Répondre à la discussion
Page 6 sur 14 PremièrePremière 6 DernièreDernière
Affichage des résultats 151 à 180 sur 403

GIEC AR 2007 et "une vérité qui dérange": le changement climatique en débat



  1. #151
    Yves2

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par mariobo Voir le message
    Les modèles utilisent des données du passé et la projection sur l'avenir ne peut pas prendre tout en compte, sinon on aurait des prévisions météo exactes sur les 10 prochains jours, ce qui n'est pas le cas.
    Bonjour,
    ### on y va mollo, merci. Yoghourt ### ce que tu as écris ci dessus est une énormité scientifique. Je te propose d'aller lire le dossier climat hors série de Pour La Science, il est excellent et bien documenté, et tu cmprendras alors pourquoi la confusion que tu fais est grave. Après, alors, mais seulement après, on pourra rediscuter de tes convictions. Il y a sur ces forums des gens très compétents pour te répondre, mais on ne va pas répeter sur des pages et des pages ce qui a déjà été écrit dans la (bonne) presse scientifique. Pour ma part, je quitte le débat, on en a assez dit. Je serais ravi de discuter avec toi lorsque tu auras fait l'effort de te documenter un peu.

    Y.
    Dernière modification par Yoghourt ; 16/04/2007 à 08h55.

  2. Publicité
  3. #152
    ESSOMBA Dieudonné

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Quoique n'étant pas spécialiste, je crois bien que le réchauffement climatique par la responsabilité de l'homme est un fait scientifique averé.
    Je pense néanmoins que le problème n'est pas correctement posé et qu'il faut l'aborder autrement.

    Les pays développés ont atteint un niveau industriel qui leur permet de bénéficier de toutes les commodités possibles de l'existence. La contrepartie en est le réchauffement climatique.

    Si on imagine un instant que le reste de la communauté humaine atteint le même niveau de vie, les causes humaines de ce réchauffement seront naturellement démultiplées et on frémit à l'idée du résultat.

    Mais au nom de quoi les confinerait-on dans la misère sous prétexte qu'il faut ménager le bateau collectif? Poser ainsi le problème, c'est susciter l'hostilité des populations pauvres, car à tout prendre, rien ne me dit que les esclaves accepteraient de sauver un bâteau en perdition juste pour ménager des seigneurs égoïstes et perpétuer leur misère: un esclave désespéré peut préférer sa mort et celle de son bourreau plutôt que de laisser tous les deux en vie.

    Que personne n'attende donc pas que les pays pauvres s'empêchent d'empoisonner l'atmosphère si c'est cela le prix à payer pour vivre comme les autres. La survie interresse le riche qui y trouve la joie, pas le pauvre dont la vie est un enfer.

    Ceci dit, mon propos est ailleurs. La science et la technologie sont autocorrectrices lorsqu'elles évoluent. Mais encore faut-il qu'elles évoluent effectivement. La lutte contre le réchauffement climatique passe d'abord par la conception de machines capables d'utiliser le moins d'énergie fossilespossible, par l'usage des énergies renouvelables, etc. Mais cela demande d'une part, une recherche très active dont l'Occident est parfaitement capable, d'autre part une redéfinition de la notion de bénéfice qui décourage les fabricants du carbone sitôt qu'il y a une alternative technique.

    Voilà plus de 30 ans qu'on nous parle de véhicules à hydrogène ou électriques, qu'on voit des prototypes, mais ils ne diffusent pas faute d'appui sérieux dans ces secteurs.
    Et la situation ne fait que se dégrader et on ne fait que se plaindre.
    Mais alors, en direction de qui?

    Certainement pas de l'Occident où le consommateur n'est pas prêt à réduire son revenu et le capitaliste n'est pas prèt à revoir ses bénéfices.

    Et certainement pas de l'Afrique, d'Asie ou d'Amérique Latine où les populations misérables sont prêtes à empiler des couches d'effet de serre pour sortir de leur marasme. Coûte que vaille.

    Alors, à qui s'adresse ce discours?

    Dites-moi, mes chers amis, à qui donc s'adresse-t-il ?

