvu qu'elles soient cohérentes.

    On peut donc prendre Tau = 150 ans
    H = 10 km.
    .
    Pour le reste je compte sur toi.

  6. #35
    thefritz

    Re : Réchauffement planétaire : un rapport à faire froid dans le dos

    l’effet sera durable : si l’on arrêtait toute activité humaine demain, il faudrait plusieurs siècles pour que l’atmosphère retrouve sa composition de 1750.

    des irresponsables ces gens du GIEC; jamais vu une telle invite à la débauche consommatrice

  7. #36
    Yliane

    Re : Réchauffement planétaire : un rapport à faire froid dans le dos

    Thefritz? Tu peux développer?

    Mistick : évidemment, mais le fait est que aujourd'hui, tout le monde, financièrement parlant n'a pas accès à certains types de produits.

    J'ai un exemple bête mais réélle, les ampoules basses consommation, sont rarement achetées par les classes moyennes et pauvres pourquoi? Parce qu'elles coutent trop cher. Pourtant on fait de grandes économoies après.

    C'est pour ça que je parle de pousser les grands pouvoirs à aider les consommateur, avec des réductions de prix. Que ce soit accessible à l'achat quoi. Les gens voient rarement plus loin que le bout de leur nez!

  8. Publicité
  9. #37
    miniTAX

    Re : GIEC AR 2007 : le changement climatique en débat

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    .
    Je vais lui donner une formule plus sympathique:
    .
    Delta C = (Tau/H).Delta I
    Bonjour, c'est une formule sympathique certes mais je ne pense pas que la réalité soit aussi simple.
    Quelques ordres de grandeur pour le CO2
    - hausse moyenne des émissions humaines: 2,5%/an ces 10 dernières années
    - hausse moyenne de la concentration atmosphérique: 0,5%/an depuis presque 50 ans
    - émissions humaines : 7 Gt/an
    - absorption par la biosphère de 33% de ces 7 Gt
    - échanges entre la biosphère et l'atmosphère: 300 Gt/an

    La réponse de la biosphère est loin d'être constante. Et pour la modéliser pour faire prédiction, bon courage !
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  10. #38
    miniTAX

    Re : GIEC AR 2007 : le changement climatique en débat

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    J'ai fait le calcul direct du changement de la température de rayonnement. Je trouve:
    dT= T°/4. dW/W°
    (...)
    Résultat: 1.02°C qui est bientre 0.8 °C et 1.2°C
    On peut arriver à cette valeur par une dizaine de "manip virtuelle" décrite dans un article de Fred Singer. C'est l'ordre grandeur avancé par Lindzen également en se basant sur ce qu'on a eu réellement sur le 20e siècle (hausse de 0,6°C, hausse de 100ppmv de CO2, forçage de 2,6W/m2).

    Mais il faut savoir que la sensibilité "médiane" avancée par le GIEC est de 3°C, soit 3x la valeur que tu trouves. Comment? "grâce" à la rétroaction positive de la vapeur d'eau. Mais bon, comme on ne sait même pas s'il y a plus de nuage ou moins avec un réchauffement, ça reste non falsifiable.
    Dernière modification par Yoghourt ; 19/04/2007 à 18h12.
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  11. #39
    Redfish

    Re : Réchauffement planétaire : un rapport à faire froid dans le dos

    "Mais le problème, c'est en partie les particuliers, mais c'est surtout les pouvoirs politico-économico-commercialo (lol), ...."

    C'est bien beau que les particuliers fassent attention, c'est une bonne chose et c'est indispensable, mais ca serait bien que les entreprises fassent de même...

    Quand je pense que chez moi j'ai mis des empoules ecco partout, je fait attention a bien éteindre, j'ai un frigo classe A que je dégivre souvent, etc...

    Et pendant ce temps la, la société ou je bosse laisse les pc allumés 24/24-7/7 alors qu'il n'y personne dessus en dehors des horraires de taf.
    Tout ca pour faire une mise a jour logiciel par mois environ... (Impossible a faire pc eteint, et ils n'on pas acheté des pc avec "wake-on-lan" pour les allumés a distance via le réseau)

    Au final, 400pc plus 400ecran (plats heuresement), soit environ 100w en mode repos...
    0.1kwh*16h*365j*400pc = 233 600kwh de perdu par an !!!