  4. #153
    mariobo

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    "énormité scientifique" ?
    Vos fameux modèles climatiques si infaillibles avaient-ils prévu la canicule d'août 2003 ?
    http://www2.cnrs.fr/presse/journal/1387.htm


    Croyez-vous -un jour- qu'il est "possible", voire "probable" que ces modèles ### se plantent ?
    Joueriez-vous votre VIE sur un tel modèle ?

    Je ne demande pas des démonstrations mille fois publiées, je met juste en doute leur présentation et leur finalité. C'est juste une opinion pas une déclaration de guerre !

    #### Non, je n'ai pas lu ce hors-série ####.
    Oui, je me suis intéressé et "documenté".
    ####
    Non, je ne suis pas convaincu d'un réchauffement cataclysmique dans 100 ans
    Non, je ne crois pas à une montée exponentielle du CO2
    Oui, je suis persuadé que c'est devenu un "business".

    Est-ce si faux que ça de dire qu'il est impossible de prendre en compte tous les éléments probables dans un modèle ?
    http://www2.cnrs.fr/presse/journal/1396.htm :
    Des phénomènes complexes d'interactions entre l'océan et l'atmosphère encore mal connus par les climatologues et mal pris en compte dans les modèles sont probablement en jeu.

    Est-ce que les travaux des chercheurs du CNRS sont "discutables" ?

    Le climat de la Terre (1994), R. Sadourny. Ed. Flammarion, Dominos

    ####

    ----
    Le langage agressif, et l'activisme, ça suffit.

    Pour la modération,
    Yoghourt
    Dernière modification par Yoghourt ; 16/04/2007 à 08h59.

  5. #154
    Gwyddon

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Cher mariabo,

    Je vous suggère de prendre des cours de modélisation et de physique non-linéaire. Effectivement vous faites une erreur de base concernant les modèles complexes et hautement non-linéaires rentrant en jeu sur le climat. Notamment en ce qui concerne l'échelle de modélisation et la remontée d'erreur. Tu saurais donc qu'à l'échelle locale, on ne peut prévoir correctement au delà de 3-4 jours, puis si l'on agrandit l'échelle on peut aller plus loin, jusqu'à 100 ans à l'échelle de la planète (donc vu de très haut), et en moyenne.

    Bref je ne vais pas vous faire un cours, mais je sens que par contre, sans aucune animosité aucune envers vous, vous en avez besoin. C'est normal, on ne peut pas tout connaître


    Au passage en tant que modérateur je vous suggère de calmer votre agressivité : dans le message de Yves2 il n'y avait aucun mépris à votre égard mais juste une manière de souligner que vous faites une erreur de base.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  6. #155
    erik

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Vos fameux modèles climatiques #### avaient-ils prévu la canicule d'août 2003 ?
    Tu fais la confusion entre météorologie et climatologie. Ce sont deux choses différentes, la météo a pour but de prévoir des évènement tel qu'une canicule,un orage..., au dela d'une dizaine de jour la météo est impuissante à prévoir le temps qu'il fera à Paris à 14H30.

    Par contre la climatologie se préoccupe d'étudier le climat, chose qui concerne le long terme, par exemple quelle est la température moyenne au mois d'aout, quelle est la moyenne des précipitations en hivers, la climatologie n'est pas concerné par un évènement ponctuel.

    En ce moment il fait relativement chaud sur Paris : c'est un évènement météo, par contre on ne va pas dire qu'il règne sur Paris un climat méditerranéen.
    Dernière modification par Yoghourt ; 16/04/2007 à 09h00.

  7. #156
    mariobo

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par erik Voir le message
    Tu fais la confusion entre météorologie et climatologie.
    Par contre la climatologie se préoccupe d'étudier le climat, chose qui concerne le long terme.
    En ce moment il fait relativement chaud sur Paris : c'est un évènement météo, par contre on ne va pas dire qu'il règne sur Paris un climat méditerranéen.
    C'est exactement ce que j'essaie désespérément de dire. Sur le long terme (plusieurs centaines de milliers d'années), les alternances chaud-glaciation sont régulières. Or on est en fin de période interglaciaire (au plus chaud) commencée il y a 10.000 ans, C'est normal. Les agitations solaires n'arrangent rien. (vous me direz que nous non plus, mais notre effet, à l'échelle de la Terre, est bien mince).

    Quant à la météo :
    http://www.meteomedia.com/Meteo/Vill...s/CAQC0698.htm
    il neige en ce moment dehors (Laurentides, Québec, CANADA) et on attend d'ici ce soir 15 cm de plus que ce qui est tombé avant-hier. Il neigera aussi lundi et mardi et on est le 15 avril. Quand on est au chaud, on veut évidemment ignorer ce qui se passe ailleurs. Quand on est ici, on se pose des questions sur ce business.
    Dernière modification par Yoghourt ; 16/04/2007 à 09h06. Motif: Usage intempestif des majuscules

  8. Publicité
  9. #157
    Gwyddon

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par mariobo Voir le message
    C'est exactement ce que j'essaie désespérément de dire.

    Bonsoir,

    Pas vraiment non, au vu de l'erreur grossière relevée par Yves2 et que j'ai aussi pris la peine de souligner et d'en expliquer l'origine.

    Encore une fois, documentez-vous, reprenez tout à la base même et ouvrez des bouquins de dynamique non-linéaire

    Sans animosité aucune, vous êtes manifestement néophyte en la matière, il faut donc en apprendre un peu plus ; tout comme je ne me permettrais pas d'intervenir de façon contradictoire en géologie avant d'en avoir appris suffisamment (étant une bille en géologie ).
    Dernière modification par Yoghourt ; 16/04/2007 à 09h06. Motif: modif de la citation
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  10. #158
    mariobo

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    ####
    Sur la page http://www.oism.org/pproject/s33p36.htm les 17000 scientifiques qui ont signé ####? Seul le GIEC détiendrait la vérité ?

    http://www.ncpa.org/pub/st/st279/st279a.html
    (The Physical Evidence of Earth's Unstoppable 1,500-Year Climate Cycle) : The Earth's climate cycles through 90,000-year Ice Ages interspersed with shorter warm periods."
    -The Earth experienced a Little Ice Age from 1300 to 1850.
    -A Modern Warming period began about 1850 and continues to the present.



    ou encore, sur le "consensus" d'experts de différentes disciplines :
    http://www.heartland.org/Article.cfm?artId=17568
    ####
    Aurais-je mal compris le but de ces forums ? Apprendre ?

    ----
    Agressivité et activisme supprimés. Ces procédés ne donnent pas un poids supplémentaire aux arguments, bien au contraire.
    Pour la modération, Yoghourt
    Dernière modification par Yoghourt ; 16/04/2007 à 09h15.

  11. #159
    Gwyddon

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par mariobo Voir le message
    Dialogue de sourds.
    On a sans doute pas les mêmes lectures.
    J'ai relevé dans votre argumentaire une erreur de base. Pourquoi vous m'en voulez-vous de la relever ?

    Aurais-je mal compris le but de ces forums ? Apprendre ?
    C'est justement ce que je vous suggère de faire
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  12. #160
    yves25
    Modérateur

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par mariobo Voir le message
    Sur la page http://www.oism.org/pproject/s33p36.htm les 17000 scientifiques qui ont signé ? Seul le GIEC détiendrait la vérité ?
    http://www.ncpa.org/pub/st/st279/st279a.html
    (The Physical Evidence of Earth's Unstoppable 1,500-Year Climate Cycle) : The Earth's climate cycles through 90,000-year Ice Ages interspersed with shorter warm periods."
    -

    Pour ceux qui passant par ici seraient qq peu troublé par cet argument des soit disant 17 000 scientifiques
    allez donc voir la pétition en question
    et voyez donc ce qui garantit que le signataire est vraiment un scientifique
    et qu'il y connaît quoi que ce soit en matière de climat

    Il n'y a donc pas 17000 spécialistes du climat à signer ce texte


    Le GIEC réunit la totalité des scientifiques spécialistes de la discipline. Ensuite certains spécialistes se désolidarisent des conclusions et partent en claquant la porte. Comme ils font beaucoup de bruit et que les organismes sceptiques de rigueur les relaient immédiatement, on devrait être assourdis du bruit qu'ils font. Ce n'est pas vraiment le cas tout simplement parce qu'ils sont très peu nombreux. Le rapport du GIEC est un rapport de consensus de la discipline.