    J'ai déja evoqué le soucis avec certaines personnes de ma boite, la dirrection s'en fout completement....
    (Doivent avoir des tarifs EDF speciaux, car au tarif particulier ca fait quand meme 0.10€*233600kwh = 23 360€ par an )



    Autre élément....
    Si vous est du genre a bien aimer les jeux pc.
    Avec un carte graphique un peu récente, donc indispensable pour pouvoir jouer a tous les jeux (sans forcement tomber dans les cartes monstrueuses a 500€)...
    Consommation en charge 200 a 300w !
    En plus de la consommation des autres composants (carte mere 25w, ecran 50-100w, etc...)

    Et même quand vous ne jouez pas, 100w au repos...
    Ca fait beaucoup pour juste surfer sur le net.
    Si en plus vous laisser votre pc allumé la nuit pour telecharger des truc...

    Impossible de trouver une bonne carte de jeux actuellement qui consomme 30-35w au repos, comme c'etait le cas il y 2ans environ.
    Les seuls cartes le permetant actuellement, sont réservées a la bureautique, impossible de jouer avec ca.




    PS/ quand je pense que je suis en train de passer le permis (30ans... oui en retard... ) par oligation, car c'est le seul moyen de me rendre a mon futur boulot... ca me déprime d'avance de penser a la pollution que je vais rajouter a l'ensemble
    Dernière modification par Redfish ; 02/02/2007 à 18h38.

  12. #40
    miniTAX

    Re : GIEC AR 2007 : le changement climatique en débat

    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    Pour élargir la discussion, remarque sur deux points très généraux. Ce rapport GIEC semble un peu moins alarmant que le précédent sur les températures de surface 2100 et le niveau des mers, points souvent abordés comme "métrique du changement" (et de la catastrophe).
    C'est exactement ce que je pense En tout cas, à ceux qui affirment que le RC va entraîner des sécheresses catastrophiques, je peux leur montrer maintenant un beau graphe de "prévision" des précipitations dans le Résumé itself.

    D'ailleurs, il est assez ironique de remarquer que pour certains, le rapport n'est pas assez "alarmant" (si si, suivez bien les news) parce qu'il serait un consensus mou. Au lieu d'être plutôt une bonne nouvelle pour la planète dont tout le monde devrait se féliciter, ça deviendrait une mauvaise nouvelle pour l'industrie de l'alarmisme.

    Ce dernier paragraphe n'est que polémique et sans intérêt: dernier avertissement. CM a fixé des règles. Elles sont acceptables au sens de la charte de Futura. Ceci ne l'est déjà plus Yves
    Dernière modification par Gwyddon ; 04/02/2007 à 00h03.
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  13. #41
    thefritz

    Re : Réchauffement planétaire : un rapport à faire froid dans le dos

    Citation Envoyé par Yliane Voir le message
    Thefritz?
    Tu peux développer?

    Je pense que c'est clair, comment motiver les gens pour moins brûler de fossile, si leur effort ne sert à rien;
    De toute façon le pétrole sera consommé tant qu'il coulera, même si certains sont prêts à se restreindre

    Je pense que le Giec commence à préparer l'après Kyoto et l'après Giec.
    Dernière modification par JPL ; 02/02/2007 à 22h49. Motif: Correction de balise

  14. #42
    mariposa

    Re : GIEC AR 2007 : le changement climatique en débat

    Citation Envoyé par miniTAX Voir le message
    On peut arriver à cette valeur par une dizaine de "manip virtuelle" décrite dans un article de Fred Singer. C'est l'ordre grandeur avancé par Lindzen également en se basant sur ce qu'on a eu réellement sur le 20e siècle (hausse de 0,6°C, hausse de 100ppmv de CO2, forçage de 2,6W/m2).