    Maintenant qu'un quelconque spécialiste de n'importe quoi d'autre émette un avis contraire, c'est son droit mais ça n'a aucun intérêt.
    Dernière modification par Yoghourt ; 16/04/2007 à 09h15. Motif: modif de la citation
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  13. #161
    Patc

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Yves, je suis très intrigué par l'interprétation que l'on pourrait faire quand on lit les deux phrases que j'ai relevé en gras:
    Il n'y a donc pas 17000 spécialistes du climat à signer ce texte


    Le GIEC réunit la totalité des scientifiques spécialistes de la discipline.
    Quand tu parles de "spécialiste de la discipline" je comprends "spécialistes du climat". Es-tu prêt à soutenir que le GIEC ne regroupe que des spécialistes du climat?
    Dernière modification par Yoghourt ; 16/04/2007 à 09h16. Motif: Réduction de la citation intégrale du msg précédent

  14. #162
    mariobo

    Citation Envoyé par Patc Voir le message
    Yves, je suis très intrigué par l'interprétation que l'on pourrait faire quand on lit les deux phrases que j'ai relevé en gras:


    Quand tu parles de "spécialiste de la discipline" je comprends "spécialistes du climat". Es-tu prêt à soutenir que le GIEC ne regroupe que des spécialistes du climat?
    Je ne crois pas qu'on puisse affirmer qu'un "consensus" des experts de disciplines variées du GIEC est égal à une communication de scientifiques de même discipline. Ça ne vaut que comme une entente de personnes sur un sujet.
    (Je crois que j'exprime mal ce que je veux dire).

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    soit disant 17 000 scientifiques
    allez donc voir la pétition en question
    et voyez donc ce qui garantit que le signataire est vraiment un scientifique
    et qu'il y connaît quoi que ce soit en matière de climat
    L'avez-vous fait ? Avez-vous enquêté sur les études, diplômes, publication et respectabilité de ces scientifiques ? Avez-vous fait aussi ces vérifications sur les experts du GIEC ?
    Ce commentaire sous-entend clairement que des incompétents se sont amusés à faire une pétition-bidon ou du moins, insinue un doute.
    http://www.oism.org/pproject/s33p36.htm
    http://www.heartland.org/Article.cfm?artId=17568
    http://www.ncpa.org/pub/st/st279/st279a.html
    = que des organismes "pipeau" ?

    ###

    je cite : "Maintenant qu'un quelconque spécialiste de n'importe quoi d'autre émette un avis contraire, c'est son droit mais ça n'a aucun intérêt". Ben voyons ! personne ne peut remettre quoi que ce soit en question ?
    ----
    Faudrait vraiment apprendre à écrirer sans aboyer...
    Pour la modération,
    Yoghourt
    Dernière modification par Yoghourt ; 16/04/2007 à 09h20. Motif: Fusion de 2 msgs consécutifs du même auteur

  15. Publicité
  16. #163
    ABN84

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    mais ou vois tu des alarmistes dans tes interlocuteurs, bon sang?
    tu veux voir un alarmistes? jette un coup d'oeil ici: http://forums.futura-sciences.com/sh...reveillez+vous

    et les memes personnes qui essaye de te faire comprendre que nier le rechauffement est de l'obscurantisme, l'on fait savoir à cette personne concernant l'exageration de l'effet.

    oui, il y a des cycles millenaires de rechauffement, mais le rechauffement du à l'activité humaine existe aussi.
    jette un coup d'oeil sur les courbes et tu verra qu'elles ne sont pas identiques:
    la premiere a une allure logarithmique, ce qui fait qu'à la fin du cycle, la temperature est certe importante mais sa variation est de plus en plus faible, alors que les courbes enregistées donnent des allures exponentielles.
    Dernière modification par Yoghourt ; 16/04/2007 à 09h21. Motif: Orthographe
    "Engineering is the art of making what you want from what you get"

  17. #164
    yves25
    Modérateur

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par Patc Voir le message
    Yves, je suis très intrigué par l'interprétation que l'on pourrait faire quand on lit les deux phrases que j'ai relevé en gras:


    Quand tu parles de "spécialiste de la discipline" je comprends "spécialistes du climat". Es-tu prêt à soutenir que le GIEC ne regroupe que des spécialistes du climat?