    Mais il faut savoir que la sensibilité "médiane" avancée par le GIEC est de 3°C, soit 3x la valeur que tu trouves. Comment? "grâce" à la rétroaction positive de la vapeur d'eau. Mais bon, comme on ne sait même pas s'il y a plus de nuage ou moins avec un réchauffement, ça reste non falsifiable.
    .
    Attention il faut comprendre ce que j'ai calculé. J'ai traduit l'augmentation d'énergie par absorbtion en température de rayonnement dans l'espace. Il n'y aucun effet de rétroaction dans ce cas.
    .
    Par contre calculer l'augmentation en surface est très compliqué. J'essaie de trouver un modèle simple (s'il existe) pour m'en faire une idée.

  15. Publicité
  16. #43
    Roy Callaghan

    Re : Réchauffement planétaire : un rapport à faire froid dans le dos

    Les prévisons sont basées sur des modèles mathematiques, oui? Comment peut on leur faire confiance ? Deja qu'on ne sait pas predire la météo avec 5 jours d'avance...

    Je ne cherche pas a lancer une polémique, je m'interroge réellement.

    2eme question : Ou ont été fait les relevés de temperature pour la courbe proposée ? J'ai cherché sur le pdf j'ai pas trouvé.
    Dernière modification par Roy Callaghan ; 02/02/2007 à 19h05.

  17. #44
    mariposa

    Re : GIEC AR 2007 : le changement climatique en débat

    Citation Envoyé par miniTAX Voir le message
    Bonjour, c'est une formule sympathique certes mais je ne pense pas que la réalité soit aussi simple.
    .
    Pour éviter des discussions trop qualitatives je préfère établir des modèles simples pour commencer.

    Quelques ordres de grandeur pour le CO2
    - hausse moyenne des émissions humaines: 2,5%/an ces 10 dernières années
    - hausse moyenne de la concentration atmosphérique: 0,5%/an depuis presque 50 ans
    - émissions humaines : 7 Gt/an
    - absorption par la biosphère de 33% de ces 7 Gt
    - échanges entre la biosphère et l'atmosphère: 300 Gt/an

    La réponse de la biosphère est loin d'être constante. Et pour la modéliser pour faire prédiction, bon courage !
    Merci pour ces chiffres.
    .
    avec tes chiffres je trouve que la contribution anthropique de l'homme est de:
    .

    7.150/10 = 105 Tonnes/an

    Peux-tu me dire quelles sont les valeurs anoncées pour l'augmentation annuelle de CO2 et la valeur de la contribution anthropique.
    .
    Merci d'avance.

  18. #45
    miniTAX

    Re : GIEC AR 2007 : le changement climatique en débat

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    .
    7.150/10 = 105 Tonnes/an
    Les émissions anthropique, c'est 7 Gt carbone/an (soit 7*44/12 GT de CO2/an). 33% de ces 7 Gt sont absorbé par la biosphère donc la contribution anthropique dans l'atmosphère est de 4,6 Gt C/an soit 17 Gt CO2/an, ce qui se traduit par une augmentation moyenne de 2 ppmv/an. Tu peux trouver ces valeurs sur le site DIAC
    Dernière modification par miniTAX ; 02/02/2007 à 19h16.
    Face à une réalité complexe, il y a toujours une explication simple
    et systématiquement... fausse

  19. #46
    OrAuron

    Re : Réchauffement planétaire : un rapport à faire froid dans le dos

    Alala c'est vraiment triste. Vraiment moi aussi ca me fout les jetons. Quand je pense que j'ai 14 ans, et que dans 50 ans, je vais avoir des cyclones chez moi ( Belgique ).

    Pour moi la solution ne reside pas dans la restriction de la consomation , mais des énergies renouvellables. Je pense qu'il faudrait poussé la recherche de ce côté. J'ai lu que avec la fusion nucléaire, en fesant fusioner 1kilo de matiere, on pourrait obtenir le quantité d'énergie produise par toute les centrales électiques de la terre pendant 10 ans ! Ca pourrait alimenter de grande ville !!! Et pour les petites bourgades on utiliserait des eoliennes et des panneau solaire. Mais le preoblème reste bien entendu le cout des installations.

  20. #47
    Zanzan08

    Lightbulb Re : Réchauffement planétaire : un rapport à faire froid dans le dos

    Mais la fusion nucléaire n'est pas encore utilisable... Et puis à son propos, faisons gaffe quand-même, pour l'instant elle apparait comme une des sorties de secours (il efaut en emprunter plusieurs à la fois, voilà la difficulté...) mais finalement, c'est peut-être une boîte de Pandorre, comme la fiscion... Il peut, peut-être y avoir des catastrophes, sachant par exemple que la fusion demande une énergie considérable (c'est d'ailleurs pour ça qu'on n'arrive pas à l'utiliser)...
    Je suis d'accord avec la plupart des gens qui ont dit que les industriels étaient une cause supérieure aux particuliers dans cette affaire, d'ailleurs l'action du 1er février au soir (éteindre ses lumières pdt 5 minutes) a eu à mon avis une ampleur assez grosse au niveau du nombre de personnes, mais ça n'a fait baisser la conso que d'1%!! Donc tout-à fait d'acc avec Redfish!!! Pareil dans mon lycée, lumières à gogo (des néons en +), PC's H24, pas de recyclage!!!! Ho!!!
    En fait mon point de vue est encore plus radical car à mon avis on ne peut pas sauver la planète sans revenir à un mode de vie au moins Moyen-Age (du point de vue écolo uniquement bien-sur!!) mais je ne vais pas développer plus ma thèse...
    Bonne nuit à tous (Sauf les Japonais et Cie...)
    Et au fait je viens de découvrir ce site super!!! Je le garde en mémoire!!

  21. #48
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Réchauffement planétaire : un rapport à faire froid dans le dos

    Citation Envoyé par Roy Callaghan Voir le message
    Les prévisons sont basées sur des modèles mathematiques, oui? Comment peut on leur faire confiance ? Deja qu'on ne sait pas predire la météo avec 5 jours d'avance...
    Objection qui a été réfutée de nombreuses fois : ce ne sont pas du tout les mêmes modèles qui sont utilisés pour prédire les fluctuations temporaires et locale qui constitueront le "temps" demain ou dans 5-6 jours, et ceux qu'on utilise pour modéliser des tendances lourdes sur des décennies et applicables à l'ensemble de la terre.
    Pour faire simple je prendrai une comparaison : je ne sais pas exactement s'il pleuvra ou si le temps sera simplement humide chez moi dans 5 jours, mais je sais qu'il fera plus chaud au mois d'août.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  22. Publicité
  23. #49
    Roy Callaghan

    Re : Réchauffement planétaire : un rapport à faire froid dans le dos

    Oui mais une modelisation reste une modelisation, plus ou moins fiable. Peut etre que la meteo etait mal choisie toujours est il que la modelisation doit etre prise avec des pincettes. Exemple : le niveau des mers augmentera de 8 a 88 cm, autant dire soit il restera stable soit il augmentera, autant ne rien dire, voila mon point de vue.

  24. #50
    muller.charles

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    (...)
    Donc pas de problème c'est cohérént.

    J'adore ce genre de calculs, j'ai l'impression de comprendre.
    ;
    A suivre.
    C'est plutôt pour évaluer la réponse de la température de surface que ces calculs sont faits. Si le gradient thermique de la colonne verticale reste constant, je suppose que tu retrouves ton 1°C en surface.

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    .
    Je vais lui donner une formule plus sympathique:
    Delta C = (Tau/H).Delta I
    (...)
    Pour le reste je compte sur toi.
    Ce que je ne comprends pas bien, c'est l'intérêt de la formule au regard de la problématique de départ, à savoir comment évaluer l'évolution des puits selon le deltaCO2atm et le deltaT dans les 100 prochaines années. La question n'est pas tellement de savoir si la valeur moyenne de Tau à 150 ans est correcte, plutôt de savoir si Tau sera de 120 ou de 180 ans en 2100, ce qui se traduira par +/- X ppm de CO2atm, donc une rétroaction positive ou négative.
    ---
    Oui, mais il reste toujours les valeurs du scénario A1FI pour nourrir cette industrie.