    La réponse est évidemment oui.
    On y trouve diverses sous disciplines bien entendu mais tous les participants ont exercé leur discipline dans le cadre d'études climatiques.

    Par ailleurs, ils n'interviennent que dans l'écriture des chapitres qui les concernent. Si cela intéresse qqun , je veux bien en expliquer le mode de fonctionnement.

    En gros: pour chaque chapitre du gros rapport, des rédacteurs en chef sont désignés par le bureau du GIEC. ILs sont au nombre de 3 à 5 ou 6. Choisis pour leur notoriété mais en tenant compte à la fois des diverses nationalités (plus ou moins bien sûr) et des idées qui traînent dans la sous discipline

    ils épluchent la littérature des dernières années , y compris celle qui est sous presse ou même seulement soumise; Ils synthétisent

    Le chapitre est ensuite envoyé à des centaines de spécialistes de la sous discipline en question qui donnent leur avis, critiquent et ....trouvent le plus souvcent qu'on ne les cite pas assez

    nouvelle écriture

    aprobation en assemblée genérale

    le rapport repart aux états membres et ceux cci font expertiser à leur tour chaque chapitre par les spécialistes nationaux

    re critiques
    re écriture

    adoption en AG
    puis écriture du résumé qui est approuvé en AG ligne à ligne


    cordialement
    yves
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  18. #165
    yves25
    Modérateur

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par mariobo Voir le message
    Je ne crois pas qu'on puisse affirmer qu'un "consensus" des experts de disciplines variées du GIEC est égal à une communication de scientifiques de même discipline. Ça ne vaut que comme une entente de personnes sur un sujet.
    (Je crois que j'exprime mal ce que je veux dire).
    Je crois, je crois pas: on fait pas de la science comme ça

    Bien sûr qu'un rapport de consensus d'experts est nettement plus synthétique et important qu'une publication pour déterminer l'état de l'art.

    Par contre, une publication peur faire avancer les choses bien davantage parce qu'elle effectuerait une percée mais ilm faut ne pas etre scientifique pour ne pas savoir ça.



    L'avez-vous fait ? Avez-vous enquêté sur les études, diplômes, publication et respectabilité de ces scientifiques ? Avez-vous fait aussi ces vérifications sur les experts du GIEC ?
    Pour les experts du GIEC, c'est facile: je les connais pour ce qui est de ma discipline. Pour cette pétition, il suffit de voir qu'il n'y a aucun filtre. Il est vrai qu'on y trouve le nom de Lindzen qui est effectivement spécialiste mais ça ne saurait garantir les autres .
    Ce commentaire sous-entend clairement que des incompétents se sont amusés à faire une pétition-bidon ou du moins, insinue un doute.
    http://www.oism.org/pproject/s33p36.htm
    http://www.heartland.org/Article.cfm?artId=17568
    http://www.ncpa.org/pub/st/st279/st279a.html
    = que des organismes "pipeau" ?
    Je crois bien que c'est le cas, en effet
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  19. #166
    JdN

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    la vérité qui dérange ne réside t-elle pas dans l'absence de certitudes quant aux conséquences du taux actuel de CO2 dans l'atmosphère ? (jamais rencontré depuis plus de 400000 ans ?)