    Lors de la conférence de presse, Manning et al. semblaient dire que la principale avancée de ce rapport est que le rôle dominant des GES dans le réchauffement récent ne fait presque plus aucun doute. Or, je ne trouve rien qui permette d'asseoir cette conclusion. Que les GES jouent un rôle, c'est évident. Que l'on ait progressé sur sa quantification, cela ne ressort pas du rapport. Et pour cause, on est à 0,76 K (0,57-0,95) de réchauffement 1850-2005. C'est peanuts, et il y a déjà de l'incertitude sur la mesure de base. En plus, on sait que c'est limité à deux phases significatives (1915-1940, 1977-aujourd'hui). Or, sur de tels cycles de 30 ans, on ne peut pas évacuer facilement le bruit de la variabilité intrinsèque. Ni les variations transitoires des forçages négatifs (aérosols surtout) qui restent les plus incertains par ailleurs. Ni l'influence des forçages ayant encore un low level of understanding.
    Dernière modification par Yoghourt ; 19/04/2007 à 18h19. Motif: Fusion de 3 msgs d'affilée du même auteur
    Réchauffement : la science ou le mythe ?

  25. #51
    Sman

    Re : Réchauffement planétaire : un rapport à faire froid dans le dos

    Bonjour,
    Je regarde la courbe donnée, et je remarque qu'entre 1910, et 1945, la courbe des températures a fortement augmentée, pour rebaisser ensuite. Certe cette augmentation est plus faible que durant les dix dernières années, mais elle me semble alarmante.
    Des idées sur la formations de ce pic ? Est-ce du à la course à l'armement des pays riches entre les deux guerres mondiales ? A l'industrialisation ? Je ne vois pas trop.

  26. #52
    muller.charles

    Sinon, pas besoin de comparer les modèles météo / climato, ce qui est impropre. Il suffit de lire ce rapport dont on parle. (Au fait, qui l'a lu depuis hier ? Parce que le Résumé pour décideurs, c'est déjà caricatural en comparaison du Rapport complet ; alors le Résumé présenté par TF1, c'est même pas la peine de débattre).

    En page 16, dans le tableau des forçages radiatifs, les auteurs GIEC continuent d'admettre une compréhension faible à moyenne (low, med) de tous les forçages à l'exception des gaz à effet de serre.

    En page 8, les mêmes auteurs GIEC affirment que la plus grande partie du réchauffement des 50 dernières années est "très certainement" (90-99%) due aux gaz à effet de serre.

    En 2007, la science parvient donc à tirer des conclusions très probables concernant une réalité dont elle admet une connaissance faible à moyenne. Chapeau.

    Citation Envoyé par Roy Callaghan Voir le message
    (...)
    2eme question : Ou ont été fait les relevés de temperature pour la courbe proposée ? J'ai cherché sur le pdf j'ai pas trouvé.
    Les relevés de surface ont eux-mêmes une incertitude. La valeur de 0,76 °C pour 1850-2005* est en fait 0,57-0,95°C.

    Les relevés sont faits de diverses manières. Sur les terres, ce sont les stations météo nationales avec tous les problèmes bien connus : rareté des stations sur certaines grilles, changement progressif des instruments de mesure, déplacement des stations, effet des changements d'usages du sol dans l'environnement immédiat des stations (urbanisation, déforestation, agriculture et irrigation, etc.), sensibilité conséquente au budget énergétique de surface, etc.

    On obtient des séries continues par divers procédures d'homogénéisation et d'interpolation. D'où les incertitudes et la fourchette.

    (*) 1850-99 comparé à 2000-2005

    Citation Envoyé par Sman Voir le message
    Bonjour,
    Je regarde la courbe donnée, et je remarque qu'entre 1910, et 1945, la courbe des températures a fortement augmentée, pour rebaisser ensuite. Certe cette augmentation est plus faible que durant les dix dernières années, mais elle me semble alarmante.
    Des idées sur la formations de ce pic ? Est-ce du à la course à l'armement des pays riches entre les deux guerres mondiales ? A l'industrialisation ? Je ne vois pas trop.
    Il y a deux phases de réchauffement significatif (au sens statistique) : 1915-1945 et 1977-aujourd'hui.

    C'est justement un problème : la première phase a une pente pas trop éloignée de la seconde (0,41 contre 0,49 °C sur trente ans). Le GIEC ne s'avance pas à dire que les gaz à effet de serre sont responsables de la première phase. Ce qui laisse de la place pour trouver d'autres causes.