  20. #167
    yves25
    Modérateur

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par mariobo Voir le message
    je cite : "Maintenant qu'un quelconque spécialiste de n'importe quoi d'autre émette un avis contraire, c'est son droit mais ça n'a aucun intérêt". Ben voyons ! personne ne peut remettre quoi que ce soit en question ?
    [COLOR="Green"]----
    Il peut le faire, je le répète mais comme il n'y connaît rien en fait, il tire des conclusions des bribes de connaissance qu'il peut avoir alors qu'il ignore des pans entiers . C'esxt typiquement comme ça que les spécialistes du soleil le mettent à toutes les sauces en oublant lme mécanisme basique de l'effet de serre qui est pourtant bien plus évident: rajouter des gaz à effet de serre c'est comme mettre un pull de plus. C'est aussi bête que ça et aussi imparable.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  21. #168
    yves25
    Modérateur

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par JdN Voir le message
    la vérité qui dérange ne réside t-elle pas dans l'absence de certitudes quant aux conséquences du taux actuel de CO2 dans l'atmosphère ? (jamais rencontré depuis plus de 400000 ans ?)
    Bonjour

    je crois que j'ai répondu à ta question pendant que tu postais ce mail:
    la certitude c'est qu'on a mis un pull de plus et qu'on va encore en mettre un autre (un gros) au moins.

    Ensuite, on peut toujours dire qu'on est plus ou moins sensible à la chaleur ou même qu'il va faire plus froid et qu'on a bien fait de mettre le pull mais ça, c'est pas sûr du tout et même pas très probable. En fait, penser ça , c'est se mettre la tête dans le sable ou attendre une intervention divine.

    Ce n'est pas être catastrophiste que de constater qu'on met un pull de plus et qu'en toute logique, on devrait avoir plus chaud.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  22. Publicité
  23. #169
    JdN

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Bonjour

    je crois que j'ai répondu à ta question pendant que tu postais ce mail:
    la certitude c'est qu'on a mis un pull de plus et qu'on va encore en mettre un autre (un gros) au moins.

    Ensuite, on peut toujours dire qu'on est plus ou moins sensible à la chaleur ou même qu'il va faire plus froid et qu'on a bien fait de mettre le pull mais ça, c'est pas sûr du tout et même pas très probable. En fait, penser ça , c'est se mettre la tête dans le sable ou attendre une intervention divine.

    Ce n'est pas être catastrophiste que de constater qu'on met un pull de plus et qu'en toute logique, on devrait avoir plus chaud.
    Ah j'ai mal du me faire comprendre... et bien évidemment je ne pense pas faire parti de ceux qui mettent leur têtes dans le sable : la certitude c'est la perturbation du climat à l'échelle mondiale avec toutes ces conséquences... l'incertitude ce sont les proportions que vont prendre cette perturbation... (c'est là où les calculs atteignent leur limites puisque aucun système de calcul n'est encore capable de reproduire la complexité de l'écocomplexe "terre")

    il faut s'attendre au pire...

  24. #170
    yves25
    Modérateur

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par JdN Voir le message
    Ah j'ai mal du me faire comprendre... et bien évidemment je ne pense pas faire parti de ceux qui mettent leur têtes dans le sable : la certitude c'est la perturbation du climat à l'échelle mondiale avec toutes ces conséquences... l'incertitude ce sont les proportions que vont prendre cette perturbation... (c'est là où les calculs atteignent leur limites puisque aucun système de calcul n'est encore capable de reproduire la complexité de l'écocomplexe "terre")

    il faut s'attendre au pire...
    En effet, ton post arrivant dans un certain contexte, on peut l'interpréter de travers. L'incertitude concerne bien la réaction du système climatique au pull en plus.

    Si tu ne l'as pas lu , va lire le dossier sur les incertitudes justement.

    Le pire n'est jamais certain heureusement. Une politique responsable consisterait sans doute à considérer la fourchette moyenne et à s'adapter en conséquence, ça serait déjà très difficile. Cependant, le pb est assez simple: ou bien on fait semblant de rien et on s'adapte au coup par coup et au prix fort ou bien , on intègre ce risque climatique comme une probabilité forte, on essaie de se donner un peu de temps en retardant les émissions de CO2 , en développant fissa les énergies nouvelles et peu émettrices de CO2 (nucléaire , eh oui!) et on se prépare aux plus probables des conséquences (dont les migrations).