    Sur des pentes aussi faibles (moins d'un demi-degré) et aussi courtes (trente ans), vous ne pouvez pas conclure grand chose. Outre la variabilité intrinsèque, des tas de facteurs jouent (les différents forçages radiatifs du climat, qui ont des effets contraires de réchauffement et refroidissement, et qui sont naturels ou anthropiques). Cela n'empêche pas le GIEC de conclure (voir ci-dessus), remarquez bien, vu qu'il faut quand même avoir des avancées spectaculaires à annoncer en conférence de presse.
    Dernière modification par Yoghourt ; 19/04/2007 à 18h23. Motif: Fusion de 3 msgs d'affilée du même auteur
    Réchauffement : la science ou le mythe ?

  27. #53
    meteor31

    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    Oui, mais il reste toujours les valeurs du scénario A1FI pour nourrir cette industrie.
    dommage que çà dérive en polémique.
    C'est un peu habituel, certes, mais tout de même c'est un peu pénible.
    Moi je ne sais pas ce que çà veut dire "industrie de l'alarmisme".

    Pour en revenir au nouveau rapport du GIEC il est important de rappeler que les valeurs données sont des valeurs globales qui masquent une certaine réalité.

    J'ai bien noté qu'il était admis comme scénario réaliste le scénario A2.

    Dans ce cas la fourchette pour les terres à 50 degrés de latitude Nord (nord de la France) devient:

    3.1°C à 8.5°C en 2100.

    c'est déjà nettement moins sympathique que les "petits" chiffres du bas de la fourchette cités plus haut, d'autant que le RC n'est pas prévu de s'arrêter là.

    Vous me direz c'est pas grave, on sera tous morts en 2150 ou en 2300.
    Mais remarquez en 2100 aussi et en 2050 on sera presque tous des vieux croulants.
    Alors pourquoi s'arrêter en 2100?

    Ce dernier rapport du GIEC est à mon sens une pierre très importante qui confirme et précise les rapports précédents.
    Nous attendrons cependant avec impatience le rapport scientifique plus détaillé, afin de pouvoir discuter de façon plus argumentée sur l'amélioration des connaissances et de la modélisation.

    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    Les discussions climatiques étant parfois houleuses, quelques rappels : concentrer ses interventions sur le fond (le travail du GIEC), argumenter son propos (pas de généralités infondées), respecter son interlocuteur (pas d'attaques ad hominem ni d'insultes), etc. etc.

    Je me permets de te faire un rappel de ta propre prose.
    Est-ce que parler de "l'industrie de l'alarmisme" fait partie, selon toi, de ce préambule?

    En effet, je viens de réagir et de couper la citation correspondante. Je n'ai pas beaucoup de temps actuelmlement, je trancherai donc dans le vif: tout ce qui me paraîtra polémique sera supprimé.
    Dernière modification par Yoghourt ; 19/04/2007 à 18h23. Motif: Fusion de 2 msgs d'affilée du même auteur

  28. #54
    yves25
    Modérateur

    Re : GIEC AR 2007 : le changement climatique en débat

    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    Ces questions sont assez intéressantes, et en fait assez complexes. Yves répondra mieux que moi.

    Point 1 : on calcule le forçage radiatif d'un doublement du CO2 (280 > 560 ppm), ce qui est estimé entre 3,7 et 4,2 W/m2, la première valeur étant la plus souvent retenue. (Il existe des différences dans la littérature car cela suppose d'utiliser des modèles radiatifs de l'atmosphère n'ayant pas tous exactement la même programmation pour les calculs de transfert radiatif). Tu trouves les formules simplifiées à cette page du GIEC 2001 :
    http://www.grida.no/climate/ipcc_tar/wg1/222.htm
    De là, on déduit la hausse de température attendue. Et c'est là où les précisions d'Yves (ou de tout autre bien sûr) seraient utiles. Les valeurs que je lis dans la littérature varient elles aussi de 0,8 à 1,2°C de deltaT impliqué par le doublement CO2 et son forçage (toutes choses égales par ailleurs comme tu dis, c'est-à-dire sans aucune rétroaction). Or là, je ne comprends pas trop pourquoi ce n'est pas une valeur fixe dérivée de Stefan-Boltzmann (du rapport ]dT/dF à la température d'émission du corps noir).
    Désolé, je sais que ça tombe mal mais je n'ai pas le temps actuellemnt plus des pbs info