    Je peux déjà te dire le choix qui sera fait.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  25. #171
    JdN

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    En effet, ton post arrivant dans un certain contexte, on peut l'interpréter de travers. L'incertitude concerne bien la réaction du système climatique au pull en plus.

    Si tu ne l'as pas lu , va lire le dossier sur les incertitudes justement.


    Le pire n'est jamais certain heureusement. Une politique responsable consisterait sans doute à considérer la fourchette moyenne et à s'adapter en conséquence, ça serait déjà très difficile. Cependant, le pb est assez simple: ou bien on fait semblant de rien et on s'adapte au coup par coup et au prix fort ou bien , on intègre ce risque climatique comme une probabilité forte, on essaie de se donner un peu de temps en retardant les émissions de CO2 , en développant fissa les énergies nouvelles et peu émettrices de CO2 (nucléaire , eh oui!) et on se prépare aux plus probables des conséquences (dont les migrations).

    Je peux déjà te dire le choix qui sera fait.
    ça m'intéresse j'irais lire ce dossier...

    concernant le développement des énergies alternatives, il faudrait (dans l'absolu) plus miser sur les énergies totalement renouvelables (comme l'éolien le solaire et autres...) plutôt que dans le nucléaire (qui entraine de sérieux problèmes quant à la longévité des déchets et d'utilisation de ressource limitées...)

  26. #172
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Ouiménon: nous sommes très, trop dispendieux. La conso énergétique est quasiment un signe extérieur de richesse...

    Le recours massif aux ENR en remplacement au pied de la lettre des énergies fossiles serait catastrophique. Par exemple, certaines ENR ne seraient plus renouvelables ou entreraient en compétition avec la nourriture.

    La solution passe d'abord par l'optimisation de la conso énergétique. Par effet de seuil, il est alors nettement plus facile de recourir aux ENR.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  27. #173
    yves25
    Modérateur

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    La question de l'énergie est évidemment au centre de toute politique, sans avoir même à parler de développement durable ou pas.

    Le discours qui consiste à ne pas choisir entre la peste (le CO2) et le choléra (le nucléaire), à refuser les OGM, à faire du bio, à prôner la bicyclette ou je ne sais quoi , ce discours là n'est pas crédible.
    Il ne l'est pas parce qu'on n'est pas tout seuls et que les pays en développementr se fichent pas mal de l'environnement ou plus exactement , ont d'autres priorités plus criantes.

    tant qu'on ne se décidera pas à faire une hiérarchie des risques et à en accepter certains pour en éviter d'autres, on n'arrivera à rien.

    C'est comme en montagne: il y a les risques objectifs (non maîtrisables) et les risques subjectifs (en montagne: ceux qui dépendent de nous).

    Il n'y a certainement pas de solution unique et universelle tant l'énergie est centrale dans nos économies. Il faudra donc utiliser tous les moyens disponibles , négawatts et séquestration inclus. Mais plus on s'y prend tard , plus ça sera coûteux.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  28. #174
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Le discours qui consiste à ne pas choisir entre la peste (le CO2) et le choléra (le nucléaire), à refuser les OGM, à faire du bio, à prôner la bicyclette ou je ne sais quoi , ce discours là n'est pas crédible.
    Oui, à grande échelle, je suis bien d'accord.
    A échelle locale, certains discours sont très crédibles et suivis d'actes. Exemple: Lyon et la bicyclette. Ne décourageons pas les bonnes volontés!ça devient un tantinet hors sujet par rapport au changement climatique, là
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  29. Publicité
  30. #175
    mariobo

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par einstein Voir le message
    ... les memes personnes qui essaye de te faire comprendre que nier le rechauffement est de l'obscurantisme...
    oui, il y a des cycles millenaires de rechauffement, mais le rechauffement du à l'activité humaine existe aussi.
    .
    1- Si vous aviez pris la peine de lire tout ce que j'ai écrit vous auriez vu que je ne NIE PAS le réchauffement puisque, d'après moi, on est dans un cycle de réchauffement interglaciaire depuis plusieurs milliers d'années. Je constate que ce réchauffement était prévisible à l'échelle du temps du globe terrestre. Je ne raisonne pas sur les quelques années incertaines à venir quand l'avenir du globe est en jeu.