    Pour ce qui est de ce pb spécifiquement: le calcul radiatif donne un nforçage en W/m2. Pour le transformer en variation de température, il faut connaître la capacité calorifique globale du système (atmosphère, océan, cryosphère) et c'est là que les pbs arrivent immédiatement sans parler encore des rétroaction.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  29. Publicité
  30. #55
    muller.charles

    Re : GIEC AR 2007 : le changement climatique en débat

    Citation Envoyé par meteor31 Voir le message
    (...)
    Pour en revenir au nouveau rapport du GIEC il est important de rappeler que les valeurs données sont des valeurs globales qui masquent une certaine réalité.
    J'ai bien noté qu'il était admis comme scénario réaliste le scénario A2.
    Dans ce cas la fourchette pour les terres à 50 degrés de latitude Nord (nord de la France) devient:
    3.1°C à 8.5°C en 2100.
    c'est déjà nettement moins sympathique que les "petits" chiffres du bas de la fourchette cités plus haut, d'autant que le RC n'est pas prévu de s'arrêter là.
    Où as-tu trouvé ces chiffres ? Sur la fig SPM-5, dure à interpréter en niveau de coloris, je vois plutôt du 3-5°C pour A2 à la latitude indiquée. Tu ajoutes en l'occurrence les incertitudes ?


    Vous me direz c'est pas grave, on sera tous morts en 2150 ou en 2300.
    Mais remarquez en 2100 aussi et en 2050 on sera presque tous des vieux croulants.
    Alors pourquoi s'arrêter en 2100?
    Parce que GIEC s'y arrête, pour l'essentiel. Donc ensuite, c'est dur de débattre parce que l'on n'a plus de projections chiffrées jusqu'à l'équilibre (par rapport au pic des GES).
    Réchauffement : la science ou le mythe ?

  31. #56
    uneautreterre

    Re : Réchauffement planétaire : un rapport à faire froid dans le dos

    Bonjour à tous

    @thefritz: C'est maintenant un peu plus clair,merci, mais quand tu soutiens "De toute façon le pétrole sera consommé tant qu'il coulera, même si certains sont prêts à se restreindre", ne participes-tu pas à ce que tu dénonces ?

    @Yliane: Quand tu affirmes "les pauvres n'achètent pas e lampes basses consommation" , tu le sais d'une étude ou d'une intuition personnelle?
    Perso, ans mes relations, ce ne sont pas les plus riches qui sont pourvus de lampes basse conso. Mais rien ne me prmets d'affirmer que mes reltions (excellentes, tu penses) sont représentatives.
    Sinon , je sais qu'il y a des très pauvres qui n'achètent pas de lampes basse conso car ils n'ont pas d'électricité...

  32. #57
    Roy Callaghan

    Re : GIEC AR 2007 : le changement climatique en débat

    Je viens d'ecouter France Info et je suis un peu scandalisé par le reportage présenté. L'objectif du reportage est de faire présenter la météo de 2100 par un spécialiste du climat.

    Déja on sent que l'expert est euphorique de présenter son bulletin (sans doute l'effet notoriété, papa je passe a la radio, bref). Il commence donc en disant : "demain, 14 juillet 2100, temperatures de 41 degrés...", la journaliste enfonce le clou au cas ou certains n'auraient pas bien compris que la vie va etre insupportable dans 100 ans.

    Il passe aux prévisions hivernales, et renseigne sur les tempetes extremes qui sevissent dans le nord "comme d'habitude" et fini par un "plus de neige a noel depuis tres longtemps maintenant" avec des sanglots dans la voix.

    Le ton de ce reportage m'a paru reelement moralisateur et tellement peremptoire.

    Peut etre que le probleme vient du traitement de cette information par certains media et le sensationnalisme affiché. Je suis desolé si je devie du sujet initial mais a part un debat d'experts personne ne remet en question le fait que le futur ressemblera a Mad Max. Comment se faire une opinion ?

    On parle sciences. Ce message n'a donc rien à faire ici
    Les prochains messages de ce genre seront supprimés Yves
    Dernière modification par yves25 ; 03/02/2007 à 14h21.

  33. #58
    meteor31

    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    Où as-tu trouvé ces chiffres ? Sur la fig SPM-5, dure à interpréter en niveau de coloris, je vois plutôt du 3-5°C pour A2 à la latitude indiquée. Tu ajoutes en l'occurrence les incertitudes ?
    Non certainement pas 3°C sur les terres..
    Sur ces cartes assez peu précises moi je lis de 5°C à 6°C sur les terres.Où vois-tu 3°C sur les terres?
    Ceci correspond d'ailleurs à la "meilleure estimation", alors que j'ai donné la fourchette.

    Cette fourchette est déterminée par la fourchette globale ramenée de 2090-2099 à 2100 et par le ratio, donné par les courbes du draft(fig10.3.3 page 10.107), entre les terres à 50N environ et la température globale.
    Ce ratio est de 1.5 environ.

    Citation Envoyé par meteor31 Voir le message
    Non certainement pas 3°C sur les terres..
    Sur ces cartes assez peu précises moi je lis de 5°C à 6°C sur les terres.Où vois-tu 3°C sur les terres?
    Ceci correspond d'ailleurs à la "meilleure estimation", alors que j'ai donné la fourchette.

    Cette fourchette est déterminée par la fourchette globale ramenée de 2090-2099 à 2100 et par le ratio, donné par les courbes du draft(fig10.3.3 page 10.107), entre les terres à 50N environ et la température globale.
    Ce ratio est de 1.5 environ.
    en fait il y a une toute petite frange du côté du nord de la France qui est un peu plus fraîche.
    Le graphique ci-dessous, extrait du SPM, avec un ajout perso de la 50°N, permettra à chacun de se faire une opinion.
    Il est vrai que la zone 6°C n'est qu'effleurée.
    La température moyenne est d'environ 5°C.
    Alors que le "best estimate" pour le global est de 3.4°C.
    Ceci confirme le ratio de 1.5.

    A2 global
    Dernière modification par Yoghourt ; 19/04/2007 à 18h29. Motif: fusion de 2 msgs d'affilée du même auteur

  34. #59
    muller.charles

    Re : GIEC AR 2007 : le changement climatique en débat

    Je dois avoir une vue médiocre, car j'ai du mal à estimer la variation de rouge impliquée (au niveau Europe occidentale). Je vois plutôt du 3,5-5 °C. Il faut aller voir en détail dans le chapitre projections régionales du Second Draft, mais je crois me souvenir que c'est A1B. Sinon, il me semble que les projections Arpege et LMDZ du projet Imfrex se sont sur la base A2, et donnent 3-5°C aussi pour la France.
    Dernière modification par Yoghourt ; 19/04/2007 à 18h30. Motif: suppression de la citation du msg précédent
    Réchauffement : la science ou le mythe ?

  35. #60
    mariposa

    Re : GIEC AR 2007 : le changement climatique en débat

    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    Ce que je ne comprends pas bien, c'est l'intérêt de la formule au regard de la problématique de départ, à savoir comment évaluer l'évolution des puits selon le deltaCO2atm et le deltaT dans les 100 prochaines années. La question n'est pas tellement de savoir si la valeur moyenne de Tau à 150 ans est correcte, plutôt de savoir si Tau sera de 120 ou de 180 ans en 2100, ce qui se traduira par +/- X ppm de CO2atm, donc une rétroaction positive ou négative.
    .
    Ce que je cherche à vérifier c'est de voir la corrélation qu'il y a entre l'émission du CO2 anthropique et la quantité de CO2 ajoutée dans l'atmosphère toute chose égales par ailleurs cad en supposant que le contribution naturelle à l'émission de CO2 est stationnaire.
    .
    La formule que j'ai établie est correcte par contre l'application numérique est fausse car j'ai oublié de transformer les 7Gt/an dans la bonne unité cad Gt/an.km2.
    .
    Je dois m'en aller et je reviendrais dimanche soir.
    .
    Bonne continuation à tous.

Page 2 sur 14 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Le film "Une vérité qui dérange"
    Par BioBen dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 498
    Dernier message: 04/12/2006, 21h22