    2- l'apport de l'humain dans le réchauffement actuel n'est pas réfuté non plus. Il est évident. Ce que je m'acharne à dire, c'est que ce n'est peut-être pas aussi dramatique que ce que les graphiques colorés et ajustés de manière spectaculaire le suggèrent. Je suis persuadé que c'est aussi devenu une affaire de fric très prometteuse.

    3- Bien évidemment, des efforts supplémentaires visant à réduire la pollution ne seront pas inutiles. Il faudrait être malade pour dire le contraire !

  31. #176
    mariobo

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Il faudra donc utiliser tous les moyens disponibles , négawatts et séquestration inclus.
    Etes-vous sérieux ?

  32. #177
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Oui, c'est une possibilité très sérieusement envisagée.
    http://www.industrie.gouv.fr/energie...ffet-serre.htm

    Il y a au moins une faisabilité en cours (pays bas) visant la séquestration de carbone en injectant du CO2 dans un ancien réservoir de pétrole ou de gaz.
    http://www.actu-environnement.com/ae/news/480.php4

    A chaque fois que j'y pense, les bras m'en tombent...
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  33. #178
    invite431

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Bonjour,

    "je ne NIE PAS le réchauffement puisque, d'après moi, on est dans un cycle de réchauffement interglaciaire depuis plusieurs milliers d'années."

    Toujours la même confusion. Personne ne nie que l'on soit dans un réchauffement interglaciaire, mais un réchauffement de de 0.4° global sur les 10 dernières années et de 2° sur certaines régions, cela ne correspond en aucun cas à la progression d'un réchauffement interglaciaire. Apparemment tu ne nies pas l'existence du réchauffement dû à l'homme sur le siècle précédent, mais tu en nies l'importance. C'est là à mon avis que le problème se situe, il ne suffit pas de voir une constante de température, il faut la corréler avec une constante de temps.

  34. #179
    yves25
    Modérateur

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par mariobo Voir le message
    1- Si vous aviez pris la peine de lire tout ce que j'ai écrit vous auriez vu que je ne NIE PAS le réchauffement puisque, d'après moi, on est dans un cycle de réchauffement interglaciaire depuis plusieurs milliers d'années. Je constate que ce réchauffement était prévisible à l'échelle du temps du globe terrestre. Je ne raisonne pas sur les quelques années incertaines à venir quand l'avenir du globe est en jeu.
    Le réchauffement actuel n'a rien à voir avec l'alternance des glaciations si ce n'est que nous sommes actuellement dans une période chaude. Il en est de même des fluctuations de ces derniers siècles . Les glaciations et les épisodes intermédiaires sont des phénomènes dûs à des variations de l'ensoleillement et ont une constante de temps très longue. Au sein de cette variation lente , contrainte par un forçage extérieur, il y a des fluctuations internes dont beaucoup sont tout simplement chaotiques, d'autres non.

    Le petit âge glaciaire n'a rien à voir avec l'alternance des glaciations et sa sortie non plus.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  35. #180
    mariobo

    Re : Une vérité qui dérange : le coût du réchauffement climatique

    Citation Envoyé par yves25 Voir le message
    Le réchauffement actuel n'a rien à voir avec l'alternance des glaciations si ce n'est que nous sommes actuellement dans une période chaude.
    Enfin ! (J'ai dû relire plusieurs fois !)
    Je ne dis que ça depuis le début de mes contributions...

    Effectivement, ça n'empêche pas l'aggravation anthropique, mais c'est dramatisé sans doute dans le but de faire passer le message et motiver les gens contre la pollution.
    Je reste intuitivement persuadé que la Terre régulera ça... avec le temps, comme elle l'a déjà fait dans son histoire lors que le taux de CO2 était bien supérieur.

Page 6 sur 14 PremièrePremière 6 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Le film "Une vérité qui dérange"
    Par BioBen dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 498
    Dernier message: 04/12/2006, 21h22